Portrait levain coeur : Simon B dans le pétrin !

©levainfrancais.com

Il est arrivé en Suède, sa précieuse Mathilda soigneusement nourrie, heureux de la voir pousser, admiratif de ses petites bulles et amoureux de son pouvoir millénaire. Mathilda, c’est le nom de son levain. Ce qui fait vibrer cet ingénieur est un mélange d’eau et de farine, une fermentation lactique, le levain de son pain quotidien. Petit, il voulait  sauver la planète, aujourd’hui il y contribue à sa facon. Il rêvait d’ouvrir un restaurant et de s’enivrer de l’odeur du pain cuit par ses soins. Il multiplie Mathilda et son levain essaime dans toute la ville, lors de ses ateliers de fabrication de pains. Les mains dans la farine d’épeautre, la tête dans la boulange, Simon Bolteau boosté au levain : portrait.

La Suède en Kit : Pourquoi et comment es-tu arrivé en Suède ?

Ingénieur dans le génie climatique, après un passage en CDD au Parlement Européen, je débarque en touriste à Stockholm l’été 2014. Je comprends et parle un suédois basique, résultat de 3 mois d’Assimil intensifs. Dans un premier temps, un ami m’héberge puis je me loge de colocs en auberges espagnoles via Blocket. J’investis dans un petit appartement au bout de 2 ans, et pour améliorer et pratiquer mon suédois, je fais partie du bureau de la copro. Invité par un copain à un colloque sur la filière énergie, je me présente à un jeune entrepreneur suédois qui cherche un ingénieur avec mon profil. Une semaine après, début novembre 2014, c’est mon chef ! Il y a 5 ans, nous étions seulement deux dans la boîte, maintenant nous sommes six à aider les patinoires à optimiser leur gestion énergétique.

J’apprécie d’être ingénieur chez EKA, il y a une bonne ambiance et une vraie démarche climatique. De plus, mon patron me permet de m’épanouir dans mon autre passion, le pain au levain. Il adore mon pain !

Par respect écologique, je me déplace en train pour le travail, à la rencontre des petites communes qui désirent réduire les coûts d’exploitation de leur patinoire. J’ai découvert des coins magnifiques du sud d’Österlen au nord de la Dalécarlie, en passant par Öland et Gotland. À Stockholm, je préfère le vélo ou le kayak pour rejoindre mon bureau ou les lieux dans lesquels j’organise des soirées “fabrication de pain” ou des Team building autour du levain.

©levainfrancais.com

Le levain et moi, c’est une histoire d’amour. Le pain a une croûte chantante, une mie alvéolée bien équilibrée aux arômes délicats de noisettes, lorsqu’il est élaboré à partir de levain naturel. Commencé au départ pour un cercle d’amis gourmands et curieux de la fermentation au levain, j’organise des ateliers fabrication de belles miches au levain destinés à ceux qui ont envie de se lancer à la maison. Jeux de levain, jeux de malins, on pétrit, on faconne, on travaille, on boule et bien sûr, on goûte par gourmandise la mie régulière et la croûte odorante de nos pains confectionnés à partir de différentes farines bios suédoises. Puis chacun rentre chez lui avec son banneton et son pâton à cuire, son petit levain à nourrir et la promesse de bons pains odorants dans sa cuisine.

J’ai monté ma micro-entreprise Levain Francais ; je suis auto-entrepreneur chez Frilans finans pour simplifier la gestion financière et la facturation. Ça marche, les gens ont envie d’apprendre à faire et manger du pain de tradition à partir de farines locales, un retour aux sources du goût, simple, sain et bon.

©levainfrancais.com

 

La Suède en kit : Où seras-tu et que feras-tu dans 5 ans /10 ans ? 

J’aime le cadre de vie en Suède, du vélo, de la voile, du kayak et du pain.

Dans une dizaine d’années, je pense que je serai davantage dans l’énergie de la boulange que dans l’énergie des patinoires. J’ai trop de passion pour la bouffe et envie de la partager, c’est de famille ! Mon arbre généalogique est rempli de cordons-bleus et d’artisans de l’alimentaire, de magiciens des saveurs, à chaque génération. Je rêve d’ouvrir un lieu convivial d’échanges de savoir-faire autour du pain et d’un grand four à bois, un endroit de restauration collaborative où on fait ensemble, petits et grands, avant de déguster nos plats et de beurrer nos tartines. Tout le monde les mains dans la pâte, créativité et passion… le pain sera mon gagne-pain !

©levainfrancais.com

Pour réserver votre cours :

levainfrancais.com

Retrouvez nos précédents portraits :

A propos Sylvie R 126 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.