Portrait — Laetitia Lorieul : L’essentiel de la demoiselle d’Avignon

Laetitia Lorieul
©Laetitia Lorieul

C’est en Grèce, alors qu’elle est animatrice dans un hôtel, que notre pétillante brunette tombe raide dingue d’un viking. Après un petit tour à Londres, son grand blond l’attire à Stockholm. En plus de l’amour, Laetitia décroche un job de babysitter à plein temps et surtout, dans la foulée, un coquet logement à louer, que notre jeune couple occupe encore. Férue de voyages, toujours à l’affût de bons plans et de nouvelles rencontres, bouillonnante d’énergie, la demoiselle d’Avignon les partage dans Stockholm l’essentiel, son guide de la capitale et installe les bureaux d’une start-up francaise à Stockholm.

 

La Suède en Kit : Pourquoi et comment es-tu arrivé en Suède ?

Je suis arrivée en 2015, par amour, et je suis également tombée amoureuse de cette ville. Sur le groupe Facebook Les francais de Stockholm, les Editions Nomades cherchent une jeune personne capable de faire découvrir Stockholm autrement, alors, j’ai postulé. Je m’occupe d’enfants et j’ai pas mal de temps libre. Ma candidature est retenue, j’y croyais pas ! Via Skype, les éditrices me présentent le concept et leur projet me plaît. Ce sont des guides écrits par ceux qui habitent la ville, pas de pub, des interviews de personnalités locales, les bonnes adresses et infos pratiques des quartiers hors sentiers battus et bien sûr des photos. J’adore prendre des photos, j’ai carte blanche pendant un an et demi pour mitrailler mes endroits préférés, insolites ou incontournables, rencontrer des Stockholmois, telles Elsa Billgren ou Annika, une pro du tourisme, qui est devenue mon amie.

Stockholm l'essentiel
©Laetitia Lorieul

Le bouquin est sorti en avril 2017 et je touche 7 % de royalties sur chaque exemplaire vendu, mon compte en banque ne gonfle pas beaucoup. Mon contrat de babysitter prend fin et toujours via le même site facebook, je réponds à l’annonce d’une start-up qui recherche des chargés de clientèle. Mon suédois est encore balbutiant, les cours à la Folkuniversitet sont trop chers pour mon budget et habitant Nacka, je n’obtiens pas de dérogation pour SFI. Alors un job en français, une aubaine, c’est inespéré ! Refusée, je suis recalée, mon amour propre en berne, je recontacte le manager pour un retour, je n’ai pas su me vendre mais je vais apprendre. Je postule une seconde fois et vu ma détermination, j’intègre l’équipe du support client et six mois après, je suis promue Office manager. C’est une entreprise dynamique qui a le vent en poupe, je viens de terminer l’aménagement de nos nouveaux locaux, bonne ambiance et bien-être.

Coucher de soleil sur Gamla Stan
©Laetitia Lorieul

La Suède en kit: Où seras-tu et que feras tu dans 5 ans/10 ans ?

Toujours en Suède mais en suédois, je trouve génial et original de parler suédois. Sinon, j’aimerais faire le tour du monde pendant un an, écrire un blog et continuer la photo. J’ai le temps, j’ai 28 ans.

 

A propos Sylvie R 55 Articles

En Suède depuis 33 ans, j’ai habité Uppsala, Ultrå à côté d’Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après une trentaine d’années comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, j’ai créé ma petite entreprise de coaching grossesse et accouchement à Stockholm. J’adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

2 Commentaires

  1. C’est dommage, on apprend absolument rien sur les recherches, la conception, la rédaction liées au guide. Pourquoi passe-t-on de « j’ai fait un guide, il ne marche pas trop mais maintenant je bosse comme office manager » sans obtenir d’infos sur l’importance qu’a eu ce livre (ou « bouquin » comme le dit l’article, pas très joliment) pour sa rédactrice ?

    • Merci de votre commentaire Fabien. Le but de l’article n’est pas de parler uniquement du guide, notre propos n’est pas de faire sa critique ni sa promotion, mais de parler du parcours professionnel de Laetitia Lorieul au bout de seulement deux ans en Suède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*