Le covid-19 en Suède au jour le jour

coronavirus
©Olga Lionart/pixabay

Ces informations se concentrent spécifiquement sur la situation en Suède et sur les recommandations données par les autorités suédoises. Pour des informations plus générales sur les symptômes provoqués par le virus, des conseils sanitaires etc, nous vous renvoyons aux sources d’informations françaises fiables, à l’OMS et à l’ECDC, car ce sont les mêmes qu’en Suède.

Cet article est rédigé par toute l’équipe de la Suède en kit et est mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Les dernières informations en date sont en premier.

N.B. : Après le 28 octobre, nous ne publierons qu’épisodiquement, lors d’annonces importantes. 

État jusqu’au 25 novembre 2021 de la propagation du coronavirus en Suède

Au 25 novembre, 1 196 688 personnes (609 005 femmes, 587 683 hommes) ont été testées positives au covid-19, soit 11 529 cas pour 100 000 habitants depuis le début de la pandémie. 24 patients sont actuellement en soins intensifs ; au total, 7 974 patients depuis le début de la pandémie (2 398 femmes, 5 576 hommes) ont été placés en soins intensifs. On compte au total 15 142 décès (6 861 femmes, 8 281 hommes) soit 145,9 décès pour 100 000 habitants. 

7 305 433 personnes ont reçu une première dose de vaccin (soit 85,5 % de la population éligible au vaccin) ; 7 015 719 personnes ont reçu la deuxième dose (soit 82,1 %) ; 14 321 152 doses au total ont été administrées sur 19 616 945 doses livrées. 

Mises à jour hebdomadaires après les graphiques.

Statistiques coronavirus 25 novembre
Évolution du coronavirus en Suède au 25 novembre 2021 ©Folkhälsomyndigheten (sjukdomsfall = cas confirmés / avlidna = décédés)

Folkhälsomyndigheten (l’Agence de santé publique suédoise) a traduit ses recommandations de base dans plusieurs langues, dont le français.

Pour se tenir informé :

Pour être à jour des recommandations des autorités suédoises, consultez les pages en anglais  : 

Vous pouvez suivre l’évolution du virus en Suède ici et .

Jeudi  25 novembre

De plus en plus de patients en soins intensifs sont doublement vaccinés (43 % en novembre contre 31 % en octobre, 23 % en septembre et moins de 10 % pendant les mois d’été). Cela indiquerait, selon Folkhälsomynidgheten, que l’effet du vaccin diminue. Anders Tegnell souhaite que la 3ème dose soit généralisée, afin de minimiser la propagation du virus pendant les fêtes. Les plus de 65 ans ont d’ores et déjà accès à la 3ème dose ; le gouvernement a annoncé mercredi que les plus de 18 ans y auront bientôt accès : un planning national sera annoncé la semaine prochaine.

Folkhälsomyndigheten recommande d’observer une quarantaine de sept jours pour les personnes vivant avec un patient testé positif au covid, même si les personnes concernées sont doublement vaccinés. « Si ces mesures ne suffisent pas, nous devrons peut-être remettre en place le télétravail », a déclaré Sara Byfors, chef de service à FHM.

Suite à l’annone de la mise en place d’un pass vaccinal à partir du 1er décembre dans les endroits fermés pour des publics de plus de 100 personnes, entre 4 500 et 5 000 plaintes ont été envoyées depuis vendredi dernier aux Ombudsman parlementaires (Justitie Ombudsman, JO), qui d’habitude en reçoivent 10 000 par an.

stat vaccination 25 novembre
Statistiques de vaccination au 25 novembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

Jeudi 18 novembre

Suite au risque accru de propagation du coronavirus en Suède, le gouvernement a annoncé mercredi sa volonté de mettre en place un pass sanitaire pour les événements publics en salle rassemblant plus de 100 personnes.

La mesure devrait entrer en vigueur le 1er décembre, si le Riksdagen vote pour, et permettra aux personnes doublement vaccinées d’aller au théâtre, au cinéma ou d’assister à des événements sportifs. Un résultat négatif à un test ne sera en revanche pas suffisant. Jeudi, il a été annoncé que les pass sanitaires pourraient être exigés dans les restaurants et les salles de sport si la situation l’exige.

Folkhälsomyndigheten, face à l’augmentation des cas dans de nombreux pays, effectue un retour arrière sur les tests : dès lundi prochain, toute personne âgée de plus de 6 ans présentant des symptômes est incitée à se faire tester, même si elle est vaccinée.

stat vaccination 18 novembre
Statistiques de vaccination au 18 novembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

Jeudi 28 octobre

15 000 DÉCÈS DEPUIS LE DÉBUT DE LA PANDÉMIE

Le cap des 15 000 morts a été dépassé mardi dernier. La mortalité a heureusement beaucoup baissé au cours de cette année : la Suède déplorait plus de 2 000 décès en janvier (où on totalisait déjà plus de 10 000 morts) mais seulement 1 000 décès sur les 6 derniers mois, grâce à la vaccination. Entre le 3 janvier et le 7 mars, le taux de surmortalité a chuté de 30 % à -14 %. Un peu plus de 90 % des décès ont touché les personnes de 70 ans et plus et la majorité était des hommes. 

Selon Our World in Data, le taux de contamination de la Suède sur les 7 derniers jours est de 65,75 pour 1 million d’habitants, un des plus bas en Europe ; seules l’Espagne et l’Italie ont un taux plus bas.

VARIANT DELTA AY.4.2

6 cas du nouveau variant delta ont été détectés en Suède, dans 4 régions différentes. Selon certains experts, le variant delta AY.4.2 contamine 10 à 15 % plus que les autres variants.

VACCINATION

L’ensemble de la population suédoise âgée de plus de 16 ans aura la possibilité de recevoir une 3ème dose de vaccin, à commencer par les 65 ans et plus et le personnel soignant. Les personnes à risque et de 80 ans et plus ont déjà reçu leur 3ème dose ; plus de la moitié des personnes en maison de retraite dans la région de Stockholm sont désormais triplement vaccinées. La 3ème dose est recommandée au plus tôt 6 mois après la deuxième, quel que soit le vaccin déjà administré. Parmi les nouveaux cas de covid-19 entre le 1er juillet et le 15 octobre, 37 % étaient vaccinés.

stat vaccination 28 octobre
Statistiques de vaccination au 28 octobre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

 

NOUVELLE DIRECTRICE GÉNÉRALE À LA TÊTE DE FOLKHÄLSOMYNDIGHETEN

Johan Carlson a dirigé l’administration de santé publique suédoise depuis le 1 er janvier 2014, lors de la fusion de Smittskyddsinstitutet (l’institut épidémiologique) et de Statens folkhälsominstitut (l’institut national de santé publique). Âgé de 67 ans, il aurait dû partir à la retraite à la fin de ce mois d’octobre, mais a été prolongé jusqu’au 28 février 2022. Karin Tegmark Wisell vient d’être nommée à sa succession. Épidémiologiste, elle est actuellement chef du département de microbiologie de FHM.

 

Jeudi 21 octobre

LA PANDÉMIE AURAIT PU PRENDRE FIN LE 18 SEPTEMBRE

Le professeur en épidémiologie infectieuse, Joakim Dillner affirme que la Suède aurait dû atteindre un niveau d’immunité de groupe suffisante le  18 septembre. Ce jour-là, 73,7 % de la population âgée de 16 ans et plus avait reçu deux doses de vaccin. En ajoutant les personnes non-vaccinées mais immunes suite à une contamination, il estime le taux de vaccination à 80 %. A ce moment-là, le nombre de cas a drastiquement chuté. Dillner pense que ce nombre aurait encore diminué si on n’avait pas levé les restrictions fin septembre. En réalité, depuis fin septembre/début octobre, le taux de contamination s’est seulement stabilisé, probablement à cause d’un relâchement juste peu avant la levée des restrictions. Dillner ne remet malgré tout pas en cause leur suppression.

stat vaccination 21 octobre
Statistiques de vaccination au 21 octobre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

NOUVEAUX SCÉNARIOS DE FOLKHÄLSOMYNDIGHETEN

Folkhälsomyndigheten a présenté aujourd’hui trois nouveaux scénarios pour la période du 20 octobre au 20 janvier 2022. Dans le scénario 0, FHM modélise une hausse des interactions humaines de 15 % et dans le scénario 1, de 30 %. FHM prend également en compte la météo puisque le virus se répand plus facilement lorsqu’il fait froid. FHM rappelle que les personnes non-vaccinées doivent continuer à se protéger en  limitant les contacts et en restant à la maison au moindre symptôme. Le scénario 1 prévoit jusqu’à 2 500 nouveaux cas par jour en décembre et janvier. Le scénario 2 quant à lui compte 5 000 nouveaux cas par jour mais serait, selon FHM, moins probable.

 

SOUTIEN ÉCONOMIQUE AUX ENTREPRISES

La liste des entreprises suédoises ayant bénéficié de subventions de l’État pendant la pandémie a été rendue publique ce jeudi. 10 entreprises ont reçu à elles seules 10 % des aides pour mettre leurs employés au chômage partiel ; il s’agit de Scania (865 millions de kr), Volvo Cars, Volvo Powertrain, Volvo Construction Equipment, Volvo Trucks, Volvo Technology (1,1 milliard, mais doit rembourser 600 millions), SAS (574 millions), Swedavia (184 millions), Scandic Hotels (169 millions).

 

Jeudi 14 octobre

MOINS DE VIRUS DANS LES EAUX USÉES

L’analyse des eaux des égouts a permis, pendant la pandémie, de prédire l’évolution du taux de contamination. Les dernières analyses à Göteborg semblent montrer les effets de la campagne de vaccination, avec de faibles traces de virus (1 % des quantités relevées l’hiver dernier). À Stockholm, des analyses similaires sont régulièrement menées et montrent la même tendance.

AUGMENTATION DES DÉPRESSIONS

Les états dépressifs et angoissés ont augmenté l’an dernier avec la pandémie. Même si la Suède n’a pas eu de confinement strict, les recommandations d’isolement pour les personnes âgées et à risques, les écoles fermées, le télétravail et le chômage ont laissé des traces. Le nombre de dépression aurait augmenté de 24 % en Suède selon les chercheurs. C’est plus que la Norvège et le Danemark (17 %) mais moins que la France (33%).

stat vaccination 14 octobre
Statistiques de vaccination au 14 octobre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VACCINATION DES ADOLESCENTS

La vaccination des 12-15 ans est maintenant en cours dans les écoles. Avant cette campagne, seuls 14 % des jeunes adolescents avaient reçu une première dose. 63 % des 16-17 ans, qui ont eu accès au vaccin depuis début août, sont désormais vaccinés. 

À partir du 1er novembre, les personnes complètement vaccinées n’auront plus besoin de se faire tester lors de symptômes. Cela vaudra également pour les personnes récemment infectées et pour les enfants de moins de 6 ans.

CRITIQUE ENVERS LA RÉGION DE STOCKHOLM

Un rapport fourni par KPMG montre que les plans d’urgence de la région de Stockholm pour gérer la pandémie et la campagne de vaccination n’étaient ni à jour ni suffisamment coordonnés. 

Les entreprises chargées de la vaccination se plaignent que les appels d’offres aient été lancés trop tard, ne leur laissant ensuite que deux ou trois semaines pour tout mettre en place.

Jeudi 7 octobre

TAUX DE CONTAMINATION INÉGAL

Le taux de contamination baisse chez les jeunes (jusqu’à 19 ans), et les personnes contaminées sont touchées par le variant delta. 

En Scanie, le taux de contamination des 80 ans et plus augmente à raison de 61 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours.

Dans la région Ouest, le nombre de cas continue à baisser pour la troisième semaine d’affilée.

VACCINATION

La vaccination des enfants de 12 ans et plus a débuté cette semaine. À partir de 15 ans, ils n’ont pas besoin de l’accord de leurs parents pour se faire vacciner contre le covid. Folkhälsomyndigheten souhaite que la campagne de vaccination pour les adolescents se fasse dans le cadre scolaire, pour atteindre ainsi tous les groupes sociaux-économiques de la société.

La distribution de la 3ème dose pour les plus de 80 ans a également débuté cette semaine. 

Folkhälsomyndigheten interrompt l’utilisation du vaccin de Moderna pour les moins de 30 ans pour cause d’augmentation d’effets secondaires rares dans cette tranche d’âge.

stat vaccination 7 octobre
Statistiques de vaccination au 7 octobre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

LEVÉE DES RESTRICTIONS

La Norvège a rouvert la frontière avec la Suède ce mercredi. Mais les non-vaccinés en provenance de Scanie, Stockholm, Västra Götaland et Östergötland (régions rouges selon la notation norvégienne) doivent continuer à observer une quarantaine de 10 jours.

 

Jeudi 30 septembre

TAUX DE CONTAMINATION EN SCANDINAVIE

Le taux de contamination actuel en Suède, Norvège et Danemark est similaire, mais en Norvège, le coronavirus est désormais considéré comme une grippe saisonnière, tandis qu’en Suède, il reste une maladie dangereuse pour la société. Le Danemark a été le premier pays nordique à supprimer ses restrictions, le 10 septembre dernier, et considère que l’épidémie est désormais sous contrôle. La Norvège a levé ses restrictions samedi dernier, ce qui a été largement fêté : la police norvégienne a comparé la situation à celle d’une fête nationale ou d’un nouvel an. La Norvège totalise 184 600 cas de covid et 850 décès – 83 % de la population majeure est complètement vaccinée. Le Danemark quant à lui totalise 357 200 cas de covid et 2 636 décès –75 % de la population totale est vaccinée. (63 % de la population totale suédoise est vaccinée.)

Les élèves et le personnel des écoles et lycées de la commune de Stockholm vont participer à une étude de dépistage par gargarisme entre le 5 et le 12 octobre. Si le résultat est positif, la méthode sera élargie aux écoles privées et aux autres communes de la région.
VACCINATION
L’épidémiologiste d’état Anders Tegnell s’inquiète que le taux de vaccination parmi les jeunes n’augmente pas, de même que dans les groupes de population aux revenus faibles et d’origine étrangère. Le taux de vaccination des jeunes Suédois est le plus bas des pays nordiques. Pour le moment, la vaccination des 12-15 ans exige l’approbation des deux parents/tuteurs, mais plusieurs régions réfléchissent à se contenter de l’approbation d’un seul parent/tuteur.
Selon une étude, il semblerait que le taux d’anticorps chutent plus rapidement que prévu chez les patients doublement vaccinés, à partir de 7 mois après la 2ème dose. Une 3ème dose sera administrée aux personnes vivant en maison de retraite, qui reçoivent de l’aide à domicile et toutes celles âgées de 80 ans et plus.
Plusieurs régions suédoises réfléchissent à exiger que le personnel soignant soit vacciné, sous peine de licenciement – s’il n’est pas possible d’adapter les tâches de travail, ce qui demanderait un ajustement de la loi sur les maladies contagieuses (smittskyddslagen).
LEVÉE DES RESTRICTIONS
Comme annoncé précédemment, depuis hier 29 septembre, la plupart des restrictions pour combattre le corona sont levées. En principe, les personnes vaccinées peuvent vivre normalement. Les non-vaccinés doivent continuer à garder leur distances et éviter les contacts avec les personnes à risques et âgées de plus de 70 ans. Jusqu’au 31 octobre, les non-vaccinés de plus de 6 ans doivent se faire tester, symptômes ou pas, en rentrant en Suède depuis un pays hors des pays nordiques. Tous, vaccinés et non vaccinés, doivent, au moindre symptôme, rester à la maison, se faire tester et éviter le contact avec d’autres personnes. Dans le cas d’un test positif, il est recommandé de rester chez soi au moins une semaine. Il est autorisé de retourner à l’école ou au travail après 48 h sans fièvre et l’employeur doit faciliter le télétravail.
À partir du 1er octobre, le jour de carence est ré-instauré. Plusieurs syndicats craignent que les travailleurs se rendent au travail avec des symptômes pour des raisons économiques ; il est toujours recommandé de préférer le télétravail au moindre symptôme, mais tous les travailleurs n’ont pas la possibilité de travailler à distance. Cela risque d’avoir pour conséquence une recrudescence des cas de covid. Au cours de la pandémie, 2,1 millions de personnes ont eu recours à la compensation du jour de carence (810 kr/jour), ce qui a coûté à l’État un total de 6,2 milliards de couronnes.
Une autre source d’inquiétude est le risque de contamination de la grippe saisonnière, de la gastroentérite et du virus respiratoire syncytial (VRS) comme une conséquence de la levée des restrictions : étant donné que ces maladies se sont peu répandues l’an dernier, l’immunité de la population s’en trouve affaiblie. Toutes les régions ont commandé plus de vaccins contre la grippe que d’habitude ; les personnes âgées de 65 ans et plus sont prioritaires et pourront le recevoir à partir du 9 novembre.
Le soir-même de la levée des restrictions, les queues devant les restaurants, bars et discothèques dans les grandes villes étaient longues. La police s’était préparée et avait renforcé sa présence dans les rues. Dans les transports en commun, la cohue des heures de pointe est de retour. Trafikverket prévenait également du risque d’embouteillages sur les routes.
LEVÉE DES RESTRICTIONS SUR LES VOYAGES
En place depuis le 14 mars 2020 pour cause de pandémie, la recommandation de ne pas entreprendre de voyage non-nécessaire à l’étranger est levée à partir du 1er octobre par le ministère des Affaires étrangères. Mais la ministre Ann Linde rappelle que les voyageurs sont responsables de se renseigner sur la situation sanitaire dans les différents pays et de suivre les recommandations locales.
LA “STRATÉGIE” SUÉDOISE DÉFENDUE
Le premier ministre Stefan Löfvén a défendu la stratégie suédoise dans un entretien avec CNN, tout en soulignant qu’il veut attendre avant de faire un bilan final. Il a expliqué que la stratégie suédoise s’est largement basée sur la responsabilité individuelle des habitants dans le but de maintenir l’activité économique. Stefan Löfven souligne que la Suède connaît actuellement une reprise rapide de l’économie et que le pays n’a pas été le plus durement touché économiquement.
La ministre des Affaires sociales Lena Hallengren estime, elle aussi, que la Suède a bien contré la crise et que le pays s’en sort bien, même si elle déplore le taux élevé de décès. Elle trouve également que c’est le bon moment pour lever les restrictions, en accord avec le plan élaboré par le gouvernement au printemps.

Jeudi 23 septembre

VACCINATION

Les jeunes de 12-15 ans de la région de Stockholm peuvent désormais prendre rendez-vous auprès de 1177 pour se faire vacciner dès le 4 octobre. La vaccination d’un mineur doit être approuvée par les deux parents/tuteurs et l’enfant doit être accompagné par au moins un parent/tuteur.

stat vaccination 23 septembre
Statistiques de vaccination au 23 septembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

LEVÉE DES RESTRICTIONS

Le gouvernement a décidé de ne pas mettre en place de pass sanitaire et de lever complètement la limite de public pour les grands événements à partir du 29 septembre. En parallèle, le Riksdagen (parlement), a voté la prolongation de la loi pandémique jusqu’au 31 janvier 2022, ce qui donne la possibilité, en cas de nécessité, de remettre en vigueur les limites de fréquentation et d’horaires d’ouverture des restaurants et bars. 

RESTRICTIONS SUR LES VOYAGES

Malgré la levée des restrictions à l’intérieur du pays, le gouvernement a annoncé la prolongation de l’interdiction pour les voyageurs en provenance de pays hors Espace économique européen et Suisse de venir en Suède. Pour les voyageurs venant d’un pays hors Union Européenne, un test négatif est exigé. Anders Tegnell pense que l’exigence de la preuve de vaccination ou d’un test négatif va rester encore longtemps, peut-être pendant quelques années.

Taux de vaccination dans différents pays du monde
Taux de vaccination de la population totale dans différents pays du monde. La Suède (63,25 %) est juste derrière la France (63,71 %), qui est ex-eaquo avec Israël.

Jeudi 16 septembre

NIVEAU DE CONTAMINATION

Le taux de contamination de la Suède est actuellement parmi les plus bas des pays de l’Union Européenne, avec 127 cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours (pour un taux de vaccination de 73 %). Si on compare avec les pays nordiques, la Finlande a un taux de 155 cas (66 % de vaccinés), le Danemark 225 cas (87 % de vaccinés) et la Norvège 234 cas (78 % de vaccinés). La France a un taux de 403 cas (79 % de vaccinés).

VACCINATION

L’épidémiologiste Anders Tegnell croit que la Suède peut atteindre 90 % de personnes vaccinées âgées de 16 ans et plus. Les enfants de 12 ans et plus pourront commencer à prendre rendez-vous à partir de lundi prochain pour se faire vacciner, d’abord dans les “vårdcentral”. Après les vacances d’automne, les collèges pourront vacciner dans leur locaux.

Les personnes âgées dont les deux doses de vaccin commencent à dater pourront éventuellement recevoir une 3ème dose au moment de la vaccination de la grippe saisonnière, dès novembre.

Le directeur de Folkhälsomyndigheten, Johan Carlsson, précise que  les personnes non-vaccinées ne peuvent pas s’attendre à vivre normalement à partir du 1er octobre : il faudra qu’elles continuent à garder leurs distances même après la levée des restrictions fin septembre.

stat vaccination 16 septembre
Statistiques de vaccination au 16 septembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

Jeudi 9 septembre

LEVÉE DES RESTRICTIONS

Le gouvernement a annoncé ce mardi la suppression des restrictions à partir du 29 septembre : la plupart des Suédois pourront reprendre une vie normale. Les restaurants, les événements sportifs, les concerts ne seront plus soumis à un plafond et la recommandation de faire du télétravail disparaîtra également. La décision a été prise après une évaluation faite par Folkhälsomyndigheten : plus de 80 % de la population majeure sera complètement vaccinée d’ici la fin septembre.

Les recommandations qui restent en vigueur : adapter les modalités d’enseignement au besoin, éviter la foule, se rencontrer en extérieur et se laver les mains. Lorsque ces recommandations  seront levées (aucune date n’est encore fixée), seule celle de rester chez soi au moindre symptôme restera. 

Le gouvernement a envoyé en relecture à différentes administrations une proposition :  mettre en place un pass sanitaire pour les événements publics de plus de 15 000 participants/spectateurs.

NIVEAU DE CONTAMINATION

Le nombre de patients hospitalisés pour cause de covid dans la région de Stockholm continue d’augmenter pour la septième semaine d’affilée. L’évolution inquiète les médecins qui estiment qu’il est trop tôt pour lever les restrictions.

Le nombre de cas covid a augmenté dramatiquement parmi les jeunes depuis la rentrée des classes. Dans la région de Göteborg, on note une augmentation de 160 % parmi les lycéens : 23 nouveaux cas mi-juillet, 172 nouveaux cas fin août. Sur la même période et dans la même région, on compte +65 % de cas au collège, +100 % dans les grandes classes du primaire, 97 % pour les petites classes du primaire et 71 %  parmi les maternelles. On observe la même évolution en Scanie : + 990 nouveaux cas en semaine 34, dont 312 chez les moins de 19 ans.

Taux de contamination parmi les jeunes dans la région Ouest (Göteborg)
Taux de contamination parmi les jeunes dans la région Ouest (Göteborg) entre les semaines 15 et 34.
gymnasiet = lycée (nés entre 2003 et 2005) – högstadiet = collège (nés entre 2006 et 2008) – mellanstadiet = école primaire (nés entre 2009 et 2011) – lågstadiet = école primaire (nés entre 2006 et 2008) – förskoleåldern = maternelle (nés entre 2015 et 2020). (Source : Dagens Nyheter)

VACCINATION

Trois bus de vaccination supplémentaires (2 à partir du 13 septembre et un 3ème à partir du 1er octobre) vont sillonner la région de Stockholm pour faciliter la vaccination dans les quartiers affichant un faible taux de vaccination, comme Rinkeby et Skärholmen, où moins de la moitié des adultes sont vaccinés. Les vårdcentral qui le souhaitent pourront également bientôt proposer de se faire vacciner en drop-in.

stat vaccination 9 septembre
Statistiques de vaccination au 9 septembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VENTE RECORD DE TESTS ANTIGÉNIQUES

La vente d’auto-tests antigéniques contre le covid a plus que doublé depuis le début de l’été. Apoteket AB a vendu un peu plus de 100 000 tests au cours du mois d’août. Folkhälsomyndigheten rappelle que le covid est une maladie considérée comme dangereuse pour la société : si l’auto-test est positif on doit le signaler en contactant le “vårdcentral”, afin de faire un nouveau test et de recenser les cas positifs confirmés.

 

Jeudi 2 septembre

NIVEAU DE CONTAMINATION

8 % des Stockholmois contaminés depuis fin juin avaient reçu deux doses de vaccins et plus de 90 % de sont pas vaccinés (76 %) ou n’avaient reçu qu’une dose (16 %), selon une analyse faite par la Région sur 10 000 contaminés. Les personnes vaccinées qui ont dûes être hospitalisées avaient une déficience immunitaire ou des précédents médicaux. 

Deux nouveaux cas du variant E484Q (découverte d’abord en Inde) ont été détectés à Uppsala. Au total, la région a enregistré 10 cas, provenant de 6 chaînes de contamination différentes, dans deux cas, les patients revenaient d’Espagne et du Portugal. Trois des patients étaient complètement vaccinés, tous ont eu des symptômes, mais aucun n’a eu besoin d’être hospitalisé.

15 cas du variant “mu” ont également été détectés dans plusieurs régions, la plupart en rapport avec des voyages à l’étranger.

stat vaccination 2 septembre
Statistiques de vaccination au 2 septembre 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VACCINATION

D’ici deux semaines, l’objectif suédois de donner 3 millions de doses de vaccin à Covax devrait être atteint. Il s’agit pour le moment uniquement du vaccin AstraZeneca. À partir de la semaine prochaine, il s’agira aussi du vaccin Janssen. Le gouvernement réfléchit déjà à prolonger l’objectif. Les doses provenant de Suède ont été distribuées au Maroc, en Syrie, au Togo, Kirgizistan, Burkina Faso, Guinée, Guinnée-Bissau et en Afghanistan (avant que les talibans ne prennent le pouvoir).

73 000 rapports d’effets secondaires au vaccin contre le covid ont été envoyés à Läkemedelsverket, l’Agence nationale du médicament, parmi lesquels 5 600 étaient des effets secondaires graves, la plupart pour le vaccin AstraZeneca. 287 cas de décès après vaccination ont été rapportés, mais très peu de décès sont dûs à la vaccination. 

75,7 % des 16-17 ans dans la région de Stockholm, qui ont accès au vaccin depuis le 9 août, ont reçu au moins une dose  ; 64 % ont reçu deux doses. On remarque la même différence de taux de vaccination chez les jeunes que chez les adultes en fonction du lieu de résidence : les habitants des quartiers à hauts revenus (Östermalm, Vaxholm t.ex.) sont plus vaccinés que ceux des quartiers à revenus moindres (tel Rinkeby-Kista ou Skärholmen). Il est possible que la Région applique la même méthode qu’à Uppsala pour inciter les gens à se faire vacciner : à savoir, envoyer par courrier une convocation avec un rendez-vous déjà déterminé pour venir prendre sa dose.

Selon un sondage Kantar Sifo, 81 % de la population suédoise est positive à la mise en place d’un passe sanitaire à l’entrée des concerts et autres événements live.

 

Jeudi 26 août

NIVEAU DE CONTAMINATION
Le niveau de contamination en Suède continue à augmenter, même si l’on est loin des chiffres du printemps dernier. 46 patients sont placés en soins intensifs, sur 331 places occupées. 472 places sont libres : la pression sur les hôpitaux est donc moindre, mais la plupart des régions suédoises s’attendent à une dégradation de la situation dans les semaines à venir. Même dans les maisons de retraite, le niveau de contamination connaît un rebond.
Dans la région de Scanie, à la pointe sud de la Suède, le niveau de contamination a augmenté de 46 %, avec 121 nouveaux cas par 100 000 habitants sur les deux dernières semaines. Entre 15 et 20 % ont été contaminés à l’étranger. À Stockholm, on compte 1 965 nouveaux cas entre le 17 et le 23 août ; 79 personnes sont hospitalisées, 17 en soins intensifs. 92 % des patients hospitalisés ne sont pas vaccinés.
Pour la Norvège, la Suède redevient un pays rouge : à partir de lundi, il faudra présenter un test négatif pour passer la frontière. De plus, si l’on n’est pas complètement vacciné, il faudra observer une quarantaine de 10 jours.
stat vaccination 26 août
Statistiques de vaccination au 26 août 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter
VACCINATION
Selon Anders Tegnell, il n’y a pas de preuve scientifique qu’une troisième dose soit nécessaire, sauf pour les personnes qui ont une déficience immunitaire ; à partir du 1er septembre, au moins 40 000 personnes dans ce cas auront ainsi accès à une troisième dose, administrée au plus tôt 8 semaines après la deuxième.
Selon un sondage Sifo, seule une personne sur 10 se dit contre la vaccination des 12-15 ans. Mais Tegnell trouve qu’il est encore trop tôt pour offrir le vaccin à cette catégorie d’âge.
Presque 3 000 personnes résidant en Suède ne peuvent pas obtenir la preuve de leur vaccination, faute de personnummer. Le samordningsnummer suffit pour se faire vacciner, mais pas pour obtenir le covidbevis. E-Hälsomyndigheten dit donner la priorité à ce problème, et espère trouver une solution au cours du mois de septembre.
Le parti des Modérés souhaite voir la mise en place d’un pass sanitaire à l’intérieur du pays.
VOYAGES À L’ÉTRANGER
Le ministère suédois des Affaires étrangères prolonge sa recommandation d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur de l’Union européenne jusqu’au 15 octobre. Outre les pays de l’UE, la Norvège, la Grande-Bretagne, l’Irlande du Nord, les États-Unis, le Qatar, le Japon et le Liban sont considérés comme des pays relativement sûrs. L’interdiction de voyager en Suède depuis un pays hors UE est quant à elle prolongée jusqu’au 31 octobre. Aux voyageurs en provenance de l’UE, il est toujours demandé d’être complètement vacciné, ou de présenter un test négatif ou une preuve de guérison.

Été 2021

Voici un récapitulatif sur les démarches à suivre concernant la vaccination et les voyages France <–> Suède.
💉 Vaccination
Pour les personnes sans personnumer : appelez le 1177 de votre région. Le numéro est disponible sur 1177.se. Une personne compétente vous donnera rendez-vous. Service en anglais disponible.
Pour les détenteurs du personnumer : il faut attendre de recevoir le message du 1177 approuvant que vous pouvez prendre rendez-vous. Les démarches coulent ensuite d’elles-mêmes.
Il est possible de recevoir la première dose en Suède et la seconde en France. Le certificat européen delivré en France sera valide en France et dans tout l’espace européen (Suède incluse). Il n’est pour l’instant pas possible de déclarer sa deuxième injection française aux services suédois. Des améliorations du système sont en court.
Les certificats européens de vaccination fait en Suède (covidbevis complets ou partiels) peuvent maintenant être ajoutés dans l’application TousAntiCovid.
⚠️  Les covidbevis suédois sont valables 90 jours après en avoir fait la demande (date de validité affichée en haut du certificat papier). Il suffit d’en télécharger un nouveau passée cette période.
⚠️  Le pass sanitaire européen pour voyager n’est valable que deux semaines après avoir reçu la seconde injection.
Il est quand même conseillé de voyager avec une version papier de votre certificat de vaccination (complet ou partiel).
Pour des informations sur les restrictions de voyage, des informations au jour le jour et pays par pays sont disponibles sur France Diplomatie.
💉 💉 Obtenir sa deuxième injection en France
La carte vitale en tant qu’ayant droit n’est pas nécessaire.
En revanche, le certificat de première injection (disponible via covidbevis – voir plus bas) ainsi que le numéro de lot et date de l’injection sont nécessaire.
✈️ Voyager de la Suède vers la France cet été
🇫🇷 Informations sur les mesures à l’arrivée en France ici.
🇸🇪 Le covidbevis suédois se télécharge ici (pour les détenteurs de personnummer).

✈️ Vous voyagez en avion avec Air France.

🧪 Où peut-on se faire tester avec certificat de voyage ?
Faites une recherche Google avec « var kan man göra pcr test med reseintyg » + votre ville
Tous les laboratoires proposent les tests PCR et antigéniques.
🇸🇪 Voyager de la France vers la Suède (en anglais) :

Jeudi 29 juillet

LES VACANCIERS CONTAMINÉS 

Pour la 5ème semaine de suite, le nombre de cas continue à augmenter dans la région de Stockholm, un phénomène directement lié au retour de vacances. 60 % des personnes contaminées à l’étranger reviennent d’Espagne. Une partie des nouveaux cas concerne également les jeunes non-vaccinés. Le variant delta est dominant. 

Sur les 7 derniers jours, 1 126 nouveaux cas ont été confirmés, soit une augmentation de 60 % par rapport à la période précédente. 34 personnes sont hospitalisées, dont 6 en soins intensifs.

LA MOITIÉ DES SUÉDOIS VACCINÉS 

Au niveau national, la moitié de la population adulte a désormais reçu 2 doses.

70 % des Stockholmois adultes ont reçu au moins une dose de vaccin, 40 % deux doses. 40 % des jeunes de 16 ans et plus qui auront accès au vaccin à partir du 9 août ont déjà pris rendez-vous. En cette période de vacances, il est facile d’obtenir un rendez-vous pour se faire vacciner et la région de Stockholm propose désormais de raccourcir la période entre la 1ère et la 2ème dose, de 7 à 4 semaines. Les personnes de 65 ans et plus qui ont refusé le vaccin Astra Zeneca peuvent désormais obtenir les vaccins Pfizer ou Moderna.

 

Jeudi 15 juillet

ASSOUPLISSEMENT DES RESTRICTIONS À COMPTER DU 15 JUILLET

Voici les nouvelles restrictions à compter de ce jeudi 15 juillet (phase 3) :

Dans les commerces,  la jauge d’1 personne/10 m2 est supprimée. Cela vaut également dans les parcs d’attractions, les parcs animaliers et les musées.

Dans les transports en commun longue distance (plus de 150 km en train et autocar), toutes les places sont désormais soumises à la vente (contre 50 % auparavant).

Les communes n’ont plus le droit d’interdire l’accès aux endroits où il y a des risques de foule.

Les autres recommandations en vigueur depuis le 1er juillet continuent à être valables.

Les recommandations générales suivantes sont toujours en vigueur :

  • Rester à la maison au moindre symptôme.
  • Se laver les mains régulièrement.
  • Se tenir informé de l’évolution des recommandations.
  • Pratiquer le télétravail autant que possible.
  • Voyager en minimisant le risque de contamination.

La phase 4 devrait être mise en place courant septembre, en fonction de l’évolution de la situation et du taux de vaccination. On ne sait pas encore quand la phase 5, qui voit la levée totale des restrictions, sera mise en place.

VACCINATION

Plus de 70 % de la population majeure suédoise est désormais vaccinée avec au moins une dose. Dans la région de Stockholm, 2 millions de vaccination ont été effectuées depuis le début de la campagne : 66 % de la population majeure est vaccinée avec au moins une dose, 41 % sont complètement vaccinés.

La vaccination sera ouverte aux jeunes de 16 ans et plus à partir du 9 août. Ce sera le vaccin Pfizer, autorisé pour les enfants à partir de 12 ans, qui sera proposé.

stat vaccination 15 juillet per region
Pourcentage de vaccination (1ère dose) par région

Lundi 12 juillet

Suite à la recrudescence des cas de covid chez des personnes qui ont séjourné à l’étranger, la Suède recommande désormais que TOUTES les personnes majeures* (y compris les citoyens suédois et les résidents étrangers) qui rentrent en Suède entre le 12 juillet et le 31 août, fassent le plus rapidement possible un test PCR, qu’elles aient des symptômes ou non.
Il est fortement recommandé d’être très attentif au moindre symptôme et de limiter les contacts avec d’autres personnes les deux premières semaines après son retour. Les personnes avec un personnummer peuvent faire ce test gratuitement.
*Sont exemptées les personnes séjournant dans les pays nordiques, les personnes vaccinées avec au moins une dose administrée au plus tard 3 semaines avant l’entrée en Suède et les personnes qui ont contracté la maladie au cours des 6 derniers mois.

Jeudi 1er juillet

VARIANT DELTA

Au 21 juin, la Suède comptait 663 cas de variant delta. Les premiers cas ont été découverts fin avril dans la région de Stockholm ; tous revenaient de voyage en dehors de l’Europe. Au niveau national, on rapporte 60 cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours, mais dans la région de Värmland, la plus touchée actuellement, il s’agit de 267 cas pour 100 000 habitants.

Étendue du variant delta en Suède au 24 juin
Étendue du variant delta en Suède au 24 juin Graphique ©Dagens Nyheter

En parallèle, de plus en plus d’hôpitaux suédois ferment leurs unités covid.

L’équipe de Suède ayant joué un match à St Pétersbourg, des supporters suédois s’y sont rendus alors que le taux de contamination y est de 240 cas pour 100 000 habitants sur les 14 derniers jours. Précédemment, 120 supporters de football finlandais, sur les 2 000 s’étant rendus en Russie, ont été testés positifs à leur retour. Folkhälsomyndigheten surveille la situation et recommande aux supporters suédois un test dès leur retour de l’étranger et un isolement d’une semaine, pour enfin refaire un test le 5 ème jour. 

PASS COVID

Depuis le 1er juillet, tout détenteur d’un personnummer peut télécharger son “covidbevis” sur le site de e-Hälsomyndigheten. Ce pass covid indique le nombre de doses de vaccin reçues (au plus tard 7 jours après l’injection), puis à partir de mi-juillet les résultats de tests covid, et dès la fin du mois de juillet, les certificats de guérison si l’on a été malade. Ce pass est gratuit, peut se télécharger ou s’imprimer et est valide 90 jours. Au-delà, il suffit de le télécharger ou l’imprimer de nouveau. Ce pass contient un QR-code à présenter à la frontière. Il est fortement recommandé de se renseigner sur les différentes règles en vigueur dans le pays de destination. 

ASSOUPLISSEMENT DES RESTRICTIONS À COMPTER DU 1er JUILLET

Voici les nouvelles restrictions à compter de ce jeudi 1er juillet :

Dans la sphère privée : 

  • Continuer à éviter les risques de contamination en dehors de sa “bulle”.
  • Éviter les contacts prolongés et rapprochés dans des endroits exigus.
  • Rencontrer les gens à l’extérieur et en petit groupe.

Dans les restaurants, bars et cafés :

  • Manger assis avec au moins 1 mètre de distance entre les tables.
  • Maximum 8 personnes autour d’une table à l’intérieur. Pas de limite en terrasse.
  • Les heures d’ouverture sont de nouveau libres.

Pour les événements publics :

  • À l’intérieur : 50 personnes debout ou 300 personnes assises.
  • À l’extérieur : 600 personnes debout ou 3 000 personnes assises.
  • 900 personnes pour les courses sportives.
  • Jusqu’à 1 800 dans les manifestations publiques.

Dans les commerces :

  • La jauge d’1 personne/m2 est maintenue, de même que les recommandations de distanciation physique.
  • Continuer à éviter la foule dans les boutiques et les centres commerciaux.
  • On peut désormais faire ses courses à plusieurs.

Dans les transports en commun :

  • Continuer à préférer la marche, le vélo ou la voiture lorsque cela est possible.
  • Continuer à éviter la foule et garder ses distances.
  • La recommandation du port du masque est supprimée.

Les recommandations générales suivantes sont toujours en vigueur :

  • Rester à la maison au moindre symptôme.
  • Se laver les mains régulièrement.
  • Se tenir informé de l’évolution des recommandations.
  • Pratiquer le télétravail autant que possible.
  • Voyager en minimisant le risque de contamination.

SUPPRESSION TOTALE DES RESTRICTIONS À L’AUTOMNE ?

Anders Tegnell croit qu’il sera possible de lever totalement les restrictions générales de distanciation sociale et de télétravail en novembre, mais prévient qu’il faut s’attendre à des clusters ici et là au cours de l’été. Pour Tegnell, il est clair que c’est la campagne de vaccination qui a retourné la situation. 90 % des personnes âgées sont maintenant vaccinées.

VACCINATION

Face à l’avancée du variant delta, plusieurs régions prennent la décision de donner la deuxième dose de vaccin au-delà des 7 semaines recommandées, pour permettre d’administrer le maximum de premières doses et ainsi offrir au maximum de personnes une protection minimum.

stat vaccination 1er juillet
Statistiques de vaccination au 1er juillet 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

DIY DIGITAL

Un sondage IPSOS montre que pendant la pandémie 75 % Suédois ont regardé des vidéos sur internet pour apprendre à cuisiner et faire de la pâtisserie et du pain (37 %), pour bricoler à la maison (27 %), pour faire du sport (25 %). 48 % reconnaissent avoir appris de nouvelles choses grâce à ces vidéos. Le besoin de développement personnel n’a pas failli malgré le semi-confinement. Les contenus éducatifs ont également eu du succès : musique, santé, technique, science, économie, histoire, voyages, langues, affaires et finances, art et design, sont tout autant de sujets qui ont attiré les internautes.

LA RECHERCHE CONTRE LES PANDÉMIES FUTURES

Vinnova (l’Agence gouvernementale suédoise pour les systèmes d’innovation) a accordé des financements pour des projets de recherche pour être mieux préparé face à des pandémies futures : un de ces projets veut développer un  médicament contre les entérovirus (“un genre de virus non-enveloppés à ARN simple brin de polarité positive” selon Wikipedia) ; un autre un masque facial en cellulose, donc transparent ; un troisième développe un logiciel qui rassemblera des signaux de contaminations de sources différentes, pour les analyser et faciliter la prise de décisions par les autorités.

 

Jeudi 24 juin

MIDSOMMAR EN TEMPS DE COVID

La Suède compte actuellement 60 cas de covid par 100 000 habitants sur les 14 derniers jours. La pression sur les hôpitaux est en baisse. Anders Tegnell déclare que nous nous rapprochons de la situation que nous avions l’été dernier.

À l’approche du week-end de midsommar, Tegnell rappelle les règles de distanciation et qu’il ne faut pas organiser de grandes fêtes, et de se retrouver en extérieur.

L’OBJECTIF DE VACCINATION ENCORE REPOUSSÉ

L’objectif suédois d’avoir vacciné avec au moins une dose tous les Suédois majeurs est repoussé (pour la quatrième fois) de deux semaines, soit désormais le 19 septembre. La principale cause évoquée est la baisse du nombre de doses Pfizer livrées.

À l’origine, la stratégie suédoise prévoyait de vacciner contre le covid-19 tous les adultes  d’ici la fin du mois de juin.

Folkhälsomyndigheten a décidé que les enfants de 16 et 17 ans pourront se faire vacciner.

stat vaccination 24 juin
Statistiques de vaccination au 24 juin 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

DE LA SOLUTION SALINE INJECTÉE PAR ERREUR 

Sept personnes ont reçu par erreur une solution saline au lieu du vaccin anti-covid dans un centre de soins de Lund le week-end dernier. Comme il est impossible de savoir exactement quelles sont les personnes concernées, les 298 personnes qui se sont faites vaccinées ce jour-là doivent revenir pour recevoir une nouvelle dose. Le vaccin est dilué dans une solution saline, mais lors du décompte de doses à la fin de la journée, le centre s’est rendu compte que sept seringues ne contenait que de la solution saline.

FAUX TESTS COVID AVEC CERTIFICAT DE VOYAGE

Un laboratoire privé est soupçonné d’avoir délivré des faux certificats de voyage suite à des tests PCR qui n’étaient en fait pas analysés. On estime que 100 000 personnes dans les villes de Stockholm, Västerås, Göteborg, Södertälje, Malmö, Kalmar, Gävle, Linköping, Norrköping, Uppsala, Västervik et Örebro ont payé 1 500 kr pour ces faux tests. Cette entreprise gérait auparavant des centres de soins médicaux qui avaient été fermés par la région de Stockholm suite à une mauvaise gestion des médicaments et des factures. La police a maintenant arrêté le chef de l’entreprise, un médecin et une troisième personne ; le site internet et les comptes sur les réseaux sociaux de l’entreprise sont fermés.

 

Jeudi 17 juin

SURMORTALITÉ EN 2020

Selon Socialstyrelsen (la Direction nationale de la santé et des affaires sociales), la pandémie a causé 7 000 décès supplémentaires en 2020 (98 229) par rapport aux années 2015-2019 (91 070 décès en moyenne). Le coronavirus était l’an dernier la 3ème cause de décès avec 9 441 cas, derrière les maladies cardiovasculaires (27 973) et les cancers (23 485). Environ 60 % des décès dûs au covid ont eu lieu le premier semestre, 40 % au cours du deuxième semestre. Les personnes étaient âgées de plus de 70 ans dans 90 % des décès. 0,7 % des personnes décédées avaient moins de 19 ans, et 0,5 % moins de 18 ans. Les chiffres de Socialstyrelsen montrent également que les personnes nées en Turquie, Syrie, Somalie, Irak, Iran, Grèce et Chili ont été particulièrement touchées.

PROLONGATION DES RESTRICTIONS GÉNÉRALES

Folkhälsomyndigheten a pris la décision de prolonger jusqu’au 30 septembre (au lieu du 15 septembre) les restrictions générales d’éviter les nouveaux contacts, de rester à la maison au moindre symptôme, de télétravailler, de garder les distances et d’éviter les foules. Cela n’impacte pas en revanche la levée de certaines restrictions le 1er juillet.

VACCINATION

Malgré l’incitation des autorités à prendre la deuxième dose au même endroit que la première, de nombreux Suédois choisissent de prendre rendez-vous pour la deuxième dose sur leur lieu de vacances, ce qui pose des problèmes de logistique pour les régions, sans mentionner le fait que la 2ème dose ne proviendra peut-être pas du même fabricant que la 1ère.

Folkhälsomyndigheten émet l’hypothèse qu’une 3ème dose soit nécessaire pour augmenter encore plus la protection chez les personnes âgées et appartenant aux groupes à risque contre le variant delta qui se répand de plus en plus dans le pays.

Les trois régions suédoises avec les plus grands centres de logement de demandeurs d’asiles (Västra Götaland, Halland et Norrbotten) proposent le vaccin anti-covid à tous les majeurs.

stat vaccination 17 juin
Statistiques de vaccination au 17 juin 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VARIANT DELTA

Le variant delta se répand principalement en Värmland et en Blekinge et semble toucher plus particulièrement les jeunes. Folkhälsomyndigheten craint une 4ème vague pour l’automne prochain.

PASSE SANITAIRE (« COVIDBEVIS »)

D’ici le 1er juillet, le pass covid suédois sera accessible à toute personne ayant un personnummer. À l’aide de la BankID, il sera téléchargeable sur téléphone portable, via une boîte à lettre digitale.

ÉTUDES SFI INTERROMPUES

47 % des étudiants en SFI (les cours de suédois pour étrangers) ont interrompu les cours en 2020, contre 41 % en 2019.

CHÔMAGE EN BAISSE

Les chiffres du chômage continuent à baisser : 411 000 inscrits en mai, soit 14 000 de moins que le mois précédent, ce qui fait passer le pourcentage sous la barre des 8%. Mais le nombre de chômeurs de longue durée augmente et s’élève maintenant à 189 000. 

 

Jeudi 10 juin

« NOUS SOMMES TOUJOURS DANS UNE PANDÉMIE »

Le taux de contamination en Suède est en baisse constante, mais plusieurs milliers de personnes tombent encore malades toutes les semaines. Selon des chiffres de l’ECDC, 12 pays européens sur 27 ont moins de 100 cas par 100 000 habitants sur les deux dernières semaines. La Suède compte quant à elle 200 cas pour 100 000 habitants. Les hôpitaux sont un peu moins surchargés et le nombre de décès se stabilise, voire baisse. C’est un effet de la vaccination, mais c’est aussi un effet du retour des beaux jours comme l’an dernier. Anders Tegnell rappelle : “Les soirées privées doivent toujours être évitées et celles qui ont lieu doivent être limitées. Nous sommes toujours dans une pandémie. Il est important de ne pas l’oublier pour que la courbe ne remonte pas. Évitez les nouveaux contacts sociaux, restez à la maison lorsque vous êtes malade et travaillez autant que possible à domicile.” Un groupe de chercheurs suédois s’inquiète d’une éventuelle quatrième vague l’automne prochain, qui pourrait toucher les enfants non-vaccinés.

Le variant indien du coronavirus a été détecté en Suède 71 fois.

PASS COVID

Le parlement européen a voté la mise en place du pass covid. Les pays membres pourront mettre en place des restrictions propres en fonction du pays d’origine des voyageurs. Le pass contiendra des informations sur la vaccination et les résultats des tests covid. En Suède, il sera mis en place par E-hälsomyndigheten (l’Agence suédoise de la santé en ligne) à partir du 1er juillet et nécessite d’avoir une bankID. Les régions se chargent de reporter les vaccinations dans le registre national dans un délai de 7 jours. En revanche, les résultats des test covid ne seront intégrés dans le pass covid qu’à la mi-août, et pourront être envoyés dans les boîtes aux lettres électroniques (Kivra par exemple). Plus d’info ici : https://www.ehalsomyndigheten.se/tjanster/covid-certificate/ (en anglais). 

L’OMS déconseille d’entreprendre des voyages à l’étranger, y compris au sein de l’Europe.

MANQUE DE PERSONNEL DANS LES RESTAURANTS

Depuis le 1er juin, les restaurants ferment à 22h30 (au lieu de 20h30), tout en maintenant le nombre de 4 personnes maximum à la même table. Une mesure bienvenue pour cette branche qui a beaucoup souffert économiquement, mais nombre de cuisiniers ont changé de carrière au cours de la pandémie et on déplore un manque de personnel. Le syndicat des hôtels et restaurants (HRF) compte normalement en moyenne 30 000 membres ; ce chiffre est tombé à 27 317 en avril. Le site d’Arbetsförmedlingen recense actuellement un peu plus de 300 annonces d’emploi dans ce secteur pour la seule région de Stockholm.

MANIFESTATION CONTRE LES RESTRICTIONS

Dimanche dernier à Stockholm, la police suédoise a de nouveau dissout une manifestation rassemblant environ 200 personnes qui protestaient contre les restrictions sanitaires. Trois organisateurs ainsi que deux manifestants ont été arrêtés pour comportement violent.

LA VIE APRÈS LA PANDÉMIE

Un sondage réalisé par la Chambre de commerce de Stockholm montre que les jeunes ont hâte d’aller en discothèque (surtout les hommes), au restaurant (surtout les femmes) ou à des événements publics. Les femmes pensent que la baisse des voyages en avion continuera, que les gens continueront à moins prendre les transports en commun et à les utiliser en dehors des heures de pointe après la pandémie, et pour finir que la livraison de repas et tous les commerces à domicile devrait perdurer. Les hommes sont globalement plus positifs sur le retour à la “normale”.

 

Jeudi 3 juin

MÉDICAMENT À L’ESSAI

Au cours des semaines à venir, des personnes testées positives au covid dans les villes de Göteborg, Stockholm et Uppsala pourront recevoir le comprimé antiviral molnupiravir, présumé diminuer le risque de développer une forme grave.  Élaboré aux États-Unis avant la pandémie, il vise à réduire les effets des virus à arn (coronavirus ou grippe). La pandémie a accéléré les études autour de ce médicament, désormais en phase finale de test : des tests à grande échelle au niveau mondial. Si son bénéfice est avéré, il pourrait être approuvé au début de l’an prochain et constituerait donc un atout non négligeable lors de futures pandémies.

VACCINATION

Jusqu’à maintenant, la vaccination de la population suédoise a coûté 900 millions de couronnes à l’État. 5,4 millions ont servi à développer et lancer l’application “Alltid öppet” (Toujours ouvert”), permettant aux habitants de les régions de Stockholm et de Gotland de prendre rendez-vous pour se faire vacciner. 1, 6 millions de personnes ont téléchargé l’appli, mais depuis le début de la phase 4 de vaccination (tous les habitants de moins de 60 ans), elle souffre de problèmes d’accessibilité, la faute à  différents problèmes techniques et au grand nombre de connexions. 

FÊTES ÉTUDIANTES

La moitié des jeunes qui terminent le  lycée ce mois-ci comptent bien faire la fête, quelles que soient les restrictions en cours – soit le double de l’an dernier. 8 lycéens sur 10 planifient une réception en famille, mais 7 sur 10 s’inquiètent que des membres de leur famille puissent tomber malades. Au 26 mai, Folkhälsomyndigheten recensait 180 000 personnes entre 20 et 29 ans ayant été positives au covid-19 (dont 20 décès et un peu moins de 200 séjours en soins intensifs), et 140 000 jeunes positifs entre 10 et 19 ans (dont 45 ayant séjourné en soins intensifs et 5 ayant succombé).

CHÔMAGE EN BAISSE

Le taux de chômage est descendu en dessous de 8 %, une première fois depuis avril 2020. Avant la pandémie, le taux était de 7,4 %. 189 000 personnes sont sans emploi depuis plus d’un an et ce groupe a du mal à retrouver un travail. C’est vrai dans le secteur du commerce, où 35 000 emplois risquent de disparaître d’ici 2030, suite à l’explosion des achats en ligne pendant la pandémie.

LEVÉE PROGRESSIVE DES RESTRICTIONS LE 1ER JUIN

Le parc d’attractions Gröna Lund à Stockholm a rouvert ses portes ce mardi 1er juin, après 576 jours de fermeture. On doit impérativement acheter son billet à l’avance et la visite est limitée à la demi-journée (9h30-15h ou 15h-22h). Le nombre de visiteurs est limité à 1 500 (dix fois moins qu’en temps normal) mais ce chiffre pourrait passer à 3 500 en juillet. 

Les cinémas Filmstaden ont eux aussi rouvert, après 6 mois de fermeture. 50 personnes sont autorisées par salle, une rangée sur deux reste condamnée et on ne peut pas être plus de 4 personnes d’un même groupe côte à côte.

Rappel des mesures à partir du 1er juin:

  • Enfants et adultes peuvent participer à des colonies de vacances, des matchs et des compétitions sportives à moindre échelle.
  • Les courses et compétitions sportives peuvent être organisées, à condition de respecter un maximum de 150 personnes.
  • Il est possible de se rendre dans les parcs d’attractions et les marchés (à l’intérieur comme en plein-air).
  • Davantage de personnes peuvent assister à des cérémonies religieuses et des événements culturels et sportifs.
  • Les restaurants et autres services de restauration ouvrent jusqu’à 22h30.
  • L’enseignement dans les universités et écoles pour adultes peut reprendre en présentiel.
  • Folkhälsomyndigheten continue à déconseiller les fêtes, dîners et autres événements privés comprenant des invités en dehors de la sphère la plus proche. La location de lieux pour des événements privés de plus de 8 personnes n’est pas autorisée.

Plus de détails ici : https://www.folkhalsomyndigheten.se/smittskydd-beredskap/utbrott/aktuella-utbrott/covid-19/skydda-dig-och-andra/max-antal-deltagare-i-sammankomster-och-i-olika-lokaler/ (en suédois)

Vendredi 28 mai

LEVÉE DES RESTRICTIONS EN 5 ÉTAPES

Le gouvernement suédois prépare une levée des restrictions pandémiques en 5 étapes, à compter du 1er juin. La 2ème étape devrait commencer le 1er juillet, puis la 3ème étape mi-juillet et la 4 ème en septembre. Il n’y a pas encore de date pour la 5ème étape, qui correspond à une levée totale des restrictions et à un retour à la normale.

À partir de mardi prochain, 1er juin :

  • Enfants et adultes peuvent participer à des colonies de vacances, des matchs et des compétitions sportives à moindre échelle.
  • Les courses et compétitions sportives peuvent être organisées à conditions compter maximum 150 personnes.
  • Il est possible de visiter des parcs d’attractions et des marchés.
  • Plus de personnes peuvent assister à des cérémonies religieuses et des événements culturels et sportifs.
  • Les restaurants et autres services de restauration seront ouverts jusqu’à 22h30.
  • L’enseignement dans les universités et écoles pour adultes pourra reprendre en présentiel.
  • Folkhälsomyndigheten continue à déconseiller les fêtes, dîners et autres événements privés comprenant des invités en dehors de la sphère la plus proche. Il n’est pas autorisé de louer des locaux pour des événements privés avec plus de 8 personnes.

À partir du 1er juillet :

  • Le nombre de participants à des événements culturels et sportifs augmentera jusqu’à 50 personnes à l’intérieur, ou 300 personnes assises. Pour les événements en extérieur : jusqu’à 600 personnes, ou 3 000 personnes assises.
  • Les courses et compétitions sportives pourront accueillir jusqu’à 900 personnes.
  • On pourra louer des locaux pour des fêtes privées jusqu’à 50 personnes.
  • Les horaires d’ouverture des restaurants pourront être prolongés voire même sans limite, et le nombre de personnes autour des tables en extérieur non limité.
  • La limitation du nombre de personnes par mètre carré pourra être supprimée.
  • La limitation du nombre de voyageurs dans les transports grandes lignes (plus de 150 km) pourra être supprimée.

À partir du 15 juillet, la recommandation du port du masque dans les transports en commun aux heures de pointe sera levée.

En septembre, toutes les limitations de public devraient disparaître.

Ce vendredi, le gouvernement a annoncé que l’interdiction temporaire de voyage non essentiel vers la Suède, pour les voyageurs hors UE, est prolongée jusqu’au 31 août. Les voyageurs provenant de l’Union Européenne devront continuer à présenter un test covid négatif (de maximum 48h) jusqu’au 30 juin. Les voyageurs provenant des pays nordiques sont exempts du test covid négatif à partir du 1er juin.

Dans le sens Suède vers l’étranger, nous rappelons que le ministère suédois des Affaires étrangères déconseille toujours les voyages non indispensables en dehors de l’UE et ce jusqu’au 1er  juillet. Les voyages à l’intérieur de l’UE, de même que ceux vers l’Australie, Israël, la Nouvelle Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande sont désormais considérés comme sûrs.

 

Jeudi 27 mai

TAUX DE CONTAMINATION 

La propagation du virus  diminue plus rapidement que les prévisions de Folkhälsomyndigheten, même si le niveau de contamination est encore élevé. Selon l’ECDC (Centre Européen de prévention et de contrôle des maladies),  la Suède est le pays européen avec le plus grand nombre de cas pour 100 000 habitants ces deux dernières semaines. Le nombre de patients en soins intensifs a baissé de 100 personnes depuis la semaine dernière.

VACCINATION

Les personnes qui se font vacciner dans une autre région que leur région de résidence risquent de créer un déséquilibre dans la répartition des doses, puisque les régions les reçoivent en fonction du nombre d’habitants. Jusqu’à maintenant, 80 000 personnes se sont faites vaccinées dans une autre région; dans la région de Halland, ils représentent 7,3 % des vaccinés, sur Gotland 5,3 %, en Sörmland, 4,3 % et à Kalmar 3,4 %.

stat vaccination 27 mai
Statistiques de vaccination au 27 mai 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VOYAGEURS BLOQUÉS À ARLANDA

De nombreux voyageurs se voient refuser l’accès au pays à leur arrivée à Arlanda, car leur test covid est non valable. Certains de ces voyageurs ont dû attendre plusieurs jours avant de pouvoir retourner dans leur pays, puisque les vols sont moins fréquents qu’en temps normal. Swedavia a installé des lits de camp dans l’une des “Portes” pour héberger les passagers.

VOYAGES À L’ÉTRANGER

Le ministère suédois des Affaires étrangères déconseille toujours les voyages non indispensables en dehors de l’UE et ce  jusqu’au 1er  juillet. Les voyages à l’intérieur de l’UE, de même que ceux vers l’Australie, Israël, la Nouvelle Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande sont désormais considérés comme sûrs.

 

Jeudi 20  mai

TAUX D’INFECTION LE PLUS ÉLEVÉ EN EUROPE

Le taux d’infection en Suède est le plus élevé en Europe avec 580 cas pour 100 000 sur les 14 derniers jours. Ce triste record s’expliquerait par le grand nombre de tests réalisés (322 156 tests/semaine en moyenne ces 5 dernières semaines), par le fait que le pays se trouve encore dans la 3ème vague et qu’une partie de la population commence à ne plus suivre les restrictions. En revanche, le nombre de décès et de malades hospitalisés est en baisse constante.

Nombres de tests semaine 19

Nombres de personnes testées semaine 19 (en vert), et nombre de cas positifs (en violet)
Source: https://www.folkhalsomyndigheten.se/smittskydd-beredskap/utbrott/aktuella-utbrott/covid-19/statistik-och-analyser/antalet-testade-for-covid-19/

SOINS INTENSIFS EN CRISE

Pour que le système de soins intensifs suédois fonctionne de manière optimale, on considère que 20 % des lits doivent être constamment libres. Or le 9 avril, la marge était de 16 %, le 16 avril de 18 % ; le 7 mai, elle est même descendue à 14 % avant de remonter à 18 % le 10 mai.

 

VACCINATION

Plusieurs régions devraient atteindre l’objectif de vaccination (au moins une dose) des plus de 18 ans au cours de l’été. Pour rappel, la date-butoir, repoussée à plusieurs reprises,  est désormais fixée au 5 septembre suite à la mise en pause des vaccins Astra Zeneca et Janssen.

Seules les régions de Norrbotten, Västra Götaland, Kronoberg, Halland et Östergötland autorisent les entreprises à vacciner les employés. Scania, par exemple, va pouvoir vacciner ses 19 000 employés sur leur lieu de travail.

À Stockholm, il est possible de se faire vacciner dans une tente à proximité du stade de Zinkensdamm, qui peut accueillir jusqu’à 2 000 personnes par jour. Les rendez-vous se réservent via l’application Alltid öppet. Actuellement, c’est au tour des personnes nées en 1971 ou avant. À Göteborg, le stade Scandinavium a été transformé en centre de vaccination et peut vacciner 10 000 personnes par semaine.

La Suède a signé un nouveau contrat d’environ 20 millions de doses de vaccin Pfizer à livrer au cours des deux prochaines années

Statistiques vaccination 20 mai 2021
Statistiques de vaccination au 20 mai 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

 

PASSEPORT VACCINATOIRE EUROPÉEN

Le parlement européen et les pays membres se sont mis d’accord sur le passeport vaccinal. Il sera mis en place à partir du 26 juin et indiquera si on a été vacciné, si on a des anticorps et si on a été auparavant infecté. Les pays membres auront la possibilité de mettre en place des règles de quarantaine au niveau national, qui ne s’appliqueront cependant pas aux personnes vaccinées ou avec des anticorps.

 

TRAVAILLER SANS PERDRE SA BOURSE D’ÉTUDIANT

Les étudiants vont pouvoir continuer à travailler sans perdre leur droit aux bourses d’études. La suppression du seuil de revenu est prolongée jusqu’à la fin 2021, pour ne pas pénaliser les étudiants qui souhaiteraient travailler dans les secteurs à forte demande, comme le secteur de la santé, en particulier pendant les mois d’été lorsque le personnel sera en vacances.

 

Jeudi 13 mai

DES PATIENTS COVID DÉPLACÉS POUR SOIGNER DES CANCERS 

L’hôpital universitaire de Karolinska diminue le nombre de lits en soins intensifs et ferme son unité covid à Solna pour pouvoir se concentrer sur les opérations de patients atteints de cancer, avant les vacances d’été et éviter que des patients décèdent en attente d’une opération, comme ce fut le cas par exemple en 2017. Les 24 lits de soins intensifs pour patients atteints de covid à Solna ont été réduits à 5 et les patients ont été déplacés dans d’autres hôpitaux à Visby, Västerås, Sundsvall, Halmstad et Lindesberg.

NOUVELLES RESTRICTIONS À PARTIR DU 1er JUIN

Du fait du taux d’infection encore très élevé en Suède (692 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur deux semaines), les restrictions actuellement en place sont prolongées jusqu’à fin mai, au lieu du 17 mai. À partir du 1er juin, si la situation le permet (200 cas pour 100 000), de nouvelles règles seront valables pour les événements publics : la limite actuelle de 8 personnes sera encore valable, mais portée à 50 personnes assises à l’intérieur (places numérotées). Les événements publics en plein air pourront accueillir jusqu’à 100 personnes, ou 500 personnes assises. Pour les événements sportifs en plein-air, le nombre de participants est fixé à 150. Les marchés et les parcs d’attractions pourront ouvrir, tout en mettant en place des mesures de sécurité sanitaire. Les activités de colonies d’été pour enfants et jeunes seront autorisées, mais à plus petite échelle que d’habitude. Enfin, l’heure de fermeture des restaurants sera repoussée de 20h30 à 22h30 (fin du service d’alcool à 22h). Ce sont les restrictions de niveau 3.

Le niveau 2 (moins de 200 cas pour 100 000 habitants, moins de 300 patients hospitalisés, dont moins de 70 en soins intensif et 50 % de la population vaccinée avec au moins une dose) autorisera jusqu’à 600 personnes, ou 3 000 personnes assises à l’extérieur, et 50 personnes, ou 300 personnes assises à l’intérieur. 

Le niveau 1 lèvera toutes les restrictions pour les événements publics, mais suppose un taux d’infection inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants, moins de 100 patients hospitalisés, dont moins de 25 en soins intensifs et 70 % de la population vaccinée avec au moins une dose.

Levée progressives des restrictions pandémiques

Nivå 3Nivå 2Nivå 1
Conditions requises : Incidence de nouveaux cas pour 100 000 habitants sur 14 jours à partir du 1er juin si >200<200<50
Nombre de patients hospitalisés<300<100
Nombre de patients en soins intensifs<70<25
Taux de vaccination, minimum 1 dose>50 %<70%
Événements publics :
À l'intérieur
850aucune limite
À l'intérieur, assis50300aucune limite
À l'extérieur100600aucune limite
À l'extérieur, assis5003 000aucune limite
Courses sportives150900aucune limite

Plan détaillé de levée des restrictions ici (en suédois).

 

LIMITER LES CONTACTS À STOCKHOLM 

La région de Stockholm prolonge sa recommandation locale qui prie sa population de ne fréquenter que les personnes vivant sous le même toit jusqu’au 13 juin. Une nouvelle évaluation de la situation sera faite le 31 mai.

VACCINATION

Le taux de vaccination est moins élevé dans les grandes villes suédoises que dans le reste de la Suède. Une explication pourrait être que les régions ont du mal à atteindre les habitants des quartiers sociaux-économiques les plus touchés. La Suède a commencé à vacciner il y a maintenant bientôt 20 semaines, et un peu plus de 3 millions de Suèdois ont reçu leur première dose. La plupart des régions sont désormais en phase 4 de la campagne de vaccination, c’est-à-dire que la vaccination est ouverte à tous les adultes de 18 à 59 qui n’ont pas été prioritaires au cours des trois premières phases ; à noter toutefois que cette 4ème phase se fait par tranches d’âge successives. Mais on remarque de grandes disparités entre les différentes régions : 94 % des habitants âgés de 70 ans et plus en Västerbotten sont vaccinés avec au moins une dose contre 85 % en Västra Götaland. À Stockholm, 71 % des 65 ans et plus sont vaccinés dans le quartier de Rinkeby-Kista, 74 %  à Skärholmen et 77 % à Botkyrka et Spånga-Tensta contre 92 % à Norrtälje. Mardi, la mairie de Stockholm a annoncé que d’ici quelques semaines, des stations mobiles de vaccination se déplaceront dans les quartiers où le taux de vaccination est le plus bas.

Lorsque 50 à 60 % de la population sera vacciné, cela aura des conséquences positives sur la propagation du virus, mais pour ce qui est de l’immunité de groupe, il faut atteindre un taux de vaccination de 70 à 80 %. Avec maintenant 3 millions de vaccinés, la Suède est actuellement à 37 %.

La Suède a reçu 31 000 doses du vaccin Janssen, qui n’ont jamais été utilisées – et il est probable qu’elles ne le seront jamais, étant donné que la plupart des personnes âgées de plus de 65 ans sont maintenant vaccinées, et qu’il ne sera pas administré à des personnes plus jeunes.

 

Mardi 11 mai

PRESQUE 10 000 DÉCÈS CAUSÉS PAR LE COVID EN 2020

Un rapport du Socialstyrelsen avance désormais le chiffre de 9 520 décès dus au covid l’an dernier. La surmortalité par rapport à une année normale serait alors de 3 %, mais on note de grosses différences régionales, la région de Stockholm étant la plus touchée. Le nombre de décès par 100 000 habitants connaît deux pics, en avril et en décembre. Le covid est la troisième cause de décès pour 2020, après les maladies cardio-vasculaires et les cancers.

VACCINATION

L’Union Européenne a signé un nouveau contrat avec Pfizer/Biontech pour 1,8 milliard de doses, livrées jusqu’en 2023, ce qui assurerait 20 millions de doses supplémentaires à la Suède, pour renouveler les vaccins si besoin est.

Un groupe d’experts norvégiens déconseille d’utiliser les vaccins Astra Zeneca et Janssen. En Suède, Janssen n’est actuellement pas administré et Astra Zeneca l’est uniquement aux personnes de plus de 65 ans.

La région de Stockholm a ouvert la vaccination à tous les adultes nés en 1971 ou plus tôt (à partir de 50 ans) cette semaine. L’application Alltid Öppet a rapidement été surchargée. Sur les 38 000 créneaux disponibles cette semaine, il n’en restait plus que 5 000 lundi.

Statistiques vaccination 11 mai 2021
Statistiques de vaccination au 11 mai 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

BONNE NOUVELLE POUR LES TOURISTES 

Le musée Vasa rouvre ses portes à partir du 19 mai, mais avec une capacité maximum de 250 visiteurs en  même temps.

 

Jeudi 6 mai

1 MILLION DE CAS

La Suède compte désormais plus d’un million de cas de contamination par la covid-19, soit 9,6 % de la population (NB: une personne a pu être contaminée plusieurs fois). La situation dans les hôpitaux est toujours tendue. 62 % des places en soins intensifs sont occupées par des patients atteints de la Covid.

De plus en plus d’enfants et de jeunes sont touchés par le virus ; cela peut-être une conséquence de l’augmentation de tests de dépistage dans les écoles. L’école primaire Kulturama à Danvikstull, Stockholm, par exemple, a décidé de passer en enseignement à distance cette semaine, après plus de 34 cas déclarés parmi le personnel et les élèves.

La région la plus touchée ces trois dernières semaines, Västernorrland, semble noter une baisse des contaminations. Dans la région de Kronoberg, la courbe continue à monter. En Östergötland, la situation reste inchangée.
Dans les régions de Stockholm, de Scanie et Västra Götaland, la situation commence à s’améliorer.

3 scénarios de FHM
Les 3 scénarios de Folkhälsomyndigheten pour les mois à venir

Selon les experts, la sortie de crise commencera lorsque 60 % de la population adulte sera vaccinée. Folkhälsomyndigheten estime que la pandémie peut se dissiper l’été prochain, selon leur meilleur scénario (0), en supposant qu’avec les vacances, les contacts entre les gens diminuent. Selon le scénario 1, les contacts entre les gens ne diminuent pas et le taux de contamination baisse moins vite. Selon le scénario 2, le taux de contamination augmente avant de commencer à diminuer à partir de mi-juin.

Une étude faite au cours des semaines 9 et 10 montre que 5 % des donneurs de sang étaient porteurs d’anticorps.

 

VACCINATION

Un vaccin pour enfant est en phase de test chez Moderna et Pfizer et attend l’autorisation de l’EMA pour lancer ses tests. Un vaccin pour enfant pourrait être approuvé par Läkemedelsverket avant l’été, mais Folkhälsomyndigheten pense recommander la vaccination des enfants seulement à partir de l’automne prochain, si cela est jugé nécessaire.

Plusieurs centres de vaccination vont ouvrir à Göteborg la semaine prochaine pour répondre à la demande. À Stockholm, les personnes âgées de 45 ans et plus peuvent commencer à se faire vacciner lorsqu’il reste des créneaux de libre : Kry et Doktor24 à Nacka, Rinkeby et Johanneshov ont mis en place des listes de réserve.

La ministre des Affaires sociales a convoqué les représentants des régions la semaine prochaine pour mettre en place une stratégie visant à inciter les populations moins enclines à se faire vacciner.

 

Mardi 4 mai

Plusieurs régions suédoises où le taux d’infection est particulièrement élevé, comme l’Östergötland, encouragent fortement leurs habitants à observer un “confinement personnel”. Cela implique de ne pas rencontrer d’autres personnes que celles avec qui on vit ou travaille, de rester à la maison au moindre symptôme, de faire du télétravail autant que possible et de toujours maintenir une distance de 2 mètres. Certaines activités sportives pour les enfants peuvent également être interdites durant quelques semaines. Sur le site de Krisinformation, vous pouvez lire les restrictions spécifiques aux différentes régions. 

 

ÉTUDE DE SURMORTALITÉ

Selon une étude du quotidien Dagens Nyheter, 7 150 personnes de plus sont décédées en 2020, comparé à la moyenne entre 2017 et 2019. Cette augmentation concerne presque uniquement des personnes âgées de plus de 70 ans. Le nombre de décès pour 100 000 habitants a augmenté de 6,1 % en Suède  (6,8 % en France). La Norvège et le Danemark enregistrent eux une sous-mortalité (-2,4 % et -1,2 %). Le taux de surmortalité en 2020 en Suède était inférieur à la moyenne européenne.

VACCINATION

La Suède va interrompre la livraison des vaccins Astra Zeneca et Janssen, ce qui force à repousser pour la troisième fois l’objectif d’avoir vacciné toutes les personnes majeures, avec au moins une dose, au 5 septembre (au lieu du 15 août). 

Le pourcentage de Suédois nés à l’étranger (environ 20 % de la population suédoise) vaccinés est plus bas que celui des Suédois nés en Suède. Anders Tegnell craint que des clusters surgissent au sein des groupes de population avec une immunité plus basse. Parmi les personnes âgées de 80 ans et plus, 91 % de ceux qui sont nés en Suède sont désormais vaccinés, contre 85 % pour ceux nés dans les pays nordiques, 81 % pour ceux nés en Amérique du Nord, 77 % pour ceux nés en Europe, 59 % pour ceux nés en Afrique du nord, et enfin 44 % pour ceux nés dans le reste de l’Afrique.

La région de Stockholm annonce que les personnes de plus de 65 ans qui refusent de recevoir le vaccin Astra Zeneca risquent de ne pas pouvoir se faire vacciner du tout. La région a en effet décidé de réserver le vaccin Moderna aux personnes à risque âgées de 18 à 64 ans dont la vaccination a commencé. Le personnel administrant le vaccin Astra fait part de conditions de travail plus difficiles.

Dans la seule région de Stockholm, 2 200 créneaux de vaccination n’ont pas été utilisés la semaine dernière. Le coordinateur de vaccination de la région prévoit donc d’initier la phase 4 plus tôt que prévu. (La phase 3 avait commencé le 21 avril.) La région peut vacciner au total 53 000 personnes par semaine. Environ 81 % des Stockholmois de 65 et plus ans ont maintenant reçu leur première dose, ainsi que 55 % de la tranche d’âge 60-64 ans. Les régions de Kalmar et de Värmlands sont déjà en phase 4.

La Suède fait don d’un million de doses de vaccin Astra au programme de vaccination international Covax.

Statistiques vaccination 4 mai 2021
Statistiques de vaccination au 4 mai 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

PLANNING DE RÉOUVERTURE DE LA SUÈDE

Le gouvernement est en train de travailler sur un planning pour lever successivement les restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie et a demandé à Folkhälsomyndigheten de présenter des « données vérifiables et des indicateurs clairs » pour chaque niveau de propagation du virus en fonction du taux d’infection, du nombre de patients hospitalisés et du degré de vaccination. 

CHÔMAGE

Le chômage est plus important dans les communes frontalières et les grandes villes. Les secteurs hôtelier et commerçant sont les plus touchés.

Arbetsförmedlingen estime que le chômage de longue durée (plus d’un an) risque de toucher 200 000 personnes au cours de 2021 ; les personnes nées à l’étranger sont les plus touchées. Les personnes qui ne sont pas allées au lycée, qui sont porteuses d’un handicap ou qui sont âgées de plus de 55 ans ont encore plus de mal à trouver un travail depuis le début de la pandémie.

DETTE DE SOINS

Les restrictions dues à la pandémie, le personnel déplacé dans d’autres unités de soins et la crainte de se faire contaminer lors d’un examen sont les causes de la baisse du nombre de mammographies. 160 000 femmes de moins ont été examinées en 2020, comparé à 2019. Il est à craindre que de nombreux cancers du sein soient ainsi détectés trop tard. 

Entre mars et juin 2020, 36 % de moins de cancers de la prostate ont été diagnostiqués par rapport à la même période entre 2017 et 2019. Chez les hommes de plus de 75 %, cela a même diminué de 51 %.

Pour rappel, tous les deux ans, les femmes résidant en Suède et âgées de 40 à  74 ans sont convoquées pour faire un dépistage du cancer du sein ; pour le cancer du col de l’utérus, tous les 3 ans pour les femmes de 23 à 49, et tous les 7 ans pour les femmes de 50 à 64 ans ; et  pour le cancer colorectal, tous les 2 ans pour les hommes et femmes entre 60 et 69 ans, dans certaines régions.

LES SUÉDOIS DE MOINS EN MOINS INQUIETS 

Un sondage IPSOS révèle que 54 % des Suédois s’inquiètent des conséquences de la pandémie sur les entreprises suédoises (contre 83 % il y a un an) et que 59 % craignent qu’un proche tombe malade (contre 69 %). Par contre, à la question “Quelle confiance accordez-vous à la gestion de la crise par les administrations publiques ?”, seuls 29 % ont beaucoup confiance (contre 57 %) et 41 % ont peu  confiance (contre 21 %). La confiance envers la ministre des affaires sociales Lena Hallengren est passée de 24 % en février à 34 % en avril.

AMENDES POUR AVOIR MANIFESTÉ

Quatre personnes ayant organisé une manifestation le 1er mai dans les rues de Stockholm pour protester contre les restrictions ont reçu une amende de 30 000 kr chacune par la préfecture. Pour rappel, les rassemblements publics de plus de 8 personnes ne sont pas autorisés ; selon la police, plusieurs centaines de personnes ont participé à cette manifestation.

DES BÉNÉFICES MALGRÉ LA FERMETURE 

Les scènes publiques nationales suédoises enregistrent des bénéfices importants pour 2020 : 20,7 millions de couronnes pour Kungliga Operan (4,6 millions en 2019) et 5,3 millions pour Dramaten (après un déficit de 8,9 millions en 2019). Ces institutions culturelles sont restées fermées une grande partie de l’année. Elles n’ont certes vendu aucun billet, mais elles n’ont pas non plus dû payer le personnel pour accueillir le public en soirée, avec des heures majorées pour horaires tardives.

 

Jeudi 29 avril

FIN DE LA 3ème VAGUE ?

Le taux d’infection en Suède est en train de baisser lentement et Anders Tegnell croit que cette troisième vague sera la dernière, étant donné que de plus en plus de personnes sont vaccinées. Au cours de ce printemps, la propagation du virus n’a cessé d’augmenter pendant 10 semaines d’affilée, mais Folkhälsomyndigheten croit voir maintenant un début de de changement de tendance : le nombre de nouveaux cas a chuté entre 10 et 12 % la semaine dernière. Parmi les jeunes jusqu’à 20 ans, le taux d’infection se situe à environ 800 cas pour 100 000 personnes. La semaine prochaine, FHM prévoit de présenter de nouveaux scénarii pour les mois à venir.

VARIANT INDIEN

Pour les 4 cas de variants indiens détectés dans la région de Stockholm cette semaine, il s’agissait de personnes qui s’étaient rendues à l’étranger, en dehors de l’Union européenne. Ces 4 personnes se sont faites testées et se sont isolées dès leur retour.

VACCINATION

Le fait que de nombreux patients refusent de recevoir le vaccin Astra Zeneca risque de retarder les différentes phases de vaccination. Ceux qui refusent ce vaccin obtiennent un nouveau rendez-vous sans se retrouver en fin de queue, ce qui ne garantit donc pas qu’un autre vaccin puisse leur être proposé la fois suivante.

Dans la région de Stockholm, on prévoit malgré tout de pouvoir commencer à vacciner les moins de 59 ans à partir de mi-mai.

CÉLÉBRATION DE VALBORG

En vue du week-end de Valborg et du 1er mai, plusieurs communes, telles Örnsköldsvik, Trollhättan et Upplands-Bro, ont demandé à Folkhälsomynidgheten l’autorisation d’interdire l’accès à certains parcs, pour éviter les rassemblements improvisés.

À Lund, les étudiants ont fortement protesté contre l’entreprise gérant les logements étudiants qui voulait mettre en place un système de contrôle pour empêcher leurs locataires de recevoir de la visite de l’extérieur. 

L’an dernier, la ville de Lund avait répandu de l’engrais dans les parcs pour empêcher les étudiants de s’y rassembler pour fêter Valborg. Cette année, les parcs seront fermés par des barrières et surveillés par la police.

RETOUR AU LYCÉE

La ville de Göteborg a décidé ce jeudi que deux tiers des lycéens pourront retourner en cours à partir de lundi 3 mai. 

 

Mardi 27 avril

TAUX D’INFECTION LE PLUS ÉLEVÉ EN EUROPE

La Suède a actuellement le taux d’infection le plus élevé en Europe. 13 des 15 régions européennes les plus touchées par la covid-19 se trouvent en Suède, où le comté le plus touché est le Västernorrland avec 654 cas pour 100 000 habitants.

Pour limiter la propagation du virus, la région de Kalmar prie désormais ses habitants de ne rencontrer que les personnes de leur propre foyer ou de leur lieu de travail, et de ne pas organiser de repas ou de fêtes entre amis.

Quatre cas du variant indien ont été détectés dans la région de Stockholm jusqu’au 26 avril. Il s’agit d’un variant semblable aux variants sudafricain (300 cas jusqu’à maintenant) et brésilien (30 cas). Il y a environ 6 000 cas du variant britannique.

Statistiques vaccination 27 avril 2021
Statistiques de vaccination au 27 avril 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VACCINATION

500 000 Suédois en moyenne sont vaccinés chaque semaine. Ce rythme de vaccination devrait continuer pendant tout l’été.

À Trollhättan, Saab a mis à disposition de la région son usine de voiture Nevs pour en faire un centre de vaccination “drive-through”. Ouvert entre 8h30 et 20h, 1 000 personnes par jour peuvent y être vaccinées, sans quitter leur véhicule.

Folkhälsomyndigheten attend encore avant d’autoriser l’utilisation du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) qui semble dans de très rares cas provoquer les mêmes effets secondaires que le vaccin Astra Zeneca avec un risque de thromboses. FHM ne recommandera ce vaccin qu’aux personnes âgées de plus de 65 ans, mais les premières livraisons sont prévues seulement pour mai, alors que la population-cible devrait être totalement vaccinée (au 22 avril, 72 % de ce groupe avait reçu une dose). Au total, jusqu’en septembre, la Suède devrait recevoir 4 millions de doses Janssen.

Le vaccin Astra Zeneca semble avoir provoqué un deuxième décès en Suède : il s’agit d’une femme âgée de 70 ans qui était en bonne santé avant de recevoir la dose.

La plupart des régions suédoises planifient de diviser la phase 4 de vaccination en classes d’âge, à commencer par la tranche 50-59 ans, puis les successivement tranches inférieures.

Pfizer/Biontech propose que les enfants de 12 à 15 ans soient vaccinés à partir de l’été prochain. Une étude sur 2 000 enfants montre une protection à 100 % sans effet secondaire.

Le certificat vaccinatoire suédois devrait être mis en place à partir du 1er juin. Ce certificat permettra aux personnes vaccinées de voyager plus facilement au sein de l’Union Européenne. Baptisé “Gröna beviset” (la “preuve verte”), ce certificat sera sur support papier ou pourra se télécharger sur un téléphone portable. Il indiquera si l’on est vacciné, si on a été testé positif à la covid-19 et qu’un certain temps s’est écoulé depuis l’infection, ou si on a un test PCR négatif.

ÉVENTUELLE PROLONGATION DE LA LOI PANDÉMIQUE

Le gouvernement souhaite prolonger la loi pandémique de quatre mois : à l’origine prévue jusqu’à fin septembre, elle serait alors valable jusqu’à fin janvier 2022. Plusieurs administrations nationales, les cours de justice et les communes soutiennent la proposition, mais le chancelier de la justice critique la prolongation du transfert de pouvoir du Riksdag au gouvernement et des restrictions intrusives sur les libertés et les droits protégés par la Constitution suédoise.

CRITIQUE DE LA GESTION DE LA CRISE PANDÉMIQUE

Lundi, c’était au tour du Premier ministre Stefan Löfven d’être interrogé par le comité constitutionnel du parlement suédois. Le fait qu’une stratégie n’ait pas été décidée officiellement a été remis en question ; le premier ministre s’est défendu en affirmant qu’elle est publiée sur le site du gouvernement et mise à jour au fur et à mesure de l’évolution de la crise. Le Premier ministre a reconnu que certaines choses auraient pu être faites différemment mais qu’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions définitives. Il a rappelé que les objectifs du gouvernement ont toujours été de contrôler la contamination au maximum, de garantir les ressources pour les soins médicaux et hospitaliers, de réduire les conséquences économiques pour les salariés et les entreprises, de protéger les activités indispensables au bon fonctionnement de la société et d’atténuer l’anxiété de la population. Il a aussi fermement démenti l’hypothèse de recherche d’immunité collective.

RECORD D’INSCRIPTION À L’UNIVERSITÉ POUR L’AUTOMNE

419 000 personnes se sont inscrites à une formation universitaire pour le semestre d’automne, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’an dernier – un record historique. 23 375 se sont inscrits pour une formation d’infirmier (+7 % par rapport à l’an dernier).

400ème ANNIVERSAIRE DE GÖTEBORG 

Göteborg fête ce 4 juin ses 400 ans. Les festivités ont été adaptées au contexte de la pandémie. Une œuvre d’art, conçue par Geert van der Vossen, consistera en 6 561 fleurs en acier placées sur une barge aux couleurs du drapeau suédois, sur le canal à proximité de Tyska bron ; une fleur pour chaque décès des suites de la covid-19 dans la région. La fête avec la population est repoussée à 2023.

 

 

Jeudi 22 avril

RESTRICTIONS PROLONGÉES JUSQU’AU 17 MAI

Après deux mois de taux de contamination en hausse, on observe maintenant un plateau mais le niveau de contamination est encore élevé. Le gouvernement a donc décidé ce jeudi de prolonger les restrictions actuellement en vigueur jusqu’au 17 mai (au lieu du 3 mai).

L’augmentation du nombre de contaminés force la commune de Göteborg à envisager de fermer les parcs de Slottskogen, Kungsparken et Trädgårdsföreningen au public, en vue du week-end de Valborg et du 1er mai. À Stockholm, les célébrations publiques de Valborg et les défilés du 1er mai seront limités à 8 personnes, comme prévu par la loi pandémique.

HÔPITAUX SURCHARGÉS

Dans la région de Västernorrland, au nord du pays, la situation est de plus en plus critique : les trois hôpitaux de la région sont surchargés, et les patients sont de plus en plus jeunes, tous touchés par le variant britannique.

La région de Scanie, au sud du pays, augmente sa capacité de soins pour pouvoir aider d’autres régions débordées : sur les 25 patients actuellement en soins intensifs, 3 viennent d’autres régions.

VACCINATION

La Suède continue à distribuer le vaccin Astra Zeneca aux personnes de plus de 65 ans. Les personnes plus jeunes, qui ont déjà reçu une première dose Astra Zeneca, recevront une deuxième dose Pfizer ou Moderna. Les cas de thromboses qui seraient provoqués par le vaccin Astra représentent 1 cas sur 10 000 ou 100 000 et touchent principalement les personnes en dessous de 60 ans. En Suède, 3 femmes ont été victimes de thrombose suite au vaccin, l’une d’entre elles est décédée. Bien que le risque que les personnes de plus de 65 ans tombent gravement malades de la covid-19 soit beaucoup plus grand que le risque de thrombose, des candidats au vaccin refusent de recevoir une dose d’Astra Zeneca et sans autre candidat, le vaccin qui a été préparé doit être jeté. 

La Norvège, qui a interrompu la vaccination avec des doses Astra Zeneca, va prêter 216 000 doses de ce vaccin à la Suède et l’Islande : 200 000 doses seront livrées à la Suède dès demain vendredi. La Suède s’est engagée à envoyer en Norvège l’équivalent de ses doses quand le pays reprendra la vaccination avec le vaccin Astra Zeneca.

La région de Stockholm est entrée dans la troisième phase de vaccination (ouverte aux personnes âgées de 60 à 64 ans) et les rendez-vous dans tous les lieux de vaccination peuvent désormais être pris aussi par téléphone. Auparavant, il était indispensable d’avoir une BankId pour pouvoir prendre rendez-vous sur 1177.se ou par l’app Alltid Öppet, sauf si l’on se faisait vacciner dans son centre de soins médicaux.

CRITIQUE DE LA GESTION DE LA CRISE PANDÉMIQUE

Le ministre de l’Intérieur Mikael Damberg, interrogé par le Comité constitutionnel du Riksdag (le Parlement suédois), reconnaît que la Suède aurait dû être mieux préparée pour affronter la crise pandémique et déclare que la protection civile n’aurait pas dû être démantelée comme cela a été fait. Mais il rappelle que le gouvernement actuel n’est pas seul responsable, mais aussi les gouvernements précédents ainsi que les régions et les communes. 

Il y a quelques semaines, c’est l’ancien directeur de MSB (l’Agence suédoise de la protection civile et de la gestion de crises), Dan Eliasson, qui était interrogé : il déclarait alors que MSB avait alerté le gouvernement dès le 6 février 2020. Mais ce n’est que le 16 mars que Socialstyrelsen (la Direction nationale de la santé et des affaires sociales) reçut la mission de s’assurer que le matériel de protection était disponible et distribué équitablement à travers le pays.

THÉORIES COMPLOTISTES, UNE MENACE POUR LA DÉMOCRATIE

Les théories complotistes autour de la covid-19 et en particulier de la vaccination ont polarisé l’opinion publique suédoise et constituent, selon un nouveau rapport de MSB, une menace sérieuse pour la démocratie suédoise. 

 

Mardi 20 avril

GARDEZ VOS DISTANCES ! 

Alors que la contamination baisse dans les autres pays européens, le nombre de cas en Suède ne cesse d’augmenter. Au cours des 14 derniers jours, la Suède a signalé 789 nouveaux cas pour 100 000 personnes, tandis que le nombre de patients en soins intensifs a maintenant dépassé le niveau du pic de la deuxième vague, avec 421 personnes (contre environ 390 début janvier).

Anders Tegnell ne voit aucun signe d’amélioration de la situation et lance un cri d’alarme : il faut continuer à suivre les recommandations ! Cela consiste principalement à ne rencontrer que les personnes de son propre foyer et ses proches (uniquement les personnes que vous fréquentez régulièrement), travailler à la maison dans la mesure du possible et éviter les contacts sociaux en dehors du travail. 

LES HÔPITAUX EN CRISE

Depuis vendredi, les régions de Stockholm, Jönköping, Västerbotten, Uppsala, Gävleborg et Dalarna ont activé l’”accord de crise” qui autorise le personnel soignant à travailler 12 heures d’affilé et à transférer du personnel d’une unité à l’autre, voire entre les régions, pour palier à l’augmentation des hospitalisations dues à la covid.

Par contre, le nombre de cas de grippe saisonnière et de gastroentérites n’a jamais été aussi bas. On estime que c’est grâce à la réduction massive des contacts physiques et des restrictions. Avant la pandémie, on pouvait se permettre d’aller au travail avec un rhume, aujourd’hui, il est tout à fait accepté qu’on reste chez soi au moindre symptôme.

TESTER LES ÉLÈVES SANS SYMPTÔMES

Selon Folkhälsomyndigheten, les enfants et les jeunes qui ont été en contact avec une personne atteinte de la covid-19 devraient se faire tester. Même si les jeunes sont moins sensibles au virus, le nombre de cas parmi eux continue d’augmenter. Le nombre de cas dans les écoles, en Suède et à l’étranger, reflète la situation dans le reste de la société.

PATIENTS POST-COVID

Socialstyrelsen (la Direction nationale de la santé et des affaires sociales) souhaite que les patients atteints de symptômes post-covid aient accès à de meilleurs soins adaptés à leurs besoins individuels.  L’OMS a attribué en octobre dernier un code spécifique à ces symptômes, U09.9 ; la Suède avait auparavant mis en place un code similaire pour plus facilement répertorier et suivre les patients. Environ 10 à 13 % des patients touchés par la covid-19 développent par la suite des symptômes plus ou moins handicapants. La majorité sont des femmes. En mars de cette année, la Suède comptait presque 2 000 patients dans cette catégorie.

DES TESTS FIABLES ?

L’organisation Cochrane remet en question la fiabilité des tests antigènes largement utilisés sur les lieux de travail pour tester le personnel : selon une étude, seules 7 personnes sur 10 avec symptômes et 6 personnes sur 10 sans symptômes obtenaient un résultat positif avec les tests antigènes. Plus la dose de virus est importante, plus le résultat est probant ; les personnes peu atteintes peuvent donc avoir un résultat négatif et pourtant être malades, et donc risquer de contaminer d’autres personnes.

Statistiques vaccination 20 avril 2021
Statistiques de vaccination au 20 avril 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VACCINATION

Läkemedelsverket (l’Agence nationale du médicament) a reçu plus de 22 000 rapports d’effets secondaires suite à des vaccinations sur les trois vaccins actuellement distribués mais seulement 12 % ont été contrôlés pour le moment. La priorité est donnée aux effets secondaires les plus sérieux : 14 832 pour Astra Zeneca (484 contrôlés,  dont 409 graves), 6 110 pour Pfizer (2 130 contrôlés,  dont 810 graves) et 1 114 pour Moderna  (187 contrôlés,  dont 76 graves).

Le vaccin Astra Zeneca est désormais limité aux personnes de plus de 65 ans (pour lesquelles on estime que le risque de tomber gravement malade est plus grave que celui de faire une thrombose) et Johnson & Johnson a interrompu les livraisons du vaccin Jansen en attendant les résultats de l’enquête de l’Agence européenne du médicament. La Suède attend les millions de doses de ces vaccins pour l’été et l’automne. D’ici là, les personnes qui sont autorisées à recevoir ces vaccins seront vaccinées, mais il n’y a aucune possibilité de renvoyer les doses déjà commandées. La Suède a signé des contrats pour plus de vaccins que nécessaires pour vacciner la population majeure. Le gouvernement suédois est donc en train d’étudier les possibilités de revendre ou donner le surplus de doses à d’autres pays.

Plusieurs personnes âgées de plus de 65 ans, qui avaient pris rendez-vous pour se faire vacciner, ont refusé une fois sur place lorsqu’elles ont appris qu’il s’agissait du vaccin Astra Zeneca. Les doses, préparées en avance, doivent alors être jetées si on ne trouve pas une autre personne à vacciner rapidement. Tegnell, quant à lui, vient d’être vacciné, avec le vaccin Astra Zeneca et annonce n’avoir eu qu’un peu de fièvre.

La ministre des Affaires sociales, Lenna Hallengren, a annoncé vendredi dernier que les personnes qui ont reçu une première dose de vaccin depuis trois semaines peuvent de nouveau se permettre des contacts physiques avec des proches, par exemple, les grands-parents avec leurs petits-enfants. Mais les régions de Värmland et de Västernorrland vont à l’encontre de la ministre et veulent maintenir les recommandations actuelles encore un moment. Les conseils d’isolation et de test sont toujours en vigueur, même pour les personnes vaccinées, étant donné que les vaccins ne garantissent pas une protection à 100 %. 

Certaines régions suédoises commencent à remarquer un phénomène de “tourisme vaccinatoire” qui consiste à se faire vacciner dans une autre région que la région de résidence, pour avoir accès à un vaccin plus rapidement. En  Halland par exemple, 2 800 personnes sur les 3 700 qui se sont fait vacciner n’habitaient pas la région, et venaient de Västra Götaland. La région de Halland a par conséquent décidé de n’autoriser les rendez-vous qu’aux habitants permanents de la région.

L’organisation patronale et plusieurs syndicats suédois souhaitent que la vaccination soit possible sur les lieux de travail une fois la phase 4 amorcée, pour accélérer le rythme de vaccination,  simplifier l’opération pour les employés et améliorer la communication entre les entreprises et les employés autour de la vaccination.

BILAN POUR LES MAISONS DE RETRAITE

Avant la deuxième vague de la pandémie à l’automne dernier, Folkhälsomyndigheten pensait que les mesures mises en place dans les maisons de retraite étaient suffisantes pour réduire la propagation de la covid-19, et donc les décès. Or les décès se sont avérés être aussi élevés que lors de la première vague. Tegnell reconnaît maintenant que les mesures n’étaient pas aussi efficaces qu’il l’espérait.

ALERTE AUX FAUX MÉDICAMENTS

Plusieurs professeurs et chercheurs préviennent contre les risques d’acheter des médicaments sur des sites se présentant faussement comme des pharmacies et vendant des produits non contrôlés par les autorités du médicament. Outre le fait que ces produits puissent provoquer des effets secondaires graves, ils peuvent aussi donner une fausse sécurité, et donc provoquer des comportements à risque de la part des personnes qui se croient alors protégées du virus.

LICENCIEMENT POUR MAUVAISE CONDUITE 

20 employés de Skistar dans la station de ski de Sälen ont été licenciés avant la fin de la saison, pour avoir fait la fête. En janvier, 13 personnes avaient perdu leur emploi à Vemdalen et en février, une dizaine de personnes à Sälen, pour les mêmes raisons.

 

Jeudi 15 avril

L’Agence de la santé publique a déclaré cet après-midi que la situation de la Covid-19 était grave en Suède. Le taux d’infection a encore augmenté semaine dernière.

L’Agence recommande désormais aux étudiants qui ne présentent pas de symptômes mais qui ont été proches d’une personne infectée de se faire dépister.

AUGMENTATION DES PLACES DE SOINS INTENSIFS

L’hôpital Karolisnka à Stockholm augmente sa capacité : le centre de réanimation ECMO passe de 6 à 8 lits et le nombre de lits en soins intensifs, habituellement de 38, est maintenant de 69. Le personnel soignant travaille 12,5 heures d’affilée, 48 h/semaine.

VACCINATION

Après plusieurs alertes sur de rares mais graves effets secondaires liés au vaccin Janssen (Johnson & Johnson), la Suède décide d’attendre avant de distribuer les 31 000 doses déjà livrées. Le Danemark annonce arrêter de vacciner avec les doses d’Astra Zeneca, la Norvège y réfléchit ; la Suède quant  à elle ne s’est pas encore prononcée à ce sujet.
La salle de concert Fållan (1 700 m2), au sud de Stockholm, est convertie en centre vaccinal géré par Doktor24, permettant de vacciner 10 000 personnes par semaine.

DÉVELOPPEMENT DE DEUX VACCINS SUÉDOIS
Deux vaccins suédois sont en cours de développement. Les chercheurs Ali Mirazimi et Matti Sällberg du Karolinska Institutet travaillent sur un vaccin à ADN injecté par électroporation (un champ électrique sur les membranes cellulaires permettrait de faire pénétrer l’ADN dans les cellules). Les phases de test 1 et 2 devraient pouvoir se faire en Suède d’ici la fin de l’année. En même temps, l’entreprise ISR Immune System développe de son côté un vaccin à inhaler sous forme de spray.

Mardi 13 avril

CONTAMINATION ENCORE ÉLEVÉE

Sur la période des deux dernières semaines, le taux de décès en Suède est parmi les plus bas au niveau européen ; par contre, le taux de contamination est parmi les plus élevés. Vendredi dernier, on comptait en Suède 625 nouveaux cas par jour (moyenne sur 7 jours) pour 1 million d’habitants (à comparer avec 469 le 2 avril, et 231 pour l’Europe et 205 pour les États-Unis). Seuls San Marino (711 cas) et Andorre (630) ont des taux de contamination plus élevés. Pour ce qui est de la moyenne sur 14 jours, la Suède se retrouve derrière 24 pays européens. Il est clair que le taux de contamination a augmenté cette dernière semaine, suite au week-end de Pâques. Les hôpitaux d’Uppsala sont tellement sous pression que la région incite les habitants à s’auto-confiner jusqu’à fin avril.

COMMISSION D’ENQUÊTE SUR LA GESTION DE LA CRISE PANDÉMIQUE

La ministre des Affaires sociales, Lena Hallengren, a été interrogée vendredi dernier pendant 5 heures par la commission chargée d’enquêter sur la gestion de la crise pandémique par le gouvernement. Elle estime que le gouvernement a mis en place les mesures nécessaires. Concernant l’absence d’interdiction de visite dans les maisons de retraite, elle trouve que la recommandation émise le 10 mars 2020 par Folkhälsomyndigheten (de ne pas rendre visite) a été largement suivie et que cela suffisait. Au sujet du retard de la mise en place des tests Covid, elle évoque le manque de matériel et de ressources dans un premier temps pour pouvoir tester à la même échelle qu’aujourd’hui. La commission devrait délivrer son rapport en juin prochain.

ENFANTS MALADES DE LA COVID-19

Les enfants avec des antécédents médicaux tels que des maladies chroniques et les garçons courent un plus grand risque d’être gravement touchés par la covid-19. Selon une étude américaine, 2 enfants sur 1 000 tombent gravement malades aux États-Unis. En Suède, il s’agit d’environ 1 enfant sur 1 000.

VACCINATION

Suite aux annonces de livraison massive de doses dans les semaines et mois à venir, le coordinateur de la vaccination de la région de Stockholm pense que tous les adultes auront reçu une première dose de vaccin au cours de l’été. Si les livraisons de vaccin se passent comme prévu, le vaccin devrait pouvoir être proposé à tous les Suédois majeurs à partir de la mi-mai.

La semaine dernière 46 000 personnes ont été vaccinées dans les 218 centres de soins de la région. Actuellement, ce sont les plus de 70 ans (phase 2) qui ont la possibilité de prendre rendez-vous. Il est possible de prendre rendez-vous par l’intermédiaire de 1177 Vårguiden (en ligne) ou par l’app Alltid öppet qui demande d’avoir une bank-id. 28,7 % des personnes âgées de 81 ans et plus ont une bank-id, 65,3 % des 71-80 ans. Pour ceux qui n’ont pas de bank-id ou accès à un ordinateur ou un smartphone, il est théoriquement possible de téléphoner à son centre de soin, mais selon plusieurs associations de retraités, cela n’est pas si simple.

La région de Kalmar est la première région de Suède à amorcer maintenant la phase 3, c’est-à-dire les personnes de 60 ans et plus.

Il est recommandé aux femmes enceintes de ne pas se faire vacciner, car cela pourrait porter atteinte au bébé. À partir de la vingtième semaine de grossesse, il est également fortement recommandé aux femmes enceintes d’éviter de se faire contaminer, pour éviter de graves complications pour la mère et que le bébé naisse prématurément.

1 900 doses du vaccin Astra Zeneca, destinées aux régions de Jönköping et Halland, ont dû être jetées car elles avaient été conservées au congélateur et non pas au réfrigérateur.

FORMATIONS PENDANT LE CHÔMAGE PARTIEL

Seulement 2 employés sur 10 au chômage partiel à cause de la pandémie ont eu la possibilité de suivre une formation payée par l’employeur, selon une enquête du syndicat Unionen. Les raisons invoquées sont qu’il est difficile d’organiser des formations pendant la pandémie, que les entreprises n’ont pas les ressources, voire aucun plan pour déterminer quelles formations seraient utiles à l’entreprise. 

Depuis le 29 mars, les entreprises peuvent demander des allocations au gouvernement pour payer des formations à leurs employés au chômage partiel. 144 entreprises ont déjà reçu 1,3 millions de couronnes.

 

Jeudi 8 avril

LES HÔPITAUX SURCHARGÉS RESPONSABLES DE PLUS DE MORTS ?

Les chercheurs notent dans une étude (pas encore peer-reviewed) que la mortalité a progressivement diminué lors de la première vague au printemps 2020, puis a augmenté à nouveau lors de la deuxième vague à l’automne. Les hypothèses pour expliquer ce constat sont que la pression dans les hôpitaux était trop élevée et que le virus était peut-être plus agressif. La mortalité durant la 3ème vague devrait être aussi élevée. Entre le 1er mars et le 31 décembre 2020, 32 452 patients ont été hospitalisés. Entre mars et mai, 24,7 % sont décédés ; entre juillet et septembre 10,4 % ; puis entre octobre et décembre 19,9 %. Lien vers l’étude Second wave mortality among patients hospitalised for COVID-19 in Sweden: a nationwide observational cohort study | medRxiv.

Malgré tout, 26 des 45 hôpitaux suédois prévoient de pouvoir octroyer 4 semaines de vacances entre juin et août à leur personnel.

VACCINATION

Au moins mille doses de vaccin contre la covid-19 ont été jetées en Suède, le plus souvent pour cause de mauvaises conditions de conservation (température trop froide ou trop chaude par exemple).

Un nouveau cas de thrombose suite au vaccin Astra Zeneca a été détecté en Suède ; la patiente est hospitalisée et en cours de rétablissement. Sur un total de 34 millions de personnes qui ont reçu ce vaccin, on décompte 86 cas d’effets secondaires graves et 18 décès. Richard Bergström, le coordinateur des vaccins, déclare qu’il est difficile d’établir quelles personnes risquent d’être touchées.

Läkemedelsverket (l’Agence nationale du médicament) rapporte que le nombre de rapports émis par des personnes ayant reçu le vaccin Astra Zeneca constatant des effets secondaires est plus important que pour ceux de Pfizer et Moderna, mais ce chiffre s’explique probablement par la mauvaise réputation du vaccin et la méfiance auprès de la population : au total ce sont 14 275 rapports qui ont été enregistrés, soit 5 ,7 % des personnes vaccinées (contre 0,7 % pour Pfizer et 0,9 % pour Moderna).

La région de Stockholm annonce qu’il y a plus de 6 000 créneaux de libre pour se faire vacciner cette semaine. Les personnes âgées de plus 75 ans peuvent prendre rendez-vous, soit en se connectant à 1177.se soit en téléphonant à son centre de soins.

SECTEUR CULTUREL

Le musée en plein air Skansen a rouvert ses portes le 1er avril ; limité à 5 000 visiteurs, le parc a affiché complet pendant le week-end de Pâques.

L’Opéra Royal est obligé d’interrompre ses activités suite à la contamination de 15 personnes (il ne semble pas s’agir d’un cluster).

 

Mardi 6 avril

La courbe de contamination continue d’augmenter dans tout le pays ; dans certaines régions, 90 % des cas sont atteints du variant britannique. 60 % des patients en soins intensifs sont des patients touchés par la covid. 

MESURES ÉCONOMIQUES

Le gouvernement suédois a décidé, avec le soutien des Libéraux et des Centristes, d’augmenter de 7 milliards de couronnes le budget du secteur médical, pour traiter les malades de la covid, pour vacciner et pour commencer à rattraper le retard des soins planifiés qui ont dû être repoussés. La suppression du jour de carence et du certificat médical les 14 premier jours de maladie est prolongée jusqu’au 30 juin.

Le gouvernement souhaite également prolonger la validité de la loi pandémique jusqu’en janvier 2022, au cas où la situation ne s’améliorerait pas à l’automne prochain.

VACCINATION

À partir de cette semaine, la livraison de doses de vaccin va doubler : de 193 710 doses la  semaine 12, à 275 280 doses la semaine de Pâques, on attend maintenant 545 670 doses cette semaine. Les livraisons devraient ensuite continuer à augmenter. 2,1 millions de doses devraient être livrées en avril, 3,9 millions en juin, 12,4 millions entre juillet et septembre. Le vaccin Janssen sera disponible à partir de mi-avril (une seule dose de ce vaccin suffit). Même si la ministre des Affaires sociales a repoussé du 30 juin au 15 août la date butoir à laquelle tous les adultes suédois devraient avoir reçu une dose, Richard Bergström, le coordinateur des vaccin, et Anders Tegnell, croient toujours que la date du 30 juin est tout à fait plausible.

Statistiques vaccination 6 avril 2021
Statistiques de vaccination au 6 avril 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

ÉTUDE SUR LES PATIENTS TOUCHÉS DE COVID LONG

La plupart des patients touchés par la covid-19 se remettent après quelques jours ou quelques semaines, mais pour un nombre non négligeable (environ 10 à 13 %), les symptômes de fatigue extrême, difficultés respiratoires, toux chronique, maux de têtes, température, perte de l’odorat, douleurs musculaires, etc perdurent bien plus longtemps. Le gouvernement suédois alloue 50 millions de couronnes à la recherche sur ces symptômes longs. Ces patients risquent de contracter d’autres maladies, pour certaines mortelles : une étude britannique montre que 29 % de presque 50 000 patients hospitalisés d’abord pour la covid-19, ont dû être hospitalisés de nouveau par la suite et que 12 % sont décédés dans les 140 jours.

Il existe déjà deux services hospitaliers post-covid en Suède, à Norrköping et à Solna au nord de Stockholm, un troisième va ouvrir à Huddinge au sud de Stockholm. Dans la région de Stockholm seule, on compte 10 000 patients post-covid.

 

Jeudi 1er avril

Le niveau de contamination est à peu près au même niveau que l’an dernier à la même époque, mais la Suède parvient maintenant à mieux gérer la situation selon Anders Tegnell. Il y a malgré tout quelques signes inquiétants quant à l’évolution des courbes : depuis un mois, le nombre de nouveaux cas dans le monde, et donc aussi en Europe, est à la hausse, et depuis deux semaines, la baisse du nombre de décès a stagné et est en train de remonter. En Suède, environ 78 % des patients en soins intensifs en sortent vivants. 

PROLONGATION DES RESTRICTIONS ACTUELLES

Le gouvernement a annoncé hier mercredi, sur le conseil de Folkhälsomynidgheten, de prolonger les restrictions actuelles (d’abord valables jusqu’au 11 avril) jusqu’au 3 mai. Cela signifie que les restaurants vont continuer à fermer à 20h30 et ne plus servir d’alcool après 20h, que les centres commerciaux et boutiques doivent limiter le nombre de clients, que le télétravail est toujours encouragé quand cela est possible et que le port du masque est recommandé dans les transports en commun à toute heure. Les communes sont incitées à ne pas ouvrir leurs activités non nécessaires pour les adultes avant le 18 avril.

Avant de pouvoir alléger les restrictions, il faudra que la situation dans les hôpitaux soit moins tendue et que le niveau de contamination général baisse.

PORT DU MASQUE

Une étude effectuée par Novus en novembre montrait que 77 % des sondés ne portaient jamais le masque. Une nouvelle étude plus récente montre que 31 % portent désormais le masque. Les sondés ne sont par contre pas tous convaincus de l’efficacité du masque, ce qui peut s’expliquer par l’hésitation des autorités à recommander son port.

VACCINATION

Tegnell constate que le manque de vaccins empêche de contenir la troisième vague du coronavirus. Les régions vaccinent actuellement 30 000 à 40 000 personnes par jour et ont une capacité de 1,2 million par semaine. 

Les groupes les plus vulnérables sont maintenant vaccinés (phases 1 et 2). C’est désormais au tour des personnes âgées de 60 à 64 ans (phase 3), mais les retards de livraison de vaccin ralentissent le rythme de vaccination. La phase 3 contient également les personnes de 18 à 59 ans avec des antécédents et qui risquent de tomber gravement malades si elles sont atteintes de la covid. En phase 4 se trouvent toutes les personnes majeures non prioritaires dans les groupes précédents. L’objectif d’administrer au moins une dose de vaccin aux personnes de la phase 4 d’ici fin juin est repoussé à mi-août. Richard Bergström, le coordinateur national de la campagne de vaccination, est optimiste et croit que les adultes suédois seront vaccinés avant le 15 août.

SOUTIEN À LA CULTURE ET AU SPORT

La ministre de la culture et des sports, Amanda Lind, a annoncé un soutien économique de 3 milliards de couronnes pour les événements culturels et sportifs qui n’ont pourront pas avoir lieu entre juillet et décembre 2021,  1,3 milliard pour la culture (distribué par Statens Kulturråd, Konstnärsnämnden, Svenska Filminstitutet, Författarfonden et Sametinget), 1 milliard de couronnes pour les sport, et 125  millions pour Vasamuseet, Skansen (qui rouvre aujourd’hui), Tekniska museet, Nordiska museet, Prins Eugens Waldemarsudde, Dansmuseet, Nobelmuseet, Drottningholms slottsteater et Unga Klara.

 

Mardi 30 mars

FORTE AUGMENTATION DES PATIENTS EN SOINS INTENSIFS

Le nombre de patients en soins intensifs dans la région de Stockholm a augmenté de 80 % en deux semaines. Les hôpitaux redoutent que cette troisième vague soit aussi grave que la première vague. Les lits sont occupés à 100 %, les infirmières et les aides-soignants travaillent jusqu’à 12,5 h d’affilée. Les personnels soignants d’autres services (entre autres pédiatrie) sont déplacés pour soigner les malades de la covid.

Dans la région de Göteborg, le nombre de cas a augmenté de 20 % au cours des trois premières semaines de mars. Le nombre d’hospitalisation a augmenté et oblige à déplacer des opérations planifiées, mais non urgentes.

Le virus se propage maintenant parmi les personnes âgées de 18 à 49 ans, nombres d’entre elles sont également hospitalisées. Le variant britannique est le plus répandu – 80 % des cas.

Anders Tegnell en appelle à la société civile pour encourager et re-motiver les gens à suivre les restrictions mises en place par le gouvernement sur recommandation de Folkhälsomyndigheten. 

SURMORTALITÉ

Selon une étude de France Stratégie (Comparaison internationale : au-delà des décès identifiés Covid, combien de morts en plus ? Point d’étape « un an après »), entre le 1 mars 2020 et le 28 février 2021, la Suède totalise 15,5 % de surmortalité (à comparer avec 13,6 % en France).

RÉOUVERTURE DES LYCÉES

Depuis janvier, les lycées ont enseigné à distance entre 20 % et 80 % du temps sur recommandation du gouvernement. À partir du 1er avril, ce sont les régions qui décideront si l’enseignement peut se faire en présentiel en fonction de la situation locale sanitaire. Les deux syndicats d’enseignants sont critiques face à cette décision, car cela rejette la responsabilité sur les recteurs des lycées. Mais les lycéens sont ravis de cette annonce.

VACCINATION

La Suède recevra 1 million de doses de moins que prévu, soit 10,9 millions jusqu’au mois de juin, ce qui n’est pas suffisant pour vacciner tous les Suédois majeurs, selon l’objectif fixé. Richard Bergström, le coordinateur national des vaccins, espère malgré tout que 5 millions de Suédois seront vaccinés (avec les deux doses) d’ici la fin juin. Pour mémoire, la population totale s’élève actuellement à 10 379 000 habitants. Le nombre de Suédois majeurs s’élèvent à 8 millions.

84 % des personnes âgées de plus de 90 ans et 66 % des personnes entre 80 et 89 ans sont maintenant vaccinées, selon les derniers chiffres de Folkhälsomyndigheten.

La phase deux de vaccination (pour les plus de 65 ans) est en cours. Les régions se préparent maintenant à la phase 3, qui comprend les personnes à risque et les personnes et les groupes socialement défavorisés – reste à définir quelles personnes font partie de ce dernier groupe. Stadsmissionen propose son aide pour fournir les espaces nécessaires pour vacciner les sans-abris que l’organisation connaît bien.

Statistiques vaccination 30 mars 2021
Statistiques de vaccination au 30 mars 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

VACANCES DE PÂQUES

Comme rapporté jeudi dernier, la compagnie de bateau desservant l’archipel de Stockholm, Waxholmsbolaget, redoute que le nombre de voyageurs augmente fortement à l’occasion du week-end de Pâques. D’un autre côté, le nombre de réservations de logement dans les hôtels et les auberges de jeunesse de l’archipel est extrêmement bas.

Toutes les entreprises de location de voitures, Avis, Circle K, Europcar, Herts et OKQ8, remarquent une demande accrue : presque tous les véhicules sont réservés.

MOINS DE PERSONNES EN MAISON DE RETRAITE

Beaucoup de personnes âgées ont, l’an dernier, refusé d’être placées en maison de retraite (-14 % par rapport à 2019) ou d’avoir une aide à domicile (-20 %) de peur d’être contaminées par le virus.

EXPLOSION DU MARCHÉ DE VÉLOS D’OCCASION

La pandémie a fait exploser le marché d’occasion des vélos, du fait que les boutiques vendant des vélos neufs sont en rupture de stock (entre autres à cause de la fermeture d’usine de fabrication en Chine). Les statistiques de Blocket montrent que les recherches de vélos ont augmenté de 35 % sur les 3 premières semaines du mois de mars (comparé avec la même période l’an dernier) ; parmi ces recherches, 83 % concernent les vélos pour enfants, et 63 % pour les mountainbikes. Le nombre d’annonce de vente de vélos a augmenté de 36 % à Stockholm, de 70 % à Göteborg et de 25 % à Malmö par rapport à mars 2020. Le prix des vélos d’occasion a augmenté du fait de la forte demande : un vélo d’occasion coûte maintenant en moyenne 1 500 kr à Stockholm et à Malmö, 1 900 kr à Göteborg.

RÉOUVERTURE DE LA SOCIÉTÉ

Folkhälsomyndigheten commence à se projeter dans l’avenir et étudie dans quelles mesures la levée des restrictions va pouvoir se faire. Trois niveaux ont ainsi été définis :

  • niveau 3, niveau de propagation élevé (qui oblige par exemple à replanifier des opérations non urgentes) : les restrictions envers les restaurants, la limite de 8 personnes dans les manifestations et événements publics, de 500 personnes dans les centres commerciaux, de la moitié des voyageurs dans les trains et bus de longue distance sont maintenues ;
  • niveau 2, niveau de propagation plus bas : les restrictions du niveau 3 pourront être allégées.
  • niveau 1, très peu de cas et de malades hospitalisés : les restrictions seront complètement supprimées, à l’exception de mesures pour éviter le risque de foule.

La ministre de la culture, Amanda Lind, déclare que le secteur culturel va mettre beaucoup de temps à se remettre de la pandémie. Elle estime que le secteur a perdu beaucoup de conséquences du fait des nombreux licenciements, suite à la fermeture de nombreux lieux culturels. Les aides économiques de l’État ne suffisent pas à sauver certaines activités ; depuis le début de l’année, 2 900 demandes d’aides ont été envoyées à Kulturrådet, pour une somme total de 3,1 milliards de couronnes – Kulturrådet ne dispose que de 620 millions de couronnes. En attendant, le festival de musique Sweden Rock est annulé en 2021, tout comme l’an dernier.

 

Jeudi 25 mars

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, Anders Tegnell a déclaré que la propagation du virus dans le pays continue à augmenter et que la situation dans les hôpitaux est toujours tendue. Au cours des deux dernières semaines, on note 644 nouveaux cas pour 100 000 habitants.

La propagation du virus dans les pays nordiques se fait en majorité avec le variant britannique : au Danemark, il était à l’origine de 93,4 % des nouveaux cas la semaine dernière, à Oslo, 80 %. 

 

VACCINATION

L’OMS a nommé l’ancien premier ministre suédois Carl Bildt (Modérés) envoyé spécial pour ACT Accelerator, un projet de collaboration mondiale pour accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux nouveaux diagnostics, soins et vaccins contre la covid-19. L’objectif d’ACT Accelerator est de livrer 2 milliards de doses de vaccin, 245 millions de doses de médicaments et 500 millions de tests au cours de 2021.

13,3 % des Finlandais ont reçu une 1ère dose de vaccin, 10,9 % au Danemark , 10,6 % en Islande, 9,3 % en Norvège.

Un troisième cas de thrombose, survenu après injection du vaccin d’Astra Zeneca, a été signalé chez une trentenaire ; elle est actuellement placée en soins intensifs, deux semaines après avoir été vaccinée. Une femme et un homme ayant la soixantaine sont décédés suite à une thrombose après avoir été vaccinés ; Läkemedelsverket enquête sur les causes. Folkhälsomyndigheten a annoncé ce jeudi que la vaccination avec les doses d’Astra Zeneca peuvent reprendre pour les personnes âgées de plus de 65 ans. 

 

VACANCES DE PÂQUES

Les recommandations des autorités suédoises pour les fêtes de Pâques sont de ne pas voir de nouvelles personnes, de préférer les rencontres en extérieur et de s’isoler au moindre symptôme. Les stations de ski et les ferrys pour Gotland remarquent une baisse des locations et des réservations. Waxholmsbolaget, qui assure le trafic dans l’archipel de Stockholm, déconseille de prendre leurs bateaux pendant le week-end de Pâques et prévient que le personnel peut être amené à refuser des passagers s’il y a trop de monde à bord, à l’aller comme au retour. Les résidents permanents sont prioritaires.

 

RESTRICTIONS DE VOYAGE

L’interdiction d’entrer sur le territoire suédois depuis un pays extra-européen est prolongée jusqu’au 31 mai. Par contre, à partir du 31 mars, les restrictions de voyage depuis la Norvège,  le Danemark et le Royaume-Uni seront allégées : les voyageurs ne devront plus indiquer la raison de leur voyage mais devront toujours présenter un test covid négatif de moins de 48h.

 

TÉLÉTRAVAIL

Selon SCB, environ 15 % des Suédois ont télétravaillé plus de 50 % du temps l’automne dernier. Huit Suédois sur 10 apprécient de pouvoir travailler à domicile selon une enquête de Previa. 64 % estiment qu’ils ont ainsi trouvé un meilleur équilibre de vie et presque 50 % trouvent que le contact avec les collègues fonctionne bien, même à distance et 60 % trouvent même qu’ils travaillent plus efficacement.

 

Mardi 23 mars

STATISTIQUES APRÈS UN AN DE PANDÉMIE

Sur le deuxième semestre 2020, la covid-19 est la 3ème cause de décès (3 503), selon des statistiques préliminaires de Socialstyrelsen. La première cause de décès est les maladies cardio-vasculaires (12 800) et la deuxième, les cancers (11 500). Entre juillet et décembre 2020, 46 277 personnes sont décédées, une augmentation de 5 % par rapport à la même période l’année précédente. Au cours du mois de décembre, suite à l’augmentation de la propagation du virus, la covid-19 a été la deuxième cause de décès. La plupart des décès ont eu lieu à l’hôpital ou dans les maisons de retraite. 6 personnes étaient âgées de moins de 20 ans, dont 4 enfants entre 0 et 17 ans (à comparer avec 3 décès d’enfants par an pour cause de grippe entre 2015 et 2019). Les soupçons que la pandémie aurait causé plus de suicides ne sont pas confirmés : 500 suicides ont été rapportés au cours du 2ème semestre de 2020 (contre 651 à la même période en 2019).

Étude socio-économique du coronavirus
Graphique ©Dagens Nyheter

Une étude de Dagens Nyheter montre que l’âge, l’éducation et les revenus sont des marqueurs importants dans la pandémie. La tranche d’âge la plus touchée par la covid-19 est celle des 80-89 ans (4 974 décès). Les hommes sont plus touchés que les femmes, de même que les personnes à revenus faibles, les personnes avec un niveau d’éducation plus faible et les personnes nées à l’étranger. Le pays de naissance n’est pas mis en cause, mais d’autres variables telles que des antécédents médicaux, les revenus, la profession, l’âge et les conditions de logement. Par exemple, la mortalité des 50-64 ans augmente de 280 % pour ceux qui gagnent moins de 10 000 kr/mois. par rapport à ceux qui gagnent 30 à 40 000 kr/mois. Selon Tegnell, cette étude montre que les soins médicaux et la santé publique ne sont  pas suffisamment égalitaires dans le pays.

Graphique ©Dagens Nyheter

 

Pour tout 2020, SCB enregistre 82 518 immigrants, soit 33 000 de moins qu’en 2019, une conséquence claire de la pandémie.

 

SITUATION SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE À STOCKHOLM

La propagation du virus continue d’augmenter dans la région de Stockholm, les hôpitaux traitent actuellement 486 patients, dont 77 en soins intensifs ; les hôpitaux ont renforcé leurs dispositifs. La région espère pouvoir commencer la vaccination des 18-59 ans au milieu du mois de mai (1 872 961 personnes). Environ 54 % des plus de 80 ans de la région ont reçu leur première dose.

La région de Stockholm ne proposera plus de tests anticorps à partir du 31 mars car le gouvernement a décidé de ne plus financer l’opération, désormais jugée comme peu justifiable par FHM. 

Les conséquences économiques de la pandémie ont frappé différemment dans la région de Stockholm : à Sigtuna (dépendante de l’aéroport d’Arlanda qui a perdu 90 % de son trafic), on compte une baisse de chiffre d’affaire de 23 %, à Sundbyberg 11 %, tandis qu’à Österåker, on note une hausse de 15 %, à Vaxholm 10 %. Les agences de voyages de la région ont perdu 63 % de leur chiffre d’affaires, les hôtels 56 %, les taxis 31 % et le secteur de la culture et du divertissement 27 %.

 

VACCINATION

Sur les 9 000 personnels de soins à la personne employés par la ville de Göteborg, 3 sur 10 ont choisi de ne pas se faire vacciner, cela veut donc dire que 70 % se sont fait vacciner. 

Du fait du retard de livraison de doses de vaccin, Folkhälsomyndigheten a revu ses priorités et prolonge l’intervalle entre la 1ère et la 2ème dose (maximum 6 semaines), pour permettre d’administrer plus de premières doses et offrirent une protection immunitaire minimum à plus de personnes.

La vaccination avec les doses d’Astra Zeneca est toujours interrompue en Suède ; FHM devrait se prononcer à ce sujet au plus tôt ce jeudi.

Statistiques vaccination 23 mars 2021
Statistiques de vaccination au 23 mars 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

ESPIONNAGE ET DÉSINFORMATION

Selon Säpo, la police secrète suédoise, les espions et les extrémistes tirent partie de la pandémie. Le travail à domicile augmente les risques de piratage envers les entreprises, les autorités et les institutions de recherches scientifiques. La Russie, suivie de la Chine puis de l’Iran sont les nations qui espionnent le plus la Suède et visent des cibles commerciales et militaires. La Russie tente de recruter des espions au sein de l’armée, de la défense civile et de l’industrie militaire et d’influencer les décisions gouvernementales suédoises. Selon MSB, le vaccin contre la covid d’Astra Zeneca est l’objet d’une campagne de désinformation.

 

MANIFESTATIONS CONTRE LES RESTRICTIONS

Un mouvement contestataire venant de Cassel, baptisé “Freie Burger”, a atteint la Suède et des manifestations non autorisées ont eu lieu le week-end dernier à Malmö, Göteborg et Stockholm ; ces manifestations ont rassemblé quelques centaines de personnes dans chaque ville. Plusieurs théories complotistes et anti-vaccin circulent au sein de ce mouvement, qui se dit défendre la liberté et la démocratie. Des groupes d’extrême-droite ont rejoint le mouvement et diffusent du contenu antisémite et nazi. 

 

VACANCES DE PÂQUES

L’an dernier, il était recommandé de ne pas voyager à l’intérieur du pays à l’occasion des fêtes de Pâques. Il n’y a pas de telles restrictions cette année mais les mêmes recommandations que pour les vacances de février : éviter les contacts avec des personnes hors de sa “bulle”, préférer les rencontres en extérieur,  s’isoler au moindre symptôme.

 

DIVERS

Le contrôle des frontières représente une charge de travail supplémentaire pour la police suédoise et occasionne un manque de ressources sur le terrain : un policier sur 10 est désormais affecté aux frontières, au total entre 1 500 et 2 000 policiers par semaine, 500 par jour. La sécurité des citoyens en général, et dans certains quartiers en particulier, risque d’en pâtir.

La fabrique d’emballages carton Metsä Board Husum, située au nord d’Örnsköldsvik et employant 700 personnes, va accroître sa capacité de production, suite à l’augmentation de la vente de plats à emporter et du e-commerce pendant la pandémie.

Svenska Spel (équivalent de la Française des Jeux) va reverser 3,2 milliards de couronnes à l’État suédois pour l’année 2020. La fermeture des casinos au début de la pandémie a d’abord provoqué une baisse des revenus, puis la tendance est revenue à la hausse.

La princesse héritière Victoria et le prince Daniel sont rétablis de leur contamination.

Jeudi 18 mars

Lors de la conférence de presse de ce jeudi, Folkhälsomyndigheten a informé que la troisième vague n’est pas en train de diminuer, et que, même si le nombre de décès est en baisse, il y aurait une augmentation des contaminations, entre autres chez les moins de 19 ans, touchés en majorité par le variant anglais. On soupçonne que ces jeunes ont été contaminés par leurs parents, qui eux auraient contracté le virus sur leur lieu de travail.

Dans la région de Stockholm, l’hôpital de Södertälje a pris aujourd’hui (trois jours après l’hôpital de Danderyd) la décision de renforcer son dispositif de soins et d’augmenter le nombre de places en soins intensifs. 

Le gouvernement ne propose ni de renforcer ni d’assouplir les mesures actuellement en place à l’approche du week-end et des vacances de Pâques : comme l’an dernier, la recommandation est de rencontrer un minimum de personnes.

Selon SCB, (équivalent de l’INSEE), la longévité en 2020 a baissé par rapport à 2019 : -0,4 an pour les femmes (84,3 ans) et -0,7 ans pour les hommes (80,6 ans).

VACCINATION

La ministre des Affaires sociales Lena Hallengren espère que le retard de livraison des vaccins et l’interruption du vaccin d’Astra Zeneca n’empêchera pas d’atteindre l’objectif d’une vaccination de tous les Suédois majeurs d’ici au 30 juin.

La région de Västra Götaland (Göteborg) suspend la vaccination du personnel soignant pour donner la priorité aux personnes âgées de plus de 65 ans.

Selon un groupe de chercheurs norvégiens, le vaccin d’Astra Zeneca serait bien à l’origine de 3 cas de thromboses en Norvège ; une personne sur les 3 est depuis décédée. En Suède, à Lund, il y a eu un cas semblable : une personne ayant développé une thrombose est morte une semaine après avoir été vaccinée. 

L’Agence Européenne du Médicament (EMA) affirme aujourd’hui que le vaccin d’Astra Zeneca est sûr et efficace. FHM se donne quelques jours pour étudier le rapport de l’EMA avant de relancer la vaccination, éventuellement la semaine prochaine. 17 millions de personnes dans le monde ont à ce jour reçu ce vaccin.

ANTICORPS ET CELLULES T

Une étude effectuée en décembre 2020 montre que 7 % des donneurs de sang avaient des anticorps, soit environ le même nombre qu’au début de l’été 2020. Désormais 50 % des nouveaux cas sont contaminés par le variant anglais. Lundi prochain débute la première étude clinique autour des lymphocytes T, ces globules blancs qui régulent la défense immunitaire en détruisant les cellules infectées par le virus.

RÉOUVERTURE DES MUSÉES

Le 25 mars, Folkhälsomyndigheten devrait publier ses recommandations pour rouvrir les musées. Le Nationalmuseum planifie sa réouverture pour le 6 avril, le Moderna Museet de Stockholm pour le 25 mars, mais sa filiale à Malmö a déjà rouvert ses portes. Le seuil de visiteur est fixé à 1 pour 10 m2, comme pour les boutiques et centres commerciaux, et les visiteurs doivent suivre un parcours décidé à l’avance.

 

Mardi 16 mars

MORTALITÉ EN BAISSE MAIS CONTAMINATION EN HAUSSE

La mortalité due à la covid-19 continue à baisser : lorsque l’on compte le nombre de décès par million d’habitants sur 14 jours, la Suède se situe en 7ème place en partant du bas avec 11,5 cas. Dans la région de Stockholm, l’augmentation de la contamination atteint par contre un niveau inquiétant : 6 679 nouveaux cas la semaine dernière (soit le double par rapport à il y a un mois). Le gouvernement, ayant remarqué que les contaminations augmentent sur les lieux de travail, réfléchit à renforcer le contrôle et à éventuellement mettre en place de nouvelles mesures. Le variant B1351 sudafricain se répand dans les milieux étudiants, à la suite de fêtes dans les cités universitaires. Cependant, Miljöpartiet (le parti des Verts) souhaite voir un assouplissement des restrictions, à commencer par l’enseignement à distance pour les lycéens et le droit de manifester. 

L’organisateur de la manifestation le samedi 6 mars à Stockholm, qui avait rassemblé plusieurs centaines de personnes, a été condamné à 20 000 kr d’amende. 

VACCINATION

Astra Zeneca a annoncé diminuer de moitié ses livraisons en Union Européenne pour le deuxième trimestre. Pour la Suède, cela signifie 2 millions de doses de moins que prévues et il est possible que l’objectif d’avoir vacciné toute la population suédoise de plus de 18 ans avant juillet soit compromis. À partir de mi-avril, les régions auront la capacité de  vacciner au total 1,2 million de personnes par semaine, mais cela suppose que suffisamment de doses soient disponibles. De plus, Folkhälsomyndigheten a pris aujourd’hui la décision, à l’instar d’autres pays européens, d’interrompre la distribution du vaccin d’Astra Zeneca suite à plusieurs effets secondaires supposés, jusqu’à ce jeudi, en attendant la décision de l’EMA (l’Agence européenne des médicaments).

La phase 2 de vaccination (65 ans et plus et personnes à risques) a officiellement débuté dans la région de Stockholm et 20 000 courriers (sur 100 000 à terme) ont été envoyés aux intéressés (pour être sûr d’atteindre même ceux qui sont moins ou pas connectés) mais il manque des doses. Il est donc pour le moment encore difficile de prendre rendez-vous dans les centres de soins médicaux.

La campagne numérique d’information en somalien, arabe et perse a atteint 125 000 personnes dans la région de Stockholm : elle avait pour but de contrer la désinformation et de toucher un groupe de population largement touché par le virus depuis le début de la pandémie. Un tiers des personnes a interagi en partageant, commentant ou cliquant sur le lien, ce qu’on peut qualifier de succès.

L’entreprise médicale Capio a approché plusieurs entreprises pour leur demander de sponsoriser des événements festifs de vaccination en masse lors de la 4ème phase, dans Filadelfiakyrkan à Stockholm, à Kungens Kurva à Huddinge et Barkaby à Järfälla. La réponse a été largement négative, étant donné que la région paye Capio pour vacciner.

Statistiques vaccination 16 mars 2021
Statistiques de vaccination au 16 mars 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

 

PAS DE MASQUE DANS LES ÉCOLES

Un élève de la British International School Stockholm (BISS) à Danderyd a été renvoyé chez lui pour avoir décidé d’assister aux cours, au retour des vacances de février, avec un masque. La direction de l’école se défend en argumentant que Folkhälsomyndigheten ne recommande pas le port du masque dans les écoles par. L’élève est resté à la maison jusqu’à mercredi puis est retourné en cours jeudi, sans masque.

Jeudi 11 mars

La princesse héritière Victoria et le prince Daniel ont été testés positifs. Ils ne montrent que des symptômes faibles, mais se sont immédiatement isolés avec leurs deux enfants, Estelle et Oscar. La famille s’est pourtant abstenue de partir au ski pour les vacances de février, et ne rencontre que très peu de personnes. La Cour est en train d’enquêter sur les origines de la contamination.

VACANCES DE FÉVRIER

Malgré la pandémie, les données téléphoniques de Telia montrent que le nombre de touristes dans les stations de ski était cette année plus élevé que d’habitude. Les Stockholmois sont allés à Härjedalen (+18 % par rapport à l’an dernier) qui rassemble plusieurs petites stations (Vemdalen, Lofsdalen et Ramundberget), facilement accessibles en voiture, à Berg (+25 %), Åre (+ 8 %) et Älvdalen (+24 %). Par contre, les voyages en direction d’Östersund, Borlänge, Falun et Mora ont beaucoup baissé par rapport à 2020.

Folkhälsomyndigheten n’avait pas déconseillé de se rendre dans les stations de ski, mais seulement recommandé de prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter la propagation du virus.

CLUSTER DANS UNE ÉCOLE ?

Dans une école primaire de la ville de Stockholm, 185 enfants sur un millier d’élèves se sont déclarés malades. Toutefois, on ne connaît pas les raisons pour lesquelles les parents ont décidé de garder leurs enfants à la maison ; il est possible que certaines familles aient choisi de prendre des précautions. Une partie du personnel (30 sur 130, dont 26 enseignants) est également absente pour cause de maladie. 

VACCINATION

Le vaccin Janssen (de Johnson & Johnson) a été approuvé par l’Union Européenne. Une seule dose de ce vaccin suffit pour être totalement vacciné. Ainsi, la Suède espère pouvoir atteindre l’objectif de vacciner la population suédoise d’ici l’été.

MESURES ÉCONOMIQUES

Le patronat et les syndicats suédois sont satisfaits des mesures économiques prises par le gouvernement depuis le début de la crise. Jusqu’à maintenant, on totalise 389 milliards de couronnes d’aide, dont, entre autres, 52 milliards pour le chômage partiel (korttidspermittering pour 590 000 personnes), 33 milliards de réduction de charges sociales, 25 milliards d’allocation-maladie, 12 milliards pour renforcer l’assurance-chômage, 44 milliards supplémentaires pour les communes et régions, 7 milliards pour la vaccination. Il est encore trop tôt pour faire le bilan des conséquences à long terme sur l’économie et l’entrepreneuriat suédois, mais le nombre de faillites dans le pays n’a pas augmenté, même si certaines branches sont plus touchées que d’autres. 

FRONTALIERS

Le gouvernement norvégien offre une compensation aux frontaliers suédois qui, faute de pouvoir passer la frontière (fermée entre le 29 janvier et le 1er mars), n’ont pas pu se rendre à leur travail et n’ont donc pas touché de salaire en février. La compensation s’élève à 70 % de l’allocation-maladie norvégienne, ce qui équivaut à l’allocation de chômage partiel.

 

Mardi 9 mars

Le premier cas de variant brésilien a été constaté à Stockholm, qui semble avec un rapport avec les quatre cas détectés dans la région de Gävle mi-février. Deux cas ont également été constatés en Västmanland.

Un cluster de contamination s’est déclaré dans une mine à Gällivare : 11 personnes sont positives à la covid-19 ; toutes les personnes contacts sont invitées à s’isoler.

En contrepartie, le nombre de cas de grippe saisonnière, de gastroentérite et de virus respiratoire syncytial sont extrêmement bas pour la saison.

La présidente du parti du Centre, Annie Lööf, trouve que le gouvernement réagit trop lentement et pas suffisamment face à la pandémie et pense qu’il pourrait être pertinent de mettre en place un confinement d’au moins 2-3 semaines. Anders Tegnell n’est pas persuadé de l’efficacité d’une telle mesure.

 

VACCINATION

Le chef des services sociaux d’une commune dans le nord du comté de Stockholm est licencié pour s’être fait vacciné alors qu’il n’appartenait pas aux groupes prioritaires.

Trois nouveaux vaccins pourraient bientôt être approuvés par l’Union Européenne, t livrés en Suède en mai-juin : il s’agit de ceux de Janssen, Curevac et Novavax – éventuellement aussi le vaccin russe Sputnik. La Suède peut s’attendre à environ 3,5 millions de doses.

La région de Stockholm interrompt la campagne de vaccination du personnel soignant pendant quelques semaines pour, à la place, administrer le vaccin d’Astra Zeneca aux personnes de plus de 65 ans.

La Suède étudie actuellement la possibilité de mettre en place un certificat ou un passeport de vaccination numérique (imprimable si besoin est) d’ici l’été prochain. Cela sera utile principalement lors de voyages à l’étranger.

 

MANIFESTATION CONTRE LES RESTRICTIONS À STOCKHOLM

Une manifestation rassemblant quelque 600 personnes a eu lieu samedi après-midi dans le centre de Stockholm – sans avoir été autorisée par la police – pour protester contre la stratégie suédoise de lutte contre le coronavirus.

« Les restrictions et les atteintes à la liberté nuisent à des millions de personnes en Suède et à des milliards dans le monde. Les dégâts collectifs directs sont bien plus importants et à long terme c’est un désastre pour notre monde », peut-on lire sur la description de l’événement Facebook.

Selon les organisateurs : « Nos libertés de mouvement et d’expression sont limitées pour nous protéger d’un virus qui n’a pas conduit à une augmentation de la mortalité en Suède en 2020, ni à une augmentation du fardeau des soins de santé. »

Pour rappel, 13 000 Suédois sont maintenant morts de la covid-19 depuis le début de la pandémie et la surmortalité en 2020 est estimée à 7,9 %.

La police a décidé de dissoudre la manifestation moins d’une demi-heure après son commencement. Les manifestants ont malgré tout continué à marcher depuis Medborgarplatsen vers Kungsträdgården. Parmi les manifestants, on a pu identifier plusieurs groupes d’extrême-droite enclins aux théories complotistes.

Le directeur de la santé de la région Stockholm redoute que cette manifestation augmente la propagation du virus et estime que c’est une insulte à tous ceux qui sont tombés malades ou ont perdu des proches des suites de la covid. Créer une foule de cette ampleur est “totalement irresponsable et inacceptable » a-t-il déclaré.

 

FÊTES À ÅRE ET BORÅS

La police annule l’enquête sur la fête à Åre qui avait rassemblait une centaine de jeunes, faute de pouvoir désigner un organisateur responsable.

Une autre fête, avec 150 participants, a été dispersée par la police vendredi dernier, à Borås.

 

VIOLENCES DOMESTIQUES

De plus en plus de jeunes filles se tournent vers des organisations d’aide aux femmes pendant la pandémie. Ces mêmes organisations avaient prévenu au début de la crise du risque de la montée des violences à domicile. Plusieurs jeunes filles disent apprécier de pouvoir se rendre à l’école pour échapper à la violence domestique.

 

Jeudi 4 mars

LA TROISIÈME VAGUE EST DÉJÀ ARRIVÉE À STOCKHOLM

Mercredi, le directeur de la santé de Stockholm a déclaré que la situation virale à Stockholm continuait de s’aggraver : « Nous pouvons constater que nous avons une troisième vague de propagation de l’infection, là maintenant ».

Johan Bratt pointe du doigt le mauvais comportement des Stockholmois qui ne suivent pas les recommandations alors qu’il s’agit d’une « terrible maladie » où « personne n’est en sécurité ». Ceux qui ne suivent pas les recommandations ne risquent pas seulement leur propre vie et leur santé. Pour la troisième semaine consécutive,  l’augmentation du nombre de cas est d’environ 25 %, ce qui correspond à un doublement du nombre de cas constatés au cours des trois dernières semaines. Le nombre de patients ayant besoin de soins pour la covid-19, qui était en baisse depuis le début de l’année, a recommencé à augmenter.

La région de Gävleborg se considère également comme étant entrée dans la troisième vague de la pandémie avec le plus grand nombre de cas positifs du pays : 884 cas pour 100 000 habitants au cours des quatorze derniers jours.

À Göteborg, l’analyse des eaux usées montre une tendance positive : il est possible que la ville échappe à la troisième vague.

Anders Tegnell croit qu’on devrait voir un tournant dans la situation au mois de mai, quand, avec le retour des beaux jours, nous serons moins confinés à l’intérieur de nos maisons, bureaux et centres commerciaux.

 

UNE SITUATION PRÉOCCUPANTE

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, FHM a fait part de nouveau de l’augmentation du nombre de cas : « La situation est préoccupante, que nous choisissions de l’appeler une troisième vague ou non. La propagation croissante de l’infection est un problème et nous devons tous faire ce que nous pouvons pour qu’elle n’augmente pas davantage. »

Le nombre de personnes qui se testent en Suède et le nombre de testés positifs augmentent dans le pays. La proportion de cas positifs est passée d’environ 10 % à 11 %.

La propagation de l’infection augmente également dans tous les groupes d’âge de moins de 70 ans. Dans le groupe des 70-79 ans, l’augmentation est moins marquée et dans le groupe des plus de 80 ans, aucune augmentation n’est observée, ce qui peut s’expliquer par les effets de la vaccination.

 

VACCINATION

Le vaccin d’Astra Zeneca est désormais également recommandé pour les personnes de plus de 65 ans. De nouvelles données du Royaume-Uni confirment que le vaccin a un effet protecteur même chez les personnes âgées. Cette validation va permettre de simplifier la campagne de vaccination. Au total, 812 992 doses de vaccin ont été administrées en Suède jusqu’à la semaine 8 incluse. 285 178 personnes ont reçu les deux doses du vaccin.

 

NOUVELLES RESTRICTIONS

Les grands magasins, boutiques, piscines, salles de sport et installations sportives ne peuvent désormais pas accueillir plus de 500 personnes. Les établissements doivent également garantir que chaque visiteur ou usager a accès à dix mètres carrés dans la salle. Les grands magasins et boutiques doivent s’assurer de ne pas avoir plus d’un client par 10 m2 et que la règle de faire ses courses seul soit respectée. Cette mesure entre en vigueur le 6 mars et est valable jusqu’au 11 avril.

Par contre, cette mesure ne peut pas être appliquée aux espaces publics des galeries commerçantes. Mais ces lieux doivent néanmoins veiller à ce que les clients fassent leurs courses seuls et qu’ils puissent garder leurs distances. Il est également recommandé de supprimer les sièges qui peuvent inviter à se retrouver en groupe. Les magasins situés dans un centre commercial doivent par contre bien entendu suivre les règles en vigueur concernant le nombre maximum de visiteurs.

La ministre des Affaires sociales, Lena Hallengren, assure que le gouvernement est prêt à renforcer les restrictions si besoin est. “Il est important que les mesures prises soient suivies. Nous pouvons renforcer les mesures et nous avons l’opportunité de faire plus. La question du lockdown revient constamment comme si nous en prenions la direction. Je ne suis pas sûre que nous allons dans cette direction. Nous devons avoir les outils pour y remédier, mais nous ne devons pas rendre cette question trop simple, que ce n’est qu’en fermant que nous éviterons la propagation de l’infection. Nous avons vu tant de pays qui ont mis en place un confinement sans pour autant échapper à l’infection”, dit-elle. Différentes instances consultées sur la question exigent que le gouvernement prévoit des compensations économiques dans le cas d’un confinement.

 

FIN DE LA FÊTE À ÅRE

Une fête privée à Åre avec plus d’une centaine de participants, dont beaucoup en état d’ébriété, a été dénoncée à la police pour violation de la loi sur la pandémie : « C’est une soirée privée, mais il y a toujours une exigence de limitation à huit participants ». La police a mis fin à la fête vers 23h40 mercredi soir. La personne qui a organisé la fête pourrait être condamnée à une amende de 2 000 SEK. « Nous essaierons de savoir si quelqu’un peut être considéré comme l’organisateur de la fête.  Ensuite, nous devons lui parler et voir s’il a essayé de l’arrêter. Il peut avoir perdu le contrôle des personnes », explique la police locale. FHM continue malgré tout à affirmer qu’il est possible de se rendre dans les stations de ski, tant que les règles sont respectées.

 

UN BÉBÉ NÉ AVEC LA COVID-19

Un bébé né prématurément à Malmö l’an dernier était testé positif à la covid-19 deux jours après sa naissance. Une analyse du placenta a prouvé qu’il avait été contaminé dans le ventre de sa mère. C’est le seul cas au monde connu jusqu’à maintenant. Le bébé n’a montré que de légers symptômes et avait développé des anticorps. 

Les femmes enceintes, désormais considérées comme un groupe à risque à partir de la semaine 22 et qui ne peuvent pas travailler à domicile, ont maintenant le droit à une allocation de maternité de 700 kr/jour.

 

Mardi 2 mars

SUR LE CHEMIN DE LA TROISIÈME VAGUE

Lors de la conférence de cet après-midi, Anders Tegnell a fait part de son inquiétude : pour la troisième semaine consécutive, il constate une augmentation du nombre de cas d’environ 10 % par semaine. Le taux d’incidence est désormais proche de 500 pour 100 000 habitants (sur une période de 7 jours). La propagation du virus semble être deux fois plus importante qu’avant Noël. Anders Tegnell estime qu’il faudrait que le variant britannique soit sous contrôle pour que la troisième vague soit moins forte, ce qui est peu probable. L’épidémiologiste d’État a fait le bilan des différents scénarios développés par FHM allant jusqu’à mai, et constate que les contacts sociaux n’ont pas diminué : « maintenant il semble que nous sommes sur le chemin d’une troisième vague ».  La vaccination aura un effet positif limité, mais va réduire le nombre de personnes tombant gravement malades.

Le nombre de décès semble continuer à baisser mais la propagation de l’épidémie commence à avoir un impact sur les services de soins intensifs. 

Le nombre de malades augmente de nouveau, après avoir atteint une sorte de plateau et 80 % des Régions s’attendent à une détérioration de la situation dans les deux prochaines semaines. Les soins intensifs sont d’ores et déjà surchargés, et la situation pourrait être très préoccupante en cas d’une troisième vague très forte.

NOUVELLES MESURES

Depuis lundi, les restaurants et autres lieux de restauration qui n’ont pas leur propre entrée ne peuvent plus servir qu’une seule personne par table. Cette nouvelle mesure vise à réduire les foules dans les centres commerciaux et grands magasins. FHM explique sa décision : »Nous ne voulons pas que les gens se rendent dans les centres commerciaux pour tout autre but que de faire des achats. Ils ne sont pas destinés à servir de salon pour retrouver des gens ».

À compter du 6 mars, FHM souhaite que les centres commerciaux et les grands magasins ne puissent plus accueillir plus de 500 personnes. Ce plafond se substituera au calcul qui se basait sur un maximum d’1 personne pour 10 m². Cette mesure a pour but de limiter la foule et l’affluence, notamment aux entrées et sorties des grandes surfaces commerciales.

L’INTRODUCTION DU « CAS CONTACT » EN SUÈDE !

FHM souhaite que tous les adultes qui ont été en contact avec une personne atteinte de la covid-19 soient testés, même en l’absence de symptômes.

CAMPAGNE DE VACCINATION

Anders Tegnell souhaite que tous ceux à qui l’on offre la possibilité de se faire vacciner disent oui. Plus de 500 000 personnes ont reçu une dose, 300 000 ayant reçu deux doses. 70 % des plus de 90 ans ont été vaccinés. 

Statistiques vaccination 2 mars 2021
Statistiques de vaccination au 2 mars 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

Les régions commencent à s’inquiéter de leur capacité à pouvoir vacciner massivement dans les mois à venir pour atteindre l’objectif de vaccination d’ici midsommar, d’autant que les deux doses peuvent être espacées de 12 semaines au maximum. Si les livraisons n’augmentent pas déjà en mars, le planning sera retardé.

Fredrik Wikingsson, personnalité du monde de la télévision, affirme dans son podcast “Filip & Fredrik” avoir été approché par l’agence de communication KOMM pour être filmé pendant qu’il se faisait vacciner, avec d’autres célébrités suédoises. Il a refusé pour ne pas prendre la place de quelqu’un d’autre. KOMM a plus tard démenti, affirmant qu’il s’agissait d’un malentendu : une campagne publicitaire est prévue mais sans vaccination. D’autres personnalités ont raconté qu’on leur a offert de se faire vacciner alors que la vaccination n’est pas encore accessible pour le grand public. De riches personnes se rendent à Dubaï, tel cet entrepreneur suédois qui aurait payé 300 000 kr pour se faire vacciner avec sa famille.

TRANSFRONTALIERS

La Suède et la Norvège se sont mises d’accord pour ouvrir la frontière, totalement fermée depuis le 29 janvier, mais uniquement pour les personnes frontalières qui rentrent chez elles le soir-même ; toutefois, elles devront se faire tester tous les 7 jours. Celles qui ont par exemple l’habitude de travailler 7 jours en Norvège et de rentrer en Suède les 7 jours suivants ne sont pas autorisées à passer la frontière. La Norvège totalise jusqu’à maintenant 622 décès ; pour Frode Forland, l’homologue norvégien de Tegnell, il est clair que l’absence de restrictions en Suède est la cause de la situation actuelle.

VACANCES DE FÉVRIER

Plusieurs trains à destination de Åre sont désormais complets, compte-tenu de la réduction de 50 % du nombre de places, pour lutter contre la propagation du virus. Les voyages vers les stations de ski ne sont pas les seuls concernés, de nombreux voyageurs vont également se déplacer entre les trois grandes villes Stockholm, Göteborg et Malmö cette semaine (9). La semaine dernière (8), le nombre de tests de dépistage à Åre a doublé et 25 touristes étaient contaminés en arrivant.

CONSÉQUENCES DE LA CRISE PANDÉMIQUE

Le secteur de la culture et des loisirs a perdu 13 milliards de couronnes au cours de 2020, soit une chute de 17 % par rapport à 2019, ce qui a entraîné une hausse du chômage de 10 % dans cette branche en particulier. Pour les théâtres et salles de concerts, les ventes ont diminué de 57 %, dans les musées de 26 %. Les parcs d’attraction comme Gröna Lund, Liseberg et Skara sommarland ont quant à eux perdu 80 % de leurs recettes habituelles.

Mais l’inquiétude des Suédois envers les conséquences économiques a baissé : 56 % aujourd’hui contre 82 % en mai dernier.

Un enfant est décédé suite au report d’une opération du cœur à l’hôpital pour enfants Drottning Silvia à Göteborg. L’opération était planifiée au départ pour 2019 mais a été repoussée 7 fois pour cause de surcharge dans l’unité de soins intensifs.

Le chômage et l’isolement ont augmenté la dépendance aux jeux d’argent, surtout parmi les personnes qui étaient déjà dépendantes avant la crise, et parmi les chômeurs.

 

Jeudi 25 février

La Suède a atteint un plateau des hospitalisations liées à la covid-19, même si le chiffre de 1 300 personnes hospitalisées et l’augmentation des patients en soins intensifs  (+ 8 cette semaine), sont toujours préoccupants. 

Le gouvernement suédois a déclaré mercredi vouloir limiter les heures d’ouverture des restaurants, bars et cafés pour freiner la propagation du virus : dès le 1er mars et pour une durée indéterminée, ils devront fermer à 20h30, qu’ils servent de l’alcool ou non.

On attend encore de nouvelles restrictions sur le nombre de personnes autorisées dans les commerces. Il est également recommandé de faire ses courses seul.

 

UNE OPPOSITION CRITIQUE

La présidente du Parti du Centre, Annie Lööf, voudrait fermer les commerces et affirme que les décisions du gouvernement ont tendance à avoir un train de retard. Les Libéraux pensent que la Suède devrait se procurer des vaccins sans passer par l’Union européenne. Jimmie Åkesson, des Démocrates de Suède, voudrait rendre obligatoire le port du masque lorsqu’il est impossible de garder ses distances. Les Modérés souhaitent légiférer sur le port du masque et mettre en place des sanctions. La présidente du Parti de Gauche, Nooshi Dadgostar, voudrait que le Premier ministre Löfvén ferme les stations de ski pendant les vacances d’hiver.

 

CAMPAGNE DE VACCINATION

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, Anders Tegnell a rappelé que le calendrier de vaccination dépendait de l’approvisionnement :  « Plus de 600 000 vaccinations ont été effectuées en Suède. Cela se poursuit à un rythme rapide, mais cela dépend entièrement des livraisons que nous recevons, qui ont malheureusement été moins importantes que prévu. Plus de 200 000 personnes ont reçu deux doses ».

« Nous commençons à voir de nombreux effets de la vaccination maintenant (…) l’augmentation du nombre de cas concerne principalement les personnes de moins de 65 ans. Les personnes âgées sont de mieux en mieux protégées. Chez les personnes vivant dans des maisons de retraite, le nombre de décès diminue, ainsi que dans tous les groupes d’âge de plus de 65 ans. Il s’agit bien entendu d’une diminution de la propagation de l’infection sur une période donnée, mais aussi d’un effet de la vaccination.”

FHM estime que la protection vaccinale est effective deux semaines après la deuxième dose et les personnes âgées peuvent à nouveau embrasser leurs petits-enfants. Les autres personnes vaccinées, notamment les professionnels de santé, doivent cependant continuer à respecter les règles sanitaires. 

 

QUARANTAINE AU RETOUR DE VACANCES À L’ÉTRANGER

Anders Tegnell rappelle ce qui s’applique à ceux qui ont voyagé hors de Suède pendant la période des vacances d’hiver :  « Vous devriez vous tester à votre retour et refaire le test 5 jours plus tard. Certains peuvent être testés négatifs et tomber malades après quelques jours. Il est donc important de rester à la maison pendant sept jours quels que soient les résultats. »

 

TESTS ANTICORPS À DOMICILE DANS LE VÄSTERBOTTEN 

Les habitants de la région du Västerbotten pourront commander des kits de prélèvement pour les tests d’anticorps contre la covid-19 à partir du 1er mars. Chaque test coûte 200 kr et se commande via Vårdguiden 1177.

 

Mardi 23 février

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, Anders Tegnell a expliqué qu’il y avait une nouvelle augmentation de la propagation du coronavirus en Suède. En parallèle, une baisse nette du nombre de décès est observée. On enregistre maintenant une propagation généralisée et rapide du variant britannique en Suède. Les premiers cas suédois du variant brésilien ont été découverts à Gävleborg : il s’agit de quatre personnes issues de deux familles différentes. La diffusion de ce variant est faible, selon Anders Tegnell, tout comme le variant sud-africain.

NOUVELLES RESTRICTIONS LOCALES ET NATIONALES

Quatre régions — Gävleborg, Västerbotten, Sörmland et Stockholm — ont maintenant choisi d’introduire des recommandations plus strictes face à la propagation croissante du virus. Les habitants de ces régions sont priés de limiter leurs contacts et de porter un masque dans les transports publics en permanence ainsi que dans les situations où un contact étroit dans un environnement intérieur ne peut être évité, par exemple dans les magasins, les pharmacies, chez le coiffeur et sur les lieux de travail. Cette mesure est valable dans la région de Stockholm jusqu’au 11 mars. Le télétravail est fortement encouragé, les voyages ne doivent être entrepris que si c’est absolument nécessaire. Alors que l’Agence de la santé publique de Suède (Folkhälsomyndigheten, FHM) a donné son feu vert pour les vacances d’hiver, plusieurs Régions s’inquiètent de l’arrivée de touristes et prient les vacanciers de rester à la maison.

Après les vacances de février, l’enseignement dans les collèges et lycées se fera à distance pendant toute la semaine 10 pour éviter d’éventuelles contaminations après des retours de voyage – une quarantaine en quelque sorte.

Le nombre de cas a augmenté de 27 % dans la région de Stockholm au cours de la semaine dernière.

L’agence suédoise de la santé publique présentera mercredi un ensemble de mesures nationales. Anders Tegnell n’a pas voulu en dire plus aujourd’hui.

CAMPAGNE DE VACCINATION

La Région de Stockholm promet d’atteindre l’objectif de vacciner tous les Stockholmois majeurs d’ici le 30 juin et compte administrer 250 000 doses par semaine à partir de la mi-avril. En attendant, le choix stratégique de la région de Stockholm est de vacciner en priorité le personnel soignant, avant les personnes âgées de plus de 70 ans. Jusqu’au 18 février, la région de Stockholm avait vacciné : 29 000 employés d’aide à la personne, 8 000 employés comme personnel d’urgence et d’ambulance, 16 400 résidents en maison de retraite et 8 700 personnes âgées recevant des soins à domicile.

L’Agence de la santé publique ne pense pas que la propagation du variant britannique affectera la vaccination dans le pays. Près de 650 000 doses de vaccin ont maintenant été distribuées en Suède. Près de 220 000 personnes ont reçu les deux doses du vaccin.

Anders Tegnell se dit très satisfait de la vaccination actuelle, dont le rythme dépend entièrement des livraisons de doses des laboratoires pharmaceutiques.

Suite au retard de livraison du vaccin d’Astra Zeneca, la Suède doit commander plus de vaccin de Pfizer/Biontech et de Moderna, ce qui augmente le coût de la dose de 150 kr à 200 couronnes. Nous rappelons que la vaccination est gratuite et non obligatoire, pour tous les résidents suédois.

Statistiques vaccination 23 février 2021
Statistiques de vaccination au 23 février 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.) Graphique ©Dagens Nyheter

ANTICORPS 

Selon une nouvelle étude, 15 % des Stockholmois avaient des anticorps au coronavirus en décembre dernier. On estime que le pourcentage aurait depuis atteint 20 %.

SURMORTALITÉ 

Selon les derniers chiffres de l’Office national de la statistique (SCB), la surmortalité de la Suède en 2020 a atteint 7,9 % par rapport à la moyenne des années 2015-2019. 98 124 personnes sont décédées l’an dernier, 10,5 % de plus qu’en 2019. Pour comparaison, au niveau européen, la surmortalité de la France est de 10,4 % ; en Finlande, elle est de 2,7 %, au Danemark de 1,6 %. En Norvège, elle est même de -0,4 %.

Surmortalité en 2020 en Europe
Surmortalité en 2020 en Europe. Graphique ©Dagens Nyheter

CHÔMAGE

Le chômage atteignait 8,6 % au dernier trimestre de 2020. 

Le chômage de longue durée (au-delà de 6 mois) a augmenté au cours de la pandémie : un quart des chômeurs est concerné, soit 125 000 personnes. Les personnes nées à l’étranger et qui ont arrêté l’école avant le lycée sont les plus touchées.

Le gouvernement prolonge les aides au chômage partiel (korttidspermittering) jusqu’à fin avril. Près de 600 000 Suédois ont été mis au chômage partiel pendant la crise du corona. On estime que cela a coûté 51 milliards de couronnes à l’État ; la prolongation de la mesure devrait coûter 1,2 milliards de couronnes supplémentaires.

 

Jeudi 18 février

RISQUE ÉLEVÉ D’UNE TROISIÈME VAGUE…

Le Premier Ministre s’est exprimé aujourd’hui lors d’une conférence de presse pour rappeler le risque d’une troisième vague : « La Suède est dans une situation délicate, dans de nombreux endroits du pays les cas de coronavirus sont en augmentation ».

La propagation du virus risque d’augmenter avant les vacances d’hiver (sportlovet). Il souligne l’importance de rester chez soi si l’on est malade, et en appelle encore une fois au télétravail : « Permettre à ses employés de travailler à la maison est peut-être la contribution la plus importante qu’un employeur puisse faire ».

Le Premier Ministre insiste sur le fait que le gouvernement est prêt à prendre des mesures plus strictes : « La santé et la vie avant tout ! » 

La ministre des Affaires sociales a expliqué ensuite que 40 % des personnes en soins intensifs sont malades de la covid-19 et que la situation pourrait se détériorer. La ministre en appelle à la responsabilité des Régions pour empêcher la formation de foules dans certains lieux mais aussi à la responsabilité individuelle : « Chacun a la responsabilité de respecter le nombre maximum de personnes dans un magasin et de ne pas se déplacer en groupes » et remercie ceux qui le font déjà.

Le directeur de l’agence de santé suédoise (FHM) souligne l’importance de suivre les recommandations, et rappelle que propagation du virus se fait par contact proche : « Nous devons continuer à avoir peur de l’autre ».

Pourtant, à Stockholm, on constate que le port du masque dans les transports en commun aux heures de pointe n’est pas respecté par tous. Le responsable de l’information chez SL déclare que : « Nous constatons avec une certaine inquiétude que les déplacements augmentent en ce moment et que l’affluence croissante peut être préoccupante du point de vue de la lutte contre le virus ».

Un quart des restaurants ne respectent pas les règles de distanciation (les amendes s’élèvent entre 10 000 à 25 000 kr) et 60 % des commerces et salles de sport/gym n’appliquent pas la loi pandémique (1 pers/10 m2).

Dans la région de Stockholm toujours, le nombre de cas a augmenté de 24,1 % entre la semaine 5 et la semaine 6. Par contre, le nombre de patients hospitalisés est en baisse. La région de Göteborg recommande le port du masque à l’intérieur lorsqu’il n’est pas possible de garder ses distances. Les régions de Värmland et Sörmland observent la même tendance à la hausse ; la région de Västerbotten est en plein dans sa troisième vague. Les régions de Blekinge, Kronoberg och Uppsala ne voient pas encore de signes d’une troisième vague, et celles de Norrbotten et Västernorrland se situent encore dans leur deuxième vague.

… VERS DE NOUVELLES RESTRICTIONS ?

Face à l’éventualité d’une troisième vague, le gouvernement a annoncé hier vouloir présenter une nouvelle ordonnance le 26 février prochain afin de compléter les dispositifs actuellement en vigueur. « Il peut être pertinent de fermer certaines parties de la Suède, prévient la ministre des Affaires sociales Lena Hallengren, si le risque d’une troisième vague est jugé élevé. » Ces nouvelles mesures seraient mises en place à partir du 11 mars et pourraient concerner les salles de sport, les piscines, les salons de coiffure, de massage, de tatouage, les cafés et restaurants, les commerces (mais pas l’alimentation ni les pharmacies). Le non-respect de ces mesures pourrait entraîner des amendes de 2 000 kr.

En parallèle, le ministère de la culture réfléchit à une solution pour permettre aux musées, galeries privées et publiques, salles de concert, parcs d’attractions et zoo de rouvrir le 11 mars en y appliquant la règle d’un visiteur pour 10 m2.

CAMPAGNE DE VACCINATION

La vaccination dans les maisons de retraite est presque terminée, mais il existe de gros écarts entre les régions. On commence à voir l’effet positif de la vaccination sur les résidents des maisons de retraite suédoises où le nombre de contaminations a baissé de 69 % entre les semaines 4 et 6. Jusqu’à maintenant, les contaminations en maison de retraite représentaient entre 25 %  et 20 % des contaminations totales ; c’est maintenant descendu à 7 %.

La région de Stockholm prépare une campagne d’information pour la vaccination en langue arabe, perse et somalienne pour contrecarrer les fake news et la désinformation qui se diffusent sur les réseaux sociaux. Les populations défavorisées des banlieues suédoises ont été les plus touchées par le virus.

Les anciens entrepôts de la poste suédoise, Tomteboda à Solna, sont en cours de rénovation pour pouvoir accueillir bientôt la production du vaccin contre la covid-19 de l’entreprise française Valneva. L’UE est en train de négocier une livraison de 60 millions de doses. La nouvelle usine à Solna créera 50 à 60 nouveaux emplois.

PROTECTION POLICIÈRE POUR LES EMPLOYÉS DE FHM

Suite à de nombreux mails haineux et de menaces de mort, plusieurs employés de FHM sont désormais protégés par la police. Entre le 24 janvier 2020 et le 24 janvier 2021, Anders Tegnell a reçu 50 000 mails ; au cours du mois de décembre, il aurait reçu 80 mails l’attaquant personnellement et exigeant sa démission. Même des membres de la famille des employés ont été la cible de ces attaques. Les attaques, le plus souvent anonymes, se ressemblent d’un destinataire à l’autre, ce qui laisse supposer qu’il s’agit d’actions organisées. Même dans le monde académique, le ton se durcit : le chercheur Jonas F Ludvigsson a annoncé arrêter ses études sur la covid-19 suite à une vague d’attaques. 

VENTE RECORD DES MASQUES JETABLES

Depuis l’été dernier, la vente de masques jetables a lentement augmenté pour atteindre maintenant entre 8 et 18 millions de kr de vente par semaine depuis Noël dans les pharmacies physiques, qui déclarent vendre en une semaine la même quantité qu’en un an hors-pandémie. La pharmacie en ligne Apotea vendait un peu plus de 500 000 masques en octobre ; en janvier, il s’agissait de 2,3 millions de masques.

 

Mardi 16 février

Sur près de 16 000 morts dans les pays nordiques (Scandinavie et Finlande), 12 000 sont des Suédois. Malgré des restrictions plus strictes en Suède, le nombre de décès continue d’augmenter à un rythme plus rapide que dans les pays voisins. Selon le site Worldometer, la Suède compte 1 220 décès pour 1 000 000 d’habitants, contre seulement 108 pour la Finlande, 109 pour la Norvège et 391 pour le Danemark. 

Lors de la conférence de presse de FHM cet après-midi, la situation actuelle a été jugée préoccupante avec une augmentation du nombre de cas la semaine dernière. FHM pense que le risque d’une troisième vague est toujours élevé. Le nombre de décès a en revanche diminué ces dernières semaines. La situation dans les services de soins intensifs des hôpitaux est toujours tendue.

« On s’attend à ce que l’on puisse désormais voir l’effet des vaccinations dans les groupes les plus vulnérables » a expliqué Karin Tegmark Wisell.

FHM observe un certain relâchement dans les comportements avec des personnes de retour sur leur lieu de travail par exemple, de l’affluence dans les centre-villes ou des magasins qui ne respectent pas les recommandations, mais aussi une augmentation des déplacements à l’intérieur du pays.

Statistiques vaccination 16 février 2021
Statistiques de vaccination au 16 février 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.)

CAMPAGNE DE VACCINATION

364 120 doses de vaccin ont été distribuées.  Un peu moins de 142 000 personnes ont reçu une deuxième dose. Ce sont donc au total plus de 500 000 doses qui ont été distribuées dans le pays (364 120 + 141 778 = 505 898).

À la fin de la semaine 6, 691 515 doses de vaccin avaient été livrées à la Suède.

Les statistiques officielles de vaccination peuvent ne pas complètement refléter la réalité du fait du retard d’enregistrement. De nombreuses vaccinations dans les maisons de retraite suédoises sont en effet enregistrées d’abord manuellement.

L’objectif suédois de vacciner tous les résidents de plus de 18 ans d’ici mi-juin va dépendre de vaccins qui ne sont pas encore approuvés par l’UE : il s’agit des vaccins de Curevax et de Jansen qui pourraient être livrés en avril. Les livraisons de Pfizer/Biontehc, Moderna et Astra Zeneca connaissent actuellement toutes des retards. Vendredi dernier, le Premier ministre croyait encore que le planning pouvait être tenu, en augmentant le rythme de vaccination dès que possible. Mais hier, les  régions de Halland, Skåne et Stockholm annonçaient ne pas pouvoir tenir l’objectif fixé par le gouvernement de vacciner tous les adultes avant l’été ; mi-juillet semble être plus réaliste. Pour la ministre des Finances, chaque semaine de retard augmente les coûts pour l’État qui voit alors un report supplémentaire de la reprise économique. Selon la Banque de Suède, le secteur public pourrait économiser 20 milliards de couronnes pour chaque mois sans pandémie. Le gouvernement estime que les mesures économiques mises en place depuis le début de la crise devraient s’élever à 374 milliards de couronnes pour 2020 et 2021.

Deux régions suédoises, le Sörmland et Gävleborg, ont temporairement interrompu la distribution du vaccin d’Astra Zeneca suite à des effets secondaires (fièvre et état grippal) chez des employés d’hôpitaux.

Dans la région de Västra Götaland (Göteborg), le personnel soignant peut prendre rendez-vous pour se faire vacciner grâce à un site internet mais le lien vers ce site a été diffusé illégalement, ce qui a permis à des personnes étrangères à l’hôpital d’obtenir un rendez-vous, sans vérification.

DES VACANCES D’HIVER “PAS ORDINAIRES” 

À l’approche des vacances de février, FHM rappelle qu’il faut continuer à limiter ses contacts et ne rencontrer que les personnes de son entourage proche, de sa « bulle » .

VIRUS ET INJUSTICES SOCIALES

Les statistiques montrent que les personnes les plus touchées par la covid-19 proviennent des couches sociales les plus pauvres (qui ne peuvent pas faire de télétravail et qui vivent dans de plus petites surfaces) et les plus âgées (avec souvent des maladies sous-jacentes). À l’inverse, ceux qui ont un emploi leur permettant de travailler à domicile, qui ont les moyens de mieux se loger et les jeunes en bonne santé, sont plus épargnés. Beaucoup de tâches de travail nécessaires au bon fonctionnement de la société concernent les professions souvent les moins bien payées.

CLUSTER CHEZ NORTHVOLT 

L’usine de batteries électriques pour voiture de Northvolt à Skellefteå rapporte qu’au moins 150 des employés ont été testés positifs à la covid-19, dont 34 avec le variant britannique ; un employé immigré polonais est décédé. Aussi, le médecin épidémiologiste de la région a demandé à tous les employés de s’isoler au maximum du reste de la société. Northvolt embauche actuellement de nombreux employés venant de différents pays européens qui vivent dans des logements préfabriqués à Skellefteå, la commune manquant de logements. 

UNE ANNÉE RECORD POUR SYSTEMBOLAGET

L’année 2020 est une année record pour Systembolaget, l’entreprise d’état de vente d’alcool. En effet, les bénéfices bruts ont presque doublé par rapport à 2019 : 597 millions de couronnes (contre 304) pour 569,1 millions de litres d’alcool vendus. L’augmentation s’explique par la diminution de la consommation d’alcool dans les bars et restaurants du fait des horaires d’ouverture réduits, mais aussi par le fait que les canaux d’importation habituels ont été limités par la réduction des voyages intra-européens. La vente d’alcools forts a augmenté de 51,6 %, suivie par les vins avec 39,3 %. La vente en ligne a également augmenté de 42 %, ce qui correspond à peu près à la même hausse que dans le secteur alimentaire.

 

Jeudi 11 février

CAMPAGNE DE VACCINATION

Suite aux pressions de l’association de retraités PRO, les régions ont annoncé qu’elles informeront les personnes âgées des modalités de vaccination par courrier ; de plus, une pièce d’identité numérique ne sera pas obligatoire pour prendre rendez-vous. 

L’arrivée du vaccin de Moderna est retardée de deux semaines et seulement la moitié des 31 200 doses prévues seront livrées. Ce retard est dû aux travaux de l’usine suisse en cours d’agrandissement pour augmenter sa capacité. L’objectif de vacciner la population suédoise d’ici la mi-juin est encore tenable, mais plus difficilement réalisable à chaque retard pris en début de campagne. Le rythme de vaccination devrait augmenter d’autant plus en avril et en mai.

Plusieurs régions suédoises critiquent le fait qu’il n’y ait toujours pas de campagne d’information nationale concernant la vaccination. La région de Stockholm a ainsi décidé de lancer sa propre campagne, jugeant que le besoin d’information était important pour les concitoyens.

Statistiques vaccination 11 février 2021
Statistique de vaccination au 11 février 2021 (levererade vaccindoser = nb de doses livrées, givna vaccindoser totalt = nb total de doses administrées, antal vaccinerade med minst en dos = nb de personnes ayant reçu une 1ère dose, antal vaccinerade med två doser = nb de personnes ayant reçu deux doses.)

RESTRICTIONS DE VOYAGE

À partir de ce dimanche, seule la moitié des places dans les trains grandes lignes seront disponibles à la vente, pour réduire le risque de propagation du coronavirus. Actuellement, SJ vend 60 % des places. Les places déjà achetées seront maintenues, il est donc possible que certains trains soient remplis à plus de 50 % pour les vacances de février ou de Pâques. 

Les stations de ski ne sont pas fermées et Folkhälsomyndigheten ne souhaite pas interdire les voyages pendant les vacances ; à la place, l’agence nationale de santé compte sur la responsabilité individuelle et rappelle qu’il vaut mieux voyager avec son propre véhicule, ne pas partager un logement avec d’autres familles ou groupes et éviter de rencontrer des gens une fois arrivé à destination. 

PORT DU MASQUE 

Bien que le port du masque soit recommandé depuis le 7 janvier dans les transports en commun aux heures de pointe, seulement un tiers des passagers respecterait la mesure.

CONSÉQUENCES PSYCHOLOGIQUES

Plus d’enfants que d’habitude ont eu besoin de suivi psychologique pendant la  pandémie qu’avant, selon un rapport de la région de Stockholm : cela représente 2,9 % des enfants jusqu’à 17 ans entre mars et septembre 2020 contre 2,5 % sur la même période en 2019. Les enfants qui consultent sont inquiets, angoissés, déprimés et se plaignent de disputes et de conflits à la maison. Par contre, les consultations de personnes âgées de plus de 70 ans ont beaucoup baissé, peut-être parce que ces personnes ont plus de mal à le faire à distance.

CLUSTER CHEZ LES POMPIERS 

12 pompiers sur 50 de la plus grande station de Stockholm, à Östermalm, sont actuellement malades de la covid-19. Pour maintenir le nombre de contaminés au minimum, la station a été mise en quarantaine, et les pompiers malades ne peuvent pas être remplacés par des collègues d’autres stations.

Mardi 9 février

L’analyse des eaux usées révèle qu’une troisième vague peut être en train d’arriver : les traces d’acide ribonucléique (ARN) n’ont pas cessé de diminuer comme au cours des dernières semaines de 2020. Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, l’épidémiologiste d’État Anders Tegnell a expliqué que la Suède a atteint un sommet aux alentours de Noël, puis a connu une baisse progressive mais qu’« il est un peu inquiétant que la tendance à la baisse se soit arrêtée ».

CAMPAGNE DE VACCINATION

La 2ème phase de vaccination devrait commencer bientôt, mais les régions, responsables de la mise en place de la vaccination, n’ont pas encore planifié comment les personnes âgées de plus de 65 ans en bonne santé devront prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Pour ceux et celles  qui n’ont pas accès à une connexion internet (par ordinateur ou téléphone) et à une carte d’identité électronique, il devrait être possible d’appeler un numéro de téléphone. La solution du drop-in est également envisagée, mais rien n’est encore décidé.

La Suède réfléchit à mettre en place un certificat de vaccination d’ici le 1er juin, qui pourrait être présentée pour se rendre dans certains pays ou entrer dans des événements culturels ou sportifs. 

RESTRICTIONS DE VOYAGE

Pour rappel, le site internet de l’Agence suédoise de la santé publique indique que le certificat pour entrer en Suède doit être en suédois, anglais, norvégien ou danois. La mesure est en place depuis samedi dernier.

La ministre des Affaires sociales déclare que la situation semble meilleure mais que le risque d’une troisième vague d’infection et de nouveaux variants du virus implique de nouveaux défis. Le gouvernement proposera bientôt des mesures concernant les bus et les trains sur des distances de plus de 150 km.  La proposition, qui est envoyée pour consultation, prévoit que seule la moitié de toutes les places puisse être vendue, afin de réduire le risque de propagation du virus.

 

Jeudi 4 février

La Suède compte désormais plus de 12 000 personnes décédées des suites de la Covid-19.

Folkhälsomyndigheten (FHM) a développé trois nouveaux scénarios et Anders Tegnell met en garde contre une troisième vague au printemps si les recommandations ne sont pas suivies.

Même si le nombre de cas a diminué, le niveau de contamination est toujours très élevé. Le Premier Ministre a rappelé l’importance de limiter les contacts et encourage à continuer le télétravail : « Tous ceux qui peuvent travailler à domicile devraient travailler à domicile ».

Le gouvernement travaille également sur des mesures à prendre dans les transports de longue distance (trains, bus…) et pour pouvoir fermer magasins, salles de sport et restaurants.  Le gouvernement envisage de prolonger jusqu’au 28 février l’interdiction de vente d’alcool dans les bars et restaurants après 20h. 

En vue des vacances de février, FHM recommande de voyager de manière à ne pas risquer de propager le virus, de limiter les rencontres au cercle familial, de ne pas partager un logement avec une autre famille et de se faire livrer ses courses. 

DÉCÈS DANS LES MAISONS DE RETRAITE SUÉDOISES (“SÄBO”)

Le premier rapport de la commission-corona, publié en décembre, avait montré que 2 762 personnes étaient décédées dans les maisons de retraite entre le 1er mars et le 30 septembre 2020. Depuis le 1er octobre, 2 099 personnes sont décédées de la covid dans les maisons de retraite. Le nombre de décès parmi les personnes âgées de plus de 70 ans est plus élevé (94,2 %) par rapport à la première vague (89,1 %), d’avril à octobre.  Le gouvernement avait alors interdit toute visite dans les maisons de retraite, mais depuis novembre, les interdictions ont été décidées localement.

Nombre de décès par tranches d'âges au cours de la première et de la deuxième vague, et lieu des décès
Nombre de décès par tranches d’âges au cours de la première et de la deuxième vague (kvinnor = femmes / män = hommes), et lieu des décès (sjukhus = hôpital / särskilt boende « säbo » = maison de retraite / ordinärt boende = domicile) ©Dagens Nyheter

Le syndicat Kommunal révèle dans une enquête auprès de ses représentants sur le terrain de graves lacunes dans l’utilisation des équipements de protection dans le cadre des soins aux personnes âgées : ainsi 15 % affirment que le personnel a travaillé sans équipement de protection approprié en janvier. 12 % estiment que leurs employeurs ont tenté de limiter l’usage d’équipement  de protection. De plus, le personnel à temps partiel est nombreux; Ces soignants multiplient donc les employeurs et risquent de propager encore plus le virus.

Une étude faite par IVO révèle que, dans la région de Göteborg, plusieurs personnes âgées dans 6 maisons de retraite ont été laissées à l’agonie seules dans leur chambre pendant la première vague, de peur que le personnel soit contaminé. L’étude révèle également que des soins palliatifs ont été administrés sans l’avis d’un médecin mais aussi que le personnel se déplaçait entre patients sains et contaminés, propageant ainsi le virus.

RESTRICTIONS DE VOYAGE

Information provenant de l’Ambassade de France en Suède pour les voyages à destination de la Suède : 

Les frontières de la Suède sont ouvertes à tous les ressortissants de l’espace Schengen, à condition de présenter un test PCR négatif réalisé dans les 48 heures avant le départ vers le territoire suédois. Cette mesure sera en vigueur du 6 février au 31 mars.

Certaines catégories de personne sont exemptées de test :

  • les personnes de moins de 18 ans
  • les citoyens suédois
  • les personnes ayant le statut de résident en Suède (titulaire d’un personnummer)

En revanche, des restrictions subsistent pour se rendre de la Suède vers les Etats voisins (Norvège, Finlande, Danemark). La Suède a fermé le 24 janvier minuit, jusqu’au 14 février au moins, ses frontières avec la Norvège et a prolongé la fermeture des frontières avec le Royaume-Uni et le Danemark à cause de la nouvelle souche de coronavirus détectée dans ces pays. Toute personne non suédoise et/ou non résidente en Suède ne pourra entrer sur le territoire suédois depuis la Norvège, le Danemark ou le Royaume-Uni. Toute personne ayant transité par le Royaume-Uni, la Norvège ou le Danemark ne pourra pas rentrer en Suède. Plus d’informations sur polisen.se

Les étudiants en échange ne sont pas considérés comme résidents. Le vol direct France-Suède est absolument à privilégier.

Une liaison aérienne quotidienne directe est assurée entre Stockholm et Paris. Pour les personnes qui souhaitent rejoindre la Suède en voiture, il est recommandé de privilégier le ferry depuis l’Allemagne. Le transit terrestre par le Danemark en rentrant en France n’est actuellement pas recommandé, il convient de s’informer sur les conditions d’accès au territoire danois.

Les restrictions aux frontières extérieures de l’espace Schengen sont appliquées en Suède jusqu’au 31 janvier 2021 au moins. Le gouvernement suédois déconseille formellement (jusqu’au 31 janvier 2021) tout voyage non essentiel à destination des pays hors UE /EEA/zone Schengen, ainsi que vers le Royaume-Uni, le Danemark et la Norvège.

Source 

FHM a défini les tests qui seront acceptés à la frontière suédoise : il s’agit des tests antigéniques, des test PCR et des test LAMP.
Le certificat de test devra porter les mentions suivantes :
  • le nom du laboratoire
  • l’heure à laquelle le test a été fait
  • le type de test
  • le résultat du test
  • qui a émis le certificat
Le certificat doit être écrit en suédois, anglais, norvégien ou danois.

 

LA “STRATÉGIE SUÉDOISE”

Un rapport danois a comparé les stratégies danoise, norvégienne, suédoise et allemande face au coronavirus et tire la conclusion que la Suède a pris moins d’initiatives que les pays voisins et a suivi la stratégie préétablie par Folkhälsomyndigheten. Selon le rapport, les gouvernements des pays voisins ont pris des décisions politiques s’écartant des conseils donnés par les administrations publiques concernées. Les quatre pays ont d’abord suivi les recommandations des agences nationales de santé, puis tous, sauf la Suède, ont pris la décision d’adapter leur stratégie en fonction de l’évolution de la pandémie. Les auteurs du rapport estiment que la Suède « a tenté d’atténuer les conséquences sociales et économiques de la pandémie plutôt que de la contrôler ». Mais bien que la Suède ait introduit moins de restrictions, les quatre pays ont tous été touchés économiquement et socialement dans la même proportion. En 2014, la Suède a fermé son Institut de contrôle des maladies infectieuses (Statens smittskyddsinstitut), l’Institut national de la santé publique (Folkhälsoinstitutet) et une partie du Conseil national de la santé et du bien-être (Socialstyrelsen) et a créé à la place la nouvelle Agence de santé publique (Folkhälsomyndigheten), ce que n’ont pas fait les pays voisins ; de plus, ils se tournent aussi souvent vers les expertises des hôpitaux : les auteurs du rapport estiment ainsi que cette pluralité a permis aux trois pays voisins de prendre de meilleures décisions, affirmant que le gouvernement suédois est trop dépendant de FHM. Lien vers le rapport (en danois)

En revanche, le Fonds monétaire international (FMI) félicite la Suède de mieux s’en sortir économiquement que de nombreux autres pays européens, grâce à une économie solide au début de la crise, une structure économique favorable et la rapidité avec laquelle les mesures économiques ont été prises. Le secteur du tourisme n’est pas aussi vital en Suède que dans d’autres pays et de nombreuses tâches de travail peuvent s’effectuer à distance, ce qui a largement facilité le télétravail. La numérisation déjà bien avancée du pays, ainsi qu’un système bancaire sain et solide sont aussi de gros atouts. Par contre, le chômage a augmenté plus que dans d’autres pays et le nombre d’emplois temporaires, surtout parmi les jeunes et les personnes nées à l’étranger ont énormément baissé pendant la crise. Selon le FMI, le PIB de la Suède a chuté de 3 % en 2020, à comparer aux -9 % pour la France, -7,2 % au niveau européen ou encore -3,5 % au niveau mondial.

 

Mardi 2 février

Cela fait désormais un an que la Suède vit avec le nouveau coronavirus : le 31 janvier 2020, le premier cas de covid-19 était en effet découvert à Jönköping, chez une femme qui s’était rendue à Wuhan en Chine. Elle s’était isolée immédiatement et avait contacté une centre médical pour se faire tester.

Lors de sa conférence de presse d’aujourd’hui, FHM (l’Agence nationale de la Santé) constate que le nombre de cas et le nombre de décès semblent diminuer. La semaine dernière, une nouvelle méthode d’échantillonnage a commencé à être utilisée pour détecter le variant du virus B117 trouvé au Royaume-Uni. Sur 2 200 prélèvements positifs à la covid effectués dans quatre régions, 11 % étaient contaminés par le variant britannique, soit 250 cas. Trois cas du variant B1351 sud-africain ont été enregistrés en Suède.

CAMPAGNE DE VACCINATION

FHM recommande que le vaccin d’Astra Zeneca ne soit administré qu’aux personnes de moins de 65 ans. Les résultats d’une étude plus approfondie concernant le véritable effet protecteur de ce vaccin sont attendus au printemps. Les vaccins Moderna et Pfizer/Biontech, quant à eux,  peuvent être utilisés en priorité pour les personnes de plus de 65 ans. 

Près de 257 000 Suédois ont reçu au moins une dose d’un vaccin à ce jour, soit 3,1 % de la population âgée de plus de 18 ans. 

Pfizer/Biontech va bientôt augmenter sa production et compte pouvoir livrer à l’Union Européenne le double de doses prévues au départ, soit 600 millions au lieu de 300 millions. Cela permettra à la Suède d’accélérer le rythme de vaccination. Ainsi, Richard Bergström, le coordinateur des vaccins en Suède, pense que 80 % de la population suédoise pourra être vaccinée d’ici l’été, c’est-à-dire tous les adultes.

Selon un sondage DN/Ipsos, 82 % des Suédois souhaitent se faire vacciner. Lorsque la même question avait été posée en septembre 2020, 54 % étaient favorables au vaccin, alors qu’aucun vaccin n’était encore sur le marché et que le niveau de contamination n’était pas aussi élevé que maintenant. 60 % croient que le risque d’effets secondaires graves est faible. De manière générale, la tendance à se faire vacciner est élevée en Suède par rapport à de nombreux autres pays : selon les chiffres de FHM pour 2019, plus de 97 % des enfants suédois avaient reçu au moins trois doses de vaccin contre entre autres la diphtérie, le tétanos et la coqueluche.

À l’hôpital d’urgence de Norrtälje, le personnel administratif, les gardiens et les employés de surface ont reçu le vaccin alors qu’une partie du personnel soignant et des personnes âgées dans la commune attendent encore leur première dose. À Eslkilstuna et à Halmstad, des chefs, non prioritaires, dans des entreprises de soins aux personnes âgées ont également été vaccinés.

RESTRICTIONS DE VOYAGE

Pour les citoyens étrangers voyageant en Suède, FHM demande au gouvernement d’introduire une obligation de présenter un test négatif pour la covid-19 datant de moins de 48 heures. Les citoyens suédois, et les autres personnes qui voyagent dans le pays et qui pour diverses raisons ne se sont pas faites tester avant le départ, doivent le faire le jour même de leur arrivée. FHM recommandera à tous les voyageurs de rester chez eux et d’éviter les contacts pendant 7 jours et de se tester le jour 5 (en plus du test qui aura été effectué avant le départ pour la Suède). Le gouvernement a à son tour consulté la police, les gardes-côtes et l’Office des migrations sur la question. Une décision devrait être prise d’ici la fin de la semaine et être mise en place et appliquée à partir du week-end prochain. 

 

LA “STRATÉGIE SUÉDOISE”

La stratégie de la Suède est-elle de « réduire la propagation de l’infection » ou de « réduire le taux de propagation de l’infection » ? La question a fait l’objet de débats et le gouvernement nie fermement qu’une certaine propagation de l’infection a fait partie de la ligne de conduite suédoise. Dans le même temps, un libellé sur le site internet du gouvernement a été soudainement supprimé, indiquant que l’objectif était que « peu de gens tombent malades en même temps ». Lorsque le changement a été remarqué, le gouvernement a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur et, lundi après-midi, le  texte d’origine était rétabli. 

 

Jeudi 28 janvier

Les dernières données montrent que la propagation de l’infection en Suède diminue légèrement. Les différences entre les régions ont diminué et la courbe montre un aplatissement, mais Anders Tegnell rappelle que la pression sur les services de santé est toujours élevée et qu’il est donc important de respecter les recommandations pour réduire la propagation de l’infection.

La Suède repasse devant la France dans le classement établi en fonction du taux de mortalité par habitant.

 

CAMPAGNE DE VACCINATION

Le groupe le plus prioritaire a maintenant reçu sa première dose de vaccin, mais les problèmes de livraison du vaccin AstraZeneca obligent d’autres groupes à attendre, notamment les personnes de plus de 70 ans.

« Cela rend plus difficile la possibilité d’offrir à tout le monde une vaccination avant le milieu de l’été.  C’est un problème » explique Anders Tegnell. Au total, 216 269 Suédois ont reçu la première dose de vaccin.

 

INFOS DIVERSES

Après le scandale de Dan Eliasson, obligé de démissionner pour avoir voyagé aux Canaries, le directeur général de l’Agence suédoise de la santé publique (FHM), Johan Carlson, a pris les transports en commun aux heures de pointe sans masque à au moins deux reprises la semaine dernière. Pour rappel, FHM recommande le port du masque dans les transports en commun les jours de semaine entre 7-9h et 16-18h.

La confiance baisse envers Löfven et Tegnell. Les récents sondages montrent que seuls 26 % des Suédois pensent que le Premier Ministre a bien géré l’épidémie du coronavirus, soit une baisse de 8 points depuis décembre. En mai, 49 % étaient satisfaits de l’action de Löfven. Même tendance pour l’épidémiologiste d’État : 54 % des Suédois lui font désormais confiance, contre 72 % en octobre dernier

Les caisses d’assurance-chômage déplorent que les chômeurs doivent attendre jusqu’à 5 mois leur premier versement. La raison est que les règles d’accès à l’assurance-chômage sont compliquées et varient en fonction des secteurs professionnels. Les caisses ont recruté davantage de personnel pour faire face à la demande, mais le temps de formation est long. Les caisses ont demandé un assouplissement des règles à l’État pour accélérer les procédures mais sans succès.

 

CAS DE COVID CHEZ DES ANIMAUX

Un tigre et deux lions du zoo de Borås sont touchés par la covid-19. Nastasja, une tigresse de 17 ans, affaiblie par d’autres maladies précédentes, a dû être euthanasiée. Ce sont les premiers cas de covid-19 chez des félins en Suède. On soupçonne que les bêtes ont été contaminées par le personnel du zoo. On pense également que de nombreux chats ont dû être contaminés dans les foyers suédois où des cas de covid-19 se sont déclarés, mais avec des symptômes légers. Les chiens risquent moins d’être contaminés car leurs cellules sont moins réceptives au virus.

Suite à la découverte de cas de covid-19 dans des fermes d’élevage de vison en Suède l’automne dernier, le gouvernement suédois a décidé d’interdire la reproduction de visons en 2021. 

Mardi 26 janvier

La commune d’Halmstad avait interdit l’usage du masque dans les écoles et les lycées mais a dû revenir sur sa décision samedi dernier. 

La commune d’Uppsala a pris la décision d’annuler les traditionnelles célébrations du 30 avril au cours desquelles les lycéens reçoivent leur casquettes d’étudiants.

Les protections en plexiglas à l’avant des bus de Stockholm sont fortement critiquées de la part des chauffeurs qui se plaignent de réflections qui pourraient provoquer des accidents graves.

Les parcs d’attractions et les musées de Stockholm espèrent pouvoir rouvrir au printemps. Les bibliothèques de Stockholm rouvrent ce mardi après avoir été fermées plus d’un mois.

Lars Norén, auteur de plus de 100 pièces de théâtre et metteur en scène, est mort de la covid-19 à l’âge de 76 ans.

Le premier ministre Stefan Löfvén reconnaît, dans un entretien accordé à Dagens Nyheter, que les tests de covid-19 auraient dû être mis en place plus tôt au début de la crise pandémique au printemps dernier et regrette que la propagation du virus dans les maisons de retraite suédoises n’aient pas pu être mieux contrôlé. “Nous devons être humbles. Il s’agit d’un tout nouveau virus et nous sommes en plein milieu d’une pandémie. Quand nous regarderons en arrière, il serait extrêmement étrange que nous arrivions à la conclusion que tout s’est passé comme sur des rails”, a-t-il déclaré.

Les restrictions dues à la pandémie ont radicalement réduit le nombre de cas de grippe saisonnière et de gastro-entérite. Ces virus s’étant moins répandus cet hiver, moins de gens ont développé des anticorps qui les auraient protégés contre les virus de l’hiver prochain. C’est pourquoi on redoute un “vabruari” particulièrement difficile en 2022.

CAMPAGNE DE VACCINATION

Les régions Gävleborg, Halland, Värmland, Dalarna et Öster­götland  ont dû stopper temporairement la vaccination avec le vaccin de Moderna car 2 100 doses ont été transportées à -80 degrés, alors que la limite est fixée à -40 degrés.

Astra Zeneca livrera un million de doses de moins que prévu à la Suède en février et mars. Il était prévu 80 millions de doses pour l’UE, mais suite à un retard de production chez un sous-traitant belge, seulement 60 % des doses pourront être livrées dans un premier temps (soit 1,2 millions de doses pour la Suède au lieu de 2,5 millions). Le vaccin d’Astra Zeneca devrait être approuvé le 29 janvier.

L’Agence de santé publique suédoise a suspendu le paiement de ses commandes de vaccins Pfizer en attendant des précisions sur la quantité de doses disponibles dans chaque flacon : le laboratoire a facturé six doses par flacon et non cinq comme prévu.

La ville de Stockholm mettra à disposition le Hall bleu de la mairie (Stadshuset) lors de la phase de vaccination du personnel de santé, ainsi que les gymnases.

Les Suédois vivant à l’étranger ne sont pas garantis de pouvoir être vaccinés gratuitement, tout dépend des règles appliquées dans le pays de résidence. La Suède ne vaccinera pas à l’étranger. Mais tous ceux qui vivent en Suède depuis au moins 6 mois auront accès au vaccin gratuitement.

RESTRICTIONS DE VOYAGE

Depuis dimanche, la France exige un test PCR négatif de moins 72 h avant d’entrer sur le territoire. Il est fortement recommandé ensuite de s’isoler 7 jours et de refaire un test avant de sortir de quarantaine.

Le variant britannique a été détecté dans la région d’Oslo. De ce fait, Folkhäslomyndigheten encourage les Suédois qui ont visité cette région ces deux dernières semaines à rester isoler à domicile au moins 7 jours, à se faire tester dès que possible, et de renouveler le test 5 jours plus tard ; les personnes habitant dans le même foyer doivent aussi rester isolés jusqu’à l’obtention des résultats. Dans la nuit de dimanche à lundi, la Norvège a fermé ses frontières jusqu’au 14 février et renforce ses restrictions à l’intérieur du pays.

Depuis ce mardi, la Finlande, qui a détecté 86 cas de variants de covid-19, exige un test PCR négatif à tout voyageur voulant entrer dans le pays et seuls les voyages essentiels sont autorisés.

La Commission Européenne souhaite diviser l’UE en zones verte, orange, rouge et en nouvelles zones « rouge foncé », en fonction des taux d’infection de la covid-19. Au 25 janvier, la Suède fait partie des pays en rouge foncé avec un taux de plus de 500 infections pour 100 000 habitants au cours des deux dernières semaines (au même rang que le Portugal, l’Espagne, la République tchèque, l’Irlande, la Slovénie, la Lituanie, la Lettonie, la Slovaquie, l’Estonie, Chypre, les Pays-Bas et Malte). Les personnes en provenance d’une zone rouge foncé devraient subir un test avant leur arrivée, puis se mettre en quarantaine. Les États membres devraient approuver cette nouvelle recommandation dans les prochaines semaines. De manière générale, la Commission européenne encourage à ne pas entreprendre de voyage

La recommandation du ministère suédois des Affaires étrangères de ne pas voyager en dehors de l’Union européenne est reconduite jusqu’au 15 avril. La ministre des Affaires étrangères a également déclaré que ceux qui voyagent en Europe ne peuvent pas compter sur l’aide du ministère en cas de problème. 

 

Jeudi 21 janvier 

Bien que le nombre de contaminations en Suède soit en diminution, Folkhälsomyndigheten craint que la troisième vague, qui a commencé à frapper d’autres pays européens, atteigne bientôt la Suède.

 

ÉTUDE AMÉRICAINE

Le CDC (Center for Disease Control and Prevention, l’équivalent américain de l’ECDC, centre européen de prévention et de contrôle des maladies) a publié le 12 janvier une étude qui fait le bilan, au 30 juin 2020, des décès et des mesures prises par 37 pays européens contre la pandémie. Selon ces 7 chercheurs, 22 776 décès auraient pu être évités au Royaume-Uni, 13 365 en France et 9 346 en Espagne. L’étude ne donnant pas de chiffre pour la Suède, le quotidien Dagens Nyheter leur a posé la question : les chercheurs estiment que 2 500 décès auraient pu être évités, soit presque la moitié des morts de la première vague. Sur 9 mesures restrictives (annulation des événements publics, fermeture des écoles, limitation du public, fermeture des lieux de travail, fermeture des frontières, restrictions des voyages intérieurs, fermeture des transports publics, recommandation de rester à la maison ou ordre de rester à la maison), la Suède n’en a pris que deux (annulation des événements publics et limitation du public) tandis que le Danemark en a adopté 8 et la Norvège et la Finlande 6. Anders Tegnell rejette cette étude car, les législations ne permettant pas la mise en place des mêmes mesures partout, il estime qu’il est difficile de comparer les pays.

Lien vers l’étude : Mitigation Policies and COVID-19–Associated Mortality — 37 European Countries, January 23–June 30, 2020 | MMWR (cdc.gov)

 

CAMPAGNE DE VACCINATION

L’armée suédoise se propose d’apporter sa contribution pour vacciner les populations habitant dans le comté  de Norrbotten.

Le premier ministre Löfvén a répondu à l’exhortation de l’Union Européenne d’accélérer la vaccination en affirmant que tous les adultes devraient être vaccinés d’ici fin juin. L’UE souhaite que 80 % des personnes âgées de plus de 80 ans soient vaccinés d’ici mars. La Suède se situe actuellement en 11ème place (sur 28) pour ce qui est du nombre des vaccinés. Le Danemark est en tête avec actuellement 3,06 % de sa population vaccinée. Malte, la Lituanie, la Slovénie, l’Espagne et l’Italie ont vacciné plus de 2 %. La Suède se situe entre l’Allemagne et la Pologne avec 1,45 % de la population.

La vaccination n’est pas obligatoire en Suède. Une partie du personnel soignant des personnes âgées hésite à se faire vacciner : 13 communes rapportent qu’au moins un quart des employés veulent attendre avant de se faire vacciner, le syndicat Kommunal rapporte la même réserve chez ses membres. Ceux des syndicats Vårdförbundet et Läkarförbundet semblent plus enclins à se faire vacciner. Dans la fonction publique, l’employeur ne peut pas rendre la vaccination obligatoire et n’a pas  le droit de menacer de licenciement le personnel qui refuserait le vaccin. Par contre, l’employeur peut organiser le travail différemment pour éviter le risque de contamination des patients par le personnel non-vacciné. 

 

MESURES ET RESTRICTIONS

90 des 280 bus de SL à Stockholm, en majorité les lignes 1, 2, 3, 4 et 6, sont maintenant équipés de plexiglas pour protéger les chauffeurs de bus, permettant ainsi de monter et de valider son titre de transport à l’avant.

Ce jeudi, le gouvernement a annoncé que les lycées pouvaient continuer à enseigner à distance, mais aussi combiner avec un enseignement en présentiel à partir de lundi prochain et jusqu’au 1er avril, une décision qui inquiète les enseignants. Les lycées de la région de Göteborg prolongent l’enseignement à distance jusqu’au 21 février, date de début des vacances de février.  Pour ce qui est des collèges, les règles n’ont pas changé : l’enseignement à distance est possible. Les enfants nés en 2005 et après peuvent reprendre les activités sportives et culturelles.

L’interdiction de vente d’alcool dans les bars et restaurants après 20h est prolongée de 2 semaines. Les activités publiques des communes et des régions sont suspendues jusqu’au 7 février, sauf pour les enfants nés à partir de 2005. Le port du masque dans les transports en commun aux heures de pointe est toujours recommandé jusqu’à l’été. Le télétravail dans la fonction publique est toujours conseillé jusqu’au 7 février. Arbetsmiljöverket (l’Agence pour l’environnement de travail) doit informer les employeurs sur les mesures à prendre pour protéger les employés qui ne peuvent pas travailler à domicile.

 

CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES

Les caisses d’assurance-chômage sont surchargées et prennent du retard à approuver les versements : de nombreux chercheurs d’emploi doivent attendre jusqu’à 5 mois le premier versement. En 2020, 100 000 personnes supplémentaires ont bénéficié de l’assurance-chômage.

Bien que les stratégies des pays nordiques diffèrent, les conséquences économiques sont similaires. Plusieurs économistes suédois mettent tout leur espoir dans le vaccin et le redémarrage de l’économie au printemps. Le pronostic de croissance du PNB pour 2021 est passé de 2,1 % à 3 % et à 3,6 % pour 2022. L’industrie suédoise récupère plus rapidement que le secteur tertiaire. On compte également sur la reprise de la consommation au printemps et au cours de l’été.

 

Mardi 19 janvier

91 % des personnes décédées avaient plus de 70 ans ; 1 % seulement avaient moins de 50 ans. 54 % d’hommes sont morts contre 46 % de femmes. Anders Tegnell ne peut pas encore expliquer cette disparité, ni pourquoi il a été si difficile de protéger les personnes âgées. Selon les statistiques de SCB (Statistiska Centralbyrån, équivalent de l’INSEE), le nombre de décès annuel varie relativement peu entre 1975 et 2019, bien que la population ait augmenté de 2 millions d’habitants : 88 208 personnes sont mortes en 1975 ; 88 766 en 2019. Sur cette période de 45 ans, on compte une moyenne de 92 000 décès/an. En 2020, on a atteint entre 97 000 et 98 000 décès, ce qui n’est malgré tout pas unique, vu que 97 008 personnes sont mortes en 1993. Anders Tegnell explique qu’en Suède le bilan de la covid compte ceux qui sont morts DE la covid, mais aussi ceux qui sont morts AVEC la covid. Une personne qui décède dans les 30 jours après avoir été testée positive entre dans les statistiques, même si la cause de décès est autre.

Tegnell revient sur les révélations de différents hommes et femmes politiques ayant entrepris des voyages pendant les vacances de Noël en commentant que les recommandations de FHM s’appliquent à tous. Il estime que 80 à 90 % de la population suit ces recommandations et constate que les soldes de Noël ont été moins importants que les années précédentes. Il ne croit pas non plus que les mesures prises suite à la mise en place de la nouvelle loi pandémique auront un effet sur la propagation du virus, puisque cette propagation n’a, selon lui, pas lieu dans les milieux publics, mais sur les lieux de travail et à la maison.

Lors de la conférence de presse de ce mardi, le bilan était un peu plus positif que ces dernières semaines. Le risque d’augmentation de contamination que FHM redoutait après les fêtes de fin d’année ne semble pas avoir eu lieu. Le nombre de patients en soins intensifs est en baisse (-20 patients depuis la semaine dernière). Mais la situation reste tendue dans les hôpitaux suédois. On compte actuellement 55 cas du variant britannique et 2 cas du variant sudafricain. Fait exceptionnel : aucun cas de grippe saisonnière n’a été rapporté depuis novembre.

 

DETTE DE SOINS

Il y a eu, en 2020, 91 000 moins d’opérations qu’en 2019, une conséquence directe de la pandémie. En décembre, presque 134 000 patients attendaient une opération planifiée ; 48 000 d’entre eux avaient attendu plus de 90 jours (limite selon la loi) soit 18 000 de plus qu’en novembre 2019. Pour rattraper le retard, la capacité des soins hospitaliers devrait augmenter de 10 % et cela prendrait malgré tout 20 mois.

Le roi suédois se fait vacciner
©Sara Friberg/Kungl. Hovstaterna – Compte Instagram @kungahuset

CAMPAGNE DE VACCINATION

Le couple royal suédois a annoncé sur Instagram vendredi dernier s’être fait vacciné contre la covid-19. Le roi a déclaré : « La grande vaccination contre la covid-19 est maintenant en cours dans notre pays. J’espère que tous ceux qui auront l’opportunité de se faire vacciner dans les mois à venir choisiront de le faire, afin qu’ensemble et dès que possible nous puissions traverser cette période difficile. » Le roi, âgé de 74 ans, et la reine, de 77 ans, appartiennent au groupe à risque des personnes âgées de plus de 70 ans, un groupe qui commencera à recevoir le vaccin en février. 

La Suède va recevoir dans les semaines à venir un peu moins de doses de vaccin que prévu suite à une baisse de régime dans les laboratoires de Pfizer. Le retard sera rattrapé dès que possible : au lieu de 1,3 milliard de doses par an, Pfizer pourra bientôt en produire 2 milliards. Cela va ralentir la campagne de vaccination, mais toutes les personnes vivant dans une maison de retraite suédoise sont maintenant vaccinées. D’ici le 5 février, on estime qu’elles auront toutes reçu leur deuxième dose. 

La confédération de syndicats LO demande à ce que certaines professions soient prioritaires pour recevoir le vaccin, en particulier ceux qui ne peuvent pas travailler à domicile.

 

BAISSE DE CONFIANCE ENVERS LE GOUVERNEMENT

La gestion de la crise pandémique est de plus en plus critiquée en Suède. Ainsi un sondage révèle des chiffres à la baisse pour ce qui est de la confiance des Suédois envers Stefan Löfvén et son parti, les Sociaux-démocrates (23 %), qui est désormais légèrement dépassé par les Moderés (23,2 %). Le bloc politique au pouvoir (Sociaux-démocrates, les Verts, Libéraux et Centre) rassemble 39,5 % tandis que l’opposition (Modérés, Chrétiens-démocrates et Démocrates suédois) totalise 48,6 %. 

 

RESTRICTIONS

Le ministère des Affaires sociales souhaite prolonger l’interdiction de vendre de l’alcool après 20h au-delà du 21 janvier comme prévu initialement, et ce jusqu’au 7 février. La décision peut être prise plus tard cette semaine.

 

Vendredi 15 janvier

Le nombre de cas de covid-19 en Suède la semaine dernière était 72 % plus élevé que dans le scénario publié par Fplkhälsomyndigheten (l’Agence suédoise de la santé publique, FHM) avant Noël. La plus grande différence s’est notée dans le comté de Kronoberg, où la propagation de l’infection était jusqu’à 499 % plus élevée que les prévisions. On compte moins de patients en soins intensifs qu’au printemps, grâce, entre autres, aux progrès dans le traitement.  

Vendredi dernier, 17 autres décès ont été signalés pour la semaine 51 (14-20 décembre), soit un total de 610 décès en une semaine, avec en moyenne 87 décès par jour. Le 17 décembre fut le jour le plus meurtrier de la pandémie avec 118 décès enregistrés. Ce chiffre, le plus élevé de la seconde vague, s’approche du record d’avril (115 morts les 8 et 15). Lors de sa dernière conférence de presse, Folkhälsomyndigheten (l’Agence suédoise de santé publique) a annoncé que les décès continueront d’augmenter : « Nous avons plus de 10 000 décès signalés en Suède et on s’attend malheureusement à ce que l’augmentation se poursuive car nous avons encore une propagation étendue de l’infection dans le pays ». Il faut aussi prendre en compte un décalage dans les statistiques après le week-end de Noël.

Lors de la conférence de presse de mardi, l’épidémiologiste d’État, interrogé sur sa mauvaise évaluation de la pandémie, a répondu que la seconde vague en Suède était pire que ce à quoi il s’attendait. Plutôt que d’introduire de nouvelles recommandations, Anders Tegnell déclare préférer que la population suive rigoureusement les recommandations actuelles, quelle que soit l’évolution de la courbe : « Nous sommes vraiment dans une phase critique, proches de la limite de ce que les services de santé peuvent supporter »

Lors de la conférence de presse de mercredi, le Premier Ministre Stefan Löfven a affirmé, une fois de plus, que la Suède n’avait pas cherché à parvenir à l’immunité collective mais bien à réduire la propagation de l’épidémie. Il explique que « nous avons une stratégie, nous la suivons, nous ne savons pas encore vraiment comment il se fait que des pays proches aient une propagation de l’épidémie si différente, (…). En Suède, c’est peut-être parce qu’il y a un modèle de voyage différent, car plus de personnes ont des parents dans d’autres pays ».

 

LOI PANDÉMIQUE

Le Premier Ministre s’est exprimé après que la loi provisoire sur la pandémie ait été votée vendredi dernier : « La situation infectieuse est grave, les soins sont sous forte pression et les gens meurent (…) Le gouvernement n’a pas décidé aujourd’hui de fermetures d’activités, mais nous sommes prêts à le faire ». Depuis le 10 janvier, date d’entrée en vigueur de la loi, de nouvelles règles concernent le nombre de personnes pouvant fréquenter les locaux tels que les salles de sport, les piscines publiques, les centres commerciaux et les grands magasins. Ces limites de clients ou usagers évoluent en fonction de la taille des locaux : 1 personne pour 10 mètres carrés. Le non-respect des règles peut entraîner des amendes voire la fermeture. La limite pour les rassemblements publics et les événements publics est toujours fixée à huit personnes. Depuis le 10 janvier, cela s’applique également aux réunions privées, mais uniquement dans les locaux loués, pas dans les logements privés.

 

CAMPAGNE DE VACCINATION

L’objectif du gouvernement suédois est que toute la population suédoise soit vaccinée d’ici midsommar (25 juin). FHM autorise les régions à commencer la phase 2 (personnel soignant) en parallèle de la phase 1 (personnes âgées soignées à domicile et leur personnel soignant). Ainsi, 750 personnels soignants de l’hôpital Karolinska ont reçu le vaccin cette semaine.

Dès que le vaccin d’Astra Zeneca sera approuvé et livré (probablement en avril), on pourra passer à la phase 3, avec les personnes âgées d’au moins 70 ans et les personnes à risque, puis (a priori à partir de mai), la phase 4, avec le reste de la population. 

Les 1400 pharmacies du pays ont proposé leur aide au gouvernement afin d’accélérer la campagne de vaccination, mais le gouvernement n’a pour le moment pas encore répondu. Aujourd’hui, seules 147 pharmacies proposent de se faire vacciner par des infirmières.Le directeur de l’association des pharmacies suédoises juge qu’une formation rapide des pharmacien·nes suffirait. 

Mardi dernier, on comptait au moins 80 000 personnes vaccinées (toutes les régions n’avaient pas rapporté leurs chiffres), ce qui équivaut à la moitié des doses déjà livrées. Anders Tegnell explique que certaines régions ont décidé de garder des doses pour la seconde injection des plus vulnérables, contre l’avis de FHM. Mardi, il a appelé les régions à utiliser toutes les doses en leur possession. 

Les premières livraisons du vaccin de Moderna étaient attendues pour mardi, à raison de 11 000 doses la première semaine. 

Les flacons de vaccins livrés par Pfizer/Biontech contiennent un peu plus que les 5 doses prévues au départ.  Läkemedelsverket (l’Agence nationale des médicaments), suivant les consignes européennes, autorise à utiliser le reste de vaccin pour une 6ème dose à deux conditions : que la seringue utilisée ait un espace mort inférieur à 35 microlitres et qu’on ne mélange pas plusieurs restes de vaccin.

 

MESURES ET CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES

Suite à la mise en place de la loi pandémique, le gouvernement suédois prolonge la possibilité pour les entreprises de mettre leur personnel au chômage partiel (jusqu’à 80 %). Entre janvier et mars, le chômage partiel peut s’élever à 80 %, puis 60 % d’avril à juin. Le coût de cette mesure devrait s’élever à 10,7 milliards en 2021.

Les restaurants de Stockholm ont vu leur chiffre d’affaires chuter de 70 % la première semaine de 2021, en comparaison à la même semaine en 2020. Pour rappel, le nombre de personnes à table est limité à 4, la vente d’alcool est interdite après 20h.

 

Vendredi 8 janvier 2021

La Suède franchissait la barre des 8 000 morts le 22 décembre. Hier jeudi, le bilan se portait à 9 262 personnes décédées du coronavirus, soit plus de 1 000 morts en seulement 2 semaines. La surmortalité en Suède en 2020 semble se situer entre 6 000 et 7 000 décès.

Lors de la conférence de presse de mardi, Anders Tegnell a répété que les chiffres devaient être interprétés avec précaution en raison des difficultés de report pendant les vacances : le décalage dans les statistiques peut aller jusqu’à plusieurs semaines.

De grandes différences entre les régions apparaissent avec une forte augmentation de personnes infectées dans le Västra Götaland et Skåne, tandis que leur nombre semble diminuer à Stockholm. 

Le nombre de décès par semaine est élevé et les services de soins sont très chargés.

13 cas de la variante du coronavirus ont été découverts en Suède, dont une personne qui ne provenait pas du Royaume-Uni. À partir du 1er janvier 2021, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni doivent présenter un test PCR négatif pour entrer dans le pays. Les citoyens suédois venant du Royaume-Uni ne sont pas concernés par cette mesure mais sont fortement encouragés à se faire tester une fois rentrés en Suède.

Suite aux rassemblements à l’occasion du Nouvel An (jusqu’à 3000 personnes sur Götaplatsen à Göteborg), FHM craint que la situation, déjà tendue dans les services de soins intensifs, se détériore au cours des 10-15 prochains jours. Environ 200 personnes entrent en soins intensifs chaque semaine.

L’armée suédoise se propose de transporter des ambulances avec à leur bord un patient en soins intensifs, un médecin anesthésiste et une infirmière anesthésiste, dans leurs avions Hercules entre les hôpitaux de Suède, à partir du 11 janvier. Au cours de l’automne, des transports d’ambulances avaient déjà eu lieu à bord d’hélicoptères.

 

CAMPAGNE DE VACCINATION

La campagne de vaccination a commencé le 27 décembre. Le 1er groupe prioritaire est constitué des personnes âgées en maison de retraite ou soignées à domicile et de leur personnel soignant. 40 000 personnes ont maintenant été vaccinées. Le reste des doses livrées après Noël étaient jusqu’à maintenant réservées pour assurer la deuxième injection deux semaines plus tard. Alors que la première phase de vaccination ne concerne que les personnes âgées dans les maisons de retraite, la seconde phase de vaccination peut être avancée afin de protéger le personnel médical. En effet, la région de Stockholm a décidé de commencer à vacciner le personnel soignant des hôpitaux en parallèle étant donné que l’on sait qu’une deuxième livraison du vaccin Pfizer arrivera sous peu. Les régions de Scanie (Malmö) et de Västra Götaland (Göteborg) réfléchissent à faire de même. Le vaccin Moderna a été approuvé par l’UE et devrait arriver dans les semaines à venir; La Suède devrait recevoir 3,6 millions de doses afin de vacciner 1,8 millions de gens et d’ici la fin février, 182 000 devraient être livrées. Le prochain vaccin à être approuvé serait celui d’Astra Zeneca, fin janvier.

 

UNE DÉMISSION SUITE À UN NON RESPECT DES RECOMMANDATIONS

Avant les vacances de Noël, l’Agence suédoise de la santé publique a recommandé « de réfléchir à la nécessité de se rendre, par exemple, dans les grandes villes, les stations de montagne ou les stations balnéaires où de nombreuses personnes se retrouvent au même endroit. » Peu après le discours à la nation du premier ministre avant Noël incitant les Suédois à respecter ces recommandations, Stefan Löfvén lui-même et le ministre de la Justice ont été aperçus faisant des achats dans des magasins de Stockholm. Puis ce fut au tour de la ministre des Finances, Magdalena Andersson, d’être critiquée pour avoir fréquenté la station de ski de Sälen quelques jours avant Noël. Enfin, il a été révélé que le directeur de MSB (l’Agence suédoise de préparations aux crises), Dan Eliasson, s’est rendu aux îles Canaries pour les fêtes de fin d’année, provoquant sa démission mercredi. Il est remplacé par Camilla Asp et replacé au sein du gouvernement.

 

LOI PANDÉMIQUE

Après des critiques de Lagrådet (le conseil législatif), la nouvelle loi pandémique proposée par le gouvernement a été reformulée. Les parlementaires suédois ont interrompu leurs vacances de Noël pour reprendre leurs discussions au Riksdag plus tôt que d’habitude. Des voix critiques s’élèvent maintenant au sein de l’opposition car la loi ne mentionne aucune compensation économique pour les entreprises qui seraient touchées. La loi a été votée aujourd’hui et est applicable à partir de ce dimanche 10 janvier et valable jusqu’au 30 septembre 2021. 

Selon cette loi, le gouvernement peut désormais décider de limiter les heures d’ouverture ou le nombre de personnes à un endroit donné, en intérieur comme en plein air, voire de totalement fermer ces endroits. Les activités et lieux couverts par la loi sont :

– les théâtres, cinémas, matchs de football et autres rassemblements publics et événements publics,

– les salles de sport, campings, zoos, musées et autres lieux de loisirs ou d’activités culturelles,

– les magasins, centres commerciaux et autres commerces,

– les transports publics et transports aériens intérieurs,

– les locaux, tels que les salles de fêtes et lieux de rassemblements privés,

– les lieux publics, tels que les parcs et les plages. 

Le gouvernement peut également interdire les rassemblements dans les lieux publics. Quiconque enfreindrait les interdictions sera passible d’amende. Aucune mesure n’a encore été annoncée pour le moment.

 

PORT DU MASQUE DANS LES TRANSPORTS EN COMMUN

Nous rappelons que le port du masque est désormais recommandé dans les transports en commun aux heures de pointe, entre 7h et 9h le matin, 16h et 18h l’après-midi, et ce dans tout le pays. Svensk kollektivtrafik a toutefois déclaré que les chauffeurs et autres employés ne seront pas chargés de faire respecter la recommandation du port du masque. Les pharmacies Kronan rapportent une augmentation des ventes de masques jetable de 89 % depuis le 18 décembre, quand FHM annonçait cette mesure. La pharmacie en ligne Apotea a vendu 300 000 masques le 18 décembre, puis 2 millions depuis. 

 

RENTRÉE SCOLAIRE À DISTANCE POUR LES LYCÉENS

L’Agence suédoise de la santé publique a recommandé aux lycées de poursuivre l’enseignement à distance jusqu’au 24 janvier. Il n’y aura donc pas de rentrée physique lundi prochain pour les élèves qui, pour mémoire, ont commencé les cours en ligne deux semaines avant les vacances de Noël. Le gouvernement veut également autoriser l’enseignement à distance pour les collèges.

 

Mardi 29 décembre

Depuis le 23 décembre, 205 personnes sont décédées de la Covid-19 mais Anders Tegnell met en garde contre une interprétation trop hâtive des données de la seconde quinzaine de décembre, en raison du retard dans les rapports. L’épidémiologiste s’attend à une augmentation du nombre de décès des semaines précédentes avec des mises à jour prochaines. 

La pression est très élevée sur les services de soins avec 460 patients en plus par rapport au pic du printemps. Toutes les régions prévoient une aggravation de la situation dans les semaines à venir. En Scanie, le nombre de patients a augmenté de 406 à 482 entre le 23 et le 28 décembre, la plus grande augmentation depuis le début de la pandémie dans la région. Dans la région de Göteborg, le nombre de patients sur la même période a augmenté de 484 à 521. Dans la région de Stockholm, 800 personnes sont hospitalisées, dont 80 en soins intensifs.

À 18h le soir du Nouvel An, les cloches des 13 cathédrales du pays sonneront pendant dix minutes en mémoire des victimes de la covid-19. Le Nouvel An sera fêté, à Stockholm, par le traditionnel concert à Skansen, mais sans public.

 

DES FÊTES DE NOËL DIFFÉRENTES

Selon un sondage DN/Ipsos, seuls 1 % des Suédois comptaient se rendre à l’étranger pour les fêtes de fin d’année, 9 % comptaient voyager à l’intérieur du pays, 15 % dans une région adjacente, 41 % dans la commune de résidence. 7% ont fêté Noël seuls, 75 % avec les personnes vivant dans le même foyer, 43 % avec de la famille, 7 % avec des amis et 4 % n’ont pas fêté du tout. 32 % ont fêté Noël avec 1 à 3 personnes, 47 % avec 4 à 7 personnes, 13 % avec de 8 à 11 ; la moyenne étant de 5 personnes.

Depuis le 23 décembre, les magasins, centres commerciaux et salles de sport doivent déterminer un nombre maximum de personnes pouvant occuper les lieux en même temps. Ce nombre doit tenir compte de la taille des locaux, de l’ameublement et de la ventilation. FHM n’a défini aucune règle de calcul. 

Alors que les soldes d’après Noël ont lieu malgré la demande d’annulation par FHM, Anders Tegnell a déclaré que « c’est ennuyeux et il est vraiment important que nous nous mobilisions tous dans la société ». Le ministre de la justice et de l’immigration et le Premier Ministre ont été surpris dans un centre commercial pour faire des achats personnels avant et après Noël. 

 

INTERDICTION DE VOYAGE DEPUIS LE ROYAUME-UNI 

Les vols directs depuis le Royaume-Uni sont interrompus jusqu’au 31 décembre, mais il est possible de venir en Suède depuis Londres en faisant escale par exemple à Paris, Amsterdam (où il est, à partir du 29 décembre, désormais obligatoire d’être muni d’un test PCR négatif avec certificat de voyage, voir ci-dessous) ou encore Copenhague. 

Le premier cas en Suède de la variante du coronavirus découverte au Royaume-Uni a été signalé dans la région de Sörmland. Il s’agit d’une personne qui est venue du Royaume-Uni passer les fêtes de Noël en famille en Suède.

 

TEST PCR OBLIGATOIRE POUR TRANSITER À AMSTERDAM

À partir du 29 décembre, les personnes voyageant par avion, ferry, car ou train aux Pays-Bas doivent être en mesure de présenter un résultat négatif au test COVID-19. Les passagers qui arrivent à un aéroport des Pays-Bas par avion et poursuivent leur voyage par avion sans quitter l’aéroport sont également tenus de présenter un résultat de test négatif. Les personnes voyageant entre la Suède et la France avec une correspondance à Amsterdam doivent donc impérativement présenter un test PCR négatif. (Source) En Suède, l’obtention d’un certificat médical attestant du dépistage négatif du coronavirus (test PCR) n’est pas possible via le système de santé public. Son coût varie entre 1 500 kr et 2 000 kr. Folkhälsomyndigheten donne une liste non exhaustive de laboratoires.

 

LA CAMPAGNE DE VACCINATION SUÉDOISE A COMMENCÉ

Le programme de vaccination a commencé lors du week-end de Noël visant en priorité les personnes âgées en maisons de retraite ou bénéficiant de soins à domicile ainsi que le personnel médical qui s’occupe d’elles et leurs proches vivant sous le même toit. 9 750 doses du vaccin Pfizer/Biontech, arrivées en Suède dans le plus grand secret, suffiront à vacciner 4 900 personnes. En début de semaine prochaine, ce sont 78 000 nouvelles doses de vaccin qui arriveront en Suède. Dans les semaines à venir, le vaccin d’Astra Zeneca parviendra également en Suède. Dès février, trois différents vaccins devraient être disponibles avec celui de Moderna.

 

NOUVELLE LOI PANDÉMIQUE

Le gouvernement a annoncé lundi vouloir mettre en place la loi temporaire sur la pandémie dès le 10 janvier. La nouvelle loi permettra jusqu’à fin septembre 2021 de décider de restrictions, voire des fermetures, pour les magasins, centres commerciaux, lieux de loisirs, transports en commun…

Le projet de loi donne également le droit au gouvernement de limiter le nombre de personnes dans les lieux publics. Toute enfreinte au règlement sera passible d’une amende.

Le port du masque sera recommandé dans les transports en commun aux heures de pointe à partir du 7 janvier 2021.

 

Mercredi 23 décembre

La Suède a dépassé la barre des 8 000 morts mardi.

INTERDICTION DE VOYAGE DEPUIS LE ROYAUME-UNI ET LE DANEMARK

Pour minimiser le risque de propagation de la nouvelle variante de la covid-19, la Suède a suspendu tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni et du Danemark à partir de minuit la nuit de lundi à mardi. L’Agence suédoise de la santé publique (FHM) prie également tous ceux qui ont voyagé du Royaume-Uni depuis le 12 décembre de se faire dépister immédiatement, de rester chez eux et d’éviter tout contact pendant une semaine.

Tous les vols en provenance du Royaume-Uni sont suspendus jusqu’au nouvel An.

Les citoyens suédois sont exemptés de l’interdiction d’entrée depuis le Royaume-Uni. Le ministère des Affaires étrangères déconseille également tout voyage « non essentiel » au Royaume-Uni.

DE NOUVELLES PROJECTIONS… DÉJÀ FAUSSES ! 

L’agence nationale de la santé (FHM) a présenté un nouveau scénario mardi pour la propagation de la covid-19 jusqu’au 28 février 2021. L’agence a été obligée de revoir son scénario précédent alors que dans la plupart des régions, à la mi-décembre, il est difficile de déterminer si les cas augmentent, diminuent ou sont sur un plateau. Le nouveau scénario montre que la forte augmentation des cas ralentirait en décembre et diminuerait lentement vers le milieu du mois, mais le nombre de cas signalés en décembre est pourtant supérieur à ce que montre la prévision. Lors de la conférence de presse de mardi, FHM affirme ne pas observer de diminution du nombre de personnes contaminées mais plutôt une augmentation. Le rapport est disponible ici.

SOLDES 

Malgré l’appel de l’Agence de santé publique, les soldes après Noël ne seront pas annulés cette année, a annoncé la Fédération suédoise du commerce. FHM n’a pas encore donné de consignes concernant le calcul des personnes fréquentant les salles de sport et les commerces, malgré l’annonce faite la semaine dernière. Toutefois les propriétaires de centre commerciaux fixent un maximum de 1 personne par 10-20 m2.

LA VACCINATION COMMENCERA AVANT LA FIN DE L’ANNÉE 

La ministre des Affaires sociales a confirmé mardi que la Suède recevra tout d’abord 10 000 doses du vaccin Pfizer. Selon les régions, la vaccination commencera le 27 ou le 28 décembre.  « L’objectif du gouvernement est que tous les adultes, ainsi que tous les enfants à risque, soient vaccinés au cours du premier semestre de l’année. »

LE GOUVERNEMENT TRAVAILLE SUR UNE LOI TEMPORAIRE APPLICABLE DÈS LE 15 JANVIER

Le gouvernement a annoncé mardi vouloir soumettre un projet de loi le 4 janvier au Parlement pour une entrée en vigueur le 15 janvier. Pour la première fois depuis le tsunami de 2004, le Riksdag devra interrompre les congés de Noël. La nouvelle loi, qui sera temporaire, permettrait par exemple de fermer les magasins ou les salles de sport, d’arrêter les transports en commun ou les transports aériens, ou encore de limiter le rassemblement de personnes dans les lieux publics. Le gouvernement pourrait également limiter voire stopper l’accès aux transports en commun et aux commerces en termes de nombre de personnes et d’horaire d’ouverture.

Stefan Löfven a également annoncé la nomination d’un comité pour un éventuel changement de constitution pour affronter de futures nouvelles crises, telles que des catastrophes naturelles, une nouvelle pandémie ou une attaque terroriste. Tous les partis présents au parlement y seront représentés. 

Le gouvernement a également décidé de charger un enquêteur spécial de proposer une nouvelle loi sur les soins aux personnes âgées. 

INTERRUPTION DES POINTS PRESSE DE FHM

Pour cause de vacances de Noël, les prochaines conférences de presse de FHM auront lieu le samedi 26 décembre et le samedi 2 janvier, avant de reprendre la semaine suivante mardi et jeudi. 

 

Vendredi 18 décembre

Lors d’une conférence de presse ce vendredi après-midi, le premier ministre suédois et plusieurs ministres ont annoncé un renforcement des mesures au niveau national :
  • à partir du 24 décembre, le nombre de personnes au restaurant sera limité à 4 personnes autour d’une table et l’alcool ne sera plus servi après 20h ;
  • le port du masque sera recommandé dans les transports en commun à certaines heures. Les entreprises de transport en commun devront pouvoir fournir, gratuitement, des masques pour les usagers qui les auraient oubliés ;
  • le nombre de personnes dans les boutiques, centres commerciaux et salles de sport va également être limité. Si cette mesure n’a pas les effets escomptés, le gouvernement planifie de fermer ces lieux ;
  • l’enseignement dans les lycées se poursuivra à distance jusqu’au 24 janvier ;
  • le télétravail est davantage encouragé pour les employés au niveau des communes, régions et de l’État ;
  • les activités « non essentielles » (bibliothèques, musées..) seront fermées jusqu’au 24 janvier ;
  • enfin, le directeur de Folkhälsomyndigheten a annoncé que les soldes entre Noël et le Nouvel An (mellandagsrea) ne doivent pas avoir lieu dans les magasins cette année.
La propagation du virus en Suède est toujours à un niveau élevé et l’Agence suédoise de santé publique a annoncé aujourd’hui vendredi que 100 nouveaux décès ont été signalés lors des dernières 24 heures.
Un total de 7 993 personnes sont mortes de la covid-19 en Suède depuis le début de la pandémie. 367 120 personnes ont été confirmées infectées.

En total de 8 088 personnes sont décédées en novembre (covid-19 compris), un record depuis 1918 (l’année de la grippe espagnole). Entre 2015 et 2019, la mortalité s’élevait en moyenne à 7 863 personnes en novembre. 

La pression sur les soins hospitaliers ne cesse d’augmenter. Le week-end dernier, les places en soins intensifs de la région de Stockholm étaient occupées à 101 % (90 % avant la pandémie), soit 164 lits sur 162 places. Conséquence : d’autres lits sont fermés dans d’autres services et de nombreuses opérations planifiées mais non urgentes sont repoussées à fin janvier, car le personnel est réquisitionné pour soigner les malades de la covid-19. À Göteborg, 400 patients sont actuellement hospitalisés, dont 36 en soins intensifs, dépassant le pic de ce printemps (375). 25 % des autotests corona dans le comté de Skåne donnent actuellement des résultats positifs. Lors d’une conférence de presse mercredi, le directeur général régional de Skåne a demandé aux habitants de faire attention et d’éviter toute activité risquée qui pourrait les conduire à l’hôpital, comme utiliser une échelle ou faire de la moto. En revanche, le nombre de cas de grippe saisonnière et de grippe intestinale est très bas pour la saison.

Le personnel médical est forcé de travailler 12,5 heures d’affilés et de faire des heures supplémentaires pour couvrir les besoins ; le temps de travail hebdomadaire est actuellement de presque 44 h/semaine. Les médecins, les infirmiers et les infirmiers auxiliaires ont effectué près de 1,5 million d’heures supplémentaires au cours des dix premiers mois de l’année, dans six des sept hôpitaux universitaires du pays. Le personnel risque également de ne pas pouvoir prendre de vacances pour les fêtes de fin d’année comme ils le souhaitaient.

Depuis lundi, les collèges peuvent prendre la décision de dispenser leur enseignement à distance, jusqu’aux vacances de Noël.

Ce même lundi, les autorités suédoises ont envoyé un SMS à quelque 22 millions de téléphones portables à travers le pays pour informer ou rappeler les nouvelles mesures nationales contre la covid-19 et comment s’informer. Ce SMS a été fortement critiqué car envoyé exclusivement en suédois et jugé inutile puisqu’il ne contenait aucun lien renvoyant aux mesures évoquées. La première explication sur l’absence de lien a été le risque que des copies de ses SMS soient envoyées avec des liens vers des sites frauduleux. En réalité, MSB et Krisinformation s’étaient opposés à l’envoi massif de ce genre de SMS qui risquait de surcharger les réseaux mobiles et de bloquer l’acheminement d’autres SMS d’avertissement, plus locaux et urgents, le même jour. Selon le gouvernement, le but du SMS était “d’amener les gens à suivre les recommandations et au bout du compte de sauver des vies”. Le site krisinformation.se a malgré tout reçu 3,5 millions de visites (contre 54 000 le lundi précédent).

Transportstyrelsen a pris la décision d’interdire les défilés de camions de lycéens qui fêteront “studenten” en juin prochain, conformément aux nouvelles mesures nationales valables jusqu’à fin juin 2021.

55 000 Stockholmois devraient être vaccinés contre la covid-19 en janvier, suite à la livraison de 113 000 doses (2 doses/personne sont nécessaires pour ce premier vaccin). Les personnes prioritaires sont les personnes âgées en maison de retraite et soignées à domicile, ainsi que le personnel soignant et les proches en contact avec ces personnes âgées. En février, suivront le personnel soignant des hôpitaux et centres de soins, puis en mars, les personnes à risques et de plus de 70 ans.

Dans le but de désengorger les centres médicaux, l’exigence de présenter une attestation médicale après le 15ème jour d’arrêt a été repoussée au 22ème jour, jusqu’en mars. Cela vaut également pour les jours de VAB (congés pour soigner un enfant malade). La suppression du  jour de carence est prolongée jusqu’au 30 avril 2021.

La Suède n’a pas réussi à protéger les personnes âgées pendant la pandémie, c’est le constat du rapport de la « Commission Corona » : « les services de soins aux personnes âgées n’étaient ni préparés ni équipés». La commission critique les gouvernements, précédent et actuel, pour ne pas avoir donné les ressources nécessaires au renforcement de la qualité des soins aux personnes âgées. Folkhälsomyndigheten est critiqué pour ne pas avoir tenu compte des faits dans la mise en place des mesures : « même si les scientifiques savaient que les personnes asymptomatiques pouvaient contaminer, l’information n’a pas été communiquée par l’agence, ni prise en compte dans les services de soin aux personnes âgées ». Cette commission, mise en place le 20 juin dernier, a publié, comme prévu, un rapport préliminaire le 15 décembre qui fait le bilan des soins aux personnes âgées. Le rapport final sera publié le 28 février 2022. Le rôle de la commission, dirigée par Mats Melin, est d’évaluer les mesures prises par le gouvernement, les autorités responsables, les régions et les communes.

Le roi de Suède lui-même a commenté ce rapport dans une interview qui sera diffusée à la télévision suédoise le 21 décembre, en déclarant : « J’estime que nous avons échoué. De nombreuses personnes sont décédées et c’est terrible. Le peuple suédois a énormément souffert dans des conditions difficiles. »

Un sondage IPSOS, mené entre le 1er et le 13 décembre, rapporte la baisse de confiance des Suédois envers les soins médicaux (57% contre 67 % en septembre), les autorités suédoises (34 % contre 56 %), les soins aux personnes âgées (12 % contre 23 %),  Folkhälsomyndigheten (52 %, contre 59 % en novembre) et Anders Tegnell (59 % contre 65 %)

Une des conséquences de la pandémie sur le marché du travail est la hausse des inscriptions à l’université : 206 422 nouveaux étudiants commenceront des études en janvier 2021, soit 10 % de plus par rapport à janvier 2020.

Le ministère des Affaires étrangères prolonge la recommandation de ne pas entreprendre de voyages en dehors de l’Union Européenne pour les fêtes de fin d’année et rappelle que l’État suédois ne viendra pas au secours de ressortissants suédois n’ayant pas respecté cette consigne.

 

Vendredi 11 décembre

L’Union européenne devrait approuver un premier vaccin contre la covid-19 au plus tard le 29 décembre. Deux autres devraient suivre en janvier. La vaccination contre la covid-19 commencera au mois de janvier et sera gratuite pour tous les adultes résidant en Suède. Le gouvernement a distribué 300 millions de couronnes aux régions pour mettre en place sa distribution. Le but est de vacciner les plus vulnérables en premier temps, c’est-à-dire les personnes âgées en maison de retraite ou en soins à domicile et le personnel qui s’occupe d’elles ; soit environ 600 000 personnes. Viennent ensuite le personnel soignant, les personnes de plus de 70 ans et celles appartenant aux groupes à risque. Le reste de la population pourra se faire vacciner plus tard. L’objectif est que toutes les personnes de plus de 18 ans aient la possibilité de se faire vacciner au cours du premier semestre 2021, selon une annonce de la ministre des Affaires Sociales et de la présidente de la délégation des soins de santé de SKR (l’organisation des communes et régions de Suède).

Parallèlement à la campagne de vaccination, le gouvernement veut pouvoir réguler les heures d’ouverture et le nombre de visiteurs dans les commerces et les transports publics pour ralentir la propagation du virus. Une nouvelle loi devrait ainsi entrer en vigueur le 15 mars pour un an. Elle concernera les lieux de loisirs ou d’activités culturelles (salles de sport, piscines, bibliothèques, musées, campings…), les centres commerciaux et magasins, ainsi que les transports publics.

55 % des habitants de la région de Stockholm ne peuvent pas travailler à domicile. Seuls 500 000 personnes (soit 44 %) pratiquent régulièrement le télétravail ; de plus, elles vivent dans les parties les plus centrales de la région. Le nombre de passagers dans les transports en commun a chuté de moitié. Le nombre de trajets en voiture a augmenté d’un tiers. Les déplacements à pied et à vélo ont doublé. La plupart de ceux qui ne peuvent pas travailler à distance viennent des classes populaires et doivent prendre les transports en commun. En même temps, l’essor du télétravail a ouvert la possibilité de se domicilier à l’extérieur des villes : le prix des maisons en campagne a augmenté de 11 % ces 11 derniers mois.

Les recommandations régionales seront remplacées par des lignes directrices nationales à partir du 14 décembre. 8 personnes est la nouvelle norme sociale, y compris pour les fêtes de Noël et le réveillon du nouvel An. (Lisez notre article de ce vendredi à ce sujet.) 

Les soins intensifs de Stockholm arrivant à saturation (99 % d’occupation mardi), le directeur de la santé de la région demande de l’aide et pousse un « coup de gueule » : « Boire une bière après le travail avec certains collègues peut avoir des conséquences fatales ».

Dans le but de désengorger les services de soins, le gouvernement étend jusqu’au 30 avril 2021 l’exemption de l’exigence d’un certificat médical en cas de congé maladie. Le certificat doit être soumis seulement après deux semaines (au lieu d’une semaine).

 

Vendredi 4 décembre

Selon une étude comparative d’Aftonbladet portant sur 7 capitales européennes, Stockholm est la deuxième la plus touchée par la covid-19 avec 113 décès pour 100 000 habitants, derrière Madrid (170 décès pour 100 000 hab.). Oslo est en 7ème position avec 9 décès/100 000 hab.

Le tribunal administratif a déclaré illégale la décision de la ville de Stockholm d’interdire les visites dans les maisons de retraites de la commune.

Il est désormais possible d’entrer dans les bus de Stockholm par la porte avant. La condamnation de la porte avant avait été mise en place afin de protéger les chauffeurs de bus de toute contamination par les passagers.

Suite au Black Friday, des médecins demandent le port du masque dans les magasins.

Folkhälsomyndigheten étend aux écoliers la recommandation, limitée jusqu’alors aux lycéens et aux adultes, de rester à la maison s’il y a un cas de covid-19 dans le foyer. Les lycéens suivront de nouveau les cours à distance du 7 décembre au 6 janvier.

L’espérance de vie moyenne suédoise devrait baisser cette année pour la première fois depuis 30 ans, selon une projection de SCB, Statistiska CentralByrån (équivalent de l’INSEE), à raison de 0,6 an pour les femmes et 0,9 an pour les hommes. Cette baisse ne s’explique pas uniquement par la covid-19, 3ème cause de décès cette année. Du fait d’un hiver doux et donc d’une grippe saisonnière moins agressive, la mortalité en 2019 a été faible, épargnant un nombre plus élevé de personnes âgées, que l’on sait plus fragiles face à la covid-19 en 2020. En comparaison, la grippe espagnole (1917-1918) , avait causé une baisse de l’espérance de vie de 8,7 ans pour les femmes et de 9,5 ans pour les hommes, touchant essentiellement les jeunes générations.

Selon Elisabeth Backteman, chef de la cellule de crise du gouvernement, nous devons nous préparer “mentalement et physiquement à vivre avec le virus tout au long de l’année prochaine”. Le gouvernement suédois a dressé un plan de crise qui s’étend jusqu’en 2022 et prévoit, malgré l’arrivée du vaccin en début d’année prochaine, de nouveaux départs d’épidémie et une prolongation des restrictions. Les risques de conséquences économiques de la pandémie sont le chômage et un ralentissement du marché du travail jusqu’en 2024. L’État prévoit également une baisse de l’immigration et donc une baisse du budget des communes, qui toucheront moins d’impôts, les obligeant à diminuer leurs dépenses, y compris celles liées au personnel. 

 

Vendredi 27 novembre

Un rapport publié par l’OCDE montre que la Suède est le pays européen qui a le moins réussi à contenir la propagation du coronavirus. Cela a pris 11 semaines à la Suède pour faire baisser le nombre de patients en soins intensifs (contre 4 aux Pays-Bas et en France). Les déplacements des Suédois ont baissé de seulement 7,4 % (contre 22,2 % en Espagne). Anders Tegnell n’est pas d’accord avec les conclusions du rapport et affirme que tout dépend de contextes différents qui rendent difficiles les comparaisons. Edit: le rapport de l’OCDE semble contenir des erreurs de calculs. Un nouveau rapport sera publié la semaine prochaine.

93 communes suédoises (sur 290) ont rapporté la semaine dernière que leurs maisons de retraite étaient contaminées par la covid-19.  Une étude faite par IVO (Inspektionen för Vård och Omsorg, Inspection pour les soins médicaux et à la personne) critique fortement les soins fournis aux personnes âgées, soulevant de grosses lacunes dans toutes les régions suédoises. Des soins de fin de vie ont trop souvent été administrés directement, parfois même sans consulter un médecin ni informer la famille. Une grosse majorité des 6 500 décès ont été recensés dans les maisons de retraites et chez les personnes âgées soignées à domicile. Le premier ministre attend que les régions proposent des solutions pour remédier au problème d’ici le 15 janvier.

Selon Anders Tegnell, le port du masque peut être approprié dans les situations où l’on est à moins de 2 mètres de distance pendant plus de 15 minutes, comme par exemple au travail. Selon de nouveaux calculs de Folkhälsomyndigheten, la propagation du coronavirus pourrait atteindre un pic à la mi-décembre. Il semblerait qu’il soit possible de voyager pendant les fêtes de fin d’année mais « de manière responsable » ; FHM annoncera la semaine prochaine ses recommandations.

Jeudi, avant le Black Friday, le Premier ministre Stefan Löfven a exhorté les Suédois à éviter de faire du shopping pendant les heures d’affluence.

Le couple princier Carl Philip et Sofia a été testé positif au coronavirus, après avoir assisté à l’enterrement du frère de la reine Silvia. En conséquence, toute la famille royale a été testée, puis déclarée négative. Le couple princier montre des symptômes légers et s’est mis en quarantaine avec leurs enfants. 

Un tiers des Stockholmois qui font le test anticorps sont positifs : sur 15 000 tests la semaine dernière, 31,6 % étaient positifs, soit un doublement en un mois.

Selon un sondage de Novus/SVT Agenda, un quart des Suédois refuserait de se faire vacciner contre la covid-19 quand le vaccin sera disponible ; 87 % de ces personnes ont peur d’être atteints de narcolepsie, comme ce fut le cas pour 440 Suédois après s’être fait vacciner avec le Pandemrix contre la grippe A (H1N1) en 2009 (60 % des Suédois s’étaient alors fait vacciner).

Un autre sondage fait par DN/Ipsos montre que 82 % des Suédois s’inquiètent de la capacité des hôpitaux à faire face à la crise actuelle. 68 % craignent qu’un proche soit contaminé ; 34 % craignent de tomber malades eux-mêmes. 44 % s’inquiètent que les autorités suédoises ne prennent pas suffisamment de mesures pour diminuer la propagation du virus. La confiance des Suédois envers Folkhälsomyndigheten a baissé de 68 % à 59 % en novembre ; la popularité d’Anders Tegnell a baissé de 72 % en octobre à 65 % en novembre (au niveau du mois d’août).

 

Vendredi 20 novembre

Le gouvernement suédois a pris lundi la décision de limiter à 8 personnes le nombre de participants aux allmänna sammankomster (rassemblements publics) et offentliga tillställningar (événements publics) à partir du 24 novembre. Sont visés ici les rassemblements et événements pour lesquels une autorisation de la police est nécessaire, c’est-à-dire les manifestations, spectacles de théâtre, concerts, événements sportifs, conférences/séminaires…

La loi ne concerne donc pas : les fêtes privées, les fêtes d’entreprise, les salles de sport, les piscines, les bibliothèques, les restaurants, les écoles, les transports en commun, les centres commerciaux, les magasins, les espaces publics en plein air (parcs, places). Mais le premier ministre suédois souhaite que chacun applique ces recommandations à un contexte plus large et dans sa sphère privée : « N’allez pas à la gym, ni à la bibliothèque, n’organisez pas de dîner, ni de fête à la maison. Annulez tout (…). Et ne cherchez pas à trouver des excuses pour justifier vos activités personnelles. »

Que se passe-t-il si la limite de 8 personnes est dépassée ? La police a la possibilité d’intervenir et d’interdire ce genre d’événement. L’organisateur peut être condamné à payer des amendes ou à une peine de prison allant jusqu’à 6 mois.

Pourquoi le nombre de 8 personnes ? La limite pour déclarer un événement public à la police est entre 5 et 10 personnes. En se plaçant au milieu, le gouvernement se cale sur la limite imposée aux restaurants d’un maximum de 8 personnes autour d’une même table.

Suite à cette décision, la chaîne de cinéma Filmstaden a décidé de fermer ses salons. Le musée en plein-air de Skansen a également fermé, pour la première fois depuis 129 ans.

Ce jeudi, la dernière région suédoise encore exempte de suivre des allmänna råd, Jämtland (Östersund), s’est jointe aux 20 autres. Les allmänna råd en Östergötland, Västra Götaland et Stockholm sont prolongés jusqu’au 13 décembre.

Le 13 décembre, FHM présentera ses recommandations nationales en vue des fêtes de fin d’année : il pourrait s’agir de limiter les voyages et les visites en dehors du foyer. Début janvier, on reviendrait aux recommandations locales.

Les cas d’infections parmi les lycéens augmentent et la ministre de l’éducation Anna Ekström émet l’éventualité de fermer les lycées après les vacances de Noël si la situation ne s’arrange pas d’ici là.

Un groupe de chercheurs de l’académie royale des sciences (qui décerne les prix Nobel scientifiques) recommande le port du masque dans les endroits fermés. Dix chercheurs suédois ont également publié une tribune dans ce sens dans la presse suédoise. Mais FHM continue à affirmer que les preuves scientifiques ne sont pas suffisantes pour mettre en place une telle mesure, alors que l’OMS recommande le port du masque dans la lutte contre la contamination de la Covid-19 depuis début juin. 

Les régions sont débordées par le nombre de tests de dépistage à analyser et font appel à la Finlande et à l’Allemagne pour tenir les délais. Plusieurs régions souhaitent également limiter le nombre de tests anticorps par personne. 

Une nouvelle étude menée à l’hôpital Akademiska d’Uppsala montre que le nouveau coronavirus peut être aéroporté : on a en effet retrouvé des traces de génome du virus, non-contaminant, dans le système de ventilation de l’hôpital, au plafond et sur des objets que personne n’avait touché.

Folkhälsomyndigheten mène une étude sur 150 patients qui ont contracté deux fois la covid-19, la première fois au printemps dernier, la deuxième fois cet automne. Il semblerait que la deuxième contamination soit moins grave.

Le vaccin pourra commencer à être distribué en Suède à partir de janvier, d’abord au personnel soignant et aux personnes âgées de plus de 70 ans. Le gouvernement a sécurisé suffisamment de doses auprès de Astra Zeneca, Pfizer et Johnson & Johnson, pour vacciner la population entière.

La covid-19 est la troisième cause de décès en Suède cette année, derrière les maladies cardiovasculaires (14 000 décès sur le premier semestre) et les cancers (11 600 décès). Le nouveau coronavirus a fait augmenter la mortalité parmi les femmes de 10 % et parmi les hommes de 14 %, comparé au premier semestre 2019. Le nombre de suicide reste inchangé.

 

Vendredi 13 novembre

Un Stockholmois sur cinq testé pour la covid-19 est positif. Désormais 13 comtés (sur 21) suivent des consignes restrictives. Pour connaître les détails et les dates région par région, consulter cette page

À noter que les habitants de Västerbotten et de Norrbotten sont également vivement encouragés à éviter tout voyage non essentiel, dans et en dehors de ces régions. 

Il est prévu de restreindre les visites dans les maisons de retraites entre le 12 et le 30 novembre, comme lors de la première vague (du 18 mars au 1er octobre), malgré le caractère illégal, selon Socialstyrelsen, de l’interdiction aux personnes âgées de recevoir de la visite à leur domicile.

Pour des raisons administratives et logistiques, les laboratoires analysant les tests n’étaient pas utilisés à pleine capacité au printemps. Cet automne, ils se retrouvent surchargés et sont régulièrement obligés d’interrompre la commande de tests à domicile pour avoir le temps d’analyser tous ceux qu’ils reçoivent. Les tests faits dans les centres de soins et les hôpitaux ne sont pas concernés par ces interruptions.

Une loi devrait bientôt être prise autorisant à limiter le nombre de personnes dans les transports en commun et les centres commerciaux. Avant la covid, on comptait 900 000 passagers/jour dans les transports en commun à Stockholm. Aujourd’hui, il s’agit d’environ 500 000 passagers/jour, 50 % dans les métros et pendeltåg et environ 65 % dans les bus. L’objectif est d’atteindre 35-40 %. 

Une loi devrait être votée la semaine prochaine interdisant les restaurants et bars à servir de l’alcool à partir de 22h et les obligeant à fermer leurs portes à 22h30, du 20 novembre à fin février 2021.

Anders Tegnell continue à affirmer que les masques ne sont pas la solution à la crise sanitaire. Plusieurs médecins experts en maladies infectieuses ne croient pas non plus que des règles plus sévères permettraient d’endiguer le nombre de cas actuels.

Astra Zeneca croit pouvoir délivrer son vaccin dès la fin de l’année.

Le premier ministre suédois Stefan Löfvén est sorti de sa quarantaine après avoir été testé négatif.

 

Vendredi 6 novembre

Malgré les mesures prises, la situation ne s’améliore pas à Uppsala et les administrations locales prolongent les restrictions jusqu’au 17 novembre. Dans la région de Göteborg, le coronavirus  est de retour dans les maisons de retraite. Les consignes restrictives s’étendent cette semaine à cinq nouveaux comtés : Halland, Örebro, Jönköping, Kronoberg et Sörmland et ce jusqu’au 26 novembre. Ce sont donc maintenant au total 10 régions suédoises (sur 21) qui appliquent des restrictions plus strictes.

La région de Stockholm a interrompu les commandes de tests à domicile entre lundi et jeudi de cette semaine afin de rattraper son retard dans les analyses (16 000 tests en attente). 

La première transplantation de poumons sur un malade suédois atteint de la covid-19 a été effectuée . Né dans les années 1960, le patient, sans antécédent,  avait été placé en soins intensifs en mai. Malgré 140 jours de traitement Ecmo (Extracorporal Membran Oxygenering), ses poumons ne guérissaient pas. La transplantation a eu lieu en septembre et le patient a depuis réussi à se lever et à marcher.

Le premier ministre suédois Stefan Löfvén s’est mis en quarantaine après avoir été en contact avec un cas contact. Le premier ministre affirme ne pas avoir de symptôme mais va se faire tester.

L’allocation de 804 kr/jour pour les personnes qui ne peuvent pas travailler pour cause de risque de contamination est prolongée jusqu’au 31 mars 2021. 

Alors même que les cas de covid-19 augmentent, un sondage montre que la confiance de la population suédoise envers Folkhälsomyndigheten reste élevée (68 %, au même niveau qu’en avril) ; celle envers Anders Tegnell bat des record (72 % contre 68 % en avril), celle envers les services médicaux reste stable (72 %), tandis que celle envers les soins aux personnes âgées augmente lentement (de 14 % en avril à 22 % en octobre).

 

Vendredi 30 octobre

Le nombre de cas de covid-19 dans tout le pays a augmenté de 70 % en une semaine ; le nombre de patients en soins intensifs a doublé en une semaine. Les villes les plus touchées sont Uppsala et Stockholm (1 657 cas la semaine dernière, contre 2 966 cette semaine), ainsi que la région de Scanie. C’est pourquoi, à partir du 29 octobre et jusqu’au 19 novembre, des restrictions sont mises en place dans les comtés de Stockholm, de Västra Götaland (Göteborg) et d’Östergötland (Linköping, Norrköping) : il est recommandé d’éviter les espaces intérieurs tels que magasins, centres commerciaux, musées, bibliothèques, piscines et salles de sport, mais aussi de ne pas participer, par exemple, à des réunions, des concerts, des spectacles, des entraînements sportifs, des matchs et des compétitions, et enfin d’éviter tout contact physique avec des personnes extérieures au foyer. On ne peut donc pas organiser ou participer à une fête ou à un rassemblement social. Les sorties « nécessaires », par exemple dans les supermarchés et les pharmacies, sont autorisées. Des restrictions similaires, valables jusqu’au 17 novembre, sont déjà en place en Scanie et à Uppsala. Ces restrictions seront prolongées si nécessaires.

À l’occasion du week-end de la Toussaint, il est demandé aux familles de commémorer leurs morts à Skogskyrkogården (Stockholm) en visitant le cimetière durant toute la semaine ou en allumant une bougie à la maison, pour éviter un afflux massif de personnes. L’année dernière, le cimetière avait reçu 70 000 visiteurs le samedi du week-end de la Toussaint.

Pour la première fois depuis 415 ans, le marché de Jokkmokk n’aura pas lieu physiquement ; les activités culturelles se feront en ligne. La pandémie aura aussi eu raison du marché de Noël de Gamla Stan qui a lieu chaque année depuis 1915, en dépit de la première guerre mondiale et de la grippe espagnole.

 

Vendredi 23 octobre

Le gouvernement travaille actuellement sur une proposition de loi temporaire qui donnerait aux politiciens plus de pouvoir afin de prendre des décisions visant à réduire la propagation du coronavirus, comme limiter le nombre de passagers dans les transports publics et dans les magasins, qui pourraient aussi se voir imposer des heures d’ouverture.

Les recommandations envers les personnes âgées de plus de 70 ans sont depuis ce jeudi les mêmes que pour le reste de la population ; depuis le début de la crise, on leur avait demandé de s’isoler. Le gouvernement autorise désormais les rassemblements de 300 personnes, assises et avec au moins 1 mètre de distance, une annonce que les secteurs culturels et sportifs attendaient avec impatience. La région de Skåne maintiendra une limite pour les événements publics à 50 personnes. La limite de 50 personnes est toujours imposée aux boîtes de nuit et discothèques. Les mesures pour les restaurants restent les mêmes.

Försäkringskassan (l’Agence suédoise de sécurité sociale) exige de nouveau un certificat médical lors des demandes de prestations de maladie et d’indemnisation pour la garde d’enfant malade alors que celui-ci n’était plus nécessaire depuis avril, au plus fort de la crise sanitaire.

Le Danemark ferme sa frontière avec la Scanie (et l’Allemagne).

 

Vendredi 16 octobre

Les cas confirmés de covid-19 augmentent majoritairement à Stockholm, Uppsala et Örebro. Anders Tegnell n’exclut pas de réinstaurer localement la règle des deux heures pour les déplacements autour du domicile (déjà appliquée au printemps) si la situation ne s’améliore pas. Selon une étude publiée dans Nature Medicine Journal, la surmortalité  en Suède entre février et mai est équivalente à celle en France ou aux Pays-Bas, et moindre qu’en Belgique, Italie, Espagne, Écosse,  Angleterre et Pays de Galles. Par contre, la Suède est, avec ces deux derniers pays, le pays qui a connu la période la plus longue de surmortalité. Cet automne, 140 000 personnes ont postulé pour une formation universitaire (+ 13 % par rapport à l’an dernier). 64 000 ont été acceptés, une augmentation de 14 % par rapport à l’an dernier. Les formations de personnel soignant sont les plus populaires. 

Vendredi 9 octobre

Selon Folkhälsomyndigheten, la crise du corona durera encore environ un an : le télétravail est préconisé même après le nouvel an,  l’Agence recommande d’être restrictif sur les rassemblements familiaux pour les fêtes de Noël et de  bien réfléchir avant d’entreprendre un voyage en Europe. À noter que la Norvège et le Danemark déconseillent les voyages vers la Suède.

Vendredi 2 octobre

L’augmentation de cas notée la semaine dernière continue. Folkhälsomyndigheten encourage les familles à se mettre en quarantaine pendant 7 jours si un membre tombe malade, à compter du jour du test. L
e gouvernement allège la restriction des rassemblements, jusqu’à présent limités à 50 personnes. À partir du 8 octobre, les restaurants seront autorisés à organiser des concerts si le public est assis et à distance les uns des autres. À partir du 15 octobre, les théâtres, salles de concert et événements sportifs pourront accueillir un public de 500 personnes avec un mètre de distance.
Selon Richard Bergström, le coordinateur du vaccin contre la covid-19, sept entreprises pharmaceutiques sont en bonne voie : Astra Zeneca, Sanofi, Moderna, Pfizer, Curevac, Johnson & Johnson et Novavax.

Vendredi 25 septembre

À Stockholm, on décompte 526 nouveaux cas sur 27 535 tests (à comparer avec 334 cas sur 25 474 tests la semaine passée) ; ainsi la baisse progressive que l’on enregistrait depuis plusieurs semaines semble interrompue. Plusieurs régions de Suède rapportent de nouvelles contamination de covid-19 dans des contextes de sports d’équipe. Folkhälsomyndigheten étudie la question d’éventuellement mettre des familles en quarantaine lorsqu’un membre est contaminé. Du fait de cette hausse des cas positifs, le premier ministre Stefan Löjfvén a déclaré ce jeudi qu’il n’était pas prévu de lever les restrictions mises en place au printemps : ainsi, les événements accueillant du public sont toujours réduits à 50 personnes.

La Finlande remet en place la quarantaine pour les Suédois. La compensation financière pour les personnes appartenant aux groupes vulnérables est prolongée jusqu’à la fin de l’année.

Vendredi 18 septembre

La semaine dernière, 142 000 personnes ont été testées pour la covid-19, seul 1 % des résultats étaient positifs. Du fait de la baisse des cas de covid-19 en Suède, Folkhälsomyndigheten ne met plus à jour ses statistiques en ligne que deux fois par semaine, le mardi et le vendredi. Les visites dans les maisons de retraite seront de nouveau autorisées à partir du 1er octobre.

Vendredi 11 septembre

Försäkringskassan (FK) s’attendait à ce que 100 000 personnes vulnérables qui ne pouvaient pas se rendre au travail mais ne pouvaient pas non plus faire de télétravail, demandent l’indemnisation (jusqu’à 804 kr/jour entre le 1 er juillet et le 30 septembre) accordée par le gouvernement. FK a sollicité 700 employés pour gérer ces demandes mais après deux semaines, seules un peu plus de 2 000 de demandes ont été envoyées.
Une enquête menée par le quotidien Dagens Nyheter révèle que 7 % des résidents en maison de retraite dans la région de Stockholm sont décédés de la covid-19 ; 20 % ont été contaminés.
Astra Zeneca, une des 9 entreprises pharmaceutiques actuellement en phase 3 de test du vaccin contre la covid-19, vient d’interrompre temporairement ses essais, car un patient est tombé malade ; cela risque de retarder la livraison du vaccin.

 

Vendredi 4 septembre

Le gouvernement suédois a décidé d’administrer en priorité le vaccin contre le covid-19, à sa livraison, au personnel soignant, aux personnes âgées de plus de 70 ans et aux personnes présentant des facteurs de comorbidité. Les enfants de moins de 18 ans ne devraient pas avoir besoin d’être vaccinés. Folkhälsomyndigheten pourrait imposer le port du masque dans des situations et des lieux particuliers, mais les Suédois sont sceptiques quand à son efficacité : 43 % sont contre le port du masque tandis 30 % sont pour.

Vendredi 28 août

Jeudi dernier, le gouvernement annonçait que la Suède recevrait 6 millions de doses de vaccin, avec la possibilité de 2 millions de doses supplémentaires, suite à un accord entre l’UE et Astra Zeneca. Dans le même temps, l’UE finalise des négociations avec trois autres fabricants de vaccins et est en pourparlers avec d’autres entreprises. Le coordinateur national suédois des vaccins, Richard Bergström, estime que l’UE peut avoir accès à une moyenne de 30 à 50 millions de doses par mois au premier semestre 2021. Au second semestre, il y en aura peut-être deux fois plus. La Suède recevra l’année prochaine environ 2 % des doses, soit 10,8 à 18 millions de doses. Cela devrait suffire pour l’ensemble de la population et tous ceux qui le souhaitent pourraient ainsi être vaccinés en 2021 ou au début de 2022.

Vendredi 21 août

Le chômage atteignait en juillet 9,4 % (contre 9,3 % en juin). L’interdiction de visite dans les maisons de retraite suédoises est prolongée. Folkhälsomyndigheten recommande de continuer à télétravailler jusqu’à la fin de l’année. Les lycées et universités rouvrent, mais peuvent revenir à l’enseignement à distance si besoin est. Le port du masque n’est toujours pas obligatoire, mais de plus en plus de personnes voudraient le rendre obligatoire dans les transports en commun.

Mercredi 1er—vendredi 3 juillet

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Les règles d’hygiène mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus en combinaison avec la suppression du jour de carence et l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes a aussi eu un effet sur les cas de grippe saisonnière, de gastroentérite et de virus respiratoire syncytial (VRS).
  • Lors de la conférence de presse de Folkhälsomyndigheten de jeudi, 41 nouveaux décès sur les 24 dernières heures ont été annoncés. Les patients en soins intensifs continuent à baisser, de même que le nombre de nouveaux cas à symptômes légers. En vue des vacances estivales, il est rappelé d’éviter les voyages non essentiels et les endroits avec beaucoup de monde. À partir du 7 juillet, les restaurants devront faire en sorte qu’il n’y a pas moins d’un mètre entre les groupes, mettre à disposition de l’alcogel ainsi que donner la possibilité de se laver les mains au savon et à l’eau. Les régions se chargent de faire respecter les règles de distanciation dans les transports en commun et sur les plages.
  • La Suède a accepté une donation du médicament Remdesivir de la part de l’entreprise pharmaceutique Gilead. La région de Stockholm en recevra la majorité, étant que c’est la région qui compte encore le plus de malades graves. Ce médicament sera prescrit aux patients en soins intensifs. L’UE a approuvé l’usage de ce médicament pour les cas grave de covid-19.
Infos diverses
  • Des chercheurs de Chalmers à Göteborg ont découvert un matériau qui pourrait désactiver le coronavirus. L’idée serait d’en recouvrir le matériel de protection et les masques pour créer une barrière plus forte.
  • La Suisse (qui compte à ce jour 31 967 cas confirmés et 1 686 décès) requiert une quarantaine de 10 jours aux personnes en provenance de 29 pays, dont la Suède, y compris les personnes qui ont transité par le pays au cours des 14 derniers jours.
  • Le Danemark ouvre doucement ses frontières à la Suède en acceptant les Suèdois vivant dans les régions de Västerbotten, Kronoberg et Blekinge. Les habitants de Hallande et de Scanie peuvent passer la frontière à condition de présenter un résultat négatif à la covid-19 vieux de moins de 3 jours.
  • Le temps d’attente pour les opérations planifiées a fortement augmenté, du fait de la crise du coronavirus. En mars, 113 000 personnes attendaient une opération ; trois moins plus tard, la queue a augmenté d’au moins 60 % et atteint 180 000 personnes. Il s’agit essentiellement d’opération orthopédiques, mais également chirurgie ORL, vésicule biliaire et hernie.

 

Samedi 27mardi 30 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La commission d’enquête sur la gestion de la crise du corona est désormais en place, avec à sa tête le juriste Mats Melin. Un premier rapport sera rendu le 30 novembre 2020, un rapport intérmédiaire à l’automne 2021, puis le rapport final le 28 février 2022. La commission enquêtera au niveau du gouvernement, des autorités, des régions et des communes ainsi qu’au niveau de l’U.E, des organes internationaux et des pays voisins.
  • Une loi temporaire sur les mesures pour empêcher la propagation du coronavirus dans les restaurants, cafés et bars entre en vigueur le 1er juillet, jusqu’au 31 décembre 2020 : ce sont désormais les communes qui se chargent du contrôle des mesures de distanciation.
  • Folkhälsomyndigheten autorise les personnes âgées de plus de 70 ans et appartenant aux groupes à risques qui ont répondu positif au test d’anticorps à ne plus s’isoler, mais tout en respectant les règles de distanciation qui sont valables pour tout le monde. La moyenne du nombre de décès sur 7 jours est maintenant d’environ 25 décès/jours. FHM compte désormais, parmi les cas confirmés de covid-19, les cas bénins et graves : le nombre de cas graves diminuent au fil des semaines.
  • Les hôpitaux de campagne qui ont été déployés à Stockholm (Älvsjö), Göteborg et Helsingborg pourront être déplacés cet été dans les régions touristiques si besoin est. Les régions à risques, selon FHM, sont Halland, Kalmar, Dalarna et Gotland, si les déplacements vers ces régions augmentent et si la distanciation sociale n’est pas respectée.
  • Le chômage continue a augmenté et atteint désormais 9 %. Entre le 22 et le 28 juin, 11 576 personnes supplémentaires se sont inscrites à Arbetsförmedlingen (contre 4 179 l’an dernier à la même période). Au total, ce sont 465 051 personnes qui sont actuellement au chômage. Selon les prévisions d’Arbetsförmedlingen, on devrait atteindre les 600 000 chômeurs d’ici le début de 2021. 1 915 personnes ont été menacées de licenciement la semaine dernière ; au total 88 408 depuis début mars.
  • Le gouvernement investit 1 million de couronnes pour ouvrir 12 000 nouvelles places dans l’enseignement supérieur, avec entre autres 6 100 places en université et högskolor à l’automne, dont 2 600 places pour former des médecins et des infirmières. 6 000 places sont des cours d’été.
  • L’Union Européenne autorise, à partir du 1er juillet, les voyages non essentiels vers 14 pays hors U.E., pays qui, ces deux dernières semaines, ont eu moins ou autant de cas confirmés de covid-19 que la moyenne européenne : l’Algérie, l’Australie, la Géorgie, le Japon, le Canada, le Maroc, le Montenegro, la Nouvelle Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l’Uruguay. Les voyages vers la Chine, la Russie, le Brésil et les États-Unis ne sont pas recommandés. La liste sera mise à jours toutes les deux semaines.
  • Le ministère suédois des Affaires étrangères a levé mardi sa recommandation contre les voyages non essentiels en Belgique, Croatie, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Luxembourg, Monaco, Portugal, Saint-Marin, Suisse, Espagne et au Vatican, ce qui signifie que les voyages touristiques vers ces endroits ont désormais le feu vert ! Les directives devaient initialement s’appliquer jusqu’au 15 juillet au moins. Les recommandations de NE PAS voyager vers les pays voisins (Danemark, Norvège et Finlande) ainsi que les pays hors E.U. est maintenu jusqu’au 31 août.
Infos diverses
  • La compagnie ferroviaire SJ remarque une augmentation des billets de train vendus en direction des montagnes suédoises, entre autre sur les trains de nuit vers le Jämtland et le Norrland. La vente des billets entre Stockholm et Östersund a augmenté la semaine dernière de 25 % par rapport à la même période l’an dernier. La vente des billets de train de jour est malgré tout en dessous de 35 % de la normale et le nombre de voyages sera plus bas que l’an dernier, étant donné que toutes les places ne sont pas à la vente, pour garantir une certaine distanciation.
  • La commune de Gällivare, qui compte désormais 293 cas confirmés de covid-19 (sur environ 18 000 habitants), va utiliser les services d’une entreprise de surveillance pour faire respecter les règles de distanciation
  • Les régions de Blekinge et de Kronoberg rompent leur contrat avec PostNord qui n’a pas réussi à livrer à temps 25 % des tests corona envoyés à un laboratoire à Uppsala. Ces régions vont désormais utiliser la même entreprise que la région de Jönköping, qui a livré à temps dans 100 % des cas.

 

Mercredi 24—vendredi 26 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • L’OMS classe la Suède parmi les 11 pays européens à risque en raison de la propagation du virus corona. L’épidémiologiste d’État Anders Tegnell a commenté : « Malheureusement, il s’agit d’une mauvaise interprétation des données ». Les 10 autres pays sont : l’Arménie, la Moldavie, la Macédonie du nord, l’Azerbaïdjan, le Kazakstan, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kirgizistan, l’Ukraine et le Kosovo.
  • La Suède prolonge l’interdiction de voyage vers les pays en provenance de pays hors U.E. jusqu’au 7 juillet.
  • Lors de la conférence de presse de Folkhälsomyndigheten de jeudi, 21 décès supplémentaires ont été annoncés. Selon l’Agence, la Suède a quitté la période de surmortalité.
  • Les communes suédoises vont se partager 75 millions de couronnes octroyées par le gouvernement pour contrôler que les restaurants, cafés et bars respectent bien les règles de distanciations sociales.
Infos diverses
  • La Norvège rouvre ses frontières à l’intérieur de l’U.E. et de l’espace Schengen à partir du 15 juillet, mais pas envers la Suède ; Gotland n’est plus une destination autorisée, comme cela avait été annoncé précédemment. La Norvège recommande malgré tout de voyager avec parcimonie : ce n’est pas parce que l’on peut voyager que l’on doit le faire. La frontière entre le Danemark et la Suède reste également fermée.
  • Selon le laboratoire de l’université de Karolinska, 17 % des Stockholmois seraient porteurs d’anticorps à la covid-19. La semaine dernière ont été analysé 24 000 tests, 17,2 % étaient positifs. Sur 14 000 tests de dépistage de la covid-19, 13,8 % étaient positifs. Une étude faite entre le 14 avril et le 8 mai parmi le personnel soignant de l’hôpital de Danderyd montre que presque 1 personne sur 5 a développé des anticorps : 25 % des aides-soignantes, 22 % des infirmières.
  • Il semblerait que des patients souffrant d’infection pulmonaire en décembre 2019 en Dalarna étaient en fait déjà atteints de la covid-19.
  • Les statistiques de Socialstyrelsen montrent que les patients atteints de la covid-19 et traités en soins intensifs restent longtemps à l’hôpital : plus d’un mois pour un tiers des malades soignés en mars, avril et maj. 3 % de la masse musculaire disparaît lors de 10 premiers jours en soins intensifs : la rééducation qui suit est longue.

 

Samedi 20—mardi 23 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Folkhälsomyndigheten a fait une pause dans le rapport des cas confirmés et des décès pendant le week-end de midsommar. Lundi, l’Agence de la santé publique annonçait 69 décès depuis jeudi dernier. Lors de sa conférence de presse post-midsommar, ce mardi, ce chiffre a été revu avec 39 décès supplémentaires au cours du week-end, portant ainsi le nombre total de morts à 5 161, un chiffre « terrible » selon Anders Tegnell. L’Agence commence à partir d’aujourd’hui à rapporter les cas confirmés graves d’un côté et bénins d’un autre ; ce sont les cas bénins qui augmentent le plus actuellement. 200 personnes atteintes de la covid-19 sont actuellement en soins intensifs, un chiffre en baisse de 20 % par rapport à la semaine dernière, et de 65 % par rapport à la semaine 17 où l’on avait atteint un record.
  • Le gouvernement accorde les versements d’assurance maladie aux personnes à risques qui n’ont pas pu se rendre à leur travail pendant la crise du coronavirus au risque de tomber gravement malade, à leur proches vivant dans le même foyer et aux parents qui se sont occupés de leurs enfants malades.
  • Avec les températures élevées en Suède cette semaine, Anders Tegnell recommande de ne pas utiliser de ventilateurs dans les maisons de retraite pour ne pas propager le virus.
  • L’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes ne sera pas levée cet été, les parcs d’attractions suédois (tels Liseberg à Göteborg et Gröna Lund à Stockholm) devront donc rester fermés. Centerpartiet exige qu’ils soient compensés.
Infos diverses
  • Svenskt Näringsliv, la confédération des entreprises suédoises, a présenté plusieurs mesures pour stimuler l’économie, comme : un moratoire sur les impôts pendant 5 ans, une baisse des charges patronales pour les jeunes de 18 à 26 ans, la dépréciation des investissements sur les machines et les inventaires sur 1 an au lieu de 5 (pour stimuler la consommation) et que les communes relancent leurs investissements. Le but est de revenir au même niveau qu’avant la crise d’ici 2022.
  • Le chômage en Suède atteint maintenant 8,9 % ; au total ce sont 462 526 personnes qui sont sans emploi (+ 15 753 en une semaine). Le chômage parmi les jeunes (18-24 ans) atteint 12,9 %. Arbetsförmedlingen prévoit que ce dernier atteigne 15 % en 2021. Depuis le début de la crise, 86 493 personnes risquent d’être licenciées (+ 3 648 en une semaine).
  • Des chercheurs suédois ont constaté de bons résultats avec un traitement contre le coronavirus qui utilise le plasma sanguin de personnes qui ont survécu à la maladie pour transférer des anticorps à ceux qui luttent encore contre l’infection. Les chercheurs passent à l’étape suivante, avec plus de patients pour recevoir ce traitement expérimental.
  • D’après une enquête menée par le service infectieux de la ville de Stockholm, au moins 30 % du personnel était employé à l’heure ou en intérim dans plus de la moitié des maisons de retraite affectées par le coronavirus. Près d’un employé sur 5 aurait travaillé alors qu’il ressentait des symptômes. La crise du coronavirus a mis en avant la précarité de ces emplois.

Mercredi 17—vendredi 19 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Folkhälsomyndigheten (l’Agence de santé publique) ne publie pas de nouveaux chiffres pendant le week-end de trois jours de midsommar.
  • Une nouvelle étude présentée jeudi par Folkhälsomyndigheten révèle que seulement 6,1 % de la population suédoise avait développé des anticorps contre la covid-19 fin mai, une proportion de la population bien inférieure au niveau nécessaire pour passer sous le seuil épidémique.
  • Mercredi 17 juin, on constatait 102 nouveaux décès sur les dernières 24h, ce qui menait le nombre total de morts à 5 041. Jusqu’à cette date, on compte 54 562 cas confirmés de covid-19 (+1 239 sur les dernières 24h) et 2 322 patients en soins intensifs.
  • En mars, le ministère des Affaires étrangères déconseillait tous les voyages non-essentiels jusqu’au 15 juillet. Ce mercredi, la ministre Ann Linde a annoncé que les habitants de la Suède sont libres de voyager vers la Belgique, la France, la Grèce, l’Islande, l’Italie, la Croatie, la Suisse, le Luxembourg, le Portugal et l’Espagne à partir du 30 juin. Pour les autres pays à l’intérieur de l’UE et de l’espace Schengen, la date limite du 15 juillet est maintenue jusqu’à nouvel ordre. Il est déconseillé de voyager dans le reste du monde jusqu’au 31 août.
Infos diverses
  • Le premier ministre suédois, Stefan Löfven, et 26 autres chefs d’États et de gouvernements européens ont organisé un sommet ce vendredi sur le budget à long terme de l’UE pour les années 2021-2027 et sur la manière dont les pays particulièrement touchés devraient être soutenus pendant la crise du coronavirus. La Suède convient avec le Danemark, les Pays-Bas et l’Autriche qu’un fond de relance devrait être basé sur des prêts plutôt que sur des subventions. Selon Löfven, un soutien basé sur des subventions signifierait que le budget de l’UE sera augmenté de près de 50 %, ce qu’il ne juge pas « raisonnable. Des prêts à des taux d’intérêt avantageux et à amortissements longs permettraient des investissements plus intelligents, davantage d’emplois, une croissance durable, de la productivité et de la compétitivité dans toute l’Europe. » Les États membres ne sont pas encore arrivés à un accord. Une nouvelle réunion est prévue mi-juillet.
  • Les cliniques de soins intensifs et de pathologie de l’hôpital universitaire Karolinska à Solna et à Huddinge ont lancé un projet de recherche qui va augmenter le nombre d’autopsies de patients décédés de la covid-19 dans le but de déterminer la cause exacte des décès. Les médecins et pathologistes veulent également examiner différents tissus pour voir comment le virus a touché le patient. Ils essaieront également de cultiver le virus à partir de différents tissus et organes pour étudier sa propagation dans le corps.
  • La ville de Gällivare au nord de la Suède connait une propagation du virus importante de sorte que la mairie a décidé de fermer les lieux de loisirs et de culture (piscine, bibliothèque, salles de sport et musée) pour les jeunes et à demander à l’entreprise de transports en commun d’interrompre la circulation vers la ville ; la circulation a repris pendant le week-end de midsommar. Il semblerait que la propagation du virus soit dûe à des travaux dans une mine de LKAB où les recommandations sanitaires n’ont pas été respectées.
  • La compagnie aérienne Norwegian reprend ses vols sur 79 lignes à l’intérieur de l’Europe à partir du 1er juillet. Le personnel en chômage partiel reprend à temps plein.
  • Un hommage a été rendu mercredi aux victimes de la covid-19 lors d’une rare cérémonie au Riksdagen (parlement suédois) au cours de laquelle un quartet de l’orchestre philarmonique royal a interprété Bach et une minute de silence a été observée. « Cet instant est pour ceux qui ont perdu leur emploi, leur santé, leur vie, mais aussi pour ceux qui restent après avoir perdu un proche » a déclaré Andreas Norlén, président du Riksdagen. Pour des raisons sanitaires seuls 50 des 349 députés étaient présents dans la salle plénière.
Hommage aux victimes du covid-19 au Riksdagen le 17 juin
©Jonas Ekströmer/TT

 

Samedi 13—mardi 16 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten, mardi 16 juin : Le nombre de cas de covid-19 confirmés augmente du fait que le nombre de tests augmente, mais la plupart des cas ne nécessitent pas d’hospitalisation. Le nombre moyen de décès est de 38/jour sur les 7 derniers jours, en baisse par rapport aux semaines précédentes. Le nombre de patients en soins intensifs est également en baisse.
  • Les maisons de retraite dans au moins 234 communes suédoises (sur 290) ont rapporté être contaminées par la covid-19. Début juin, 5 000 cas étaient confirmés dont presque la moitié dans la région de Stockholm. Près de 2 500 cas ont été fatals selon des chiffres de Socialstyrelsen. L’interdiction de visite dans les maisons de retraite est prolongée jusqu’au 31 août.
  • Comme rapporté plus tôt, Folkhälsomyndigheten ne fait maintenant plus que deux conférences de presse par semaine : le mardi et le jeudi. À partir du week-end prochain, les statistiques de nouveaux cas et de décès ne seront publiés que les jours de la semaine. Ce dimanche, aucun décès n’a été rapporté. Cela peut toutefois être révisé, dû à l’éventuel retard de rapport.
Infos diverses
  • De nouveau cas de covid-19 ont été détectés à Pékin, où 11 quartiers ont été fermés. Tegnell dit que ce n’est pas la dernière fois que nous verrons de nouveaux départs d’épidémie : « Leur taille et leur étendue dépendent d’un certain nombre de variables. Cela dépend en partie de la rapidité avec laquelle on les découvre et des mesures qui sont prises en conséquence, mais aussi dans une large mesure si l’épidémie se développe dans des endroits à forte densité. »
  • Le gouvernement propose une aide de 900 millions de couronnes à Luftfartsverket (l’Agence d’aviation civile) et de 100 millions de couronnes aux aéroports régionaux. Pour les aéroports régionaux, cela revient à un doublement du soutien annuel de l’État en temps normal. De cette manière, les communes n’auront pas à choisir entre financer le soin aux personnes âgées ou les aéroports.
  • Le gouvernement propose de prêter 2 milliards de couronnes à Folkhälsomyndigheten pour que l’administration puisse faire une appel d’offre auprès des entreprises pharmaceutiques lorsqu’un vaccin sera disponible.
  • Le premier ministre Stefan Löfven s’est exprimé dimanche soir dans Agenda, sur la télévision suédoise SVT : il ne croit pas que le fait que plusieurs pays n’accueillent pas les Suédois soit un signe de l’échec de la stratégie suédoise. Il précise qu’on peut avoir l’impression d’une hausse de la propagation du virus en Suède en ce moment, mais l’explique par le fait qu’on a augmenté la capacité de tests et que cela fausse les comparaisons. Le nombre de décès dans les maisons de retraite ne dépend pas, selon lui, de la stratégie suédoise, mais de défaillances pré-existantes à la crise.
  • SL reprend le contrôle des billets à partir de ce mardi, qui avait été interrompu depuis le 7 avril. SL estime que 70 000 personnes ont voyagé sans billets en mai (comparé à 48 000 en mai 2019).
  • Il est désormais possible pour les habitants de la région de Stockholm de prendre rendez-vous dans un des 56 laboratoires pour faire un test PCR (si on a des symptômes) ou un test d’anticorps. L’application Alltid Öppet permettant aux Stockholmois de prendre rendez-vous pour les tests gratuits au coronavirus a crashé le premier jour de sa mise en service, avec 30 000 connexions dès lundi matin ! 5 000 personnes ont malgré tout réussi à prendre rendez-vous pour des test PCR ; 25 000 pour des tests anticorps. Pour exemple, les rendez-vous pour les tests anticorps se prennent du lundi au jeudi entre 13 et 15h45 ; tous les rendez-vous sont déjà pris jusqu’au 9 juillet. Les semaines suivantes ne sont pas encore ouvertes. Il est prévu de faire 10 000 tests la première semaine et d’augmenter la capacité successivement.
  • Le gouvernement suédois prévoit un plan de recapitalisation de la compagnie SAS, pouvant aller jusqu’à 5 milliards de couronnes (474 millions d’euros). Le gouvernement danois a lui aussi donné son accord pour une recapitalisation sans fixer de montant. La Suède et le Danemark sont les deux principaux actionnaires de la compagnie.
  • L’entreprise pharmaceutique anglo-suédoise Astra Zeneca a signé un contrat de 400 millions de dose de vaccin avec Inclusive Vaccine Alliance pour l’Europe. Les livraisons devraient commencer à la fin de l’année mais on ne sait pas encore si le vaccin est efficace.
  • Ouverture successive des frontières des pays au sein de l’Union Européenne :
    • La France rouvre ses frontières le 15 juin à l’intérieur de l’UE, le 1er juillet à certains pays en dehors de Schengen. Les citoyens venant de pays où on exige que les Français se mettent en quarantaine, devront aussi se mettre en quarantaine, par exemple l’Espagne et la Grande-Bretagne. Relisez notre article sur les voyages de l’été 2020.
    • La Suisse a ouvert lundi ses frontières aux voyageurs de l’Union européenne tout en imposant des prises de température à ceux descendant de vols directs en provenance de Suède, où la pandémie de coronavirus a été virulente. « Les personnes ayant de la température seraient examinées par un médecin et, s’il le faut, testées pour la covid-19. »

 

Jeudi 11—vendredi 12 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le gouvernement s’est maintenant mis d’accord avec l’organisame des communes et des régions suédoises (SKR) pour proposer à toute personne présentant des symptômes de la covid-19 de se faire tester gratuitement, et ce jusqu’à la fin de l’année. L’État paye les tests, tandis que les régions se chargent de les effectuer. Des tests anti-corps vont également être disponibles. À partir de lundi prochain par exemple, les Stockholmois pourront gratuitement réaliser les deux tests pour savoir s’ils sont infectés par la covid-19 ou s’ils l’ont eu, en appelant le 1177.
  • Socialstyrelsen va analyser les statistiques de mortalité due à la covid-19, dans le but de mieux pouvoir comparer aux niveaux national  et international. Des premiers résultats devraient être présentés le 15 octobre ; le rapport final sera publié au plus tard le 30 avril 2021.
  • Folkhälsomyndigheten a mis à jour jeudi ses « conseils de voyage » : il est recommandé d’éviter les transports publics où il n’est pas possible de réserver une place, comme les métros, dans la mesure du possible. Ceux qui ont besoin d’utiliser des transports collectifs cet été sont encouragés à choisir ceux où il est possible de réserver un siège. Les regroupements importants – tels que les baptêmes, les mariages et les funérailles – doivent être encore évités.
  • Entre mercredi et jeudi, 1 474 nouveaux cas de covid-19 ont été signalés en Suède, le chiffre le plus élevé à ce jour. Karin Tegmark-Wisell, chef de département à Folkhälsomyndigheten, estime que l’augmentation du nombre de nouvelles personnes infectées est due au nombre plus élevé de tests. La moyenne de décès sur 7 jours est maintenant de 37 par jour.
  • Un nouveau rapport, analysant le matériel génétique du virus, montre qu’il n’est pas arrivé en Suède uniquement d’Italie ou d’Autriche comme on le croyait au début, mais aussi d’Angleterre, de France, des Pays-Bas et des États-Unis, des pays qui ignoraient eux-mêmes à l’époque qu’ils étaient infectés, ce qui fait que Folkhälsomyndigheten ne s’était pas occupé de tracer l’infection en provenance de ces pays au début de la crise.

 

Infos diverses
  • Ouvertures successives des frontières en Europe :
    La Commission européenne propose d’ouvrir les frontières intérieures de l’Union lundi prochain, 15 juin.
    À partir du 15 juin, les touristes venant d’Allemagne, de Norvège et d’Islande sont autorisés à se rendre au Danemark, mais pas ceux venant de Suède. Cette décision pourra éventuellement changer au court de l’été.
    La Norvège déconseille à ces citoyens tous les voyages à l’étranger jusqu’au 20 août, et en particulier en Suède où le risque d’être infecté par le coronavirus est trop élevé ; toutefois les Norvégiens sont autorisés à se rendre sur l’île de Gotland qui ne compte que peu de cas contaminés. Les Norvégiens qui se rendent en Suède devront observer une quarantaine de 10 jours après leur retour. La frontière entre la Norvège et le Danemark ouvrira à nouveau le 15 juin.
    Le gouvernement finlandais a déclaré jeudi qu’il lèverait lundi les restrictions liées aux coronavirus sur les voyages de loisirs à destination et en provenance des pays baltes et nordiques voisins, à l’exception de la Suède. « Malheureusement, la situation épidémique est si mauvaise en Suède que nous ne pouvons pas encore assouplir les restrictions sur la Suède », a déclaré la ministre de l’Intérieur Maria Ohisalo.
    La Pologne, quant à elle, ouvre ses frontières aux voyageurs intra-européens à partir de ce week-end. Les vols internationaux seront de nouveaux autorisés à partir du 16 juin.

 

Mercredi 10 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 78 nouveaux décès, répartis sur les derniers jours, ont été enregistrés au cours des 24 dernières heures.
  • Depuis début mars, Folkhälsomyndigheten a tenu une conférence de presse tous les jours à 14h, avec Socialstyrelsen et MSB (l’Agence de protection civile) pour couvrir la crise du coronavirus. À partir d’aujourd’hui et pendant tout l’été, les conférences de presse auront lieu mardi et jeudi à 14h. Conséquemment, nous allons également réduire nos mises à jour au mardi et au vendredi, sauf annonce urgente. 
Nombre de décès du covid-19 au 10 juin
Nombre de décès de la covid-19 au 10 juin, en rouge cas rapportés en différé ©Dagens Nyheter
Infos diverses
  • L’Autriche lève sa restriction de quarantaine pour les voyageurs de 30 pays européens, sauf pour les Suédois, les Anglais, les Espagnols et les Portugais.
  • Vetenskapsrådet (le Conseil de la recherche) a reçu 257 demandes de subventions de projets de recherche sur le coronavirus. Trente chercheurs internationaux vont maintenant évaluer ces demandes avant d’accorder des fonds au début du mois de juillet.
  • En temps normal, l’armée suédoise désinfecte 8 000 masques par an ; cette année, ce sera au moins 95 000, une conséquence de la crise du coronavirus. L’armée désinfecte 160 masques par jour, l’opération prend trois jours par masque.
  • Depuis le début de la crise du corona, seule la moitié des sièges dans les trains de SJ pouvaient être réservés, pour respecter les règles de distanciation sociale. À partir du 1er juillet, SJ change ses règles : plus de sièges mais pas tous seront ouverts à la réservation, de sorte que les trains ne seront jamais complets. Si on se retrouve à côté d’une personne inconnue, il sera possible de s’asseoir ailleurs. Les mêmes règles d’annulation, plus généreuses qu’à la normale, valent jusqu’à août : si l’on ressent des symptômes après avoir réservé, il sera possible d’annuler le voyage gratuitement. La vente de billets de train a chuté jusqu’à 80-90 % au plus profond de la crise ; elle est remontée maintenant à 40-50 %.

 

Mardi 9 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Suite aux dernières manifestations Black Lives Matter en Suède qui ont rassemblé des milliers de personnes alors que les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits pour éviter la propagation du coronavirus, la police sera désormais plus restrictive quant à autoriser des manifestations.
  • La ville de Stockholm a mis en place un site, sommar2020.stockholm, pour permettre aux Stockholmois de découvrir leur ville et faire des activités cet été, tout en respectant les recommandations de Folkhälsomyndigheten. La commune peut proposer des boulots d’été à 1 700 jeunes. 1 500 autres emplois sont également proposés grâce à un partenariat avec Fryshuset.
  • Livsmedelsverket (l’Agence nationale de sécurité alimentaire) précise qu’aucun aliment ou complément alimentaire ne peut être vendu sous prétexte de guérir la covid-19. Des entreprises tentent depuis le début de la crise de commercialiser ainsi certains produits, ce qui est illégal et peut potentiellement présenter un danger pour la santé.
Infos diverses
  • Le parti de la Gauche (V) et les Chrétiens-démocrates (KD), une fois n’est pas coutume, s’allient et proposent un paquet financier pour soutenir les organisations de la société civile pendant la crise du coronavirus : 200 millions de couronnes et la possibilité d’obtenir des prêts garantis par l’État.
  • Plusieurs « länder » allemands prennent la décision de suivre la recommandation du gouvernement et imposent une quarantaine de deux semaines à toute personne venant de Suède : la Basse-Saxe, la Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et la Schleswig-Holstein. La quarantaine est stricte : obligation de prendre contact avec les autorités sanitaires et interdiction de sortir faire les courses.

 

Lundi 8 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le nombre de décès par semaine continue à baisser et atteint un niveau normal pour la saison, selon des statistiques de SCB. Entre le 25 et le 31 mai, le nombre de morts était de 1 524, soit un peu moins que la moyenne des années 2015—2019 à la même période. SCB prévient malgré tout que le chiffre peut être revu à la hausse (+ environ 200) et indiquer ainsi une légère surmortalité.
  • Hier soir, un débat télévisé était organisé sur SVT entre le premier ministre et les leaders des partis siégeant au Riksdagen sur le sujet de la gestion de l’épidémie de coronavirus en Suède.
    Le premier volet de discussion concernait le taux de mortalité élevé de la Suède par rapport à ses pays voisins. La Suède est classée cinquième pays au monde par nombre de morts par million d’habitants. Les partis de l’opposition mais aussi le Parti du centre et les Libéraux (faisant partie de la coalition gouvernementale), reprochent vivement au gouvernement de ne pas avoir pris de mesure plus dure au début de la pandémie. Le Premier ministre Stefan Löfven a répondu : « La stratégie a été de prendre des décisions basées sur les connaissances et l’expérience, et de prendre la bonne décision au bon moment. »
    Le deuxième volet abordé concernait les tests : le gouvernement a annoncé à plusieurs reprises ses objectifs, notamment que 100 000 tests par semaine pourraient avoir lieu à partir de mi-mai. Mais la semaine dernière, seules 36 000 échantillons ont été analysés. Les partis d’opposition ne sont pas convaincus que le nouveau budget accordé aux tests soit suffisant. Le leader des Démocrates suédois (SD), Jimmie Åkesson, rappelle que le gouvernement était allé à l’encontre des recommandations de l’OMS de « tester, tester et tester ». Ebba Busch des Chrétiens démocrates (KD) a déclaré que la responsabilité des tests ne pouvait pas être reportée sur les régions.
    Le troisième point de discussion concernait les soins aux personnes âgées : une grande part des personnes décédées vivaient dans des résidences pour personnes âgées. Jonas Sjöstedt, de la Gauche (V), a déclaré que l’un des plus gros problèmes était les conditions de travail des personnes travaillant aux soins des personnes âgées. Stefan Löfven (S) a convenu que le gouvernement était responsable de veiller à ce que les municipalités disposent des moyens nécessaires pour pouvoir prendre soin des personnes âgées – mais a déclaré que cela avait été fait avec diverses mesures, telles que l’achat d’équipement de protection.
    Enfin, dans la quatrième et dernière partie du débat, les chefs de partis ont été interrogés sur la situation économique. Le soutien apporté aux entreprises en difficulté est jugé globalement satisfaisant.
Infos diverses
  • Une deuxième école primaire, à Söderhamn, a fermé après que plusieurs membres du personnel aient été testés positifs à la covid-19. Une école de Kalix avait déjà pris la décision de fermer samedi.
  • La région de Jämtland intensifie sa campagne de tests en envoyant des bus sillonner toute ses communes. On compte ainsi tester plusieurs centaines de personnes par jour, mais uniquement des patients montrant des symptômes qui ont pris rendez-vous via 1177.
  • La Grande-Bretagne impose une quarantaine de deux semaines à la majorité des personnes qui atterrissent sur son territoire, Anglais comme étrangers.
  • Avec 448 décès par million d’habitants, la Suède affiche désormais une mortalité globale de la covid-19 supérieure à la France (434).

 

Week-end 6—7 juin

Infos diverses
  • Jimmie Åkesson, chef du parti des Démocrates suédois (SD), demande le départ d’Anders Tegnell, épidémiologiste d’État, jugeant qu’il a fait trop d’erreurs dans la gestion de la crise du coronavirus. Le directeur général de Folkhälsomyndigheten trouve cette requête « presque pathétique ».
  • Les entreprises forestières sont débordées de demandes d’emplois saisonniers de la part de jeunes, d’étudiants mais aussi d’adultes en chômage partiel.
  • La Bulgarie rouvre ses frontières à 29 pays à partir du 15 juin sans obligation de quarantaine de 14 jours, sauf pour les Suédois (parmi 7 autres pays : la Belgique, l’Irlande, le Portugal, l’Espagne, l’Italie, Malte et la Grande-Bretagne).
  • Le gouvernement allemand recommande aux citoyens provenant d’un pays de l’UE avec plus de 50 cas confirmés pour 100 000 habitants sur les 7 derniers jours d’observer une période de quarantaine de 14 jours ; il revient à chaque « land » de décider de d’appliquer la recommandation ou pas. Selon l’Allemagne, seule la Suède est actuellement concernée.

 

Vendredi 5 juin

Infos diverses
  • La Suisse rouvrira ses frontières à tous les États membres de l’Union européenne et au Royaume-Uni le 15 juin… y compris la Suède !
  • La compagnie SAS va desservir 20 nouvelles destinations à partir de la mi-juin, dont Francfort, Munich, Bruxelles, mais aussi des destinations de vacances comme Malaga, Majorque, Athènes et Nice. Au total, la compagnie va assurer 40 liaisons, loin des 290 habituelles pendant les mois d’été. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas encore levé sa restriction des voyages à l’étranger (qui vaut encore jusqu’au 15 juillet) ; SAS s’attend à ce que les potentiels voyageurs prennent leurs responsabilités.
  • Les anticorps développés par les alpagas semblent neutraliser le coronavirus, c’est la découverte faite par des chercheurs du Karolinska institutet. Ces anticorps sont très petits et donc faciles à cultiver en grande quantité dans des petits laboratoires. Les chercheurs ont rendu public leur étude pour que d’autres puissent continuer la recherche et éventuellement développer un médicament.

Jeudi 4 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le gouvernement annonce qu’à partir du 13 juin, toute personne sans symptôme pourra se déplacer à l’intérieur du pays sans restriction. Les autres restrictions sont maintenues : interdiction des visites dans les maisons de retraite, interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, distanciation sociale dans les restaurants et les bars, protection des personnes à risque et âgées de plus de 70 ans, gestes barrières. Les personnes présentant des symptômes doivent rester isolées et se faire tester. Si la courbe devait remonter, de nouvelles restrictions seront prises. Folkhälsomyndigheten va émettre des recommandations pour les plages, les campings et autres destinations touristiques.
  • Le gouvernement a précisé que tous les patients avec symptômes pourront faire un test de dépistage à la covid-19 gratuitement. Estimant qu’on entre dans une nouvelle phase de la crise du coronavirus, avec moins de cas en soins intensifs et moins de décès, il est maintenant important de tester massivement et de tracer la propagation du virus ; une tâche pour laquelle le gouvernement investit 5,9 milliards de couronnes.
  • La région de Stockholm a pris la décision de démanteler l’hôpital de campagne d’Älvsjö. Mis en place au mois de mars, il n’a jamais été nécessaire de l’utiliser. Les hôpitaux de la région vont doubler leur soins intensifs cet été par rapport à l’été 2019, pour répondre à une éventuelle hausse du nombre de patients.
Infos diverses
  • Les Suédois ne seront pas les bienvenus aux Pays-Bas quand le pays rouvrira ses frontières le 15 juin. Si les Suédois s’y rendent malgré tout, ils devront observer une quarantaine de deux semaines. Il est également déconseillé aux Hollandais de se rendre en Suède (ainsi qu’au Danemark et en Grande-Bretagne).

 

Mercredi 3 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Harriet Wallberg achève sa mission de trois semaines confiée par le gouvernement pour coordonner les tests dans le pays. Selon elle, il faut tester massivement pour diminuer la propagation du coronavirus afin d’être mieux préparés à la deuxième vague qui viendra assurément à l’automne. D’ici là, la Suède devrait être bien mieux équipée.
  • Avec le recul, Anders Tegnell reconnait que la stratégie suédoise aurait pu être différente : « Si nous faisions face aujourd’hui à la même maladie, avec ce que nous en savons maintenant, je crois que nous aurions adopté une stratégie entre celle de la Suède et celle des autres pays. » Tegnell maintient qu’il est toujours important de prendre les bonnes mesures au bon moment, un message que les autorités suédoises ont répété à plusieurs reprises au cours de la pandémie. Il répète également qu’il est difficile de savoir à l’avance quelles mesures ont le meilleur effet.
  • La propagation du virus est différente d’une région à l’autre. Pour le moment, c’est la région de Stockholm qui a été la plus touchée, tandis qu’en Scanie et autour de Göteborg, la situation a été plus stable. C’est pourquoi Folkhälsomyndigheten n’exclut pas d’émettre des recommandations spécifiques à certaines régions cet automne ou plus tard.
Infos diverses
  • Les Suédois ont recommencé à voyager à l’intérieur du pays. Selon des données de Telia, on remarque une nette augmentation la semaine dernière par rapport à la semaine précédente, mais toujours inférieure à la normale : -20 % dans la région de Stockholm, comparé à début février, -10 % en Scanie et -7 % dans la région de Göteborg. Les beaux jours arrivent et les Suédois se rendent probablement dans leurs maisons de campagne, mais de nombreux lieux de travail ont également rouvert.
  • Les Suédois peuvent aller en Italie ! Le pays ouvre ses frontières à tous les voyageurs provenant des pays de l’UE et de Grande-Bretagne, sans quarantaine. L’Italie, qui accueille 60 millions de touristes chaque année, compte beaucoup sur le tourisme pour relancer son économie.

 

Mardi 2 juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 65 nouveaux décès ont été recensés sur les dernières 24 heures. 775 nouveaux cas de covid-19 sont confirmés, un chiffre assez haut, qui peut s’expliquer par l’augmentation du nombre de tests. La semaine dernière, 36 000 personnes ont été testées, un record, mais encore loin de l’objectif des 100 000 par semaine.
Infos diverses
  • Selon SVT Nyheter, le journal de la télévision suédoise, on note une surmortalité de 30 % dans les maisons de retraite entre la semaine 10 et la semaine 19, comparé à la même période l’an dernier. Il faut mentionner que cette statistique ne tient pas compte de la cause des décès. Pour environ 40 maisons de retraite, la plupart dans la région de Stockholm, mais aussi à Borlänge, Göteborg, Gävle et Linköping, la surmortalité a même doublé.
Nombre de décès du covid-19 au 2 juin
Nombre de décès de la covid-19 au 2 juin, en rouge cas rapportés en différé ©Dagens Nyheter

Lundi 1er juin

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 8 personnes sont décédées ces dernières 24 h. Ce nombre peut être amené à changer dans les prochains jours.
  • Le premier ministre Stefan Löfven a annoncé que la commission d’enquête sur la gestion de la crise du corona sera mise en place avant l’été. « Nous devons adopter une approche globale et observer comment cela a fonctionné au niveau national, régional et local » a déclaré Löfven.
  • Entre le 1er et le 29 mai, 8 568 personnes ont été menacées de licenciement. Ajouter aux 26 773 en avril et aux 42 000 en mars, cela fait un total de 77 758 personnes qui risquent de se retrouver au chômage. Le chômage se situe maintenant à 8,5 % (438 457 personnes en tout).
Infos diverses
  • Un restaurant et un café à Stockholm ont été fermés par les autorités hier pour non-respect des règles de distanciation. Ce sont les 13ème et 14ème établissements à fermer ; les 12 autres ont rouvert peu après s’être adaptés aux règles.

 

Week-end du 30-31 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 29 nouveaux décès ont été déclarés samedi, aucun ce dimanche : c’est la première fois depuis ces deux derniers mois, mais comme tous les week-ends, le rapport des décès peut être retardé. Dimanche dernier, on avait annoncé 6 décès, le chiffre fut révisé plus tard à 34.
  • La crise du coronavirus a entraîné beaucoup de faillites, chômage partiel et chômage. Kronofogden ne remarque pas encore d’augmentation de retard de paiement mais prévoit que 100 000 personnes se retrouvent en difficulté de paiement dans les années à venir.
Infos diverses
  • PRO, l’organisation des retraités suédois, a fait une enquête auprès de ses membres indiquant que 45 % se sentent plus seuls qu’avant la crise du corona. Parmi les plus de 80 ans, 24 % annoncent s’être complètement isolés. La solitude non souhaitée pouvant provoquer des problèmes de santé, PRO travaille beaucoup à réduire cet isolement et incite ses membres à garder le contact par téléphone.
  • La Grèce a décidé d’ouvrir ses frontières aussi aux touristes suédois à partir du 15 juin. Ceux qui viendront de Stockholm, une des régions les plus touchées en Suède, devront observer une période de quarantaine à l’arrivée en Grèce : 7 jours si le test de dépistage est négatif, 14 jours si le test est positif.
  • Comme nous l’évoquions dans un de nos articles le Marathon de Stockholm, qui aurait dû avoir lieu le 30 mai et a été repoussé au 5 septembre, pourrait être complètement annulé. En effet, l’annonce faite hier par Folkhälsomyndigheten pour la reprise du sport de haut niveau ne mentionne pas les courses avec de nombreux participants.

 

Vendredi 29 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Les lycéens, étudiants et étudiants adultes pourront retourner dans leurs établissements (qui étaient fermés depuis le 18 mars) à partir du 15 juin, ont annoncé aujourd’hui le premier ministre Stefan Löfven et la ministre de l’éducation Anna Ekström. Beaucoup d’élèves ont pris du retard, mais Löfven estime malgré tout que ce n’était pas une erreur de fermer les lycées, les universités et les komvux. La date du 15 juin a été choisie pour permettre la mise en place de cours d’été pour mieux se préparer au semestre d’automne/hiver.
  • Plusieurs partis de l’opposition suédoise souhaitent voir la mise en place d’une commission d’enquête sur la gestion de la crise du coronavirus avant l’été. Le premier ministre Stefan Löfven avait auparavant annoncé qu’elle serait mise en place une fois la crise passée.
  • Folkhälsomyndigheten, qui devait annoncer aujourd’hui ses recommandations pour les vacances d’été, espère pouvoir le faire la semaine prochaine.
  • Folkhälsomyndigheten autorise la reprise du sport de haut niveau à partir du 14 juin sous condition que ce soit en extérieur et sans public.
  • Les douanes suédoises, Tullverket, ont confisqué 40 000 visières, masques et autre matériel de protection qui ne répondaient pas aux normes de sécurité.
Infos diverses
  • La Norvège et le Danemark autorisent les voyages touristiques entre les deux pays à partir du 15 juin. La Norvège compte également discuter avec l’Islande, la Suède et la Finlande. Le Danemark quant à lui a décidé de refuser aux Suédois l’accès au pays.
  • La Grèce ouvre ses frontières envers 29 pays à partir du 15 juin, mais pas la Suède. Des tests de dépistage seront effectués au hasard à l’arrivée sur le territoire grec.

 

Jeudi 28 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Selon les derniers chiffres de Socialstyrelsen, 90 % des personnes décédées des suites du coronavirus étaient âgées de 70 ans et plus. Près de la moitié vivaient en maison de retraite. Jusqu’à l’âge de 85 ans, on compte plus d’hommes que de femmes parmi les décès ; après 85 ans, plus de femmes que d’hommes.
  • L’interdiction de visite aux personnes âgées en maison de retraite sera prolongée jusqu’en septembre.
Stat décès jusqu'au 25 mai
Statistiques des décès jusqu’au 25 mai (en vert les hommes, en violet les femmes)
Infos diverses
  • Apotea va commencer à vendre des tests anticorps à partir de lundi prochain. Le test, distribué en Suède par Werlabs, a été développé par l’entreprise pharmaceutique Abbott et est fiable à 99,6 %. Il ne s’agit pas d’un test à faire soi-même à domicile, mais de prendre rendez-vous avec un centre de test agréé. L’échantillon sera analysé par Unilabs et Synlab Medilab et le résultat disponible 2 à 4 jours plus tard.
  • Le nombre d’opérations planifiées recommencent à augmenter, grâce à un accès plus important au matériel de protection. Mais toutes les régions n’ont pas encore la capacité de réaliser toutes les opérations. Au niveau national, 43 % des opérations planifiées ont été effectuées au cours de la semaine 20 (11-17 mai). Certaines régions ont fait 60 % des opérations, tandis que d’autres seulement 20 % ; dans la région de Stockholm la moitié des opérations ont pu avoir lieu.
  • Des chercheurs de l’université de Göteborg vont étudier les conséquences de la covid-19 sur la grossesse, le développement du fœtus et la santé du bébé après la naissance. Ils vont aussi étudier si le virus peut être transmis au moment de l’accouchement puis pendant l’allaitement.
  • Deux des trois magasins Apple (fermés depuis la mi-mars) sont désormais ouverts, à Helsingborg et Malmö, mais avec des restrictions plus strictes que dans la plupart des autres magasins en Suède. En plus de limiter le nombre de visiteurs, les clients doivent accepter un contrôle de la température avant d’être admis en magasin, et porter un masque.

 

Mercredi 27 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Selon des statistiques de Socialstyrelsen, 4 487 personnes ont été jusqu’à maintenant hospitalisées dans 15 régions suédoises. 12 % ont été placées en soins intensifs. 20 % sont décédées. 43 % étaient des femmes ; autant étaient âgées de 70 ans ou plus. La durée médiane de séjour en hôpital est de 6 jours, et de 20 jours en soins intensifs.
  • La Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d’euros pour faire face aux dommages économiques dus à la pandémie corona. Le plan de bataille a été initié par la France et l’Allemagne, mais la Suède dit actuellement « non ». Le ministre suédois de l’UE, Hans Dahlgren, trouve que la proposition annoncée cet après-midi n’est pas acceptable. Le principal désaccord repose sur le fait que la somme versée aux pays bénéficiaires serait une subvention, et non un prêt. Le premier ministre Stefan Löfven craint aussi que cela mène à terme à une hausse importante de la contribution de chaque pays à l’UE.
Infos diverses
  • Pour la deuxième semaine consécutive, la Suède est le pays qui a enregistré le plus grand nombre de décès dus au coronavirus, calculé par million d’habitants.
  • La Scanie commence à tester les personnels de la police et des services de secours.
  • Plusieurs médecins dénoncent que le gouvernement a oublié d’impliquer les communes lorsque la Suède se préparait à la pandémie en février et en mars. Selon eux, le risque a trop longtemps été sous-estimé et ce n’est que mi-mars que les mesures ont été ajustées, mais c’était alors trop tard.
  • Quand la Croatie ouvrira ses frontières, les touristes de l’UE entière seront les bienvenus, y compris les suédois. Il suffira de prouver à la frontière qu’on a réservé des vacances, ou qu’on est propriétaire ou locataire d’un logement.
  • SAS reprend ses vols vers plusieurs destinations à partir de juin. Cela s’applique principalement aux voyages à l’intérieur et entre les pays scandinaves, mais également aux vols à destination de New York, Chicago et Amsterdam au départ de Copenhague.

 

Mardi 26 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le nombre de patients en soins intensifs continue de diminuer. On compte environ 15 nouveaux cas en soins intensifs par jour, beaucoup moins qu’il y a un mois. Même si la situation semble se stabiliser, Folkhälsomyndigheten maintient les recommandations d’hygiène et de distanciation sociale tant que la propagation du virus est en cours. Il faut aussi continuer à protéger les personnes vulnérables ; il était éventuellement question de relâcher un peu les restrictions pour les personnes âgées, mais Folkhälsomyndigheten a jugé que le risque est encore trop grand. Les personnes âgées de 70 ans et plus doivent donc continuer de faire attention, mais peuvent rencontrer leur famille à l’extérieur en respectant les 2 mètres de distance.
  • Moins de tests de dépistage du coronavirus ont été effectués la semaine dernière que les semaines précédentes, probablement à cause du long week-end de l’Ascension : 28 800 tests, soit 4 000 de moins que la semaine d’avant. La ministre des Affaires sociales, Lena Hallengren, a déclaré ce week-end qu’elle avait pensé que les régions se précipiteraient sur les possibilités de faire des tests, mais les régions disent avoir rencontré des problèmes de logistique. La région de Stockholm va commencer à tester le 3ème groupe prioritaire, c’est-à-dire les professions critiques au bon fonctionnement de la société (entre autre police, armée, approvisionnement énergétique et alimentaire) et compte effectuer 40 000 tests cette semaine.
  • La ministre de l’économie Magdalena Andersson prévoit une baisse du PIB de la Suède de 7 % pour 2020.

 

Infos diverses
  • 3 240 personnes ont été enterrées à Stockholm entre janvier et avril, soit 587 personnes de plus que d’habitude. En avril seulement, les incinérations ont augmenté de 35 %, les enterrements 261 %. Les cimetières de Strandkyrkogården près de Tyresö et de Spånga organisent 3 à 4 enterrements par jour. Le nombre de cérémonie a malgré tout baissé : plus de personnes sont incinérées en vue de pouvoir rassembler plus de monde lors d’une commémoration a posteriori, une fois que les rassemblements de plus de 50 personnes seront autorisés.
  • Les Suédois ont voyagé à l’intérieur du pays pendant le week-end de l’Ascension, mais moins que l’an dernier, selon les données de Telia crowd insights traçant les déplacements des utilisateurs de téléphones portables. La Scanie et Gotland restent les destinations phares tandis que Stockholm a été boudé cette année. Dans la région de Stockholm, ce sont Ekerö et Vaxholm qui ont reçu plus de visiteurs cette année.
  • Les Danois ont le droit de venir en Scanie, mais les Suédois sont interdits d’entrer sur le territoire danois, bien qu’il y ait plus de décès dûs à la covid-19 en Själland (14 pour 100 000 habitants) qu’en Scanie (10 pour 100 000). La circulation sur le pont (qui fête d’ailleurs ses 20 ans le 1er juillet prochain) a triplé le week-end dernier par rapport au moment de sa fermeture mi-mars, au début de la crise.

 

Lundi 25 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 31 nouveaux décès ont été déclarés dans toute la Suède au cours des dernières 24 heures, portant ainsi le nombre total de morts à 4 029. 36 % des places en soins intensifs sont libres, avec des variations en fonction des régions. 63 personnes sont décédées à Stockholm pendant le weekend de l’Ascension, entre le 21 et le 25 mai.
  • Folkhälsomyndigheten constate que l’interdiction de visites dans les maisons de retraite n’a pas empêché la propagation du virus et propose que des exceptions soient faites, par exemple pour les personnes qui souffrent beaucoup de l’isolement. Permettre les visites, tout en respectant les règles de distanciation et d’hygiène, augmenterait ainsi la qualité de vie des personnes âgées.
  • La vice première ministre Isabella Lövin et le ministre de la coopération internationale Peter Eriksson ont annoncé que le gouvernement suédois verse 380 millions de couronnes pour combattre le covid-19 dans les pays pauvres. Cet argent vient d’autres projets de coopération internationale qui n’ont pas pu être réalisés à cause de la crise du corona.
Infos diverses
  • Arbetsförmedlingen enregistre 350 avis de licenciement concernant 6 980 personnes. Depuis mars, cela fait un total de 76 078 personnes. 32 % viennent du secteur hôtellier.
  • Selon Statistiska Centralbyrån (SCB), le nombre de chômeurs a augmenté de 80 000 en avril ; 449 000 personnes au total sont désormais sans emploi en Suède, soit 8,2 % (une augmentation de 1,4 % par rapport à avril 2019).

 

Weekend du 23–24 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Lena Hallengren (S), ministre des Affaires Sociales, reconnaît qu’elle a été « naïve » lorsqu’elle a promis que 100 000 tests de coronavirus pourraient être effectués par semaine. À l’heure actuelle, on effectue en moyenne 30 000 tests/semaine. Au total, 209 816 tests ont été effectués depuis le début de la crise.
  • L’ambassadrice de Suède aux États-Unis, Karin Olofsdotter, a déclaré qu’elle « savait » qu’un quart des Stockholmois « jouissaient de l’immunité », dans une interview accordée le 24 mai à Fox News. Deux semaines plus tôt, Olofsdotter avait déclaré que « 30% à Stockholm sont immunisés » à la radio américaine. Début avril le mathématicien Tom Britton prédisait que la moitié de la population serait infectée d’ici la fin du mois selon ses calculs. Jan Albert, quant à lui, prédisait 30 à 40 %. Le 20 avril, Tom Britton revoit son chiffre à 30 % de contaminés. Selon le modèle mathématique de Folkhälsomyndigheten, 17% de la population de Stockholm aurait été infectée par le virus corona au 11 avril. Cependant, selon l’étude sur les anticorps récemment présentée par la même administration, seulement 7,3% des Stockholmois avaient été infectés à cette période. Pour Tom Britton « cela signifie soit que les calculs statistiques effectués par Folkhälsomyndigheten et moi-même sont tout à fait faux. C’est possible, mais dans ce cas surprenant qu’on se soit tromper à ce point. Ou alors cela peut s’expliquer par le fait qu’une plus grande partie a été infectée sans développer d’anticorps ».

 

Infos diverses
  • Le 9 juin, Chypre devrait ouvrir ses frontières aux voyageurs venant du Danemark, de la Norvège et de la Finlande, après avoir été testés négativement à la covid-19, mais pas aux Suédois.
  • Tillväxtverket a jusqu’à maintenant accordé 24 milliards de couronnes aux employeurs qui ont mis leurs employés en chômage partiel. L’Agence pour la croissance économique et régionale a reçu presque 70 000 demandes, qui concernent au total un peu plus de 480 000 personnes, soit en moyenne 50 000 kr/personne. L’État avait prévu au début un coût de 2 milliards de couronnes, revu plus tard à 20 milliards puis à 50 milliards. Aujourd’hui, on estime que le coût total pourrait atteindre 95 milliard pour 2020.
  • Le port de Mariehamn sur Åland, à mi-chemin entre la Suède et la Finlande, a rouvert au trafic passager ce qui rend donc de nouveau possible les croisières dans l’archipel. À partir de mardi prochain, le navire Rosella de Viking Lines reprendra du service et à partir de vendredi, les navires Amorella et Grace. Tallink Silja proposera des départs à partir du jeudi 28 mai. Aucune des deux compagnies ne veut spéculer si cette décision augmentera l’intérêt pour les croisières de l’été. De plus, le service à bord des bateaux est limité : les boutiques ne sont pas ouvertes tout le temps comme d’habitude. Si l’on veut faire des achats, il faut demander au personnel qui ouvrira alors la boutique concernée.

Vendredi 22 mai

Infos diverses
  • La Norvège et la Finlande envisagent d’ouvrir leurs frontières pour la saison touristique mais avec de possibles restrictions de voyage vis-à-vis de la Suède. Au Danemark, plusieurs partis d’opposition souhaitent accueillir les Allemands et les Norvégiens, mais pas les Suédois. Le nombre de morts en Suède a atteint plus de 3 800 personnes, soit plus de trois fois le total combiné du Danemark, de la Norvège, de la Finlande et de l’Islande.
  • Le nombre d’escroquerie envers les personnes âgées ont diminué de 20 % en avril par rapport à avril l’an dernier, d’une part car les ligues criminelles internationales ne peuvent plus venir en Suède, d’autres part car les potentielles victimes sortent moins et risquent donc moins de se faire voler leurs cartes de paiement. Mais de nouveaux types d’arnaques surgissent : les voleurs se proposent de faire les courses ou essayent de vendre des tests pour détecter le coronavirus en demandant aux personnes de se connecter à leur banque en ligne pour payer.
  • L’entreprise pharmaceutique suédo-britannique Astra Zaneca coopère avec l’université d’Oxford et différents pays dans le développement d’un vaccin contre la covid-19. 320 personnes ont déjà testé un prototype ; en phase 3, il est prévu de tester le vaccin sur 30 000 personnes dans différents pays. L’objectif est de produire au total un milliard de doses avec une première livraison en septembre. L’entreprise a déjà signé un contrat pour 400 000 millions de doses.

 

Jeudi 21 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • L’hôpital universitaire de Karolinska lance une étude sur les besoins en soins post-corona. On espère entre autre pouvoir déterminer si les lésions observées sur les radios de poumons peuvent être guéries ou non. Les patients qui ont été gravement malades et qui ont besoin de rééducation seront suivis par un service spécialisé dans la covid-19.
  • Un jeune enfant a été placé en soins intensifs à l’hôpital Akademiska d’Uppsala. Deux autres enfants reçoivent des soins intensifs à l’hôpital de Sahlgrenska à Göteborg.
Infos diverses
  • La semaine dernière, la Suède est le pays qui a enregistré le plus de décès par habitant au monde (selon les chiffres de l’université d’Oxford et du site de statistiques Our World in data). Mais l’épidémiologiste d’État Anders Tegnell dit qu’il est difficile de faire une comparaison à ce stade : « Nous sommes à différentes phases de la courbe épidémique. La Suède est assez en avance ».
  • La majorité des Suédois (79 %) restent à la maison pour ce week-end de quatre jours de l’Ascension, selon un sondage Sifo publié par TV4. Seuls 4 % planifient un voyage plus long que les 2 heures de route recommandées par Folkhälsomyndigheten, tandis que 13 % respecteront cette limite. Ce sont surtout les habitants des grandes villes qui se déplacent.
    27 % des Suédois interrogés comptent effectuer un voyage plus long que les 2 heures de route pour leurs vacances d’été, et la même proportion prévoit de partir en respectant la limite.
Répartition géographique du coronavirus en Suède au 20 mai
Répartition géographique du coronavirus en Suède au 20 mai

Mercredi 20 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le premier ministre suédois Stefan Löfven a annoncé lors d’une conférence de presse aujourd’hui qu’il n’était pas question d’alléger les restrictions pour le moment. La ministre de la sécurité sociale a presenté la stratégie nationale à adopter lorsqu’un vaccin contre la covid-19 sera prêt. Folkhälsomyndigheten a reçu pour mission d’établir un programme de vaccination.
  • La région de Scanie veut offrir à ses habitants la possibilité de se faire tester au coronavirus en appelant le 1177 ; le test pourra être effectué dans un vårdcentral ou à domicile par envoyé par la poste. La Scanie a pour le moment 20 nouveaux cas confirmés par jour en moyenne, un total de 1 300 cas, 82 personnes sont hospitalisées, dont 18 en soins intensifs ; 138 personnes sont décédées.
Infos diverses
  • Les festivals continuent à s’annuler les uns après les autres : c’est maintenant au tour de Malmöfestivalen et à la série de concerts d’été de Liseberg à Göteborg de repousser leur activité à la saison 2021.
  • La prise en charge des personnes âgées atteintes de la covid-19 en maison de retraite fait l’objet de critiques : un médecin spécialiste de soins palliatifs déplore qu’on choisisse plus souvent d’administrer des soins de fin de vie, parfois même sans en informer le patient et ses proches, au lieu de soigner le patient à l’aide d’oxygène, de perfusion et de médicaments.
  • Migrationsverket voit une augmentation des demandes de prolongation de droit de séjour 1 403 en mars–avril, contre 292 l’an dernier à la même période) ou de visa (2 021, contre 518 l’an dernier), du fait des restrictions de voyager à cause de la crise du coronavirus. La plupart des pays concernés sont l’Inde, la Chine, l’Ukraine et la Thaïlande.
  • Les universités de Malmö et Borås annoncent que l’enseignement, les examens et les soutenances de thèses continueront à être organisés en ligne jusqu’au 8 novembre. Celles de Linköping et d’Umeå comptent rouvrir leur campus à la rentrée, mais sont prêtes à s’adapter à la situation. L’université d’Uppsala n’a pas encore pris de décision.

Mardi 19 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Folkhälsomyndigheten annonce 45 décès au cours des 24 dernières heures. 383 patients sont placés en soins intensifs, une petite hausse depuis hier, mais cela fait 5 jours que moins de 400 personnes sont en soins intensifs.
  • Deux personnes décédées sur les quatre actuellement enregistrés dans la région de Blekinge ont été contaminées alors qu’elles étaient hospitalisées. Depuis la découverte de la source de contamination, le service touché n’accepte plus de nouveaux patients. Plus de 100 personnels soignants ont été de nouveau testés et un cas a été confirmé.
    Dans la région de Kronoberg, 4 patients ont été contaminés lors d’un séjour à l’hôpital de Ljungby et sont par la suite décédées. Au total, 18 patients (d’un âge moyen de 80 ans) auraient été contaminés à l’hôpital, où 15 employés ont été testés positifs à la covid-19.
  • La ministre de la sécurité sociale Lena Hallengren a annoncé que plus de Suédois allaient être testés au coronavirus. La capacité de tester massivement existe, mais pour des raisons de logistique, l’objectif de 100 000 tests/semaine n’a pas encore été atteint. 32 700 personnes ont été testées la semaine dernière, dont une majorité dans la région de Stockholm. La population est répartie en différentes groupes prioritaires : 1. les personnes à risque et hospitalisées, 2. le personnel soignant, 3. les personnes qui ont une fonction importante dans la société (100 000 personnes, dont l’État paiera les tests), et 4. le reste de la société. Désormais, les personnes qui obtiendront un rendez-vous dans un centre médical (vårdcentral) pourront se faire tester.
  • Folkhälsomyndigheten a présenté aujourd’hui de nouveaux critères pour considérer une personne atteinte de la covid-19 comme non-contagieuse. Ces critères ont été mis en place en accord avec des représentants de certaines associations du domaine de la santé (Svenska Infektionsläkarföreningen, Föreningen för klinisk mikrobiologi, Svenska Hygienläkarföreningen, Smittskyddsläkarföreningen) :
    • On considère qu’un cas confirmé et isolé à domicile ne contamine plus après 48h sans fièvre et si la maladie est apparue au moins 7 jours avant. Cela vaut également pour le personnel soignant, qui doit malgré tout toujours être testé au moindre soupçon.
    • Les personnes qui n’ont pas de symptômes ne sont en général pas testées, mais si elles ont été testées, on les considère de nouveau comme non-contagieuses 7 jours après le test.
    • Dans certains lieux, par exemple les maisons pour soins de courte durée et les environnements où vivent des personnes particulièrement sensibles, il faut compter deux jours sans fièvre et 14 jours après le début de la maladie pour être considéré comme non-contagieux.
    • Pour les patients qui ont été gravement malades et hospitalisés, on compte 2 jours sans fièvre, une amélioration stable, et 14 jours après le début de la maladie. Pour les patients qui ont été en soins intensifs, on compte 21 jours après le début de la maladie.
Infos diverses
  • Trois hôpitaux de la région de Stockholm (S:t Göran, Södertälje et Norrtälje) quittent cette semaine l’état d’urgence du fait de la baisse d’affluence des patients atteints de la covid-19 ainsi que du nombre de personnel malade. Les hôpitaux de Karolinska, Södersjukhuset et Danderyd quant à eux restent encore en état d’urgence pour le moment.
  • Selon Ekot de la radio suédoise, du matériel de protection qui a été livré aux communes suédoises soit ne correspondait pas à la demande, soit était défectueux. Les communes précisent que les défauts ont toujours été découverts à temps et que le matériel n’a donc pas été utilisé.

 

Lundi 18 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Selon Folkhälsomyndigheten, les enfants pourront aller en colonie de vacances cet été.
Infos diverses
  • Selon une étude faite par l’hôpital universitaire de Karolinska, 15 % des Stockholmois en bonne santé ont pu être contaminés ou sont contaminés par la covid-19. 11 000 employés de l’hôpital ont été testés pour le coronavirus et pour les anticorps. Après analyse de 5 500 tests de virus et 3 200 tests d’anticorps, on estime que 7 % portent le virus et 10 % ont développé des anticorps. 2,4 % ont le virus et les anticorps.
  • Les petites et moyennes entreprises suédoises ne semblent pas très intéressées par les prêts garantis à 70 % par l’État. Jusqu’au 8 mai, 430 millions de couronnes ont été accordés, sur une enveloppe totale de 100 milliards de couronnes. Les banques sont responsables de l’évaluation du crédit et n’accordent les prêts qu’aux entreprises viables mais qui ont besoin de liquidités pour faire face à la crise du corona.
  • Handels, le syndicat des employés du commerce, demande une application plus stricte des règles de distanciation sociale dans les magasins et les centres commerciaux. Il souhaite que les autorités municipales effectuent des inspections aléatoires dans les magasins de vente, comme elles le font dans les restaurants et les bars.

 

Week-end du 16-17 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le gouvernement, le parti du Centre et des Libéraux comptent investir 30 millions de couronnes pour proposer des formations courtes et dispensées par les högskolor/universités, aux 400 000 personnes actuellement en chômage partiel. Le gouvernement veut également offrir aux élèves en difficulté la possibilité de prendre des cours de mise à niveau pendant les vacances d’été.
Infos diverses
  • Un restaurant à Stockholm a été obligé de fermer pour non-respect des règles de distanciation. C’est le 10ème au total. Les 9 autres établissements ont pu rouvrir après avoir pris les mesures nécessaires.
  • L’hôpital de Blekinge opère désormais uniquement sous anesthésie locale ou péridurale, pour réserver l’usage du médicament Propofol aux patients de la covid-19 qui en ont besoin en soins intensifs. Cela permet de ne pas repousser trop d’opérations dans le futur, pour éviter une file d’attente trop longue une fois la crise du coronavirus passée.
    À la maternité de l’hôpital Akademiska d’Uppsala, une trentaine du personnel soignant a été testée positive au coronavirus.
  • Selon l’émission Ekot de la radio suédoise, de nombreux restaurants souffrent économiquement de la crise et certains se verraient obligés de vendre leur établissement… à certains réseaux de crime organisé qui se serviraient alors du local pour blanchir de l’argent provenant du commerce d’armes et de drogues. Les activités criminelles n’ont, elles, pas été freinées par le coronavirus.

 

Vendredi 15 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 117 personnes sont décédées au cours des 24 dernières heures, soit un total de 3 646 personnes depuis le début de la crise. Le nombre de patients en soins intensifs diminue (moins de 400, soit 100 de moins que la semaine dernière), mais le temps d’hospitalisation dure de 2 à 3 semaines en moyenne. Le système de santé doit maintenant se préparer à de longues périodes de rééducation.
  • Le chômage parmi les jeunes suédois (15-24 ans) atteint 21 %, c’est pourquoi l’État donne 180 millions de couronnes aux communes pour offrir des emplois saisonniers à 20 000 jeunes. De plus 127 millions de couronnes sont investis pour ouvrir 6 000 places supplémentaires dans des cours d’été, 20 millions pour l’enseignement à distance et 30 millions pour les cours en ligne.
Infos diverses
  • Selon Our World in Data (dirigé par l’université d’Oxford), la Suède était, jeudi dernier, le pays avec le plus de décès par million d’habitants sur une moyenne de 7 jours.

Jeudi 14 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La Suède s’aligne sur la décision de l’UE de prolonger la fermeture des frontières européennes externes jusqu’au 15 juin, et interdit donc à toute personne, non-résidente en Suède, provenant d’autres pays que l’UE, la Grande Bretagne, la Norvège, l’Islande, le Liechtenstein et la Suisse de venir en Suède.
  • 22 chercheurs suédois dénoncent, dans une tribune du Dagens Nyheter, la stratégie de Folkhälsomyndigheten. Pour eux « l’immunité de groupe est une stratégie dangereuse et irréaliste ». Ils rappellent que l’Agence de santé publique démentait en mars que l’immunité de groupe aurait été un but en soi, mais que c’est malgré tout un terme qui revient souvent depuis quelques semaines. Folkhälsomyndigheten a commenté l’article et redit que leur objectif n’est pas d’atteindre l’immunité de groupe mais de freiner la propagation du virus.
  • Les députés du Centre se joignent à ceux des Modérés, des Chrétiens-démocrates et des Démocrates de Suède (c’est-à-dire une majorité du Parlement) pour changer temporairement la loi sur les aides à la personne qui autorisera les communes à ne pas dispenser ces services aux habitants saisonniers pendant la crise du coronavirus.
  • Transportstyrelsen (l’Agence publique des transports) a pris la décision d’interdire entre le 15 mai et le 31 décembre les traditionnels cortèges de camions pour fêter la fin du lycée. À Malmö, seules 2 personnes sont autorisées à venir accueillir chaque lycéen à la sortie du lycée et Folkhälsomyndigheten recommande que les lycées s’organisent pour que les classes sortent de l’établissement séparément.
Infos diverses
  • La situation économique de la région de Stockholm dépasse le niveau de celle de la bulle informatique des années 1990 et de la crise financière de 2008, quand un huitième des habitants est aujourd’hui soit au chômage partiel soit licencié.
    Selon un premier scénario, on estime que la reprise s’amorcerait au 3ème trimestre 2020 et le chômage atteindrait 11 % en 2021. Selon un deuxième scénario, plus sombre, l’économie ne repartirait qu’au 4ème trimestre 2020 et le chômage atteindrait 13,5 % en 2021. La région investit dès maintenant pour réduire les loyers des logements sociaux, mettre en place des formations pour adultes et former rapidement le personnel en chômage partiel afin réduire les conséquences négatives.
  • La brasserie de Spendrups va livrer 330 litres de gel hydroalcoolique, fabriqué à partir des restes d’alcool issus de la production de la bière, à la région d’Örebro.

Mercredi 13 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le ministère des Affaires étrangères annonce la prolongation de la recommandation de ne pas entreprendre de voyages non essentiels jusqu’au 15 juillet. L’UE recommande aux voyageurs de porter des masques, mais Folkhälsomyndigheten doute de leur efficacité en évoquant le risque de se sentir faussement protégé. On peut voyager à l’intérieur de la Suède à 1-2 heures de voiture de son domicile sous certaines conditions : en famille ou avec des amis proches, sans personnes âgées. Le mot d’ordre est d’agir avec « bon sens et grande prudence ». L’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes est maintenue.
  • Le premier ministre Stefan Löfven déplore de ne pas pouvoir donner de réponses à toutes les questions du peuple suédois et rappelle que l’été 2020 sortira de l’ordinaire. Plusieurs pays européens parlent de « stratégie de sortie » de la crise ; Löfven souligne que la sortie est encore loin.
  • Le ministre des marchés financiers et du logement, Per Bolund, et le ministre de la sécurité sociale, Ardalan Shekarabi, proposent à partir du 1er juillet une hausse temporaire d’environ 25 % (au maximum 1 325 kr/mois) de l’allocation logement pour les ménages avec enfants, compte tenu du fait que de nombreuses familles ont vu leurs revenus baisser au cours de la crise du coronavirus. Avec cette mesure qui devrait coûter 560 millions de couronnes, l’État veut éviter l’expulsion des familles qui auraient du mal à payer leur loyer.
Infos diverses
  • Telia confirme que les Suédois ont commencé à se re-déplacer, dans tout le pays, bien que la crise soit loin d’être finie.
  • La compagnie aérienne SAS a présenté les mesures qu’elle va mettre en place du 18 mai au 31 août à bord de ses avions : modifications des routines d’embarquement, port du masque obligatoire (sous peine de se voir refuser l’embarquement) pour tous ses passagers à partir de 6 ans, du 18 mai ou 31 août, plus de repas à bord et un seul bagage à mains par personne.

Mardi 12 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Au cours de sa conférence quotidienne, Folkhälsomyndigheten rapporte une moyenne de 70 décès par jour sur la semaine passée. Environ 15 % de patients qui se sont rendus à l’hôpital pour des insuffisances respiratoires ont été testés positifs à la covid-19 ces dernières semaines, mais ce pourcentage commence à baisser. 70 % des places en soins intensifs sont occupés.
  • Le gouvernement suédois annonce une aide de 100 millions de couronnes pour les associations qui soutiennent les sans-abris et les personnes âgées.
  • Le gouvernement suédois va investir 2,2 milliards de couronnes cette année et l’an prochain dans les soins aux personnes âgées pour que les salariés du secteur puissent être formés. Selon le syndicat Kommunal, ce budget n’est malgré tout pas suffisant.
Infos diverses
  • Les musées rouvrent petit à petit leurs portes : à Stockholm, Thielska Galleriet le 14 mai, Nordiska museet le 1er juin, tout en limitant le nombre de visiteurs à 50 personnes, selon les recommandations de Folkhälsomyndigheten.

 

Lundi 11 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le chômage continue d’augmenter selon les chiffres présentés par Arbetsförmedlingen et s’élève maintenant à 8,1 %. En avril, ce sont au total 419 000 personnes qui sont inscrites (contre 81 000 en avril 2019 ; cela représente une augmentation du nombre de licenciement de 1 500 %).
Infos diverses
  • Swedavia, qui gère la plupart des aéroports suédois, accuse une baisse des voyages de 98 % à Arlanda (Stockholm) et de 99 % à Landvetter (Göteborg) en avril, comparé à avril l’an dernier, et perd 500 millions de couronnes de recettes par mois. En mars, Swedavia a licencié 800 personnes et mis au chômage partiel 1 900 employés en CDI.

 

Week-end du 9–10 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le ministère des Affaires étrangères a rapatrié au total environ 7 000 Suédois depuis l’étranger qui ne pouvaient pas rentrer par eux-mêmes. En mars, 50 000 Suédois affirmaient avoir des problèmes à rentrer. Aujourd’hui, 1 000 à 1 500 personnes sont encore bloquées en Gambie. Dans certains cas, comme dans les Philippines par exemple, il a fallu affréter un avion qui a atterri dans chaque île pour récupérer chaque citoyen. La ministre Ann Linde a elle-même appelé des ministres dans différents pays pour qu’ils délivrent des autorisations à se rendre aux aéroports malgré les couvre-feux. La recommandation de ne pas voyager à l’étranger vaut jusqu’au 15 juin. Après le 15 juin, de nouvelles mesures seront annoncées, mais Linde déclare qu’il vaut mieux ne pas réserver de voyages pour l’été.
Infos diverses
  • Jan Albert, professeur en épidémiologie au Karolinska Institutet, se range à l’avis de l’ancien épidémiologiste d’État, Johan Giesecke qui affirmait il y a quelques jours que le nombre de morts dans les pays nordiques devraient s’égaliser une fois la crise passée. La Norvège, le Danemark et la Finlande risquent, d’après lui, une deuxième vague, plus importante que celle que rencontrera la Suède.

Vendredi 8 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Depuis la première fois en un mois, on compte moins de 500 patients en soins intensifs. Une tendance à la baisse se remarque sur les courbes des moyennes sur 7 jours, mais les autorités rappellent qu’il faut continuer de suivre les recommandations sanitaires et de distanciation sociale pour ne pas risquer une augmentation de la propagation du virus.
  • Le gouvernement suédois s’était fixé pour objectif en avril d’effectuer 100 000 tests corona par semaine pour la mi-mai ; on en est encore loin. Cette semaine, 29 000 échantillons ont été analysés. À Stockholm, on teste environ 1 000 personnes par jour. Dans la région de Scanie, le nombre de tests a augmenté de 25-30 % depuis la semaine dernière.
    Les régions se demandent à quels groupes de personnes étendre les tests et dans quel objectif. Ceux qui sont testés actuellement sont les patients hospitalisés et le personnel soignant qui présentent des symptômes et sont donc en arrêt-maladie. Ce sont les deux groupes les plus prioritaires selon Folkhälsomyndigheten. Suivent ensuite le personnel des secteurs importants au bon fonctionnement de la société (par exemple, la police, le personnel enseignant), puis les particuliers. Mais il ne sert à rien de tester tout le monde : la méthode de test ne fonctionne que sur les personnes qui présentent des symptômes. L’entreprise de soin privée Werlabs offre de tester massivement les employés de Tele2, H&M et Spotify, dans le but de les autoriser à retourner au travail si le résultat est négatif, mais la fiabilité du test est remise en question par des experts. Les résultats seront malgré tout envoyés à Folkhälsomyndigheten.
Infos diverses
  • La célébration traditionnelle de midsommar à Leksand, en Dalécarlie, qui a l’habitude de rassembler 20 à 30 000 personnes est annulée.
  • SAS a perdu 95 % de son trafic aérien. Seules quelques lignes en Norvège et en Suède sont assurées. La compagnie aérienne estime que la demande ne reviendra à la normale qu’en 2022.

Jeudi 7 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La ministre de l’économie, Magdalena Andersson, a annoncé que la suppression du jour de carence est prolongée jusqu’au 30 septembre et que la somme minimum de l’assurance-chômage sera versée même après les 100 premiers jours, jusqu’à 200 jours.
  • La Suède vient de dépasser les 3 000 morts dûs à la covid-19. On compte aujourd’hui 99 décès de plus qu’hier. Par contre, le nombre de patients hospitalisés baisse lentement. On atteint presque 25 000 cas confirmés ; on note de plus en plus de cas parmi le personnel soignant, du fait qu’on teste cette catégorie de manière plus systématique.
  • Suite aux mesures mises en place par le gouvernement pour contrer les conséquences économiques de la crise, des alertes à la fraude ont été émises et un enquêteur, Stefan Strömberg, a été nommé par le ministère de la justice. L’État annonce dans le même temps refuser d’aider les entreprises qui décideraient de distribuer des dividendes à leurs actionnaires malgré la crise, comme SKF.
  • La Suède a pris la décision de ne coopérer avec d’autres pays européens en ce qui concerne le matériel de protection ou les soins. La radio suédoise rapporte qu’environ la moitié des pays européens ont aidé d’autres pays. La Suède n’a ni proposé ni reçu d’aide d’autres pays.
  • Le nombre de décès dans les maisons de retraite suédoises remet en question le système de soins aux personnes âges. Le 28 avril, on comptait 7 315 cas de covid-19 confirmés dans les maisons de retraites, soit 39 % des résidants. 1 877 personnes âgés de 70 ou plus sont décédées, dont 948 en maison de retraite (377 entre 70 et 84 ans, 571 âgés de 85 ans ou plus). La privatisation des soins aux personnes âgées est entre autre remise en cause, de même que la précarité des emplois dans le secteur. Le premier ministre Stefan Löfven reconnaît que les conditions, de travail pour les employés et de vie pour les résidents, dans les maisons de retraite doivent être améliorées. Löfven veut mettre en place une commission du corona une fois la crise passée, pour passer en revue les mesures prises, faire le bilan, tirer les conclusions des conséquences de la crise, analyser le modèle de gestion suédois, et déterminer ce qu’il faut améliorer.
Infos diverses
  • La compagnie de train danoise DSB instaure à partir du 11 mai les billets à place numérotée pour s’assurer qu’un siège sur deux est utilisé dans le train du pont Öresund. Jusqu’à maintenant, le placement était libre. Rappelons que seuls les citoyens danois ou les personnes qui travaillent au Danemark ont le droit d’entrer dans le pays.

Mercredi 6 mai

Infos diverses
  • Depuis le début de la crise du corona, de nombreux restaurants ont livrés des lunchs gratuitement au personnel des hôpitaux, mais Skatteverket ne veut pas faire d’exception et s’attend à ce que l’employeur déclare ces dons selon la loi, c’est-à-dire comme un avantage, et donc imposable. Une solution serait que le personnel soignant récupère les lunchs sans que l’employeur soit impliqué, mais c’est alors au restaurant de déclarer qu’il a fait un don. Skatteverket signale malgré tout que contrôler les lunchs gratuits du personnel soignant n’est pas une des priorités actuelles de l’administration.
  • Ryanair a déposé plainte auprès de la Cour de justice de l’Union européenne contre le feu vert donné par la Commission européenne aux 455 millions d’euros d’aides accordées par la Suède à ses compagnies aériennes. La compagnie low cost a déjà annoncé la suppression de 3 000 emplois.
  • L’ancien épidémiologiste d’État Johan Giesecke affirme que de nombreuses personnes seront touchées par le virus, quelque soient les mesures prises, mais que la plupart des gens ne le remarqueront pas ou peu. On ne sait pas encore si l’on devient immune une fois contaminé, si l’immunité est suffisante pour ne pas être contaminé une seconde fois, ni combien de temps l’immunité dure. Selon Giesecke, l’infection donne malgré tout toujours une immunité plus complète qu’un vaccin. En somme, il ne croit pas qu’un vaccin soit particulièrement efficace. Les mesures prises ont pour effet d’aplatir la courbe, mais ne font que repousser les cas sérieux dans le futur. Le fait de ne pas surcharger le système de santé a permis de sauver des vies. « Notre tâche la plus importante n’est pas d’essayer de stopper la propagation, ce qui est pratiquement inutile, mais de nous concentrer à donner les meilleurs soins possibles aux personnes malheureusement touchées. »
  • Plusieurs universités suédoises se préparent à poursuivre leur enseignement à distance après l’été, au moins pendant la première moitié du semestre.
  • La saison touristique sur l’île de Gotska Sandön, situé au nord de Gotland, est annulée. Tous les séjours déjà réservés seront remboursés, et les réservations pour 2021 ouvriront en septembre.
Nombre de décès du covid-19
Nombre de décès de la covid-19, en rouge cas rapportés en différé ©Dagens Nyheter

Mardi 5 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Lors de sa conférence de presse quotidienne, Folkhälsomyndigheten a annoncé 85 décès supplémentaires sur les dernières 24h. Il s’agit de 85 femmes, mais les hommes restent malgré tout surreprésentés dans les décès. 514 patients sont placés en soins intensifs, 5 de plus par rapport à hier ; la capacité maximale des hôpitaux n’est pas encore atteinte. Folkhälsomyndigheten maintient ses recommandations de distanciation et ne pense pas qu’il est nécessaire de rendre obligatoire le port du masque.
  • Le ministère des Affaires étrangères a rapatrié au total 7 000 Suédois. Un avion a encore décollé hier d’Amérique du sud avec 230 Suédois à bord.
  • SCB (l’équivalent de l’INSEE suédois) publie chaque semaine les chiffres préliminaires du nombre de décès (tous décès confondus), depuis le début de l’année, en se basant sur les données de Skatteverket, et en comparant avec les années précédentes. La semaine 15 (6-12 avril), avec 2 505 décès, est la semaine la plus mortelle des années 2000. Les chiffres présentés pour la semaine 17 (20-26 avril) montre une courbe descendante, mais malgré tout plus élevée que la moyenne sur les 5 dernières années. La baisse du nombre de décès est surtout visible à Stockholm : 774 décès semaine 15, contre 528 semaine 17. Ces chiffres peuvent être amenés à être révisés ; par exemple le 6 avril, on comptait 229 décès le 31 mars, un chiffre révisé à 206 le 4 mai. Mais rien ne semble montrer que l’on pourrait dépasser le pic de la semaine 15.
Infos diverses
  • Des chercheurs de KTH ont découvert des traces du coronavirus dans les eaux usées de Stockholm. Les plus hautes concentrations ont été prélevées à la station d’épuration de Bromma qui traite les eaux du nord-ouest de Stockholm. Ces tests vont maintenant être comparés avec des données internationales puis combinés avec les statistiques et les modèles de Folkhälsomyndigheten. On espère ainsi développer une méthode qui permettrait de prévoir une éventuelle deuxième vague de propagation, jusqu’à deux semaines en avance. La présence du virus dans les eaux usées ne présente aucun danger : le virus ne survit pas au traitement d’épuration et l’eau potable provient de sources naturelles.
  • Les États suédois et danois garantissent un prêt de 3,3 milliards de couronnes pour sauver la compagnie aérienne SAS. Des négociations sont en cours pour que l’État norvégien octroie à son tour 1,6 milliard de couronnes. Le nombre de passagers a chuté de 60 % et 40 % du personnel a dû être licencié.
  • La ville de Stockholm paiera les salaires des jobs d’été aux jeunes qui ont déjà signé leur contrat d’embauche, même si les emplois venaient à être annulés. La ville de Göteborg compte faire la même chose.
  • Selon TV4, on dénote, en moins de trois mois, plus d’arrêts de travail temporaires pour raison de sécurité qu’au cours de l’année dernière : au total 76 arrêts de travail (contre 70 sur toute l’année 2019) ont eu lieu dans les maisons de retraites, les transports en commun, des administrations publiques. La principale raison est le manque d’équipement de protection, mais d’autres aspects de sécurité ont également été mis en évidence : par exemple, dans les services pénitentiaires, on a demandé à transporter moins de personnes à la fois dans un même véhicule pour éviter la propagation du coronavirus.

 

Lundi 4 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • L’enquête initiée par IVO (Inspection pour la santé et les soins) envers l’hôpital universitaire de Karolinska, après que le personnel soignant ait signalé qu’on avait refusé des soins intensifs à des patients, s’étend maintenant à tous les hôpitaux de Stockholm, c’est-à-dire : Danderyd, Norrtälje, S:t Göran, Södersjukhuset et Södertälje.
  • Folkhälsomyndigheten a déclaré qu’il semble que les personnes qui survivent à la covid-19 développent une sorte d’immunité contre le virus. Cependant, l’agence, comme beaucoup d’autres dans le monde, admet qu’il reste beaucoup de choses à apprendre sur le virus et qu’il semble également que l’immunité s’affaiblisse avec le temps.
  • Lors de la conférence de presse de la région de Stockholm, il a été rappelé aux Stockholmois l’importance de conserver les distances sociales pendant encore plusieurs semaines, même si le nombre de cas dans les hôpitaux est en baisse. Il ne s’agit pas de se relâcher et d’« inviter nos amis pour un bon dîner ». Les déplacements en transports en commun doivent se limiter au strict minimum.
  • La sécurité sociale suédoise va coûter au moins 10 milliards de couronnes de plus cette année dont 7 milliards d’assurance-maladie pour les mois d’avril et mai et 1,8 milliards pour le « jour » de carence. Étant donné l’incertitude autour du développement de la crise du corona, il n’est pas exclu que les coûts s’élèvent à 20 ou 30 milliards. Pour comparaison, les coûts de Försäkringskassan s’élevaient l’an dernier à 218 milliards.
Infos diverses
  • L’étude de KTH visant à mesurer la propagation du virus au sein de la région de Stockholm a publié ses résultats : 10 % des 446 tests analysés sont positifs. Sur les 1 000 tests envoyés, un peu plus de la moitié ont été renvoyés à KTH mais une centaine d’entre eux ne pouvait être analysés. 1 000 tests ont été renvoyés pour refaire l’étude et mesurer l’évolution de la propagation du virus depuis Pâques.
  • Le nombre de demandes d’asile a presque diminué de moitié depuis la fin du mois de mars. Si les restrictions sont maintenues, Migrationsverket prévoit 10 000 demandeurs d’asile cette année, voire moins.
  • Une enquête auprès des maisons de retraites suédoises montre que plus 500 d’entre elles sont contaminées par le coronavirus, bien que de nouvelles routines aient été mises en place depuis mi-mars (ménage plus strict, listes de contrôle, règles de mobilité, règles de visite, routines de réunion et surveillance des symptômes). Le premier cas en maison de retraite remonte à la semaine 12 (16-22 mars). (Plus d’info ici.) Selon le syndicat Kommunal, la propagation du coronavirus dans les maisons de retraite dans la région de Stockholm s’explique par le nombre de personnel soignant employé à l’heure. En mars, 40 % étaient employés à l’heure, qui ont travaillé 23 % du temps de travail. À Stockholm cette forme d’emploi beaucoup plus utilisée qu’à Göteborg ou Malmö. Des employés à l’heure disent leur crainte de propager le virus en passant d’une maison de retraite à l’autre, mais qu’ils n’ont pas les moyens de refuser de travailler, avec ou sans symptômes.
  • La compagnie aérienne Norwegian a reçu le feu vert pour échanger environ 10 milliards de couronnes suédoises de dettes en actions. Cette décision lui permet ainsi d’accéder aux garanties de crédit gouvernementales de la Norvège. Cette aide financière aidera à maintenir la compagnie à flot, alors que la pandémie a aggravé ses difficultés financières.
  • Des chercheurs suédois de Karolinska institutet sont en train de tester un vaccin contre le coronavirus sur des lapins et se félicitent d’avoir de bons résultat en matière d’anticorps. Les essais cliniques sur humains pourraient commencer l’an prochain. L’objectif des chercheurs suédois est de développer un vaccin qui puisse être utilisé contre d’autres coronavirus, pas seulement la covid-19. Un tel vaccin serait disponible d’ici 2 à 3 ans.
  • Le syndicat Kommunal porte plainte contre Arbetsmiljöverket auprès du justitieombudsman (JO), ombudsman du Riksdagen, pour avoir pris parti pour SKR, l’organisation des communes et des régions suédoises, quant à l’utilisation des masques dans les maisons de retraite. Après qu’Arbetsmiljöverket ait décidé qu’il était important pour le personnel d’être équipé de masques et de visières, SKR avait convoqué Arbetsmiljöverket et trois autres administrations à une réunion, à l’issue de laquelle l’utilisation du masque avait été supprimée.

Dimanche 3 mai

Infos diverses
  • 19 inspections de restaurants ont été effectuées ce week-end ; un restaurant a été fermé. Depuis le 25 mars, la ville de Stockholm a fait 357 inspections, des déviations aux règles de distanciation ont été observées dans 84 restaurants ; 6 ont été fermés.
  • Le site d’information russophone Haqqin a publié un article mensonger sur la Suède qui a été largement relayé dans les médias russes. L’article rapporte que la Suède ne lutte pas contre le coronavirus et que les Suédois ne croient pas qu’il est dangereux pour l’être humain. L’article est illustré de photos estivales prises l’an dernier et cite Joanna Soltysiak, une triathlète, qui affirme que tous les événements sportifs sont maintenus et qu’un médecin contaminé continue même à travailler à l’hôpital. La sportive dénie tout contact avec les médias et affirme qu’on a utilisé son nom sans la contacter.
  • Le nombre de faillites dans le domaine hôtelier à Stockholm a augmenté de 286 % par rapport à avril l’an dernier. 54 entreprises et 696 employés sont concernés, selon la Chambre de commerce de Stockholm.

Samedi 2 mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • L’épidémiologiste d’État Anders Tegnell a déclaré que les restrictions de voyage en Suède pourraient continuer à s’appliquer pendant l’été, même à l’intérieur du pays : dans les régions où la propagation du virus est relativement lente, on ne veut pas risquer que cela s’accélère à cause de vacanciers éventuellement contaminés. Il faut aussi se préparer à l’éventualité que la pandémie dure encore deux ans.
  •  Anders Tegnell était interviewé par Ekot sur la radio suédoise ce samedi. Il est revenu entre autres sur l’origine du virus en Suède : contrairement à la première hypothèse, il ne s’agirait pas de vacanciers rentrant d’Italie après les vacances de février. Il s’avère maintenant que le virus venait également de voyageurs en provenance de Grande-Bretagne, des États-Unis et d’Autriche. À propos des maisons de retraite touchées par la covid-19, Tegnell dit qu’il est nécessaire d’avoir une discussion politique quant à la qualité des soins apportés aux personnes âgées. Une étude devra avoir lieu pour comprendre toutes les raisons de cet échec, mais il est certain qu’il aurait fallu pouvoir tester le personnel des maisons de retraite.
  • Selon Folkhälsomyndigheten, le taux de propagation (R) en Suède est en dessous de 1 depuis une semaine, ce qui montre que la contamination a ralenti. Le taux le plus bas a été enregistré le 25 avril : 0,85.
Infos diverses
  • L’université de Linköping interrompt les échanges universitaires pour 471 étudiants qui devaient partir étudier à l’étranger l’automne prochain. Des universités européennes ont déjà informé celle de Stockholm et Göteborg qu’elles font de même. Les autres universités suédoises vont bientôt faire part de leur décision.
  • L’application Covid Symptom Tracker, développée par des médecins et des chercheurs de Kings College et de l’hôpital Guys and St Thomas en Angleterre, a été adaptée aux réglementations suédoises. Mise en ligne mercredi, elle a déjà été téléchargée par près de 45 000 utilisateurs. L’appli ne donne pas de diagnostic, ne propose pas de soins médicaux ni de contact avec des professionnels de la santé. Les réponses aux quelques questions posées chaque jour à ses utilisateurs seront analysées par l’université de Lund et permettront de déterminer dans quelles régions du pays le risque de contamination est élevé, quels facteurs augmentent la gravité de la maladie, ainsi que la vitesse de propagation du virus. Ni les déplacements ni les données personnelles ne sont enregistrés. Téléchargez l’app ici si vous êtes intéressé : iOS et Android.

Vendredi 1er mai

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Après inspection, un restaurant à Göteborg et deux à Stockholm ont été fermés pour non-respect des règles de distanciation.
  • Dans son discours du 1er mai diffusé sur Facebook, Stefan Löfven a rappelé que « c’est notre endurance qui est mise à l’épreuve par la crise, le facteur décisif de la capacité du système de santé est que tout le monde respecte les restrictions que l’Autorité de Santé Publique rappelle chaque jour ». Il souligne que la crise est loin d’être finie, que de nombreuses personnes vont tomber malades, mourir ou perdre leur emploi. Il a appelé tout le monde à penser à un avenir où nous repenserons à cette époque et nous nous féliciterons d’avoir assumé notre part de responsabilité individuelle envers la société. Il a regretté que le coronavirus ne connaisse pas de frontières et frappe très durement les pauvres.
Stefan Löfven tient son discours du 1er mai 2020
©Fredrik Sandberg/TT
  • L’organisation des communes et des régions suédoises (SKR) souhaite pouvoir isoler les personnes atteintes de démence dans les maisons de retraites. Ce n’est pas autorisé, mais en temps de crise du corona, le risque qu’elles contaminent les autres résidents est trop élevé, estime SKR. La loi autorise actuellement uniquement les hôpitaux à isoler les patients.
  • Tom Britton, professeur en mathématique à l’université de Stockholm, et Uno Wennergren, professeur en biologie théorique à l’université de Linköping, ont chacun de leur côté calculé que le nombre de décès dûs au coranavirus en Suède pourrait atteindre entre 10 000 et 20 000. Selon Tom Britton, la mortalité serait d’environ 0,4 %.
Infos diverses
  • Un nouveau sondage IPSOS montre que 64 % des Suédois ont une grande confiance dans le système de santé (50 % en mars), et 56 % dans les autorités (42 % en mars). 59 % sont satisfaits des informations données par les autorités (47 % en mars) contre 39 % pour celles venant des médias (34 % en mars). 77 % jugent que le coronavirus est une grosse menace pour la Suède (56 % en mars), 35 % pour eux-mêmes personnellement (22 % en mars).
  • Le parti de gauche suédois a organisé son défilé du 1er mai dans le jeu World of Warcraft, entre la Valley of Trials et Ogrimmar, où le chef du parti, Jonas Sjöstedt, a tenu son discours. Le « war mode » était désactivé pour éviter tout combat et chacun était encouragé à se vêtir de rouge, à ne pas courir ni porter d’arme pendant la manifestation. Dans son discours, Sjöstedt a souligné que la crise du corona révèle de grosses faiblesses dans notre société.
  • Ryanair prévoit de licencier 3 000 employés. La compagnie aérienne estime pouvoir ne faire circuler qu’1 % de ses lignes en avril, mai et juin et va demander une aide de 30 millions d’euros à l’UE.

Jeudi 30 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le premier ministre suédois Stefan Löfven annonce qu’il est peu probable qu’on puisse voyager à l’étranger cet été. Le ministère des affaires étrangères déconseille les voyages non-nécessaires à l’étranger jusqu’au 15 juin, mais il est très possible que cela soit prolongé. Les voyages à l’intérieur du pays peuvent aussi être limités, étant donné que les régions de Suède sont contaminées à des niveaux différents. Plusieurs communes ont déjà signalé qu’elles donneront la priorité à leurs habitants permanents pour ce qui est des soins médicaux et des aides à domicile.
  • 119 000 personnes ont maintenant été testées contre la covid-19 depuis le début de la crise. Le nombre de tests augmente de semaine en semaine. Le gouvernement souhaite également mettre en place une campagne des tests pour détecter les anticorps. Les tests devraient être effectués en partie pour protéger le personnel soignant, mais aussi pour s’assurer que les gens peuvent retourner au travail. Il s’agit également de cartographier l’évolution de l’épidémie à travers le pays, dans différents groupes d’âge et districts géographiques. Les tests anticorps actuellement disponibles sur internet ne sont pas fiables et ont été interdits par Läkemedelsverket, car ils peuvent induire en erreur en laissant croire qu’on est immunisé. D’ici la mi-mai, on espère pouvoir tester jusqu’à 100 000 personnes/semaine, par exemple en mettant en place des drive-in. Pour que les tests anticorps soient fiables, il est important que la qualité du test soit garantie ainsi que l’étendue de l’immunité et la durée de l’immunité, or les deux derniers paramètres sont difficiles à estimer.
  • L’État débloque 39 milliards de couronnes suédoises pour aider les entreprises à se restructurer. Cette mesure vise les entreprises qui réalisent un chiffre d’affaire de plus de 250 000 couronnes par an et qui accusent maintenant un déficit de 30 %. L’aide apportée est proportionnelle aux pertes, jusqu’à maximum 150 millions de couronnes par entreprise. Le ministère de l’économie estime que 180 000 entreprises pourront en bénéficier et que cela coûtera 39 milliards de couronnes à l’État. Les organisations à but non lucratif et les associations pourront également en faire la demande (mais pas les entreprises hébergées dans les paradis fiscaux). Les aides seront versées par Skatteverket, à partir du 1er juillet, qui pourra exiger le remboursement si la demande a été faite sur des bases mensongères.
  • Åsa Lindhagen, ministre pour l’égalité des genres, a annoncé aujourd’hui de nouvelles mesures pour aider les victimes (enfants, femmes et personnes hbtq) de violence domestique pendant la pandémie. Socialstyrelsen va répartir 100 millions de couronnes à la société civile qui soutient les victimes et Jämställdhetsmyndigheten (l’Agence pour l’égalité des genres) reçoit pour mission de développer rapidement une méthode de travail à diffuser aux communes afin d’informer et contacter les personnes concernées.
  • En raison des services de soins intensifs surchargés dans certaines régions, plus de 100 patients ont été transférés d’un hôpital à l’autre, ce qui, selon les chercheurs, est très risqué et entraîne un taux de mortalité plus élevé de 24 %.
Infos diverses
  • L’OMS félicite la Suède d’avoir augmenté le nombre de tests et la capacité de son système de santé. L’OMS reconnaît l’échec de la Suède quant à la protection des patients des maisons de retraite (40 % des décès), tout en soulignant que la situation est semblable dans de nombreux autres pays européens (50 % des décès). L’OMS avertit qu’il peut être risqué de lever les restrictions et le confinement trop tôt ; aucun pays n’est à l’abri d’une deuxième vague. « Si nous voulons parvenir à une nouvelle situation normale, je pense que la Suède représente un futur modèle, si nous voulons revenir à une société que nous n’avons pas à fermer », dit Michael Ryan, directeur exécutif chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire. « Nous devons nous adapter à une période assez longue où le virus va affecter nos relations physiques et sociales. Nous devons être conscients que le virus est là et faire tout en tant qu’individus et familles pour que le virus ne se propage pas. Cela signifie que nous devons changer nos vies. Et je pense que c’est ce que la Suède est en train d’étudier. Je pense qu’il y a des choses à apprendre de nos collègues suédois. »
  • Les 5 restaurants de Stockholm qui avaient été fermés dimanche par les autorités pour non-respect des règles de distanciation, ont obtenu l’autorisation de rouvrir. Mais un restaurant à Södertälje a été fermé.
  • La semaine médiévale à Visby, sur l’île de Gotland, est annulée dans sa forme habituelle et aura lieu de manière numérique du 2 au 9 août. Il en va de même pour le Pride festival de Stockholm que l’on pourra suivre en ligne du 31 juillet au 2 août.
  • Cinq soldats ont été contaminés par la covid-19 et neuf autres présentent des symptômes dans la base militaire de Gotland, qui compte 200 personnes. Sur l’île entière, on compte 39 cas confirmés.
  • Les voyages des Suédois commencent à ré-augmenter : 10 % de plus par rapport à la semaine dernière.
  • Greta Thunberg donne 100 000 dollars à l’UNICEF pour combattre le coronavirus. L’argent vient d’un prix qu’elle a gagné de l’organisation Human Act, qui a promis à son tour de donner la même somme. L’argent sera utilisé pour distribuer du savon, du matériel de protection, des articles médicaux ainsi que pour la mise en place de campagnes d’information et de formation.
  • La vente de produits électroniques a explosé depuis le début de la crise du corona, comme en témoignent Elgiganten et Netonnet. Entre le 15 mars et le 15 avril, Elgiganten a augmenté ses ventes d’écrans d’ordinateurs de 215 %, de webbcam de 340 % et de casques audio de 1 460 %, en comparaison avec la même période l’an dernier. Les ventes de machines à espresso, de purificateurs d’air et d’humidificateurs ont également augmenté.

Mercredi 29 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Folkhälsomyndigheten recommande aux femmes enceintes de faire particulièrement attention, spécifiquement en fin de grossesse et juste avant l’accouchement, d’autant plus si on présente des facteurs à risque tels que obésité, diabète ou hypertension.
  • Dans une maison de retraite dans le nord de la région de Stockholm, 27 personnes sur 96 sont décédées (soir près d’un tiers). Les représentants syndicaux de la maison de retraite ont demandé l’aide d’Arbetsmiljöverket (Agence suédoise pour l’environnement de travail), en signalant que le personnel travaille dans des « conditions très difficiles » (pénurie d’équipement et conditions d’hygiène déficientes).
  • Konjunkturinstitutet (KI) prévoit dans ces calculs que le PIB de la Suède chute de 7 % cette année. Depuis mars, 60 000 personnes ont été licenciées, 360 000 personnes devraient être mises au chômage partiel au cours du deuxième trimestre, et le chômage pourrait atteindre 11 % d’ici l’été (mais aurait pu atteindre 15 % sans les mesures prises par le gouvernement). La dette publique suédoise devrait atteindre 45 % du PIB.
  • Dans un entretien avec CNN, la vice-premier ministre suédoise, Isabella Lövin a défendu la stratégie suédoise en précisant qu’il s’agit de l’inscrire dans le long terme car la pandémie ne sera pas finie de si tôt. « Il ne s’agit pas d’un sprint, mais d’un marathon », a-t-elle dit en reprenant une expression déjà utilisée plusieurs fois par les autorités suédoises.
  • On compte désormais 7 835 cas confirmés à Stockholm, 1 319 décès, 207 en soins intensifs, 966 hospitalisés et on remarque une augmentation des cas à Kungsholmen et à Värmdö. En Scanie, la propagation est plus lente : 717 cas confirmés, 87 personnes hospitalisées, dont 22 en soins intensifs, 66 décès. On estime que le système de santé de Scanie atteindra son pic fin mai.
Infos diverses
  • La mort d’une infirmière de l’hôpital Karolinska (âgée de 39 ans) qui soignait des patients atteints de corona fait l’objet d’une enquête de la part de la police. Une plainte a été déposée pour crime par le skyddsombud (représentant syndical en matière de santé et de sécurité au travail) qui considère que l’équipement de protection fourni par l’hôpital n’était pas à la hauteur des normes fixées par Folkhälsomyndigheten.
  • Le conseil municipal de Lund a fermé le parc principal qui est l’un des lieux de célébration de Valborg. Pour dissuader davantage les étudiants et autres fêtards, la commune a également décidé de répandre une tonne de fumier de poules sur les pelouses.
  • Volvo Cars supprime 1300 emplois en Suède. « Bien que ces notifications s’inscrivent dans le cadre de la réorganisation en cours des activités de l’entreprise – conformément à ses ambitions à long terme et la nécessité de réduire les coûts – la pandémie de coronavirus a accru la pertinence des mesures annoncées aujourd’hui », a déclaré Volvo Cars.
  • La branche hôtellière/restaurant a perdu 70 à 90 % de ses recettes. 16 700 personnes sont en cours de licenciement, 16 500 sont déjà au chômage, 35 000 sont en chômage partiel. 25 000 boulots d’été dans le domaine sont menacés. L’organisation Visita a calculé que si les touristes ne viennent pas cet été, les hôtels risquent de perdre 9 millions de nuits.

Mardi 28 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le premier ministre suédois, Stefan Lövfen, rappelle aux restaurants mais aussi aux clients qu’ils sont responsables du respect des règles de distanciation. Il ne peut pas indiquer de date de fin des restrictions et il souligne qu’il est primordial de les suivre pour que le système de santé ne soit pas surchargé. Löfven soutient la stratégie de Folkhälsomyndigheten (aplatir la courbe) mais rappelle que le gouvernement est prêt à adapter les mesures si besoin est.
  • 81 patients de la covid-19 sont décédés ces dernières 24 heures. Le nombre de patients en soins intensifs à Stockholm commence à baisser, tandis qu’il augmente dans la région de Göteborg par exemple. Si 30 % des lits en soins intensifs sont libres dans tout le pays, il existe cependant un déséquilibre entre les régions.
  • La moitié des décès en Suède sont survenus dans des résidences pour personnes âgées, ce que la ministre des Affaires étrangères Ann Linde, dans une interview accordée au Guardian, a qualifié aujourd’hui de « domaine où nous avons échoué ».
  • Les services de sécurité suédois Säpo mettent en garde contre les risques engendrés par le travail à domicile, qui peuvent rendre la société plus vulnérable. Plus d’informations circulent désormais par téléphone ou internet. Säpo recommande de crypter les informations sensibles. Säpo a également remarqué que des pouvoirs étrangers profitent de la crise du corona pour désinformer et influencer la population. Le rachat d’entreprises suédoises par des intérêts étrangers peut aussi menacer la sécurité du pays. Le parti des Modérés a déposé un projet de loi afin d’éviter ce genre de situations, ce à quoi les Sociaux-démocrates se montrent également positifs.
Infos diverses
  • À midi aujourd’hui, le syndicat Kommunal a arrêté la circulation de tous les bus dans la ville de Jönköping, faute d’accord avec Keolis sur la protection des conducteurs contre le coronavirus.
  • La compagnie aérienne SAS se sépare de 5 000 employés en raison de la crise du coronavirus : « Etant donné les restrictions actuelles, SAS s’attend à une activité limitée durant l’importante saison d’été. De plus, cela prendra sûrement des années avant que la demande ne retrouve son niveau d’avant la crise de la covid-19 ».

Lundi 27 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • 80 décès ont été comptabilisés au cours des dernières 24 heures, soit au total 2 274 décès en Suède. (Comme chaque semaine, les chiffres du week-end ne sont connus que plusieurs jours après.) 1 353 patients sont ou ont été placés en soins intensifs, 18 926 cas de covid-19 sont confirmés. Sur les 1 072 places en soins intensifs dans le pays, 552 sont actuellement occupées par des patients atteints de la covid-19. Uppsala compte 84 décès et 20 patients en soins intensifs.
  • Socialstyrelsen a enregistré 1 700 certificats de décès mentionnant le coronavirus. Ces statistiques sont en accord avec les chiffres de Folkhälsomyndigheten concernant la répartition en fonction de l’âge, du sexe et des maladies pré-existantes. En revanche, Socialstyrelsen compte environ 10 % de décès de plus que Folkhälsomyndigheten, qui n’inclut que les cas confirmés. Selon Socialstyrelsen, 90 % des personnes décédées ont plus de 70 ans et plus de la moitié résidaient à Stockholm. La plupart des patients présentaient un ou plusieurs facteurs à risque (source).
nombre de décès Socialstyrelsen 23 avril
Nombre de décès liés à la covid-19 selon Socialstyrelsen, jusqu’au 22 avril inclus
  • À l’approche de Valborg, le ministre de l’Intérieur, Mikael Damberg, rappelle que la limitation des rassemblements à 50 personnes vaut également en plein air, ce qui signifie que des célébrations telles qu’on a l’habitude de les voir ne pourront avoir lieu cette année. Les organisateurs ont d’eux-mêmes annulé les célébrations traditionnelles. De plus, il est interdit d’allumer des feux à différents endroits dans le pays du fait de la sécheresse et des risques d’incendie. Le ministre encourage les parents à s’assurer que les adolescents ne se rendent pas à des fêtes avec trop de monde. La police va renforcer sa présence pour faire respecter les recommandations.
  • Depuis une semaine, les 527 employés de l’hôpital de Danderyd ont été testés : environ un employé sur cinq a été contaminé par la covid-19. Ceux qui ne présentent pas de symptômes continuent de travailler, mais avec un équipement de protection. Le test va être répété pour voir combien de temps les anticorps restent dans l’organisme. Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé a à nouveau évoqué vendredi qu’il n’existait aucune preuve qu’un patient guéri de la covid-19 soit immunisé.
Infos diverses
  • La Turquie a affrété un hélicoptère-ambulance pour rapatrier un homme d’origine turque habitant en Scanie qui aurait été testé positif au covid-19, mais pas hospitalisé. C’est par l’intermédiaire des tweets de sa fille que le gouvernement turc a appris la situation et a décidé d’agir. La région de Scanie se refuse à commenter un cas particulier, mais précise que tous les patients atteints de covid-19 ne sont pas hospitalisés. Depuis le début de la crise, la Turquie a rapatrié un millier de ses citoyens. Il semblerait que cela soit une stratégie purement politique de la part d’Erdogan, entre autre dans le but de gagner les prochaines élections. La Turquie compte actuellement 107 773 cas confirmés et 2 805 décès (pour une population de 82 millions d’habitants).
  • Sveriges Radio rapporte que le nombre de chômeurs de longue durée (plus de 12 mois) pourrait atteindre 200 000 personnes à cause de la crise du corona, soit 50 000 de plus qu’actuellement. Ceux qui sont actuellement au chômage depuis 6 mois ou plus risquent d’avoir plus de mal à retrouver du travail à cause de la crise et donc devenir des chômeurs de longue durée.

Dimanche 26 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La commune de Stockholm a effectué au total 57 inspections dans les restaurants, bars et cafés de la ville vendredi et samedi. Les établissements qui ne respectaient pas les règles de distanciation ont eu la possibilité d’y remédier. Lors d’une deuxième inspection, cinq établissements n’avaient toujours pas pris les mesures nécessaires et ont donc été signalés à Smittskydd Stockholm (administration des maladies infectieuses) qui a pris la décision de les fermer.
Infos diverses
  • Une partie du personnel de la compagnie aérienne SAS au chômage partiel a été formée pour aider dans les hôpitaux ; une autre partie suit maintenant une formation de trois jours pour assister les professeurs dans les écoles. Ils seront ensuite envoyés dans les écoles primaires de Fryshuset, à Internationella Engelska skolan et Kista International School.

Samedi 25 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • L’île de Gotland, qui compte pour le moment 26 cas confirmés et 1 décès, informe que le virus a été découvert dans une maison de retraite.
  • Durant la soirée de vendredi, sur 32 bars contrôlés à Stockholm, 11 ont reçu des remarques de la part des inspecteurs pour non respect des règles de distance entre les clients. Les établissements n’ont pas été fermés mais devraient faire l’objet d’un nouveau contrôle durant le week-end.
Infos diverses
  • Plus d’un tiers des procédures judiciaires déjà planifiées ont été annulées la semaine dernière dans les tribunaux publics et administratifs du pays, pour éviter la propagation du virus, ou simplement à cause de l’état de santé des participants.
  • L’Union Européenne donne son feu vert aux garanties de prêt de 1,5 milliard de couronnes à la compagnie SAS que le Riksdag (parlement) suédois avait voté en mars.

Vendredi 24 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Avec 131 décès signalés au cours des dernières 24 heures, l’épidémiologiste d’État Anders Tegnell constate une nouvelle augmentation des cas. Le nombre total de personnes décédées s’élève à 2 152. Tegnell a finalement dit aujourd’hui qu’il est « clair » que plus de personnes meurent de la covid-19 que de la grippe.
  • L’Inspection de la santé et des soins (IVO) a lancé un audit de l’hôpital universitaire Karolinska qui est soupçonné d’avoir refusé les soins intensifs à des patients avec des problèmes rénaux, bien qu’il y avait suffisamment de lits. L’unité de soins intensifs de Karolinska a également un pourcentage (9,3%) beaucoup plus faible de patients atteints par le coronavirus âgés de 70 ans ou plus, que les autres unités de soins intensifs de Suède (22,9%).
  • Le gouvernement apporte son soutien à la recherche pour un vaccin contre le coronavirus en accordant à Vetenskapsrådet (Conseil pour la recherche) 100 millions de kr pour financer des études cliniques.
  • La ministre de la culture et de la démocratie, Amanda Lind, a présenté les mesures de soutien de 500 millions de kr au secteur culturel. Statens Kulturråd (Conseil des arts) reçoit 370 millions, Svenska Filminstitutet (Institut du cinéma) 50 millions, Konstnärsnämnden (Comité des subventions aux arts) et Författarfonden (Fond des auteurs suédois) 80 millions. Ces administrations distribueront à leur tour cet argent aux bénéficiaires, avant midsommar. Des mesures devraient être prises plus tard pour venir en aide aux institutions culturelles nationales.
  • Le nombre de personnes contaminées par la covid-19 hospitalisées en Scanie est actuellement de 72, dont 21 en soins intensifs. 60 personnes sont décédées. Le nombre total de cas confirmés en Scanie s’élève à 609. En Västra Götaland, la région de Göteborg, 310 patients sont hospitalisés, cela augmente tous les jours, le pic n’est pas encore atteint. Sur 176 places en soins intensifs dans la région, 129 sont actuellement occupées. Au total, 87 % des patients ont quitté l’hôpital ; 97 sont décédés. La région planifie de tester 1000 personnes par jour
  • Selon la ministre de l’économie Magdalena Andersson, la série de mesures prises par le gouvernement a eu de l’effet mais ne suffit pas : la crise économique risque d’être plus grave si elle perdure. Le chômage devrait bientôt atteindre 11 % et le PIB devrait chuter de 7 % cette année. Il est très difficile de faire des prévisions sur la sortie de la crise, même si l’exemple de la Chine dont l’économie est en train de repartir donne un peu d’espoir.
  • Selon une analyse d’Ekot sur la radio suédoise, Folkhälsomynidgheten a sous-estimé le nombre de morts de la covid-19 que l’autorité rapporte lors de sa conférence de presse quotidienne. Par exemple, avant le week-end de Pâques, l’autorité a déclaré que le nombre de décès était stabilisé à 60 par jour, alors qu’il s’agissait en fait de 90 décès. Tegnell reconnaît qu’ils ont sous-estimé l’arriéré du comptage et donc sous-estimé le développement du virus. Folkhäslomyndigheten a prévenu assez tôt du risque d’arriéré dans les statistiques fournies quotidiennement (le nombre de cas signalés par jour est ensuite comparé au registre des décès). Mais l’agence affirme ne pas avoir essayé de cacher la vérité et que la sous-estimation n’a pas affecté les décisions prises.
  • Face à l’arrivée du printemps, ce week-end de paye, valborg et le 1er mai le week-end prochain, le ministre de l’intérieur Mikael Damberg rappelle l’importance de la distanciation sociale. Il menace de fermer les restaurants qui ne respecteront pas les règles mises en place. Les personnes qui voudraient signaler un non-respect de ces règles peuvent le faire ici.
  • L’épidémiologiste Anders Tegnel a participé hier soir à un débat organisé par l’université de Cambrigde en Angleterre, avec d’autres épidémiologistes du monde entier. Selon Tegnell, le virus est là pour un moment et nous devons nous habituer à vivre avec : il ne peut pas être repoussé à l’aide du confinement. Sur les 8 experts invités à débattre, 4 étaient pour le confinement, 4 contre. Tegnell a reconnu que « la Suède a un taux de mortalité assez élevé ». Selon le professeur Paul Hunter, la Suède continue d’avoir une augmentation assez élevée des décès, semaine après semaine, sans signe de stabilisation. Tegnell a défendu la stratégie suédoise en précisant qu’elle se base sur la confiance entre la population, les administrations et l’État. C’est ainsi que 96,98 % des enfants sont vaccinés alors que le programme de vaccination n’est pas obligatoire.
  • Dans un entretien publié dans le journal Nature, Tegnell affirme qu’il est « ridicule » de fermer les frontières et qu’il faut trouver un moyen de se comporter face à la maladie sur le long terme. Tegnell trouve que c’est exagéré de qualifier la stratégie suédoise d’unique car le but est le même que dans d’autres pays : c’est à dire d’aplanir la courbe d’infection afin que le système de santé ne soit pas surchargé. Un confinement n’est pas possible selon la loi suédoise, et il n’y a, selon lui, pas de preuve que le confinement soit la meilleure solution. Il pense qu’il vaut mieux en appeler au respect des recommandations et au bon sens. Tegnell regrette le nombre de décès dans les maisons de retraite en Suède, mais rappelle aussi que certains pays ne rapportent pas ces décès.
  • Folkhälsomyndigheten a demandé à la compagnie de téléphone Telia d’analyser les déplacements dans la région de Stockholm. Le 17 avril, les déplacements avaient augmenté de 25 % par rapport à deux semaines plus tôt. Les déplacements ont augmenté le plus depuis Stockholm vers Haninge (28 %) et vers Järfälla (27 %). Moins de personnes travaillent à domicile : 48 % maintenant, contre plus de 50 % fin mars. Même si l’on semble avoir atteint un plateau, cela ne signifie pas que la courbe est en train de descendre, et le système de santé est encore sous tension.
Infos diverses
  • SAS reprend ses vols entre Stockholm et Göteborg à raison d’une fois par jour à partir du 4 mai.
  • Plus d’un tiers des résidants en bonne santé dans deux maisons de retraite de Stockholm ont été testées positifs à la covid-19. Ces personnes n’ont toutefois pas développé de symptômes quelques jours après le test.
  • L’ouverture du parc d’attractions Liseberg à Göteborg, qui aurait dû avoir lieu demain, est repoussée jusqu’à nouvel ordre. Tous les concerts y sont annulés jusqu’à midsommar.
Nombre de décès du covid-19
Nombre de décès de la covid-19 ©Dagens Nyheter

Jeudi 23 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Il est peu probable que les lycées rouvrent avant l’été.
  • La Suède a passé la barre des 2 000 morts dus au coronavirus avec 84 de plus sur les dernières 24 h, portant ainsi le nombre total à très exactement 2 021 décès. Folkhälsomyndigheten estime désormais que le pic de contamination n’est pas arrivé le 15 mais le 8 avril et que seulement 26 % de la population stockholmoise devrait être contaminée d’ici le 1er mai.
  • Le nombre total de cas confirmés à Stockholm s’élève à 6 681, le nombre de décès à 1 128, soit 4,2 personnes pour 10 000 habitants. À Rinkeby-Kista, on atteint 11,6 morts pour 10 000 habitants, à Sundbyberg 9,3 et à Spånga-Tensta 9,1. 225 personnes sont actuellement en soins intensifs, 816 sont hospitalisées.
Infos diverses
  • Une infirmière travaillant à l’hôpital universitaire de Karolinska, âgée de 40 ans, qui soignait des patients de la covid-19 et avait elle-même été testée positive vendredi dernier, est décédée aujourd’hui à son domicile.
  • La caisse d’assurance-chômage Akademikernas note une augmentation historique de 23 000 membres en mars (3,3 %, à comparer avec + 0,9 % en février).

Mercredi 22 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Conférence de presse avec Stefan Löfvén, premier ministre, Lena Hallengren, ministre de la sécurité sociale, et Johan Carlson, directeur général de Folkhälsomyndigheten :
    • Löfvén insiste sur le fait qu’il ne faut pas croire que la crise est passée malgré l’arrivée du printemps. Il n’est pas question d’alléger les restrictions. Le gouvernement est prêt à fermer les restaurants et les bars pour réduire la propagation du virus si besoin est.
    • Le premier ministre rappelle que l’été 2020 sera différent : des mariages seront annulés, il va falloir repenser les vacances. Les fêtes de valborg, du ramadan et de midsommar ne pourront être célébrées comme de coutume. Lena Hallengren rappelle que les règles sont les mêmes pour tout le monde et qu’elles doivent être respectées.
    • Le gouvernement va distribuer 450 000 bouteilles de gel hydro-alcoolique (120 000 litres) aux maisons de retraites et aux services d’aide à domicile.
  • La région de Stockholm a passé une commande de 3 millions de blouses de protection à manche longues à H&M, qui devrait pouvoir commencer à livrer samedi prochain.
  • Selon Folkhälsomyndigheten, la courbe des décès est en train de s’aplatir à Stockholm, mais elle augmente dans les régions de Göteborg, Uppsala et Jönköping. Tegnell annonce qu’il n’est pas encore temps de lever les restrictions pour les personnes âgées qui doivent se préparer à rester relativement isolées pour encore quelques mois. 536 des 1 130 lits en soins intensifs sont actuellement occupés, mais la situation est différente d’une région à l’autre.
  • Postnord, la poste suédoise, accuse une augmentation des livraisons à domicile de 50 % par rapport à la même période l’an dernier.
  • La commune de Hanninge annonce qu’elle refusera les soins à domicile aux vacanciers qui viendront y séjourner cet été, pour pouvoir donner la priorité à ses habitants.
  • Le nombre de visites aux urgences dans la région de la Scanie a énormément chuté entre mi-mars et mi-avril : 35 000 visites (au lieu de 94 000 en temps normal). Les hôpitaux remarquent également que les patients attendent d’être plus sérieusement malades avant de se rendre aux urgences. C’est par exemple le cas des diabétiques. Les hôpitaux craignent que cette baisse soit due au fait que les gens évitent de se rendre aux urgences autant que possible à cause du corona.
  • Folkhälsomyndigheten a retiré son rapport présenté hier au sujet d’une nouvelle modélisation, après y avoir trouvé de graves erreurs. Une nouvelle version devrait être publiée demain jeudi. Selon Tegnell, le sommet de la courbe restera néanmoins au 15 avril.
  • Riksbanken (la banque centrale suédoise) va acheter pour 15 milliards de couronnes d’obligations municipales.
  • La capacité d’accueil des morgues de Stockholm a augmenté de 1 100 places fin mars à 2 143, grâce à l’ouverture de nouvelles morgues, telle celle de Globen, et à l’utilisation de containers réfrigérés. Malgré tout, les places commencent à manquer comme les enterrements des patients morts de la covid-19 doivent être repoussés. Des patinoires ont été aménagées afin de servir de morgues dans l’éventualité où cela s’avèrerait nécessaire, mais la commune espère ne pas avoir à en arriver là.
Infos diverses
  • Après avoir encouragé les passagers à réduire leurs trajets en transport en commun, SL recommande fermement d’éviter les stations de Gullmarsplan, Liljeholmen et Årstaberg, ainsi que Fridhemsplan, Slussen et T-Centralen.
  • Sjöfartsverket (l’administration maritime suédoise) redoute une perte de recettes de 300 millions de kr du fait de la réduction du trafic maritime, mais il n’est pas encore question de licencier du personnel.
  • Circle K et OKQ8 ont baissé le prix du litre d’essence de 35 öre et du diesel de 30 öre. L’essence n’a jamais été aussi bon marché depuis 2009.
  • Selon la société d’informations commerciales et de crédit UC, on note une augmentation de 200 % de restaurants qui font faillite en avril 2020, par rapport à avril 2019, même si certains établissement mettent en place le chômage partiel, ouvrent leurs terrasses, livrent leurs plats à domicile et tâchent de trouver de nouveaux concepts pour survivre.
  • Les supermarchés suédois ont vu leurs ventes augmenter de 12,8 % en mars par rapport à mars 2019. Les produits les plus vendus étaient le riz (+ 88 %) et le papier toilette (+ 71 %) ; les pâtes, les conserves et le savon ont augmenté d’environ 70 %. Le commerce en ligne a augmenté de 50 %.
  • Unizon, qui rassemble plus de 130 refuges pour filles et femmes victimes de violences, note une augmentation de 20 à 40 % des demandes d’aide de soutien depuis le début de la crise du corona. Cela concerne également les femmes accompagnées d’enfants qui recherchent un logement protégé. De nombreuses filles s’inquiètent entre autres de pères violents.

Mardi 21 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • – Selon Folkhälsomyndigheten, le plus grand nombre de cas confirmés de covid-19 a été recensé le 15 avril (quelques jours après le week-end de Pâques), ce qui signifierait donc que le fameux pic est passé. Selon une nouvelle modélisation, un tiers des habitants de la région de Stockholm seraient contaminés au 1er mai prochain. (Rapport)
  • Läkemedelsverket (l’Agence nationale suédoise de sécurité du médicament et des produits de santé) déconseille l’usage de tests à faire à domicile pour détecter la covid-19, pas assez fiables. Il est très important que les tests soient faits dans un milieu médical et interprétés par des professionnels de la santé.
  • SCB (Statistisk centralbyrån, l’équivalent de l’INSEE) continue à livrer des statistiques : environ 220 000 personnes étaient en congé-maladie en mars (98 000 de plus qu’en mars 2019). Au total, si l’on compte également les personnes en chômage partiel, se sont 123 000 personnes de plus que d’habitude qui n’étaient pas au travail.
  • Le gouvernement investit 180 millions de couronnes pour permettre aux communes d’offrir un job d’été à 20 000 jeunes. Étant donnée la situation dans le système de santé à cause de la crise du coronavirus, les communes devront proposer des emplois dans d’autres domaines. Le gouvernement encourage les entreprises à également proposer des jobs d’été.
  • Une étude menée par l’hôpital universitaire de Karolinska et Karolinska institutet montre que 11 donneurs de sang sur 100 à Stockholm ont développé des anticorps.
  • Arbetsmiljöverket (l’Office suédois de l’environnement du travail) enregistre une hausse de cas de contamination sur les lieux de travail : 60 déclarations la semaine dernière, contre 33 la semaine précédente.
Infos diverses
  • Le Sweden Rock Festival 2020, qui aurait dû avoir lieu du 3 au 6 juin, est annulé.
  • La Gothia Cup, Coupe du monde de football de la jeunesse, 2020 est annulée ; c’est la première fois que cela arrive depuis le premier tournoi en 1975.

Lundi 20 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le personnel soignant de Scanie travaillant dans les hôpitaux va être soumis à un nouveau test qui n’exige pas de liquides appelés reagens, dont il y a une pénurie en ce moment. La priorité sera donnée au personnel montrant des symptômes.
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten :
    • Jusqu’à aujourd’hui, selon les derniers chiffres de Folkhälsomynidgheten, 1 580 personnes en Suède sont décédées de la covid-19. Cela veut dire 40 décès supplémentaires sur les 24 dernières heures. À ce jour, 1 133 personnes ont eu besoin de soins intensifs. Le nombre de cas de covid-19 confirmés à ce jour est de 14 777. Le plateau observé depuis presque deux semaines est clair, a déclaré l’épidémiologiste Anders Tegnell. Cependant, la pression est encore forte dans le système de santé qui fonctionne à flux tendus. Cependant, il y a encore 20 % de lits en soins intensifs, grâce à l’augmentation successive de places, de 526 à 1 098.
    • Tegnell trouve inquiétant que la tension se relâche un peu dans la société et rappelle qu’il est toujours aussi important de continuer à respecter les recommandations.
    • Une chaîne de télévision française a demandé à Folkhälsomyndigheten d’expliquer la stratégie suédoise face à la pandémie. Anders Tegnell a répondu que cela serait trop long à expliquer, mais à la question « pourquoi la Suède n’a pas fermé complètement le pays », il a répondu que l’on croit pouvoir obtenir le même résultat sans confinement total. Il a expliqué que, grâce à des mesures volontaires, la Suède a fait en sorte que les gens restent plus à la maison, et que d’autres maladies virales ont cessé de circuler. Cela prouve l’efficacité de la distanciation sociale qui peut ainsi générer les mêmes résultats qu’un confinement. Tegnell pense que la probabilité d’un confinement suédois diminue peu à peu mais il n’en exclut pas l’éventualité.
    • Folkhälsomyndigheten trouve que le système de santé a vraiment réussi à augmenter la capacité d’accueil des malades. En revanche, la société a moins bien réussi à protéger les personnes âgées (la plupart des décès ont lieu dans les maisons de retraites).
  • Il est recommandé de ne pas se rendre à l’hôpital pour des soins qui ne sont pas indispensables. Mais la plupart des urgences ont remarqué une forte diminution du nombre d’infarctus et autres symptômes graves, qui n’ont aucune raison de baisser. On craint que les patients se résignent à ne pas se rendre aux urgences dans ces cas-là, ce qui est une erreur. Les hôpitaux assurent avoir la capacité de s’occuper aussi d’autres patients graves.
  • La ministre pour l’égalité des genres, Åsa Lindhagen, a tenu une conférence de presse et des enfants présents dans l’assemblée ont pu poser des questions. L’une de leurs inquiétudes était par exemple : « Qu’est-ce qu’on fait pour que les enfants ne soient pas contaminés ? » ce à quoi la ministre a répondu : « Le seul fait d’être enfant réduit le risque d’être contaminé ».
  • Arbetsförmedlingen rapporte un nombre total de 410 000 personnes sans emploi. 95 445 se sont inscrites depuis le 1er mars, 13 910 la semaine dernière. 60 134 ont reçu un préavis de licenciement depuis le 1er mars, 4 001 la semaine dernière.
  • SCB (Statistisk centralbyrån, l’équivalent de l’INSEE) a mis à jour ses statistiques de décès : si l’on compare les décès de 2020 à ceux des années 2015-2019 sur la même période, on remarque une augmentation claire des décès de personnes âgées de plus de 65 ans à Stockholm. Au niveau national, l’augmentation des décès se remarque pour les personnes de 80 ans et plus.
Nombre de décès à Stockholm en 2018, 2019 et 2020
Nombre de décès à Stockholm en 2018, 2019 et 2020
Infos diverses
  • Norwegian annonce la mise en faillite de quatre filiales en Suède et au Danemark, regroupant une grande partie des personnels de la compagnie : 4 700 pilotes et membres d’équipage sont concernés.
  • Mäklarsamfundet, l’association des agents immobiliers, souhaite que l’État subventionne les prêts des premiers acheteurs sur le marché immobilier ; on remarque en effet que les banques sont devenues plus restrictives pour accorder un prêt depuis le début de la crise du corona.
  • Danske Bank ne distribuera pas ses dividendes de 7 milliards de couronnes pour 2019.
  • Jusqu’à mi-mars, les rayons des supermarchés étaient vides de pâtes, levure de boulanger et papier toilette. Un mois plus tard, on remarque que les clients ont arrêté de faire des réserves. La levure sèche et les épices sont désormais les denrées les plus vendues, de mêmes que les plats surgelés, du fait de leur praticité pour les adolescents qui suivent l’école à la maison.

Dimanche 19 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Anders Tegnell insiste sur le fait qu’on ne doive pas croire que la crise est en train de s’apaiser. Le fait que le nombre de cas confirmés et de décès se stabilise est une conséquence du respect des recommandations, qu’il faut donc continuer à suivre.
  • Vendredi soir, 200 Suédois ont pu rentrer de Gambie en avion grâce à une coopération entre le ministère des Affaires étrangères, les ambassades de Suède en Afrique de l’ouest et la compagnie aérienne SAS.
Infos diverses
  • SAS va reprendre ses vols intérieurs commerciaux entre Arlanda et Kiruna, Luleå et Umeå à partir de demain lundi. La compagnie Amapola a remporté l’appel d’offre pour les liaisons entre Arlanda et Visby, Sundsvall, Örnsköldvik, Östersund et Skellefteå.
  • Le personnel soignant suédois risque de ne pas pouvoir prendre ses vacances d’été entre mai et septembre comme d’habitude, car même dans l’éventualité où la crise du corona serait moins présente, les autres soins et traitements qui ont dû être repoussés devront alors être effectués.
  • Svenska turistföreningen (STF, l’association de tourisme suédois) avait déjà fermé ses stugor de montagne fin mars. STF ferme maintenant toutes ses stations de montagne et espère pouvoir les ré-ouvrir pour la saison estivale.

Samedi 18 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Plus de 100 Suédois ont été évacués du Maroc vers la Suède hier. Dans l’avion, se trouvaient également 200 citoyens d’autres pays nordiques et européens.
  • Le nombre de décès en Suède a augmenté de 111 personnes (dont 81 à Stockholm) depuis hier ; au total 1 511 personnes sont mortes due la covid-19. 1 054 personnes ont été ou sont placées en soins intensifs. Anders Tegnell remarque que les courbes sont en train de s’aplatir et que le nombre de patients en soins intensifs diminue.
  • Une crise comme celle que nous traversons a également des conséquences psychologiques et il est important de renforcer le contact vers les institutions et organisations qui sont expertes dans le domaine. C’est pourquoi 24 millions de kr vont être distribués aux différentes régions suédoises.
Infos diverses
  • Dans le Minnesota, des manifestants ont protesté contre la prolongation des restrictions mises en place par le gouverneur Tim Walz. Cette manifestation était soutenue par Donald Trump qui a twitté vendredi « Free Minnesota ». Une des devises d’une pancarte arborait les mots « Be like Sweden! »
Be Like Sweden!
©Glen Stubbe/Star Tribune via AP

Vendredi 17 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Socialstyrelsen inclut désormains les personnes obèses (BMI au-dessus de 40) dans les groupes à risque dans la crise du coronavirus.
  • Skånetrafiken (les transports en commun de Scanie) ferme les portes avant de leurs bus et les passagers doivent désormais emprunter les portes arrières, pour éviter de contaminer les chauffeurs.
  • Socialstyrelsen a distribué 1,6 millions de gants de protection, 530 000 masques et 300 000 blouses de protection.
  • La région de Stockholm commence à s’organiser pour rattraper le retard pris dans le système de santé, par exemple pour les opérations de la cataracte, les mammographies, et autres tests de prévention qui ont dû être repoussés à cause de la crise du corona.
  • La Suède va intensifier ses efforts et sa campagne de tests pour détecter le coronavirus afin de mieux protéger les personnes âgées et à risque. À l’avenir, les tests de covid-19 seront plus nombreux avec un objectif de 50 000 à 100 000 tests par semaine. Les tests sont destinés en priorité aux malades hospitalisés présentant des symptômes et aux personnes jouant un rôle-clé sans la société : en plus du personnel de la santé, cela concerne notamment la police et les services d’urgence.
  • Le ministère des Affaires étrangères va rapatrier des Suédois de l’étranger dans quatre avions de Gambie, du Maroc, de Jordanie et de Tunisie. Jusqu’à maintenant, ce sont environ 4 900 Suédois qui ont obtenu l’aide du ministère et des ambassades. Presque autant en ont fait de nouveau la demande. Tous les Suédois de l’étranger ne pourront malheureusement pas rentrer en Suède, car il peut être difficile de se rendre jusqu’à l’aéroport, ou d’obtenir l’autorisation de prendre un vol vers la Suède.
  • On décompte jusqu’à maintenant 1 333 décès des suites du coronavirus en Suède. Mais des questions ont surgi au sujet de qui est inclus dans les statistiques et comment on peut les comparer avec les autres pays. C’est pourquoi tous les décès vont être de nouveau analysés pour s’assurer de leur cause. Pour accélérer le rapport des décès, Folkhälsomyndigheten a jusqu’à maintenant utilisé les rapports des laboratoires confirmant les cas contaminés en les combinant avec le registre des décès de Skatteverket. Cela n’indique donc pas si la cause du décès est réellement la covid-19, et cela ne comptabilise pas non plus les décès de personnes non testées au corona. C’est pourquoi Socialstyrelsen va maintenant étudier comment les médecins ont documenté les causes de décès pour chaque patient, une procédure qui prend un peu plus de temps. Il est donc possible que le nombre de décès augmente ou diminue. De plus, l’OMS a donné mercredi de nouvelles directives sur comment interpréter et utiliser des codes par rapport au covid-19. En Suède, on a jusqu’à maintenant rapporté tous les contaminés qui sont morts, même hors des hôpitaux. Au niveau international, les décès dans les maisons de retraite ne sont pas automatiquement comptabilisés. Socialstyrelsen devrait publier ses statistiques la semaine prochaine.
Infos diverses
  • La célébration de la fin de l’année scolaire pour les élèves qui achèvent leur collège se fera cette année en plus petits comités que d’habitude, sans les familles et les amis proches.
  • Le Fotografiska à Stockholm ferme et licencie ses 15 employés, en espérant pouvoir les réemployer une fois la crise passée. Le restaurant, quant à lui, continue de produire des plats à emporter ou à livrer à domicile.
  • La chaîne de pharmacie Kronans Apotek distribue 800 000 kr de prime à ses employés.

Jeudi 16 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le gouvernement prolonge l’interdiction de voyager vers la Suède depuis un pays hors Union Européenne jusqu’au 15 mai. Les citoyens et résidents suédois ont le droit de rentrer dans le pays.
  • La région de Stockholm continue à encourager ses habitants à travailler à domicile, à éviter les transports en commun et à repousser les fêtes. L’hôpital de campagne d’Älvsjö sera mis en service quand les sept hôpitaux de la région seront saturés.
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten et Socialstyrelsen : Anders Tegnell déplore que la moitié des personnes décédées résidaient dans des maisons de retraite. Le système de santé a atteint 80 % de sa capacité.
  • Myndigheten för stöd till trossamfund (l’Agence suédoise de soutien aux communauté religieuses) redouble sa communication envers les minorités religieuses. Après les fêtes chrétiennes de Pâques, vont arriver le ramadan, la Pâque orthodoxe, la fin de la Pâque juive entre autre fêtes religieuses. Les mosquées et les synagogues sont fermées depuis un moment.
  • Le Parlement a maintenant voté la proposition de loi pour donner plus de pouvoir au gouvernement pour prendre des décisions rapides dans la lutte contre le coronavirus. Cela permettra par exemple, éventuellement, de fermer les écoles, les restaurants et cafés, ou de réduire l’accès au transports en commun). Le Parlement a un droit de véto à posteriori.
  • IVO (Inspektionen för vård och omsorg, l’Inspection pour la santé et les soins) va inspecter les maisons de retraite du pays et former le personnel.
  • La région de Scanie au sud de la Suède est en train de planifier comment lever les restrictions petit à petit, après avoir observé que la courbe était en train de s’aplatir. Presque 500 personnes ont été contaminées dans la région, 42 ont bénéficié de soins intensifs et 32 sont décédées. Presque 6 000 personnes ont été testées.

Infos diverses
  • Luftfartsverket (l’aviation civile) menace de licencier 500 de ses 1 100 employés basés à Norrköping, Stockholm, Malmö et Göteborg.
  • Bryan Adams déplace sa tournée Shine a light en Suède à des dates ultérieures.
  • Presque 153 000 employés dans le pays ont été mis en chômage partiel, un tiers dans la région de Stockholm.
  • La princesse Sofia a suivi la formation de 3 jours que Sophiahemmet a mis en place et est maintenant prête à rejoindre un service hospitalier en tant que « personnel de soutien » à Sophiahemmet.
  • La date limite d’inscription à une formation universitaire pour l’automne prochain était le 15 avril. Avec un record d’inscription de 407 000 demandes, on note une augmentation de 13 % par rapport à l’an dernier. Beaucoup ont postulé pour des formations infirmier/infirmières (+ 26 %), médecins (+ 26 %) et analystes en biomédicine (+ 22 %). On note également une augmentation de 28 % parmi les étudiants âgés de maximum 19 ans. La catégorie 25-34 ans a augmenté de 15 %.
  • La chaîne de magasins de vêtement MQ déclare faire faillite.
  • Les stations de recyclage remarquent une augmentation des visites : de nombreuses personnes semblent profiter d’être à la maison pour faire le grand ménage de printemps dans leurs garages et caves.
  • Le présentateur suédois de télé (TV4, TV3) et radio (Rix FM, NRJ) Adam Alsing est mort de la covid-19 à l’âge de 51 ans.

Mercredi 15 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Chiffres pour la région de Stockholm : 85 nouveaux décès causés par la covid-19, soit au total 701 personnes décédées, dont 274 dans les maisons de retraite. Les maisons de retraite recensent un cinquième des cas confirmés (1 069 sur 4 990 cas). 172 maisons de retraite, sur les 312, ont au moins un cas confirmé. 224 personnes sont placées en soins intensifs, 884 autres sont hospitalisées.
  • Le gouvernement propose que les parents aient droit à leur assurance de VAB (vård av barn) au cas où les écoles venaient à fermer.
  • Conférence de presse journalière de Folkhälsomyndigheten et Socialstyrelsen : Il y a désormais 1 064 places en soins intensifs, soit 18 de plus qu’hier. 525 personnes occupent ses places actuellement. L’école de Ersta Sköndal Bräcke a mis en place une formation de 4 jours pour augmenter le personnel soignant en maison de retraite ; 10 000 personnes pourront être formées.
  • Pourcentage de cas positifs par 100 000 habitants par régions :
    • Sörmland : 239
    • Östergötland : 223,6
    • Stockholm : 209,9
    • Västmanland : 146,5
    • Uppsala : 134,7
    • Örebro : 131,6
    • Dalarna : 131,3
    • Jämtland Härjedalen : 118,5
    • Gävleborg : 110
    • Jönköping : 100,9
  • Lors d’une conférence de presse pour présenter le budget de printemps, la ministre de l’économie, Magdalena Andersson, a annoncé renforcer a-kassan (assurance-chômage) de 5,7 milliards de couronnes. Elle prévoir que le PIB du pays diminue au moins de 4 %, peut-être plus si la crise dure plus longtemps, et que le taux de chômage atteigne 13,5 % (à comparer avec 8,2 % en février avant le début de la crise).
Infos diverses
  • Volvo ré-ouvre ces usines lundi prochain.
  • 2 350 Norvégiens ont été placés en quarantaine après avoir voyagé en Suède à Pâques.

Mardi 14 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Conférence de presse journalière de Folkhälsomyndigheten : La Suède dénombre désormais 1 033 décès. Demain mercredi, les chiffres seront ajustés suite au retard dû au week-end de Pâques. Les autorités notent que les personnes issues de l’immigration sont durement touchées par le virus.
  • Depuis le 1er mars, 56 133 personnes ont reçu leur préavis de de licenciement, selon un rapport d’Arbetsförmedlingen. Le nombre de chômeurs depuis le 1er mars est de 82 255 personnes, plus du double par rapport à la même date l’an dernier. Si la situation ne s’améliore pas, le taux de chômage atteindrait 10 % cet été. 24 000 demandes de chômage partiel ont été faites.
  • MSB Myndigheten för samhällskydd och beredskap (l’Agence de protection civile) revient sur son annonce d’hier au sujet des risques de pénurie d’eau potable, de main d’oeuvre dans le secteur agricole (et donc de certains aliments), en précisant que cette mise en garde a en fait pour but de faire en sorte que cette situation n’arrive pas.
Infos diverses
  • Dans un article d’opinion publié dans Dagens Nyheter, 22 chercheurs suédois affirment que Folkhälsomyndigheten a échoué dans sa gestion de la crise et que les politiques doivent maintenant intervenir. Ils demandent la fermeture des écoles et des restaurants, que le personnel des maisons de retraite portent les protections adéquates, que tout le personnel soignant soit testé (pour la covid-19 mais aussi pour les anti-corps pour être sûr que le personnel immunisé puisse retourner au travail), que les familles soient mises en quarantaine dès qu’un membre est malade et que soit inculqué à la société entière que tous peuvent contaminer, avec ou sans symptôme.
  • Plus de 20 000 personnes se sont inscrites à la caisse d’assurance-chômage Akademikernas a-kassa, qui note en mars une augmentation de demandeurs d’emploi de 30 % par rapport au mois de février.
  • Tous les lycées de Stockholm annoncent annuler les studentifrande (fêtes de fin d’étude) de juin.
  • Intersport Sverige, qui a 100 boutiques en Suède et 2 000 employés, a fait la demande d’une restructuration financière.
Taux de menaces de licenciements par secteurs depuis le 1er mars 2020
Taux de menaces de licenciements par secteurs depuis le 1er mars 2020

Lundi 13 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Deux unités mobiles de dentistes sont maintenant actives dans la région de Stockholm pour traiter les patients qui ont besoin de soins dentaires d’urgence et sont atteints de la covid-19. En Scanie, une clinique dentaire accueille uniquement les patients malades, tandis que dans la région de Göteborg, seuls les patients en bonne santé et jusqu’à 70 ans sont reçus.
  • Lors de sa conférence de presse journalière, Folkhälsomyndigheten a indiqué que le nombre de décès de ces derniers jours risque d’être plus élevé (919 pour le moment) dû au retard de report ce week-end de 4 jours. L’entreprise Perstorp va produire du gel hyroalcoolique et Mölnlycke des masques.
  • Myndigheten för samhällskydd och beredskap (MSB, l’Agence de protection civile) annonce qu’il est possible que l’eau potable vienne à manquer dans un ou deux mois (si le pays a du mal à se procurer les produits chimiques nécessaires pour les stations d’épuration), auquel cas un rationnement sera fait. On note également un risque de pénurie de main d’oeuvre dans le secteur agricole, pouvant entraîner une pénurie de certains aliments.
  • Skolverket (l’équivalent de l’Éducation nationale) déconseille aux lycées d’organiser les studenfirande, les traditionnelles fêtes de fin d’année scolaire. De nombreux établissements décident tour à tour d’annuler les festivités.
Infos diverses
  • Sur le parking de Stockholmsmässan à Älvsjö, converti en hôpital de campagne, ont été mis en place deux baraquements divisés en 10 pièces qui permettront aux familles de faire leurs adieux aux personnes décédées, à raison de 6 personnes (sans symptômes) par pièce. L’hôpital n’est pour le moment pas encore mis en service.

Dimanche 12 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • En ce long week-end de Pâques, il faudra au minimum attendre mardi pour connaître les chiffres exacts de personnes infectées ou mortes. Seulement 17 décès ont été reportés hier, et 12 aujourd’hui.
  • Le ministère des Affaires étrangères va affréter un avion pour rapatrier des Suédois coincés en Turquie mardi prochain. Samedi dernier, un avion quittait les Philippines avec 50 Suédois à son bord.
  • Dans la région de Stockholm, plus de 80 % des patients placés en soins intensifs ont survécu au virus. 127 lits sont actuellement occupés, il reste encore 177 places et les hôpitaux peuvent rapidement en aménager 216 de plus en cas de besoin. Entre 6 à 12 nouveaux patients arrivent chaque jour.
  • L’armée suédoise prépare 3 hélicoptères basés à Luleå, Kallinge et Linköping pour le transport des patients atteints par le coronavirus. Ces hélicoptères viendront en renfort aux hélicoptères civils dès que Socialstyrelsen en fera la demande.
Infos diverses
  • La société de transport de Stockholm SL a vendu 166 500 cartes mensuelles de moins que d’habitude durant les semaines 13 et 14, ce qui représente une baisse des recettes de 155 millions de couronnes.

Samedi 11 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le Premier ministre Stefan Löfven a reconnu, dans l’émission télévisée Helgstudion, que la Suède est mal préparée pour ce genre de crise. Selon lui, cela fait 30 ans que la Suède a progressivement démantelé son appareil de gestion de crise à la suite de la guerre froide, et que tous les partis politiques sont donc responsables. D’après lui, de nombreuses constellations gouvernementales y ont contribué au fil des années. Même si la majorité des Suédois selon lui respectent les recommandations des autorités, le gouvernement ne doit pas hésiter à être plus sévère, comme par exemple envers les restaurants qui ne veillent pas à ce que les clients respectent les distances nécessaires. La police peut alors intervenir.
  • La ville de Stockholm a inspecté environ 90 restaurants cette semaine : des écarts quant aux recommandations de distances entre les tables ont été relevés dans 16 restaurants.
  • L’hôpital de campagne de Göteborg a accueilli ses premiers patients mercredi dernier. Il y a maintenant 8 personnes placées en soins intensifs. On commence à utiliser cet hôpital non pas pour pallier un manque de place dans les autres hôpitaux de la ville mais pour mieux coordonner les soins.
Infos diverses
  • Le président américain Donald Trump a de nouveau critiqué la position de la Suède face à la pandémie du nouveau coronavirus lors d’une conférence de presse vendredi. « Nous aurions eu deux millions de morts si nous avions fait comme la Suède », explique Donald Trump.
  • Considérant que la loi sur la protection contre les maladies infectieuses ne suffit pas, Kristersson, chef du parti des Modérés, souhaite que la Suède se dote d’une loi qui donnerait au gouvernement plus de pouvoirs en temps de crise. La Suède a une loi dans l’éventualité d’une guerre, mais pas pour les crises civiles, contrairement à d’autres pays.
  • CNN rapporte que l’OMS trouve qu’ « il est important que la Suède intensifie ses efforts pour contrôler la propagation du virus, prépare et élargisse les capacités du système de santé, garantisse la distance physique et communique à la population pourquoi cela est nécessaire et comment le faire ». Selon un porte-parole, seule une intervention impliquant « toute la communauté » permet d’éviter la propagation du virus et de renverser la situation.

Vendredi 10 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Dans le cadre d’une étude dirigée par l’hôpital universitaire de Karolinska, 18 000 Stockholmois, personnel soignant et patients, vont être testés pour savoir s’ils ont, ou ont eu, le coronavirus.
  • Per Follin, médecin en maladies infectieuses à Stockholm, invite les Stockholmois à reporter leur repas de Pâques au week-end du 5-6 juin. Il vaut mieux, selon lui, attendre que la situation se soit améliorée pour pouvoir profiter d’un repas familial.
  • Le nombre de places en soins intensifs a augmenté de 1 à 3 % par jour cette semaine. 1 001 lits sont désormais disponibles.
  • Le médicament Propofol, utilisé pour endormir les patients sous respirateur, viendra sans doute à manquer au cours du week-end de Pâques. Läkemedelsverket (l’Agence nationale suédoise de sécurité du médicament et des produits de santé) a approuvé qu’un médicament vétérinaire, de la même composition, soit utilisé comme substitut.
  • L’armée suédoise va fournir aux hôpitaux 40 000 uniformes, habituellement utilisés pour protéger les soldats contre les armes chimiques, ainsi que 50 000 masques et 12 ambulances. Les uniformes et les masques ne sont pas aux normes militaires actuelles mais sont adaptés à un usage en milieu hospitalier.
Infos diverses
  • Le festival de musique Lollapalooza de Stockholm, qui devait avoir lieu du 26 au 28 juin à Gärdet, est annulé. Ceux qui ont déjà acheté leur billets pourront les utiliser lors de l’édition 2021 (du 2 au 4 juillet) ou se faire rembourser.
  • Des milliers de chauffeurs de taxi devraient faire faillite d’ici fin mai. 2 chauffeurs sur 10 songent à déposer le bilan d’ici un mois, 7 sur 10 d’ici deux mois. Les mesures prises par le gouvernement sont mal adaptées au secteur des taxis. Les conséquences sont graves puisque ces entreprises ont des contrats publics pour le transport des personnes handicapées, malades ou des écoliers.
  • Dans Stockholm et sa région, le nombre de visites médicales digitales des vårdcentral a été multiplié par 6 depuis le début de l’année, si on compare à la même période l’an dernier.
  • La patinoire de Mälarhöjden à Stockholm a fermé et se prépare à servir de morgue d’urgence.

 

Jeudi 9 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten :
    • Avant le week-end de Pâques, l’épidémiologiste d’État Anders Tegnell rappelle à l’ordre les restaurants et les bars qui ne respectent pas les distances pour leurs terrasses, et les menace de fermeture. Des contrôles seront effectués ce week-end dans les villes.
    • Avec 106 morts au cours des dernières 24 heures, la Suède atteint un total de presque 800 personnes décédées à cause de la covid-19.
    • Selon une étude menée par Folkhälsomyndigheten fin mars-début avril et portant sur 738 Stockholmois entre 2 et 86 ans, pris au hasard, seules 2,5 % des personnes testées étaient atteintes de la covid-19 : 18 cas étaient positifs, 689 négatifs (31 échantillons défectueux ne pouvaient pas être analysés). Mais le virus ne reste que 5 jours dans l’organisme. L’étude sera répétée après le week-end de Pâques.
  • Jan Albert, professeur en infectiologie de Karolinska institutet, quant à lui, estime que 30 à 40 % des Stockholmois sont atteints ou ont été atteints par la covid-19.
  • Les personnes appartenant aux groupes à risques qui ont été obligées de rester à la maison, pour éviter d’être contaminées, obtiendront une compensation de l’État. Le gouvernement donnera plus de détails sur cette réforme le 21 avril.
  • En cas de pénurie de lits, l’hôpital universitaire Karolinska refusera de prendre en charge en soins intensifs les patients âgés de plus de 80 ans ainsi que les patients souffrant de malades multiples âgés de plus de 60 ans.
Infos diverses
  • La circulation aérienne en Suède a chuté de 97 % en avril selon Swedavia, vols intérieurs et extérieurs compris. Plusieurs aéroports n’ont plus aucun trafic aérien. 1 317 000 personnes ont pris l’avion en mars dans l’un des 10 aéroports de Swedavia, soit 60 % de moins qu’en mars 2019. Swedavia fait tout pour maintenir les vols essentiels (poste, cargo et ambulance).
  • Il semblerait que les Stockholmois aient entendu les recommandations de ne pas voyager à Pâques : selon des données communiquées par Telia (opérateur téléphonique) à Folkhälsomyndigheten, les mouvements de population entre la capitale et Åre, Malung, Sälen ou encore Härjedalen ont diminué de 90 % par rapport à la même période l’an dernier. On remarque la même tendance vers les villes de Göteborg, Linköping, Umeå et Sundsvall. En direction de Uppsala, Katrineholm et Tierp, les voyages ont été réduits de 70-80 %.

Mercredi 8 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La ville de Stockholm souhaite que l’État arrête temporairement les péages à l’entrée de la ville alors que SL encourage les gens à ne pas prendre les transports en commun. Des places de parkings gratuites et réservées au personnel soignant vont être créées.
  • La moitié d’une équipe de 50 membres du personnel soignant à l’hôpital universitaire de Linköping a été testée positive à la covid-19 ; 5-10 personnes ne présentaient aucun symptôme. Le personnel a été testé après avoir découvert qu’un patient était atteint. Selon les autorités de santé suédoises, il est encore trop tôt pour dire si une personne contaminée mais sans symptôme contamine autant qu’une personne présentant des symptômes. Il est donc recommandé de garder ses distances, même si l’on ne croit pas être malade. Folkhälsomyndigheten a initié une étude avec 650 Stockholmois choisis au hasard pour essayer de déterminer combien de personnes sont contaminées et combien ne montrent que des symptômes bénins.
  • Nouvelles routines dans les écoles maternelles de Stockholm après Pâques : les parents déposent et récupèrent leurs enfants à l’extérieur, et les activités scolaires se font autant que possible à l’extérieur.
  • Comment expliquer le plus grand nombre de décès des suites du coronavirus en Suède que dans les pays voisins nordiques, proportionnellement au nombre d’habitants ? L’épidémiologiste d’État Anders Tegnell explique que ses collègues norvégiens ont testé plus de personnes dans les maisons de retraite.
  • L’assurance des accidents du travail n’inclut pas aujourd’hui la covid-19, ce que le ministre de la sécurité sociale Ardalan Shekarabi veut changer. Cela couvrira particulièrement le personnel soignant, y compris les étudiants en médecine qui ont rejoint les hôpitaux dernièrement, et sera applicable rétroactivement.
Infos diverses
  • Plusieurs hôpitaux suédois ont arrêté les traitements à la chloroquine des patients atteints du coronavirus après avoir constaté plusieurs cas d’effets secondaires sévères.
  • Le président américain Donald Trump a utilisé la Suède comme exemple d’un pays qui a mal géré la crise du coronavirus et en paye durement les conséquences aujourd’hui. Ce à quoi répond Tegnell : « Non, nous ne partageons pas son opinion. Bien sûr, nous souffrons, tout le monde souffre en ce moment dans le monde. Mais les soins de santé suédois s’en occupent très bien. Nos soins de santé sont parmi les meilleurs au monde. » Ann Linde, ministre des Affaires étrangères, contredit également Trump qui affirme que la Suède applique la stratégie de l’immunité collective.
  • Piteå annule les Summer Games, un tournoi de football qui rassemble en général 800 équipes de 15 pays différents.
  • La bibliothèque de Karlshamn a décidé de déposer dans la ville des sacs contenant 3 livres chacun, classés en littérature enfant, ado ou adulte, pour inciter les gens à lire sans avoir à se déplacer.
  • Essity, une entreprise suédoise spécialisée dans la fabrication de produits d’hygiène, adapte sa production actuelle et pourra bientôt fournir 3 millions de masques par mois.
  • Le musée Vasa estime perdre 165 millions de kr cette année et se prépare à licencier du personnel, et dans le pire des cas à cesser toute activité. Vasamuseet est géré comme une administration publique, mais est totalement financé par ses propres recettes.

Mardi 7 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le Ministère des Affaires étrangères prolonge sa recommandation de ne pas entreprendre de voyage à l’étranger jusqu’au 15 juin. Le Premier ministre Stefan Löfven va plus loin en affirmant que les projets de vacances d’été des Suédois peuvent être affectés au-delà de cette date : « Ce sera un été différent, peut-être des mariages seront annulés, des projets seront perturbés. »
  • 121 maisons de retraite de Stockholm sont touchées par le coronavirus, 632 personnes âgées sont malades et 159 sont décédées.
  • Conférence de presse journalière de Folkhälsomyndigheten : plus de 100 nouveaux décès dus à la covid-19 ont été rapportés ces dernières 24 heures : un total de 591 Suédois sont morts après avoir été infectés – soit une augmentation de 114 cas depuis hier. L’épidémiologiste d’État Anders Tegnell lance un avertissement aujourd’hui après avoir reçu des informations faisant état de restaurants en plein air bondés dans les principales villes du pays : « Tout le monde ne semble pas avoir compris que les règles s’appliquent également aux terrasses », explique Anders Tegnell.
  • Au cours des 4 dernières semaines, la capacité de lits en soins intensifs a augmenté de 80 % : il y a maintenant 937 places en soins intensifs. 80 % de ces lits sont actuellement occupés (mais pas uniquement par des patients atteints de la covid-19).
  • Après une réunion entre chefs des partis politiques suédois, la proposition de loi pour donner plus de pouvoir au gouvernement pendant la crise du corona devrait être approuvée par le Parlement. Les Modérés et les Centristes ont toutefois émis des réserves qu’ils communiqueront par écrit. Avec cette nouvelle loi, les décisions du gouvernement seront examinées par le Parlement a posteriori, lui permettant d’exercer un droit de veto en quelque sorte. La loi devrait entrer en vigueur la semaine prochaine.
  • Le gouvernement donne son feu vert pour que des équipements de protection ne répondant pas à la norme CE puissent désormais être utilisés.
  • Smittskydd Stockholm (l’autorité rapportant les maladies infectieuses) communique aujourd’hui une liste du nombre de personnes testées positives au coronavirus par commune et quartier. La moyenne sur la région est de 13 cas/10 000 habitants mais cela varie beaucoup d’une zone à l’autre : les zones les plus touchées sont Rinkeby-Kista (47 cas/10 000 habitants) et Spånga-Tensta (37 cas/10 000 habitants). Dans la commune de Stockholm, on compte en moyenne 15 cas/10 000 habitants : Kungsholmen 9, Norrmalm 17, Södermalm 12 et Östermalm 13.
Infos diverses
  • L’université de KTH a envoyé par la poste des tests à 1 000 Stockholmois choisis au hasard pour qu’ils donnent une goutte de sang qui sera ensuite analysée pour savoir s’ils ont ou ont eu le nouveau coronavirus. KTH n’informera pas les personnes du résultat, cette étude s’inscrit dans le cadre d’un projet de recherche qui a pour but de tester les possibilités de prélèvement d’échantillon à domicile.
  • La Finlande durcit ses règles frontalières avec la Suède, la Norvège et l’Estonie : seuls les travailleurs transfrontaliers occupant un poste « nécessaire » (comme le personnel hospitalier) sont désormais autorisés à traverser la frontière.
  • Correction sur une information diffusée hier : Norwegian annonce le licenciement de tout son personnel navigant en Suède, soit 400 personnes, environ la moitié des employés suédois. Plus de 90 % du personnel de la compagnie aérienne est en chômage partiel, selon les règles des différents pays.

 

Lundi 6 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Lagrådet (le Conseil constitutionnel suédois) demande au gouvernement d’apporter des précisions à sa proposition de loi pour pouvoir prendre des décisions sans accord préalable du Parlement, comme par exemple le délai avec lequel le Parlement doit réagir et le type de décisions que le gouvernement peut être amené à prendre dans le cadre de la crise du corona.
  • La Banque de Suède élargit son programme de prêts aux enskilda firmor (entreprises individuelles).
  • Le gouvernement veut assurer des liaisons aériennes depuis Arlanda, vers Kiruna, Luleå, Umeå, Östersund, Skellefteå, Örnskldsvik, Sundsvall et Visby pour le transport de matériel.
  • Dans sa conférence de presse journalière, Folkhälsomyndigheten annonce voir le résultat des recommandations d’hygiène et de distanciation sociale dans l’applatissement de la courbe. Il reste encore 20 % de places en soins intensifs. Environ 970 patients sont hospitalisés actuellement, dont 400 en soins intensifs.
  • La région de Norrbotten insiste pour que les vacanciers ne viennent pas, et éviter ainsi que les hôpitaux soient surchargés suite à des accidents de ski ou de motoneige, alors qu’il y a besoin de tous les lits d’hopitaux pour les patients atteints du coronavirus.
  • Fölkhälsomyndigheten va augmenter le nombre des tests de sorte à atteindre 100 000 tests/semaine d’ici quelques semaines. Les laboratoires suédois peuvent aujourd’hui analyser 40 000 tests/semaine.
Infos diverses
  • De nombreux voyages ont été annulés avant le week-end de Pâques, rapporte SJ, Snälltåget et les compagnies de bus.
    Sur le même sujet, l’épidémiologiste Anders Tegnell croit que les voyages lors des vacances d’été sont fortement compromis : les frontières des différents pays ne seront peut-être pas réouvertes, les vols risquent d’être annulés. Il est plus réaliste de s’imaginer passer des vacances en Suède.
  • Norwegian menace de licenciement tous leurs employés en Suède, soit 1 800 personnes, après avoir perdu 60 % des voyageurs au cours du mois de mars.
  • Les lycées ré-ouvrent pour les élèves en fin de cursus en formations pratiques, comme par exemple la construction, la mécanique et autres programmes qui demandent un examen sur place. Les autres formations continuent à distance.
  • SL rappelle que ne doivent utiliser les transports en commun de Stockholm uniquement les personnes ayant un emploi indispensable au maintien des fonctions vitales de la société comme le personnel médical ou scolaire. Le nombre d’usagers à baissé de 64 % par rapport à la même période l’an dernier.
  • Arbetsförmedlingen, l’agence publique pour l’emploi, a présenté aujourd’hui de nouveaux chiffres du chômage : un record de 50 000 personnes ont été avisées au cours des cinq dernières semaines qu’elles pourraient perdre leur emploi. Stockholm est la ville la plus touchée, ainsi que la branche hôtellière/restauration. D’autre part, la crise du corona provoque la pause de la réforme d’Arbetsförmedlingen.
  • Un bébé, né prématurément plus tôt cette année, atteint par le coronavirus, a été mis sous respirateur à l’hôpital d’Uppsala.
  • La compagnie aérienne BRA, qui a interrompu ses vols depuis le 1er avril, fait la demande d’une restructuration financière pour pouvoir reprendre son activité après l’été. Les voyageurs dont les vols ont été annulés seront compensés une fois que la compagnie aura repris ses vols.
  • Un homme de 60 ans, affirmant être atteint du coronavirus, a été arrêté dimanche soir dans le centre d’Eskilstuna après avoir toussé et craché sur des piétons. Le procureur décidera si un test doit être fait.
  • Le parc d’attractions Junibacken à Stockholm avise 50 employés d’un éventuel licenciement. C’est la dernière mesure après avoir mis une partie du personnel en chômage partiel, mis fin aux périodes d’essai et même baissé la température dans les locaux.
  • L’entreprise de métallurgie Boliden donne congés à ses employés pour qu’ils puissent à la place travailler dans la santé. Les salariés conservent leur salaire, Boliden complète la différence.

Dimanche 5 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le roi s’est de nouveau exceptionnellement exprimé ce soir à la télévision. Il a remercié le personnel soignant et tous ceux qui font en sorte que le pays continue de fonctionner, tout en risquant leur santé. Il a rappelé qu’il est impossible de voyager pour les fêtes de Pâques tout en soulignant que c’est un petit sacrifice à faire comparé au risque de perdre un être proche. Il est plus important que jamais de penser à son prochain maintenant, plus qu’à soi-même.
    Le roi a mentionné qu’il fêtera bientôt ses 74 ans et qu’il a au cours de sa vie traversé plusieurs crises. De ces crises, il a appris qu’elles finissent tôt ou tard et qu’on en ressort toujours renforcé. Il est persuadé que la Suède ressortira de cette crise renforcée.
Infos diverses
  • À partir de jeudi après-midi prochain, tous les vols commerciaux entre la Suède et le Royaume-Uni seront suspendus. British Airways est actuellement la dernière compagnie à opérer des vols entre les deux pays.
  • L’hôpital de campagne monté par l’armée suédoise dans les locaux de Stockholmsmässan à Älvsjö ouvrira demain lundi, avec 10 lits pour commencer. 140 places supplémentaires peuvent être ouvertes rapidement. Si nécessaire, 600 lits pourraient aussi être mis en place pour des patients ne nécessitant pas de soins intensifs. SL met à disposition des taxis pour faciliter le transport du personnel.

 

Samedi 4 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • La restriction d’export sur les masques suédois de l’entreprise Mölnlycke par le gouvernement français est finalement levée.
  • Vendredi, le Premier ministre Stefan Löfven a déclaré dans une interview à Dagens Nyheter que des milliers de personnes mourraient de la covid-19 en Suède, et qu’il valait mieux s’y préparer. L’épidémiologiste Anders Tegnell de Folkhälsomyndigheten a répondu qu’il ne pouvait pas confirmer les dires du premier ministre, « mais c’est ce qui se passe dans les autres pays, donc ce n’est pas impossible que cela arrive. » Folkhälsomyndigheten ne fait de prognostics quant au nombre de morts. Les modèles qui sont développés servent à évaluer le nombre de patients qui vont devoir être pris en charge en soins intensifs.
  • Le gouvernement prépare un projet de proposition de loi pour l’autoriser temporairement à rapidement prendre certaines mesures en relation à la crise du corona sans devoir consulter le Parlement au préalable, pour limiter par exemple encore plus le nombre de personnes dans un rassemblement ou décider de la fermeture de centres commerciaux, bars, discothèques, salles de sports, cafés et installations sportives, l’accès aux transports et aux infrastructures comme les ports, aéroports et gares routières et ferroviaires. Les partis Vänsterpartiet (Gauche) et Moderaterna (Modérés) sont sceptiques quant à cette loi.

 

Affiche SL coronaInfos diverses
  • L’équipe de football d’Hammarby se met en chômage partiel.
  • SL, la compagnie de transport en commun de Stockholm, lance une campagne d’information qui incite les usagers à limiter leurs déplacements : « Nous sommes là pour ceux qui doivent voyager. Bienvenue à bord – toi qui a une fonction importante dans la société. Nous prions tous les autres de ne pas voyager avec nous pour le moment. »
  • Plus de la moitié des appels d’ambulance dans la région de Stockholm concernent des cas supposés de covid-19, la plupart provenant d’hommes d’âge moyen (nés dans les années 70), qui ont de la fièvre et des problèmes respiratoires. Les statistiques du registre des soins intensifs montrent qu’environ trois quarts des patients en soins intensifs à ce jour en Suède ont moins de 70 ans.
  • Svensk Handel, l’organisation des commerces suédois, annonce que de nombreuses entreprises ne tiendront pas plus de deux mois dans la situation actuelle.
  • 1177 Vårdguiden a reçu 780 000 appels téléphoniques en mars, pour 525 000 en février, qui est à considérer comme un mois normal. Le nombre de visites sur le site 1177.se est passé de 14 millions en février à 19 millions en mars.
  • Le nombre de réclamations à ARN, l’office national pour les plaintes des consommateurs, pour cause d’annulation de voyages et d’évenements, a augmenté de 30 % par rapport au mois de mars 2019. Au lieu de rembourser, beaucoup d’entreprises proposent des vouchers à utiliser plus tard, mais on a toujours le droit, en tant que consommateur, de se faire rembourser.

 

Vendredi 3 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le roi s’exprimera sur SVT1 dimanche 5 avril à 19h20.
  • L’organisation des communes et des régions de Suède active l’accord de crise pour les soins intensifs dans la région de Stockholm. Cela implique une augmentation du temps de travail passant à 48 heures par semaine et la possibilité de déplacer le personnel soignant vers les communes et régions qui en ont le plus besoin. Les heures de travail sont désormais payées à 220 %.
  • La Banque de Suède peut prêter 1 400 milliards de couronnes aux banques suédoises, pour soutenir l’économie.
  • Le ministre de l’Intérieur Mikael Damberg met en garde contre un taux de chômage élevé dans l’avenir malgré le soutien du gouvernement de 100 milliards de couronnes avec diverses mesures de relance économique. La dette publique suédoise est tellement basse qu’il y a encore de très bonnes « marges », selon la ministre des Finances Magdalena Andersson.
Infos diverses
  • Le test TISUS (Test i svenska för universitets- och högskolestudier) qui devait avoir lieu le 5 mai est annulé. La prochaine épreuve sera le 27 octobre. Ceux qui étaient inscrits pour le 5 mai n’auront pas besoin de se ré-inscrire.
  • L’exercice militaire Aurora, qui devait avoir lieu en mai et en juin dans le sud de la Suède et mobiliser 25 000 personnes, est repoussé.
  • Il n’est pas prévu de stopper la circulation des ferrys vers Gotland. Les compagnies de ferry ont réduit le nombre de passagers pour éviter le risque de propagation du virus et de nombreux Stockholmois auraient annulé leurs voyages pour Pâques.
  • Le marathon de Stockholm, prévu le 30 mai, est repoussé au 5 septembre.

Jeudi 2 avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Le Riksdag (parlement suédois) veut élargir le chômage partiel aux petites entreprises familiales ainsi qu’aux sociétés de conseil et de recrutement.
  • Chaque emprunteur peut arrêter de rembourser la partie amortissement de son prêt immobilier, sans avoir à justifier une perte de revenus (comme c’était le cas jusqu’alors). Finansinspektionen offre cette flexibilité jusqu’en juin 2021.
  • Le premier ministre Stefan Löfven a déclaré dans l’émission télévisée Aktuellt sur SVT qu’on « ne doit pas croire que la crise sera finie dans quelques semaines », mais plutôt dans plusieurs mois.
  • Le ministère des Affaires étrangères augmente son assistance consulaire d’une enveloppe de 100 millions de couronnes pour venir en aide aux Suédois établis à l’étranger.
  • L’État accorde 15 milliards de couronnes supplémentaires aux communes (70 %) et régions (30 %) pour faire face à la crise du corona. Pour une commune moyenne, cela représente environ 36 millions de kr. De plus, les subventions de l’État pour les communes et les régions pour 2021 et 2022 augmenteront de 12,5 milliards de couronnes par an (+ 30 millions de kr/an pour une commune moyenne). SOS Alarm, qui gère le 112, reçoit également 15 millions de kr supplémentaires cette année.
  • La ville de Stockholm est en train de mettre un place un nouveau modèle de soins pour prendre en charge les patients qui n’ont plus besoin d’être hospitalisés mais qui ne peuvent pas être soignés à domicile. Deux nouveaux centres de soins de courte durée vont ouvrir : Frista Servicehus à Bromsten et Edö Servicehus à Farsta.
Infos diverses
  • L’Eglise suédoise annule tous ses services religieux à Stockholm.
  • H&M met en chômage partiel des milliers d’employés dans le monde entier, et en Suède.
  • La semaine politique d’Almedalen, événement le plus important de l’année qui a lieu début juillet à Visby, est annulée.
  • La dernière station de ski en Jämtland-Härjedalen, à Bydalen, ferme.

Mercredi 1er avril

Mesures et informations annoncées par les autorités suédoises
  • Folkhälsomyndigheten annonce un « record » de 59 morts (dont 45 à Stockholm) enregistrés en 24 heures : en 3 jours, le nombre de décès dus au coronavirus a plus que doublé. Mais il pourrait s’agir d’un « arriéré » dans le signalement.
  • Folkhälsomyndigheten a mis à jour ses recommandations.
    • Recommandations générales : informer les membres, le personnel, les clients et autres visiteurs de la situation actuelle ; marquer les distances au sol ; réaménager le mobilier de manière à créer de l’espace ; organiser les réunions à distance ; donner la possibilité de se laver les mains et fournir du gel nettoyant ; éviter les attroupements de gens en particulier dans les endroits étroits
    • Recommandations individuelles : se laver les mains ; garder ses distances à l’extérieur comme à l’intérieur (boutiques, centres commerciaux, musées, bibliothèques, salles d’attente, etc), dans les transports ; ne pas participer aux fêtes, enterrements, baptêmes, anniversaires, mariages ; dans les stades, salles de sport, piscines, garder ses distances et éviter de se changer dans les vestiaires ; éviter les transports en commun aux heures de pointe ; ne pas entreprendre de voyage non nécessaire.
    • Recommandations aux personnes âgées de plus de 70 ans et personnes appartenant aux groupes à risques : limiter les contacts sociaux ; ne pas prendre les transports en commun ; ne pas se rendre au supermarché, à la pharmacie, etc.
    • Recommandations aux personnes atteintes ou soupçonnées d’être atteintes de la covid-19 : rester à la maison ; limiter les contacts sociaux.
    • Sur les lieux de travail : garder ses distances ; se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou utiliser du gel ; travailler à domicile ; éviter les voyages d’affaires non nécessaires ; adapter ses horaires de travail pour éviter les heures de pointe.
    • Pour les transports en commun : adapter le service pour réduire la foule ; limiter le nombre de passagers par véhicule ; informer les voyageurs pour réduire le risque de propagation.
    • Pour les commerces : limiter le nombre de clients dans les boutiques ; indiquer la distance à garder dans la queue à la caisse.
    • Pour les associations : si possible repousser les assemblées générales et éviter les autres réunions ou les faire à « distance ».
    • Pour les associations sportives : s’assurer qu’il n’y a pas de contact entre les sportifs ; si possible, faire les entraînements à l’extérieur ; repousser les matchs, les entraînements en équipe, et compétitions ; limiter le nombres de spectateurs ; limiter les voyages.
  • La ministre des Affaires sociales et de la Santé Lena Hellgren a signalé aux communautés religieuses qu’il ne leur est pas possible de fêter Pâques comme d’habitude cette année.
  • Lena Hellgren également a annoncé qu’il est désormais impossible de retirer un an de traitement médicamenteux dans les pharmacies. La limite est fixée à trois mois, pour permettre aux stocks de se reformer.
Infos diverses
  • Tom Britton, professeur en mathématique statistique à l’université de Stockholm, a calculé qu’environ la moitié des Suédois auront été contaminés par le coronavirus d’ici la fin du mois d’avril, qui devrait être le mois le plus contagieux. En mai, la propagation du virus devrait ralentir, mais d’ici fin mai, presque deux tiers de la population auront été touchés. Le mathématicien estime qu’entre 500 000 et 1 million de Suédois sont actuellement contaminés.
  • Un tiers des maisons de retraite de Stockholm sont touchées par le coronavirus. Cela concerne 29 établissements.
  • Un avion spécialement affrété par SAS a atterri ce soir à Arlanda transportant du matériel pour doubler la capacité de test de la Suède.
  • La compagnie aérienne BRA interrompt tous ses vols à partir de lundi jusqu’à fin mai.
  • Sankt Erikscuppen, un tournoi de football impliquant 5 000 équipes, est repoussé.
  • L’Opéra royal de Stockholm annule toutes ses représentations jusqu’au 12 juin.
  • Les musées nationaux sont fermés jusqu’à nouvel ordre.
  • L’usine de camions de Toyota de Mjölby met en chômage partiel 950 cadres (sur 2 800 employés) qui travailleront désormais 2 jours par semaine pour 92,5 % de leur salaire habituel.
  • Selon Konjunkturinstitutet (KI, Institut de recherches en économie), le PNB de la Suède devrait chuter de 3,2 % cette année et le chômage atteindre 8,7 %.
  • La station de ski de Kläppen à Sälen ferme pour la saison à partir du 5 avril. Celles de Lofsdalen et de Stöten (Sälen) ferment à partir du 6 avril.

 

Mardi 31 mars

  • Skistar ferme toutes ses stations de ski (Sälen, Vemdalen et Åre) à partir du 6 avril et pour le reste de la saison.
  • Folkhälsomyndigheten va mettre en place un groupe consultatif composé d’experts en épidémiologie, en virologie, en médecine clinique infectieuse et en infectiologie.
  • Trois médecins et deux infirmières suédois ont été traités en soins intensifs à l’hôpital Karolinska à Solna et à Huddinge. L’état de deux des médecins s’est amélioré, ils n’ont plus besoin de respirateur. On ne sait pas encore s’ils ont été contaminés sur leur lieu de travail ou dans un autre contexte.
  • Folkhälsomyndigheten a reçu pour mission du gouvernement d’établir une stratégie nationale pour augmenter le nombre de personnes testées à la covid-19. Le but est que davantage de personnes travaillant dans des activités essentielles à la communauté puissent retourner au travail dès que possible. Selon la ministre des Affaires sociales Lena Hallengren, on pourrait augmenter de 10 000-12 000 tests par semaine actuellement, à 20 000-30 000 tests par semaine.
  • À partir de demain mercredi, il sera interdit de rendre visite aux personnes âgées dans les maisons de retraite (ce qui était jusqu’à maintenant uniquement déconseillé).
  • Le Premier ministre a de nouveau exhorté les Suédois à ne pas partir pour Pâques et à de ne pas laisser les enfants aller frapper à la porte des voisins déguisés en sorcières de Pâques.
  • Quelques cas de covid-19 ont été confirmés dans les prisons suédoises.
  • Akademiska skjukhuset, l’hôpital d’Uppsala, vient d’ouvrir un nouveau service de soins intensifs pour les malades de la covid-19 avec 9 lits.
  • Svenska Spel (équivalent de la Française des jeux) prévoit de licencier 800 de ses 900 employés et de mettre 45 personnes en chômage partiel. Svenska Spel décide également de ne pas distribuer ses dividendes de 850 millions de couronnes.
  • On note une pénurie de matériel de protection (gel, masques et visières) pour le personnel soignant.
  • Des chercheurs suédois étudient la possibilité de donner du plasma sanguin et des anticorps provenant de personnes qui se sont remises du covid-19 à des patients gravement malades. Les chercheurs suédois souhaitent également développer les anticorps contenus dans le plasma, qui pourraient être administrés aux malades mais aussi aux personnes en bonne santé à des fins préventives.
  • Une lettre ouverte rassemblant plus de 2000 signatures de médecins, scientifiques et professeurs met en garde le gouvernement et appelle à introduire des mesures de confinement plus draconiennes et à tester massivement la population.

Lundi 30 mars

  • La ministre de l’économie a annoncé aujourd’hui une nouvelle série de mesures économiques (coût 11 milliard de couronnes). Les conditions pour avoir accès à l’assurance-chômage changent : il faut désormais avoir travaillé au minimum 60 h/mois (au lieu de 80 h) et avoir côtisé à une caisse d’assurance-chômage au moins 3 mois (au lieu de 12). Le seuil maximum d’allocation passe de 910 kr/jour à 1 200 kr/jour les 100 premiers jours. Ces mesures valent jusqu’à la fin de l’année 2020. Le gouvernement propose également de supprimer les 6 jours de carence habituels. Les personnes dont le salaire est actuellement payé en partie par l’employeur et en partie par Arbetsföremdelingen peuvent travailler dans ces conditions une année supplémentaire. Des subventions seront proposées aux communes pour créer des emplois supplémentaires pour les jeunes cet été. Les formations pour adultes vont être renforcées en ouvrant de nouvelles places à Komvux, Yrkeshögskolan et les studieförbund en 2020 et 2021. Les étudiants en médecine peuvent travailler autant qu’ils veulent sans que leur allocation-prêt CSN en pâtisse, jusqu’à la fin de l’année.
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten : les 21 régions suédoises ont réduit les interventions chirurgicales non urgentes et ont converti leurs services pour accueillir les malades de la covid-19. La capacité des hôpitaux est proportionnelle aux nombres d’habitants, il est donc toujours déconseiller de voyager lors des vacances de Pâques pour ne pas risquer de surcharger le système de santé des autres régions.
  • Arbetsförmedlingen annonce un redoublement du nombre de nouveaux inscrits au chômage : 14 200 personnes la semaine dernière (à comparer avec environ 6 300 cas l’an dernier pour la même semaine). On comptabilise au total 211 000 personnes au chômage (contre 180 000 l’an dernier pour la même semaine).
  • Conférence de presse de la région de Stockholm à l’hôpital de campagne d’Älvsjö : En 10 jours, un hôpital provisoire a été construit qui double la capacité (au total 600 lits), avant qu’on atteigne le pic de cas confirmés à la covid-19. L’hôpital d’Älvsjö pourra accueillir d’ici une semaine, si besoin est, ses premiers patients pour décharger les urgences des hôpitaux de Stockholm et des régions alentours. C’est l’hôpital de Karolinska qui gèrera les soins et le personel à Älvsjö. 6 500 personnes se sont portées candidates pour renforcer le personel soignant actuel. L’hôpital d’Ersta et Sophiahemmet se réorganisent également pour proposer plus de lits.
  • De nombreuses entreprises mettent en place le chômage partiel, tandis que les communes recrutent énormément suite aux arrêts maladies ainsi que pour se préparer quand la crise atteindra son maximum.
  • Easy Jet a réalisé 650 vols ces derniers jours pour rapatrier 45 000 personnes dans le monde entier, et décide maintenant de laisser ses avions au sol à partir de ce lundi.
  • SAAB renonce à distribuer ses dividendes pour le moment.
  • Les opérations de transplantation de reins avec des donateurs vivants sont repoussées pour ne pas surcharger les hôpitaux : on estime que les patients peuvent attendre 3 mois grâce à la dialyse. Les transplantations d’autres organes sont maintenues.
  • Les syndicats du personel soignant font part de l’inquiétude des médecins et infirmières de ne pas être suffisammant protéger suite à des carences matérielles et qu’ils ne se sentent donc pas en sûreté sur leur lieu de travail. Les tabliers de protection à manches longues par exemple commencent à manquer et sont remplacés par des tabliers à manches courtes, ce qui oblige à utiliser plus de savon et de gel pour se nettoyer. Les visières doivent aussi être ré-utilisées et donc nettoyées à l’alcool.
  • Le coronavirus a changé les habitudes des Suédois selon un nouveau sondage d’IPSOS (fait entre le 19 et le 23 mars auprès de 1000 personnes âgées de 18 à 74 ans). 66 % ont renoncé à faire un voyage, autant à rencontrer des gens, 65 % évitent les transports en commun, 43 % ont choisi de travailler à la maison, 18 % ont fait des réserves alimentaires et de produits hygiéniques. 35 % de ceux qui font des réserves le font pour éviter d’aller faire les courses trop souvent, 26 % au cas où leur famille serait mise en quarantaine, 21 % par peur que les stocks prennent fin dans les supermarchés. Presque 8 personnes sur 20 s’inquiètent des conséquences pour les entreprises et l’économie en général, moins pour leur économie privée. Les jeunes, qui sont le plus souvent dans une situation professionnelle précaire, s’inquiètent pour leur emploi. Même si les Suédois font confiance au système de santé, beaucoup s’inquiètent du fait qu’il se retrouve débordé.
  • Une femme de 26 ans, qui était en soins intensifs à Södersjukhuset à Stockholm, est décédée vendredi dernier. C’est le cas le plus jeune en Suède. Elle n’avait pas de maladie préexistante mais appartenait à un groupe à risque. Un homme de 30 ans, avec des maladies préexistantes, est décédé hier dimanche dans la région de Jönköping.
Nombre de morts par jour en Suède jusqu'au 29 marsq
Nombre de morts par jour en Suède jusqu’au 29 mars

Dimanche 29 mars

  • Dans un entretien avec le quotidien Dagens Nyheter, le roi Carl XVI Gustav décrit son quotidien tel qu’il est depuis quelques semaines. Il est âgé de 74, la reine Silvia de 76 ans, ils appartiennent donc tous deux au groupe à risque, et ont décidé de s’installer dans le château de Stenhammar, à proximité de Flen. Toutes les réunions avec la Cour se font par vidéo-conférence, et ils gardent le contact avec leurs enfants et petits-enfants grâce à Skype. Déjà début mars, le couple royal avait annulé les dîners de représentation au Palais Royal. Le roi encourage les citoyens à écouter les experts et les autorités en premier lieu, pas lui, estimant que ce sont eux qui sont plus à même de juger au mieux de la situation actuelle. Il s’adresse particulièrement à sa génération, née dans les années 1940, et ne comprend « pas du tout » qu’une partie continuent à vivre comme si de rien n’était. À propos du télétravail, que de nombreuses personnes ont adopté ces dernières semaines, il imagine que cela peut changer nos habitudes de travail même après la crise ; cela aurait aussi l’avantage de réduire le nombre de trajets en voiture, un gain pour l’environnement.
Le roi et la reine au château de Stenhammar
©Kungl. Hovstaterna / The Royal Court of Sweden

Samedi 28 mars

  • Stockholmsmässan est en train d’être transformé en hôpital provisoire qui comptera 460 lits pour des patients présentant des symptômes graves et 140 places de soins intensifs dotés de respirateurs. L’hôpital devrait être prêt d’ici mercredi 1er avril.
  • La première vague de covid-19 devrait, selon les estimations de Folkhälsomyndigheten, contaminer 100 000 Suédois (cas diagnostiqués). La plupart ne ressentiront que des symptômes bénins, tandis que 17 000 personnes pourraient être hospitalisées, et 5 000 placées en soins intensifs. Parmi les personnes âgées, on prévoit que 2 800 nécessiteront des soins intensifs, contre 20 parmi les enfants. Cette première vague peut durer 6 mois et atteindrait son sommet aux alentours de midsommar (21 juin).
  • Le premier ministre Stefan Löfven déclare qu’il n’est pas d’actualité de mettre Stockholm en quarantaine.
  • Mastercard augmente la limite de paiement par carte à contact de 250 kr à 400 kr, pour ne pas avoir à taper le code pin et donc éviter de propager le virus.
  • Romme Alpin à Borlänge ferme sa station de ski. Skistar autorise les vacanciers, qui devaient venir entre le 28 mars et le 3 avril, à annuler leur séjour à Åre, Vemdalen et Sälen sans frais.
  • Casino Cosmopol ferme ses quatres casinos à Stockholm, Göteborg, Malmö et Sundsvall.

Vendredi 27 mars

  • Le parc d’attraction Liseberg met en chômage partiel 160 employés.
  • Norwegian annule tous ses vols intérieurs en Suède.
  • Le musée en plein-air Skansen risque de faire faillite si l’État ne lui vient pas en aide : plusieurs centaines d’employés saisonniers sont menacés de licenciement en vue de la saison estivale, le parc est vide en semaine et seulement 5 % des visiteurs habituels viennent le week-end. En attendant, la priorité est donnée au bien-être des animaux.
  • Les clubs de football de de AIK, IFK Göteborg, Häcken et Östersund entre autres mettent leurs joueurs, entraîneurs et personnel au chômage partiel.
  • Lors d’une conférence de presse à 13h30 aujourd’hui, le Premier ministre Stefan Löfven a annoncé que les rassemblements publics de plus de 50 personnes seront interdits à partir de dimanche jusqu’à nouvel ordre (peine jusqu’à 6 mois de prison en cas de non respect des consignes). Par rassemblements publics sont visés : les manifestations, réunions d’opinion publique ou d’information dans les affaires publiques ou privées, les conférences, les rassemblements religieux, les représentations théâtrales, séances de cinéma, concerts et autres évenements artistiques et culturels, les compétitions sportives, les parcs d’attractions, les salons, etc. (L’interdiction ne s’applique ni aux fêtes privées, événements d’entreprises, bibliothèques, piscines, et écoles, ni aux transports en commun, places publiques, centre commerciaux etc.) Les déplacements et voyages pour les congés de Pâques sont toujours fortement déconseillés. Le Premier ministre a souligné qu’il est impossible de légiférer sur tout et d’interdire tous les comportements préjudiciables et a rappelé que chacun doit prendre ses responsabilités. Le Premier ministre a indiqué que de nombreuses personnes avec une formation médicale avaient répondu à l’appel des régions et proposé leurs services.
  • La Suède va recevoir 200 respirateurs de l’entreprise Getinge.

Jeudi 26 mars

  • H&M annonce vouloir produire des masques protection dans leurs usines en Chine, pour les transporter ensuite vers l’Europe.
  • Folkhälsomyndigheten invite d’autres autorités suédoises, les universités, les prestataires de santé numérique et les laboratoires à un dialogue pour augmenter la capacité à tester les patients.
  • Myndigheten för samhällskydd och beredskap (MSB, l’Agence de protection civile) a défini 39 professions-clés au bon fonctionnement de la société en cas de crise. Si les écoles maternelles, primaires et les collèges venaient à fermer, cela sera la responsabilité des communes de décider quels parents, selon la liste de MSB, auront droit à la garde de leurs enfants.
  • La Région de Gotland déconseille les voyages non nécessaires vers l’île, où 9 personnes ont été testées positives et 2 sont hospitalisées.
  • L’organisation suédoise des taxis apprécie le programme de soutien de l’état présenté hier en faveur des petites et moyennes entreprises, mais souligne que cela ne suffira malheureusement pas pour tous les chauffeurs de taxi qui souffrent aujourd’hui d’une baisse d’activité accrue.
  • Les sociaux-démocrates annulent les démonstrations du 1er mai dans toute la Suède.

Mercredi 25 mars

  • La Région de Stockholm, responsable des soins médicaux, confirme une augmentation marquée des cas de personnes testées contaminées, surtout parmi les gens âgés de plus de 70 ans. 37 personnes sont décédées dans la région de Stockholm, dont 18 au cours des dernières 24h. La situation va empirer mais les hôpitaux de la région n’ont pas encore atteint leur niveau catastrophe. Il est demandé au personnel à temps partiel d’augmenter leur temps de travail et aux retraités du secteur de revenir travailler.
  • Le gouvernement a présenté de nouvelles mesures pour venir en aide aux petites entreprises suédoises. L’État couvre les charges sociales, les entreprises ne devront payer que les cotisations pour les retraites à partir de du 1er mars et pour les 4 mois à venir. L’État se porte garant de 70 % de la somme des nouveaux prêts pour ces entreprises, qui pourront emprunter jusqu’à 75 millions de kr sur 3 ans. Elles n’auront pas d’intérêt à payer les premiers mois. Les entreprises qui ont déjà payé des impôts depuis le 1er janvier peuvent les récupérer jusqu’à maximum 1 million de kr. Les auto-entrepreneurs qui se retrouvent au chômage peuvent basculer en entreprise dormante. L’État débloque 5 milliards de kr pour aider les restaurants à payer leur loyer à hauteur de 50 % du loyer fixe.
  • Folkhälsomyndigheten a rappelé aujourd’hui lors de sa conférence de presse quotidienne qu’il n’est pas recommandé d’aller rendre visite à sa famille à l’occasion des congés de Pâques.
  • Svenska KullagerFabriken (SKF), la fabrique suédoise de roulements à billes, met en chômage partiel 1 500 employés à partir de lundi et pour 8 semaines.
  • La circulation des trams à Goteborg sera réduite à partir de demain.
  • Greta Thunberg a peut-être contracté le virus et a donc décidé de se confiner depuis 10 jours. La militante de 17 ans est aujourd’hui pratiquement remise mais encourage chacun à rester chez soi, allant au-delà des recommandations de son propre gouvernement : « beaucoup (surtout les jeunes) peuvent ne remarquer aucun symptôme, ou très légers. Ils ne savent alors pas qu’ils sont porteurs du virus et peuvent le transmettre aux personnes appartenant à des catégories à risque. Nous qui n’appartenons pas à un groupe à risque avons une énorme responsabilité, nos actions peuvent faire la différence entre la vie et la mort pour beaucoup d’autres ».
  • SATS, la chaîne de salles de sport qui avait fermé ses portes le 12 mars, prend la décision de ré-ouvrir.
  • 6 000 affiches dans des langues étrangères sont diffusées dans les banlieues après qu’on ait noté une surreprésentation de Somaliens parmi les décès.
  • Transportsytrelsen repousse au 30 avril la date de changement des pneux d’hiver.
  • Folkhälsomyndigheten recommande les personnes en bonne santé de faire du sport en extérieur plutôt qu’en salle. Les promenades sont aussi autorisées, tout en gardant ses distances.
johan-carlson-anders-tegnell
Johan Carlsson, directeur géneral et Anders Tegnell, epidémiologiste de Folkhälsomyndigheten ©Lena Katarina Johansson

Mardi 24 mars

  • À l’approche des vacances et du week-end de Pâques, les autorités suédoises déconseillent les voyages, d’une part pour ne pas répandre le virus, d’autre part car cela peut devenir compliqué d’obtenir des soins si besoin est une fois arrivé à destination. Les stations de ski ne vont pas fermer, mais leur activité sera réduite.
  • Thai Airways annule tous les vols entre Stockholm et Bangkok entre le 1er avril et le 24 octobre.
  • La ministre de la santé Lena Hellengren a annoncé une nouvelle mesure pour les restaurants, cafés, boîtes de nuit et bars : seul le service à table est désormais autorisé et les tables doivent êtres espacées. Il est autorisé d’acheter pour emporter et les buffets ne sont pas interdits. L’important est d’éviter l’effet de foule.
  • La Confédération des entreprises suédoises, Svenskt Näringsliv, estime que plus de la moitié de leur membres s’en sortent pendant deux mois sans apport de capital. 4 entreprises sur 10 prévoient de licencier ou l’ont déjà fait. 57 % ont besoin de mettre le chômage partiel en place. Il y a un risque de chômage de masse, qui pourrait amener à prendre des mesures estimées à environ 4 % du PIB.
  • Le ministère de l’économie suédois étudie la question de soutien financier pour les petites entreprises.
  • Le prix de l’essence continue à tomber : de 16 kr il y a deux mois à 12,68 kr aujourd’hui.
  • Finansinspektionen espère que les banques s’abstiennent de distribuer les dividendes aux actionnaires jusqu’à ce que l’incertitude sur la situation économique se soit dissipée. L’objectif est de maintenir un niveau élevé de capital dans les entreprises afin qu’elles puissent « garantir un approvisionnement de crédit stable aux ménages et aux entreprises et de maintenir une bonne résilience du système ». Selon l’Inspection, les banques et les sociétés de crédit jouent ici un rôle crucial.

 

Lundi 23 mars

  • La ministre de l’économie, Magdalena Andersson, a déclaré que le gouvernement travaillait sur de nouvelles mesures pour lutter contre les effets économiques du coronavirus, car de nouveaux chiffres montrent l’impact que la pandémie a déjà eu sur l’emploi. De nouveaux chiffres publiés par Arbetsförmedlingen montrent qu’environ 18 000 personnes sont menacés de licenciement jusqu’à présent ; le chiffre réel pourrait approcher les 20 000 d’ici la fin du mois. Arbetsförmedlingen prévoit une augmentation du chômage de longue durée comme conséquence de la crise du coronavirus.
  • Le constructeur de camions et de bus Scania interrompt sa production mondiale à partir de mercredi.
  • Tous les épreuves nationales du primaire et du secondaire sont annulées ce printemps. Les professeurs devront se baser sur d’autres critères pour noter les élèves.
  • Volvo AB licencie 5 000 consultants.
  • Environ 70 000 emplois sont menacés dans le secteur commercial. Polarn O. Pyret et Brothers font par exemple une demande de restructuration financière.
  • H&M mobilise ses fournisseurs pour fournir du matériel de protection : des masques mais aussi des blouses et des gants qui seront livrés en priorité aux pays où les besoins sont les plus criants. D’un autre côté, H&M planifie de ne pas distribuer les dividendes de ses actions cette année et se prépare à mettre en place le chômage partiel.

Dimanche 22 mars

  • Le premier ministre Stefan Löfven a tenu ce soir un discours de 5 min sur SVT2, la chaîne de télévision publique suédoise. Il a annoncé que chacun doit se préparer à la crise qui arrive. Chacun doit prendre ses responsabilités pour soi-même, ses proches et la société. Les prochains mois vont être éprouvants mais la société suédoise est forte. L’État prendra les décisions nécessaires, des mesures pourront être prises dans l’urgence, des mesures qui vont changer notre quotidien. Nous devons être prêts à faire des sacrifices pour notre bien, pour les gens autour de nous, pour le pays, pour protéger les personnes âgées. Le premier ministre a rappelé que personne ne doit aller au travail en cas de moindre symptôme. Il est conscient que c’est frustrant mais nécessaire pour protéger les autres. Il a aussi appelé à ne pas répandre la panique ou des rumeurs. Il est indispensable de respecter les recommandations des autorités. Le premier ministre a achevé son discours en disant sa fierté quand il voit les signes de solidarité qui surgissent ça et là dans la société suédoise.
  • La Région de Stockholm et l’armée suédoise sont en train de mettre en place un hôpital de campagne à Stockholmsmässan, à Älvsjö (initialement prévu à proximité d’Uppsala), pour augmenter le nombre de places de soins intensifs (qui pour le moment sont encore suffisantes).
Discours à la nation de Stefan Löfven
Trois millions de personnes ont regardé le discours du Premier ministre Stefan Löfven le 22 mars au soir. ©Ebba Grape

Samedi 21 mars

  • Les stations de ski suédoises ne ferment pas mais annulent leur événements après-ski (qui étaient jusqu’à maintenant limités à 499 personnes) et ferment leurs discothèques.
  • Le championnat du monde de hockey sur glace est annulé.
  • D’habitude, les terrasses des restaurants et des bars de Stockholm ouvrent le 1er avril. Pour soutenir les établissements en pleine crise du coronavirus, la mairie de Stockholm les autorise à ouvrir leurs terrasses dès maintenant.
  • Le nombre de patients en soins intensifs est passé de 50 vendredi à 61 ce samedi. 10 de ces patients sont des femmes. Presque 70 % ont plus de 65 ans et des maladies pré-existantes, mais l’âge moyen et médian des patients est de 62 ans. Source Svenska intensivvårdsregistret.

Vendredi 20 mars

  • Le gouvernement a déterminé 12 secteurs-clés au bon fonctionnenement de la société : énergie, finances, commerce et industrie, santé et soins, information et communication, services techniques municipaux, alimentatation, défense militaire, administration publique, protection et sécurité, assurances sociales, transports. Au cas où les écoles maternelles et primaires venaient à fermer, les enfants des parents travaillant dans ces secteurs seront pris en charge.
  • Systembolaget dans la région de Stockholm décompte de nombreux malades parmi ses employés et réduit donc, à partir de la semaine prochaine, ces horaires d’ouverture en ouvrant plus tard dans la journée. Les horaires d’ouverture le week-end restent inchangées.
  • Volvo met a pied 20 000 employés. Le constructeur automobile Volvo Cars ferme temporairement ces usines de Torslanda, Skövde et Olofström jusqu’à Pâques.
  • Swedavia, qui gère 10 aéroports en Suède, a remarqué une baisse des voyageurs de 70 à 90 % ces derniers jours et décide de licencier 800 personnes et de mettre à pied 1 900 employés pour s’adapter à la situation.
  • La compagnie aérienne BRA interrompt 12 de ses 18 lignes intérieures. Seules 6 lignes continueront à voler à partir de l’aéroport de Bromma, avec seulement un ou deux départs par jour. 600 employés sont mis à pied et voient leur temps de travail réduit.

Jeudi 19 mars

  • Le Parlement suédois a voté aujourd’hui à une loi autorisant l’État à fermer les écoles (aujourd’hui sous régie des communes) si besoin est, sans la recommandation d’un médecin ou d’une autorité. Cette nouvelle loi prend effet samedi 21 mars. En parallèle, le gouvernement est en train de mettre en place une structure pouvant accueillir les enfants de parents ayant une profession-clé dans la société.
  • À partir de lundi 23 mars, pour cause de personel en arrêt maladie, SL réduira le nombre de bus et de tramway en circulation à Stockholm. La circulation des métros et des pendeltåg sera maintenue. Consultez l’app pour planifier vos trajets, mais ne prenez les transports en commun uniquement si vous êtes en bonne santé !
  • Folkhälsomyndigheten recommande d’éviter les voyages à l’intérieur du territoire suédois pour limiter la propagation du virus.

Mercredi 18 mars

  • Les musées suivant ferment au public jusqu’au 14 avril au moins :
    • Moderna Museet
    • Nationalmuseum
    • Naturhistoriska riksmuseet
    • Statens centrum för arkitektur och design, ArkDes
    • Statens försvarshistoriska museer
    • Statens historiska museer
    • Statens museer för världskultur
    • Statens musikverk/Scenkonstmuseet
    • Vasamuseet
  • Un hôpital de campagne est en cours de construction à Uppsala sur l’aéroport d’Ärna à Uppsala. Il est prévu d’en mettre un en place également à Göteborg. Une fois ce dispositif mis en place, l’armée suédoise pourra venir en soutien au personal soignant avec des places de soins intensifs supplémentaires à celles qui sont en train d’être installées dans les hôpitaux suédois.
  • Scania, une des plus gros employeurs en Suède interrompt sa  production en Europe. 9 000 employés en Suède sont concernés par cette mesure.
  • Le manque de masques de protection et de gel désinfectant dans les hôpitaux forcent les dentistes à repousser toutes les opérations non urgentes jusqu’à fin juin.
  • Lors d’un conseil extraordinaire avec un gouvernement réduit (pour éviter la propagation du virus entre les ministres), le roi de Suède a déclaré que cette crise était l’occasion de faire ressortir le meilleur des gens.
  • Le concours Eurovision, qui aurait dû avoir lieu en mai cette année, est repoussé à 2021.
Conseil avec le roi
Conseil avec le roi de Suède Carl XVI Gustav le 18 mars ©Ninni Andersson/Regeringskansliet

Mardi 17 mars

  • La Suède ferme ses frontières hors Union Européenne à partir du 19 mars pour 30 jours. Les Suédois et résidents suédois actuellement à l’étranger auront le droit de rentrer. La décision est tombée peu de temps après que l’Union Européenne ait décidé de fermer ses frontières.
  • Filmstaden, la grande chaîne de cinéma suédoise, ferme ses cinémas dans tout le pays à compter du 18 mars. Plusieurs nouveaux films sortant au cinéma seront directement accessibles sur des plateformes de streaming.
  • Dans une conférence de presse, le premier ministre suédois a annoncé qu’à partir de demain mercredi 18 mars, les lycées, les komvux (écoles communales pour adultes) et universités dispenseront leur enseignement à distance. Il est possible que cette mesure soit étendue plus tard au förskolor/dagis (écoles maternelles), écoles primaires et collèges.
  • La compagnie de trains SJ annule 1 train sur 4 dans tout le pays à partir d’aujourd’hui, du fait que moins de personnes voyagent et qu’une partie du personnel est malade.
  • Les transports en communs fonctionnent comme d’habitude. Voici les recommandations de SL, à Stockholm :
    • ne voyagez que si vous êtes en bonne santé et ne présentez aucun symptôme,
    • restez chez vous si vous êtes malade,
    • répartissez-vous dans le bus et le métro, gardez vos distances,
    • montez dans le bus par les portes à l’arrière,
    • lavez-vous les mains souvent.

Lundi 16 mars

  • Les universités de Linköping, Stockholm et Malmö propose à leurs étudiants de suivre un enseignement à distance.
  • Le parlement suédois, Riksdagen, réduit le nombre des députés de 349 à 55, une décision prise par tous les partis. Cela évitera beaucoup de déplacements en avion ou en train à travers la Suède. À partir du 18 mars jusqu’à la fin du mois (pour commencer), les partis seront donc représentés par :
    • 16 sociaux-démocrates,
    • 11 modérés,
    • 10 démocrates suédois,
    • 5 centristes,
    • 4 de gauche,
    • 3 chrétiens-démocrates,
    • 3 libéraux et
    • 3 verts-écologistes.
  • La compagnie de train MTR annonce qu’on peut désormais acheter un billet pour deux places côte à côte pour le prix d’une place, pour espacer les voyageurs.
  • Conférence de presse de Folkhälsomyndigheten à 14h :
    • Ceux qui, dans la région de Stockholm, peuvent travailler à domicile doivent le faire.
    • Ne pas rendre visite aux personnes âgées de plus de 70 ans.
    • Rester à la maison pour de bon si on se sent malade pour ne pas risquer de contaminer les autres (par exemple, ne pas aller au cinéma si on est « seulement » enrhumé).
  • Norwegian annule 85 % de ses vols et met 7 300 employés au chômage partiel.
  • 24seven ne ferme pas ses salles de sport mais limite les cours collectifs à 15 personnes. Chacun est désormais prié de nettoyer son tapis à la fin du cours.

Gestes barrière

Contact avec les services médicaux

Souvenez-vous que le nombre de malades confirmés correspond à ceux qui ont été testés. Tous ne se font pas tester. Au moindre symptôme, d’autant plus si vous avez voyagé dans une zone à risque ou côtoyé quelqu’un qui en revient, appelez le 1177 et… armez-vous de patience, envisagez une heure d’attente voire plus. 1177 jugera si vous devez vous rendre dans un hôpital pour faire un test. Mais tant que vous avez des symptômes légers, on vous incitera à rester chez vous, à éviter le contact avec d’autres personnes, à boire beaucoup d’eau et à atténuer les symptômes à l’aide d’Alvedon (paracétamol, pas d’ibupofren) pour la fièvre, les maux de têtes, des gouttes pour déboucher le nez et des boissons chaudes ou de la glace pour les maux de gorge. Ne vous rendez surtout pas au vårdcentral où vous risquez de contaminer les patients dans la salle d’attente !

Recommandations des autorités suédoises : 

  • Restez à la maison aussi longtemps que vous vous sentez malade. Attendez au moins 2 jours de guérison avant de retourner au travail ou à l’école. Si votre état empire et que vous ne pouvez plus vous soignez vous-même, appelez le 1177.
  • Les personnes âgées étant les plus vulnérables,  les visites à l’hôpital ou dans les maisons de retraite sont interdites. Les personnes travaillant au contact de personnes âgées ne peuvent se rendre au travail si elles toussent ou sont enrhumées.
  • Si vous avez des questions sur le virus mais n’êtes pas malades, appelez plutôt le 113 13 (pour ne pas surcharger le 1177).

 

Voyages à l’étranger

Le ministère des affaires étrangères déconseille fortement les voyages à l’étranger, à partir du 14 mars et jusqu’au 14 avril, dans TOUS les pays.

Le Danemark a fermé ses frontières, à partir du samedi 13 mars 12h, à tous les étrangers non-résidents ou ne travaillant pas au Danemark.

La Norvège ferme ses ports et ses aéroports à partir de lundi 16 mars 8h. Les frontières seront fortement contrôlées.

La Lettonie ferme ses frontières à partir de mardi 17 mars.

SAS annule la plupart de ses vols. Plus d’info ici.

Birka Cruise annule ses croisières à partir du 7 avril.

 

Interdiction des rassemblements de plus de 500 personnes

Le gouvernement suédois a décidé d’interdire, à partir du 12 mars et jusqu’à nouvel ordre, tous les rassemblements publics de plus de 500 personnes, dans le but de limiter les risques de propagation du virus. Cela touche tous les évènements publics : les manifestations, les représentations théâtrales, les concerts, les événements sportifs, les salons et foires, les grandes salles de cinéma (Filmstaden baisse la limite à 100 personnes), les parcs d’attractions, les lieux de culte, etc. Les musées limitent le nombre de visiteurs simultanés à 500. L’interdiction ne s’applique pas aux fêtes privées, aux fêtes d’entreprises, aux bibliothèques, aux piscines – mais notez bien que des bibliothèques et des salles de sport ont décidé de leur plein gré de fermer temporairement. 

Les transports en commun, les centres commerciaux, les marchés restent ouverts.

Les prisons suédoises interdisent les visites et les permissions.

Högskoleprovet le 4 avril est exceptionnellement annulée.

FAQ en anglais.

 

Jour de carence supprimé

Toujours dans le but de limiter le risque de contamination, le gouvernement a temporairement supprimé le jour de carence, à partir du 11 mars et pour 6 semaines (à prolonger si besoin est), pour inciter les gens qui commencent à ressentir des symptômes, même bénins, à rester chez eux plutôt que d’aller travailler. Cela signifie que si vous vous déclarez malade auprès de votre employeur, vous toucherez 80 % de votre salaire dès le premier jour d’absence. Il n’est pas non plus obligatoire de présenter un certificat médical pour justifier d’un congé médical de plus de 5 jours, pour ne pas surcharger les services médicaux.

Si des entreprises, pour cause de baisse de production, doivent diminuer le temps de travail de leurs employés (au lieu de les licencier), le gouvernement couvrira les baisses de salaires pour les employés.

De nombreuses entreprises autorisent le travail à domicile et préfèrent mettre leurs employés en quarantaine pendant deux semaines. 

Pour finir, cette phrase lue dans un journal suédois : « Trouver un vaccin contre le virus corona peut prendre un an. Mais il y a déjà un médicament : la coopération et la solidarité. »

 

L’équipe de La Suède en kit souhaite à tous ses lecteurs
de rester en bonne santé, ou le cas échéant, un prompt rétablissement.
Prenez soin de vous !  

A propos Audrey L 110 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, je souhaite faire part de mon expérience et de mes connaissances de la société suédoise pour aider mes compatriotes à s'installer en Suède.

172 Commentaires

  1. Merci ! C’est un peu difficile de s’y retrouver quand on ne parle pas beaucoup suédois. 🙂
    le 113 13 c’est uniquement pour des renseignements sur le virus ? Je croyais que c’était un numéro mis en place pour décharger le 1177 des gens qui appellent avec des symptômes de coronavirus.
    L’age des personnes touchées va de 0 à 96 ans ? Il me semblait que les enfants n’étaient pas malades.

    • Bonjour Flore-Anne, le 113 13 est uniquement pour les infos sur et autour du virus, mais si on ressent des symptômes, c’est le 1177 qu’il faut appeler. Donc malade = 117, pas malade = 113 13. Quelques enfants sont malades, mais ils sont (pour une raison qu’on ignore encore) moins touchés que les adultes.

        • Bonsoir Robert, votre voeu est exaucé. 🙂 L’article sera désormais mis à jour une fois par semaine, tous les vendredis après-midi en même temps que la publication du post sur Facebook. L’article est maintenant à jour pour les quatres dernières semaines.

  2. Petite précision : Les enfants peuvent tout autant être contaminés mais ils ont des symptômes plus légers. Les personnes les plus vulnérables sont les personnes âgées et déjà malades avec des problèmes respiratoires ou un système immunité moindre car le virus les attaquent de façon plus accrue et les symptômes sont de ce fait plus difficiles pour eux.

    • Bonjour de France. Les enfants sont comme les adultes sujets a subir cette épidémie. Mais souvent ils sont « Porteurs sains » c’est à dire que leurs systemes hymunitaire combat ce virus sans symptômes apparents. Pour autant ils peuvent transmettre plus facilement que nous le virus a leurs copains de classe, professeurs, etc. On dit en france que le facteur de propagation est de 1 pour 3!
      C’est la raison pour laquelle il faut se confiner 14 jours (au moins) pour éradiquer la propagation par l’homme.

  3. Bonjour, merci beaucoup pour cet article. Qu’en est-il des entrées dans le pays au niveau des frontières ? Les français sont-ils toujours autorisés à entrer sur le territoire ? Bonne journée, Claire

    • Bonjour, le Danemark vient de fermer ses frontières. La Suède non, il est encore autorisé de se rendre ou de sortir de Suède. Si la Suède venait à fermer ses frontières, nous l’indiquerons bien sûr dans cet article.

        • Bonjour.
          J’ai un vol le 30 mars, je suis français mais j’ai un chalet en laponie, et je souhaite m’y rendre. À votre avis vais je pouvoir passer la frontière en avion ?

          • Bonjour Nicolas, selon les mesures prises à ce jour, vous pourrez vous rendre en Laponie. Mais cela peut évoluer d’ici là. Il est impossible à l’heure actuelle de savoir quelle sera la situation dans deux semaines.

      • Bonjoue. Désolé mais, sous votre rubrique infos diverses vous citez Trump et montrez avec fierté une affiche des manifestants fachos arborant « Be like Sweden ». Cela n’est pas du tout flatteur mais aussi… c’est d’ un ridicule enfantin. Vous devriez vous en excuser, si vous aimez ce pays.
        Regards.

        • Bonjour, Dans cet article nous nous efforçons de relayer des faits et des actualités qui ont trait au corona et à la Suède de la manière plus neutre et objective qui soit, sans juger. La Suède fait parler d’elle dans le monde entier en ce moment, on la nomme sur une pancarte dans une manifestation aux États-Unis, c’est un fait, avec preuve à l’appui par l’image. Cela ne veut pas dire que nous cautionnons cette prise de position, nous laissons à nos lecteurs la liberté d’interpréter ce fait comme bon leur semble. Nous ne commentons pas cette pancarte, nous ne donnons pas notre avis sur son bien-fondé et nous ne permettrions jamais de qualifier les manifestants de quoique ce soit. Notre amour pour ce pays nous conduit à donner vie à ce site depuis plus de trois ans déjà, si jamais vous doutiez de notre engagement.

  4. Bonjour, merci pour vos informations.
    Pensez vous que les entreprises vont également suggérer à leurs employés de faire du Home Office de manière permanente? Pensez vous au confinement? Merci beaucoup

    • Bonjour, C’est une décision qui revient à chaque entreprise, certaines l’ont déjà fait (Spotify par exemple). Pour ce qui est du confinement, il ne semble pas que la Suède suive cette piste-là, mais les choses évoluent vite. Soyez attentifs aux annonces des autorités. Ici, nous mettons l’article à jour dès qu’une nouvelle mesure est annoncée. Si confinement il devait y avoir, nous vous en informerons bien évidemment. Prenez soin de vous !

  5. Vous êtes vraiment super! SL (Stockholm) a de nouvelles recommandations https://sl.se/corona

    Une petite coquille s’est glissée Birka cruises et non Burka.
    Il suffit d’une voyelle pour faire passe un viking pour taliban! Jamais pensé à ça avant!

  6. Merci beaucoup pour toutes ces mises à jour. C’est très difficile de trouver des informations quand on ne parle pas la langue et n’a pas la télé suédoise.

  7. Merci beaucoup de nous tenir informés des mesures prises en Suède et de l’évolution de la situation sur place

  8. Bonjour Audrey,

    Merci pour ces résumés quotidiens, c’est vraiment super d’avoir ça!

    Bonne journée

    • Merci de cette précision Sophie. Rajoutons qu’elle s’applique pour bon nombre d’autres pays : tous les malades ne sont pas testés.

      • Oui, absolument, Audrey !
        Pour la Suède, ça explique la chute des contaminations les 14 et 15 mars qui m’intriguait.
        Par ailleurs, les Allemands testent de façon bien plus large que la Suède ou la France par exemple, donc la comparaison du nombre de contaminés par pays n’est pas forcément parlante, mais il n’empêche que les statistiques sont fascinantes…

        • Et malgré ça (avoir plus de cas officiels), l’Allemagne a un bien meilleur taux de guérison que d’autre pays dont la France. Ça devrait inspirer toutes les nations a ne pas arrêter de faire un maximum de tests mais ça ne semble pas être le cas !

          • A ce jour, le taux de guérison de l’Allemagne est de 1% tandis qu’il est de 10% en France, mais cela peut signifier tout simplement que la plupart des contaminés en Allemagne ne sont pas suivis s’ils ne sont pas hospitalisés.
            Peut-être que vous pensiez au taux de mortalité du virus : là, tant que les hôpitaux ne sont pas débordés, la différence est essentiellement statistique. Si comme en Suède, vous ne testez que les cas graves ou à risque, vous aurez forcément une proportion plus grande de décès que si vous testez également des personnes jeunes et en parfaite santé.

  9. Je répète ce que d’autres ont déjà dit, mais je le fais :). Un grand merci pour ce blog qui nous permet de rester au courant des dispositions prises en Suède.

  10. Merci beaucoup Audrey et merci également à toute l’équipe de la Suède en kit de nous permettre de rester informés, tout particulièrement en cette période stressante pour beaucoup d’entre nous.

  11. Bonsoir
    Je prépare un séjour culturel pour un chœur et j’aimerais faire de la prospection la semaine prochaine en espérant que tout ne soit pas fermé d’ici là merci et bravo pour votre travail quotidien

    • Bonsoir Paul, je pense qu’il est plus sage de reporter votre séjour. Merci pour les compliments ! 🙂

  12. Merci Audrey !
    Je viens d’écouter la conférence de presse du médecin directeur de la santé de la région de Stockholm. Il n’a pas l’air d’envisager la moindre mesure pour enrayer l’épidémie à la racine, mais plutôt d’essayer de mettre en place de plus en plus d’unités de soins. Je trouve ça étonnant, vu le manque de ressources chroniques que la Suède présente dans le monde médical déjà en temps normal.

  13. Bonjour
    Attention à mettre les bonnes explications pour les chiffres.
    il s’agit de 100000 personnes qui ont été diagnostiquées. Pas de 100000 cas. Il y aura beaucoup plus de cas mais les gens n’ont pas besoin de consulter un médecin.

  14. Bonjour Audrey,
    Merci pour ces précieuses informations qui sont les seules que j’ai trouvées jusqu’à maintenant pour me faire une idée précise de ce qui se passe au jour le jour en Suède. Savez-vous s’il est possible depuis la France d’accéder à une chaîne de télévision suédoise, et donc aux journaux télévisés du pays? D’avance merci pour votre réponse.

    • Merci Nathalie pour ces gentils mots ! Vous pouvez regarder SVT Play, mais il n’est pas sûr que tout soit accessible depuis l’étranger. Le journal télévisé l’est il me semble.

  15. Je comprends que le folkshälsomyndighet corrige sans arrêt rétrospectivement ses statistiques par jour, vu qu’il doit y avoir des retards et des ratés dans les transmissions de données, mais au niveau des morts, en ce moment ils en affichent plus dans le total que si on fait la somme des morts par jour. Là, je ne suis plus…

    • Bonjour Sophie, Si vous faites référence au diagramme de Folhälsomyndigheten dans l’article, il ne s’agit pas du nombre de morts, mais de cas confirmés (sjukdomsfall). Si vous allez sur le site de Folkhälsomyndigheten, vous pouvez voir un graph pour le nombre de morts (avlidna) en cliquant sur la flèche de droite.

      • Bonsoir Audrey, je suis bien allée sur le site et j’ai cliqué sur la flèche de droite jusqu’aux avlidna. J’ai l’habitude de croiser les chiffres pour les vérifier et en additionnant les morts par jour, j’arrive à 20 de moins que le total affiché en haut de l’écran (457 vs 477). Hier aussi, il y avait un écart, légèrement différent. Je regrette qu’il n’y ait aucune explication. Ceci dit, ça ne change pas fondamentalement la compréhension de la tendance, mais autant je comprends qu’on n’ait pas tous les morts le jour même, autant je ne comprends pas qu’on puisse donner un détail par jour ne correspondant pas au total. Dans ce cas, comment arrivent-ils au total ? Question purement rhétorique : je ne m’attends pas à une réponse de votre part, à moins que vous ayez des contacts là-bas. 🙂
        C’est plus un rappel que dans les stats publiées, il peut y avoir des choix, des sélections et même des erreurs.

        • Bonsoir Sophie, si l’on regarde les données brutes de Folkhälsomyndigheten (document excel ici), il semblerait qu’on ignore encore la date de 20 décès (« uppgift saknas »). Ceci expliquerait-il cela ?

          • Merci beaucoup, Audrey ! Ceci explique certainement cela !
            Ca parait fou que les services soient capables de signaler des morts en oubliant la date, mais ils ont raison dans les circonstances actuelles de se concentrer sur les soins, donc j’arrête là mes commentaires sur les chiffres et je vous remercie encore une fois pour toutes ces infos quotidiennes et pour vos réponses éclairées.

  16. Merci pour ces informations au jour le jour. Etant un étudiant français en échange universitaire il est très difficile pour moi de m’informer sur les avancer en Suède ne parlant pas la langue. C’est agréable de pouvoir s’informer grâce à vous.

    • erci Evan, nous sommes ravis d’aider à mieux comprendre la société suédoise en général et de permettre de suivre l’actualité de la crise. Portez-vous bien !

      • Bonjour,
        D’où provient l’information suivante publiée sur votre site?
        En cas de pénurie de lits, l’hôpital universitaire Karolinska refusera de prendre en charge en soins intensifs les patients âgés de plus de 80 ans ainsi que les patients souffrant de maladies multiples âgés de plus de 60 ans.
        Merci!
        Danielle F.

        • Bonsoir Danielle, l’information a été relayée par divers journaux (Dagens Nyheter, Svenska Dagbladet, Aftonbladet, Expressen). Il s’agit en fait de lignes directrices émises par Socialstyrelsen (Office national suédois de la santé et de la sécurité sociale) qui sont déjà appliquées en temps normal, mais qui, dans la situation actuelle, sont maintenant diffusées parmi les médecins qui n’ont pas l’habitude de prendre la dure décision de qui mettre en soins intensifs ou pas. Il s’agit de consacrer les ressources aux patients qui ont les meilleures chances de survivre et de bénéficier de soins intensifs. Pour ce qui est de l’âge, dans ce contexte-là, on parle en fait d’âge biologique (au lieu d’âge chronologique).

  17. Bonjour Audrey

    merci enormément pour le temps que vous passez à traduire tout ça.
    J’essaie pour ma part de trouver des produits ménagers désinfectant et je n’arrive pas du tout a en trouver , je sais qu’en france on en utilise pas mal et d’habitude je n’en eprouve pas la nécéssité mais en periode de pandémie j’avoue que j’aimerais bien désinfecter mon appartement !

    • Bonsoir Charlotte, vous faites peut-être référence à l’eau de javel ? Dans les années 1990, la javel a été dénoncée comme produit dangereux pour l’environnement en Suède et depuis les Suédois n’en utilisent plus pour faire désinfecter chez eux. Cela s’appelle « klorin » en suédois.

  18. Bonjour,
    Merci pour ces infos.
    Une question à laquelle on n’arrive pas trop à avoir de réponse:
    en tant que francais installés en Suède quand pourrons-nous aller en France pour visiter nos familles/amis? Le ministère des affaires étrangères « déconseille » (comprendre interdit!) les voyages vers l’étranger jusqu’au 15 juin, qu’en sera-t-il après?
    Même question pour nos proches qui voudraient venir nous voir.
    Bien à vous. Antoine

    • Bonjour Antoine, il nous est malheureusement impossible de répondre à cette question. On ne peut qu’attendre de voir quelles seront les recommandations d’ici là, de même que celles de la France.

  19. Bonjour. Un tout grand merci pour vos informations. Petite question, est-ce que les décès en institutions de personnes âgées sont comptabilisés ? Merci

    • Bonjour Jean, ce n’est malheureusement pas clair. La radio P4 Uppland a par exemple rapporté le 7 avril que les cas « soupçonnés » dans les maisons de retraite ne sont pas comptabilisés. Est-ce parce qu’ils n’ont pas été testés ? (source). Mais Anders Tegnell affirme qu’on ne compte pas uniquement les décés enregistrés dans les hôpitaux.

  20. Vraiment, un tout grand bravo pour le travail extraordinaire que vous réalisez en résumant la situation au jour le jour. Je n’ai plus le courage de prendre directement les infos sur les sources suédoises. C’est trop déprimant et stressant.
    Merci beaucoup !

  21. Bonjour,
    Je consulte votre site depuis peu, je trouve l’approche suédoise sur la gestion de l’épidémie COVID-19 intéressante et essaie de comparer les résultats. D’après ce que j’ai lu, il y a un peu plus de 800 morts dans le comté de Stockholm pour 2.2M d’habitant soit 36/100000 comparés aux 54/100000 dans le département où je suis (Moselle) et pas plus en région parisienne. Est-ce que les EHPAD ou établissement pour personnes âgées sont comptées dans ces 800 ?
    Merci

    • Bonjour Pascal, Sont comptabilisés tous les décès des personnes qui avaient été testées positives au covid-19, EHPAD suédoises incluses. Socialstyrelsen va refaire les comptes pour s’assurer que la cause du décès est véritablement le covid-19. Jusqu’à maintenant, on s’est contenté de combiné le registre des tests au covid-19 et le registre des décès ; Socialstyrelsen va maintenant contrôler la cause du décès documentée par les médecins.

  22. Bonjour,
    Merci pour ces informations en temps réel ! Nous avions prévu un séjour Danemark / Suède mais nous avons décidé d’y renoncer en raison des conditions, bien malheureusement..

  23. Bonjour,

    D’abord merci pour votre travail, c’est très apprécié. Étant du Québec je suis là situation de la Suède du mieux que je peux et je suis très curieux de voir si son approche sera payante à long terme.
    Question, quand il est écrit « . Nous rappelons que ces chiffres sont relatifs puisque sont testées uniquement les personnes présentant de graves symptômes«  est-ce toujours le cas ? Il serait donc impossible de savoir si une personne est asymptomatique et porteuse du virus ? Et une personne avec de légers symptômes ne peut être testée ?

    Merci.

    • Bonjour François et merci pour votre message. La Suède commence à tester plus largement, mais essentiellement les personnels soignants pour s’assurer qu’ils peuvent travailler. En dehors de ces professions, les personnes asymptomatiques ou avec des symptômes légers ne sont pas testés, étant que la capacité de test n’est pas suffisante.

  24. Bonsoir, quelles sont les nouvelles aujourd’hui ? La Suède a t’elle pu enfin aplatir sa courbe ? Merci ! Paul K.

    • Bonsoir Paul, le nombre de décès et de nouveaux patients en soins intensifs est en baisse depuis quelques jours. Le nombre de décès peut toutefois être mis à jour dans les jours à venir, donc prudence avec les chiffres.

  25. Bonjour,

    Je dois partir étudier en Suède en Août dans le conté de Norrbotten (Luleå) pour l’année universitaire (Erasmus). Avez-vous plus d’informations sur les 471 étudiants de l’Université de Linköping dont l’échange doit être interrompu ?(annulé ?)
    Je pars dans un zone peu touchée par le virus mais je m’inquiète grandement d’une éventuelle annulation !

    Merci, bonne journée

    • Bonjour Paul, la région de Luleå n’est en effet pas trop touchée par le virus pour le moment. Il est impossible de savoir comment cela va évoluer. La région de Linköping est beaucoup plus touchée. Pour votre échange Erasmus, je vous conseillerais de prendre contact avec votre université de départ en France et celle d’Umeå. Pour le moment, nous n’avons pas plus d’information que cela.

      • Bonjour, Je me permets de changer un peu de sujet mais je ne trouve pas cette info ailleurs sur le net : quelles sont les recommandations sanitaires de fonctionnement des écoles maternelles en Suède aujourd’hui ? à l’heure de la réouverture des écoles en France, on a des mesures sanitaires tellement aberrantes (les enfants ne doivent pas se croiser dans les couloirs ni les classe, pas de partage de matériel pédagogique, etc…) que notre enfant retourne à l’école nous parait bien compliqué (…) malgré notre besoin de travailler ! Merci de votre réponse ou d’un lien vers une réponse !!

        • Bonjour Marion, En Suède, seules les écoles maternelles, primaires et les collèges sont ouverts, car l’on considère qu’il est plus difficile de leur faire l’enseignement à domicile et que contrairement aux lycéens ou étudiants, ils ne peuvent pas être laissés seuls à la maison. Il n’y a pas de restrictions très strictes dans les écoles pour le moment, si ce n’est que les parents ne rentrent plus dans l’école pour déposer et récupérer leurs enfants, et qu’au moindre symptôme (toux, nez qui coule), l’enfant doit rester à la maison. Dans les cours d’école, les enfants continuent à jouer comme ils l’ont toujours fait. Il est très possible qu’on les incite à se laver les mains un peu plus souvent que d’habitude, mais rien de plus.

          • Merci pour votre réponse ! et quel est le taux de fréquentation dans les écoles primaires ? est-ce que les gens restent confinés d’eux mêmes, y compris à l’école ?

          • Bonjour, l’école est obligatoire en Suède, donc les enfants en bonne santé sont censés y aller. Nous n’avons malheureusement pas de chiffre pour le taux de fréquentation des écoles.

          • Bonjour Audrey,
            Merci pour tous ces éléments. Comme je le disais plus haut, nous avions un séjour prévu en Suède. J’ai vu dans votre mise à jour du 5 mai que la saison touristique à Gotska était annulée et que les réservations allaient être remboursées. Est-ce envisageable ailleurs? Nous avons des réservations à Göteborg et Malmö..
            Merci d’avance.
            RK

          • Bonjour RK, Gotska Sandön est une île protégée donc les séjours y sont plus réglementés qu’à d’autres endroits en Suède. Contacter les lieux où vous avez réservez pour plus d’informations, ils sauront très certainement vous répondre.

    • Merci de vous inquiétez de nous Paul et surtout de nous être si fidèle ! 🙂 Nous allons très bien, merci. Étant donné le peu d’information le week-end, nous avons décidé de ne faire une mise à jour que le dimanche soir.

  26. Un grand merci Audrey pour votre travail et votre temps ! C’est vraiment utile comme information.
    Un grand bonjour de Göteborg

    • Merci mille fois Amélie, toute l’équipe de la Suède en kit participe à cet article et est ravie de rendre service à ses lecteurs !

  27. Bonjour
    Je ne suis pas d’accord avec
    « La Suède devient le pays où le taux de décès liés au Covid-19 est le plus élevé au monde – Les Observateurs »
    La façon de comptabiliser les morts est la mème en Suède et en France. (hôpitaux + maisons de retraite)
    La France a 28 367 morts pour 77 000 000 habitants
    La Suède a 3998 morts pour 11 000 000 habitants
    La France a 368 morts par million d’habitant
    La Suède a 363 morts par million d’habitants
    Le confinement a été très très sévère en France et long. La densité de population a justifié celui ci! Finalement la Suède ne s’en tire pas si mal.

    • Bonsoir Daniel, il ne s’agit pas du nombre total de morts depuis le début de la crise par rapport à la population totale, mais du nombre de morts sur les deux dernières semaines, rapportés à la population totale. Toujours est-il que même par rapport au nombre de morts total par rapport à la population, la Suède suit la France de près…

  28. Bonjour
    Merci beaucoup pour toutes ces informations.
    En janvier nous avions réservé 3 semaines de vacances en Suède en famille pour le mois d’août (Stockholm, uddvella, Lac de sijan)
    A priori on pourra quitter la France, mais j’ai du mal à savoir si nous pourrons profiter des vacances, nous déplacer comme nous le voulons, profiter des activités touristiques..
    Les musées à Stockholm seront-ils ouverts ? Que d’inconnu…
    Que conseille la Suède pour les touristes qui souhaite venir cet été ?
    C’est un sacré voyage pour nous, nous en rêvons, mais nous ne voulons pas nous retrouver coincé…
    Merci d’avance,

    • Bonjour Marie, Les musées de Stockholm rouvrent petit à petit pour la saison estivale, d’ici le mois d’août, tous devraient être ouvert (sauf si la crise devait empirer d’ici là et que les autorités décident de nouvelles restrictions, ce qui nous est impossible de dire pour le moment). L’Agence de santé publique devrait faire annonce dans la semaine qui vient à propos des vacances d’été. Nous vous tiendrons bien sûr au courant dans cet article.

  29. Bonjour Audrey,
    L’indication ‘8 personnes sont décédées ces dernières 24 heures’ n’est pas tout à fait exacte. En fait, 8 décès supplémentaires ont été enregistrés entre hier et aujourd’hui, dont seulement 1 a eu lieu aujourd’hui et 1 hier. Ca se voit sur le fichier excel que vous m’aviez indiqué sur le site de folkhalsomyndigeten. Merci encore pour ce lien !
    Comme vous l’avez précisé, les statistiques sont ajustées avec le temps. En plus, le site publie tous les jours à 14h des stats qui sont arrêtées à 11 heures du matin, donc le chiffre ne représente jamais en totalité ce qui s’est passé le jour de la publication. J’ai constaté que les décès mettent environ quinze jours à être rapportés en totalité. Pour les cas testés positifs, les statistiques sont plus rapides.

    • C’est exactement cela Sophie. Morale de l’histoire : il faut faire attention à comment interpréter les chiffres.

  30. « Les entreprises forestières sont débordées de demandes d’emplois saisonniers » c’est quel genre de travail ?

    • Bonjour Greg, Un ouvrier forestier travaille principalement à faire du défrichement, abattre des arbres tombés à terre ou qui risquent de tomber. C’est souvent un travail d’équipe et avec des machines.

  31. Bonjour
    Merci pour votre site qui semble être une vraie mine d’or. Nous le découvrons seulement. Nous avons réservé début janvier des billets d’avion pour la Suède où nous comptions passer 2 semaines entre le 27 juillet et le 10 août. Suite au Covid, mon mari ne peut plus avoir ses vacances à ces dates, mais début juillet. Nous ne savons pas encore si nous pourrons changer nos billets. De plus, nous avons entendu parler d’une mise en quarantaine à l’arrivée dans le pays. Est-ce vrai ?

    • Bonsoir Véro et bienvenue sur le site ! Il n’y a pas de quarantaine en Suède. Par contre, au moindre symptôme, il faut s’isoler et ce jusqu’à deux jours après la fin des symptômes. En espérant que vous pourrez changer vos billets d’avion et passer de bonnes vacances.

  32. Coucou! Merci pour cet article qui est dans mes bookmarks depuis le début de la crise, et partagé avec la famille et les amis en France.
    Petite erreur : le lien vers UD dans la section « Pour se tenir informé » pointe vers Folkhälsomyndigheten, comme le lien deux lignes au dessus.

  33. Bonjour Audrey,
    Toujours un grand merci pour ces récaps de ce qui se dit et se décide dans le cadre de cette pandémie.
    Les statistiques que vous avez indiquées aujourd’hui sont celles d’hier. On est maintenant (26 juin à 14h) à plus de 65.000 personnes infectées et 5.280 morts (soit au total 50 morts de plus qu’hier, mais qui ont pour l’essentiel eu lieu les quinze derniers jours, pas seulement ces dernières 24 heures).
    Bon week-end !

    • Bonjour François, Oui, la Suède en kit s’octroye une pause estivale du 1er juillet au 14 août. Seules les statistiques sont mises à jour dans cet article une fois par semaine.

  34. Bonjour. Comment les malades du covid 19 sont-ils traités en Suède, quels médicaments ? qu’en est-il de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine ?

    • Bonjour Philippe, ces médicaments ne sont pas utilisés dans le traitement des patients atteints du covid-19 en Suède. Le remdesivir est autorisé pour traiter les malades (approuvé par l’Union européenne).

  35. Bonjour, avez-vous des informations/ exemples concernant des actes de coopération frontalière entre la Suède et le Danemark ou la Norvège dans le contexte de la crise sanitaire de Covid 19?

    • Bonjour Eve, À notre connaissance, les pays frontaliers de la Suède sont plutôt protectionnistes dans le contexte de la crise du covid-19.

  36. Bonjour,
    Peut-être que quelqu’un peux me renseigner ici … Nous devons partir le 30 décembre pour 1 semaine à Stockholm mais nous n’arrivons pas à comprendre si une quarantaine va être imposée ou si nous pouvons voyager librement.
    Pouvez-vous m’en dire plus.
    Merci

    • Bonjour Gly, Il nous est malheureusement impossible de répondre à cette question car personne ne peut prévoir l’évolution du virus d’ici décembre. Pour le moment en tout cas, il n’y a pas de quarantaine.

    • Bonjour Daniel, Le pont sera inauguré ce dimanche 25 octobre à 11h, mais sans public. Tu pourras suivre l’évènement depuis ce lien.

      • bonjour
        Merci. Grace à ton « tuyau » j’ai vécu un moment historique. Ce pont est une merveille.
        Il fera date dans la vie d’une des plus belle capitale d’Europe.

        • Ravie que tu aies pu suivre l’inauguration à distance ! Le pont sera mis en circulation demain matin à partir de 5h.

  37. Bonjour de France (Normandie)et merci pour ce site. J’ai entendue dire que la Suède avait, après le SRAS et le MERS, organisé une consultation nationale pour savoir se qu’il convenait de faire en cas d’épidémie en Suède avec comme question : fallait-il privilégier la santé ou la liberté ?
    La position originale de la Suède pendant le COVID 19 serait directement liée à cette consultation. Quand est-il SVP ? Merci pour votre réponse.

    • Bonsoir, Pourriez-vous nous préciser à quelle consultation vous faites références ? Je n’ai pas réussi à la trouver avec une recherche sur Google.

  38. Bonjour Audrey, Maintenant, si nous regardons les chiffres, la France a un plus gros taux de mort par million d’habitant et avec deux confinements que la Suède. Certains disent qu’on ne peut pas comparer les chiffres car la suède manipule les chiffres. Qu’en pensez-vous ? Si la Suède ne falsifie pas les résultats, alors je ne comprendrai pas pourquoi le monde ne suit pas l’exemple de la Suède…

    • Bonjour Jérôme, je n’ai jamais entendu dire que la Suède falsifiait ses chiffres. Je dirais plutôt que les différents pays ne comptent peut-être pas tous de la même manière et que c’est pour cela que c’est difficile de comparer. Mais il y a aussi d’autres choses à prendre en compte, comme la densité de la population, par exemple.

  39. Bonjour Audrey, en effet, c’est très sage de votre part de le faire remarquer, la forte densité de population accentue les épidémies. Je pense aussi que la mentalité des suédois est différente de celle des français. J’ai l’impression que lorsque les élus proposent une solution, comme celle de l’immunité collective par exemple, la population suédoise est plutôt positive et courageuse. De plus, les suédois ne sont-ils pas plus respectueux des règlements et des consignes des institutions ? En ce qui concerne les français, je pense qu’ils sont désorientés par la classe politique en général qui ne remplit plus ses promesses économiques et sociales, comme dans le monde entier d’ailleurs. J’ai l’impression que la Suède est beaucoup plus épargnée. La Suède et ses politiques (comme dans la plupart des pays du nord) ne sont-ils pas plus conscients de l’enjeu de notre avenir à propos de l’épuisement de nos ressources (énergie, eau, métaux précieux, sable…) et du dérèglement de notre écosystème qui influe le réchauffement climatique et la biodiversité ?

    • Bonsoir Jerôme, pour ce qui est du respect des règles en Suède, c’est en fait très variable, la preuve en est l’augmentation actuelle des cas de covid-19.

  40. Bonjour Audrey, Avec la deuxième vague, ça me semble logique qu’il y ait une augmentation des cas covid-19 puisque les institutions suédoises ont pris le parti d’une immunité collective en ne confinant que les personnes fragiles et de plus de 65 ans, mais le résultat est qu’il n’y a pratiquement pas de mort par rapport aux autres pays. Ai-je les mauvaises informations ?

    • Bonjour Jérôme, le nombre de cas augmente maintenant surtout parce que l’on teste beaucoup plus qu’au printemps, la mise en place des tests a été longue. Il est donc difficile de comparer ces deux périodes. Si on veut comparer, il vaut mieux se baser sur les statistiques de patients en soins intensifs ou des décès. Le nombre de décès par jour reste beaucoup plus bas qu’à une certaine période au printemps (pour le moment), avec un total de 60,49 décès pour 100 000 habitants. Selon l’OMS, la France compte 646,56 décès par millions d’habitants et la Suède 602,22. L’évolution en Suède des dernières semaines est inquiétante.

  41. Bonjour Audrey,
    Tout d’abord merci pour vos informations, votre site est très intéressant.
    Oú en est la Suède cette semaine ?
    Les mesures ont elles évoluées ?
    Cordialement

      • Merci pour votre retour et encore merci pour ces informations. Nous avons des faits et pas des interprétations politiques.
        Cordialement
        Jean-Michel

  42. Bonjour,

    Je comprends pas votre interprétation du tableau.
    Vous parlez de 98 morts le 18/11, sur le tableau c’est 11.
    De me pour les personnes en soins intensifs, vous parlez de 181, sur le tableau 16.

    Bravo en touts cas…

    • Bonjour François, Merci pour votre message. 98 décès le 18 nov, c’est le nombre de décès rapportés à ce jour, les décès ont pu avoir lieu les jours précédents ; dans le graphique, les décès sont indiqués en fonction du jour de décès. Le nombre de patients en soins intensifs dans le texte est le nombre total de patients en soins intensifs au 20 novembre et permet de se rendre compte du nombre de lits utilisés ; le graphique lui indique le nombre de nouveaux patients admis en soins intensifs par jour.

  43. Bonjour Audrey et merci beaucoup pour ces informations.
    Concernant le taux de positivité de 31,6 % à Stockholm s’agit il du taux de positif porteur du virus (virologie par prélèvement nasal ou salivaire) ou du taux de gens ayant été contaminés auparavant mais qui sont maintenant immunisés (sérologie dans le sang)car si c’est le cas la ville est à presque 50 % de l’immunité collective ce qui me surprendrait
    Merci
    Marc

    • Bonjour Marc, il s’agit des tests anticorps (donc pas des tests pour détecter le virus) effectués la semaine dernière.

  44. Bonjour, merci beaucoup pour ces informations très utiles et à jour, jesouhaitais vous demander si les musées étaient actuellement ouverts à Stockholm ou du moins s’ils prévoyaient d’ouvrir au cours de décembre ? Merci. Zoé

    • Bonjour Zoé, la plupart des musées de Stockholm sont actuellement fermés et le resteront jusqu’après les fêtes de fin d’année. Les musées nationaux ouvriront peut-être fin janvier, en fonction de l’évolution de la pandémie.

  45. Bonjour et bonne année !

    Merci également pour le travail fourni tout au long de 2020, extrêmement riche et intéressant.

    Je me permet de poster parce que je suis atterré par l’évolution de la situation en Suède (le changement de cap, l’intervention du Roi) et la bêtise de nos médias français. Les Suédois ont parfaitement bien réagis, preuve en sont les chiffres de mortalité annuelle :
    2014 : 88 976
    2015 : 90 907 (progression N-1 +2,17 %)
    2016 : 90 982 (N-1 +0,08 %)
    2017 : 91 972 (N-1 +1,09 %)
    2018 : 92 185 (N-1 +0,23 %)
    2019 : 88 766 (N-1 -3,71 %)
    Vous avez bien lu : ce que TOUT LE MONDE oublie de souligner, c’est que la Suède a eu 3400 morts EN MOINS l’an dernier !! Personne n’en parle, ni ne les félicite pour ça.
    Si je me fie aux derniers chiffres officiels, pour 2020 on attend ~92 000 morts (+3,65%) dont ~9 000 du covid (~9,78% du total). Déjà, de base, sans le Covid, il y aurait encore eu une baisse de la mortalité. Ensuite, même avec le Covid, on ne revient même pas au chiffre de 2018. Ou tout juste. Enfin, 1/3 des morts du covid sont probablement des gens en sursis depuis l’an dernier. Ce qui veut dire qu’au final, la mortalité en Suède cette année est globalement égale à celle de 2019.
    Cessons la panique, la désinformation, et la pression politique. Et reconnaissons enfin que les Suédois ont eu la bonne attitude et que tous les autres ont eu tort. Tant pis pour les égos froissés.

    La France, c’est 64 632 morts covid officiels en 2020, dont 26 468 pendant le 1er confinement et 22 507 pendant le second, soit 75,78% de la totalité. Magnifique bilan !

    Décès totaux du Covid :
    20/10
    Fr : 33885
    Su : 5922
    Écart : x5,72
    30/12
    Fr : 64508 (+90,37%) avec confinement, fermetures et masques !!!!
    Su : 8727 (+47,36%)
    Écart : x7,39
    Progression de la mortalité 16,48x plus rapide en France jusqu’au 15/12 (déconfinement). L’écart s’est ensuite réduit à 10,91x (31/12), mais le mois de décembre est toujours un mois de forte mortalité en Suède.

    Pour rappel :
    La France c’est 6,47x plus d’habitants que la Suède
    seulement 6,07x plus de cas covid
    mais 7,37x plus de morts
    Même en admettant que plusieurs critères d’observation mériteraient d’être pris en compte, les chiffres sont trop similaires pour les considérer comme faux (y compris si la Suède sous-estime ses morts, sachant qu’en France certains décès sont automatiquement étiquetés covid même si ce n’est pas la cause première).
    J’ai aussi fait des comparaisons avec le Brésil (même densité globale que la Suède) et les chiffres, bien qu’un peu plus élevés, n’explosent pas. Et en me focalisant sur Sao Paulo, l’état le plus dense du Brésil, j’ai trouvé des chiffres dans les mêmes ordres de grandeur.
    En conclusion, même à admettre que la Suède serait un mauvais élève, la France est largement pire, et devrait utiliser son temps pour faire son auto-critique au lieu de détourner l’attention sur le voisin pour masquer ses lacunes.

    Pour finir :
    cas / hab : la Suède vient seulement de nous dépasser fin décembre avec 4,22% contre 3,96% en France.
    mortalité (nombre de morts par habitants) : ils sont meilleurs 0,0843% contre 0,0962%
    létalité (nombre de morts par malade) : aussi meilleurs 1,9953% contre 2,4271%
    Ce qui veut dire qu’ils sont aussi meilleurs dans la prise en charge (ou dans l’hygiène de vie).

    Dernière remarque : l’espérance de vie en Suède est de 82 ans. Quand on regarde les courbes de natalités des années 30 et 40, on constate que le baby-boom va bientôt engendrer un passage de la mortalité de 90000 / an à 110000/an minimum (+20%), avec ou sans covid. (En France, ce sera de 600 000 à 800 000 (+33%) et aux USA de 2 à 4 millions (+100%)) Et personne ne se prépare à ça. Pourtant, le vrai problème il est là : ce n’est pas le virus, mais une population mondiale vieillissante qui refuse d’accepter sa propre mort et qui gaspille son temps et son argent à repousser une échéance inéluctable.

    Bonne journée !

  46. Bonjour Audrey,

    Quelque chose m’a interpellé, j’ai lu  » En total de 8 088 personnes sont décédées en novembre (covid-19 compris), un record depuis 1918 (l’année de la grippe espagnole). Entre 2015 et 2019, la mortalité s’élevait en moyenne à 7 863 personnes en novembre. »

    Si je compte bien, il y a 225 morts de plus cette année en novembre?

    Bravo et bonne année 2021

  47. Bonjour,
    les français voyageant en Scanie via Copenhague peuvent-ils entrer si ils ne sont pas résidents en Suède ? (J’habite à Malmö et mes parents sont censé me rendre visite en janvier.)
    Merci pour votre aide.

    • Bonjour Maria, cela ne semble pas possible : « En revanche, des restrictions subsistent pour se rendre de la Suède vers la Norvège et la Finlande. Depuis le 21 décembre 2020, la Suède a fermé ses frontières avec le Danemark et le Royaume-Uni, pour une durée d’un mois minimum. Les citoyens suédois résidant dans ces pays peuvent néanmoins entrer sur le territoire de Suède. Les voyageurs non-suédois et/ou non-résidents ayant transité par l’un de ces deux pays ne pourront pas entrer sur le territoire suédois depuis le Danemark. Cette règle s’applique également aux conjoints ou parents de ressortissants suédois. » Source

      • Merci pour la réponse rapide.
        J’espérais qu’il y avait une dérogation pour les simples escales au Danemark vu que le séjour sur le sol danois serait de moins de 30 min. Ou qu’on pouvait effectuer un test PCR pour pouvoir entrer en Suède.

  48. Bonjour Audrey,

    J’ai prévu d’aller en Suède 10 jours. Cependant, mon vol retour prévoit une escale à Amsterdam. Comme vous avez pu l’indiquer un test PCR négatif est obligatoire si l’on passe dans cette ville.

    Pourriez-vous m’indiquer le prix de ce test en Suède ?

    Merci à vous,
    Belle soirée,
    Lauria

    • Bonjour Lauria, un test PCR avec certificat de voyage coûte environ 2 000 SEK. Vous trouverez une liste des laboratoires ici.

  49. Bonjour Audrey,

    à priori le pic de la « deuxième vague » a été atteint il y a quatre jours environ.
    Ce qui est étonnant c’est que rapporté au même nombre par habitant, il y a eu deux fois moins d’hospitalisations et de soins intensifs qu’en France, par contre 1,4 fois lus de décès…

    • Bonjour François, La Suède ne mets en soins intensifs que les patients qui supportent la procédure. Il est possible que les critères d’admission soient plus rudes qu’en France.

  50. Hej Audrey,

    Merci pour votre site et pour les réponses que vous donnez à ceux qui vous questionnent. Je me pose 3 questions.

    1. Les malades du Covid bénéficient-ils de traitements, et si oui lesquels ? Hydrochloroquine ? azythromycine ? ivermectine ? etc.

    2. Les autorités encouragent-elles de façon appuyée le renforcement des défenses immunitaires ?
    Vitamine C, Vitamine D, Zinc, Hygiène de vie, etc.

    3. Vous semble-t-il envisageable que la vaccination contre le Covid puisse devenir obligatoire en Suède ? En d’autres termes, serait-ce compatible avec l’état d’esprit de la Suède, ou la liberté individuelle est-elle considérée comme un principe supérieur, empêchant a priori l’obligation vaccinale ?

    Tack för svaren.

    Cyril

    • Bonsoir Cyril !
      1. Selon krisinformation.se, les médicaments utiliser dans les hôpitaux suédois sont Veklury (remdesivir) et Dexametason.
      2. Il n’y a pas de campagne pour les vitamines ou minéraux, mais pour l’hygiène de vie oui et ce depuis le début de la pandémie : se laver les mains régulièrement et faire sur sport (de préférence en extérieur, éviter les salles de sport, et en gardant ses distances).
      3. Obliger la vaccination ne me semble pas envisageable. Aucun vaccin n’est obligatoire en Suède et la majorité des Suédois sont malgré tout vaccinés.

  51. « La commune d’Uppsala a pris la décision d’annuler les traditionnelles célébrations du 31 avril au cours desquelles les lycéens reçoivent leur casquettes d’étudiants. »

    Il y a 31 jours en avril en Suède ? ^^;

  52. Bonjour et merci à la Suede en Kit d’être toujours au rendez-vous pour nous permettre d’être maintenu.e.s au courant de ce qui se passe dans notre cher pays de residence. Juste une remarque, pouvez-vous la prochaine fois ajouter des references aux informations que vous mentionnez pour qu’on puisse retrouver l’information d’origine en suedois? Merci

    • Bonjour Charlotte, merci pour votre message. Rajouter les liens vers tous les articles lus pour faire ces mises à jours alourdiraient beaucoup le texte. Nos sources sont les grands quotidiens suédois.

  53. Bonjour Audrey !
    J’espère que tout va bien chez vous
    J’ai plusieurs questions : sait on quand le Skansen et les autres musées pourront rouvrir? Est ce que les restaurants servent après 20h? Y’aura t’il des fêtes cet été? Merci pour tout ce que vous faites, amitiés,
    Pawel

    • Bonjour Pawel, très peu de musées ont annoncé leur date de réouverture, Skansen par exemple ne s’est pas encore prononcé. Je ne peux que vous recommander de consulter les sites internet des musées qui vous intéresse. La restriction de fermeture des restaurants à 20h30 n’est pas encore levée. Nous ne pouvons pas encore prévoir l’évolution de la situation pour midsommar, nous ne pouvons que patienter et espérer que cela aille mieux d’ici là au fur et à mesure que la campagne de vaccination progresse, même si c’est encore assez lent pour le moment…

  54. Bonjour Audrey,
    si j’ai bien lu, à partir d’avril, les francais ne résidant pas en Suéde pourront s’y rendre via le Danemark si ils ont un test négatif à présenter : PCR ou antigénique (déjà nécessaire pour aller au DK). C’est bien ca ?
    Je n’ai trouvé trace de cette info nulle part ailleurs.
    Bon week end !

    • Bonjour Laura, ce n’est en effet pas très clair, mais cela s’applique probablement aux résidants norvégiens, danois et anglais. Je ne sais pas ce qu’il en est pour les voyageurs en transit. J’espère pouvoir clarifier la situation dans une prochaine mise à jour. Quoiqu’il en soit, l’ambassade de France continue à recommander les vols directs.

  55. Bonjour Audrey,

    Je souhaite temporiser certaines informations, surtout celles concernant la surmortalité Suédoise qui est une illusion. En effet, j’ai repris les chiffres du SCB. En comparant la mortalité rapportée au nombre d’habitants… Je suis remonté jusqu’en 1990, et j’ai constaté :
    DE 1990 à 2008 : le taux de mortalité du pays était supérieur à 1%, avec un pic à 1,12% en 1993.
    Depuis 2002 : Ce taux est en baisse constante (le nombre de morts annuels est stable et les naissances augmentent) – mais s’inversera forcément à un moment donné.
    En 2020 : Nous sommes à 0,95%, une première depuis 2013 !! (Et comme je l’avais fait remarquer plus haut, cette hausse est à mettre en perspective avec la baisse de 2019)
    En 2019, donc : le taux de mortalité de la Suède n’était que de 0,87% !! Son plus bas niveau en 30 ans. Et personne pour s’en réjouir ! C’est triste !

    Autre constat :
    L’épidémie de Covid a fait moins de morts en 2020 que la grippe en 2012. En 2012, le taux de mortalité total était de 0,97%. En outre, les victimes à l’époque étaient beaucoup plus jeunes que celles de 2020. Enfin, la population dite « à risques » (+65 ans) a augmenté de 15% en 8 ans. Quand le nombre de décès totaux, lui, n’a bondit que de 6,73%.

    Enfin, si on additionne les décès de 2019 et 2020, et qu’on les redispatche (en imaginant qu’il n’y ait pas eu de baisse en 2019) en faisant une projection en augmentation constante dans la continuité de 2018 (93 000 en 2019, puis 93 890 en 2020) on arriverait à un taux de mortalité annuel stable à 0,91% (comme 2018, et inférieur aux années précédentes). Donc c’est vraiment un effet d’optique par rapport aux 0,87/0,95% réels.

    J’ajoute qu’entre le 01/01/21 et le 15/03/21, il y a eu 1 500 décès de plus qu’en 2020, auxquels on ajoute 10 000 morts entre 2019 et 2020 = 11 500 décès. Sauf qu’au 15/03/21, le covid a fait 13 172 morts. La surmortalité est donc inférieure à l’impact du covid.

    Bref. Passé le relevé du nombre de décès bruts sur une seule année effectivement impressionnant (mais pas tant que ça puisqu’en 1993, il y avait eu 97 000 morts) et qu’on remet tout en perspective, l’année 2020 n’est pas exceptionnelle.

    Merci encore pour la régularité de vos mises à jour et votre sérieux.

    • Merci pour votre commentaire et de nous lire. Nous nous contentons dans cet article de faire une sorte de revue de presse suédoise, nos sources sont les grands quotidiens suédois. À ma connaissance, aucune étude analysant la surmortalité suédoise telle que vous l’avez fait n’a été vulgarisée, si elle a même été faite. Alors merci à vous !

  56. Bonjour,

    Encore merci pour votre travail, qu’elle mine d’informations ! Une question concernant les doses non réclamées. En france il est possible de se signaler pour recevoir une dose de vaccin non-réclamée et qui aurait été perdue autrement. Un tel procédé existe-t-il en Suède ?

    Merci d’avance,

    Pascal

    • Bonjour Pascal, Les centres de vaccination ont des listes d’attente qu’ils contactent quand il y a besoin. Mais il semble y avoir de la perte malgré tout. Merci pour vos encouragements ! 🙂

    • Toutes mes excuses Paul ! J’ai publié sur la page Facebook et puis j’ai oublié de mettre à jour sur le site… C’est maintenant chose faite. Merci beaucoup de votre fidélité !

  57. Bonsoir Audrey,
    Tout d’abord je tiens à vous dire merci pour votre travail, c’est très intéressant de vous suivre nous avons tellement de désinformation sur ce qui se passe en Suède.
    Depuis mardi il n’y a pas eu de conférence de presse du gouvernement concernant l’évaluation de la situation en Suède?
    Je vous souhaite une bonne soirée.
    Cordiales salutations
    Jean-Michel

    • Bonjour Jean-Michel, Toutes mes excuses, je croyais que la mise à jour avait été sauvegardée et publiée, mais non. Merci de m’avoir alerté, c’est maintenant corrigé.

  58. Bonjour
    Y a t’il des perspectives d’ouvertures pour les musées, les restaurants ? Y a t’il un calendrier proposé par le gouvernement de réouverture des frontières aux touristes ? Quid du pass sanitaire ? Merci d’avance !

    • Bonjour Paul, Les musées ont rouverts ces dernières semaines, les restaurants n’ont jamais fermé, mais ferment au plus tard à 20h30. Les frontières ne sont pas non plus fermées (et ne l’ont jamais été). Le gouvernement discute la mise en place d’un pass sanitaire pour l’été. Nous n’en savons pas plus pour le moment mais nous mettons cet article à jours deux fois par semaine, donc suivez-nous et vous serez mis au courant au fur et à mesure de l’évolution de la situation.

  59. Bonjour Audrey, merci pour votre réponse mais il apparait que 99% des musées soient fermés (Vasa Museum, Abba Museum, etc), que l’opéra et les théâtres aussi. Le gouvernement n’avait il pas prévu de communiquer à ce sujet sachant que les restrictions prennent fin le 17? Je vous suis sans cesse 🙂 tout le meilleur !

    • Voici un site qui semble à jour, avec la liste des musées ouverts actuellement à Stockholm : http://www.stockholmmuseums.se/sv/today. Les salles de spectacles sont en effet encore fermées car elles ne pourraient accueillir que 8 personnes. Les restrictions ont été prolongées du 3 mai au 17 mai. Nous ne savons pas encore si les restrictions seront vraiment levées à cette date-là. « Stay tuned » et merci de votre fidélité ! 🙂

  60. Bonjour , je voudrais séjourner en suede du 19 juillet au 23 juillet ( mon vol de bordeaux transit par amsterdam ) . Visite de stockolm et decouverte de le mine de sala ; que puis je esperer comme contrainte pour ce séjour ? le pass covid ( nous sommes vaccinés tous le 2 )me permet il de partir en suéde et de revenir en france sans passer de test pcr . Merci

    • Bonjour, Nous ne connaissons pas encore les restrictions qui seront en place à ce moment-là. Il est prévu de lever en partie les restrictions actuelles à partir du 1er juin, si les conditions sanitaires le permettent (voir notre mise à jour du 13 mai). Nous ne savons pas non plus comment le « pass covid » sera utilisé, nous en parlerons bien sûr dès que les détails seront communiqués.

  61. Bonjour

    Les tests de-48h restent encore en mesure au 9 juin pour rentrer en Suède ?
    Les piscines restent encore fermées?

    • Bonjour, la date du 9 juin est valable pour les voyages vers la France, pas pour la Suède. Les tests de moins de 48h sont encore en mesure jusqu’à nouvel ordre. À partir du 1er juillet, le pass-covid sera mis en place, mais nous ne savons pas encore les conditions que la Suède imposera.
      Les piscines ont rouvert mais avec un nombre limité de personnes.

      • Bonjour Audrey,
        Avant tout, merci pour votre précieux travail.
        Savez vous si la vaccination en Suède est ouverte aux personnes non résidentes en Suède ?
        Nous envisageons un voyage de quelques mois à partir de Juillet, et il me sera nécessaire de faire ma seconde dose.
        Merci par avance pour votre réponse.
        Sébastien

        • Bonjour Sébastien, non, malheureusement, il faut être résident (= avoir un personnummer) pour avoir accès au vaccin covid.

  62. Bonjour, Est-ce qu’il y a un ban d’entrée pour les Canadiens (vaccinés ou pas)? Je participe à une compétition internationale en suède en septembre et je me demandais si je mets cela dans mon agenda ou pas. Merci

  63. Bonjour,
    Je viens de voir la dernière mise à jour. D’où sortez vous l’incidence à 400 / 100 000 en France? Nous sommes à 85 à la date indiquée (mi septembre).
    Les 400 est sans doute dans les iles où il y a une réticence à la vaccination (à peine plus de 30% de vaccinés).

    • Bonjour, le chiffre vient d’un article du quotidien Dagens Nyheter qui a utilisé les statistiques de l’ECDC. Il est très possible que les chiffres des cinq départements d’outre-mer soient inclus dans ce chiffre.

  64. bonjour madame,
    Merci pour votre travail.
    J’aurais une question par rapport a comment communique le gouvernement suédois sur le covid.

    • Bonjour Pierre, Il y a au moins une conférence de presse par semaine, les sites internet du gouvernement et de Folkhälsomyndigheten sont régulièrement mis à jours et les journaux relayent les informations au quotidien.

1 Rétrolien / Ping

  1. Levée de toutes les restrictions en Suède fin septembre – Covid – Les Manipulations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.