Carrément craquants, les knäcke aux graines !

Envie de craquer pour ce pain plat croquant aux graines et typiquement suédois ? Notre recette de base se décline selon vos goûts et les ressources de vos placards…
Dans cet article, Anne D. vous raconte l’histoire du knäckebröd et Sylvie R. vous livre sa recette.

Un peu d’histoire…

Le pain croustillant (knäckebröd également appelé spisbröd) est un pain dur fermenté originaire de Suède. Littéralement, knäckebröd signifie “pain croustillant”. C’est vrai que cette sorte de galette sèche et fine, mi pain, mi biscotte croque formidablement sous la dent. Il fait partie de l’alimentation suédoise depuis le Moyen Âge, vers 1500. Originaire du Värmland, il s’est rapidement propagé dans la plupart du royaume. En règle générale, à cette époque, le knäckebröd est cuit à partir de seulement quatre ingrédients : de la farine de seigle, de la levure ou levain, du sel et de l’eau. Le pain est formé en plaque plate et mince qui est rapidement cuite à haute température. Le plus souvent, un motif de trous est donné à l’aide d’un brödnagg (petite roulette agrémentée de piques) ou d’un knäckebrödskavel, rouleau à pâtisserie cranté.

Rouleau à knäckebröd
©Björn Tesch/imagebank.sweden.se

Ce pain pouvait être conservé très longtemps. On dit que le knäckebröd fabriqué le jour de la naissance d’un enfant pouvait être proposé lors de ses fiançailles ! C’est pourquoi dans l’ancien temps, il possédait cette forme de 30 à 40 cm de diamètre et percée en son milieu car on le pendait dans le garde-manger sur une tige de séchage. En raison de sa faible teneur en liquide, il a une très bonne durabilité, ce qui était particulièrement important dans l’ancienne communauté rurale.

Evolution au cours des siècles

Au milieu du 19ème siècle, sont apparues les premières boulangeries de knäckebröd et de nos jours la majeure partie de la consommation suédoise de knäckebröd est préparée industriellement. Les Suédois en mangent de 4 à 5 kg ​​par personne et par an, ce qui est plus que tout autre pays ! 85 % des ménages suédois en ont tout le temps à la maison, contre par exemple 8 % en France. Le knäckebröd est également devenu l’un des aliments les plus exportés de Suède.

Avec le temps, la fabrication du knäckebröd a évolué. Dans certaines variantes, la farine de seigle est mélangée à d’autres farines, voire carrément remplacée : farine de mais, de pois chiche ou d’orge… Elles ont avec les années été enrichies d’une multitude de graines et aromatisées avec des herbes et des épices. Les formes rondes ont également été petit à petit remplacées par des formes carrées ou rectangulaires plus “pratiques” au niveau du packaging.

Knäckebröd au four à bois
©Björn Tesch/imagebank.sweden.se

Et que déguste-t-on avec ? Les garnitures les plus courantes sont le beurre, le fromage de Västerbotten, le pâté de foie ou le Kaviar en tube… Le knäckebröd est un élément indispensable pour accompagner la soupe aux pois et les plats de hareng. Il est considéré comme un aliment populaire incontournable de la cuisine suédoise, une sorte de pain national !

 

La recette

Le knäckebröd, c’est ultra facile à faire ! Voici une petite recette en version moderne : le fröknäcke, bourré de graines saines et succulentes !

©Anne Donguy

Les ingrédients 

  • 1 dl de graines de lin (linfrö) ou de psyllium
  • 1 dl de graines de sésame (sesamfrö)
  • 1 dl de graines de courge (pumpakärnor)
  • 1 dl graines de tournesol (solroskärnor)
  • 2 dl de farine de seigle complet (rågmjöl) ou de maïs (sans gluten) ou autre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 dl d’huile d’olive ou huile neutre de colza
  • 2 dl d’eau bouillante
  • de la fleur de sel et/ou des herbes de Provence ou des épices à saupoudrer
©Anne Donguy

La préparation

  • Préchauffer le four à 150 degrés. Mélanger toutes les graines avec la farine choisie et le sel dans un bol. Ajouter l’huile et remuer, puis verser l’eau bouillante. Mélanger le tout pour obtenir une pâte uniforme.
©Anne Donguy
  • Laisser gonfler 10 minutes. Si la pâte devient trop dure, ajouter un peu d’eau.
  • Mettre la pâte sur un papier sulfurisé sur la plaque de cuisson. Recouvrir d’une autre feuille de papier sulfurisé pour faciliter l’étalement de la pâte, grâce à un rouleau, jusqu’aux bords. Retirer le papier du dessus et parsemer de sel, herbes ou épices.
©Anne Donguy
  • Cuire le pain à mi-hauteur dans le four pendant environ 45 minutes, puis le laisser dans le four éteint, jusqu’à refroidissement complet, avant de le casser en morceaux. Si vous préférez, tracer avant cuisson un quadrillage pour faciliter la découpe.
©Anne Donguy
  • Déguster avec fromage, houmous de betterave ou tel quel. Ce pain se conserve plusieurs semaines au sec.
©Anne Donguy

Nos autres recettes

A propos Sylvie R 137 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

2 Commentaires

  1. Bonjour
    J’aimerai acheter les rouleaux à partisserie cranté dont vous parlez knäckebrödskavel et l’autre Randkavel Breda.
    Pouvez-vous m’indiquer un endroit où ils livrent en France?
    Merci beaucoup et bravo pour votre site!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.