Ystad : colombages, plages et commissaire

©LN Antropius

Ses ruelles tortueuses flanquées de petites maisons de pêcheurs aux couleurs pastels, son centre ville datant du Moyen-Âge, ses roses trémières, ses petits cafés nichés dans des cours intérieures, son joli parc et bien sûr son commissaire, mondialement connu, ne laissent personne indifférent. Chaque Suédois a un lien fort avec Ystad, la charmante petite ville portuaire du sud de la Scanie, à visiter absolument en toute saison !

Sous ses pavés, l’histoire

Cette bourgade, située sur une baie protégée de la Baltique, doit son essor à ses nombreux bancs de harengs. Le blocus de la Baltique par Napoléon en 1807, propulse Ystad comme capitale locale de commerce et de contrebande. Ystad obtient ses droits de ville en 1175 ; en 1850, une diligence hebdomadaire relie Ystad à Stockholm, et en 1950, les lignes maritimes vers Bornholm et la Pologne sont ouvertes. En déambulant dans le quartier moyenâgeux, on peut encore admirer environ 300 maisons à colombages et à pans de bois, certaines richement décorées telle Änglahuset, la maison de l’ange, qui doit son nom à la tête sculptée au dessous du faîtage du toit, ou Pers Helsas gård, un ensemble très bien conservé. La magnifique église Sainte Maria et le cloître franciscain méritent une visite. C’est du haut de la tour de l’église  que, depuis 1750, le gardien de la ville, Tornväktaren, souffle les nuits dans son lur, sorte de trompe. Le poste de souffleur, rémunéré par la commune, est actuellement en pause institutionnelle.

©LN Antropius

Ystad est une ville très fleurie : des rosiers et des roses trémières de toutes couleurs ornent les rues à la belle saison et les parcs de la ville offrent des promenades agréables à l’ombre d’arbres d’essences variées. Ystad est aussi une station balnéaire aux belles plages de sable blanc telle Nybrostrand, tandis celle de Sandskog permet même sur son côté ouest une partie textillös (naturiste).


Dans ses ruelles, les histoires du Commissaire

De nos jours, les bancs de harengs n’assurent plus un niveau de vie décent, mais Ystad revit grâce à son commissaire, le très célèbre Kurt Wallander.

En 1991, Henning Mankell écrit le premier roman policier ayant le commissaire comme personnage principal récurrent. Des millions de lecteurs dans le monde suivent le commissaire Kurt Wallander dans les ruelles pavées d’Ystad, quand il enquête, prend un fika à la pâtisserie Fridolf, ou rejoint son appartement sur Mariagatan, puisque chaque fiction se déroule dans de vrais environnements existants à Ystad. À l’écran, l’ancienne gare de Ystad représente le commissariat mais est actuellement une auberge de jeunesse B&B, donc vous pouvez dormir dans le bureau de Wallander. Chez Fridolf Konditori, le quartier général de Wallander, on peut déguster le gâteau bleu police spécial W.
Dans l’Ystad de Mankell, le mal se cache sous la surface idyllique des maisons à colombages et aux pieds des fameuses roses trémières. 44 films de Wallander sont réalisés à Ystad. En 2004, les studios de cinéma ouvrent une nouvelle ère cinématographique et le centre pour visiteurs est inauguré en 2018. La fine fleur des acteurs suédois participe aux films et Wallander a été interprété par Rolf Lassgård et Krister Henriksson ou Kenneth Branagh pour les versions de la BBC. Ystad et la région Österlen sont devenues incontournables dans le paysage touristique suédois.

© SRH

 

Le site de Ales stenar (relisez notre article ici) situé à Kåseberga  (et ses excellents poissons fûmés !) méritent le détour. 

 

Plus d’information

 

Relisez nos autres visites des villes suédoises

A propos Sylvie R 155 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.