Que sont-elles devenues ? Épilogue 1 : Elisa, Michelle et Laëtitia

Laetitia camera en mains
Laetitia camera en mains

Depuis quelques années, la Suède en kit rencontre des Français installés en Suède et esquisse leur portrait en partageant leur parcours professionnel et leur intégration au sein de la société suédoise. Retrouvons pour ce premier épilogue, 3 femmes exceptionnelles, 3 drôles de dames inspirantes qui en participant à cette série de tranches de vie, confiaient des envies, des projets, des aspirations mais aussi des rêves. Que sont-elles devenues en 2020 ?

Il y a celles qui sont toujours en Suède…

Elisa

Elisa, délicate et gracieuse ballerine déployait le registre de son talent dans différents rôles sur des chorégraphies variées et évoquait déjà plusieurs pistes de reconversion professionnelle pour envisager l’après-danse, la retraite. Un grand écart vers une école de communication ou un pas de deux dans une école de danse avec son compagnon ?

 

Elisa dans Don Quichotte
© Alexandre Kenney

Notre sylphide danse toujours à l’Opéra Royal. Elle vient de terminer son second congé de maternité et a rechaussé les pointes pour profiter de la scène pendant encore quelques belles années. On la retrouvera dans Don Quichotte en soliste gitane et dans Carmen au printemps. Elisa promet une petite surprise en lien avec la France pour le répertoire d’automne. Si lors de son arrivée à Stockholm, Elisa se sentait un peu seule en tant que francophone, elle a ouvert la voie. Depuis la prise de fonction de Nicolas Le Riche, ancien danseur étoile de l’Opéra de Paris et actuel Directeur du Ballet royal de Suède, huit Français ont intégré la compagnie.

Pour relire son portrait : Portrait tout en grâce : Elisa Fossati, danseuse

Michelle

Michelle, pétillante opticienne et optométriste réalisait des fonds d’oeil, analysait l’acuité visuelle des myopes et des presbytes, brûlait les planches des cabarets, tout en suivant la très exigeante formation de guide autorisé de Stockholm. Michelle qui vivait à 100 à l’heure en courant et jonglant entre famille et activités, a-t-elle réussi à rattraper le temps ?

Michelle à la réception d'un hôtel 4 étoiles

Changement d’orientation à 180 degrès pour cette boulimique de la vie. Après avoir pris goût au rôle de guide touristique, et intégré une formation de gestion hôtelière à Frans Schartau Business Institute, on retrouve Michelle en stage à temps partiel dans l’hôtel historique le plus ancien de Stockholm, un palace 4 étoiles, resto et jazz club, où sa maîtrise des langues étrangères et sa distinction naturelle l’imposent comme une évidence. Sa formation sera terminée en juin 2021 et elle ira conquérir le vaste monde de l’industrie touristique. Elle n’a toutefois pas abandonné complètement le monde de l’optique ni ses anciens clients et amis qu’elle continue d’accompagner.

Pour relire son portrait : Portrait entre 4 z’yeux : Michelle Chamoun

… et celle qui est partie :

Laëtitia

Elle venait de publier son livre découverte L’essentiel de Stockholm et la boîte franco-suédoise qui l’employait lui avait proposé un poste à responsabilité qui la ravissait et lui promettait une vie stable, peut-être trop rangée…

Laetitia camera en mains

Notre demoiselle a repris ses valises, quitté son super job et son bel appart à Stockholm. Premier stop en France pour se retrouver un peu, à Paris quelques mois, elle prépare le prochain chapitre de sa vie. Ce sera une marche de 900 km, avec sac à dos, à travers l’Espagne sur le Camino francés qui rejoint Saint Jacques de Compostelle. Actuellement en Andalousie avant de rejoindre Valencia puis l’Irlande, son année 2020 devrait se terminer par son retour en Inde, à Dharamshala dans le Nord du pays pour apprendre les bases de l’ayurveda. Elle rêvait de faire le tour du monde caméra au poing, elle est sur la bonne voie.

Pour relire son portrait : Laëtitia Lorieul : L’essentiel de la demoiselle d’Avignon

Nos autres portraits :

A propos Sylvie R 135 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.