Les 10 commandements de la bouffe

©IKEA

Passage en revue de 10 habitudes culinaires suédoises, parfois surprenantes, pour mieux préparer votre palais français ! Au menu, pas très gastronomique : des patates et des saucisses, des mélanges sucré-salé, des mets de prince et princesse, des bonbons salés, et de la crème, beaucoup de crème… Smaklig måltid!

1 Le dilemme du bulle, tu connaîtras : si goûter rime avec pain au chocolat (ou chocolatine…) en France, fika rime avec bulle en Suède. Mais pour la pause café, kanelbulle ou kardemummabulle ? Êtes-vous plutôt cannelle ou plutôt cardamome… telle est la question que vous devez vous poser chaque jour. Et dans la tasse de votre café, même angoisse : une pincée de cannelle ou de cardamome ?

© Simon Paulin/imagebank.sweden.se

2 Des patates, tu ne te lasseras pas : quoi de plus savoureux qu’une pomme de terre ? À chaque repas, le tubercule est à l’honneur, cuisiné, sublimé et mis en valeur de mille et une façons : la pomme de terre est servie dans votre assiette simplement bouillie à l’eau (kokt potatis), rissolée (stekt potatis), écrasée en purée (potatismos), cuite au four (bakpotatis), rôtie (hasselbackspotatis), en gratin (potatisgratäng), en frite (pommes frites), en galette (raggmunk), en salade (potatissallad) et même farcie en plat principal (bakad potatis med fyllning). Les bonnes choses sont parfois si simples…

Menu de la semaine

3 Des boulettes, tu avaleras : les mondialement célèbres boulettes de viande (köttbullar) exportées par Ikea se trouvent partout et à toute heure en Suède. Vous pouvez mordre dans de la boulette dans les kiosques de rue, dans les restaurants gastronomiques, sur une pizza (köttbullepizza), dans des « crêpes » (ugnspannkaka med köttbullar) ou froide dans un sandwich (köttbullesmörgås)… À déguster avec des patates, évidemment.

4 La saucisse du Prince, tu avaleras : la prinskorv — saucisse du Prince —  se dévore en famille, traditionnellement sur la table de Noël suédoise, et est servie frite avec de la moutarde. Mais la plus grosse saucisse n’est pas celle du Prince (seulement 5-7 centimètres, désolé votre Altesse Royale), mais celle de Falun (la ville minière) : la Falukorv bat tous les records avec ses 75 centimètres de longueur et 45 millimètres de diamètre ! Au quotidien, vous vous contenterez des korv med bröd (hot dog) et varm korv, vendues à toute heure dans les kiosques de rue et commerces de proximité. À la sortie de l’école, offrez à vos enfants une bonne saucisse qui a tourné dans l’huile pendant plusieurs heures.

5 Le prinsesstårta, tu sortiras : dans la famille royale, je demande cette fois… la Princesse ! Ou plus exactement son gâteau, le prinsesstårta, qui est LA solution sucrée à tous vos problèmes, enfin surtout à l’organisation de tous vos événements, que ce soit en famille, entre amis ou entre collègues : un anniversaire ? Un prinsesstårta ! Un départ à la retraite ? Un prinsesstårta ! Un baptême ? Un prinsesstårta ! Un fika au travail ? Un prinsesstårta ! Un mariage ? Un prinsesstårta ! Un fika dans un café ? Une part de prinsesstårta… En espérant que vous ne finissiez pas prinsesstårtaintolerant avec ce gavage répété de crème fouettée, génoise et pâte d’amandes.

© Malin Lönneberg

6 Les oeufs de poisson, tu sucreras : dans le mot kaviar, le k fait toute la différence. Pas question de dépenser des fortunes pour ces œufs de poisson là, il vous suffit de les acheter en tube dans n’importe quel supermarché. Offrez un véritable feu d’artifice à votre bouche avec cette pâte à tartiner combinant un très fort goût iodé et un goût sucré, à la fois l’entrée et le dessert en une bouchée. Dire que les non-Suédois trouvent ça dégoûtant :

7 – La réglisse, tu saleras : comme le kaviar, la réglisse suédoise — ou lakrits — est une friandise alliant subtilement le sucré et le salé. Outre son goût très fort, vous apprécierez la réaction chimique provoquée par le sel du bonbon : du chlorure d’ammonium qui, à la différence du sel de table (chlorure de sodium), provoque un afflux de salive… La réglisse se retrouve dans les glaces, dans les desserts mais aussi dans les plats pour assaisonner une salade, accompagner des saucisses ou donner une touche d’originalité à une pizza (plein d’idées ici). N’oubliez-pas : le sucre c’est pour le kaviar, le sel pour la réglisse.

8 Le menu, tu suivras : suivez les us et coutumes et laissez votre cerveau à la porte de votre cuisine à Pâques, midsommar (harengs + pommes de terre nouvelles + gâteau aux fraises) et bien sûr Noël, avec la fameuse julbord et ses 5 services traditionnels alternant poissons et viandes… le moment de sortir sa saucisse prinskorv ! N’est-ce pas excitant de savoir que tous les Suédois mangent la même chose à la même heure, depuis des siècles ?! En dehors de ces jours de fête, ne vous compliquez pas la vie à varier les repas : le mardi est le jour du filet de porc grillé (stekt fläsk med raggmunk), le jeudi le jour de la soupe de pois et crêpes (ärtsoppa med pannkakor), le vendredi le jour des tacos (tacofredag)… et le samedi le jour des bonbons (godisdagen) !

9 La crème, tu fouetteras : en plus du bulle avalé pendant le fika quotidien, vous devrez engloutir tout au long de l’année une farandole de spécialités sucrées, tradition oblige. Des brioches fourrées à la crème fouettée des semlor pour Fettisdagen (Mardi gras), des gaufres nappées de crème fouettée (!) et de confiture le 25 mars pour Våffeldagen (le jour des gaufres), une jordgubbstårta, sorte de fraisier à la crème fouettée (!!) le 21 juin pour Midsommar (au solstice d’été), de la génoise et de la crème fouettée (!!!) lors de la Prinsesstårtans vecka la dernière semaine de septembre, des brioches à la cannelle « classiques » le 4 octobre pour le kanelbullensdag ou encore des lussebullar ou lussekatt, des brioches parfumées au safran, pour fêter Sankta Lucia le 13 décembre.

©pixabay.com

10 Le surströmming, tu ne goûteras pas : c’est ceux qui en parlent le plus, qui en mangent le plus… à savoir les étrangers !? Le surströmming, une des plus célèbres spécialités culinaires de Suède, est un poisson fermenté durant plusieurs mois, extrêmement odorant, traditionnellement consommé dans le Nord du pays, d’où il est originaire ; les autres Suédois n’en raffolent malheureusement pas ! Si vous aviez envie de piéger pardon, faire plaisir à vos amis ou votre famille en France avec un cadeau empoisonné, non pardon, « original », sachez que vous ne pouvez pas en ramener par avion, puisqu’au même titre qu’une arme à feu, le surströmming est formellement interdit à bord :

Retrouvez les précédents 10 commandements :

A propos Fabrice E 124 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

2 Commentaires

  1. Sujets intéressants les uns des autres. Je me suis régalée de cette lecture sur les 10 commandements de la bouffe à la suédoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.