Les 10 commandements du bureau

©Melker Dahlstrand/imagebank.sweden.se

La Suède ne connaît pas la crise, et ça se voit. Le travailleur suédois ne connaît pas le stress, et ça se voit. Mais derrière cette jolie façade, avez-vous remarqué les spécificités et règles cachées du monde du travail ?

1- 40 heures, tu ne feras pas : arriver à 11h ou partir à 15h, c’est possible ! Panne d’oreiller, rendez-vous chez le coiffeur, livraison Ikea… pas de stress, prévenez éventuellement votre patron, ou dites que vous travaillez de chez vous. Sauf si vous n’avez pas d’ordinateur portable, cela risque de moins bien passer.

2- A tous les fika, tu iras : pour être apprécié, le mot d’ordre est so-cia-li-ser. En Suède, votre mérite et votre aptitude au travail seront jugés à votre présence et compagnie aux fika. Ne faites surtout pas l’erreur d’en rater un pour boucler un dossier urgent, ce prétexte tout à votre honneur n’aura que peu de valeur aux yeux de vos collègues.

©Simon Paulin/imagebank.sweden.se

3- Pleurer tes collègues, tu feras : en Suède, il n’est pas d’usage de critiquer. Si votre collègue a fait un travail bâclé et truffé d’erreurs, ne lui dites surtout pas ! Que se passe-t-il dans la tête d’un Suédois ? C’est très simple : commentaire = critique négative = agression. La rigueur, la conscience professionnelle ou l’amour du travail bien fait, le Suédois ne connaît pas. Il vient au travail pour justifier le salaire qui tombe tous les mois sur son compte en banque. Et pour la corbeille de fruits.

4- Le NON, tu décrypteras : vous devrez apprendre à formuler et donc comprendre la critique à la méthode suédoise. Si votre patron vous dit : « j’adore l’idée, très bon travail, c’est vraiment super… mais essaye plutôt ça », vous devrez comprendre « c’est vraiment à chier, il faut toujours que tu fasses ton original… je t’explique vite fait ce qu’on a fait pour un autre client et je me barre en week-end, il est déjà 14h ».

5- Les enfants, tu feras : la Suède est le paradis des parents. Après les 480 jours de congé parental (soit 2 années à répartir entre le papa et la maman, ou les 2 papas, ou les 2 mamans), les parents ont aussi le droit à 120 jours d’absence par an pour prendre soin de leurs enfants, les VAB (vård av barn), et un crédit de 480 jours de föräldrapenning généralement utilisés pour couvrir les vacances scolaires. Et si votre boss se lève subitement en pleine réunion, et s’en va à 15h, ne soyez pas choqué : il ou elle va simplement et naturellement chercher ses enfants à la sortie de l’école ! La famille avant tout.

6- En réunion, tu t’ennuieras : oubliez les réunions de 2 heures efficaces avec un ordre du jour précis. Les Suédois adorent les longues réunions — si possible à la journée avec lunch offert — et souvent la seule action concrète qui en résulte est le choix de la date de la prochaine réunion, pour parler des mêmes sujets. Si la multiplication des réunions (réunionite) et la planification sont des éléments clés du management, la prise de décision est en revanche un processus particulièrement complexe, douloureux et lent. Paradoxe ou relation logique cause-conséquence ?

©Susanne Walström/imagebank.sweden.se

7- Tes questions, tu garderas : oubliez votre curiosité, votre envie de comprendre ou d’améliorer le système. Vous devez fixer votre écran d’ordinateur 8 heures par jour (enfin 7 de présence effective… enfin 6 en enlevant les fika), faire ce que vous êtes sensés faire — même si ça n’est pas clair — et mettre de côté vos questions pertinentes. De toute façon, « des réponses, tu n’auras pas »…

8- Malade 1 jour, tu ne seras pas : mais 2 oui ! Si vous êtes malade 1 journée, vous perdez 1 journée de salaire (jour de carence). Ce n’est qu’à partir du 2ème jour que vous avez le droit à 80 % de votre salaire, sans justificatif du médecin. Alors ne soyez pas surpris si les absences pour mal au crâne ou gorge irritée durent 2 jours, voire 3 ou 4 lorsqu’il fait un grand soleil… et que vos collègues reviennent au bureau avec un coup de soleil sur le nez.

9- Les heures sup, tu accumuleras : avec 5 semaines de congés payés mais 4 voire 5 semaines de vacances à prendre rien qu’en été… Faites le calcul ! Ou pensez à négocier 1 semaine supplémentaire lors de votre entretien d’embauche.

10- En sandales, tu marcheras : pas question de marcher en moon boots au bureau l’hiver ! Vous êtes priés de laisser à l’entrée manteaux et chaussures, afin de ne pas souiller l’espace de travail. Le Suédois aime se sentir comme chez lui au bureau, alors oubliez vos règles vestimentaires de base comme « pas de chaussettes dans les sandales » ou « pas de charentaises avec un costume »…

A propos Fabrice E 48 Articles

Seulement en Suède depuis 2 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées.
Instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*