Les 10 commandements du suédois (la langue !) — Épisode V

Numéro 8 : "Knullrufs" ©Pixabay
Sans être suédophone, votre oreille aura sûrement remarqué et identifié un certain nombre de mots qui animent votre environnement sonore au travail ou dans la rue. Petit lexique amusé et amusant (à vous de juger), toujours un peu coquin, pour apprendre ou simplement décrypter quelques expressions basiques de la vie quotidienne en Suède, sans maîtriser la langue du royaume. Le suédois, on en parle… à défaut de le parler !
1 – Gift : attention à utiliser correctement ce mot signifiant « marié » mais aussi « poison », un double sens qui illustre bien la vision suédoise du couple !

« Han har gift sig » = « Il s’est marié » (et il s’est empoisonné la vie…)

2 – Sugen : si littéralement le mot signifie « être sucé » (de suga, « sucer »), il faut par contre l’employer pour exprimer une envie intense, pas forcément de sexe…

« Jag är sugen på glass! » = « J’ai envie de glace ! »

3 – Kk : l’abréviation pour knullkompis, se traduisant par « ami de baise » (ou friend with benefits) est un des mots les plus importants si vous utilisez les sites de rencontre et essayez de trouver l’amour. Pour vous faire plaisir sans avoir les contraintes d’une relation sentimentale, adoptez le mode de vie suédois et trouvez-vous un, ou une, ou même plusieurs kk !

« Jag är sugen på kk » = « J’ai envie d’un fuck buddy »

4 – Fart : attention faux-ami ! Fart ne fait pas partie des nombreux mots suédois issus de la langue anglaise mais signifie « vitesse »… et non un « gaz intestinal qui s’échappe, avec bruit, par l’anus », autrement dit un pet. Si vous êtes soumis à un fartkontroll, ne stressez pas à l’idée de subir un curieux examen médical… mais ralentissez !
Contrôle de… vitesse ! ©Fredags fräckisen

5 – Mambo : (sans number five, rien à voir avec le tube de Lou Bega) en France nous avons le Tanguy, inspiré du film sorti en 2001, mais en Suède l’adulte qui vit toujours ou retourne chez ses parents s’appelle le mambo (contraction de mamma + boende = maman + logement). Si la personne que vous commencez à dater vous annonce qu’elle est mambo, dites-vous que ça pourrait être pire, il/elle pourrait être sambo, c’est à dire vivre avec son (sa) petit(e)-ami(e).

6 – Slut : encore un faux-ami ! Le mot suédois slut ne signifie pas « salope », « pute » ou encore « catin » comme dans la langue anglaise, mais « fin ». Si vous prenez le métro ou le train, ne riez pas à l’annonce  de la slutstation, il s’agit tout simplement du terminus ! Et les candidats chanteurs de l’émission de télé Swedish Idol donnent tout pour accéder à la fameuse slutaudition :

7 – Skitstövel : comme le laisse supposer la traduction mot à mot, le terme « merde (skit) – botte (stövel) » est une insulte décrivant un douchebag, un « connard-vantard désagréable-sale con prétentieux ». Le Suédois au teint bronzé, qui passe son temps à la gym, tatoué, sûr de lui et fêtard… c’est lui ! Ayez le réflexe « je swipe vers la gauche » sur Tinder…

8 – Knullrufs : dans la série « mais pourquoi inventer un mot pour ça ? », knullrufs est une expression pour « les cheveux en pétard après vous être envoyé en l’air » (knull = baiser), avec votre kk par exemple. C’est aussi le titre d’une musique du groupe belge Ventilateur, ça ne s’invente pas :

9 – Bonusbarn : pour ceux qui parviennent à se mettre en couple, abandonnant kk et skitstövel à leur triste sort, une autre expression surprenante vous attend, semblant uniquement conçue pour occulter la dure réalité de la famille recomposée. Bonusbarn signifie « enfant bonus » et désigne les enfants de votre partenaire, issus d’une précédente relation, ce qui est très fréquent passé 30 ans. Quel cadeau !

10 – VAB : si vous avez des bonusbarn sous le même toit se contaminant les uns les autres, vous allez « vabber » souvent… L’acronyme de Vård av barn (« garde d’enfant ») se déclinant en verbe vabba ou vab:a, est le code secret permettant aux parents de garder leur enfant malade (jusqu’à l’âge de 11 ans) à la maison, en étant payés 80% de leur salaire, et parfois utilisé avec abus (oh !) le vendredi. Les parents suédois ont même rebaptisé Februari, le mois de février, généralement touché par la grippe, en VABruari !

Retrouvez les précédents 10 commandements :

Lisez aussi ces articles !

A propos Fabrice E 100 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.