Les 10 commandements de l’hiver

Cortège de Lucia
©Cecilia Larsson Lantz/Imagebank.sweden.se

Températures qui s’approchent dangereusement de zéro, pénombre qui s’installe dès le début d’après-midi, collègues suédois qui deviennent encore plus froids… pas de doute, le long hiver suédois s’installe. La Suède en kit vous aide dans votre préparation physique mais surtout mentale, pour affronter le moment le plus redouté de l’année. Vous étiez prévenu, Winter is coming !

1 – En oignon, tu te transformeraspour vaincre le froid l’hiver venu, l’habillement multicouche — ou en pelure d’oignon — est la technique chaudement recommandée pour isoler votre corps, vous prémunir contre humidité et vent. Lorsque vous vous retrouvez dans un intérieur suédois surchauffé, il ne vous reste plus qu’à « peler » votre habillement pour ne pas vous… peler le jonc à la sortie.

2 – Ton docteur, tu ne tueras pas : agonisant au fond de votre lit, vous arrivez à vous extirper de votre doux cocon jusqu’au cabinet médical, et là, la seule aide que vous obtenez est : « Rentrez chez vous et reposez-vous ! Prenez du paracétamol, éventuellement. Ça va passer ! »… Aux classiques rhume et angine, de nouveaux maux vont enrichir votre culture médicale (made in doctissimo) tels que orgelet (infection douloureuse et hideuse de la paupière), ou perlèche (fissure douloureuse au coin des lèvres). Des petits bobos qui existent aussi en France, mais vous n’y avez sans doute jamais été confronté en ville.

3 – En chaussons, tu travailleras : pas question de marcher en Moon Boots au bureau l’hiver ! Vous êtes priés de laisser à l’entrée manteaux et chaussures, afin de ne pas souiller l’espace de travail. Si certains Suédois échangent leurs bottines fourrées contre des chaussures de ville ou des baskets, d’autres enfilent sans complexe des sandales (en conservant les chaussettes) ou charentaises, qui bien évidemment ne s’accordent avec… rien.

4 – Des manchots, tu t’inspireras : affronter le blizzard en position statique pendant 10 minutes à 7h du matin ? Non merci ! Même en hiver, les Suédois respectent la fameuse distance de « confort » entre chaque personne attendant le bus, profitez-en pour vous intercaler discrètement et trouver ainsi un refuge naturel. Vous ne ressentirez pas leur chaleur (ça reste des Suédois) mais vous serez mieux protégé du vent entre deux voisins vikings, en général plus grands que nous…

©Emelie Asplund/imagebank.sweden.se

5 – En Petit Bonhomme de pain d’épices, tu te transformeras : vous avez déjà eu du mal à vous habituer à la cannelle et à la cardamone au quotidien ? Préparez-vous à « bouffer » de nouvelles épices sensées vous aider à affronter la rudesse de l’hiver. Gingembre, clous de girofle, cannelle, anis étoilé et cardamone parfument le glögg, le vin chaud suédois. Vous retrouverez le gingembre dans les pepparkakor mais vous pouvez vous contenter de les admirer sous forme de maison en vitrine des boulangeries (un cauchemar à faire soi-même). Cerise, ou plus exactement raisin sec sur le gâteau : ne manquez pas le lussebulle pour célébrer Sainte-Lucie, une brioche à base de safran au bon goût de paëlla, sans les moules.

6 – Ta vie amoureuse, tu oublieras : à la fin de l’été, les célibataires suédois s’empressent de trouver un(e) partenaire d’hibernation, pour se tenir chaud sous le plaid devant Netflix et… sous la couette. Le partenariat prend généralement fin au printemps, saison des amours. Il est alors temps de re-sortir et de re-commencer le cycle des parades amoureuses, des date et de la reproduction !

7 – Ton cul, tu te gèleras : littéralement, cela vous arrivera à la sortie du sauna, avant de plonger dans l’eau glacée d’un lac. Votre postérieur sera également mis à rude épreuve lors de votre première sortie en patins ou en ski de fond… sur de la glace ou de la neige dure comme un pepparkaka rassis.

©Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

8 –  In tartiflette, you’ll trust (Du reblochon, tu trouveras) : il fait froid, il neige, il fait sombre, il fait nuit tôt, votre inconscient n’est pas dupe, c’est la saison de la raclette et de la tartiflette ! Bonne nouvelle, vous trouverez votre bonheur odorant chez les fromagers et même dans certains supermarchés bien achalandés (voir notre article consacré au fromage ici).

9 – Le soleil, tu vénéreras : au début de l’automne, vous vous moquiez sûrement des Suédois prostrés dans la rue, les yeux fermés, le visage tourné vers le soleil… Puis viendra votre tour de devenir un adepte de cette micro-luminothérapie spontanée et gratuite ! Avant de traverser une rue, vous faites toujours attention aux voitures, mais désormais vous vérifierez également si le trottoir d’en face n’est pas dans l’ombre, quitte à modifier légèrement votre itinéraire.

10 – La flamme, tu entretiendras : n’imitez pas les jeunes filles célébrant la Sainte Lucie le 13 décembre, les bougies n’ont rien à faire sur votre tête mais apporteront par contre une note chaleureuse à votre intérieur, aidant en théorie à lutter contre votre déprime hivernale. Si ça ne suffit pas, adoptez la méthode suédoise et placez devant votre fenêtre un chandelier de l’Avent (adventljusstake), un candélabre électrique à sept branches en forme de V inversé — disponible en version ultra kitsch ou pseudo design — et l’étoile de l’Avent, une lanterne blanche ou rouge en forme d’étoile. Objectif cocooning ! 

 

Retrouvez les précédents 10 commandements :

A propos Fabrice E 51 Articles

Seulement en Suède depuis 2 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d’ humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées.
Instagram : fabisverige