Ardbeg embassy : de la biche et de l’élan suédois à la sauce écossaise !

©Ardbeg embassy
La cuisine suédoise se résume généralement à “de la viande et des patates”… mais lorsque les plats sont bien cuisinés et que le chef y ajoute du whisky (juste un doigt), nos papilles se régalent ! La Suède en Kit a poussé les portes d’Ardbeg Embassy — fondé en 1815 — sur la rue la plus touristique de Stockholm. À table !

Autour de l’assiette

L’entrée du restaurant se fait par le bar, ce qui donne le ton de la dégustation à venir ! Une fois passé la collection impressionnante de bouteilles de whisky, les deux salles avec plafond en boiserie et décoration inspirée des distilleries en Écosse, offrent une ambiance cosy et élégante. Ardbeg est une distillerie de whisky située sur l’île d’Islay, en Écosse évidemment.

Le service est souriant, rapide et efficace, Ardbeg Embassy est une machine bien rodée, fréquentée par des touristes égarés mais surtout des Suédois.
©F.EDDE

Dans l’assiette… et dans le verre

La cuisine est basée sur des plats préparés “avec les meilleurs ingrédients suédois” mais avec une touche originale, revisitant les classiques de la cuisine suédoise.
Le bar/pub/restaurant régale aussi le gosier de ses convives avec 25 bières suédoises (Nynäshamns Ångbryggeri, Gotlands bryggeri, Strömsholms Brygghus…) et surtout 400 whisky single malt !
Du poisson et des plats végétariens sont bien présents sur la carte, mais c’est la viande et le gibier qui a retenu toute notre attention pour ce dîner élaboré autour d’une trilogie de viande… et de pommes de terre (!) :
  • En entrée, carpaccio d’élan (älgcarpaccio), 175 kr : très savoureuse, la viande crue est toutefois légèrement trop assaisonnée avec huile, pistache, amandes, feuilles de salade… Mais cerise sur le carpaccio : la petite rosace en pâte filo remplie de crème au fromage (prästost) est délicieuse. Ceux qui préfèrent la biche choisiront le tartare (hjortråbiff), les amateurs de fromage la prästostpaj et les passionnés de champignon la kantarellbakelse.
Älgcarpaccio ©F.EDDE
  • En plat principal, il est temps de goûter la biche servie en pavé (hjortinnanlår), 375 kr : la viande n’a pas une chair trop forte en goût comme on pourrait le craindre, et est surtout très, très tendre. La sauce au whisky est délicieuse. En accompagnement : chips de patate douce (bof), gratin de pomme de terre (au prästost pour ne pas changer), et compote de baies, originale et très riche.
Hjortinnanlår ©F.EDDE
  • Et pour terminer la trilogie de viande, un classique de la cuisine suédoise, avec un Rydberg au bœuf (proposé également à la biche, au même prix), 345 kr : viande tendre et savoureuse cuite à la braise, petits oignons glacés à la bière, dés de pommes de terre rissolées — pas trop huileuses —, jaune d’œuf pour faire soi-même son mélange, sauce à la moutarde et au whisky Ardbeg Ten… un Rydberg d’exception ! Pour la petite histoire, le Biff Rydberg aurait été servi pour la première fois à l’hôtel Rydberg (au début du 19ème siècle) : le plat consiste en des morceaux de filet de bœuf (tout juste poêlés), des pommes de terre et des oignons, surmontés d’un jaune d’œuf pour mélanger le tout.
Rydberg ©F.EDDE
Les boulettes de viande de gibier (viltköttbullar) méritent certainement un coup de fourchette, pour une revisite d’un autre classique de la gastronomie suédoise.
Pour finir ce repas sans fausse note, comment ne pas se laisser tenter par le dessert emblématique du restaurant, sobrement baptisé Ardberg ? D’apparence simple, cette grosse boule de glace posée dans un plat trop grand va surprendre votre palais : un peu de croquant avec des amandes et pistaches torréfiées (les mêmes que pour le carpaccio mais cette fois mieux utilisées), mais surtout une glace au goût unique et surprenant, subtile alliance de chocolat, de moka et de whisky, qui donne envie de lécher l’assiette pour ne rien gâcher…
Ardberg ©F.EDDE
La carte des desserts se résume à trois plaisirs sucrés, à 135 kr : outre l’Ardberg, vous pouvez craquer pour une tarte à la myrtille ou une tarte banoffee (banane-caramel).

L’addition et le bilan

Sans grande surprise, manger du gibier coûte cher… Pensez à partager entrée et dessert (1 pour 2) pour réduire la note ! Ou optez pour des plats plus simples, comme les boulettes de viande ou le burger (avec chanterelles !) à 225 kr. Chacun des plats, salé ou sucré, faisait preuve à la fois d’une grande attention portée à la qualité des produits, et de créativité en revisitant notamment par des sauces à la bière et au whisky, des classiques de la cuisine suédoise.

Les plats principaux de 225 à 415 kr ©ardbegembassy.se

Les +

  • Gastronomie suédoise bien exécutée et revisitée avec des alcools (whisky et bière).
  • Cadre plutôt chaleureux et original, à l’écart de la foule de la rue piétonne, qui en fait oublier notre présence sur Gamla Stan.
  • La clientèle suédoise, ce qui est plutôt bon signe vu l’emplacement !

Les –

  • Les prix élevés, mais en rapport avec les produits.
  • Une carte des desserts très réduite.

Informations et réservations

  • Pour une réservation en ligne, plus d’informations et les menus complets ardbegembassy.se (uniquement en suédois).
  • Le restaurant est ouvert tous les jours, à partir de 16h (14h le samedi).
  • Adresse : Västerlånggatan 68 à Gamla Stan, Stockholm (station de métro Gamla Stan).

Retrouvez nos précédentes adresses gourmandes

A propos Fabrice E 171 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.