REKO-Ring : La quête de produits frais, locaux et sans intermédiaires 

©Apelöga/imagebank.sweden.se

Dans un monde où la traçabilité alimentaire et la proximité avec les producteurs deviennent des priorités, les consommateurs se tournent de plus en plus vers des alternatives qui répondent à ces exigences. Suite au succès des Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) en France, de nombreux Français de Suède ont cherché un concept similaire. Dans cet article, La Suède en kit revient sur le concept des REKO-Ringar, vous explique leur fonctionnement et pourquoi ils peuvent être une bonne solution pour trouver de bons fruits, légumes ou produits de la ferme. 

 

REKO, c’est quoi au juste ?

REKO est l’acronyme de rejäl konsumtion, qui se traduit par « consommation substantielle ». Mais en réalité, c’est bien plus que cela. C’est un concept qui permet aux consommateurs de contacter directement les producteurs locaux, souvent situés à seulement quelques kilomètres de chez eux. L’idée est de créer des relations directes entre les producteurs et les consommateurs, sans bureaucratie, sans intermédiaires et sans longs transports pour savoir ce qu’on a dans l’assiette !

 

Comment ça fonctionne ?

L’essence même de REKO réside dans la simplicité et l’efficacité. En général, cela se fait par le biais de groupes Facebook dédiés. Il suffit de taper le nom de sa commune, ville ou région et de voir s’il y a un groupe prévu à cet effet (voir ci-dessous pour un exemple). Vous pouvez également jeter un coup d’œil à cette carte interactive qui marque la totalité des REKO-Ringar. Une fois le groupe Facebook trouvé et généralement ouvert à tous, vous pouvez voir que les vendeurs y postent leurs produits disponibles, à quel prix et comment les commander. D’ailleurs, pour passer commande, il suffit généralement d’indiquer que vous êtes intéressés dans les commentaires. Par exemple, si vous souhaitez acheter des œufs, il suffit d’écrire « Beställer gärna x flak ägg », et le vendeur vous répondra en vous donnant votre numéro de commande ainsi que le numéro Swish pour procéder au paiement. Ensuite, il ne reste plus qu’à récupérer vos produits au lieu et à la date de collecte convenus, en indiquant votre nom et numéro de commande.

 

©EllaH

 

Les principes clés des REKO-Ringar :

  • Produits locaux uniquement : seuls les produits locaux et les sous-produits directs de la production alimentaire sont proposés.
  • Vente directe : les producteurs vendent leurs propres produits, sans intermédiaire.
  • Commandes préalables : toutes les commandes sont passées avant chaque livraison, ce qui permet de réduire le gaspillage alimentaire.
  • Confiance et transparence : la confiance est au cœur du système, avec un dialogue honnête et objectif entre toutes les parties impliquées.
  • Gratuité : la participation à un réseau REKO-Ring est gratuite, ce qui encourage la participation de tous.

 

Quels produits trouve-t-on dans un REKO-Ring ?

La diversité est de mise dans les REKO-Ringar. Cela dépend du nombre de producteurs présents dans le groupe. Le groupe REKO-Ring Malmö proposera sûrement plus de produits que celui d’une petite ville de campagne, mais dans tous les cas, on y trouve une multitude de produits frais, allant des légumes aux fruits (de saison !), en passant par les œufs, le pain, la viande, le poisson, les produits laitiers, les épices, le thé, les baies, les biscuits, le miel et bien d’autres encore…

©TinaStafrén/imagebank.sweden.se

 

Portrait :

Anicée vit en Suède depuis 6 ans avec sa famille. Habituée à acheter ses produits sur les marchés et via les AMAP en France, il lui était impensable de mettre un pied dans un ICA lors de son déménagement en Suède. Depuis son arrivée, elle achète ses produits toutes les semaines par le biais du REKO-Ring de sa commune près de Lund en Scanie et a très gentiment accepté de répondre à quelques questions :

Pourquoi avoir choisi REKO-Ring ?

Parce qu’il était inconcevable pour moi d’acheter les produits des grandes surfaces. Adepte des marchés et du « manger local » en France, j’aime le fait de savoir d’où viennent mes produits et surtout d’éviter le suremballage qui est omniprésent dans les grandes enseignes suédoises.

Qu’est-ce que tu as l’habitude d’acheter ? Es-tu satisfaite de la qualité des produits ?

Principalement de la viande, mais également des légumes et des fruits lorsqu’ils sont de saison. J’aime beaucoup le REKO-Ring de ma commune car ils essaient toujours de varier les producteurs et surtout ils sont à l’écoute des consommateurs. Il y a quelques temps, quelqu’un avait demandé aux organisateurs la possibilité d’avoir des producteurs de poissons, et juste après, ils ont introduit un producteur de saumon fumé installé dans le sud de la région, à Trelleborg. C’est probablement le meilleur saumon que j’ai pu goûter d’ailleurs. Et c’est pareil avec la viande, impossible de retourner acheter de la viande en grande surface après avoir acheté ma viande via les producteurs REKO.

Est-ce que tu sais d’où viennent les producteurs ?

Oui, en général, ils ne sont vraiment pas très loin dans la région, et puis surtout, on a la possibilité de discuter avec eux et d’en apprendre plus sur leur travail.

Est-ce que, d’après toi, c’est similaire aux paniers AMAP que l’on retrouve en France ?

Pas complètement, mais on s’en rapproche. Il y a un concept suédois AMAP justement, qui s’appelle Ekolådan. C’est plus cher qu’en France (rapport quantité/prix), c’est environ 300 kr par semaine, pour une famille de 3 ou 4. Mais il y a aussi Lund Matvarukooperativ, où je suis bénévole, qui est une coopérative créée en 2016 et qui relie les consommateurs membres aux agriculteurs locaux via des livraisons de nourriture.

Génial, ça marche comment ?

C’est un peu le même principe que les REKO-Ringar, sans passer par Facebook, donc très pratique. Lund Matvarukooperativ est en contact avec les producteurs locaux et passe commande avec ce qu’ils ont de frais disponible. Ensuite, si vous êtes intéressés, il faut tout simplement devenir membre, passer commande via le site avant la date limite et puis venir récupérer ses produits à Stenkrossen (Lund), les jeudis après-midi. Il n’y a pas plus simple !

Merci Anicée pour tes précieuses informations ! 

Et pour la petite histoire :

À l’origine, le concept REKO s’est inspiré du mouvement AMAP en France. Importé en Finlande à Jakobstad et Vaasa puis repris en Suède, le premier REKO-Ring a vu le jour à Grästorp (Västra Götaland) en 2016. Son succès fulgurant a rapidement entraîné la création de nombreux autres REKO-Ringar à travers le pays. En janvier 2021, la Suède comptait environ 220 groupes actifs avec plus de 800 000 membres sur les différents groupes Facebook. Au-delà des frontières suédoises, le concept a conquis plus de 600 réseaux REKO dans 14 pays différents, avec une communauté totale dépassant les deux millions de membres, et cette expansion ne montre aucun signe de ralentissement !

Donc oui, les REKO-Ringar présentent une belle alternative suédoise à l’AMAP, qui séduit beaucoup les Français. Ils incarnent également une façon de consommer mettant en lumière les valeurs de proximité, de qualité et de durabilité. En favorisant les échanges directs entre producteurs et consommateurs, ce mouvement redéfinit les relations dans la chaîne alimentaire et offre une alternative authentique à la grande distribution. Ils permettent tout aussi de limiter l’achat de produits suremballés afin de limiter notre utilisation du plastique, qui peut être une bonne alternative aux magasins « vracs » ou « zéro déchets » populaires en France et encore bien discrets en Suède.

 

Quelques sources :

A propos Ella.H 5 Articles
Jeune diplômée en littérature scandinave de l'Université de Lund, je suis une Normande passionnée installée en Suède (Scanie) depuis 2019. Mes sujets de prédilection sont la littérature scandinave, la traduction littéraire, l'histoire, les sorties en pleine nature et la photographie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.