Un week-end en Estonie : le charme médiéval de Tallinn

©visittallinn.ee

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la capitale estonienne, à seulement une heure d’avion de Stockholm, est une destination parfaite pour un week-end. Tallinn, ville suédoise pendant près de deux siècles, a de quoi séduire ses visiteurs avec ses remparts en grande partie préservés (et visitables !), ses rues pavées, ses églises et cathédrales ou encore les façades colorées de ses maisons de marchands…

Une ville médiévale exceptionnellement bien conservée

Quelques dates et informations clés pour mieux comprendre la ville actuelle :

  • À partir du IXème siècle, Tallinn connaît une forte croissance grâce à son port avantageusement placé pour le commerce et devient un important centre de la Ligue hanséatique entre le XIIIème et le XVIème siècles.
  • Tallinn tombe sous la domination des Danois en 1219, des Allemands en 1346, des Suédois en 1561 et enfin des Russes en 1710.
  • En 1918, à la fin de la première Guerre Mondiale, l’Estonie déclare son indépendance.
  • De 1944 à 1991, l’Estonie fait partie de l’URSS.
  • En 2004, le pays rejoint l’Union européenne.
  • En 1997, le centre historique de Tallinn est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
  • La capitale compte près de 500 000 habitants, pour un pays dont la population avoisine seulement les 1 300 000 habitants. L’Estonie est le plus petit des pays baltes.
©visittallinn.ee
La vieille ville de Tallinn se partage entre la « ville basse » protégée par ses remparts et la « ville haute » sur la colline de Toompea, cœur de la vie municipale et politique. Prévoir du cash (pour les petites dépenses comme les visites des remparts et églises) et surtout des chaussures confortables pour arpenter les rues pavées et monter les escaliers de ses tours !
©visittallinn.ee

À la découverte de la « ville haute » 

La découverte de Tallinn commence naturellement par la « ville haute » pour avoir une vue panoramique sur la vieille ville entourée de ses remparts.
Depuis la place de l’hôtel de ville, passer par le musée Niguliste et remonter Lühike Jalg (suivre le panneau Toompea). Ne pas franchir la porte Lühikese jala väravatorn (Short Leg Gate Tower) mais continuer tout droit pour entrer dans Taani Kuninga Aed (Danish King’s Garden) et gagner le musée Kiek in de Kök et Bastioni käigud.
Kiek in de Kök ©visitestonia.com
Le musée consacré à l’histoire de la ville et de ses fortifications permet de découvrir une partie des remparts et trois de ses tours, permettant de jouir d’une vue dominante sur la ville, et de continuer par une visite insolite des passages souterrains. Prévoir près de 2 heures pour lire un minimum d’explications du musée et en apprendre plus sur le passé suédois de la ville.
Ce musée original, un peu labyrinthique, recèle des collections étonnantes comme les instruments de torture, l’étonnante tenue des médecins en période d’épidémie, le musée lapidaire ou encore les tunnels construits au XVIIème siècle et aménagés en abris anti-aériens pendant la Seconde Guerre mondiale : à ne pas manquer !
Billet 7 €, fermé le lundi d’octobre à avril. Plus d’informations ici et en français Musée des fortifications Kiek in de Kök.
©linnamuuseum.ee
Se diriger ensuite vers la cathédrale orthodoxe russe Aleksander Nevski aux dômes en bulbes, et à l’intérieur décoré de mosaïques et icônes. Entrée libre. Informations en français : Cathédrale Alexandre Nevski.
©visitestonia.com
Juste en face, le château rose bonbon Toompea abrite le Parlement. Faire un détour par le parc à sa gauche pour observer la tour Pikk Hermann : chaque jour, au lever du soleil, le drapeau estonien est hissé à son sommet au son de l’hymne national. Informations en français : Château de Toompea.
©visitestonia.com
Revenir en arrière, et continuer sur la rue Toom-Kooli jusqu’à la seconde cathédrale, Tallinna Piiskoplik Toomkirik, dont l’intérieur se caractérise par son incroyable collection de blasons funéraires. Horaires variables, pas de billet d’entrée à payer mais « donation » obligatoire (!). Concert d’orgue chaque samedi à midi (payant). Pour avoir une vue panoramique sur Tallinn, faire chauffer ses mollets et monter en haut du clocher !
Informations ici et en français Cathédrale de la Vierge Marie.
©visitestonia.com
Gagner ensuite les belvédères Kohtuotsa puis Patkuli pour les points de vue « carte postale » de la ville englobant les remparts et leurs tours, les toits rouges des maisons, les clochers et la mer à l’horizon.
Descendre par l’escalier Patkuli.
©visitestonia.com
©visitestonia.com

À la découverte de la « ville basse »

Depuis le pied de l’escalier Patkuli, longer les remparts par l’extérieur. Franchir la grande porte de la rue Suur-Kloostri et visiter les tours Nunna, Sauna et Kuldjala : une visite plus « authentique » des remparts pour seulement 2 €.
©Fabrice Edde
©visitestonia.com
Reprendre la promenade à l’extérieur des remparts puis, au niveau d’une grande brèche, repasser à l’intérieur sur la rue Laboratooriumi, pour atteindre le moulin à chevaux (visites uniquement en juillet).
Continuer l’exploration du nord de la vieille ville et retourner progressivement vers le centre, via les rues Lai et Pikk.
Ne pas manquer la très belle ambassade de Suède.
Faire une pause sucrée au café Maiasmokk (voir le paragraphe Où manger « médiéval »… et des éclairs ?).
À la sortie, une visite de l’église Püha Vaimu kogudus avec son horloge peinte en façade et ses boiseries intérieures s’impose. Et en plus la visite se fait sans grand monde puisque l’entrée est payante (1,50 €). Fermé le dimanche. Informations en français : L’église du Saint-Esprit.
©Fabrice Edde
Tourner tout de suite à gauche, passer devant le café Saiakangi kohvik, et déboucher sur Raekoja Plats. Entourée des superbes demeures des marchands, la place est dominée par l’imposant hôtel de ville, bâtiment de style gothique datant du XVème siècle, dont les gargouilles sont des têtes de dragons multicolores. Visites sur rendez-vous ou par groupe. La tour est ouverte tous les jours, du 15 mai au 15 septembre (3 €). Informations ici.
©visittallinn.ee
©visitestonia.com
Sur le côté gauche de la place, visiter rapidement Raeapteek, la plus ancienne pharmacie de la ville, datant de 1422 et toujours ouverte. Visite gratuite, fermé le dimanche. Informations ici et en français La Pharmacie de l’Hôtel de Ville.
Continuer la promenade par le charmant Katariina Käik, passage Sainte-Catherine, bordé des restes de l’église du même nom et d’ateliers d’artistes. Intéressante collection de pierres tombales. Informations en français : Le passage Sainte-Catherine.
©visitestonia.com
Pour un dernier tour sur les remparts, monter éventuellement en haut de la tour Hellemann (3-4 € selon la saison ou l’humeur ?) La vue du chemin de ronde est assez décevante, préférer la vue depuis le sommet de la tour, en ouvrant le volet.
Informations ici et en français Tour Hellemann et Remparts.
©Fabrice Edde

En dehors du coeur historique

Pour en faire +, à l’Est du centre (compter un peu plus d’1/2 heure à pied de la vieille ville ou prendre le tram 3) :
Kadrioru loss ©visitestonia.com

Où manger « médiéval »… et des éclairs au chocolat ?

  • III Draakon : pour un déjeuner folklorique, l’hôtel de ville abrite une taverne pour un repas mémorable ambiance médiévale avec personnel en costume, ambiance tamisée avec un éclairage à la lumière de la bougie… On mange (avec ses doigts) une côte de bœuf (difficile à manger), des saucisses, des tourtes… sans oublier les cornichons à prendre au fond d’un baril avec une énorme fourchette en bois ! Accueil extraordinaire, en anglais. Informations ici.
©kolmasdraakon.ee
  • Restoran Pegasus : dans un bâtiment historique très original (ancien immeuble créé par les soviétiques pour loger les écrivains et mieux les contrôler à l’époque de l’URSS), le restaurant ravit ses convives par sa décoration, son ambiance, la gentillesse du personnel et ses plats soignés, pour des prix qui ne s’envolent pas. Mention spéciale au pain maison. Informations ici.
Tartare de boeuf ©Fabrice Edde
  • Vegan Inspiratsioon : un café vegan comme son nom l’indique, caché dans le Nord de la vieille ville. Dans une cave aux murs de pierre à la déco colorée, accueil extrêmement sympathique et plats variés : soupe, wrap, burger, lasagne, risotto… Adresse : Lai 44. Informations ici.

Pour un fika ou un repas léger dans un kohvik (= café) :

  • Maiasmokk : LE café historique avec décor d’avant-guerre (boiseries et superbes plafonds). Pâtisseries délicieuses, accueil sympatique. Pas très local mais tellement bon : goûter l’ekkler au chocolat ou encore le chou à la crème ! Restaurant à l’étage. Boutique de chocolats et confiseries en massepain (pâte d’amandes). Informations ici et en français Maiasmokk.
©kohvikmaiasmokk.ee
  • Saiakangi kohvik : dans la jolie ruelle entre la place de l’hôtel de ville et l’église Püha Vaimu kogudus.

Où dormir ?

La ville offre de nombreuses possibilités d’hébergement, privilégier — si votre budget le permet — un hôtel à l’intérieur des remparts, comme le charmant et idéalement placé Merchants House Hotel. Informations ici.

Comment y aller depuis Stockholm ?

La visite de Tallinn peut se faire le temps d’un week-end, en arrivant par bateau ou par avion le samedi matin, et en repartant le dimanche en fin d’après-midi :

  • En avion : en prenant un vol matinal le samedi (7h50 par exemple), arrivée à Tallinn en milieu de matinée (1h10 de vol + 1h de décalage horaire soit 10h heure locale). De l’aéroport moderne, prendre le tram 4 (1 € au distributeur, 2 € auprès du conducteur) jusqu’à l’arrêt Viru, le plus proche de la vieille ville. Le trajet prend 20 minutes. Attention en descendant, le tram s’arrête au milieu de la chaussée ! Contourner la pointe du parc pour entrer dans la vieille ville par la porte Viru Väravad.
  • La compagnie Tallink propose des forfaits croisière avec les nuits du vendredi et dimanche à bord, et une nuit d’hôtel à Tallinn, à des prix très attractifs. Même si la croisière s’amuse tourne à la « croisière picole » pour les Suédois, quel dépaysement le temps d’un week-end ! Tarifs et réservations : tallinksilja.se. Pour revenir à Stockholm dès le dimanche soir, l’alternative consiste à prendre un vol retour, plus cher, mais aussi plus reposant !

Liens utiles

  • le site Visit Tallinn en français ici
  • plan imprimable ici
  • histoire et classement de la vieille ville unesco.org
A propos Fabrice E 120 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.