Parler same : l’heure de la renaissance

Photo : Mari Hildung for creative commons

Le 19 octobre 2020 débutera la semaine de la langue same. Car oui, les Sames, ce peuple minoritaire autochtone de Laponie dont on parle si peu, possède sa propre langue. Mais si vous n’en aviez jamais entendu parler, ce n’est pas une surprise. À l’occasion de cette semaine spéciale, la Suède en kit vous propose un petit récapitulatif des choses à savoir sur la langue same.

 

“La” langue same ?

La langue same est issue de la famille des langues finno-ougriennes. On devrait plutôt parler des langues sames, au pluriel, puisqu’elle est découpée en 3 groupes : le same du sud, le same central et le same du nord, divisés eux-mêmes en plusieurs variétés, 9 au total, communément appelés dialectes. Il existe donc en tout 11 langues sames sur tout le territoire same, dénommé Sápmi. Cette région s’étend sur le nord de la Norvège, de la Suède, de la Finlande et de la Russie. De la péninsule de Kola au nord-est, à Engerdal en Norvège jusqu’à Idre au sud de la Suède. Les Sames étaient des nomades, et vivaient en communautés bien distinctes. Les disparités entre le same de l’est (parlé en Russie) et le same du sud sont presque aussi grandes qu’entre le suédois et l’allemand, ce qui signifie que deux Sames de régions différentes auront du mal à se comprendre ! Mais comme les Sames sont un petit peuple, il a été décidé de se référer à toutes les variantes linguistiques sous une seule et même appellation de “langue same”. 

Des dialectes tellement différents

En Suède, on parle surtout le same central, réparti en 5 dialectes : le same du Nord (Nordsamiska), le same de Luleå (Lulesamiska), de Umeå (Umesamiska), de Piteå (Pitesamiska) et le same du Sud (Sydsamiska). Le mois de septembre en same du nord s’appelle Čakčamánnu, “le mois d’automne”. A Luleå, on l’appelle Ragátmánno, qui signifie “le mois où les rennes mâles sont en rut”. Dans le sud, on dit Skierede, c’est à dire “le mois où les rennes s’accouplent”. On l’appelle aussi Gaekere, c’est-à-dire… “caca de renne”. La langue same est plurielle mais surtout intimement liée à la nature… et très imagée ! 

Photo  ©Sametinget, språkcentrum

 

Une langue bien vivante

Pour qu’une langue soit vivante, elle doit être pratiquée dans tous les domaines de la vie quotidienne. Elle doit aussi être enseignée, ce qui est dorénavant le cas en Suède où de plus en plus de jeunes Sames en font la demande. Enfin, elle doit évoluer en fonction de la société et ses besoins. Au cours des dernières décennies, des dizaines de milliers de nouveaux mots sont entrés dans la langue same, à la fois des mots d’emprunt et de nouvelles formations. Citons par exemple: sihkkel – bicyclette, dihtor – ordinateur, ou encore mánáidgárdi – crèches, littéralement « enclos pour enfants », là encore, dans une langue bien imagée !

 

Carte : Wikipedia.

Le same, voué à disparaître ?

Avec la politique d’assimilation que l’Etat suédois a mené jusque dans les années 60, le same était rayé de toutes les sphères de la société. La pratique mais aussi l’enseignement en étaient interdits. On ne parlait same qu’à la maison, entre soi. Le passage forcé à la langue suédoise et la tombée en oubli de la langue same ont été assez rapides. La plupart des Anciens n’ont jamais appris à lire ou à écrire dans leur propre langue. Tous ceux qui à l’époque éprouvaient des difficultés à s’exprimer en langue suédoise étaient montrés du doigt, moqués, rabaissés. Parmi cette génération, beaucoup n’ont donc pas voulu transmettre la langue same à leurs enfants pour ne pas les exposer aux mêmes difficultés. Aujourd’hui, c’est une langue menacée dont certains dialectes ont disparu, le dernier pas plus tard qu’en 2003.

 

Le retour en grâce 

Les temps ont changé, les mœurs ont évolué. La Suède a ratifié la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires. Depuis 2000, le same est reconnu en Suède comme langue officielle de la minorité autochtone same. La loi confère aux Sames le droit d’utiliser leur langue avec les autorités et les tribunaux dans une zone administrative qui couvre 17 municipalités. Elle favorise également l’accès à l’éducation et aux soins en langue same. Cependant, on estime que seulement 20 000 à 30 000 sames sur les 80 000 Sames sur tout le territoire parlent le same. Selon l’UNESCO, les langues sames figurent parmi les langues les plus menacées dans le monde.

 

La Semaine de la langue same

Le but de la Semaine de la langue same, du 19 au 25 octobre, est de rendre les dialectes sames visibles dans l’espace public, d’en accroître la connaissance et de contribuer à renforcer leur statut. Les trois parlements samis de Norvège, de Suède et de Finlande souhaitent que les langues sames soient lues, entendues et pratiquées dans tous les domaines de la société pendant la semaine de la langue same. Le programme du Parlement sami est disponible ici  sur sametinget.se/sprakvecka si vous souhaitez vous familiariser avec le phrasé des différents dialectes, un par soir. Pour ceux qui souhaitent apprendre la langue same du nord (nordsamiskan), citons un ouvrage français : Parlons lapon : Les sames, langue et culture aux éditions L’Harmattan (1 janvier 1997) de Jocelyne Fernandez-Vest.

La semaine de la langue same

Et sinon, voici la base de la base : 

Välkommen!

Nordsamiska: Bures boahtin!

Lulesamiska: Buorisboahtem!

Pitesamiska: Burist båhtem!

Umesamiska: Buerestbåhtieme!

Sydsamiska: Buerie båeteme!

 

Hej

Nordsamiska: Bures

Lulesamiska: Buoris

Pitesamiska: Burist

Umesamiska: Bürest

Sydsamiska: Buaregh

 

Tack

Nordsamiska: Giitu

Lulesamiska: Gijtto

Pitesamiska: Gijjto 

Umesamiska: Gïjttuo

Sydsamiska: Gaejtoe

 

A propos Anne D 21 Articles
Basée à Stockholm depuis 2008, Anne aime observer ce qui l'entoure, expérimenter (même après toutes ces années !) l'exotisme des supermarchés et évoquer les décalages de la vie suédoise prêtant à sourire ou à réfléchir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.