Le chômage au temps du corona

Arbetsförmedlingen
©Peter Kroon/Arbetsförmedlingen

La crise sanitaire du corona est également une crise économique et sociale. De nombreuses entreprises, quelque soit leur taille, se retrouvent dans l’obligation de mettre leurs employés en chômage partiel, voire de les licencier.  Voici à quoi penser dans le cas où vous risqueriez de vous retrouver au chômage.

 

Pour commencer, si vous ne cotisez pas encore à une caisse d’assurance-chômage, a-kassa, il est grand temps de le faire ! Ce site vous aidera à trouver la caisse qui convient le mieux à votre secteur d’activité. Cela coûte entre  90 et 125 kr/mois en fonction de la caisse. Ensuite, si vous gagnez plus de 33 000 kr/mois, il est aussi recommandé de vous inscrire à un syndicat qui peut vous proposer des assurances complémentaires. Relisez nos articles sur les syndicats suédois et sur l’assurance-chômage en temps normal.

 

Logo Sveriges a-kassor

L’assurance chômage de base

En 2019, environ 66 % des travailleurs étaient membres d’une caisse d’assurance chômage. Le 30 mars 2020, le gouvernement a présenté de nouvelles règles pour faciliter l’accès à a-kassa : les 6 jours de carence ont été supprimés et il suffit désormais d’avoir côtisé 3 mois (au lieu de 12 en temps normal) pour pouvoir prétendre aux prestations chômage. Ainsi, si vous vous inscrivez en avril, vous aurez accès au chômage à la fin du mois de juin. D’habitude, un millier de personnes s’inscrit à une a-kassa chaque mois. Fin mars cette année, suite à l’annonce des mesures du gouvernement, les nouveaux inscrits se comptaient par dizaine de milliers !

Ont accès à l’a-kassa ceux qui ont travaillé au moins 60 heures/mois (au lieu de 80h/mois en temps normal) pendant 6 mois au cours des 12 derniers mois. Le revenu de base minimum d’assurance-chômage, grundersättning, est de 365 kr/jour ou 8 000 kr/mois en temps normal ; l’état vient de l’augmenter à 510 kr/jour, soit 11 200 kr/mois före skatt

De plus, si vous avez côtisé au moins 3 mois à a-kassa, vous avez droit à une assurance indéxée sur votre salaire, inkomstrelaterad a-kassa, que vous percevez jusqu’à un seuil maximum qui vient d’être augmenté et fixé à 26 400 kr/mois. 

Prognostic PIB et taux de chômage 2020-2022
Prognostic PIB et taux de chômage 2020-2022

Les assurances complémentaires

En tant que membre d’un syndicat, il est possible que vous ayez droit à une assurance complémentaire, inkomstförsäkring, qui vous donne jusqu’à 80 % de votre salaire, au-delà du seuil maximal de 26 400 kr de l’a-kassa, pour une durée en général de 100 jours. 

Si vous souhaitez avoir une couverture au-delà des ces 100 premiers jours, il est possible de souscrire aussi une tilläggsförsäkring

Pour avoir droit à ces assurances, il faut en général avoir été membre d’un syndicat au moins 12 mois. Renseignez-vous auprès de votre syndicat pour plus de détails. NB : Il faut bien sûr être membre d’une a-kassa.

Au-delà de ces assurances, il est recommandé de se constituer une épargne pour pouvoir tenir au moins deux mois, car outre le fait que l’a-kassa implique une baisse de salaire, le premier paiement peut aussi tarder un peu.

Billets suédois
©pixabay

En cas de licenciement

Être menacé de licenciement ne veut pas nécessairement dire que vous serez licencié. En effet, toute entreprise de plus de 5 employés doit annoncer à Arbetsförmedlingen son intention de licencier, puis négocier avec les syndicats. Avant que le licenciement ne soit effectif, il va se passer deux mois au cours desquels, tout peut advenir, en mieux comme en pire… Le gouvernement a pris diverses mesures pour permettre aux entreprises de garder leurs employés, comme par exemple le chômage partiel (lisez notre article à ce sujet ici) qui permet d’abaisser le temps de travail tout en conservant au moins 90 % du salaire. Dans tous les cas, contactez votre syndicat qui vous informera et vous conseillera.

Si vous êtes finalement licencié, il est important de vous inscrire à Arbetsförmedlingen dès le premier jour de chômage car votre a-kassa est comptée à partir du premier jour et ne peut pas être payée rétroactivement. 

Soins aux personnes âgées
©Maskot/Folio/imagebank.sweden.se

Pour finir sur une note un peu plus positive, restez à l’écoute des initiatives qui commencent à surgir : si votre secteur licencie, d’autres emploient en masse. Des entreprises coopèrent entre elles pour embaucher, le temps de la crise, une partie des employés qui risquaient sinon le licenciement. Arbetsförmedlingen rassemble toutes les annonces des employeurs qui recrutent actuellement suite à la crise du corona ici.

 

 

 

A propos Audrey L 97 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, je souhaite faire part de mon expérience et de mes connaissances de la société suédoise pour aider mes compatriotes à s'installer en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.