6 février – Le peuple sami en fête

Samer
Photo ©Samer.se

Depuis 1993, le 6 février est le jour de la fête nationale samie. Lors de la 13e Conférence nordique à Åre, organisée par le Conseil sami le 15 août 1986, de nombreuses décisions importantes ont été prises pour le peuple sami, notamment celles de doter le peuple sami d’un jour de fête nationale et d’un hymne national. Premiers pas vers l’affirmation, ces décisions ne sont pas anodines puisqu’elles permettent de donner une visibilité incontestable à un peuple autochtone jusqu’à il n’y a pas si longtemps opprimé, à la recherche de son identité. 

Qui sont les Sames ?

Le peuple autochtone sami vit depuis la nuit des temps dans les régions tout au nord de la Norvège, la Suède, la Finlande et la Russie et sa population est estimée à 80 000 âmes, dont 20 000 à 30 000 établies en Suède. Depuis 1977, les Sames sont reconnus comme le dernier peuple indigène d’Europe du nord mais cette reconnaissance tardive ne se fait pas dans la simplicité. Il faut dire qu’au début du XXe siècle, la colonisation des régions samies a conduit les Sames à se retrouver privés de leurs droits les plus élémentaires : privés de terre, de droits civiques, brimés, dans l’incapacité de parler leur langue, de pratiquer leur religion, considérés comme des sous-hommes, les femmes stérilisées de force… Les Sames étaient discriminés selon une politique eugéniste violente (voir nos précédents articles). Ce n’est que depuis une dizaine d’années et sous la pression forte de l’ONU que l’État suédois ainsi que l’Église de Suède œuvrent au processus de réconciliation avec les Sames, qui passe par la reconnaissance du tort fait dans un passé pas si lointain.

Le Conseil sami (Samerådet)

Le Conseil sami a été formé en 1956 à Karasjok, en Norvège. Renforcer la cohésion au-delà des frontières nationales et travailler pour les intérêts samis sont deux des principaux objectifs du Sameråd. Il œuvre également à la sauvegarde des intérêts des Sames en tant qu’individus et en tant que peuple, au renforcement de la communauté samie, veille à ce que les Sames soient reconnus et traités comme un peuple, et à ce que les droits économiques, sociaux et culturels des Sames soient inscrits dans la législation de chaque pays.

Le Conseil Sami compte neuf organisations membres : trois du côté norvégien, deux de Russie, une de Finlande et trois du côté suédois (Sami Riksförbund/SSR, Same Ätnam et Renägarförbundet). Il y a une section pour chaque État membre. La section suédoise compte quatre membres. Le Conseil se réunit lors d’une grande conférence tous les quatre ans et celle-ci constitue l’organe décisionnel le plus élevé du Conseil.

La devise du Sameråd est la suivante :

« Nous, les Sames, sommes un peuple uni dans notre propre culture, langue et histoire, vivant dans des régions, au sein desquelles, jusqu’à des temps historiques, nous étions seuls habitants et utilisateurs des terres. »

La fête nationale 

La fête nationale du peuple sami est commune à tous les Sames, qu’ils vivent en Suède, en Norvège, en Finlande ou en Russie. C’est un jour qui se célèbre avec des activités et des événements culturels dans différents lieux où une représentation samie est possible. À Stockholm, le drapeau sami est hissé sur le parvis du Stadhuset et ce depuis 2007, en présence d’officiels samis et suédois.

La date du 6 février a été retenue durant la 15e Conférence du Sameråd en 1992 à Helsinki. La fête nationale a été célébrée pour la première fois en 1993, la même année durant laquelle se tenait l’Année internationale des peuples autochtones.

Pourquoi le 6 février ?

La première grande conférence samie a eu lieu à Trondheim (Norvège) le 6 février 1917. La réunion rassembla plus d’une centaine de Sames de Suède et de Norvège. C’était la première fois dans l’histoire que les Sames venant de tous les horizons se réunissaient pour un rassemblement sans frontières afin de discuter de leurs préoccupations communes. Par conséquent, le 6 février a été choisi comme une journée symbolique importante.

Photo ©Wikimedia

Un seul drapeau et un seul hymne pour une unité transfrontalière

Lors de la 13e Conférence nordique à Åre du Sameråd, le 15 août 1986, Sámi soga lávlla” (la chanson du peuple sami) est définie comme l’hymne national officiel, commun à tous les Sames hors des frontières nationales. Les paroles de la chanson ont été écrites dès 1906 par Isak Saba (1875–1921). Isak Saba est né dans le nord de la Norvège. Il a été le premier Same norvégien à être élu au Storting, le parlement norvégien. Pendant six ans au début du XXe siècle, il a représenté les sociaux-démocrates du Finnmark et a donc également été le porte-parole des Sames. La musique a été composée par Arne Sörlie, un autre Norvégien.

 

Vous pouvez maintenant écouter l’hymne national sami :

Le texte est assez difficile et fortement marqué par le style national-romantique de l’époque. Il vante surtout la nature, les éléments et la vaillance des ancêtres samis : 

Vers le nord par Karlavagnen
Voyez La terre samie se profiler :
Des montagnes derrière des montagnes dans le bleu lointain,
Des lacs s’étirent le long des lacs,
Des pentes des montagnes, des sommets de montagnes
S’élèvent vers le ciel lui-même,
Les ruisseaux grondent, les forêts sifflent,
Des caps gris acier et raides s’acharnent vers une mer orageuse.

Le gel fait rage ici en hiver, la neige vertigineuse est chassée par les vents sauvages,
Pourtant la famille samie aime cette terre de tout son cœur :
Le voyageur se réjouit de la lumière de la lune,
Du flottement des aurores boréales volantes,
Le bruit de sabots, distinctement entendus dans les fourrés, les bouleaux
Sur le lac, à travers la plaine, le traîneau se fraye un chemin droit devant.

Et quand le soleil d’été dore la forêt,
La mer, les rivages de la mer,
Les bateaux de pêche aux reflets dorés sont bercés par les vagues,
Le port en or de tous les oiseaux aquatiques,
Les courants comme des scintillements d’argent,
Les rames scintillent, les pieux clignotent
Pendant le chant, on voit les hommes se diriger à travers les rapides et les chutes.

La famille samie, la famille samie,
Sans interruption depuis toujours a enduré des tentatives meurtrières,
Des tyrans, des marchands cupides, des collecteurs d’impôts rusés.
Salut à toi, rude famille !
Salut à toi, flamme et racine de la paix!
La querelle guerrière n’a jamais éclaté,
Le sang du frère n’a jamais été versé
Parmi la lignée calme de Laponie.

Nos pères ont vaincu les hommes violents d’autrefois, 
Frères, luttons aussi avec acharnement contre l’oppression ! 
Fils de la famille forte du soleil! 
Aucun ennemi ne peut vous opprimer, seul votre langage amical vous est cher,
Rappelez-vous l’appel des anciens pères :
La terre de Sápmi pour les Sames !

 

Photo ©Pixabay

Les Douze jours du drapeau sami

Le drapeau sami est lui aussi le même pour tous les Sames. Il a été approuvé également lors de la conférence du 15 août 1986 et est conçu par Astrid Båhl de Skibotn. Le drapeau reprend les couleurs du costume Sami, véritable marqueur d’identité ethnique.

Vous pourrez apercevoir le drapeau sami à ces dates :

  • 6 février – Fête nationale samie
  • 2 mars Le Parlement sami de Finlande est inauguré le 2 mars 1996
  • 25 mars Jour de l’Annonciation de Marie, une fête traditionnelle samie
  • Fin juin Midsommar
  • 9 août Journée internationale des peuples autochtones des Nations Unies
  • 15 août Le drapeau Sami est approuvé le 15 août 1986
  • 18 août Le Conseil Sami a été fondé le 18 août 1956
  • 26 août Le Parlement sami de Suède est inauguré le 26 août 1993
  • 9 octobre Le Parlement sami de Norvège est inauguré le 9 octobre 1989
  • 9 novembre La délégation pour les affaires samies en Finlande est inaugurée le 9 novembre 1973
  • 15 novembre Anniversaire d’Isaac Saba
  • 29 novembre Anniversaire d’Elsa Laula Renberg

Buori Sámi álbmotbeaivvi ! Glad samisk nationaldag ! Bonne fête nationale samie !

Pour en savoir plus, relisez nos articles sur les Sames 

Découvrir les Sames, le peuple de l’hiver

Petite histoire des Sames

2020, vers la reconnaissance du peuple sami ?

A propos Anne D 24 Articles
Basée à Stockholm depuis 2008, Anne aime observer ce qui l'entoure, expérimenter (même après toutes ces années !) l'exotisme des supermarchés et évoquer les décalages de la vie suédoise prêtant à sourire ou à réfléchir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.