Rester au chaud et au sec par grand froid

Au bar de l'Ice Hotel
Photo ©Hans-Olof Utsi/imagebank.sweden.se

En hiver, la méthode de l’oignon est bien connue des chasseurs, pêcheurs et randonneurs. C’est se vêtir couche par couche pour être assuré de rester au chaud et au sec lors d’activités extérieures, et progressivement adapter sa tenue à la météo et à la fréquence et l’intensité de ses mouvements. La base est composée de trois couches à l’intérieur et à l’extérieur : une couche intérieure fine et chauffante qui évacue l’humidité corporelle, une couche intermédiaire plus épaisse et chauffante et une couche extérieure qui protège des intempéries et du vent.

 

Dehors sous la neige
Photo ©Tina Stafren/imagebank.sweden.se


Tout chaud par grand froid

Les sous-vêtements assurent la première couche. Un maillot manches longues et un caleçon long ou leggings  en pure laine mérinos ou en mélange laine/polyamide à même la peau constituent une base isolante qui garde la chaleur tout en facilitant l’évaporation de la transpiration et de l’humidité de la peau. Une sous-couche en fibres synthétiques ou en laine est donc à privilégier au détriment du coton qui absorbe l’humidité et sèche mal. Le jean est donc à bannir ! La pure laine est imbattable également pour les chaussettes, une première paire en laine fine puis une seconde en bon tricot rustique dans des chaussures à semelle épaisse et isolante garderont vos pieds au sec. Les orteils doivent pouvoir bouger et remuer dans des chaussures fourrées pas trop étroites. Pour protéger vos mains, des gants fins toujours en laine glissés dans des moufles en gore-tex, sur votre tête, un bonnet ou une bonne cagoule en laine et la capuche de votre veste.

La seconde couche est une isolation supplémentaire pour la chaleur du corps. Cette couche intermédiaire est plus épaisse si l’activité physique est faible. Un pull en laine véritable ou en polaire (fleece), muni d’une fermeture à glissière au niveau du cou pour faciliter la régulation de la température et un legging/cuissard.

Jouer dans la neige
Photo ©Sussi Lorinder/Folio/imagebank.sweden.se


La troisième couche doit impérativement protéger du vent et de l’humidité, veste et surpantalon en matière respirante et imperméable. Certains modèles sont équipés de zones d’aération et de coutures thermo soudées pour empêcher l’eau de pénétrer par les coutures et les fermetures. Vestes et pantalons doivent être imprégnés et imperméabilisés. Il peut être judicieux, si votre équipement est de seconde main, de procéder au test de la goutte d’eau pour vérifier la déperlance de votre vêtement. Si quelques gouttes d’eau glissent sur le tissu, votre veste vous gardera au sec, par contre, si l’eau est absorbée par le tissu, l’imperméabiliser s’impose.

Éventuellement, une quatrième couche peut être nécessaire pendant les temps de pause lorsque le corps n’est pas en mouvement. Les mini doudounes, compactes et légères avec garnissage en duvet ou synthétique, sont faciles à mettre et à enlever.

Pause en extérieur l'hiver
Photo ©Anna Öhlund/imagebank.sweden.se

Les conseils extra de la Suède en kit

Éviter la douche le matin et ne pas utiliser de crème hydratante juste avant de sortir, car, en cas de grand froid, l’eau contenue dans la crème gèle et provoque des gerçures.

Se laver en soirée permet de maintenir la protection naturelle de la peau contre le froid.

Par contre, l’application régulière durant la journée d’un baume à lèvres de bonne qualité, s’impose pour éviter dessèchement et gerçures.

S’équiper pour le grand froid ne nécessite pas d’investir dans des articles spécialisés et chers, on peut miser sur le seconde main.

Profiter de la Suède en hiver et en toutes saisons car « det finns inget dåligt väder, bara dåliga kläder » (il n’y a pas de mauvais temps, que des vêtements inadaptés)…

A propos Sylvie R 163 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.