Étudier à Uppsala, témoignages de Français, épisode 2 : Les Nations

© Uppsala Universitet

Véritables confréries au cœur de la vie universitaire, les Nations sont décrites comme des associations étudiants bien plus importantes qu’il n’y paraît. La Suède en kit a recueilli le témoignage de deux étudiants français, Cameron et Léonie, tous deux membres des Nations.

Cameron est étudiant en Master développement durable. Il commence son année en septembre 2021. Il a choisi Västgöta pour ses traditions.

Influencée par ses amis et certains membres de sa famille, Léonie a quant à elle opté pour Södermanslands-Nerikes (Snerikes pour les habitués).

La Suède en kit les remercie d’avoir accepté de partager leurs expériences.

Les Nations, quézako ?

Les Nations font partie de la vie universitaire ©BP

Kalmar, Småland, Stockholm… vous aurez évidemment remarqué que chaque Nation a été nommée d’après une des provinces suédoises. Bien que le pays en compte 25, on retrouve uniquement 13 Nations regroupant 35 000 étudiants qui ont choisi de prendre part à cette aventure.

« On pense parfois que les Nations sont comme des confréries, un peu à l’américaine. Le principe est le même mais les Nations sont quand même loin du concept américain. »

Cameron a étudié au Canada. Familier du système « à l’américaine », il arrive en Suède cette année pour commencer son Master en développement durable. Il nous parle de son expérience à Västgöta (du moins depuis le début du semestre) et nous fait découvrir les Nations par la même occasion .

Un choix basée sur des convictions personnelles

Pourquoi choisir une Nation plutôt qu’une autre ? Quels sont les bénéfices d’appartenir à telle ou telle Nation ? Tant de questions qui ne sont pas si anodines lorsqu’on choisit d’adhérer aux Nations. « Je les ai choisies pour leurs traditionsContrairement au Canada, la Suède est un pays avec une histoire ancienne. Lorsque je suis allé à la journée d’accueil de Västgöta, j’ai beaucoup apprécié leur attachement aux traditions, les costumes et les façons de faire un peu à l’ancienne ». Effectivement, même si les services proposés et les événements organisés restent similaires, chaque Nation a une sensibilité différente et un domaine de prédilection. Östgöta et Kalmar sont plus associées aux arts et au théâtre par exemple alors que Västgöta est connue pour ses résultats en compétitions sportives.

« C’est toujours plus facile de se retrouver avec des congénères lorsqu’on arrive dans un environnement inconnu ». Réfléchissez-y un instant. Ne vous est-il pas arrivé de partir à la recherche de Français lorsque vous avez emménagé en Suède ? Le principe des Nations est le même. Créées dans les années 1600, chaque Nation eut pour vocation d’aider les étudiants venus des régions lointaines. En ce sens, si vous veniez de la région de Göteborg, vous rejoigniez la nation de Göteborg, partant du principe qu’on serait plus apte à comprendre vos problèmes d’intégration.

« Même si j’ai été un peu influencée [par mes proches], la semaine d’intégration a été utile pour valider mon choix ». Tout comme Cameron, Léonie nous parle de l’importance de la semaine d’intégration. Attention, on ne parle pas ici des semaines « où tout part à vau-l’eau », mais plutôt de deux semaines d’activités gratuites, diverses et variées proposées par les 13 Nations, et qui vous aideront à choisir la maison que vous voulez rejoindre.

Un lieux pour faire la fête, mais pas que

Il est vrai que le mot Nation fait souvent écho à bière pas chère. La preuve en est, chaque Nation possède son propre bâtiment, son propre restaurant, bar ou même son propre club.

Snerikes ©BP

Et pourtant, les Nations sont aussi un lieu où l’on peut étudier. Elles mettent à disposition des salles d’études. D’ailleurs, des instructeurs veillent au grain pour que ça ne dégénère pas. Au-delà de ce rôle de « flic », ils sont aussi là pour conseiller et aider les étudiants dans cette aventure. On parle de kurator en suédois.

« Les Nations existent aussi à l’université de Lund, mais je trouve qu’il y a plus de chance de rencontrer des Suédois à Uppsala. Les Nations de Lund sont plus internationales », nous partage Cameron. « L’une des raisons qui m’a aussi poussé à Snerikes, c’est la possibilité de rencontrer beaucoup de Suédois », nous dit Léonie. Vous l’aurez compris, les Nations sont en somme un lieu convivial où l’on peut partager ses expériences avec de nombreuses personnes venues d’horizons différents.

« J’ai beaucoup appris en travaillant aux Nations et j’ai rencontré de très bon amis ». Léonie nous parle du travail quotidien au sein des Nations. À partir du moment où vous êtes titulaire d’une carte de Nations, vous pouvez travailler dans n’importe quel bar ou restaurant appartenant aux 13 Nations. Comment ? Les offres sont souvent publiées sur les groupes Facebook (Jobba på Snerikes ou Jobba på Kalmar nation par exemple).

Par ailleurs, les Nations organisent tout au long du semestre de nombreux événements comme des brunchs, des soirées à thème ou encore de grands repas appelés Gasque. Même principe que pour les services quotidiens, les postes à pourvoir sont généralement publiés en ligne. Premier arrivé, premier servi !

©Léonie P. Pour la Nation Snerikes

💡 LE SAVIEZ VOUS ? L’accès aux bars et restaurant des Nations est exclusivement réservé aux membres des Nations. Cependant, certaines soirées à thème sont ouvertes au public. Rapprochez-vous de la Nation organisatrice pour plus d’information sur les modalités d’accès.

« Attention, ce n’est pas un vrai job, même si on reçoit un salaire, c’est plus une compensation financière qu’un salaire ». Léonie insiste sur le fait que peu de postes sont considérés comme un véritable travail aux Nations. Les kuratorer, les chefs cuisiniers ou chefs de salle, en somme le bureau exécutif est rémunéré, mais les travaux proposés aux étudiants comme plongeur, cuisinier, serveur ou autre sont proposés sur la base du volontariat. Vous recevez une compensation financière mais ça ne sera pas suffisant pour payer vos factures chaque mois.

« Les activités sont diverses et variées et c’est génial, il y en a pour tous les goûts ». Cameron et Léonie s’accordent à dire que les Nations sont avant tout un lieu de rencontre et de partage. Chaque Nation propose des activités différentes. Chez Kalmar, vous pourrez chanter dans une chorale ou encore faire du théâtre. Snerikes propose des cours de photo et met à disposition une chambre noire pour les amateurs d’argentique. Faites le plein d’activités sportives avec les VGIF à Västgöta. Faites vos recherches et laissez-vous tenter par l’activité de votre choix !

Comment rejoindre les Nations

« On peut rejoindre les Nations toute l’année mais je conseille la semaine d’intégration. » Comme nous le décrit Léonie, les deux premières semaines de septembre sont importantes pour les inscriptions car elles sont facilitées par des stands et des activités qui vous permettront de choisir votre Nation. Néanmoins, il est possible de les rejoindre toute l’année en faisant une petite visite auprès du bureau. Munissez-vous des pièces nécessaires: lettre d’admission à l’université d’Uppsala ou SLU, pièce d’identité valide et de votre numéro étudiant (T-nummer) ou personnumer si vous en possédez un. Il faut obligatoirement être étudiant pour s’inscrire dans une Nation et ce n’est pas gratuit ! Même principe que pour une association, il vous faudra payer des frais chaque semestre pour maintenir votre inscription. Chaque Nation affiche des prix différents. Vous obtiendrez alors une carte de Nations qui vous sera demandée pour tous les évènements organisés.

💡 LE SAVIEZ VOUS ? Si vous êtes post-doctorant et souhaitez faire partie de cette aventure, il est également possible de rejoindre une Nation sous certaines conditions. Rapprochez vous du kurator de la Nation de votre choix pour en savoir plus.

©Lina Svensk pour Ergo.nu

En somme, Cameron et Léonie décrivent les Nations comme de véritables associations (comme il en existe plein en France) : dotée d’un bureau exécutif, souvent composé de Suédois, organisant une Landskap (ou assemblée générale), pour définir les règles et les activités du semestre, et percevant une cotisation. Les Nations sont un lieu d’échange et de partage qui participent à l’enrichissement personnel de chacun.

Un peu plus sur les Nations

Alors convaincu pour rejoindre les Nations ? Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à visiter les différents sites internet des Nations. Disponibles en suédois et en anglais, ils vous aiderons très certainement à faire votre choix.

13 Nations, nommées d’après 13 régions suédoises

Allez, on vous aide un peu, voici la liste complète :

Et pour en savoir un peu plus, n’hésitez pas à prendre 2 minutes de votre temps pour visionner cette vidéo :

Nous vous recommandons également d’écouter le podcast Student och Studentliv pour découvrir la vie étudiante à Uppsala (disponible en suédois).

Les lien utiles

Nos suggestions d’articles dans la région

A propos Ben 10 Articles
Fraichement arrivé dans la région d'Uppsala. Rando, vélo, fika sont mes maîtres mots. Explorer les environs, mon credo. Passionné de photographie, je ne me sépare jamais de mes boitiers afin d'immortaliser mes périples. Instagram: pycture.digitale & pycture.argentique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.