Gamla Uppsala – Entre mythe et réalité

Gamla Uppsala
©BP

Comme une capsule temporelle au coeur de la ville, Gamla Uppsala dévoile ses secrets au grand public. Haut lieu des décisions du peuple Svear, il est aujourd’hui l’héritage de tous. Que s’est-il réellement passé ici ? Entre mythe et réalité faites un saut au coeur de la culture viking.

Le comté d’Uppsala s’étend le long du Fyrisån. La vallée est divisée en différentes arrètes géologiques, au nord, on parle d’Högåsen. Datés entre 550 et 1300 après J.C, Gamla Uppsala (Gamla Uppsala Högar) trônent fièrement sur högåsen. Néanmoins, ces petites collines ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

De nombreux sites similaires ont été découvert autour du lac Mälaren. Cependant, Gamla Uppsala fût le plus important. Quatre collines posées là, devenue le centre névralgique de la politique des Svears (Suédois). La saga Ynglinga de l’islandais Snorri Sturluson (1179-1241) raconte notamment l’arrivée du dieu Vanir Freyr à Gamla Uppsala mais aussi l’avènement du peuple Svear, dont le roi était considéré comme descendant direct du Dieu Freyr lui-même.

💡 LE SAVIEZ-VOUS ? La dynastie Ynglinga serait la plus ancienne dynastie viking suédoise. Elle aura notamment donné naissance à Harald Iier, premier roi de Norvège.

Kungshögarna & Tingshögen

Quatre collines constituent le site de Gamla Uppsala Högar. Un immense sentier de plus de 800m de long séparent les trois premières de la dernière. Il se pourrait qu’il fut emprunté lors des cérémonies païennes.

Kungshögarna: Sépulture royale

Les trois collines de gauche sont les collines des Rois (Kungshögarna), les plus grandes tombes de l’ère viking jamais mises à jour. La plus à l’ouest fût découverte en 1874 et nommée la colline de Thor (Tors hög). Pourquoi ? De nombreux objets de valeurs y ont été retrouvés : des bijoux, des vêtements appartenant à un homme. Cela ne fait-il pas sens maintenant ?  On pense également que Tors hög est la tombe d’une famille royale viking, qui par la confection de cette colline funéraire, souhaitait imposer et démontrer leur pouvoir.

Kungshögar
©BP
Tingshögen: La voix du peuple

La colline la plus à l’Est est appelée le Ting (Tingshögen). Elle est décrite comme le lieu de rassemblement de tout le peuple Svear vivant autour du lac Mälaren, et de prise de décisions. Que ce soit d’ordre religieux ou encore politique, Tingshögen est le centre « politique » du peuple Svear (þing Allra Svíaen islandais, Alla svears ting en suédois). Les écrits Islandais de la saga d’Hervarar font état de ces rassemblements. Ils racontent l’avènement du rois Blót-Sven, demandant la destitution de son prédécesseur Inge l’ancien. Le peuple accepta la requête sur le Ting.

💡 LE SAVIEZ-VOUS ? Gustav Vasa a dirigé de nombreux meetings sur le Ting au XVIème siècle, faisant de Gamla Uppsala un symbole du nationalisme Suèdois.

Les plus grandes décisions sont prises en mars à l’Equinox de printemps lors d’un rassemblement appelé Distingen. On y sacrifie principalement des cheveaux (Blót ou sacrifices) à la gloire des esprits de la fertilité (Disir). Le Ting servait alors de tribune pour le peuple Svear alors que les sacrifices eux sont réalisés en contrebas sur le Tingsslätten, le temple.

La saga Ynglinga conte les coutumes des rites anciens (Skeið). Tout commence par une course de chevaux. Les meilleurs sont sélectionnés et sacrifiés à la gloire des esprits de la fertilité. La légende raconte que le rois Adils, descendant du Dieu Freyr, aurait perdu la vie dans l’une de ces courses.

Un mythe devenue réalité

Prenons une nouvelle perspective et contournons les collines. Vous pouvez aussi emprunter le raccourcie qui sépare les deux dernières Kungshögar.

Freya, déesse de l’amour

Les archéologues ont retrouvé en contre-bas de l’église le corps d’une femme dans une barque, drapée d’habits somptueux en soie de Chine. Elle portait de nombreux bijoux notamment des ornements persans. La femme aurait vécu au début de l’ère viking. La légende raconte qu’il s’agirait de Freya, déesse Vanir de l’amour, de la fertilité et de la guerre. Elle est également la soeur jumelle de Freyr. À côté d’elle trois hommes, tous dans une barque différente, enterrés avec leurs chevaux et leurs armes.

Dans la mythologie scandinave, la moitié des soldats morts au combats (Einherjar) sont ammenés au  Valhalla, le hall des guerriers d’Ásgard, dirigé par le dieu Aesir Odin. L’autre moitié arrive dans les plaines de Fólkvangr dirigées par Freya. À Gamla Uppsala, les guerriers dévolus à Odin partent dans l’au-delà dans le même bateau que ceux dévolus à Freya.

Yggdrasil, l’arbre monde
Yggdrasil
©The prose Edda – Snorri Sturluson (Ed. Penguin classics)

Certains écrits de 1070 parlent de sacrifices faits aux abords d’une source d’eau pure et au pied d’un arbre, vert en toute saison. Ces récits parleraient-ils du légendaire Yggdrasil ? À l’époque, on pensait le monde comme un arbre : l’Yggdrasil. Au centre de l’univers, on trouve tout en haut le paradis, maintenue en place par quatre nains aux quatre points cardinaux.

Il possède trois racines faisant le lien entre trois des neufs mondes : Ásgard (sous la cime, royaume des Dieux dirigé par Odin), Midgard (au milieu, royaume des hommes et des géants) et Nifelheim (toute en bas, royaume des morts, dirigé par Hel).

Un peu en aval de Kungshögarna se trouve un puit appelé le puit de Urd. Selon la mythologie, il serait l’un des trois puits qui accueille les racines de l’Yggdrasil, l’arbre monde. Le puit d’Urd serait à l’origine de la racine donnant accès à Ásgard.

La fin d’une ère

L’ère viking à Gamla Uppsala prend fin avec le roi Sven, aussi nommé Blot-Sven, ou Sven le sacrificateur. Tué par son prédécesseur, Inge Ier dit l’ancien en 1087, ce nouveau roi très chrétien marque officiellement la fin de l’ère viking en Suède.

Le temple païen est brulé, et l’église de Gamla Uppsala construite. On ne connait pas la date exacte de la construction de la première église. Cependant, celle que l’on peut visiter aujourd’hui est datée du 12ième siècle.

💡 LE SAVIEZ-VOUS ? Sous le tapis rouge qui mène à l’autel se cache la tombe du célèbre Anders Celsius, inventeur de l’échelle de température en Celcius.

L’église de Gamla Uppsala est aujourd’hui importante dans l’histoire de Suède puisqu’elle est aussi le point de départ du Eriksleden, sentier emprunté par les pèlerins, à la mémoire du roi Erik de Suède.

Gamla Uppsala Kyrka
©BP

Comment y accéder

  • Ligne de Bus 2 depuis l’arrêt Stadhusset ou Vaksala torg en direction de Gamla Uppsala. Le bus vous déposera juste devant le site.
  • En empruntant le Eriksleden depuis la cathédral Domkyrka (a pied ou à vélo)

À voir aux alentours

Profitez de votre escapade pour visiter le musée de Gamla Uppsala pour en apprendre un peu plus la culture viking. Vous pouvez également voir une collection d’objets de l’époque, mis à jour lors des fouilles archéologiques.

Disagården est un musée en plein air qui vous plongera au coeur de la vie rural du 19ème siècle. Il est situé en aval des collines de Gamla Uppsala.

Pour la pause repas du midi/fika, on vous propose de faire une tour au Odinsborg Restaurang & cafe. Dans un cadre historique et familial, cette taverne vous offre une selection de plats typiquement suédois. Mais vous pouvez vous arrêter simplement pour profiter d’un café en terrasse.

Un peu de lecture

  • L’Edda, récit de mythologie nordique – Snorri Sturluson
  • Histoire des rois de Norvège – Snorri Sturluson (Tome 1 et Tome 2)

Liens utiles

Nos suggestions autour d’Uppsala

A propos Ben 10 Articles
Fraichement arrivé dans la région d'Uppsala. Rando, vélo, fika sont mes maîtres mots. Explorer les environs, mon credo. Passionné de photographie, je ne me sépare jamais de mes boitiers afin d'immortaliser mes périples. Instagram: pycture.digitale & pycture.argentique

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.