Entretien d’embauche à la Suédoise, que savoir ?

entretien
©Unsplash

Félicitations ! Vous avez décroché un entretien d’embauche. À quoi s’attendre ? Quelles sont les particularités suédoises auxquelles se préparer ? Faut-il la jouer ultra-pro ou être plutôt “à la cool” ? Sur la base de discussions avec des recruteurs, voici un aperçu de ce qui vous attend. Avant de commencer, il est bon de rappeler que ce ne sont que des tendances. Votre expérience peut être différente : le plus important est de vous adapter au style de votre interlocuteur.

Un accueil chaleureux

Les Suédois sont, de manière générale, peu formels dans le contexte professionnel. Offrez un large sourire et une poignée de main franche (en dehors de la période de COVID !) à votre arrivée. On vous proposera sûrement un café, un thé ou un verre d’eau. L’accepter est une marque de courtoisie. L’utilisation du “Monsieur/Madame” est extrêmement rare. Vous pouvez vous adresser à votre interlocuteur par son prénom. En cas de doute, répondez en miroir de la façon dont il/elle vous aborde. Laissez-vous guider vers quelques minutes de conversation légère sur le temps, votre week-end ou autre sujet anodin.

Comment s’habiller ? Tout dépend du rôle et de l’industrie qui vous concernent. Cependant, ces Messieurs peuvent garder la cravate au placard (sauf banquiers ou hommes de loi), et ces Dames leur tailleur. Préférez un style professionnel décontracté (l’indéfinissable smart-casual en anglais), soit un cran au-dessus de votre accoutrement habituel. Soyez à l’aise : portez des habits confortables mais adaptés à un entretien. Ils feront partie de la première impression.

 

entretien
©unsplash

Une conversation, et non un interrogatoire

L’entretien d’embauche peut se comparer à un rendez-vous galant : les deux parties évaluent si elles se plaisent. Préparez-vous donc à une conversation d’égal à égal. Le recruteur cherche à savoir si vous êtes le bon candidat pour le poste. Il s’attend également à ce que vous le questionniez sur l’entreprise et le poste pour savoir s’ils sont à la hauteur de vos espérances. Laissez votre timidité à la porte, et venez curieux, ouvert et armé de questions pertinentes.

©unsplash

Votre motivation et votre personnalité les intéressent

Le recruteur suédois mettra rarement en doute vos compétences et expériences. Il part du principe que si vous les mentionnez, vous les avez. Le but de l’entretien n’est donc pas de vérifier la véracité de votre CV mais de mieux vous connaître. Le recruteur cherche à savoir si vous serez un bon ajout à l’équipe, et si vos valeurs sont cohérentes avec celles de l’entreprise. Aura-t-il envie de passer 40 heures par semaine avec vous ? Vous sentirez-vous bien dans son équipe ?

Qu’est-ce qui vous motive professionnellement ? Dans quel environnement vous épanouissez-vous ? Qu’est ce qui vous rend heureux au travail ? Quelles sont vos motivations pour le poste et l’entreprise ? Autant de questions auxquelles vous préparer.

Préférez le “nous” au “je”

Une des grandes valeurs suédoises est la collaboration, la force du groupe. Il est bien connu qu’on n’accomplit rien seul, et que personne n’est supérieur aux autres (relisez notre article sur Jantelagen). Rangez vos coupes et vos médailles du travail (sauf si vous êtes dans le domaine sportif évidemment !), et reformulez vos exploits en mettant en avant vos capacités d’écoute, de diplomatie et de travail d’équipe.

Restez humble. Évitez de vous sur-vendre ou de trop vous vanter. Loin d’impressionner votre interlocuteur, cela sera perçu comme une faiblesse.

Les Suédois valorisent l’honnêteté, la transparence, le naturel. Aucun candidat n’est parfait donc restez vous-même. Soyez informé, intéressé et réceptif. Entrez sur un pied d’égalité et laissez la pression économique/sociale/familiale de côté le temps d’une heure : avez-vous envie de travailler avec eux ?

Un dernier conseil : dans les métropoles, le recruteur ne sera peut-être pas suédois, et vous pouvez être amené à rencontrer des personnes de nationalité et personnalité très différentes. Observez, écoutez et ajustez-vous au style de votre interlocuteur.

 

Pour plus d’infos et de soutien, n’hésitez pas à me contacter : trouvez un travail épanouissant et boostez votre carrière avec un coach professionnel français, en Suède.

A propos Christelle P 17 Articles
J'ai quitté la France en 2005 et, après un long séjour en Angleterre je me suis installée à Stockholm en 2013. Vivre hors de France est riche et passionnant, et je suis ravie de partager ici mon experience. Je suis coach professionnel diplômée, et j’aide les francais et anglophones, à trouver un travail, changer de carrière ou tout simplement à s’épanouir et atteindre leurs objectifs professionnels.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.