Une chambre en ville ? Inneboende !

Groupe d'amis sur les escaliers sur Riddarholmen
©Simon Paulin/imagebank.sweden.se

Juste débarqué à Stockholm et perdu dans la jungle de la location immobilière, prêt à rejoindre les 90 000 personnes louant une chambre chez l’habitant ? La Suède en kit fait le point sur l’état de « inneboende« , pour avoir une chambre en ville, une chambre à soi.

Un contrat en béton

La chambre meublée ou non, est louée par un particulier qui dispose d’un contrat hyresrätt  (= locataire de première main) ou possède un bostadsrätt (= propriétaire). L’occupant du logement a le droit de louer une partie de son logement sans autorisation préalable du conseil syndical de la résidence, tant qu’il y est domicilié et l’habite régulièrement. Il est fortement conseillé d’établir un contrat détaillé entre les 2 parties, une copie vous revient de droit.

La durée de la location, les dates d’entrée et sortie des lieux et bien sûr le prix de la location doivent figurer dans ce contrat, ainsi que les modalités de dénonciation du contrat par l’une ou l’autre partie. Ce qui est inclus dans le prix de la location, électricité, internet, chauffage sera spécifié. Il est impératif de faire l’inventaire de la chambre si celle-ci est meublée et de prendre une photo. Afin d’éviter d’éventuels conflits, l’utilisation des pièces communes et de leurs équipements (cuisine, salle de bain, douche, salon, balcon…) doit être soigneusement consignée. La fréquence et la responsabilité de chacune des parties concernant le ménage et l’entretien des pièces partagées, le remplacement et l’approvisionnement des denrées communes (liquide vaisselle, papier toilette, produits de première nécessité…) doivent également être évoqués. La possibilité pour une personne tierce de dormir une nuit ou deux peut également figurer sur le contrat.

Jeune homme dans le métro de Stockholm
©Ulf Lundin/imagebank.sweden.se

Un loyer acceptable

Dans un hyresrätt, le coût de la location dépend uniquement de la surface de la chambre mise à disposition et des surfaces communes pouvant être utilisées. Dans un bostadsrätt, la valeur immobilière et la situation géographique de l’appartement peuvent impacter le prix demandé par le propriétaire.

La location d’une chambre dans un bostadsrätt ou une villa, est réglementée par la loi. Un loyer raisonnable se calcule sur le pourcentage de la surface occupée par le locataire par rapport à la somme totale des coûts de fonctionnement et du coût en capital du logement entier du propriétaire.

Exemple : une chambre située dans un bostadsrätt de quatre pièces dont la valeur marchande est de 4 millions de couronnes suédoises, si les frais de fonctionnement du propriétaire par mois sont de 6 000 couronnes suédoises et que le taux de rendement est de 4%, un loyer raisonnable se calcule comme suit :

((4 000 0000/4) x 0,04) / 12 + 6 000 kr / 4 = 4 833 kr

Le loyer d’une chambre dans un hyresrätt est calculé sur ce que le loueur paie lui-même en loyer au prorata de la surface de la chambre, plus une indemnité de 12 % du loyer si celle-ci est louée meublée.

Deux jeunes dans une chambre d'étudiant
©Magnus Liam Karlsson/imagebank.sweden.se

Bon à savoir !

L’assurance responsabilité civile du propriétaire ne couvre pas toujours la totalité des biens et faits de son locataire, il est donc prudent de souscrire une assurance personnelle.

Le propriétaire ou le loueur n’a pas le droit d’entrer dans la chambre mise en location sans l’autorisation du locataire (même pour le ménage).

Si la location court sur une durée comprise entre 2 semaines et 3 mois, le préavis de rupture du bail est seulement d’une semaine. Si les 2 parties ont convenu d’autres modalités de préavis dans leur contrat, elles s’appliquent de fait. Par contre, si la location dure plus de 3 mois consécutifs, le préavis est de 3 mois , sauf mention contraire sur le contrat de location signé par les 2 parties.

A propos Sylvie R 157 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

8 Commentaires

  1. Bonjour,
    merci pour l’article. Une question tout de même. les colocations en suède n’existent pas vraiment si ?
    y a t’il des sites pour?
    Je n’arrive pas à en trouver vraiment
    merci d’avance
    Cordialement

    • Bonjour Hervé, Dans notre article Louer un appartement, vous trouverez des liens vers des sites de location. Pensez aussi à poser la question dans des groupes de logement ou de Français en Suède sur Facebook. Bonne chance !

  2. Bonjour, je suis étudiante en France j’ai 19 ans et je souhaite trouver une chambre chez l’habitant à Stockholm pour 15 jours cet été (du 23/07 au 06/08) le temps de prendre quelques cours de suédois (SFI?) et me familiariser avec les rudiments de la langue. Y a-t-il quelque chose qui serait adapté pour les étudiants (dans l’idée de ce qui se fait pour les stages linguistiques). Où m’adresser svp? Ou…quelqu’un prêt à héberger une petite frenchie sympathique (avec un loyer raisonnable bien sûr)? Merci de votre aide

    • Bonjour Cyrielle, Il n’y a pas de logements spécifiquement adaptés aux étudiants en stage linguistiques. Le plus simple est de poser la question dans un des groupes de Français de Stockholm sur Facebook, il y a souvent des offres de sous-locations. Faites néanmoins attention au risque d’arnaques.

  3. Bonjour,
    Merci pour votre travail.
    Quels sont les meileurs endroits sur le net pour trouver des chambres en location au mois, ou des colocations a bons prix ?
    Merci d’ avance,
    Cordialement,
    Alex

  4. Bonjour merci Audrey, il me semblait que ces offres de sous-location s’adressaient plutôt à de longs séjours mais je vais donc essayer via les groupes facebook de Stockholm, sinon je pensais à des logements en cité universitaire (ex j’ai séjourné à l’université de Dublin lors de vacances précédentes). Par ailleurs, j’envisage un stage linguistique et je suis un perdue dans l’article sur ce site qui distingue les différentes structures: SFI (serait-il adapté pour une jeune étudiante?) ou folkuniversitetet ou SIFA (qui me semble indiqué pour de plus longs séjours) ? Qu’en pensez-vous?

    • Bonjour Cyrielle, sous-louer sa chambre d’étudiant n’est pas autorisé en fait. Mais vous trouverez peut-être pour une courte durée quand même. SFI et SIFA sont réservés aux personnes résidentes en Suède. Folkuniversitet peut avoir des cours des suédois intensifs sur quelques semaines, mais je ne sais pas si les cours en présentiel ont repris. Contactez-les pour vous en assurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.