On a testé pour vous… la Midnattsloppet 10K !

©Jonas Persson/cactusmedia.se

La Midnattsloppet, ou “course de minuit”, comme son nom ne l’indique pas, avait lieu samedi 17 août à 21h20, dans la capitale suédoise. La Suède En Kit a mouillé son maillot et rejoint le cortège de fourmis rouges pour 10 kilomètres de course spectaculaire.

La Midnattsloppet est la plus importante course à pied de Stockholm et la plus grande compétition de 10 km en Scandinavie. Chaque année, les rues de Södermalm sont envahies par 30 000 coureurs et un large public, donnant à cette course nocturne une atmosphère particulière. Pendant la course, le spectacle est au rendez-vous avec plus de 30 animations différentes (seulement 15 dans la course de 5 km) avec DJ, musique live, spectacles de lumière et même des danseuses de samba…

©sambadesouza.se

Une course pour tous

Quels que soient votre âge et votre condition physique, que vous soyez en fauteuil roulant ou en Captain America, une des variantes de la course Midnattsloppet vous attend :

  • Midnattsloppet 10K (10 kilomètres) : le parcours est assez difficile avec la montée de la colline de Sofia kyrka. Neuf groupes prennent le départ successivement : le premier a pour objectif de finir en moins de 36 minutes (moins de 40 minutes pour les femmes), le dernier espère franchir la ligne d’arrivée après 70 à 85 minutes de course. Pour être inscrit dans les groupes de moins de 45 minutes, il faut fournir le résultat d’une autre course.

  • Midnattsloppet 5K (5 kilomètres) : même départ et même arrivée que la 10K mais une distance réduite de moitié et sans gros dénivelé. Une course pour le plaisir, sans vainqueur.
  • Lilla Midnattsloppet (1980 mètres) : pour les enfants et ados de 8 à 15 ans.
©Jonas Persson/cactusmedia.se
  • MiniMil The kids (300 mètres) : la course des enfants de moins de 8 ans qui peuvent être accompagnés de leurs parents. Une médaille pour tous à l’arrivée !
  • Glada Midnattsloppet (1980 mètres) : pour les participants souffrant d’un handicap, et réalisant la course en marchant, courant ou roulant.
  • Midnattsloppets Maskerad : la course la moins sérieuse, pour participer il faut venir costumé ! Mais pour monter sur le podium, une perruque ne sera pas suffisante, les juges évaluent l’originalité du déguisement, sa taille et sa visibilité.
©midnattsloppet.com

Quelques chiffres… impressionnants

  • 30 minutes et 40 secondes : le temps du vainqueur dans la catégorie homme en 2019 (10 km) ; chez les femmes, le meilleur temps est de 35 minutes et 5 secondes.
  • 30 000 : le nombre de participants de la 5K et 10K à Stockholm.
  • 60 000 : le nombre de coureurs des 4 éditions de Midnattsloppet en Scandinavie chaque année.
  • 2000 : le nombre d’enfants courant la Lilla Midnattsloppet.
  • 1982 : l’année de la première course.
©midnattsloppet.com

Nos humbles conseils pour la 10K

Avant le départ :

  • Bien choisir son groupe : avec 5 minutes d’écart entre chaque groupe, il est important de se tester avant de s’inscrire… et ne pas espérer un miracle le jour J ! Trop de coureurs ne prennent pas cette course au sérieux et s’inscrivent dans un groupe qui va trop vite pour eux.
  • Aller récupérer son start kit à l’avance : 30 000 coureurs = 30 000 kits à récupérer… À l’intérieur, un t-shirt respirant Adidas, le timing chip à attacher au lacet et un wristband avec son nom.
  • Porter son uniforme : les coureurs se doivent de porter le t-shirt officiel de la course, chaque année la couleur change. Attention, ça taille plutôt large et il est difficile voire impossible de changer.
  • Vérifier sa montre de sport : pour ceux qui  n’ont pas l’habitude de courir de nuit, savoir utiliser le rétro éclairage est indispensable pour contrôler son rythme.
©Jonas Persson/cactusmedia.se
  • Connaître son heure de départ : il est indiqué sur la feuille du kit mais difficile à trouver sur le site Web (uniquement sur le plan).
  • Prévoir un temps de transport suffisant : les bus étant déviés, prendre le métro ou marcher depuis Horsntull par exemple, pour s’échauffer.
  • Il n’y a aucun contrôle d’accès ni au stade, ni à la ligne de départ ! C’est bien pour les accompagnateurs mais assez chaotique. Pour savoir si des personnes manquent au départ d’un groupe, il leur est demandé de se signaler dans la foule en levant la main !
  • Comme les autres courses, prévoir de faire la queue aux toilettes, toujours en nombre insuffisant.

Pendant la course :

  • Dès les premiers mètres, il faut trouver son rythme, et “faire son trou”. Ne pas hésiter à dépasser par la gauche les coureurs plus lents — des coureurs se retrouvent en difficulté rapidement suite à une “erreur de casting” à l’inscription — et à rester à droite pour laisser la voie libre aux plus rapides… Même si cette règle n’est pas toujours respectée, créant des bouchons.
  • Être vigilant ! Il fait parfois très sombre, notamment sur le quai ou la colline de Sofia kyrka simplement éclairée par des bougies. C’est joli, cosy mais un peu dangereux. Les pieds foulent aussi bien du bitume, que des pavés, un peu de sable pour franchir les trottoirs, et des plaques de métal couvrant les travaux de voirie…
  • Le parcours en ville serpente dans quelques rues, occasionnant de nombreux virages, des changement de direction à 90° aux carrefours, toujours délicats à aborder et négocier dans une course… quelques frayeurs et du temps de perdu.
  • Bien gérer les faux-plats et la montée de Sofia kyrka pour ne pas couper les jambes et perdre son souffle.
©Jonas Persson/cactusmedia.se

Pour les compétiteurs de la 10K, le spectacle promis est finalement assez décevant, la plupart des animations et la majorité du public étant dans les derniers kilomètres, où la concentration du coureur est au maximum.

L’organisation décevra également les habitués de semi-marathon et marathon, avec un manque d’information et une mauvaise gestion des participants.

Payer pour souffrir…

En 2019, les frais d’inscription étaient de :

  • Midnattsloppet : 475 SEK (10K) / 375 SEK (5K)
  • Lilla Midnattsloppet Stockholm : 195 SEK
  • MiniMil Stockholm : 100 SEK
  • Glada Midnattsloppet Stockholm : 195 SEK

Que vous choisissiez de courir 5 ou 10 km, l’important est de participer à l’un des événements sportifs les plus importants de Suède !

Et si vous n’habitez pas à Stockholm ? Pas d’excuse, la Midnattsloppet a aussi lieu à Göteborg, Helsinki et même Malmö.

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, cliquez ici (site en suédois et en anglais).

Retrouvez dans la même série nos articles sportifs :

A propos Fabrice E 127 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.