Vendre son appartement avec des artichauts !

Avez-vous remarqué les similitudes entre les photos des annonces immobilières ? Quels sont les « trucs » que se partagent les mäklare ? Qu’est-ce qui séduit un Suédois ? La Suède en kit vous aide à comprendre la technique des agents immobiliers, pour être mieux préparés lors la vente de votre appartement, mais aussi lors de son achat. Soyez prêts à mettre des artichauts dans votre cuisine !

L’achat et la vente d’un bien immobilier en Suède sont des processus surprenants et parfois déroutants pour un Français. Lorsqu’un appartement est mis en vente, l’agent immobilier (mäklare) s’occupe d’en faire un produit marketing avec photographies réalisées par un professionnel et brochure en papier glacé pour s’assurer que le bien sera vendu — et au meilleur prix — à la suite des deux seules et uniques visites (visning). Si les premières enchères ne sont pas satisfaisantes, des visites supplémentaires pourront toutefois être organisées, ou le bien pourra être retiré de la vente.

Une déco « comme dans les magazines » 

Consulter un site d’annonces immobilières suédois donne l’impression de feuilleter un catalogue IKEA ou un magazine de décoration : non seulement les intérieurs savamment mis en scène se ressemblent tous, mais surtout, certaines photos ne montrent finalement que très peu, voire pas du tout, le bien vendu. L’attention est volontairement détournée et portée sur des objets ou des détails bien particuliers, alors que l’acheteur n’est pas du tout à la recherche d’un nouveau bougeoir ou d’un savon… mais bien d’un toit !

Une publicité pour une bougie parfumante ?

Sur le site ou dans la vitrine de l’agence immobilière, la photo du mäklare semblant tirée d’un book de mannequin — malheureusement souvent trompeuse — résume bien les techniques de vente suédoise : un peu, voire beaucoup, d’artifices et d’accessoires pour cacher une réalité pas toujours glamour.

La photo d’un article sur l’art de dresser une table ?

Pour faire rêver le potentiel acheteur, il faut donner l’impression que l’actuel occupant des lieux vit dans un décor digne d’un magazine de décoration, et certains agents n’hésitent pas à recourir à des clichés supposés chics : sac Vuitton dans l’entrée, boîte Hermès « oubliée » sur la table du salon, jouets pour enfants vintage, coupes de champagne sur la table du balcon, revues de mode et livres d’architecture formant des piles impeccablement alignées…

Une boîte orange… Hermès

Si le relooking de votre bien demande trop d’efforts — soit votre sens de la déco est vraiment douteux, soit vous avez tout simplement une déco trop personnelle, humaine, originale ! — l’agent immobilier vous invitera à faire appel à une agence de stylisme qui s’occupera de rendre votre intérieur 100% conforme à la mode suédoise, vidant tout et remplaçant même les meubles.

Les règles de base, ou le conformisme suédois 

Comme en France, il faut d’abord rendre le logement à vendre neutre pour que les acheteurs puissent plus facilement se projeter lors de la visite, malgré le mobilier et les affaires du propriétaire. Mais en Suède, la fameuse « dépersonnalisation » est poussée à l’extrême : toute trace de vie, et d’originalité, doit disparaître !

Adieu bibelots et photos !

Avez-vous déjà eu cette curieuse impression de déjà-vu d’une annonce à l’autre lors de votre recherche d’appartement ? Il n’y a pas de hasard si chacun des biens affiche la même ambiance : les agents immobiliers appliquent leur diktat du « bon goût » pour vendre au Suédois lambda. Et ça marche.

Des tons neutres

L’expression « les goûts et les couleurs ne se discutent pas » s’applique à la lettre avec un mäklare. Les agents immobiliers exigent et réclament des couleurs neutres et claires pour les coussins, le linge de lit et de toilette, les rideaux, etc. Même discipline — et absence de fantaisie — en cuisine, où les légumes doivent être verts et le pain coupé sur une planche en bois !

50 shades of grey

Les chercheurs d’appartement sont confrontés à une harmonisation massive des styles et des goûts, visitant des appartements clonés, supposés être cosy (mysigt) et mis en scène pour refléter un art de vivre, plus qu’un endroit où vivre et se sentir « chez soi ».

Une chambre de bébé à la déco irréprochable… ou plutôt une déco irréprochable dans une chambre de bébé.

Quels sont les ingrédients de cette recette inratable partagée entre mäklare ? Avant l’arrivée du photographe et des visiteurs, il est impératif de suivre, pièce par pièce, le guide de la séduction (NB : la liste suivante est basée sur un vrai document fourni aux vendeurs), en cochant un maximum de cases afin de rendre son intérieur conforme aux attentes suédoises :

Le séjour

  • Enlever toutes les télécommandes.
  • Des fleurs fraîches sur la table de la salle à manger et la table basse du salon… de préférence « vertes et blanches » ! Tant pis pour les roses rouges et les tulipes oranges.
  • Remettre en ordre les coussins sur le canapé, et ne pas hésiter à en ajouter, avec un joli plaid (moche ça n’est pas vendeur, ah bon).
Coussins, bougies et petite plante verte
  • Allumer des bougies.
  • Une pile de magazine ou des livres sur la table basse.
  • Pas besoin d’allumer un feu dans la cheminée (surtout en été), le photographe s’en chargera avec Photoshop.

La chambre

  • Le lit à moitié « ouvert », avec un couvre-lit, un plaid et beaucoup d’oreillers disposés dans un style Lexington.
  • S’assurer que même les chambres des enfants sont rangées (gros challenge).
Une chambre d’enfant modèle
  • Enlever les vêtements.
  • Remplacer les objets en vrac sur le bureau par des fleurs, dans un vase bas (haut ça fait vulgaire).

La cuisine

  • Retirer les appareils de cuisine et autres objets du le plan de travail.
  • S’assurer que la vaisselle, l’égouttoir à vaisselle, les détergents et autres sont retirés.
Artichaut et brocoli, les clés du succès !
  • 3 options possibles : 1/ des herbes fraîches sur le plan de travail, avec à côté une jolie bouteille d’huile ; 2/ dans un plat, de beaux légumes tels que des artichauts (les fameux !) ou 3/ un joli et gros pain sur une planche à découper, qui se doit d’être en bois.
« Mets de l’huile »
  • Des livres de cuisine.
  • Sur la table de la cuisine, des fleurs et un chandelier.
Le bon élève : fleurs, petite plante, chandeliers, herbes fraîches, pain sur planche en bois et artichauts !

La salle de bains

  • Enlever les produits de beauté, shampoings et gels douche du lavabo, des étagères et de la douche.
  • Quelques petites plantes ou des fleurs (qui n’a pas un bouquet de roses au-dessus de son lave-linge ?).
Attention au mode essorage…
  • Changer le linge de toilette pour des serviettes légères, propres, assorties et moelleuses… et se débarrasser du panier à linge.
  • Enlever la brosse des toilettes et autres articles de nettoyage.
Des cierges pour prendre son bain
  • C’est « sympa » d’avoir du savon design sur le lavabo comme Savon de Marseille ou Molton Brown.
  • De belles bougies parfumantes.

Le balcon

  • De jolies fleurs dans différents pots ou pourquoi pas un petit « jardin d’herbes » ?
  • Des coussins confortables, des couvertures et des bougies.
Un balcon cosy… pour cacher l’autoroute !
  • En hiver, il est important de se mettre dans une ambiance agréable avec des peaux de renne, des roses de Noël (une plante !) ainsi que des lampes-tempêtes.
Une petite coupe…
… ou une cagette de pommes ?

Des agents prêts à tout ?

Plus l’état de l’appartement est mauvais, plus les mäklare doivent faire preuve d’originalité et d’imagination, sans pour autant sortir de la liste des recommandations et accesoires tolérés. Le résultat tourne alors à l’absurde avec des montagnes d’oreillers dans la chambre, qui nécessiteraient 1 heure chaque matin et chaque soir pour faire et défaire le lit, ou cette morne salle de bains littéralement envahie de serviettes de toilette (noires et blanches évidemment) :

Comptez les serviettes !

En 2016, le site hemtrevligt.se s’est amusé à recenser les pires « trucs » des agents immobiliers : des poivrons dans une baignoire, 60 ballons dans une chambre ou bien encore des gens faisant la fête avec des têtes d’enterrement. Cela ressemble à des parodies… mais les photos sont issues de vraies annonces, comme cette mise en scène improbable avec des oranges pour tenter de masquer l’état d’une salle de bains vieillote :

© Eskils Fastighetsförmedling

La visning

Et le jour de la visite ? Rebelote ! Il faut ressortir bougies parfumantes chics, coussins, oreillers, plaids et racheter fleurs, herbes fraîches et… artichauts.

Retrouvez nos précédents articles sur le logement :

A propos Fabrice E 116 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

3 Commentaires

  1. Comme d’habitude, un très bon article, pertinent et drôle! Petite remarque: quand j’ai acheté mon appartement il y a 6 ans, ce n’était pas la mode de l’artichaut mais du citron jaune. 😉

      • Là est la question! 😉 Mais au fond, pourquoi pas! Après les citrons, les oranges et les artichauts, il n’y a aucune raison que les aubergines n’aient pas le droit, elles aussi, de faire partie du menu! Je compte d’ailleurs sur toi pour les mettre à l’honneur le jour où tu vendras ton appartement. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.