Ça caille, cool, c’est bastu time !

Baignade d'hiver
©Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Si la France a sué sous la canicule, l’été 2017 a été le plus frais depuis un siècle en Suède et l’automne est déjà là, apportant la première neige sur les sommets suédois. Ceux qui n’ont pas dégouliné de sueur devant le clim et sous les ventilateurs de l’hexagone sont un peu en manque de chaleur. Pas de panique, la saison du bastu est ouverte !

Bastu kesako? Un sauna en bon finnois

Le bastu, c’est le sauna suédois, son nom vient de la contraction de badstuga (cabane de bain). Les origines du bastu remontent à 2000 ans et le concept est présent dans de nombreuses cultures. Dans l’Europe du Moyen-âge, le bain de vapeur humide était une pratique courante mais la chaleur sèche du sauna, dans des trous creusés à même la pente et enfumés, séduisait déjà nos voisins finlandais. Le bastu a ensuite évolué vers une cabine faite en troncs d’arbres avec une cheminée et des bancs, endroit sacré et protégé des esprits de la forêt. Jusqu’au XIXème siècle, il était courant d’y accoucher, de purifier son corps pour éviter les maladies, car c’était l’endroit le plus propre de la maison. D’ailleurs, le bastu était souvent construit en premier. Contrairement au hammam hérité de la Rome antique et encore très en vogue dans le pourtour méditerranéen, le bastu a donc une chaleur sèche ; la température y varie de 75 à 100°C. Le sauna finlandais est souvent un peu plus chaud.

Au fil du temps, le foyer de pierre est remplacé par un poêle à bois puis par un poêle électrique, toujours surmonté de pierres de stéatite, excellent conducteur thermique. La Suède n’égale pas la Finlande quant au nombre de sauna/bastu sur son territoire ; néanmoins, beaucoup d’immeubles et de maisons particulières en sont équipés ainsi que toutes les piscines et salles de sport. Il est également possible de louer un bastu flottant ou motorisé pour une bastu-party dans la capitale ou dans l’archipel. Donc, que vous soyez nostalgiques de la chaleur de l’été ou simplement déjà frileux et frigorifiés, munissez-vous de branches de bouleaux pour vous fouetter et activer votre circulation sanguine, de nombreuses occasions de vous réchauffer s’offrent à vous.

Sauna/bastu
©Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Nos conseils pour un bon bastu 

Enlever tous bijoux et prendre une douche avant d’entrer dans le bastu, tout nu, mais muni d’une serviette pour vous s’asseoir dessus. Le bastu public est mixte à certaines heures. Faire après une dizaine de minutes quelques allers-retours bastu-douche ou bain de mer/lac. Les bancs situés en haut sont les plus chauds, la chaleur peut y être étouffante. Attendre de commencer à suer avant de jeter un peu d’eau sur les pierres. Lorsqu’on a terminé, après quelques minutes de repos, laver et rincer son corps, alors nettoyé en profondeur et exfolié de toutes peaux mortes.

À noter : Pour les téméraires et autres courageux, le bastu d’Hellasgården est ouvert toute l’année, le top étant de se jeter dans l’eau glacée du lac par un trou découpé dans la glace.

Après le Sauna
©Mikko Nikkinen/imagebank.sweden.se

Nos bons plans bastu :

  • Au fond des bois, au bord du lac Sandasjön, après une rando.
  • Si tu ne vas pas au bastu, le bastu vient à toi : loues une bastubil.
  • Le bastu historique de Gamla Stan sous les voûtes  XVIIIème d’un ancien cloître dominicain.
A propos Sylvie R 46 Articles
En Suède depuis 33 ans, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après une trentaine d'années comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, j'ai créé ma petite entreprise de coaching grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*