Une balade en traîneau en Laponie, dans le bleu des yeux des huskies

©Fabrice Edde

À l’occasion d’un week-end en Laponie, comment résister à une balade en traîneau à chiens ? Entre rêve d’enfant et souvenirs de lecture de Jack London, le musher amateur qui sommeillait en vous va se réveiller à l’appel de la forêt. Dans un décor de rêve, laissez vous entraîner par votre attelage d’huskies dans une aventure inoubliable !

Une promenade en traîneau allie plaisirs de la glisse, promenade en pleine nature et complicité avec les chiens. La découverte des paysages se fait en douceur, et l’activité ne requiert pas une condition physique pointue. En tant que « passager », vous serez confortablement installé sur une peau de renne et pourrez profiter pleinement du paysage et vous risquer à quelques photos si votre main vous en dit. En tant que conducteur, ou musher, vous n’aurez qu’à gérer le rythme de l’attelage lors d’une sortie d’initiation. Le terme musher vient de l’expression française « marche ! », utilisée par les conducteurs de traîneau canadiens au XVIII siècle, et devenu mush avec l’accent anglais.

En marche pour de nouvelles sensations !

La transformation…

Avant de rencontrer les chiens, direction la dressing room pour s’armer contre le froid ! Comme les enfants suédois, il faut enfiler une combinaison par dessus ses propres vêtements, pantalon et manteau compris. Aux pieds, non pas une paire de chaussettes, mais deux ou trois, en laine, et une paire de bottes fourrées (une pointure au-dessus) ; aux mains, deux paires de gants. Pour couronner le tout, un cache-cou et une chapka ! Un masque de ski peut être utile contre le froid, mais aussi contre les rayons du soleil, très bas.

©Fabrice Edde

La rencontre tant attendue avec les chiens est à la fois excitante et un peu déroutante : la découverte du chenil, des chiens enchaînés, ainsi que les aboiements et hurlements en groupe peuvent décevoir, surprendre, voire inquiéter. Les chiens n’ont qu’une envie, courir, et manifestent leur impatience. Après une formation de base et les précieux conseils dispensés par le guide, il est temps de préparer les attelages. Le passager est invité à caresser et calmer le chien de tête : obéissant, intelligent, rapide, le husky leader est celui qui va mener la barque une fois que le musher aura enlevé son pied de l’ancre à neige (un gros crampon en métal) !

Être un apprenti musher… pas si compliqué !

  • Guider un traîneau demande une certaine vigilance mais assez peu d’efforts physiques. Le musher se tient debout, un pied sur chaque patin du traîneau.
  • Les chiens savent quoi faire, vous n’avez pas besoin de les diriger ou leur dire de tourner (dans le cas d’une sortie initiation en groupe !)
  • Les chiens adorent courir, votre travail consiste donc à les freiner, à calmer leurs ardeurs. Pour certains attelages, il vous sera même conseillé de laisser en permanence un pied sur le tapis de freinage, une plaque entre les patins qui au contact de la neige ralentit le traîneau.
  • Mieux vaut être deux que seul, le passager abaisse le centre de gravité ce qui permet un meilleur contrôle du traîneau dans les virages.
  • Si vous êtes mince et petit(e), vous aurez plus de mal à freiner les chiens puisque vous devez utiliser le poids de votre corps.
  • En tant que passager, vous vous refroidissez plus vite, pensez à bouger pieds et mains en permanence.
  • En tant que conducteur, vous avez l’immense responsabilité de ne jamais lâcher le traîneau, quoi qu’il advienne ! Même si vous tombez, accrochez-vous sinon vous ne reverrez pas votre traîneau, et accessoirement votre passager…
  • Dans les montées ou en cas de bosses, vous devrez participer et pousser d’un pied le traîneau pour soulager les chiens. Cela peut se révéler intense mais a l’avantage de vous réchauffer !

 

  • Si les chiens s’arrêtent, c’est sûrement pour une seule et bonne raison : faire caca ! Patientez et respectez leur intimité…
  • Certains chiens n’ont pas besoin d’une pause pour déféquer, et vous allez vite le sentir, même avec les narines gelées.
  • Pratique, les chiens mangent de la neige pour se désaltérer, en pleine course !
  • Attention aux cordes et aux chaînes, arrêtez le traîneau si un chien s’emmêle les pattes pour éviter qu’il ne se blesse
©Fabrice Edde

Quand ?

De décembre à mi-avril.

Comment, combien ?

À Kiruna, de nombreuses compagnies proposent une sortie en traîneau, véritable business blanc. Outre le prix, veillez à comparer les temps de balade, hors transfert depuis l’hôtel, et le nombre de participants maximum. En journée, vous profiterez mieux des paysages et avec un peu de chance des rayons du soleil pour vous réchauffer. En soirée, vous partez à la lumière de la lampe frontale et aurez peut-être la chance d’observer des aurores boréales.

  • Pour une expérience avec une guide française, faites appel à Stéphanie qui a créé Husky Voice en 2011 pour « partager avec ses clients son amour pour les huskies et pour la Suède ». Outre l’initiation dans votre langue maternelle, vous apprécierez un tour en petit comité, avec un maximum de quatre participants. La formule lunch (2 000 kr) inclut un hotdog lapon, grillé au feu de bois. Pour une sortie nocturne, comptez 1 300 kr. Plus d’informations et réservations : huskyvoice.
©Fabrice Edde
  • Victime de son succès, Stéphanie n’a pas forcément de disponibilités, nous avons donc testé le lunch tour de la compagnie Snowdog. Une balade avec beaucoup plus de participants, et forcément plus d’attente… et une soupe prise dans une cabane juste à côté du chenil (1 750 kr). Plus d’informations et réservations : snowdog.
  •  Consultez toutes les offres d’activités sur le site kirunalapland.se

 

Retrouvez nos articles sur la Laponie et Kiruna :

 

 

A propos Fabrice E 84 Articles
En Suède depuis 3 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.