Un week-end sur la côte du Bohuslän

©SebastianLineros/imagebank.sweden.se
Vous voulez découvrir la côte ouest le temps d’un week-end ? Le Bohuslän est la côte occidentale de Suède, s’étendant du nord de Göteborg à la Norvège, et nous livre les plus belles cartes postales du pays.
La Suède en kit vous propose 3 destinations phares à ne pas manquer, à 1h30 de route de Göteborg et distantes entre elles de moins de 30 minutes en voiture. Pour en voir plus, il ne vous reste plus qu’à piocher ensuite dans la liste de nos autres coups de cœur et vous confectionner une escapade sur mesure.

 

Nos 3 immanquables : Smögen, Fjälbacka et la réserve de Ramsvikslandet

Smögen 

LA carte postale de la côte ouest, avec ses cabanes de couleur nichées au fond du port : la promenade sur le quai du port est une invitation au voyage, avec ses vieilles maisons et entrepôts de pêcheurs en bois, certaines sur de surprenants pilotis en pierre semblant en équilibre précaire.
©Asaf Kliger/imagebank.sweden.se
Mais la visite de Smögen ne s’arrête pas aux cabanes de couleurs les plus photographiées de Suède : continuez sur la route, passez le pont et dans le virage au bout du port, grimpez les marches pour commencer une boucle dont le plan est affiché sur un panneau.
L’itinéraire assez court permet de découvrir des anciennes carrières ainsi qu’un très beau point de vue sur la droite en sortant du chemin (suivre les flèches blanches sur les rochers).
Le retour se fait par la route menant au camping.
Pour un fika (ou se préparer de bons sandwichs), la boulangerie de la supérette vous régalera de bullar, muffins, meringues, croissants et pains divers, à savourer sur la terrasse si le temps le permet.
Se garer soit juste avant le centre du village, soit après l’avoir traversé, et passé les fameuses cabanes.

 

Fjällbacka 

Ceux qui auront découvert les kanelbullar grâce aux romans de Camilla Läckberg s’y rendront en pèlerinage et en reviendront sûrement un peu déçus de ne pas retrouver l’ambiance des livres. Mais les maisons de pêcheurs et surtout la vue du village depuis le promontoire rocheux valent le détour !
Comme d’autres villages, pas grand chose à voir en arpentant les ruelles ou le quai (souvent inexistant car les maisons de pêcheurs ont leur propre ponton), le spectacle est côté mer : il faut donc chercher LE point de vue depuis un ponton ou encore mieux, en prenant de la hauteur.
© F.Edde
Pas besoin d’une grande roue ou de parapente, la nature fait bien les choses et les formations rocheuses de la côte, loin d’être plate, offrent l’occasion d’une petite grimpette, récompensée par un superbe panorama.
À Fjällbacka, une boucle a même été aménagée (plan dans le village) mais vous pouvez vous contenter de faire un aller-retour à Vettebergen : emprunter l’escalier depuis le port, passer par un surprenant canyon avec de gros rochers en lévitation (ou presque !), puis monter un escalier en bois accroché à la roche, avant de continuer avec un pied assuré sur le sentier balisé qui s’approche du bord. Retour par le même chemin. L’effort est largement récompensé par la vue, et aller à Fjälbacka sans faire cette promenade perd énormément de son intérêt. Faut-il le préciser : prévoir des chaussures adaptées pour marcher, notamment sur des rochers (des baskets sont suffisantes).
Pour ceux qui ne veulent pas aller aussi loin, aussi au nord sur la côte (selon votre lieu de séjour), Hunnebostrand constitue une bonne alternative.
Pour se restaurer : les amateurs de pizza et de hamburger seront ravis (!), pour du poisson ou des fruits de mer, rendez-vous au restaurant Matilda dont la terrasse au bord de l’eau est la mieux placée. Un glacier à déconseiller : celui qui fait l’angle en arrivant sur le port, de la quantité sans la qualité.
Se garer en haut du village, près du cimetière.
©Per Pixel Petersson/imagebank.sweden.se

La réserve de Ramsvikslandet

Les routes qui sillonnent la côte Ouest donnent peu l’occasion de voir le littoral, et traversent le plus souvent des paysages pastoraux et champêtres (“un champ, trois vaches, une maison en bois” et on recommence…) et sans grande perspective en raison du relief et des nombreuses zones boisées. Il faut donc abandonner sa voiture pour partir à la découverte des beautés cachées de la côte (déjà aperçues à Smögen !)
©vastsverige.com/Photographer: Lukasz Warzecha LWimages Studio
Direction le Royaume des Rochers (rien que ça…), sur l’île de Ramsvik, reliée au continent par un pont.
Les nombreux chemins et parkings de la réserve permettent de varier les plaisirs et les distances ! La côte la plus au Nord est réputée pour être la plus belle (au départ du Ramsvik Stugby & Camping), mais l’île est très riche et variée, méritant de s’y attarder. Organisez votre propre itinéraire en boucle : les chemins sur le littoral et à l’intérieur des terres sont très différents, le contraste est saisissant entre le monde minéral, balayé par le vent et les vagues, et les paysages paisibles et verdoyants au milieu de l’île !
Informations en anglais vastsverige.com et carte ici.

Les autres sites à voir à proximité

Pour compléter votre séjour, voici nos autres coups de cœur :

  • Hunnebostrand : un chemin — certes un peu moins bien aménagé qu’à Fjällbacka — offre après une courte ascension une vue plongeante sur le port et les toits de la ville, et un panorama extraordinaire sur la côte. Marcher ou se garer au bout du port, empruntez l’escalier (très raide) et suivez le balisage blanc jusqu’au point de vue aménagé. Vers le nord, Oslo n’est qu’à 167 km, mais en marchant quelques minutes de plus, une fois redescendu, c’est la plage de Hästedalens Badplats qui vous attend.

 

  • Bovallstrand : encore un village de bord de mer mais qui se découvre cette fois depuis la mer, et sans se mouiller. Des îlots sont reliés au continent par une digue et entre eux par des ponts en bois. Des plongeoirs et des pontons en bois en font le paradis des petits et grands baigneurs et il y a même une “piscine” taillée dans la roche ! Se garer sur le parking au bout du port.
    Pour en faire plus : continuez sur la promenade bordée de lampadaires menant à la marina (Bovallstrands Marina). Le chemin assez court suit la côte en passant par de petites plages et une ancienne carrière.

 

  • L’île de Bohus-Malmön : à découvrir à pied ! Le tour de l’île de Bohus-Malmön est un tronçon réputé du Soteleden, offrant de nombreuses possibilités de baignade dans de petites criques et des paysages variés : des roches roses et des petites plages à l’est, des roches grises et des carrières à l’ouest… et quelques points de vue plus élevés au centre de l’île. Pour se rendre sur Bohus-Malmön, prendre le bac de Tullboden à Malmön, qui passe toutes les demi-heures, toute l’année. Le départ de la randonnée se fait depuis le parking longue durée (långtidsparkering). Compter une durée totale de 4-5 heures pour parcourir les 10,5 km de l’itinéraire. Brochure et plan ici.

Et sur la route depuis ou vers Göteborg…

Voir en plein écran

  • Lysekil et la réserve naturelle de Stångehuvud : située près de l’embouchure de l’unique fjord suédois, la ville, à première vue sans charme, réserve quelques surprises avec de vieilles maisons en bois autour de Gamla Strandgatan et le long de la promenade du port. Ne manquez pas, après avoir traversé la ville, la réserve naturelle de Stångehuvud et ses rochers roses et lisses.
©AndreasNordström/imagebank.sweden.se
  • Fiskebäckskil : de l’autre côté du fjord (à traverser avec le bac), ce village est considéré comme l’un des plus jolis de Suède, avec son moulin, ses maisons en bois, ses rues pavées et ses jardins fleuris. Pour faire une boucle, se garer au parking Böhevik, descendre par la route jusqu’au cœur du village, suivre ensuite le balisage du chemin du Kuststigen, passer par l’hôtel-conférence et continuer jusqu’à la plage et ses pontons pour avoir une vue d’ensemble. Remonter ensuite au parking par le chemin goudronné qui passe par les toilettes (!). Le restaurant Brygghuset Fiskebäckskil sert un déjeuner à un très bon rapport qualité-prix : service souriant et attentionné, jolies salles ou terrasse avec vue sur la marina, soupe de poissons délicieuse. Le midi, salade, plateau de pain et hareng (un délice), café /thé sont inclus avec un plat principal (225 kr la soupe, 235 pour un hamburger).
© F.Edde
  • Marstrand : laisser sa voiture sur un des grands parkings et prendre le bac (33 kr l’aller-retour) pour rejoindre l’île où se trouve le château et la réserve naturelle. L’enceinte du château est libre d’accès, un café l’été sert notamment des gaufres, faites à la demande, à savourer sur la terrasse et en cas de mauvais temps dans une salle à l’étage avec jolie vue (mais une déco “maison de retraite”). Le tour de l’île prend environ 1 heure. Informations en anglais sur marstrand.se et vastsverige.com.
©vastsverige.com/Photographer: Per Pixel Petersson

Pour un road-trip

Infos pratiques :

  • Les bacs sont généralement gratuits ! Il suffit de se mettre dans la file et attendre. Pour les horaires, consultez le site de Trafikverket.
  • En revanche… les parkings sont généralement payants (sauf ceux offrant 1 ou 2 heures gratuites, dans ce cas utilisez un disque ou laissez une note avec votre heure d’arrivée) : pas de parcmètre mais un code à envoyer par SMS pour les détenteurs de personnummer (pratique vous payez au temps passé en envoyant un SMS lorsque vous reprenez votre voiture) et une application pour les touristes étrangers.

Pour les Stockholmois ou les touristes en provenance de la capitale, pour éviter de longues heures de route, pensez à voyager en train jusqu’à Göteborg : le trajet ne prend que 3 heures en snabbtåg — le TGV suédois — et vous pouvez ainsi arriver le vendredi soir (ou même le samedi matin) et repartir le dimanche soir si vous ne disposez que de deux jours.

Où dormir ?

Les hôtels peuvent se révéler très chers, selon la période, le mieux est alors d’opter pour une stuga (cabine en bois aménagée) pour vivre à la suédoise ! Des particuliers en louent sur le site d’Airbnb et les campings en proposent également : coup de cœur pour le Ramsvik Stugby & Camping avec ses stugor face à la mer et idéales pour explorer la réserve (informations ici) mais d’autres campings proposent également des stugor comme Wiggersviks Camping (informations ici, description en anglais dans “våra boende”), Johannesvik Camping & Stugby (informations ici).

©ramsvik.nu

 

Où manger ?

Les villages touristiques comme Smögen et Fjälbacka offrent le plus grand choix de restaurants, il est en revanche parfois difficile de trouver un café ou un restaurant dans d’autres villages (selon la saison…) Le pique-nique pour le déjeuner est une très bonne option pour ne pas se faire piéger et profiter — sans supplément — de l’air marin !

© F.Edde

Où se baigner ?

Si vous n’avez pas peur de nager entouré de méduses (d’après les locaux, les méduses blanches ne piquent pas, ce sont seulement les oranges avec les longs filaments…), n’oubliez pas de mettre un maillot de bain dans votre sac à dos ! Vous ne manquerez pas d’occasions de vous jeter à l’eau depuis plages, rochers, pontons, et même plongeoirs…

Liens utiles

  • Le plus complet, avec des infos sur chaque village, chaque site, chaque île, des idées de rando, etc, et en + disponible en anglais vastsverige.com
  • Réserve naturelle Stangehuvud, Lysekil  stangehuvud.se

 

A propos Fabrice E 180 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.