« Jul », le mot de la semaine

©NoémieAltschul

La Suède en kit vous aide à vous y retrouver dans le sens de mots suédois dans la rubrique « Le mot de la semaine ». Cette semaine, nous nous penchons sur le mot « jul », qui à l’origine précède la naissance du Christ et du christianisme de plusieurs milliers d’années.

Contrairement aux mots Noël français ou Christmas anglais, le mot suédois jul n’a en fait à l’origine aucun lien avec naissance de Jésus.

Chez les Vikings,  le festival de jul célébrait le retour de la lumière après le solstice d’hiver. Cette fête nordique qui s’étalait sur plusieurs semaines s’apparentait à la yule germanique. On y dégustait des festins, on se rassemblait autour de feux de joie qui flambaient en l’honneur du triomphe de la lumière sur l’obscurité en écoutant des légendes anciennes, en chantant des chansons et en dansant. On buvait en abondance et on offrait des sacrifices aux Dieux.  Tous les ans, le roi offrait en sacrifice le plus gros sanglier du pays, symbole du dieu Frey, qui représentait la lumière du soleil, la fertilité, la paix et l’abondance. On se souvenait de ceux qui étaient morts au cours de l’année et on pensait même que leurs fantômes assistaient aux festivités.

Le mot jul apparaît pour la première fois dans la littérature suédoise au 9ème siècle dans un poème sur la bataille de Havsfjord de 872  :

Haraldskvävet

Ute skall han jul dricka
för att han ensam ska få råda,
den högsträvande fursten,
och ta upp Frejs lek.

« Dehors, il boira une boisson de Noël
parce que lui seul pourra porter conseil,
au grand prêtre,
et initier le jeu de Frej« .

Lorsque les pays nordiques ont été évangélisés au sixième siècle, les chrétiens auraient veillé à placer les fêtes chrétiennes à des moments où d’autres fêtes étaient déjà célébrées et la tradition de jul a ensuite été mélangée avec la tradition chrétienne de Noël.

Le sens original du mot jul est inconnu, mais le mot jehwla qui signifiait « fête » se trouve dans la langue gothique maintenant éteinte, dans le vieux norrois jól, et le vieil anglais yule. Jul et sa célébration existait donc dans la langue suédoise bien avant que le christianisme ne s’installe en Scandinavie, ce qui explique le mélange de traditions actuelles dont les racines remontent aux célébrations païennes. On voit donc une fusion d’une variété de traditions différentes, de différents pays et avec des racines dans différentes cultures et religions. La plupart des symboles associés à la fête moderne de Noël tels que la bûche de Noël, le Père Noël et ses elfes, les arbres de Noël, la couronne, le jambon, le houx, le gui, l’étoile ou les animaux en paille sont en effet dérivés des fêtes traditionnelles de Noël païennes d’Europe du Nord.

Odin appelé Jólnir, le « Maître de la roue solaire ». C’est de là que proviendrait l’image du Père Noël.

Britt-Marie Näsström, professeure en histoire de la religion à l’Université de Göteborg pense qu’il est difficile d’interpréter le mot jul, qui pourrait venir du mot “roue”, qui illustrerait l’année se tournant vers des jours meilleurs, sous-entendus plus lumineux, comme une roue, mais qui pourrait tout aussi bien être interprété comme un jour ou une période de fête. Le mot jul aurait en effet pu être emprunté de la terminologie finnoise, probablement pour le mot juhla qui signifie « fête ». Ainsi, en finnois, le mot jul a donné son nom à la fête de Noël mais aussi en partie au mot fête.

©draakviking, roue ardente roulant dans le ciel céleste

Comme le suédois aime composer ses mots de plusieurs mots, il existe une ribambelle de mots qui peuvent se décliner avec jul. Julstämning est ainsi « l’ambiance de Noël », julsång, les « chants de Noël », julgran, le « sapin de Noël », julbord, la « tablée de Noël », julmat, la « nourriture de Noël ». Julhandla décrit le fait de « faire les courses de Noël », julshoppa, de faire le shopping spécifiquement pour les « cadeaux de Noël », qui se disent d’ailleurs julklappar.  Julstäda, « faire le ménage de Noël », julpynt, « décoration de Noël », julmusik ou julskivor, la « musique de Noël ».

L’adjectif julig signifie de son côté « noëlien ». Ce terme très rarement utilisé en français est pour sa part plus courant en suédois.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter god jul och gott nytt år et de profiter de la « magie de Noël », julmagin qui rallongera les journées à partir du 21 décembre !

©Rebecka Rynefelt ImageBankSweden

 

Retrouvez nos mots des semaines précédentes :

 

Source : Näström, Britt-Marie (2002), Blot – Tro och offer i det förkristna Norden, Nordstedts, Stockholm.

A propos Noemie A 28 Articles
Arrivée à Stockholm en 2006 pour un Volontariat International en Entreprise, je suis 15 ans plus tard maman de deux petites franco-suédoises et j'ai monté mon entreprise dans l'enseignement des langues, 123 Voilà ! J'ai à coeur de mettre à profit mon expérience et de partager mes impressions sur la Suède, conseils et idées de sorties ou activités avec ou sans enfants !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.