Coronavirus : un rêve d’expatriation en Suède qui part en fumée ?

La Suède durant la pandémie. Théatre Royal de Stockholm, avril 2020. ©Getty Image

Vous avez (aviez) pour projet de venir vous installer en Suède en 2020… Et puis, le coronavirus est passé par là. Quelle est la nouvelle réalité économique en Suède ? Le non-confinement va-t-il permettre une reprise de la croissance plus rapide que dans les autres pays européens ? Devez-vous poursuivre, repousser, oublier votre projet ? Comment continuer à avancer pour réaliser votre rêve ?

 

L’économie suédoise sera impactée tout autant qu’ailleurs en Europe

En dépit du non-confinement de ses citoyens, la Suède sera autant affectée par la crise que ses voisins européens. La banque centrale suédoise (Riksbank) a présenté deux scénarios* possibles pour 2020 ; aucun n’est réjouissant. Celui qui se déroulera dépendra de la durée de l’épidémie et des restrictions imposées. Les chiffres ci-dessous parlent d’eux-mêmes :

Au mieux, l’économie suédoise perdra 6,9 % de son PIB (GDP= Gross Domestic Product ) en 2020, au pire 9,7 %.

Pour comparaison, le FMI (Fond Monétaire International) prévoit, en 2020, une contraction de l’économie française de 7,2 %, allemande de 6,5 % et espagnole de 8 %.

 

Le taux de chômage est revu à la hausse pour 2020

Au 1er mars, 60 000 personnes** ont été prévenues d’une éventuelle mise à pied. Cela ne veut pas dire qu’elles seront forcément licenciées mais c’est la première étape dans le processus de licenciement.

Depuis le 1er mars, 95 455 personnes supplémentaires se sont inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi. Le taux de chômage actuel suédois est de 9,6% (juin 202), contre 7,4 % au mois de janvier 2020. Il pourrait atteindre 8,8 % dans le Scénario A ou 10,1 % dans le Scénario B* en 2020.

Les grandes villes sont les plus affectées par le chômage. De nombreux secteurs, comme le tourisme, les médias et divertissements, l’hôtellerie et la restauration ainsi que les transports ont été majoritairement affectés par les mesures de restrictions et les distanciations sociales encouragées. De plus, le ralentissement de l’économie mondiale est plus important qu’anticipé. Les exportations suédoises sont donc fortement touchées.

Le gouvernement a présenté toute une série de mesures pour venir en aide aux entreprises et aux start-ups, tout comme aux demandeurs d’emploi – mais l’impact sera tout de même énorme.

#jobbjustnu, des emplois à pourvoir rapidement

Face à la recrudescence du nombre de chômeurs, l’agence nationale pour l’emploi (Arbetsförmedlingen) a mis en place un certain nombre de mesures pour alléger leur prise en charge.

De plus, pour faciliter la recherche d’un travail et pourvoir plus rapidement les postes urgents, Arbetsförmedlingen a créé le hashtag #jobbjustnu (en français : “un emploi tout de suite”) sur sa plateforme d’annonces Platsbanken.

Les catégories qui recrutent actuellement sont le milieu infirmier (4500 postes), l’éducation (6500 postes), les services à la personne :

 

Platsbanken 28 mai 2020

 

Armez-vous de patience, et préparez-vous du mieux possible

Restons optimiste, l’économie va reprendre même si on ne sait pas quand, ni comment. Il y a toujours des postes à pourvoir, même s’il y en a moins dans certains domaines, et si le nombre de candidats est plus important. Donc, pour décrocher le job de rêve, armez-vous de patience, et utilisez le temps qui vous est donné à bon escient.

  1. Aiguisez vos outils : mettez votre CV et profil linkedIn à jour – en définissant bien votre projet professionnel et en identifiant les besoins du marché, de façon à mettre en valeur les “bonnes” compétences.
  2. Acquérez de l’expérience dans le domaine qui vous fait rêver. Changer de pays + changer de domaine d’expertise = double difficulté. Si vous pensez vous reconvertir, faites-le dans l’environnement où vous êtes le plus à l’aise.
  3. Apprenez le suédois. C’est une activité dévoreuse de temps… profitez-en. Vous augmenterez vos chances de trouver un travail. Comment s’y prendre ? Par ici.
  4. Construisez-vous un réseau. Eh oui, si les offres d’emploi sont rares, vous pouvez toujours vous faire connaître des entreprises et recruteurs en les contactant directement. Que vous soyez toujours en France, ou déjà installé en Suède, vous pouvez commencer à tisser votre toile. Le mode d’emploi, ici.
  5. Bien sur, il faut continuer à postuler aux offres qui correspondent à votre profil (les sites ici).

 

Malheureusement, gräset är inte alltid grönare på andra sidan, l’herbe n’est pas plus verte en Suède qu’en France. Mais si la Suède est votre projet, votre rêve, ne l’abandonnez pas. Ajustez vos priorités et les délais nécessaires – et continuez les démarches. Bonne chance!

 

Pour plus d’infos et de soutien, n’hésitez pas à  me contacter : un coach professionnel Francais, en Suède.

Sources : informations et données datent du mois d’avril 2020.

*CNBC

**The Local

 

A propos Christelle P 16 Articles
J'ai quitté la France en 2005 et, après un long séjour en Angleterre je me suis installée à Stockholm en 2013. Vivre hors de France est riche et passionnant, et je suis ravie de partager ici mon experience. Je suis coach professionnel diplômée, et j’aide les francais et anglophones, à trouver un travail, changer de carrière ou tout simplement à s’épanouir et atteindre leurs objectifs professionnels.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.