Java Whiskers, le premier café à chats de Stockholm

Devanture du café Java Whiskers
©Audrey Lebioda

Le phénomène est apparu au Japon dans les années 1990 puis s’est exporté en Europe dans les années 2010. Stockholm vient d’obtenir son premier café à chats. Java Whiskers, à proximité d’Odenplan, propose à sa clientèle de profiter d’un « mysig fika » en compagnie de chats, qui sont ouverts à l’adoption. Choisirez-vous le chat ou est-ce le chat qui vous choisira ? 

Du konditori des années 50 au café à chats

Le Konditori Valand, dont l’aménagement intérieur n’avait pas changé depuis son ouverture en 1954, ferma ses portes en 2018 et fut racheté par les propriétaires du nouveau café à chats, baptisé Java Whiskers. Après quelques mois de réaménagement pour remplir toutes les conditions requises pour accueillir six à neuf félins, le café était déjà complètement réservé dès le premier week-end d’ouverture mi-février.

Pour ne pas stresser les chats, le nombre de personnes dans le local est limité, de même que la durée de la visite, à 55 min. Vous pouvez réserver en ligne (150 kr) ou payer sur place (160 kr). Les enfants sont autorisés à partir de 12 ans. Le lundi, les enfants plus jeunes sont les bienvenus, mais accompagnés d’un adulte ; l’entrée pour les enfants de moins de 2 ans est alors gratuite. Il est recommandé d’arriver environ 15 min avant le créneau horaire réservé. Vous pouvez vous décommander jusqu’au plus tard 8h du matin le jour-même.

Pâtisseries, sandwichs, salades et boissons du Java Whiskers
©Audrey Lebioda

Un environnement propice aux caresses 

De grandes baies vitrées donnant sur la rue permettent aux passants de voir ce qui se passent à l’intérieur, et aux chats d’observer l’activité dans la rue, quand ils ne dorment pas en boule sur une peau de mouton sur le rebord de la fenêtre. En tant que client, on peut avoir l’impression d’être tout autant à la merci du regard des passants que les chats, comme dans un aquarium. Regard que l’on oublie toutefois vite quand on se consacre à caresser le matou qui prend presque tout la place sur le fauteuil, ou à jouer avec les plus jeunes.

La partie publique du café, où vous vous enregistrez à votre arrivée et passez votre commande, est séparée de la salle avec les chats par un sas (obligation de se laver les mains au passage). Ainsi, les chats ne risquent pas de s’échapper et ils n’ont pas accès à la partie-cuisine. Trois petites tables et une banquette dans l’entrée permettent de consommer sans entrer en contact avec les chats. 

Birk dormant sur un fauteuil du Java Whiskers
Birk faisant la sieste ©Audrey Lebioda

Pour ce qui est des consommations : thé, café, chocolat chaud, jus de fruits, pâtisseries, sandwichs chauds et salades, avec quelques variantes véganes ; tout ce qu’il y a de plus normal pour la capitale, à des prix tout aussi normaux.

La salle avec les chats est meublée de banquettes, canapés, fauteuils et chaises disposés en îlots. Au milieu, un gros pouf carré sur un tapis fait office d’espace de jeux pour les clients et les chats. Un renfoncement au-dessus d’une cheminée à étanol permet aux minous de se mettre un peu à l’écart quand ils ont décidé que trop de caresses, c’est trop. Une ouverture dans le mur au fond de la salle mène à leur salle privée.

Frasse, roulé en boule sur un canapé
Frasse, roulé en boule sur un canapé ©Audrey Lebioda

Règles de bonne conduite

Bodil et sa sœur Barbie, Bruno, Birk, Björn et Nelson sont les six chats qui habitent actuellement le café ; ils viennent de Katthemmet Solgläntan, un refuge de chats situé à Vallentuna. Ils ont pris possession du café il y a quelques semaines avant l’ouverture du café et ils s’y sentent vraiment comme chez eux. Trois autres chats devraient bientôt les y rejoindre. 

À l’entrée du café, les règles de bonne conduite rappellent que tout rapport avec les chats se fait à leurs conditions. Cela signifie qu’il est interdit de suivre les chats qui décident de partir, de les retenir par la force ou de les porter contre leur volonté. Des jouets sont à votre disposition sur place pour égayer les minous. Il est interdit de les nourrir — ne cédez pas à Birk qui rappliquera dès que votre sandwich au poulet vous sera servi ! Enfin, il n’est pas possible de venir avec son propre chat.

L’attraction du café réside essentiellement dans l’interactivité des chats qui sont sociaux, se laissent caresser même quand ils dorment, vous approchent, sautent sur vos genoux et réclament des câlins, jusqu’à ce qu’ils décident d’eux-mêmes d’aller voir ailleurs ou de prendre une pause des humains en se roulant en boule un peu à l’écart.  

Birk réveillé
Birk réveillé ©Audrey Lebioda

Les +

Les chats, adorables, tous doux, sociaux, joueurs 

Le cadre agréable et confortable, la playlist soft

Le contact avec les autres clients, facilité par la présence des chats

Les –

Le service, trop lent (1h pour se faire servir un sandwich grillé)

Trop de clients par rapport au nombre de chats

La limitation à  55 min de visite

 

Plus d’information

Où : Surbrunnsgatan 48, métro Odenplan ou Rådmansgatan

Quand : tous les jours de 10h à 20h

Réservation ici : https://javawhiskers.se/bokningsinfoLe café n’accepte que les paiements par carte.

Site internet : https://javawhiskers.se

A propos Audrey L 79 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, j'aime partager mes expériences, faire découvrir la culture suédoise et écrire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.