Hammarby Sjöstad, quartier éco-l’eau

Hammarby Sjöstad, vue aérienne
© Ola Ericson/imagebank.sweden.se

Tout beau, tout bobo, tout écolo! De la verdure, l’omniprésence de l’eau, de l’air et de la lumière, mon éco-quartier Hammarby Sjöstad a tout pour plaire.

Un quartier à assainir

Il y a une vingtaine d’années, Hammarby était encore un ramassis insalubre de baraquements industriels servant de remises et d’ateliers à des activités polluantes et dégradantes pour l’environnement. Alors le pari au début des années 2000, de reconstruire le quartier avec l’objectif de réduire de 50 % les effets sur l’environnement n’était pas gagné d’avance. Il a fallu tout dépolluer et convaincre les promoteurs immobiliers que malgré le surcoût de construction, en partie subventionné par l’État, l’aventure était un pari écologique sur l’avenir, un innovant éco-quartier construit en mode développement durable.

Architecture d'Hammarby Sjöstad
© Melker Dahlstrand/imagebank.sweden.se

Hammarby Sjöstad, un quartier pour les jeunes familles

La première mouture d’Hammarby Sjöstad, plan d’urbanisation prévu pour des jeux olympiques qui n’auront pas lieu, fût alors repensée pour des retraités et une communauté de gens âgés encore actifs. Tout faux, ce sont des jeunes familles qui s’y sont installées, charmées par les nombreux espaces verts, la proximité et la variété des commerces et l’offre toujours grandissante de restaurants chics et sympas (comme le Göteborg, voir notre article ici). À la hâte, des écoles supplémentaires se sont implantées et la demande de place en crèche est toujours en hausse. Il faut dire que le quartier attire de nombreux jeunes professionnels en couple qui gagnent bien leur vie, s’épanouissent au bord de l’eau, empruntent les nombreuses pistes cyclables ou la navette maritime pour rejoindre le centre Stockholm et… qui font des enfants.

Une architecture moderne en bordure d’eau

Le parti pris architectural de donner une grande qualité esthétique au quartier, en a augmenté significativement le coût et a influencé son occupation sociale. Le standing des immeubles se remarque par la taille et le nombre des balcons et terrasses associés à de grandes surfaces vitrées, ce qui parfois déconcerte les Français habitués aux volets et persiennes préservant leur intimité. Le bras de mer et le canal qui traversent et bordent le quartier offre un panorama très agréable à de nombreux habitants, d’autant plus qu’il est agrémenté de pontons en bois permettant des promenades plaisantes.

Pontons à Hammarby Sjöstad
© Ola Ericson/imagebank.sweden.se

Un quartier écologique

On voit peu de voitures et 60 % des habitants prennent les transports en commun, bus et tram, pour aller au travail tous les jours. Le quartier qui fonctionne dans un éco-cycle est basé sur l’utilisation durable des ressources et gère de près ses dépenses énergétiques. Moins de déchets et plus de recyclages. Le traitement des eaux récupérées, de même que les matières organiques transformées en biogaz, permet de chauffer les résidences. L’énergie solaire est également utilisée et la majorité des projets architecturaux jouent avec la géothermie et les nouvelles technologies de recyclage, telle l’aspiration directe des déchets ménagers. Ce parti pris d’urbanisation éco-respectueuse fait des émules et intéresse les délégations étrangères ou les férus d’environnement que l’on rencontre parfois guidés par Séverine (voir son site et notre portrait). Les familles francophones découvrent à leur tour la douceur de vivre de « Sjöstaden » reliée par le tvärbanan (tramway) au Lycée Français Saint-Louis.

A propos Sylvie R 46 Articles
En Suède depuis 33 ans, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après une trentaine d'années comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, j'ai créé ma petite entreprise de coaching grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*