Ma stuga à Grinda, un week-end sur une île

©F.EDDE

Grinda est une des îles les plus populaires de l’archipel de Stockholm, après Vaxholm, en raison de sa proximité avec la capitale, de ses petites plages et rochers lisses propices à la baignade et de ses nombreux équipements destinés aux touristes. Si la plupart des visiteurs viennent y passer la journée pour manger, boire (souvent un peu trop), et bronzer au bord de l’eau, il est cependant possible de découvrir les beautés cachées de l’île, à pied et à bord d’un kayak. Embarquement pour une escapade le temps d’un week-end, avec une nuit dans une stuga dans les bois…

Grinda a conservé de son passé agricole une ferme, au centre de l’île, entourée de prairies et enclos abritant vaches, moutons et chevaux. L’île a pris un virage “touristique” en 1944 lors de son rachat par la ville de Stockholm qui y aménage alors un village de vacances (cabanes en bois) et un camping. Très peu peuplée, Grinda est une île verte, entièrement classée en réserve naturelle.

©F.EDDE

Pour y aller 

L’île est très bien desservie par deux compagnies avec deux quais de départ différents, deux temps de trajet différents et deux tarifs ! Arriver très très en avance l’été pour avoir une place assise, surtout si vous voulez être à l’extérieur… le trajet en bateau est superbe !

  • Strömma : depuis Nybroviken/Strandvägen (à côté du Théâtre Dramaten), en bateau Cinderella, 1h20, 140 kr plein tarif. Le billet se réserve en ligne, s’achète au guichet sur le quai, ou à bord. Informations et réservation stromma.com.
  • Vaxholmsbolaget : depuis Strömkajen (devant le Grand Hôtel), le trajet dure de 1h40 à 2h10 selon l’horaire choisi et le nombre de ports desservis. Plus long, mais moins cher avec un billet à 95 kr en plein tarif. Le billet s’achète à bord. Informations waxholmsbolaget.se (en suédois, entrer Strömkajen pour resa från et Södra Grinda pour resa till).

Que faire ?

  • une petite randonnée (environ 2 heures et demie) dans la forêt et sur les falaises, offrant des vues splendides sur l’archipel. Voir notre article À la découverte de l’île de Grinda et ses falaises. Pratique, l’île dispose d’un certain nombre de toilettes sèches avec un robinet extérieur, dont l’eau est potable.
  • se reposer et se baigner (pour les moins frileux) sur une des petites plages ou sur les gros rochers lisses de Källviken :

… et Norrviken :

Éviter la plage à côté de l’embarcadère, les vagues des bateaux peuvent être soudaines et fortes !

  • un tour de kayak : pour découvrir entièrement l’île, il faut en faire le tour par la mer ! Compter environ 2 heures, mais le temps dépend de votre expérience, des courants, du vent et du trafic des bateaux. En bonus : des culs nus, et généralement blancs, sur les rochers… Informations en anglais ici, tarifs détaillés sur la page suédoise ici. Les kayaks peuvent être réservés en écrivant à info@grinda.se. Accueil très sympathique, à la station-service du port.
  • pour les petits, et les grands, partir à la recherche des animaux de la ferme (Grinda Gård) paissant dans les différents enclos : vaches, moutons, chèvres, poules, poulets, chevaux, poneys…
©F.EDDE
  • transpirer dans un des trois saunas : un grand sauna moderne sur barge dans le port, chauffé au bois (3 500 kr pour 2 heures), un sauna électrique à Källviken, au-dessus des rochers  (500 kr pour 1 heure ), le sauna du Wärdshus près des cabines (300 kr pour une heure). Informations ici.
©F.EDDE

Une nuit dans une stuga

Grinda offre des hébergements variés : hôtel, auberge de jeunesse, camping mais aussi des stugor pour une ambiance “maison de poupée” ou cabane au fond des bois. Le cadre est sublime, au milieu des arbres, entre ombre et soleil. Les cabines sont suffisamment espacées les unes des autres pour avoir son intimité et le sentiment d’être seuls en pleine nature. Certaines stugor sont plus à l’écart et bénéficient d’une vue mer, comme la numéro 8. De quoi passer des heures à regarder les voiliers passer assis sur un banc…

Les cabanes sont certes un peu vétustes, mais charmantes et bien équipées, avec électricité (radiateurs pour les nuits fraîches), cuisine avec four, réfrigérateur, bouilloire, cafetière, et sous l’auvent barbecue, produit vaisselle et égouttoir… mais sans eau courante et sans sanitaires. Des toilettes sèches (gros point négatif) et des douches (propres et avec de l’eau chaude) sont aménagés dans des cabines indépendantes. Des points d’eau potable sont répartis au milieu des cabines.

©F.EDDE

Le check-in se fait à Lilla längan (à 300 mètres de l’embarcadère Södra Grinda) à partir de 14h00, et le check-out au plus tard à 11h00. Les affaires pour la nuit peuvent être laissées dans une cave sale, sans surveillance et sans porte, accessible par un escalier extérieur.

Les 27 cabines ont une capacité de 2 à 6 personnes, se louent toute l’année, à des tarifs variant selon la saison :

  • cabine pour 2 personnes, de 570 à 1000 kr la nuit
  • cabine pour 4 personnes, de 750 à 1200 kr la nuit

Informations en anglais grinda.se et réservations ici.

Le linge de lit et de toilette peut se louer pour voyager léger (175 kr par personne).

Pour un week-end tout confort, opter  pour un “pack demi-pension” (exemple de prix : 1780 kr pour 2) incluant en plus de la stuga :

  • le dîner au restaurant de l’hôtel Wärdshus, à 700 mètres. Un plat principal au choix (entre végétarien, poisson ou — excellente — viande) et un dessert imposé (mousse au chocolat avec de l’huile d’olive et du sel ce soir-là). Possibilité de commander une entrée, en sus. La cuisine est simple mais très bonne, le service jeune et dynamique, et le cadre très agréable avec une grande terrasse offrant une vue partielle sur la mer, grâce à sa position dominante sur la colline.
©F.EDDE
  • le petit déjeuner au Grinda Lanthandel & Café, à 700 mètres, assez succinct : sandwich au choix (ou demander un croissant à la place !), fruit, jus de fruit (briquette), café ou thé. À savourer sur la grande terrasse ou à emporter s’il fait froid.
©F.EDDE

Où manger ?

Le Grinda Lanthandel & Café fait office de petite épicerie, avec notamment des boissons, des glaces, des sandwichs frais et des bullar.

Pour ceux qui ne veulent pas pique-niquer, deux restaurants au choix :

  • sur le port au Framfickan : pour le cadre, au menu pizzas, burgers, salade de crevettes…
  • plus chic, depuis la terrasse du Wärdshus : pour le cadre ET la nourriture.
©F.EDDE

Plus d’informations

A propos Fabrice E 127 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.