Les vins du mois : spécial fêtes de fin d’année

©Wine Delivered UK

Vous ne pouvez pas rentrer en France pour les fêtes ? Avec l’argent économisé, passez un moment d’exception en choisissant une belle bouteille qui sublimera vos repas de fêtes et fera un cadeau apprécié des amateurs.

Pour éviter d’acheter les sempiternels Amarone ou Châteauneuf du Pape qui sont la recommandation standard du Systembolaget, la Suède en Kit vous propose cette liste éclectique inspirée par nos émotions œnologiques.

À apprécier avec modération et à commander rapidement, les délais de livraison s’allongeant souvent à l’approche des fêtes tandis que les stocks s’amenuisent… Article destiné à un public âgé de plus de 25 ans.*

Certains de ces vins font partie du beställningsortiment (l’assortiment sur commande) ou ne sont peut-être pas présents dans votre Systembolaget préféré. Dans les deux cas, il suffit de le commander par Internet ou auprès d’un employé dans n’importe lequel de leurs magasins pour qu’il soit livré gratuitement au Systembolaget de votre choix quelques jours plus tard. Il est aussi possible de se faire livrer à domicile contre paiement des frais de port.

Enfin, si le produit était épuisé chez l’importateur (tillfälligt slut) mais encore présent dans un autre magasin, demandez à un employé du Systembolaget de les appeller pour se faire livrer gratuitement la bouteille convoitée dans votre Systembolaget !

Un nouveau forum pour les amateurs de vin francophones de Suède

Nous profitons tout d’abord de cet article pour annoncer la création de l’association franco-suédoise “Sacrévin” dont l’ambition est de rassembler les oenophiles francophones résidant en Suède.

Son objectif est d’offrir un forum, virtuel dans un premier temps compte-tenu des restrictions en vigueur, pour échanger de vos coups de cœur et en apprendre plus sur les vins, cépages et terroirs de France comme d’ailleurs.

L’association entend aussi proposer occasionnellement à ses membres l’organisation d’importations privées groupées depuis la France, légales en Suède depuis 2007.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette association française régie par la loi de 1901, rendez-vous sur leur site Internet.


#1 Des bulles !

Champagne Larmandier-Bernier Longitude Blanc de Blancs – 495 kr (SB 97405)

Pierre et Sophie Larmandier sont reconnus pour leurs très grands Champagnes élaborés en biodynamie et exclusivement à partir du cépage chardonnay, donc des “Blanc de Blancs”, à l’exception bien sûr de leur rare et délicieux rosé de saignée. Producteurs passionnés et intransigeants s’agissant de la qualité, ils se refusent par exemple à l’achat de raisin et possèdent toutes leurs vignes en propre.

La cuvée Longitude qu’ils décrivent comme “un Champagne d’harmonie” est issue des villages suivants de la Côte des Blancs : Vertus, Oger, Avize et Cramant. Son nom vient du fait que les parcelles se situent sur une ligne proche du 4ème méridien, sur la même longitude.

La première année d’élevage sur lies naturelles se fait en futs ou en foudres avant la seconde fermentation et l’élevage en bouteilles, le but étant selon le beau mot de la famille Larmandier “de faire du vin avant de faire des bulles.”

Le dosage très limité, c’est-à-dire l’apport en sucre nécessaire pour tous les Champagnes, est de 3g/l seulement, ce qui le classe dans les extra-bruts. Ce Champagne non-millésimé comprend environ 40 % de vins de réserve des années antérieures, qui permettent par un savant assemblage de préserver année après année le style caractéristique de cette cuvée.

Photo ©Sugartrends.com

La dégustation commence sur des notes de zeste de citron, de pomme jaune croquante, de fleurs blanches et de noisette fraîche, suivi par une bouche précise, délicatement texturée, d’une incroyable pureté malgré une intensité et une concentration remarquables. La finale est complexe et offre de délicieuses et discrètes notes salines qui sont l’expression du terroir.

Une valeur sûre – qu’on retrouve d’ailleurs à la carte du bar à vins Delphine et Edouard – et qui fera merveille à l’apéritif sur des blinis couronnés de löjrom de Kalix, une touche de smetana et un peu d’oignon rouge finement haché.


2# Du blanc

Pouilly-Loché Domaine Jules Desjourneys 2016  – 399 kr (SB 92837)

L’ancien négociant bourguignon Fabien Duperray produit en association avec Christophe Thibert, vigneron à Fuissé, ce splendide Pouilly-Loché. C’est une appellation “village” du Mâconnais au sud de la Bourgogne qui présente une grande diversité de climats, ces derniers indiquant en Bourgogne non la météo mais les parcelles de vignes.

La philosophie de Fabien Duperray est de laisser faire la nature autant que possible et de limiter son intervention dans le chai, lieu où se déroule la vinification. Il a ainsi abandonné l’élevage en barriques en 2014 qu’il n’utilisait d’ailleurs que pour la moitié de sa production. Les fermentations font l’objet de toute son attention pour obtenir les arômes complexes qui sont sa signature.

Photo ©farmy.ch

Ce vin est d’une remarquable intensité. Lui aussi élaboré à partir du cépage chardonnay, il se caractérise par une belle robe dorée et un nez très fin aux notes de fleurs blanches, citron jaune et fruits du verger. La bouche est équilibrée avec de la matière acidulée et minérale suivie d’une touche légèrement crémeuse et une longue persistance. On en frissonne de plaisir.

Ce Pouilly-Loché dépasse en qualité bien des Premiers Crus de la Côte de Beaune produits à plus grande échelle. Le prix reste par ailleurs très raisonnable pour un vin vendu en Suède mais dépêchez-vous de passer commande car la production du millésime 2015 n’était que de 5063 bouteilles !

Vous pouvez déguster ce vin tout de suite ou le laisser quelques années en cave. Si vous disposez d’une carafe, n’hésitez pas à y servir ce vin, sinon ouvrez la bouteille une bonne heure avant le service qui se fera aux alentours de 10-11°C pour le sublimer. Succès garanti autour de fruits de mer, d’un saumon pêché par beau-papa ou d’une volaille fermière servie avec une sauce à la crème.

Pour finir, le conseil du sommelier : ne grattez pas la cire qui recouvre le bouchon mais enfoncez le tire-bouchon directement à travers avant de retirer le bouchon qui emportera avec lui l’opercule.

3# Du rouge

Margaux Château Haut Breton Larigaudiere 2015 – 429 kr (SB 78667)

Voici un digne représentant du Bordelais et plus particulièrement de l’appellation Margaux. Ce château, propriété de la famille belge De Schepper, fait une interprétation originale du terroir avec un assemblage fait de 73 % de cabernet sauvignon dans une appellation où le cépage merlot est abondamment utilisé.

Pour ce millésime, on retrouve ce dernier cépage à hauteur de 18 %, complété par 9 % de Petit Verdot.

L’élevage se fait durant 14 mois en barrique de chêne français dont 63 % de barriques neuves. Pourtant, le vin est tout en équilibre.  Le boisé, s’il est présent et se dévoile à l’agitation par quelques notes légères de vanille et de cèdre, participe à l’équilibre et la longueur en bouche.

Photo ©Handford.net

Ce Margaux est donc un cru bourgeois de belle structure, le nez est élégant et mêle notes de cassis, violette et touches boisées évoquées précédemment.  Le millésime 2015 fut particulièrement réussi à Margaux et ce vin bien né est déjà très accessible et prêt à être bu à la table des fêtes de fin d’année 2020, mais il peut aussi attendre son heure en cave bien des années.

À noter que le domaine est certifié HVE  (haute valeur environnementale). Pensez à bien servir ce vin à 18°C maximum, par ailleurs une aération d’une heure en carafe en tirera la quintessence. Si vous ne disposez pas d’un tel accessoire (idée de cadeau ?), ouvrez la bouteille trois heures avant la dégustation mais pensez bien à garder la température sous contrôle.

Cette belle bouteille fera honneur à votre table et accompagnera de façon harmonieuse une viande en sauce, volontiers goûteuse. Même le gibier à poil ou les morilles ne lui fera pas peur, alors à vos fourneaux  !

Cornas “Les Terres Brûlées” 2016 Jean-Luc Colombo – 489 kr (SB 79452)

C’est l’hiver et les vins rouges puissants et tanniques ont toute leur place à votre table. Explorons ensemble la plus sudiste des appellations des Côtes du Rhône Nord, autrefois confidentielle mais désormais très recherchée, j’ai nommé Cornas. Petite appellation de 150 hectares, soit la superficie d’un grand producteur bordelais, elle n’autorise que les vins rouges uniquement élaborés à partir du cépage syrah.

Un des artisans de la renaissance de Cornas dans les années 90 est Jean-Luc Colombo. Pharmacien marseillais de son état, il apprend l’oenologie puis fonde le domaine familial avec son épouse Anne et sa fille Laure.

Iconoclaste, il revendique une grande ambition pour ses vins et obtient rapidement une belle notoriété chez les sommeliers. De fait, on retrouve souvent ses Cornas en restauration mais ils feront tout aussi bien honneur à votre table.

Photo ©Domaine Jean-Luc Colombo

Le Cornas “Les Terres Brûlées” est issu d’une vingtaine de parcelles des 13 hectares de l’appellation que possède le domaine et représente la forme la plus accessible, dans tous les sens du terme, de la déclinaison du terroir par Jean-Luc Colombo. La bouteille bordelaise peut surprendre par sa forme mais on est bien dans la vallée du Rhône.

La robe du vin est intense, d’un rouge tirant sur le violet. Le nez est à la fois fin et puissant : la mûre, la réglisse, le poivre de Kampot et des notes animales (cuir et jus de viande) se fondent dans une symphonie épicée si typique de la syrah du Rhône. En bouche, les tannins fondus expriment le savoir-faire du domaine, le vin est puissant mais toute en maîtrise. L’élevage particulièrement long, presque deux ans, est toutefois discret et participe au plaisir de la dégustation en arrondissant les possibles excès de la syrah.

Difficile d’imaginer manger autre chose avec ce vin qu’une belle pièce de bœuf. Si vous ne voulez pas vous lancer dans une chasse à la côte de bœuf à la fleur de sel (recommandation du producteur lui-même), qui est une découpe bouchère quasiment inconnue en Suède, le proverbial oxfilé ira tout aussi bien. Vous pouvez même vous risquer à une sauce au poivre vert maison.


4# Et pour finir tout en douceur…

Sauternes 1er cru classé – Château Suduiraut 1999 – 449 kr (SB 3004)

Offrez-vous un voyage dans le temps avec ce Sauternes vieux de plus de vingt ans et dont la splendide couleur ambrée évoque un été indien qu’on aurait mis en bouteille. Prenez quelques instant pour réfléchir… Où étiez-vous et que faisiez-vous en octobre 1999 ?

Dans le Sauternais au sud de Bordeaux, on observait alors certainement les grains de raisin des cépages sémillon et sauvignon se concentrer sous l’effet de la pourriture noble pour donner naissance à ce vin suave et délicat.

Depuis, effet de la mode et certainement d’une politique hygiéniste faisant la chasse au sucre, les vins liquoreux sont boudés par les consommateurs qui leur préfèrent des blancs secs – que Suduiraut produit d’ailleurs aussi.

C’est dommage car s’ils sont bien faits comme ce Suduiraut 1999, ce sont des trésors de puissance et d’harmonie. Propriété de l’assureur Axa, Suduiraut est un des onze châteaux de l’appellation Sauternes classés en Premier cru, à l’ombre de l’unique Premier Cru supérieur, le mythique Château d’Yquem.

Photo ©Vins & Millésimes

Le temps a fait son oeuvre et commencé à foncer le vin qui tire déjà sur l’ambre. Les notes de fruits et de raisins confits, de miel et de cire de sa jeunesse sont toujours perceptibles mais complétées par des touches d’encaustique (pensez à une veille armoire cirée chauffée par le soleil de Provence qui se reflète sur les tomettes), de vanille et parfois de safran.

Ce Sauternes est un vin de méditation qui se suffit à lui-même et dont les notes d’encaustique et de cire d’abeille seront encore perceptibles en bouche plusieurs heures après votre dégustation. Vous pouvez sans problème conserver une bouteille déjà ouverte pendant deux semaines (rebouchée et au réfrigérateur) pour vous contenter de la boire ensuite à petites doses.

Si vous souhaitez toutefois servir ce Sauternes à table, oubliez le traditionnel foie gras qui en ressortira alourdi mais sachez qu’il sublimera les fromages persillés de type roquefort ou mögelost. Pour le foie gras, essayez plutôt un Bordeaux blanc sec comme le « G de Guiraud », commis par un autre producteur de Sauternes premier cru classé qu’on trouve pour 189 kr chez Systembolaget.

Les plus courageux pourront se lancer dans l’imitation du homard à la vanille du regretté grand chef Alain Senderens qui avait crée cette recette spécialement pour accompagner des grands liquoreux !

* Conformément à la alkohollagen suédoise kap. 7 §1 : Marknadsföring får inte rikta sig särskilt till eller skildra barn eller ungdomar som inte har fyllt 25 år. Lag (2019:345).

A propos Emmanuel RC 9 Articles
Français vivant à Stockholm depuis 2012, mes sujets de prédilections sont l'entrepreneuriat, la vie politique locale et internationale ainsi que le décodage de l'administration suédoise. Passionné par l'univers du vin, j'anime régulièrement à travers ma société Vinologie des dégustations et imports privés de vins français.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.