Trouver du travail en Suède

Vous êtes arrivé en Suède récemment et vous cherchez du travail, mais ne savez pas par où commencer ? Voilà quelques étapes à suivre.

Quelques clés pour comprendre le marché du travail suédois

A quoi ressemble le marché du travail en Suède ? Tout d’abord, il y a effectivement moins de chômage que dans l’Hexagone (6,9 % de la population était sans emploi en 2016). Mais votre tâche n’en sera pas aisée pour autant. Parler suédois est un gros plus dans votre recherche. Toutefois ne vous découragez pas si ce n’est pas le cas : une bonne maîtrise de l’anglais peut vous aider à décrocher un travail dans les secteurs qui recrutent. Vous pouvez utiliser Yrkeskompassen si vous voulez savoir quelles sont vos perspectives d’emploi selon votre métier (en suédois).

Ensuite, la recherche en elle-même n’est pas si différente qu’en France. Il vous faudra évidemment un CV et une lettre de motivation paramétrée pour l’entreprise qui recrute. Les Suédois accordent cependant une grande valeur à vos références : avant de vous lancer, contactez deux voire trois personnes (anciens patrons de préférence, mais collègues ou professeurs sont aussi les bienvenus) qui seront prêtes à vous écrire une lettre de recommandation et répondre aux questions de vos futurs employeurs. Notez aussi que les recruteurs suédois utilisent énormément les candidatures sur des sites Internet externes: oubliez l’envoi de mails, il vous suffit de remplir un formulaire en ligne ! N’hésitez pas à appeler les recruteurs si vous avez le moindre doute : cette démarche montre votre motivation et permet à votre interlocuteur de se rappeler plus facilement de vous. Avec ces détails en tête, vous êtes prêts à vous lancer dans votre recherche !

 

S’inscrire à Arbetsförmedlingen

Arbetsförmedlingen, c’est l’agence pour l’emploi suédoise. Et si au début vous aurez du le mal à le dire d’une traite, cette institution est tellement importante dans votre recherche d’emploi qu’au bout d’une semaine vous le prononcerez comme un local.

L’inscription est simple si vous avez un personnummer. Vous pouvez ensuite rencontrer un conseiller qui vous aiguillera dans votre recherche. Mais ce n’est pas tout ce que l’ANPE suédoise peut vous offrir : beaucoup d’annonces bien sûr, mais aussi des salons pour l’emploi, une validation d’acquis ou de diplôme, des podcasts ou des aides sur place pour vous aider à écrire un CV ou une lettre de motivation… Selon votre situation vous aurez aussi peut-être une aide financière.

Bref, c’est une ressource indispensable et la première institution vers laquelle vous tourner si vous avez une question. Des interprètes peuvent être mis à votre disposition, mais la majorité du personnel parle très bien anglais. Le contenu du site en revanche est beaucoup plus vaste si vous le lisez en suédois.

 

Consulter les annonces

Les sites Internet d’annonces d’emploi sont nombreux. Voilà la liste des principaux :

Arbestförmedlingen : La plus importante. La majorité des annonces sont en suédois, donc des bases de la langue ou un bon traducteur à vos côtés sont nécessaires. À noter qu’il n’y a pas besoin d’être inscrit pour accéder aux annonces.

Eures : Cette institution européenne aide à la mobilité professionnelle parmi les États membres de l’U.E. Beaucoup des annonces ici reprennent celles d’Arbetsförmedlingen, mais vous en trouverez d’autres à disposition.

The Local : Ce journal pour les expatriés regroupe régulièrement les annonces en anglais.

Blocket Jobb : La section emploi du Bon Coin suédois.

The Hub : Spécialisé dans les start ups.

Jobbsafari : Site suédois rescensant de nombreuses offres d’emploi. Similaire à Monster.

Et enfin la version suédoise de grands sites de recrutement : Stepstone, Monster et Career Builder.

 

S’inscrire à une agence de placement

Une bemanningsföretag en Suède est entre une agence d’interim et une agence de placement. Depuis quelques années ces sociétés de recrutement sont en plein essor. Voilà les principales :

Élargir votre réseau

Créer un réseau est une part importante de la recherche d’emploi. Or vous êtes nouveaux et vous ne connaissez personne ! Heureusement certaines associations peuvent vous aider dans votre démarche.

Internationella Talanger rassemble les étrangers diplômés sur un compte LinkedIn. Ils organisent régulièrement des workshops, rencontres, et même un programme de mentorat.

À noter que LinkedIn est plus utilisé en Suède qu’en France. N’hésitez donc pas à y créer un compte, à nouer des contacts, et à vous abonner aux alertes d’annonces de recrutement car beaucoup d’entreprises suédoises recrutent par ce biais-là.

Incluso est un mélange entre une agence de placement et une association pour expatriés. Leur agence de recrutement se spécialise dans les étrangers avec un diplôme. Ils proposent même un coaching.

Korta vägen est un programme de stages pour les diplômés étrangers, gratuit et conduit dans 20 universités en Suède. Le programme propose une validation et consolidation des acquis, une aide à trouver un stage, des cours en suédois… Il est géré en partie par Arbetsförmedlingen et par les universités, il faut donc se renseigner dans une agence près de chez vous.

Internations ou Meetup peuvent aussi offrir des rencontres entre professionnels.

De manière générale un réseau met du temps à se mettre en place, donc soyez patients ! Bien sûr vous pouvez aussi utiliser vos amis, amis d’amis etc pour chercher un travail. Ne négligez pas le pouvoir du bouche à oreille: profitez de chaque occasion pour faire savoir que vous êtes sur le marché de l’emploi.

Au bureau
© Susanne Walström/imagebank.sweden.se

Développer une expérience en Suède

Si votre CV manque d’une expérience professionnelle réussie en Suède, vous pouvez facilement en créer tout en gagnant un peu de sous grâce à ces trois sites :

  • Grannar.se : Littéralement « voisins », ce site met en contact des particuliers cherchant des petits travaux à accomplir ponctuellement. Promener un chien, être le chauffeur d’un vieux monsieur, ou encore aider à l’installation d’un meuble Ikea (oui, même les Suédois ont besoin d’aide pour ça !) : pleins de petites occasions de rencontrer des vrais suédois tout en étant payé.
  • Delareklam : Un travail simple qui ne requiert que peu de temps : distribuer des journaux dans les boîtes aux lettres.
  • Volontärbyrån : Ici sont recueillies les annonces des organisations qui cherchent des bénévoles. Vous pouvez ainsi donner un peu de votre temps pour aider les autres, tout en développant une expérience et un réseau. Le site est même disponible en anglais.

 

Candidature spontanée

Comme en France, il est assez courant d’avoir recours à cette méthode pour montrer son intérêt pour une entreprise. Renseignez-vous un maximum sur la société que vous visez, et n’hésitez pas à joindre le responsable des ressources humaines pour comprendre quel genre de profil pourrait les intéresser.

 

Garder le cap !

Trouver un travail dans un nouveau pays est une tâche éreintante. Gardez bien en tête que cela va prendre du temps. Vous courez un marathon : il est normal de se décourager par moments. Le tout est de tenir bon, continuer malgré les obstacles. Et si cela paraît dur, surtout pendant les longs mois d’hiver, n’hésitez pas à faire une pause et à commencer une autre activité. Yoga, chorale, fika avec un ami: débranchez pour repartir sur les bons rails.

 

Lisez également notre article pour créer votre propre entreprise.

A propos Barbara L 5 Articles

Immigrée depuis 2 ans et demi à Malmö, je suis une vraie geek prête à tout pour des bons kanelbullar.

6 Commentaires

  1. Super article qui me sera certainement très utile étant donné que je viens tout juste d’arriver en suède 🙂
    Merci pour ces conseils

    • Bonjour et merci de votre commentaire. Les démarches décrites dans l’article sont également valables pour Malmö.

  2. Bonjour à tous
    Je souhaite faire une expérience en Suède pour 3-4mois ( periode de février à mai2018 ) étant paysagiste de métier mais accepter de faire un job ds un autre domaine . il y a t’il des personnes déjà sur place qui pourrais me donner des tuyaux?
    Petit bémol je parle très peu l’anglais et encore moin le suédois mais j’estime apprendre sur place pour améliorer mon anglais

    • Bonjour Chesnel, ta question est plus appropriée je crois sur un forum ou sur un groupe Facebook, par exemple : Les français de Stockholm, la French connection Stockholm, les Français de Suède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*