Français cherche ami suédois

©Lisa Vertudaches

Ce n’est pas nous qui le disons mais le dernier rapport d’InterNations. Selon leur enquête, la Suède se classe avant-dernière (67 sur 68, devant le Koweït tout de même) dans la catégorie « se faire des amis » (finding friends). 7 expatriés sur 10 trouvent qu’il est difficile de se lier d’amitié avec des locaux.

C’est quoi cette enquête ?

InterNations est une communauté internationale d’expatriés. Depuis 5 ans, ils publient un rapport annuel sur la vie à l’étranger. En 2018, ils ont interrogé 18 135 expatriés de 178 nationalités et vivant dans 187 pays. Au final, 68 pays sont classés selon cinq catégories : qualité de vie (quality of life), facilité d’intégration (ease of settling in), travail (working abroad), vie de famille (family life) et finance (personal finance).

Cette année, la Suède figure parmi les grands perdants et dégringole à la 46ème place (sur 68). Cette chute est en partie due aux mauvaises notes reçues dans la catégorie « facilité d’intégration ».

2018 - gagnants perdants
©InterNations Expat Insider 2018

Les Suédois, peu chaleureux selon les personnes interrogées

Dans la catégorie « facilité d’intégration », la Suède arrive 63ème sur 68, devant le Danemark, la Suisse, l’Allemagne, l’Arabie Saoudite et le Koweït. Si la communication avec les autochtones n’est pas un problème (language # 24), les répondants trouvent les Suédois peu chaleureux (friendliness # 66) et peu enclins aux nouvelles amitiés (finding friends # 67).  Un expatrié explique qu’ils seraient « moins sociables que dans la plupart des autres pays et plus réticents à inclure des personnes qu’ils connaissent peu. »

Se faire des amis
© pexels.com

Et vous, quelle est votre expérience ?

Quoi que dise le rapport, la facilité de se faire des ami⋅e⋅s varie selon la personnalité et la motivation de chacun. Cela nous intéresse d’avoir votre avis. Alors, combien d’ami⋅e⋅s suédois⋅e⋅s avez-vous?

Pour ma part, si je ne compte pas ceux mariés à un étranger, j’en ai deux. Et je me considère chanceuse — car ce sont eux qui ont fait le premier pas ! À mon arrivée à Stockholm il y a 5 ans, mes collègues (étrangers, et suédois d’ailleurs) m’ont tout de suite dit : « Tu verras, les Suédois sont sympas mais c’est pas facile de rentrer dans leur cercle. En plus, tu arrives en hiver, en plein dans leur période d’hibernation sociale. » Gloups !

Finalement, quelques semaines plus tard, j’étais fière de leur annoncer que nous étions invités à dîner chez une famille locale rencontrée au parc. Et depuis, mon cercle d’amis s’est étendu mais reste majoritairement international. En discutant avec d’autres étrangers, je constate souvent le même phénomène : même ceux bien intégrés dans la vie suédoise comptent peu d’autochtones parmi leurs amis.

se faire des amis
© pexels.com

Quelles peuvent être les raisons de ce comportement ?

Voici quelques explications possibles :

  • La plupart des Suédois, y compris ceux qui ont habité à l’étranger, reviennent vivre à proximité de leur ville d’enfance et ont donc déjà un réseau social établi (famille, amis de longue date). Ainsi, ils ne ressentent pas le besoin de nouer de nouvelles amitiés.
  • Le Suédois est d’un naturel plutôt réservé et préfère le calme et l’isolement au stress d’une multitude d’activités avec des personnes variées.
  • Dans la culture suédoise, la notion d’autonomie et d’indépendance est importante (självständig) et l’Etat y pourvoie. C’est une des raisons pour lesquelles il y a peu de collocation par exemple. Et s’il en existe, elles se font souvent entre personnes proches.
  • Les règles de politesse suédoise dictent un respect strict de la vie privée. Par peur d’être intrusifs, les Suédois évitent de poser des questions personnelles, d’engager la conversation ou même de vous saluer dans la rue.
  • L’espace privé est… privé. Autant on invite facilement chez soi en France, autant en Suède la maison est un espace réservé à la famille et aux amis très proches.
©Lisa Vertudaches

Mission pas impossible pour autant !

S’il n’est pas facile de briser la glace, ce n’est pas non plus impossible. Voici quelques idées pour vous aider :

  1. Ne pas attendre que cela viennent des locaux. Faites le premier pas !
  2. Apportez de la « valeur ajoutée » : montrez en quoi votre amitié complète ou apporte quelque chose de nouveau aux relations actuelles qu’ils entretiennent.
  3. Participez à un sport : le Suédois étant plutôt sportif, cela vous fera un sujet d’échange commun.
  4. Allez-y progressivement ! N’invitez pas à dîner à la première rencontre.
  5. Soyez patient et persévérez !
  6. Participez à toutes les rencontres formelles : les fika du bureau,  les fêtes de Noël…

Si aucun de ces conseils ne porte ses fruits, il vous reste ce qui a marché pour moi : le parc. Pour cela, procurez-vous un chien ou un enfant pour plus de crédibilité. Si vous optez pour l’enfant, voici la bonne nouvelle : selon InterNations, la Suède se positionne en 5ème place pour la qualité de la vie de famille (#2 pour le coût et les disponibilités de garde et d’éducation des enfants). Réjouissons-nous!

Et pour le jour où vous êtes invités à dîner, pas de panique, on a tout prévu : rendez-vous sur cet article.

Pour tout savoir sur InterNations, les pays où il fait bon vivre et les Français à l’étranger, cliquez sur ce lien.

Lisez aussi ces articles !

A propos Christelle P 4 Articles
J'ai quitté la France en 2005 et, après un long séjour en Angleterre je me suis installée à Stockholm en 2013. Vivre hors de France est riche et passionnant, et je suis ravie de partager ici mon experience. J'aime les découvertes, les échanges, la vie au grand air et les sorties culturelles.

4 Commentaires

  1. Merci pour votre article intéressant. Je dois avouer que ce passage m’a fait rire ‘préfère le calme et l’isolement au stress d’une multitude d’activités avec des personnes variées’ oui c’est très vrai beaucoup voient le calme et l’isolement comme quelque chose de positif et apaisant, associé au bien-être et à l’équilibre. Tandis que des activités nombreuses et le contact social sont pour beaucoup associés à une certaine source de stress. Je crois que c’est aussi parce que dans les échanges sociaux il y a une volonté de donner le change et faire bonne figure qui est très forte dans la culture suédoise, et aussi beaucoup de codes sociaux (ne pas offenser autrui, mesurer ce qu’on dit, etc) qui fait que les rapport sociaux sont moins naturels et spontannés qu’ailleurs. Pour ce qui est des activités il y a aussi une volonté de tout bien organiser et planifier très longtemps à l’avance, même avec ses amis les plus proches et avec la famille, mettre les petits plats dans le grands, donc là encore cela fait que le simple fait d’inviter des amis ou d’organiser des activités/rencontres peut devenir plus stressant et se fait de manière moins spontannée et naturelle qu’ailleurs.

    • Bonjour Florence, merci pour votre commentaire. Je trouve vos remarques sur « la formalité » des échanges sociaux et le désir de « bien faire » très justes. Merci beaucoup.

  2. Cet article est très subjectif et résulte de l’interview d’une expatriée et de quelques statistiques (dont on connaît le danger). Mon expérience des suédois depuis plus de 20 ans est toute autre. Je vois en la Suède un pays très accueillant, respectueux de l’intégrité et des valeurs d’autrui. Je vois dans les suédois certes beaucoup de « défauts » mais surtout d’énormes qualités humaines. Mon commentaire est lui aussi bien sûr tout à fait subjectif. Un conseil pour les expats: débarrassez des préjugés et des idées toutes faites, laissez de côté « l’excellence » française 5 minutes…. Et vous apercevrez certainement une richesse humaine insoupçonnée chez ces suédois!

    • Bonjour Stéphane, merci de votre commentaire. Chaque expérience est différente et je suis ravie que la votre soit positive. Merci de l’avoir partagée. Je suis également tout à fait d’accord avec vous : laissez tomber ses préjugés et être ouvert aux autres cultures est primordial pour se faire des amis (suédois ou autres).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.