À DÉCOUVRIR — Stolen : Adaptation Netflix d’un Best-seller suédois

©Éditions Robert Laffont

Élu « livre de l’année 2021 » en Suède, Stöld, le roman d’Ann-Helén Laestadius, a initialement été publié en suédois en janvier 2021, puis traduit en français par Anna Postel et publié chez Robert Laffont pour la rentrée littéraire de 2022, en gardant le même titre. Trois ans après sa publication suédoise et après plus de 135 000 exemplaires vendus, Stöld a finalement été adapté à l’écran et diffusé sur Netflix le 12 avril dernier. Dans cet article, La Suède en kit revient sur la traduction française et l’adaptation Netflix.

 

  • Le roman
©Éditions Robert Laffont

Résumé de l’éditeur 

“C’est l’hiver au nord du cercle polaire arctique. Elsa, neuf ans, est la fille d’éleveurs de rennes samis. Un jour, alors qu’elle se rend seule à skis à l’enclos, elle est témoin du meurtre brutal de son faon, Nástegallu. Elle reconnaît le criminel : Robert, un Suédois du village voisin qui harcèle sa famille et sa communauté depuis des années. Mais celui-ci la menace de mort et la petite fille, terrorisée, garde le silence.

Dix ans ont passé. Face à l’indifférence des autorités et de la police, la haine et les menaces à l’encontre du peuple sami n’ont cessé de s’intensifier. Et lorsque Elsa se retrouve à son tour prise pour cible, quelque chose en elle se brise : le poids du secret, le traumatisme et la peur qu’elle porte depuis son enfance refont surface, libérant une rage nouvelle, celle de vaincre et de vivre.

Stöld retrace la lutte d’une jeune femme pour défendre son héritage et sa place dans une société où la xénophobie fait loi, et dans laquelle les idées modernes se heurtent à une culture façonnée par les traditions et la peur.” ©Éditions Robert Laffont

À travers l’histoire d’Elsa, le livre explore les luttes internes des familles Samis et leur combat pour préserver leur culture. Inspiré par de vrais événements, ce roman révèle les injustices que subissent encore les Samis aujourd’hui. Ann-Helén Laestadius montre surtout de manière habile et initiée comment la haine divise et détruit en partie les grandes familles Sames dans lesquelles grandit Elsa, le personnage principal. Stöld offre également un regard saisissant sur la résilience et la quête de justice dans un monde où les différences culturelles sont souvent malmenées. C’est une lecture qui touche, tout en soulevant des questions essentielles sur l’identité et la lutte pour la reconnaissance, mais qui évoque toutefois les récentes excuses faites par l’Église et l’État suédois envers les Samis, ainsi que les défis posés par le changement climatique dans le nord du pays.

Une lecture souvent décrite comme « dépaysante », « enrichissante » et « sombre » par les lecteurs francophones.

Quelques propos d’Ann-Helén Laestadius sur la genèse du roman et ses intentions (vidéos sous-titrés en français) :

https://www.youtube.com/watch?v=7Pu9EBySll4

https://www.youtube.com/watch?v=XsmxU8xSFZ8

 

L’adaptation

Netflix se lance dans son tout premier film en langue same avec Stolen (Stöld), une réalisation signée Elle Márjá Eira et un scénario de Peter Birro. Ann-Helén Laestadius fait également partie de l’équipe, non pas seulement en tant qu’autrice, mais en tant que productrice exécutive, marquant ainsi le début d’une collaboration entre Netflix et l’Institut international du film Same de Kautokeino. Tourné dans les alentours de Kiruna et de Jokkmokk, le film présente une distribution principalement composée d’acteurs amateurs sames, comme Elin Kristina Oskal, Martin Wallström, Lars-Ánte Wasara, Ida Persson Labba et bien d’autres encore.

 

©Netflix

Le long-métrage, sorti le 12 avril dernier, reprend tout simplement la même intrigue que le roman. Toutefois, quelques petits changements sont à prendre en compte. D’après les premiers retours médias, certains streamers soulignent le manque de réalité de l’adaptation, qui semble avoir effacé la réelle souffrance des Samis. 

Il va de soi que le succès littéraire de Laestadius persiste, notamment depuis la sortie de son deuxième roman en 2023, Straff, qui continue d’explorer la vie et la vulnérabilité du peuple Same. Les lecteurs francophones espèrent une traduction rapide pour découvrir ce nouveau récit !

 

A propos Ella.H 4 Articles
Jeune diplômée en littérature scandinave de l'Université de Lund, je suis une Normande passionnée installée en Suède (Scanie) depuis 2019. Mes sujets de prédilection sont la littérature scandinave, la traduction littéraire, l'histoire, les sorties en pleine nature et la photographie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.