(Dé)plumez-moi

©Världskulturmuseerna Anja Sjögren

Au milieu de la grisaille et du froid de l’hiver stockholmois, offrez-vous le chatoiement, la légèreté et les couleurs des plumes. Ethnografiska museet vous propose jusqu’au 3 mars 2019, En värld av fjädrar. Un monde de plumes est une magnifique exposition : un voyage à travers le globe pour découvrir le sens et l’utilisation faite des plumes dans les différentes cultures. Si vous ne vous déplacez pas pour les oiseaux et les rites de Nouvelle-Guinée, allez-y pour la beauté des parures exposées.

Ce que disent les plumes

Le rez-de-chaussée de l’exposition est consacré à la symbolique des plumes : des traditions populaires d’Afrique ou d’Amérique du Sud aux démonstrations de richesse en Europe. Masques, coiffes, chapeaux, parures : notre plumage raconte les rites de passage, le statut social, le pouvoir, un parti-pris politique ou environnemental.

 

©Etnografiska Museet, C.Pottinger

Sans oiseau, pas de plumes

Ce n’est pas la partie la plus réjouissante de l’exposition, mais pour les fans d’ornithologie, une centaine d’espèces d’oiseaux empaillés est exposée. Prêtée par le Musée d’Histoire Naturel suédois, la collection est l’une des plus importantes au monde.

L’exposition rappelle d’ailleurs que la demande et la valeur des plumes ont malheureusement contribué à la disparition de certaines espèces d’oiseaux. Aujourd’hui, on essaye donc de re-créer la légèreté, la chaleur ou la beauté des plumes par des matériaux synthétiques innovants.

©Världskulturmuseerna // Anja Sjögren

La mode plumée

Le premier étage est plus contemporain et tourné vers la mode. Quelques belles pièces de haute-couture sont exposées, notamment un manteau de Jean-Paul Gaultier. Une partie est également consacrée à Tim Mårtenson, le dernier vrai plumassier, l’art de travailler les plumes (on apprend des nouveaux mots tous les jours) de Scandinavie : une vidéo montre le travail minutieux demandé pour chaque création.

©Etnografiska Museet, C.Pottinger

 

Outre la beauté des pièces (certaines rarement exposées au public tant elles sont précieuses et fragiles), c’est réellement l’art et le savoir-faire communs à travers le temps, les cultures et les continents qui fascinent et émerveillent.

En bonus

  • Le musée et l’exposition sont gratuits.
  • Des visites guidées (en suédois) sont organisées certains jours. 20 SEK pour les plus de 18 ans.
  • Des ateliers créatifs pour les enfants se tiennent tous les dimanches de 12h30 à 16h. 50 SEK pour le matériel.
  • Le musée a, bien sûr, un charmant café/restaurant Matmekka qui sert des plats asiatiques faits sur place à partir de produits bios. Mêmes horaires d’ouverture que le musée.

Informations pratiques

Où ? Etnografiska museet, norra Djurgården, Stockholm.

Quand ? Jusqu’au 3 mars 2019.

Horaires d’ouverture : du mardi au dimanche de 11h à 17h, mercredi de 11h à 20h, fermé le lundi.

Combien ça coûte ? C’est gratuit !

A propos Christelle P 7 Articles
J'ai quitté la France en 2005 et, après un long séjour en Angleterre je me suis installée à Stockholm en 2013. Vivre hors de France est riche et passionnant, et je suis ravie de partager ici mon experience. J'aime les découvertes, les échanges, la vie au grand air et les sorties culturelles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.