REKLAM — Juste un doigt… la campagne dérangeante de SL

La compagnie de transports publics de Stockholm met à la disposition de ses usagers un numéro d’assistance, en cas de vandalisme ou de comportement dérangeant ou menaçant d’un passager. Pour sensibiliser et marquer les esprits, la campagne se base sur une scène d’agression sexuelle qui dérange, non pas pour le fond mais pour la forme. Au pays des Bisounours, le pervers est un personnage de dessin animé ridicule… amateur de toucher rectal.

Une campagne pour promouvoir et faire connaître un numéro d’assistance en cas d’incident entre passagers, très bien… Une campagne qui met en scène un sketch à la limite du numéro de clown, pour dénoncer une agression sexuelle, ça dérange !

Décryptage

Le sujet est sensible, mais l’est encore plus lorsque l’animation choisie peut faire rire ou sourire certains, ou déconcerter et mettre mal à l’aise d’autres, au détriment du message à faire passer.

Le personnage de gauche, que l’on devine être un homme, paraît presque sympathique : il s’agit d’un joyeux luron qui sifflote en attendant son métro.

Lorsque sa voisine se penche exagérément en avant pour tirer sa valise, révélant une paire de fesses galbée — son  seul attribut sexuel — on n’est finalement à peine surpris qu’il en profite pour l’ « embêter » (les guillemets sont importants), tant les personnages sont caricaturaux, le numéro déjà vu. Cela ressemble à du comique de situation, mais la situation n’a en réalité rien de comique.

À y regarder de plus près, la main aux fesses (geste constituant une agression sexuelle, s’il faut le rappeler) se transforme ici en un geste avec un seul doigt encore plus intrusif, dégradant et déplacé, mais également choquant, grotesque et peu crédible. Pire encore, la représentation renvoie à un monde de dessins animés : notre joyeux pervers n’a que quatre doigts, comme Homer Simpson ou Mickey.

Postée le 1er février sur Facebook, la vidéo a été vue près de 100 000 fois en 15 jours et a suscité près de 250 commentaires, loin d’être positifs. SL a alors décidé de répondre sur sa page et de justifier la forme de sa campagne : « le but du film n’est certainement pas de plaisanter ou de minimiser les abus. Cependant, il peut être difficile d’illustrer ce genre de situation décrite dans le film sans que cela soit mal vécu par la personne qui en est victime. Par conséquent, nous avons choisi d’utiliser des animations au lieu d’images de personnes réelles. Avec le film, nous voulons alerter tous les usagers de SL que nous avons un numéro de téléphone que vous pouvez appeler dans des situations dangereuses. »

Le plus important est peut-être d’en parler et d’en faire parler…

Si vous vous sentez en danger ou qu’un autre passager semble l’être, appelez le 020 120 25 25.

Retrouvez les précédents Reklam :

A propos Fabrice E 60 Articles
Seulement en Suède depuis 2 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d' humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*