À Umeå, Kvinnohistoriskt museum retrace l’histoire des femmes

© Elsa Rancel

Kvinnohistoriskt Museum est un musée spécialisé dans l’histoire des femmes. Situé à Umeå, il aborde les questions de genre et d’identité des femmes en Suède et dans le monde, notamment grâce à ses deux expositions temporaires. Son objectif est d’atteindre le grand public et faire prendre conscience de l’exclusion des femmes dans l’Histoire.

Le musée de l’Histoire des femmes, Kvinnohistoriskt museum, ouvre ses portes le 22 novembre 2014 à Umeå dans le centre culturel Väven. Il devient le premier de son genre en Suède. En plein cœur de la bibliothèque municipale, une grande affiche rouge affiche fièrement le nom et le thème du musée, qui comporte deux salles consacrées aux expositions temporaires. Un pas à l’intérieur, et vous voilà au cœur des questions de genre, de pouvoir, d’identité et d’histoire, et ce en Suède et dans le monde. 

Kvinnohistoriskt museum, c’est l’occasion de représenter les femmes. Toutes les femmes. C’est aussi pour pouvoir raconter des histoires sous différents angles, sous différentes expériences. C’est placer les femmes au centre de leurs histoires. « Kvinna i betydelsen den som definierar sig som kvinna » – « Femme au sens de la personne qui se définit comme femme », est le leitmotiv du musée, qui travaille notamment sur les normes masculines, les questions trans et les perspectives non binaires.

Représenter et encourager

« Il faut montrer que le changement est possible. Il faut encourager les gens à agir », voilà les objectifs du musée qui est destiné à aborder des questions de genre et d’égalité, d’identité et d’histoire. Par rapport aux hommes, les femmes sont faiblement représentées dans l’histoire écrite et c’est ce que souhaite changer le musée. Faire prendre conscience, pour mieux agir. « Oui, vous pouvez trouver des femmes dans les livres d’histoire, mais leurs contributions sont sans valeur et leurs histoires, par conséquent, moins importantes à raconter », Kvinnohistoriskt museum veut remettre en question l’exclusion des femmes dans l’Histoire et ce, en atteignant le grand public. Depuis l’ouverture de ce musée en 2014, l’intérêt pour l’histoire des femmes a connu une grande avancée en Suède, notamment avec la publication du magazine Historiskan ou l’ouverture du musée de l’Histoire des femmes, Kvinnohistoriska, à Stockholm.

© Elsa Rancel

Mettre en lumière, développer l’esprit critique, défier les normes, ce sont trois objectifs pour provoquer un changement. « Pour permettre aux voix des femmes d’être entendues, aux expériences des femmes d’être reconnues, aux souvenirs des femmes d’être visibles, nous avons besoin de musées de femmes » déclare la directrice du Kvinnohistoriskt museum, Maria Perstedt, au journal Dailyscandinavian. 

Expositions

En 2022, il y a deux expositions temporaires. La première, « Korsettkriget » ou « la guerre des corsets », se tient du 21 mai 2021 au 24 avril 2022. Axée sur la société suédoise et l’esclavage de la mode, Korsettkriget met en lumière ce combat, cette guerre contre le corset qui est devenue une guerre pour le corset. Photos, vidéos, textes et même corsets à disposition, l’exposition aide petits et grands à se rendre compte de l’ampleur de ce petit vêtement associé à la femme. Un vêtement jugé sain et pourtant si nocif.

La seconde exposition s’empare d’un tout autre monde. Cap sur une petite île non trop loin de la Corée du sud : l’île de Jeju. 20 portraits, pour partir à la découverte des plongeuses Haenyeo, qui vivent en symbiose avec la mer et ses secrets. « Haenyeo, Havets kvinnor » — « Haenyeo, les femmes de la mer » du 17 mai 2021 au 25 septembre 2022, c’est aussi l’occasion de découvrir des traditions et cultures que l’on ignore, à l’épreuve du temps et de la nature.

© Elsa Rancel

Il est toujours possible d’accéder aux archives des anciennes expositions, notamment sur le site officiel du musée. Ainsi, la toute première exposition « Rötter » se concentre sur l’oppression des femmes, l’injustice et le féminisme en Suède. Le musée propose aussi des évènements publics, allant du vernissage à la rencontre. Le programme est disponible ici.

Informations pratiques
Le musée est gratuit. Il se situe au quatrième étage du centre culturel Väven, où il y a notamment la bibliothèque municipale. Des visites de groupes peuvent être organisées sur rendez-vous en contactant [email protected].

Adresse
Kvinnohistoriskt museum
Väven, Storgatan 46a,
901 78 Umeå

Horaires d’ouverture
Lundi au vendredi : 11h–17h
Samedi : 11–16h
Fermé le dimanche.

Accessibilité
Il est tout à fait possible de se rendre au musée en fauteuil roulant.
Des audioguides sont à disposition à l’entrée.

Contact
Email : [email protected]
Téléphone : +46-(0)90-16 34 98
Instagram : @kvhistmuseum

 

A propos Elsa Rancel 5 Articles
Etudiante en langues scandinaves et en journalisme, j'apprends le suédois depuis trois ans. Actuellement en Erasmus à Umeå, je souhaite faire part de mon expérience et aider celles et ceux qui souhaitent s'y installer, y étudier ou en apprendre plus sur ce que j'appelle "le pays de mon cœur".

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.