Voter en Suède

Bulletins de vote suédois

Au Royaume de Suède, les élections générales, appelées allmänna val,  approchent à grands pas. Le 9 septembre, ce sont près de 7,5 millions de Suédois qui éliront leurs représentants aux niveaux national, régional et municipal. Petit cours d’éducation civique suédois.

Trois élections en une

En Suède, les élections ont lieu tous les quatre ans, le deuxième dimanche de septembre. On vote en même temps pour les élections législatives, Riksdagen, les régionales, landstingsfullmäktige, et les municipales, kommunfullmäktige. Les élections suédoises sont démocratiques ce qui suppose : suffrage universel, une voix par électeur, liberté et secret du vote, et scrutin direct. Le système électoral est proportionnel plurinominal, c’est à dire qu’on vote pour un parti et qu’on peut également voter pour un candidat en particulier dans la liste.

 

Élections législatives 

Pour les élections législatives, la Suède est divisée en 29 circonscriptions électorales, appelées valkretsar. En amont de chaque élections, Valmyndigheten, l’Autorité électorale suédoise, répartit les 349 mandats du Riksdagen sur ces 29 circonscriptions, en fonction de leur nombre d’habitants. 310 mandats sont rattachés à des circonscriptions précises et les 39 restants, utjämningsmandat, sont répartis après les élections, dans le but corriger les imprécisions du système, pour obtenir une répartition parlementaire aussi proche que possible du résultat du scrutin. Pour qu’un parti politique entre au Riksdag, il doit passer la barre de 4 % de votes au suffrage universel.

Les membres du Riksdag suédois votent les nouvelles lois.

Logo des différents partis suédois au Riksdag

Élections régionales

Les 21 régions suédoises, ou comtés, appelées landsting, sont divisées en plusieurs circonscriptions. Le conseil du comté, landstingsfullmäktige, décide du nombre de mandats pour le conseil, tandis que la préfecture, länsstyrelse, décide du nombre de mandats par circonscription. On compte une trentaine d’élus pour les landsting de moins de 140 000 habitants et jusqu’à 149 élus pour les plus grandes régions, comme celles de Stockholm ou de Scanie.

Les landsting se chargent de gérer les soins médicaux et dentaires ainsi que les transports en commun. Les länsstyrelse eux se chargent de la protection civile, l’urbanisme, la protection de l’environnement, la préservation de la nature, l’intégration, les animaux, la chasse et la pêche.

Élections municipales

Au niveau des 290 communes suédoises, chaque circonscription doit compter au moins 36 000 électeurs. Le conseil municipal décide du nombre de mandats dans le conseil, le länsstyrelse du nombre de mandats à élire dans chaque circonscription. Au-delà des circonscriptions, il y a aussi les districts électoraux, distriktval, qui comptent en général entre 1 000 et 2 000 électeurs. C’est le länsstyrelse qui décide du nombre de distriktval, au plus tard le 1er décembre précédant les élections. Chaque distriktval a son propre bureau de vote, vallokal.

Les communes gèrent les écoles maternelles, les écoles, collèges et lycées, les services sociaux et aux personnes âgées. Elles se chargent aussi des questions environnementales locales, d’urbanisme, de logement, des bibliothèques etc.

Élections générales suédoises 2018

Qui peut voter en Suède ?

Seuls les citoyens suédois inscrit à l’état civil suédois (en Suède ou à l’étranger) ont le droit de voter pour élire les représentants du peuple au Riksdagen. Pour les élections régionales et municipales, la nationalité suédoise n’est pas requise. Tous les citoyens européens, islandais ou norvégiens ont le droit de voter s’ils sont inscrits à l’état civil, folkbokförd. Les citoyens originaires d’autres pays doivent être inscrits à l’état civil suédois depuis au moins trois ans pour pouvoir voter. NB : Être inscrit à l’état civil suédois revient au même que d’avoir un personnummer.

Outre ces conditions, il faut avoir atteint la majorité, soit 18 ans, au plus tard le jour du vote. Il n’est pas nécessaire de s’inscrire sur les listes électorales. L’inscription est automatique et la liste électorale est établie 30 jours avant le jour de vote. Cela signifie qu’on a le droit de voter si l’on obtient la nationalité suédoise au plus tard le 9 août 2018.

Comment se passent les élections en Suède ? 

Une carte d’électeur, röstkort, est automatiquement envoyée à tous les électeurs. Cette carte indique le bureau de vote auquel on est rattaché, son adresse et ses heures d’ouverture. Si on perd sa carte, on peut en demander une nouvelle auprès de Valmyndigheten, de sa commune ou de sa région de résidence, ou en faire imprimer une nouvelle le jour même du vote, directement dans le bureau de vote. Cette année, tous les électeurs devraient avoir reçu leur carte d’électeur au plus tard le 22 août.

C’est aussi à partir du 22 août que l’on peut procéder au vote anticipé, förtidsröstning, dans le bureau de vote de son choix. Il faut s’y présenter avec une pièce d’identité valide et sa carte d’électeur. Si l’on vote dans une autre commune que la sienne, il faut également se munir des bulletins de vote de sa circonscription, auprès de sa commune de résidence. Lors du vote anticipé, les votes sont rassemblés dans une enveloppe à fenêtre avec la carte d’électeur, pour être envoyés dans la commune de résidence qui se chargera de les déposer dans l’urne le jour du vote. La carte d’électeur est alors séparée des enveloppes de vote, pour préserver le secret du vote.

Le jour du vote, le 9 septembre, les bureaux de vote, vallokal, sont ouverts de 8h à 22h. On prend une enveloppe (une par élection, donc au minimum deux, trois si l’on vote également pour le Riksdag) et des bulletins (jaunes pour le Riksdag, blancs pour la région, bleus pour la commune), on va dans l’isoloir, on glisse un bulletin par enveloppe : on vote pour un parti et si on veut voter pour une personne en particulier sur la liste, on coche son nom. Puis on se rend à l’urne, où l’on s’identifie avec sa pièce d’identité, on dépose sa carte d’électeur et on glisse ses votes dans chaque urne, une urne par élection.

Une fois les bureaux de vote clos, on procède au dépouillage, pour le Riksdag d’abord, pour le conseil général, et enfin pour le conseil municipal. Un résultat préliminaire est publié sur le site de Valmyndigheten dans la nuit. Les votes anticipés sont comptabilisés au plus tard le 13 septembre.

Enveloppes de vote

Les élections européennes

Pour les élections européennes, les citoyens à double nationalité doivent choisir dans quel pays voter : on ne peut pas voter pour des listes suédoises et des listes françaises. Les citoyens européens vivant en Suède devront avant les élections européennes de 2020 remplir un formulaire indiquant s’ils souhaitent voter en Suède ou dans un autre pays.

Dans le cas des élections européennes, la Suède est considérée comme une circonscription à elle toute seule. Le nombre de mandats par pays est décidé en fonction du nombre d’habitants par pays.

 

Plus d’info ici en français.

Et pour vous orientez parmi les grands partis politiques suédois, lisez notre article Les partis politiques suédois.

 

A propos Audrey L 60 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, j'aime partager mes expériences, écrire et faire la cuisine.

2 Commentaires

  1. Interéssant ! Même comme un suédois natif qui suis votre site pour l’apprentissage du français, j’ai beaucoup appris par rapport au système électoral. Ou peut-être je l’ai appris à l’école il y a quelques décennies maintenant… Toutefois, merci pour la révision ! Et pour tous les autres articles, toujours éducatifs et amusants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.