Une escapade à Göteborg

Située sur la côte ouest de la Suède, Göteborg (prononcer « Yeu-te-bor-yé » pour faire suédois) est la deuxième plus grande ville de Suède, fief de Volvo et premier port de Scandinavie. Réputée comme étant la ville la plus chaleureuse du royaume, elle accueille environ 60 000 étudiants. Conçue à l’origine (par des Hollandais !) comme une place forte, traversée de canaux, la ville est avant tout une ville d’eau, marquée par le développement de ses ports marchand et militaire.

Centre-ville

Dès que l’on sort de la gare Centrale de Göteborg, la visite peut commencer : il suffit simplement de traverser le canal pour tomber sur l’adorable Trädgårdsföreningen Park, un jardin botanique avec une magnifique roseraie, une palmeraie et un agréable petit café pour profiter de la nature en plein centre-ville. Le long du canal, pendant les beaux jours, les locaux s’assoient dans l’herbe avec des bières pour profiter des rayons du soleil.

Au bout du jardin se trouve Kungsports Avenyn. Ancien quartier chic, cette avenue, bâtie avec le modèle des Champs-Elysées en tête, a été intégrée au centre-ville au début du XIXème siècle. Si ce boulevard ne rivalise pas avec la fameuse avenue parisienne, il faut y passer le soir, pour l’ambiance. Grâce à quelques bars/boîtes et des brasseries au coude à coude, c’est le centre de l’animation huppé de la ville.

Tout au bout de l’Avenue, juste en face des arches du Musée des Beaux-Arts, trône le fier symbole de Göteborg : la statue de Poséidon du sculpteur suédois Carl Milles. Choisie comme emblème de la ville, la statue a pourtant fait polémique lors son inauguration en 1931… Le sculpteur a en effet bien équipé le Dieu de la Mer au niveau génital !

© Barbara Rousselot

Le Konstmuseet, Musée des Beaux-Arts, a une impressionnante collection. Consacré à la peinture du XVIIème à nos jours, il permet de se familiariser avec de grands Suédois comme Carl Larsson ou Anders Zorn, et expose aussi de très intéressants Munch et une belle collection d’artistes français (Gauguin, Renoir, Chagall…).

Haga

Si vous souhaitez continuer à arpenter les rues de la ville, la prochaine étape est Haga. Mieux vaut d’abord passer par la colline qui surplombe ce quartier, pour découvrir Skansen Kronan et la vue sur la ville.

Skansen Kronan © Barbara Rousselot

Ensuite, il faut redescendre doucement vers cet ancien quartier ouvrier, qui est devenu le repaire branché de Göteborg. IL est agréable de déambuler dans ces ruelles pavées bordées d’adorables maisons en bois, de cafés, petits restos et galeries d’antiquités. Faites une halte au café Husaren, pour déguster la version XXL du kanelbulle : la plus grande de Suède !

Pour les petits (et même les grands)

Pour les petits, un tour par le parc d’attractions Liseberg est nécessaire. Plus grand parc à thème de Suède, magnifique pendant la période de Noël, le concept n’est pas du tout comme les parcs que l’on connaît en France : situé en plein centre-ville, l’admission est payante, mais ne permet pas d’accéder aux attractions. Il faut débourser des tickets achetés sur place pour pouvoir faire un tour de manège. Très sympathiques pour les enfants, le parc a aussi plusieurs montagnes russes pour décoiffer les parents. C’est aussi à Liseberg que se tient le plus grand marché de Noël de Suède.

Si cependant vous préférez une visite plus calme, n’hésitez pas à entrer dans l’Universeum. De Liseberg, il suffit de suivre le diplodocus géant. Ce véritable zoo enchevêtre les écosystèmes dans une immense serre et permet de faire le tour du monde des animaux. Serpents, grenouilles, oiseaux tropicaux, petits singes en liberté, et un grand aquarium où flottent raies et requin : c’est l’endroit parfait pour les petits curieux.

© Barbara Rousselot

L’influence de la mer

Göteborg est avant tout une ville portuaire. En cet honneur, elle accueille le plus grand musée maritime flottant au monde : Maritiman. 19 bâtiments sont amarrés à demeure, juste derrière la Gare Centrale. On peut visiter six des principaux navires, l’occasion d’arpenter les coursives d’un immense destroyer, de descendre dans les entrailles d’un sous-marin ou de découvrir le fonctionnement d’un bateau-pompier. Une visite passionnante et originale.

Pour profiter de la mer côté nature, il suffit de prendre le tram pour quelques arrêts pour découvrir Klippan Kulturreservat. Là vous attend une promenade très agréable jusqu’à un petit quartier historique. On retrouve les maisons rouges typiquement suédoises, mais aussi une ancienne usine de sucre perchée sur un rocher, ou une vieille église dédiée à Sainte Brigitte. Si l’on continue en suivant la mer, sous l’immense pont Alvsborg, apparaît alors un ancien bâtiment industriel isolé. Cette ancienne chaufferie a été convertie dans les années 90 en un espace dédié à l’art contemporain, Röda Sten.

© Barbara Rousselot

La mer dans votre assiette

Et une visite à Göteborg ne serait pas complète sans profiter des nombreux produits de la mer qui sont une spécialité de la ville, grâce à la proximité du port et des années d’expérience culinaires.

Si vous êtes amateurs de poissons, Feskekôrka est un arrêt obligé ! Cette halle aux poissons, ouverte en 1874 et toujours en service, abrite sur sa mezzanine le Restaurant Gabriel. Ici, aucun doute sur la fraîcheur des produits : notre assiette surplombe les étals d’où sont choisis les poissons. L’ambiance est agréable et décontractée, et les produits de la mer succulents. Attention toutefois, le marché n’est pas ouvert tous les jours : vérifiez les horaires d’ouverture avant votre visite.

© Barbara Rousselot

Si votre porte-monnaie le permet, poussez la porte de Sjömagasinet. Ce restaurant très réputé sert une cuisine raffinée de poissons et de fruits de mer. Le cadre est superbe : cet ancien bâtiment de la compagnie des Indes en bois, construit en 1775, confère au restaurant une atmosphère à la fois chic et chaleureuse. La terrasse à l’extérieur permet de profiter de l’ancien quartier de Klippan.

L’archipel

Si vous avez le temps et que la météo le permet, faites une balade en bateau dans l’archipel de Göteborg. À simplement 30 minutes de la ville, ce que l’on appelle l’archipel de Göteborg est en fait découpé en deux parties : le Nord et le Sud.

L’archipel du Nord, plus accessible, est constitué de 10 îles. Après un court trajet en ferry depuis Hisingen jusqu’à Hönö, Björkö ou Öckerö, les îlots sont reliés entre eux par un pont. La douce Hönö, juste au sud d’Öckerö, est considérée comme le plus bel endroit de l’archipel. Ici, vous ne trouverez que quelques pensions de famille, des pubs et, chose intéressante, un musée de la pêche. Pour déguster les spécialités locales, rendez-vous chez Hönökakan, un café situé dans le port de Klåva.

© Goteborg.com

Celui du sud, plus sauvage, compte une douzaine d’îles. Vous pouvez prendre un ferry depuis Saltholmen ; la balade en elle-même permet de découvrir la côte suédoise entre roches affleurantes, petites criques et ses fameuses maisonnettes sur piloris aux tons pastel.. La plupart des îles du Sud sont piétonnes, mais vous pouvez explorer en kayak, vélo, ou même en plongée sous-marine. Styrsö est la plus pittoresque et la plus populaire de ces petites îles.

 

A propos Barbara L 5 Articles

Immigrée depuis 2 ans et demi à Malmö, je suis une vraie geek prête à tout pour des bons kanelbullar.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*