La Suède sous la menace russe : chronique d’un conflit annoncé

© Sputnik/Alexey Drujinin

Bien que n’ayant pas de frontière terrestre avec la Russie — mais une frontière maritime — la Suède se prépare désormais à une attaque de son imprévisible voisin russe, qui intensifie son activité militaire dans la Baltique et multiplie les violations de son espace aérien et de ses eaux territoriales. La population suédoise va recevoir avant l’été une brochure intitulée « Si une crise ou une guerre survient ». Retour en dates clés depuis 1900 sur des relations tendues entre la Suède et la Russie, pour tenter de comprendre la situation actuelle et décrypter les enjeux.

  • 1901  Instauration du service militaire obligatoire.
  • 1917 — La Finlande, annexée par la Russie depuis 1809, proclame son indépendance. Depuis le XVème siècle, les empires suédois et russes s’affrontent et occupent tour à tour le pays.
  • 1939-1945 — La Suède applique sa politique de neutralité et ne vient pas en aide à ses voisins finlandais et norvégiens attaqués par l’Allemagne et l’URSS.
  • 1988   Un accord bilatéral est conclu entre la Suède et l’URSS sur la délimitation de la frontière en mer Baltique (il n’existe pas de frontière terrestre entre les deux pays).
  • 1990-2000   Suite à la fin de la Guerre Froide, la Suède baisse le budget consacré à son armée.
  • 2002 — Arrêt de la construction de nouveaux abris. Il existe à ce jour en Suède 65 000 abris capables d’accueillir 7 millions de personnes, pour une population totale de près de 10 millions de personnes.
  • 2010   Suppression du service militaire obligatoire.
  • 2012  L’ancien chef des forces armées Sverker Göranson assure qu’en l’état actuel, l’armée suédoise ne pourrait tenir qu’une semaine face à une attaque.
  • 2014-15 — Le budget défense est revu à la hausse suite à l’annexion russe de la Crimée. La Défense reçoit 1,1 milliard d’euros supplémentaires sur la période 2016-2020
  • 2014 — Incursion d’un sous-marin non-identifié (supposé russe) dans l’archipel de Stockholm.
  • 2015 — L’île de Gotland, dans la Baltique, est remilitarisée (10 ans après la fermeture de la dernière caserne). Située entre la Russie et les pays baltes, anciennement soviétiques et désormais membres de l’OTAN, l’île est hautement stratégique.
  • 2015 — Un centre de réflexion américain, le Cepa (Centre d’analyse des politiques européennes), avait affirmé dans un rapport sur la géostratégie en mer Baltique que la Russie avait entraîné 33 000 militaires à envahir des sites étrangers, y compris Gotland.
  • 2016  — La Suède et la Finlande signent chacun avec les États-Unis un accord de coopération militaire. Pour le ministre des Affaires étrangères russes, une adhésion à l’Otan engendrerait « des mesures militaro-techniques aux frontières septentrionales ». La Russie a multiplié les avertissements (violations de l’espace aérien…) pour tenter de les en dissuader.
  • 2016 — À la demande du gouvernement, annulation du projet de location du port de l’île de Gotland pour aider à la construction du système de pipeline Nord Stream 2, propriété du géant russe Gazprom.
  • 2017Rétablissement du service militaire. 4 000 jeunes suédois et suédoises seront appelés sous les drapeaux, chaque année à partir du 1er janvier 2018, pour effectuer une préparation à la défense de 11 mois.
© SOREN ANDERSSON. AFP
  • 2017Un exercice militaire géant, baptisé Aurora, simule une attaque fictive de Stockholm et de l’île de Gotland, « par un pays fictif venu de l’Est » (pour ne pas nommer la Russie). 20 000 soldats suédois, américains, français, danois, estoniens, lituaniens et finlandais, testent la défense du pays et envoient un message fort au potentiel agresseur. La Suède compte ainsi sur une aide précieuse venue des pays alliés, dont plusieurs membres de l’OTAN dont elle se rapproche sans pour autant l’intégrer. Le ministre de la défense explique alors :

« Nous avons une décision du Parlement, datant de 2015, qui dit que nous ­devons développer la défense de notre pays et organiser ce genre d’entraînements, à grande échelle, afin d’envoyer un signal au reste du monde, indiquant que nous comprenons le contexte sécuritaire ­actuel et que nous sommes prêts à nous défendre, en augmentant ­notre puissance militaire et en approfondissant notre collaboration avec d’autres pays. »

  • 2017   La Biélorussie et la Russie organisent un exercice militaire ZAPAD 2017. Selon l’OTAN, la Russie teste une guerre majeure en  mobilisant près de 70 000 soldats : « depuis le Grand Nord, où les forces russes s’entraînent dans l’Arctique, en passant par la mer Baltique et le long des frontières ouest de la Russie avec l’OTAN jusqu’en mer Noire, tous les niveaux ont été entraînés, du conventionnel jusqu’au nucléaire, du tactique jusqu’au stratégique ». Les pays occidentaux craignent que la manœuvre ait pour but de préparer une hypothétique invasion des pays frontaliers.
  • 2018 — Les foyers suédois vont recevoir fin mai ou début juin une brochure intitulée « Si une crise ou une guerre survient » (Om krisen eller kriget kommer) afin de se préparer à un conflit : comment participer à la défense, comment vivre au quotidien… La responsable du projet explique pourquoi il est important d’informer la population suédoise :

« Toute la société doit se préparer à un conflit, et pas seulement l’armée. Nous n’avons pas utilisé des mots tels que “défense totale”, “alerte élevée” depuis 25 ou 30 ans, voire plus. En conséquence, les connaissances des citoyens sont très faibles »

La version de Om kriget kommer datant de 1961

          Il s’agira d’une mise à jour du guide Om kriget kommer édité en 1943, pendant la seconde guerre mondiale, pour fournir des conseils pratiques au cas où le pays s’engagerait dans le conflit, puis complété et modifié à plusieurs reprises avant sa suppression dans les années 80. La nouvelle brochure s’adaptera à la société actuelle ainsi qu’aux nouveaux types de menaces tels que le changement climatique et les attaques terroristes.

 

A propos Fabrice E 84 Articles
En Suède depuis 3 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

3 Commentaires

  1. La réalité rejoindrait-elle la fiction ? Il y a un ou deux ans une fiction sur le thème de l’invasion Russe sur le territoire Suédois était diffusée sur Arte. Je ne me souviens pas du titre mais c’était très réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.