Scenkonstmuseet — Un nouveau musée à Stockholm

© Jonas André/Scenkonstmuseet

Un nouveau musée a ouvert à Stockholm : le musée des arts de la scène, ou Scenkonstmuseet, qui remplace l’ancien Musikmuseet, situé dans le bâtiment de Kronobageriet, la boulangerie royale, entre le théâtre Dramaten et les écuries royales, Hovstallet.

 

Le côte pratique des suédois : un abri à vélos et à poussettes à l’entrée du musée. © Audrey Lebioda

Ceux qui ont visité autrefois le musée de la musique ne se reconnaîtront pas. La rénovation des locaux fait la part belle à l’histoire des murs, mais a également permis un refondement complet du musée, qui ne se confine plus seulement à la musique et à l’histoire des instruments de musique. Le nouveau musée est définitivement tourné vers le futur et s’ouvre, sur trois niveaux, à toutes les formes d’art de la scène : la danse, le théâtre, la musique, le cirque et les nouvelles technologies du spectacle.

Comme dans la plupart des musées d’aujourd’hui, il faut d’abord traverser la boutique de souvenirs avant de rentrer dans les salles d’expositions. (Le restaurant à gauche de l’entrée n’est pas encore ouvert.)

Souvenirs, souvenirs…

Au rez-de-chaussée, au bout d’un couloir, le visiteur entre dans les archives du souvenir. Des étagères en bois chargées de cartons (vides) forment un labyrinthe éclairé de néons qui clignotent de temps en temps. Au fil des allées, on entend des voix racontant des souvenirs de spectacles, de concerts, de pièces de théâtre. Des combinés de téléphone sont suspendus ça et là à des crochets et on peut s’asseoir sur des chaises (numérotées) pour prendre le temps d’écouter ces bribes de mémoires. Dans la salle tout au fond des archives, les étagères semblent danser, un cahier se déplace tout seul sur un bureau, un plafonnier oscille… ambiance spooky !

https://vimeo.com/202384849 from Scenkonstmuseet on Vimeo.

La danse

Les salles au premier étage sont consacrées aux arts de la danse : classique, jazz, moderne, pop, tous les styles sont mis sur un pied d’égalité. Les pointes des ballerines côtoient les sneakers de danseurs hip-hop et les chaussures cloutées de flamenco. Des activités interactives permettent aux enfants, petits et grands, de danser et de voir leur silhouette se mouvoir sur un écran. Un peut partout, des casques sont disponibles pour écouter la musique des vidéos sans perturber les autres visiteurs.

©Jeanette Hägglund

Le théâtre

Dans les salles suivantes, après avoir monté quelques marches, le théâtre sous toutes ses formes est présenté dans différentes vitrines : les marionnettes, le cirque, le théâtre des ombres… Les métiers de metteur en scène, de costumier, de maquilleur, de perruquier sont illustrés par des maquettes et des objets propres à ces professions. Des costumes sont mis à disposition des enfants pour qu’ils endossent différents rôles.

 

La musique

Le troisième étage est réservé à la musique et aux instruments. Quelques instruments historiques sont exposés, mais l’accent est mis sur la création musicale actuelle. Là aussi, le visiteur peut de manière interactive expérimenter divers instruments, ou écouter des artistes expliquer leur démarche artistique.

 

Poursuivre votre visite

Si vous êtes intéressés par la danse, le musée de la danse, Dansmuseet, situé à Drottninggatan 17, vous accueille gratuitement du mardi au vendredi de 11h à 17h et les samedis et dimanches de 12h à 16h.
Si vous êtes fans de musique pop, c’est à Abba The Museum qu’il faut vous rendre. Prenez le tramway 7 à Nybroplan jusqu’à Liljevalchs/Gröna Lund. Il est recommandé d’y aller en groupe pour une expérience plus amusante.

© Audrey Lebioda

Informations pratiques

Quand ? Ouvert toute la semaine de 11h à 18h, nocturne le mercredi jusqu’à 20h.

Quel prix ? Entrée gratuite le dimanche. Les autres jours, gratuit pour les moins de 21 ans. Carte à l’année pour 1 adulte : 230 kr, pour 2 adultes : 350 kr.

Où ? Sibyllegatan 2, arrêt de métro Östermalmstorg, ou arrêt de bus et tramway Nybroplan.

Site du musée : cliquer ici

A propos Audrey L 44 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, j'aime partager mes expériences, écrire et faire la cuisine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*