Que la saison du glögg commence !

www.damernasvarld.se
www.damernasvarld.se

Pour combattre le froid, réchauffer les corps et délier les langues, rien ne vaut une tasse de glögg. C’est la boisson de prédilection des Suédois avant les fêtes de fin d’année : entre le premier week-end de l’avent et Noël, ils consomment environ 5 millions de litres de glögg !

Chaud devant !

Le glögg est l’équivalent du vin chaud français ou glühwein allemand — sauf qu’il est protégé (telle une appellation) au niveau européen. Ainsi, un vinglögg se doit d’être exclusivement fait à base de vin (rouge ou blanc) auquel on ajoute du sucre (beaucoup), de la cannelle et des clous de girofle. D’autres épices telles que la cardamome ou le gingembre peuvent y être ajoutées.

Le glögg est servi chaud dans une tasse ou un petit verre — petit, car le degré d’alcool et la concentration sucre-épices recommandent une dose modérée. Le mot glögg vient de glödga qui signifie « chauffer » ou « briller » : bien nommé à la couleur que prennent vos joues et vos oreilles après le deuxième verre !

 

©Blossa

BLOSSA, le glögg préféré des Suédois

Il existe de nombreuses marques de glögg mais Blossa est LA référence en Suède : par son histoire, sa recette authentique et sa place unique dans les traditions de Noël. Pendant longtemps, il fut le seul glögg sur le marché, appartenant au monopole d’état Vin & Sprit. À l’époque, il était d’ailleurs vendu sous la dénomination générique de vinglögg. Ce n’est que dans les années 90, que le nom Blossa (du verbe blossa upp, s’enflammer) lui fut donné. Aujourd’hui, plus de 4 millions de bouteilles sont vendues sur la seule période de l’Avent chaque année.

 

©Blossa

Blossa, du 19ème siècle à nos jours

Au 19ème siècle, Johan Daniel Grönstedt est l’un des marchands de vin les plus célèbres de Stockholm. Il est connu pour son cognac, son porto et son glögg qu’il prépare lui-même à base de vins fortifiés, de cognac et d’épices. Depuis, la recette originale (et secrète) de JD Grönstedt a évolué, mais Blossa cherche toujours à conserver les caractéristiques gustatives originelles de son créateur.

Au fil des années, la gamme s’est largement étendue et adaptée aux goûts des consommateurs (glögg biologiques, moins sucrés ou sans alcool). Le souci de la qualité, l’authenticité des ingrédients et des recettes restent cependant au cœur de la marque. Åsa Orsvärn, maître assembleur chez Blossa depuis 15 ans a perfectionné ses techniques d’assemblage dans le respect de la tradition. Chaque année, accompagnée de son équipe, elle choisit et combine les vins, les épices et les sucres pour recréer les goûts originaux et développer de nouveaux produits.

©Blossa

Le Blossa nouveau est arrivé !

Entre tradition et modernité, chaque automne, Blossa lance une nouvelle édition limitée : un goût original dans un flacon décoré selon la destination choisie. Cette année, Blossa 18 nous emmène au Sud de l’Italie près d’Amalfi avec un glögg aux saveurs de limoncello et d’épices méditerranéennes (romarin, thym, basilic) : « un savant mélange de soleil méditerranéen et de Noël suédois classique » selon Åsa. Pour le goûter, il vous faut passer commande sur le site de systembolaget. Mais n’attendez pas trop, le nombre de bouteilles est limité !

Pas d’inquiétude à avoir cependant si les stocks sont épuisés, il vous reste tout de même pas mal de choix dans le reste de gamme.

©Blossa

 

Petit lexique (*définitions régies par l’Union Européenne)

Starkvinsglögg* (étiquette orange) : stark = fort. Oreilles rouges +++.
Composé d’au moins 75 % de vin (rouge ou blanc), il peut également contenir du sucre et des vins fortifiés (Porto, Xérès, Sherry…) Les épices utilisées doivent être principalement la cannelle et les clous de girofle. Taux d’alcool : entre 14,5 et 22 degrés.

Vinglögg* (étiquette rouge) : C’est LE vinglögg classique et traditionnel. Similaire au starkvinsglögg, sauf qu’il contient 50% de vin et aucun autre alcool. Taux d’alcool : entre 7 et 14 degrés.
Lätt vinglögg* (étiquette verte) : lätt = léger.
Fait à base de vinglögg, il est désalcoolisé pour arriver à un taux d’alcool entre 1,2 et 7 degrés.
Alkoholfri glögg (étiquette blanche) : pour toute la famille !
Glögg sans alcohol (en dessous de 0,5 degrés). Certaines marques utilisent une base de jus de raisin, mais Blossa part également du vinglögg qui est désalcoolisé, afin de conserver le caractère originel du glögg.
Hantverksglögg (littéralement « glögg artisanal ») : édition limitée sans alcool. Cette année, Blossa Hantverksglögg est parfumé au cassis et à l’anis étoilé.
Rendez-vous chez Systembolaget début novembre. Comptez entre 60 et 80 SEK pour un glögg traditionnel, et 25 à 30 SEK pour ceux sans alcools (que vous pouvez également trouver en supermarché).

Lisez aussi ces articles !

A propos Christelle P 4 Articles
J'ai quitté la France en 2005 et, après un long séjour en Angleterre je me suis installée à Stockholm en 2013. Vivre hors de France est riche et passionnant, et je suis ravie de partager ici mon experience. J'aime les découvertes, les échanges, la vie au grand air et les sorties culturelles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.