On a testé pour vous : le danceoke !

Vous connaissez déjà le karaoké, ce divertissement pour les chanteurs qui ne savent pas chanter… Le danceoke c’est pareil, pour les danseurs qui ne savent pas danser ! Au programme : un écran géant, des clips vidéo très variés et une ambiance bon enfant. La Suède en Kit a mouillé sa chemise pour vous échauffer avant les sessions prévues demain pendant la kulturnatt… L’occasion unique de voir des Suédois s’amuser sur une piste de danse, sans être éméchés.

Le concept

ÖFA, le collectif d’artistes suédois à l’origine du projet, a une définition très simple pour le danceoke : « C’est comme le karaoké, mais au lieu de chanter, on danse ensemble ». Le mot ensemble a toute son importance, puisqu’il s’agit véritablement d’une expérience collective mêlant danseurs de tous horizons : de la petite fille accompagnant sa maman (à moins que ça soit l’inverse) au retraité, du gauche et raide débutant au roi du dancefloor.

Le but du jeu est de mimer les mouvements de la personne à l’écran… en théorie, puisqu’en réalité les vidéos diffusées sont parfois très étranges et déroutantes : clip vidéo d’un tube des années 80 sans danseurs, vidéos amateurs d’une chorale d’enfants ou de chasseurs passablement imbibés d’alcool, publicité pour un parfum, ou encore un extrait de ballet d’opéra…
Difficile de danser lorsque le personnage principal disparaît de l’écran, se mêle à un groupe, monte un escalier, plonge dans une piscine ou joue du piano ! À vous d’improviser…

La preuve en images (en s’excusant pour la qualité de la vidéo et les mouvements) :

Votre  esprit est votre seule limite

Vous apprécierez le danceoke si vous vous laissez aller, sans complexe ni peur du regard des autres, de toute façon aussi ridicules que vous. Oubliez vos peurs et complexes, vous êtes là pour vous amuser ! Contrairement à un cours de danse, il n’y a ni chorégraphie à apprendre, ni pas à répéter et mémoriser. Vous êtes à la fois spectateurs et interprètes, ce qui rend l’expérience complètement interactive et excitante.

Soyez prêts à sauter, courir, tourner, sautiller, vous jeter au sol, taper dans vos mains, onduler, tituber, valser, faire des pointes, faire la poule, tourbillonner… et rire !

Tenue légère et confortable vivement conseillée.

Des vidéos à vous faire tourner la tête

Quelques morceaux choisis de la playlist :

  • Nijinsky – The Rite of Spring (1913)
  • Wang Rong Rollin – Chick Chick (王蓉 – 小雞小雞)
  • Christine and the Queens – Saint Claude
  • Publicité Kenzo – The new fragrance
  • REM – Shiny Happy People
  • Kate Bush – Wuthering Heights :

 

Où et quand ?

Rendez-vous demain — samedi 29 avril — dans le cadre de la Kulturnatt (gratuit) :

  • à Midsommargården, de 18h00 à 19h00 (station de t-bana Telefonplan)
  • à Birkagården de 21h00 à 21h30 (10 minutes à pied de la station de t-bana S:t Eriksplan)
  • à Balettakademien Stockholm, de 22h00 à minuit (moins de 10 minutes à pied de la station de t-bana Rådmansgatan)

Le collectif organise régulièrement des Danceoke after work à Dansmuseet. Il vous faudra débourser 70 kr pour 2 x 30 minutes de danse. Suivez la page facebook Danceoke pour être tenu informé des nouvelles dates.

Vous voulez vous entraîner ? Poussez la table basse du salon, montez le son, et essayez de suivre le rythme endiablé de la jeune femme dans cette pub déjantée pour Kenzo (ne soyez pas timide pour la scène avec le buste) :

Pour en savoir plus, retrouvez une interview en français du collectif ÖFA pour le site Danser canal historique ici, accordée en 2015, à l’occasion de leur passage à l’Institut suédois a Paris.

A propos Fabrice E 48 Articles

Seulement en Suède depuis 2 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées.
Instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*