Midsommar — la fête suédoise par excellence

© Clive Tompsett/imagebank.sweden.se

Les touristes errent dans les rues désertes de la capitale vidée de Stockholmois. Et pour cause, les Suédois sont tous partis se mettre au vert pour fêter midsommar. Attendue toute l’année par ceux que la rigueur luthérienne étouffe un peu, cette fête salvatrice où se lacher est enfin accepté, est un savant mélange de traditions hédoniques, d’orgies païennes, de l’ancienne société paysanne et de l’été idéal avec « sill, sex and sol ».

Un peu d’histoire

Midsommar célèbre le solstice d’été, une cérémonie rituelle en l’honneur du soleil et de la Terre nourricière. Importée d’Allemagne, elle se fête autour du mât fleuri, symbole phallique érigé par les costauds du village, et de ses anneaux féminins, symboles d’abondance et de fertilité. Midsommar est la fête de la fécondité depuis le haut Moyen-Âge. Cette manifestation païenne fut récupérée par l’Église pour fêter Saint Jean-Baptiste et le mât se transforma en substitut de la croix chrétienne. Si jusqu’au XIXème siècle de nombreuses variantes régionales perdurent, de nos jours le mât de mai est relativement uniforme dans tout le royaume, mais ceux de Dalécarlie, les plus richement ornés et fleuris, attirent des touristes bien au delà des frontières.

Danser autour du mât de midsommar
© Carolina Romare/imagebank.sweden.se

Midsommar, jour sans nuit, était une expérience entre le naturel et le surnaturel. Ainsi, les plantes cueillies juste au moment de la rosée, possédaient des vertus médicinales décuplées, et se rouler nu dans la rosée le matin de midsommar assurait force et santé, tandis que quelques gouttes de cette rosée magique permettait à la bière de fermenter et à la pâte à pain de bien lever. On se méfiait du Näcken, une créature maléfique des eaux, particulièrement actif à la midsommar aux abords des lacs. Mais rester sage, choisir sept fleurs différentes et les placer sous l’oreiller, permettait aux jeunes filles à marier de voir l’élu de leur coeur en rêve.

Tradition des 7 fleurs de midsommar
© Doris Beling/imagebank.sweden.se

De nos jours, midsommar se fête encore, de préférence à la campagne, en famille, avec les copains et les voisins autour du mât planté dans le jardin du hembygdsgården, maison des traditions populaires. Danser la tête ornée d’une couronne de fleurs et chanter « Små Grodorna » autour du mât est une tradition assez récente et permet d’inclure les plus jeunes à des festivités marquées par des activités davantage destinées aux adultes.

Des harengs à toutes les sauces et de l’eau de vie aromatisée : sill et nubbe

Le menu de midsommar comporte des valeurs sûres et incontournables : pommes de terre primeurs suédoises, de préférence en robe des champs, à l’aneth, et sill (harengs marinés) à toutes les sauces. Mes préférés sont senapsill (à la moutarde douce), skärgårdssill (crème, ciboulette, crevettes et oeufs de poisson) et le fransk löksill qui n’a de français que le nom et sa concentration en oignons et épices. Enfin, mon grand numéro de parade, ma tarte au sill (recette ci-dessous).

Harengs marinés
© Carolina Romare/imagebank.sweden.se

À midsommar, les boissons alcoolisées sont consommées en grande quantité, Systembolaget réalise une grosse partie de son chiffre d’affaire annuel à cette période-là. Chaque année, les revues spécialisées proposent une liste des meilleurs nubbe. Voici mon top 3 : Hallands fläder (aux fleurs de sureau), avec son petit goût de cumin et d’anis, OP Andersson est un grand classique et enfin mon nubbe à la rhubarbe (à préparer 3 jours à l’avance — recette également ci-dessous).

Schnapps
© Carolina Romare/imagebank.sweden.se

Midsommar, c’est aussi la fête du slip

Il fait beau (ou pas, le plus souvent !) mais la lumière fait grimper le taux de sérotonine, on se sent bien et toutes les bonnes choses ingurgitées donnent envie de pécho… ! Même si la vente des préservatifs est exponentielle, Statistiska Centralbyrån enregistre 24 % de naissances au-dessus de la moyenne mensuelle entre le 15 mars et le 15 avril et la date de naissance la plus répandue est le 22 mars, soit exactement neuf mois après midsommar…

Soleil, soleil, soleil, pluie et grêle

La météo de la midsommar est capricieuse ! Les écarts de température varient à Stockholm, de 38 degrés en 1970 à -11 degrés en 1987. Des ondées surprises, une soirée un peu fraîche… mieux vaut s’équiper d’un pull et d’un imper. Pour ré-interpréter les pubs de harengs et de bière, vous pouvez suivre le va-et-vient de la table de l’extérieur à l’intérieur et vice-versa.

Bonus 1 : Ma super recette de nubbe à la rhubarbe

Ingrédients : 6-8 tiges de rhubarbe, environ 2 cm de gingembre frais, 3 c. à s. de sucre semoule, 1 bouteille d’eau de vie (j’utilise Renat, mais la vodka convient également).

  1. Laver la rhubarbe et le gingembre puis les couper en petits troncons.
  2. Mettre dans un pot à couvercle hermétique, avec le sucre puis recouvrir  avec l’eau de vie.
  3. Laisser reposer au réfrigérateur pendant au moins deux jours, de préférence plus.
  4. Filtrer la préparation au chinois (ou à travers des filtres à café).
  5. Servi très frais, ce nubbe à la jolie couleur rosée  se consomme avec modération, bien sûr !
Ingrédients pour repas de midsommar
© Tina Stafrén/imagebank.sweden.se

Bonus 2 : Ma silltårta de parade

Ingrédients : 2 pains kavring (env 600 g), 80 g de beurre, une boîte de matjesill de 200 g et 1 c. à s. de son jus, des restes de poisson fûmé à chaud ou à froid, un boite d’œufs de poisson (stenbitsrom car sans colorant), 3 feuilles de gélatine, un bel oignon rouge ou des cébettes, une boîte de Kesella et une de crème fraîche, 1 c. à s. de moutarde, 1 cm de gingembre râpé, de la ciboulette et des radis pour la déco.

Pour le fond de tarte :

  1. Réduire le pain kavring en miettes et le mélanger avec le beurre en pommade
  2. Tapisser un moule à bord amovible avec cette préparation en aplatissant bien, puis laisser reposer au réfrigérateur pendant environ 15 minutes

Pour l’appareil :

  1. Faire tremper la gélatine dans l’eau froide pendant environ 5 minutes
  2. Égoutter le hareng mais garder le jus
  3. Hacher finement l’oignon et le hareng. Mélanger l’oignon, le hareng, le Kesella, la crème fraîche, le jus de hareng, les oeufs de poisson et les restes de poisson fumé et la moutarde et le gingembre. Poivrer
  4. Faire fondre la gélatine à feu doux. Incorporer au mélange
  5. Verser dans le moule. Laisser reposer au réfrigérateur au moins 3 heures pour durcir avant démoulage
  6. Garnir de ciboulette et de rondelles de radis avant de servir

 

Glad midsommar!

A propos Sylvie R 29 Articles
En Suède depuis 33 ans, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après une trentaine d'années comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, j'ai créé ma petite entreprise de coaching grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*