Melodifestivalen 2017 : Et les finalistes sont… (le retour de la saucisse volante)

© Stina Stjernkvist

Samedi soir avait lieu à Linköping la soirée Seconde Chance : les 2 candidats classés 3ème et 4ème lors des 4 semi-finales ont ainsi été départagés. Nous connaissons désormais les quatre derniers finalistes, venant compléter la liste des huit candidats directement qualifiés les semaines précédentes. Petit tour d’horizon en vidéos des heureux élus qui se produiront devant les 27 000 spectateurs du Friends Arena le 11 mars prochain !

Homme ou femme ? Chanteur solo ou groupe ? Jeune ou senior ? Classe ou vulgaire ? Musclé ou un peu rond ? Romantique ou extravagant ? Faites votre choix !

Au vu des deux dernières éditions du Melodifestivalen, la première place pourrait revenir cette année encore à un homme, chantant en solo, plutôt jeune (Frans avait 16 ans) et forcément séduisant (rappelez-vous les photos sexy de Måns Zelmerlöw) : selon ces seuls — et superficiels — critères, Benjamin Ingrosso et Robin Bengtsson auraient bon espoir de remporter la compétition. Si le public fait abstraction de sa partenaire sur scène, la première place pourrait aussi revenir à Jon Henrik Fjällgren, le Sami au kimono d’argent et à la voix en or (définitivement mon favori).

Le représentant de la Suède à l’Eurovision 2017 figure parmi ces artistes, classés dans l’ordre chronologique de leur qualification :

  • Ace Wilder  Wild Childune jeune fille en pyjama parfaitement calibrée pour gagner la compétition avec un titre entrainant. Cette habituée du podium de Melodifestivalen a fini 2ème en 2014, 3ème en 2016, et est de nouveau en finale en 2017 !

  • Nano  Hold Onun ancien drogué et criminel, ayant séjourné trois fois en prison, au physique et au style vestimentaire peu commun pour un tel concours. Sa voix, son émotion et/ou son histoire ont simplement séduit le public.

  • Mariette A Million Years : la recette Eurovision appliquée à la lettre : un refrain facile à retenir, une musique entraînante, une belle prestation sur scène avec quatre danseurs-acrobates et une touche d’originalité avec cette chanteuse blanche à rastas… Retour gagnant pour Mariette qui a fini 3ème en 2015.

  • Benjamin Ingrosso  Good Lovin’ : avec ses cheveux parfaitement ondulés, ce Ken danse, chante et se déhanche avec un étrange pantalon taille haute. Mais le fan de Michael Jackson se défend plutôt bien, et apporte fraîcheur et bonne humeur avec un titre à la Bruno Mars.

  • Robin Bengtsson I Can’t Go On : le chanteur-hamster sur son tapis de course. Arrivé 5ème du concours en 2016, le charmant Robin Bengtsson revient hypnotiser le public avec ses yeux clairs et son allure classe — costume cravate — et sportive à la fois. Sa participation remarquée à Idol en 2008 lance sa carrière et le chanteur sort plusieurs single les années suivantes.

  • Owe Thörnqvist – Boogieman Blues : le come-back du chanteur des années 60 et de sa saucisse. Owe est un chanteur de 87 ans qui affiche au compteur une carrière de 64 ans ! Surtout célèbre dans les années 60, il a notamment écrit trois chansons pour le Melodifestivalen. Il revient sur un air de boogie woogie dans une prestation très classique, à un détail près : il agite un faux hot-dog et balance au public la saucisse pendant sa chanson ! Vous aurez l’occasion de revoir cet amoureux de la bonne chère — et chair — en finale.

  • Jon Henrik Fjällgren feat. Aninia – En värld full av strider (Eatneme gusnie jeenh dåaroeh) : le chanteur folklorique à la voix envoûtante. Bien sûr on pourrait se moquer d’un Sami au physique de latino (il a été adopté en Colombie), de son costume en papier alu emprunté à Sheila — version Spacer —, du piercing de vache de sa partenaire déguisée en bonne fée… mais étrangement le mélange chant traditionnel et musique pop fonctionne ! La magie opère grâce à l’incroyable technique vocale de Jon Henrik Fjällgren, sans conteste la plus originale et impressionnante voix du concours. Le candidat avait d’ailleurs fini en seconde place du Melodifestivalen en 2015… juste derrière Måns Zelmerlöw !

  • Wiktoria – As I Lay Me Down : celle qui couche pour réussir. Le produit labellisé « AOC Eurovision » de la semaine est Wiktoria, une compétitrice de seulement 20 ans mais qui participe pour la seconde fois au concours, et se prend déjà pour une star avec un logo W sur écran géant derrière elle. Tous les ingrédients sont réunis : une chanteuse jeune, un look original — coiffure façon caniche peroxydé —, un jeu avec des projections vidéos — petit clin d’oeil à Måns Zelmerlöw —, une musique entraînante, un titre un peu coquin (As I lay me down to sleep I wish that you were here with me) prétexte pour une mise en scène autour et sur un lit à baldaquin.

 

  • FO&O – Gotta Thing About You : le boysband teenager. Felix, Oscar & Omar sont jeunes, très jeunes, ne chantent pas très bien, mais dansent et assurent un spectacle de pro avec chorégraphie, impressionnant jeu de lumières et l’apothéose avec un « ascenseur de la mort » : une plate-forme qui s’élève à plusieurs mètres à grand renfort d’effets pyrotechniques.

  • Lisa Ajax – I Don’t Give A : mini Barbie est de retour. Gagnante à seulement 16 ans du concours Idol, Lisa Ajax finit 7ème du Melodifestivalen l’année dernière. Agée de 18 ans, la chanteuse hyper maquillée a des allures de Paris Hilton avec son chihuahua. Sa prestation sur scène marque le grand retour du K-way dans une version transparente-strass alors que l’écran géant derrière elle diffuse des images de la starlette sous tous les angles.

  • Boris René – Her Kiss : un ancien joueur de football professionnel né au Congo ayant renoncé à sa carrière sportive pour se consacrer entièrement à la musique. Espérons qu’il gardera son mental de compétiteur en finale.

  • Anton Hagman – Kiss You Goodbye : le jeune romantique au coeur brisé. Âgé de seulement 18 ans, Anton Hagman est un artiste « nouvelle génération » révélé par Youtube. Une prestation sur scène très simple pour le concours, et légèrement ridicule : seule sa guitare l’accompagne, instrument dont il ne peut réellement jouer puisque toutes les musiques sont pré-enregistrées au Melodifestivalen ! Avec une voix un peu fluette et un charme juvénile, le chanteur a probablement réussi à séduire le public féminin.


Les paris sont ouverts !

Rendez-vous devant votre écran de télévision ou ordinateur samedi 11 mars à 20h00 pour le dernier show.

 

A propos Fabrice E 121 Articles
En Suède depuis quelques années, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont billets d'humeur, architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées. Retrouvez mes photos sur instagram : fabisverige

1 Commentaire

  1. Dommage pour certains de devoir vendre leur corps pour espérer gagner… Le boys Band a l’air tout droit rescapé des années 90. J’ai trouvé Owe sacrément méritant et c’est une des rare chansons que j’ai écouté en entier même Robin ne m’a pas hyptonisée 😀 Ma préférence va toujours à Nanao qui a une sacrée voix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.