Le chômage en Suède, mode d’emploi

©pixabay

Que faire si vous vous retrouvez sans emploi en Suède ? Avez-vous droit à l’assurance-chômage ? Comment faire pour la toucher ? À combien s’élève cette assurance ? Pendant combien de temps y a-t-on droit ? Toutes les réponses dans cet article.

L’assurance-chômage s’appelle arbetslöshetsersättning, de arbetslöshet = chômage (arbete = travail, arbetslös = sans emploi) et ersättning = compensation. Elle est payée par une arbetslöshetskassa = caisse d’assurance chômage, communément abrégée a-kassa. 

Qui a droit à l’a-kassa ?

Pour avoir droit à l’assurance chômage, il faut être membre d’une caisse d’assurance chômage. Le plus simple pour y adhérer est de rejoindre un syndicat : une partie de votre cotisation mensuelle (environ 100 kr/mois) va à l’a-kassa. Il existe 27 caisses d’assurance chômage en Suède (liste exhaustive ici).

Il faut avoir cotiser à l’a-kassa pendant au moins un an pour pouvoir toucher l’assurance. Ne tardez donc pas à vous y inscrire dès votre premier jour de travail, même si vous avez une période d’essai. 

Il faut aussi avoir comptabilisé suffisamment d’heures de travail :

  • 80 heures par mois sur une période de 6 mois, pas forcément consécutifs ;
  • ou 50 heures par mois sur une période de 6 mois consécutifs, et au total 480 heures minimum.

Si vous n’êtes pas membre d’une caisse d’assurance chômage, ou si vous avez cotisé moins d’un an avant de vous retrouver sans emploi, vous pouvez faire une demande d’allocation chômage auprès d’Alfa-kassan; l’allocation est de 365 kr/jour (soit 7 300 kr/mois) quelque soit votre salaire mensuel.

Travailler ensemble
©Melker Dahlstrand/imagebank.sweden.se

À combien s’élève l’a-kassa ?

L’indemnité est basée sur le montant du salaire et est versée pendant 300 jours, ou 450 jours si vous avez des enfants de moins de 18 ans. Jusqu’au 100ème jour, vous touchez 80 % de votre salaire, l’indemnité journalière étant plafonnée à 910 kr, puis 70 %, plafonné à à 760 kr/jour, jusqu’à la fin de la période. L’indemnité est versée uniquement pour les jours ouvrés, c’est-à-dire du lundi au vendredi ; vous ne touchez rien les samedis et dimanches. Cela veut dire qu’on peut toucher, sur une période de 4 semaines, un maximum de : 910 kr x 5 jours x 4 semaines = 18 200 kr. 

L’assurance chômage est versée toutes les deux semaines. Si vous avez été licencié ou que votre contrat d’embauche s’est terminé, il faut compter 6 jours de carence avant de toucher l’a-kassa. Si vous avez démissionné, il faut compter 45 jours de carence.

Inkomstförsäkring, une assurance chômage complémentaire

Au-delà d’un salaire de 25 025 kr/mois, pour toucher 80 % de son salaire, il faut avoir souscrit une inkomstförsäkring, une assurance chômage complémentaire, qui couvre jusqu’à un salaire mensuel maximum (par exemple 50 000 kr/mois ou 100 000 kr/mois en fonction des assurances) pendant une période limitée (en général 150 jours). L’inkomstförsäkring peut faire automatiquement partie de la cotisation mensuelle à un syndicat, soit comme une somme fixe, soit en fonction du salaire.

La plupart des sites d’a-kassa proposent des simulations, avec ou sans inkomstförsäkring. Exemple provenant de Sveriges Ingenjörers Inkomstförsäkring (assurance complémentaire du syndicat des ingénieurs de Suède) pour un salaire de 31 500 kr/mois (le salaire moyen suédois) :

Sveriges Ingenjörer, Assurance chômage complémentaire
En vert, le salaire. En gris, l’a-kassa. En bleu, l’inkomstförsäkring.

Lorsque vous faites une simulation, pensez à entrer votre salaire brut, c’est-à-dire, lön före skatt, le salaire indiqué sur votre bulletin de salaire avant que les impôts soient retirés à la source.

Bon à savoir : l’a-kassa est imposable et implique donc une cotisation pour la retraite, au contraire de l’inkomstförsäkring.

Conditions pour toucher l’a-kassa

Il faut vous inscrire à Arbetsförmedlingen, le Pôle-emploi suédois, dès le premier jour de chômage pour pouvoir toucher l’assurance chômage. Il faut aussi prouver que vous recherchez activement du travail, ce qui consiste à faire un compte-rendu régulier des candidatures que vous avez envoyées et à assister aux réunions et formations imposées par Arbetsförmedlingen.

N’oubliez pas de déclarer à Arbetsförmedlingen si vous êtes malade (au-delà de 14 jours de maladie, c’est Försäkringskassan qui prend le relai et vous verse une assurance maladie). Vous avez le droit de prendre partir en vacances pendant que vous êtes au chômage, mais il faut aussi prévenir Arbetsförmedlingen pour ne pas risquer de rater une réunion.

Le saviez-vous ?

Le taux de chômage en Suède en 2018 était de 6,3 % : 3,8 % pour les personnes nées en Suède (4,4 % en 2017), 15,4 % pour celles nées à l’étranger (15,1 % en 2017). 

Liens utiles 

Inspection de l’assurance chômage : iaf.se

Assurance  chômage complémentaire : inkomsförsäkring.se

Arbetsförmedlingen

A propos Audrey L 81 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, j'aime partager mes expériences, faire découvrir la culture suédoise et écrire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.