Événement – Comment célébrer la fête nationale samie à Stockholm ?

Drapeau sami
© Marie Enoksson

Le 6 février, c’est jour de fête nationale pour les Sames, ce peuple indigène qui vit à cheval sur les frontières scandinaves, et qui se bat encore aujourd’hui pour préserver sa culture, sa langue et ses droits élémentaires après des années de discrimination.

Un peuple bien au delà des frontières 

Dans le nord de l’Europe vit la dernière minorité autochtone d’Europe du nord, les Sames, peuple indigène vivant sur Sápmi, un territoire de 388 350 km2 réparti au dessus du cercle polaire arctique entre Norvège, Suède, Finlande et Russie. Ces éleveurs de rennes comptent de 80 000 à 100 000 âmes dont près de 20 000 en Suède.

Une identité singulière et forte

Les Sames ont leur propre culture, différente de celles des pays dans lesquels ils vivent et dont ils subissent les frontières actuelles. La langue samie, issue de la famille des langues finno-ougriennes se compose de neuf dialectes. Le costume traditionnel, le kolt, est revêtu lors des grandes occasions comme le grand marché annuel de Jokkmokk et indique l’appartenance à une région et une famille. Les couleurs franches, rouge, bleu, vert et jaune du kolt sont reprises dans le drapeau sami, officiel depuis 1986. L’artisanat décline des motifs portant tous une forte symbolique liée à la nature et au monde du vivant. La gastronomie travaille les produits locaux, poissons et viande de renne ainsi que les baies sauvages. Le jojk, un chant à l’origine sacré s’accompagne de la rythmique obsessionnelle des tambours.

©  Leuku Arto Liiti

Des revendications pour les droits samis

Aujourd’hui, après des décennies de politique d’assimilation colonisatrice, les Sames  défendent âprement leur culture et leur droit à la terre et à l’eau. Les parlements samis travaillent pour garantir les intérêts des Sames. La Finlande s’est dotée d’un Parlement sami en 1973 et celui de Norvège a été inauguré en 1989. En Suède, les premières élections officielles du parlement sami, le sameting, se sont tenues en 1993 à Kiruna. Celui de Russie, fondé en 2010, n’est pas encore reconnu. 

Une fête nationale cohésive

Depuis 1992, la fête nationale samie, same nationaldagen, a lieu le 6 février, date commune à tous les Sames. Elle marque le jour où, pour la première fois, le peuple sami du nord et du sud, de Norvège et de Suède, s’est rassemblé pour discuter et mettre en évidence leurs problèmes communs, lors de la première convention nationale samie de Trondheim en Norvège, en 1917. Cent ans après, plus que jamais malgré les discriminations passées et sa dispersion géographique, le peuple sami est fidèle à ce jour de fête nationale, marquant ainsi son appartenance à une seule culture par delà les frontières.

 

Vous souhaitez célébrer la fête nationale samie ou  en apprendre plus encore sur les Sames ? Voici quelques pistes pour ce mardi 6 février:

Célébration à l’Hôtel de ville de Stockholm, Stadhusgård, 8h45–11h

Signe de reconnaissance pour la minorité samie de Suède, la cérémonie du lever du drapeau au-dessus de l’hôtel de ville est accompagnée de l’hymne national Sámi soga lávlla, le chant du peuple sami, évoquant la nature et les saisons. Elle est suivie d’un discours de Nik Märak, présidente de l’association des Sames à Stockholm, de jojk puis de lecture de poèmes dans le restaurant du Stadhuset, Ragnars Skafferi.

© Jörgen Heikki

Fête nationale samie à Skansen, 10h–15h

Projections, contes et histoires autour de la culture samie, dans le torvkåta, la tente du camp sami de Skansen. Côté animaux, vous pourrez tout savoir sur les rennes en suivant l’équipe des soigneurs.

Visites culturelles au musée nordique… (13h, 14h en suédois, 15h en anglais)

Au Nordiska Museet,  exposition “Sápmi – om att vara same i Sverige”, être Same en Suède, belle présentation sur les questions d’identité. Trois visites guidées possibles dont une en anglais.

… Et au musée Ethnographique, 7 février, 17h–18h

L’Etnografiska Museet célèbre la fête nationale un jour plus tard, le 7 février autour d’une conversation avec Nik et Nilla Märak autour du patrimoine culturel du point de vue des femmes et du point de vue des peuples autochtones (en suédois).

Au cinéma, projection du film Sameblod, 17h30

La projection a lieu au cinéma Bio Rio avec sous-titres suédois le 6 février et le 13 février. L’excellent Sameblod, Sang sami, de Amanda Kernell, a été récompensé par le prix du meilleur film nordique de Göteborg, le prix du meilleur réalisateur pour un premier film, le label Europa Cinemas du festival de Venise, le Prix Lux du Parlement européen, et grand gagnant des Guldbaggar en janvier 2018 avec le meilleur scénario, le meilleur rôle féminin pour la jeune Same Lene Cecilia Sparrok et le prix du public. À voir absolument !

Sameblod, récompensé aux Guldbaggar 2018, avec Lene Cecilia Sparrok

Au Sturehof, la gastronomie samie à l’honneur, toute la journée

Sturehof, Matmarknad et Obaren à Östermalm fêtent ce jour eux aussi à leur manière. Dégustation de gurpi, viande de renne, ou d’omble chevalier au marché, jojk, vernissage de l’artiste sami Anders Sunna. Un menu purement sami sera proposé pour le dîner au Sturehof : des produits locaux, comme le renne, le löjrom de Kalix ou le sorbet de hjortron, mûres boréales.

A la télé, à 18h

Sur SVT2, et également sur SVT Play, l’émission Sámij álmmukbiejvve avec les Sames du nord évoque ce à quoi Sápmi ressemble aujourd’hui et ce que signifient les traditions samies dans une perspective moderne. Le chef Linn Huuva propose des plats samis festifs et le DJ Ailo mixe en live. Sous-titres suédois disponibles sur le canal 199.

Pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance du monde sami, à noter les documentaires TV de UR Play consacrés aux Sames, dont le récent Samernas tidLe temps des Sames, en 3 volets et à partir du 11 février Min samiska historia, Mon histoire samie, une série de 2018 présentant comment les Sames ont été influencés par l’histoire au travers le portrait de quatre jeunes Sames.

 

Buori Sámi álbimotbeaivvi ! Joyeuse fête nationale samie !

 

Retrouvez nos articles précédents sur cet événement.

 

 

A propos Anne D 3 Articles
Basée à Stockholm depuis 10 ans, Anne aime observer ce qui l'entoure, expérimenter (même après toutes ces années !) l'exotisme des supermarchés et évoquer les décalages de la vie suédoise prêtant à sourire ou à réfléchir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.