Eurovision 2017 : la finale c’est demain soir !

Demain soir aura lieu la 62ème édition du concours musical suivi par quelques 200 millions de téléspectateurs ! Ils étaient 42… ils ne sont plus que 26 au terme des demi-finales qui ont eu lieu mardi et jeudi. Entre grandes — et trop fortes — voix, chanteurs sexy, chanteuses dépressives et numéros extravagants avec gorille et tapis de course, faites votre choix…

Quelques informations utiles et inutiles avant de suivre le show (à 21h00) :

  • Kiev accueille cette nouvelle édition de l’Eurovision après la victoire l’année dernière de la candidate ukrainienne Jamala avec son titre 1944. Pour rafraîchir votre mémoire, cliquez ici.
  • Il y avait 43 pays concourant au départ… mais les organisateurs du concours ont exclu la Russie à cause d’un différend entre Moscou et Kiev sur le choix de la candidate russe. Ioulia Samoïlova avait donné un concert en juin 2015 en Crimée, après l’annexion de cette péninsule ukrainienne par la Russie.
  • Le pays organisateur, ainsi que les cinq pays du «Big Five» — les plus gros contributeurs financiers — sont directement qualifiés pour la finale : la France, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume Uni.
  • Amir, le candidat français de l’an dernier, avait obtenu la sixième place à Stockholm avec la chanson — pour une fois — adaptée à la compétition J’ai cherché.
  • La candidate française Alma a été sélectionnée sans vote du public, par France 2 et le comité artistique français du concours. Cette jeune artiste quasi inconnue chantera son titre Requiem seule sur scène, avec pour décor des images de Paris et de la Tour Eiffel. Un hymne à l’amour, en français et anglais, qui donne un peu mal au coeur (visuellement, pas les paroles) :
  • Le candidat suédois Robin Bengtsson a pris dans ses valises le tapis de course qui l’a porté jusqu’à la première place du concours Melodifestivalen, pour interpréter sa chanson I can’t go on. Ses beaux yeux, son titre entraînant et sa chorégraphie originale pourraient lui valoir la première place du concours, malgré une voix mal assurée :
  • Le candidat italien est étonnamment donné grand favori par les bookmakers et les 44 fan-clubs de l’Eurovision (Organisation Générale des Amateurs d’Eurovision). Francesco Gabbani (rien à voir avec la mozzarella Galbani) porte un regard amusé sur la pseudo recherche de spiritualité des Occidentaux avec son titre Occidentali’s Karma. Un showman avec un gorille, bien plus qu’un talentueux chanteur :
  • Petit tour d’horizon des dix chanteurs qualifiés lors de la première semi-finale : admirez le grand écart entre la sensualité du chanteur portugais et la rage de la chanteuse polonaise, les six bras de la chanteuse arménienne, l’équilibre du chanteur chypriote ou encore le désespoir de la chanteuse belge (qui semble un peu perdue).
  • Petit tour d’horizon des 10 chanteurs qualifiés lors de la seconde semi-finale : découvrez l’univers noir d’un adolescent bulgare, du folklore revisité biélorusse et hongrois, le fils caché croate de Pavarotti (et bipolaire), une Roumaine égarée qui interprète un chant folklorique suisse, le girls band tout en paillettes néerlandais (3 soeurs blonde, brune et châtain), le chanteur dans la lune autrichien et le concurrent direct de Robin, l’israélien IMRI en débardeur (avec des vrais muscles)
  • pour une présentation détaillée de chaque candidat, avec interview et paroles des chansons (on ne sait jamais) cliquez ici

Demain soir, let’s Celebrate Diversity !

A propos Fabrice E 48 Articles

Seulement en Suède depuis 2 ans, toujours curieux et intéressé par les différences culturelles France-Suède. Mes sujets de prédilection sont architecture, pop culture, médias, sorties culturelles et randonnées.
Instagram : fabisverige

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*