En cas de crise ou de guerre

Au cours de cette semaine, sera distribuée dans les boîtes aux lettres de tous les ménages suédois une brochure rassemblant plein de conseils sur comment se préparer à une crise ou une guerre. Intitulée ”Om krisen eller kriget kommer” (Dans le cas d’une crise ou d’une guerre), la brochure sera traduite au fur et à mesure dans d’autres langues. En attendant, la Suède en kit vous en fait un résumé.

C’est Myndigheten för samhällsskydd och beredskap (MSB), l’Agence suédoise pour la protection civile, qui a reçu du gouvernement la mission de préparer la population entière à des catastrophes naturelles, accidents graves, attaques informatiques ou voire conflits militaires. La Suède a beau être un des pays les plus sûrs au monde, sa sécurité et son indépendance sont régulièrement menacées. Les administrations publiques, les conseils régionaux, les municipalités, les entreprises et diverses organisations sont responsables du bon fonctionnement de la société. Mais c’est la population entière qui est responsable de la sécurité du pays. L’un des atouts les plus importants lors d’une menace est notre volonté et notre capacité à nous entraider. Plus on est préparé, plus il est facile de faire face à une éventuelle crise et d’aider ceux qui sont dans le besoin.

Pourquoi et pour quoi se préparer ?

La brochure décrit des situations qui mèneraient à la perturbation de fonctions qui sont pour nous vitales : chauffer nos logements, cuisiner, conserver des ingrédients, avoir accès à l’eau courante, faire le plein d’essence ou de provisions, payer par carte ou retirer de l’argent, téléphoner, avoir accès à internet, utiliser les transports en commun, se procurer des médicaments.

Dans le cas d’une crise, ce sont les personnes les plus dans le besoin qui obtiendront de l’aide des autorités en premier. Celles qui se seront préparées en avance et qui pourront s’en sortir un moment sans aide pourront également aider ceux qui n’auront pas eu la possibilité de se préparer.

Le plus important est l’accès à l’eau, la nourriture et la chaleur et de pouvoir se tenir informé : ainsi, sont rassemblées au milieu de la brochure des checklists résumant les ingrédients à stocker chez soi, comment se créer une réserve d’eau potable, comment se protéger du froid, comment se tenir informé etc.

Se protéger contre la désinformation

La brochure recommande d’être prudent face à la désinformation. La meilleure protection envers les fausses informations et la propagande ennemie est de garder son esprit critique : s’agit-il de faits ou d’opinions ? quel est le but de l’information ? qui est l’expéditeur ? la source est-elle crédible ? peut-on retrouver la même information ailleurs ? l’information est-elle nouvelle ou ancienne et pourquoi surgit-elle à ce moment précis ?
Il est conseillé de s’informer soi-même, de ne pas croire aux rumeurs et de ne pas les répandre.

Dans le cas d’un attentat terroriste

Dans le cas d’un attentat, il faut d’abord se mettre soi-même en sécurité, prévenir la police en appelant le 112, puis prévenir les gens autour de soi et aider ceux qui en ont besoin. Il vaut mieux mettre son téléphone portable sur silencieux et ne pas téléphoner à des gens qui peuvent se trouver dans la zone à risque, pour ne pas révéler leur position. Il ne faut pas non plus téléphoner plus que nécessaire, pour ne pas saturer le réseau et ainsi laisser passer les appels téléphoniques les plus importants. Il est également rappelé de ne pas partager des informations non confirmées.

La défense nationale suédoise

La défense de la Suède est assurée d’une part par l’armée, d’autre part par la société civile. Depuis 1995, tous les habitants suédois âgés de 16 à 70 ans, hommes et femmes, peuvent être appelés à participer à la protection civile dans le cas d’une guerre, ou d’un risque de guerre. Cela s’appelle totalförsvarsplikt, le devoir de défense total. On peut ainsi être appelé à faire son service militaire, un service civil ou à remplir certaines fonctions dans le cadre de sa profession, d’une organisation volontaire ou des tâches assignées par Arbetsförmedlingen (le Pôle Emploi suédois).

Des attaques contre la Suède

MSB confirme que la Suède subit régulièrement des attaques informatiques et des tentatives de campagnes de désinformation. L’éventualité d’un sabotage des infrastructures (routes, ponts, aéroports, voies ferrées, réseau électrique et centrales nucléaires) n’est pas écartée, ni celle d’attentats terroristes ou d’attaques militaires.
Dans le cas de höjd beredskap (hausse de l’état de préparation de la défense), l’état peut être amené à réquisitionner des biens privés. La radio à écouter pour se tenir informé est Sveriges Radio P4. (Fréquences sur tout le pays ici)

Les systèmes d’alerte

Dans le cas d’un risque d’explosion, incendies de forêt, émissions de substances dangereuses ou autres catastrophes naturelles, des messages d’alertes sont envoyés par l’intermédiaire de la radio et de la télévision suédoises. Des SMS peuvent également être envoyés dans une zone donnée. Cela s’appelle viktig meddelande till allmänheten (VMA).

Il est extrêmement rare que l’alerte soit donnée à l’extérieur, mais si besoin est, vous entendrez Hesa Fredrik qui consiste en une sirène de 7 secondes qui sonne toutes les 14 secondes. Quand la sirène sonne pendant 30 secondes, le danger est passé. Que faire quand on entend Hesa Fredrik ? Se mettre à l’abri à l’intérieur, fermer les portes et les fenêtres ainsi que la ventilation si cela est possible, écouter la radio (P4) ou regarder la télé (SvT, TV4, Kanal 5 et Kanal 9), et se renseigner sur ce site : www.krisinformation.se

Beredskapslarm est l’alarme qui annonce que le pays est en guerre. Une sirène de 30 secondes sonne toutes les 15 secondes. Il faut alors se mettre à l’abri et être prêt à quitter son logement rapidement en prenant avec soi des vêtements chauds, de quoi manger et boire et ses papiers d’identité.

Dans le cas d’une attaque aérienne, la sirène émet des sons courts et réguliers pendant une minutes. Il faut alors se réfugier dans les caves ou l’abri anti-aérien le plus proche. (Voir cette carte).

 

Carte des abris anti-aériens

 

On peut se demander pourquoi un telle brochure est distribuée maintenant. Le fait est que ces informations étaient autrefois publiées dans l’annuaire qui était imprimé tous les ans. Or, depuis 2000, l’annuaire est devenu numérique et désormais accessible uniquement par internet. Cette information pour se préparer aux crises est aujourd’hui bien sûr accessible aussi sur internet (voir les liens en fin d’article), mais dans le cas d’une panne d’électricité de longue durée, il vaut mieux miser sur le papier. Lisez donc cette brochure et conservez-là dans un endroit facilement accessible.

 

 

Plus d’information ici : 

MSB

Krisinformation

Hesa Fredrik

Din säkerhet

 

 

 

A propos Audrey L 56 Articles
Française vivant en Suède depuis 1999 et travaillant dans le domaine culturel, j'aime partager mes expériences, écrire et faire la cuisine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.